L'islam, une religion pacifique et tolérante...
Le coran, un livre de paix et de tolérance...
Mahomet, un prophète pacifique et tolérant...

±15.000 faits pour 1400 ans d'« Effort sur la voie de Dieu »

(pour un résumé, voir la liste de 2.500 faits)

610? hadith: récit d'Abdullah (?) d'une scène de prière en présence de Mahomet: “un vieil homme prit une poignée de poussière et toucha son front avec et dit “c'est suffisant pour moi”; plus tard, je l'ai vu être exécuté comme infidèle”
610? hadith: récit d'Aisha:”le prophète a dit:... celui qui va combattre Allah et son envoyé , dans ce cas il devra être tué ou crucifié ou exilé de cette terre...”
610? hadith: récit d'Abdullah ibn Masud: “l'envoyé d'Allah... dit: si tu trouves untel ou untel, brûle-le... Il me rappela ensuite “tue le mais e le brûle pas...”
611? hadith: récit d'Ibn Umar: “alors le prophète exila les Bani an Nadir... et il tue les hommes (des Bani Quraiza) et distribua leurs femmes, enfants et biens parmi les musulmans...”
611? hadith: récit de Mu'adh ibn Jabal: “...j'étais au Yémen. Un homme qui était juif embrassa l'islam puis se rétracta... Il fut ensuite tué. L'un d'entre eux dit: on lui a demandé de se repentir avant”
611? hadith: récit de Jundub ibn Makith:” il leur ordonna d'attaquer les Banu al Mullawwih de tous cotés à al Kadid...
612? hadith: récit d'Ibn Umar: “(Mahomet) exila tous les juifs de Médine; il y avait les juifs des bani Qainuqa, la tribu d'Abdullah ben Salam et les juifs des bani Haritha et les autres juifs de Médine”.
612? hadith: récit d'Ibn Abbas: “un aveugle avait pour femme une esclave qui insultait le prophète... alors il prit un coutea, le pointa sur son ventre , appuya et la tua.”
613? hadith: récit de Jabir bin Abdullah: “L'apôtre d'Allah a dit: qui veut tuer Kab bin Al Ashraf, qui a blessé Allah et son apôtre? Alors Muhammad bin Maslama dit: Ô apôtre d'Allah, veux tu que je le tue? Le prophète dit: oui... alors ils le tuèrent et allèrent en informer le prophète. ”
613? hadith: récit d'Ali ibn Abu Talib: “une juive avait l'habitude d'insulter le prophète et de le calomnier. Un homme l'étrangla jusqu'à ce qu'elle meure. L'envoyé de Dieu déclara qu'il n'y avait pas de prix à payer pour son sang”
614? hadith: récit de Al Bara ben Azib: “l'apôtre d'Allah envoya un groupe de gens à Abu Rafi. Abdullah ben Atik entra dans sa maison la nuit, quand il dormait et le tua”
614? hadith: récit d'Abdulah ibn Umar: “des gens avaient pris les chameaux du prophète... et avaient apostasié. Il leur fit couper les mains et les pieds, et enlever les yeux”
615? hadith: récit d'Anas: “(Haram) passa derrière lui (le chef des paiens At Tufail) et le tua avec sa lance: il s'écria: j'ai réussi Allahou Akbar, par le seigneur de la Kaaba”
615? hadith: récit de Jabir ibn Abdullah: “le prophète a dit: la mutilation des mains à celui qui pille ne sera pas effectuée, sauf pour celui qui pille délibérément sans être des nôtres.
616? hadithrécit d'Anas: “Le prophète invoqua le malheur sur les infidèles chaque matin pendant 30 jours. Il invoqua le malheur sur les tribus de Ril, Dhakwan, Banu Lihyan et Usaiya qui avait désobéi à Allah et à son apôtre”.
616? hadith: récit d'Attiyah al Qurazi: “j'étais parmi les captifs des Banu Qurayzah. Ils nous ont examiné, et ceux qui avaient des poils ont été tué, et ceux qui n'en avaient pas n'ont pas été tués”
617? hadith: récit d'Anas (Hadith 234 vol. 1): “le prophète donna des ordres à leur sujet (des apostats de la tribu d'Ukl); alors leurs yeux furent brulés par des pointes en fer et leur mains et leurs jambes furent coupées”
617? hadith: récit d'Ibn Abbas: “Maiz ibn Malik vint devant le prophète et avoua deux fornications...etc... le prophète dit: prenez le et lapidez-le à mort”
618 massacre des ennemis à la bataille de Bu'ath
618? hadith: récit d'Ibn Umar: “le jour de Khaibar, l'apôtre d'Allah interdit de manger de l'ail et de la viande d'âne”
618? hadith: récit d'Al Bara ibn Azib: “j'ai rencontré mon oncle qui portait un étendard. Ou vas tu? Il dit: l'envoyé d'Allah m'envoie chez un homme qui a épousé la femme de son père. Il m'a ordonné de lui couper la tête et de prendre ses biens”
619? hadith: récit de Salama bin Al Akwa: “j'ai combattu dans 7 batailles avec le prophète et combat dans 9 batailles avec les armées envoyées par le prophète”
619? hadith: récit du père de Salim:”le prophète envoya Khalid bin al Walid à la tribu de Jadhima et Khalid leur ordonna d'embracer l'islam... mais ils commencèrent à dire Saba'na saba'na (nous sommes apostats). Khalid ne cessa pas de les tuer et pris les survivants comme captifs
619? hadith: récit d'Ibn Abbas: “si un homme non-marié est pris pendant un acte de sodomie, il sera lapidé à mort”
620? hadith: Récit de Jarir: dans la période d'ignorance, il y avait une maison appelée Dhul Khalasa/; le prophète me demanda: pourrais tu me débarasser de Dhul Khalasa?... nous avons détruit l'endroit et tué quiconque s'y trouvait”
620? hadith: récit d'Ibn Abbas: “le prophète a dit: si quelqu'un a des relations sexuelles avec un animal, tuez le et tuez l'animal aussi.
620c premier acte de violence: bagarre à coup de pierre et d'os de chameaux entre musulmans et infidèles (al Tabari)
621? hadith: récit d'Abu Burda: “Muadh demande à Abou Moussa en voyant un homme enchaîné: qui est ce? Abou Moussa répondit: c'est un juif qui a embrassé l'islam et qui est devenu apostat. Muadh dit alors: je vais certaiment lui trancher le cou.”
621? hadith: récit d'Othman ibn Affan: “il n'est pas légal de tuer un musulman sauf pour trois raisons: incroyance après avoir accepté l'islam, fornication après mariage, meurtre
622 Mahomet reçoit le verset:”tuez les infidèles où vous les trouverez,faites les prisonniers...” (al Tabari)
622 Sad fils d'Abou Waqqash lance la première flèche tirée par un musulman (al Tabari)
622? hadith: récit d'Abu Huraira: “(au moment de la désignation d'abou Bakr), il annonça aupeuple: aucun paien n'aura la permission de faire le pélerinage après cette année, et personne n'aura le droit de tourner autour de la Kaaba en étant nu”
622? hadith: récit d'Anas ibn Malik: “le prophète a dit: utilisez vos biens, vos personnes et vos paroles dans la lutte contre les païens”
622? hadith: récit de Ali:”... aucun musulman ne devra être tué pour avoir tué un infidèle.”
623 janvier:assassinat de 4 marchands désarmés de la tribu Quraish à Nakhla (al Tabari)
623 combat de Nakhla; premières morts violentes; quatre bédouins tués par huit musulmans (al Tabari)
623? hadith: récit d'Ibn Umar: “le prophète dit: ne devenez pas infidèle après moi, en vous égorgeant les uns les autres”
623? hadith: récit d'Abou Salam: “il rapporte de la part d'un homme qui était de l'entourage du prophète: nous attaquions la tribu de Juhaynah... un homme des musulmans poursuivait un homme des leurs...”
623c Mahomet aurait construit une mosquée à Médine ou coupant des arbres et en exhumant les sépultures d'infidèles (al Tabari)
623c meutre d'Amrou ben Al Hadhrami chef de caravane, contre l'avis de Mahomet: premier tué notable par les musulmans (al Tabari)
623c avis de Mahomet: “ce sont des infidèles,envers lesquels il n'y a pas lieu d'observer une intediction sacrée”
624 bataille de Badr;première victoire sur les infidèles
624 razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs
624 après la victoire de Badr, début de l'élimination des juifs
624 décapitation du poète Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet (al Tabari)
624 bataille de Badr: Mahomet à Oqba: “je fais à Dieu le voeu que si je te saisis en dehors de la Mecque, je te ferai couper la tête”. (al Tabari)
624 bataille de Badr; Abou Bakr à Mahomet: “l'infidélité sera exterminée dans le monde”. (al Tabari)
624 bataille de Badr;défaite des infidèles: “les musulmans les tuèrent à coup de sabres et firent des prisonniers” (al Tabari)
624 bataille de Badr; Mahomet à ses hommes: “quiconque d'entre vous rencontrera Djahl, tranchez lui la tête et apportez la moi”. (al Tabari)
624 révélation de Mahomet: “il n'a pas été donné à un prophète d'avoir des prisonniers , sans faire de grands massacres sur la terre.
624 décapitation de Al Nader, poête critique et moqueur à la Mecque (al Tabari)
624 décapitation de deux poêtes anonymes après la bataille de Badr (al Tabari)
624 après la bataille de Badr, Mahomet à oqba: “ta place et celle des tes enfants est en enfer. s'ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer...” (al Tabari)
624 hadith:Récit d'Abu Talha: “le jour de Badr, le prophète ordonna que les corps de 24 chefs des Quraish soient jetés dans des puits secs de Badr. (plus tard) il s'adressa aux corps des chefs en les appelant par leurs noms: et toi fils d'untel, toi fils d'untel etc... cela ne vous aurait-il pas plu d'obéir plutôt à Allah et son apôtre?”
624? hadith: récit d'Abou Bakra: “Quand l'apôtre d'Allah fut informé que les Perses avaient couronné la fille de Khosroès comme leur chef, il dit: de tels gens dirigés par une femme ne seront jamais victorieux”
624? hadith: récit d'Anas ibn Malik: “le pommeau de l'épée de l'envoyé de Dieu était en argent”
624 hadith: récit d'Abdullah ibn Massoud: “à la bataille de Badr, l'envoyé d'Allah m'a donné l'épée d'Abou Jahl, puisque je l'avais tué.”
624 hadith: récit d'Abdullah ibn Abbas:” l'envoyé d'Allah a dit le jour de Badr: celui qui tue un homme aura ceci et cela, celui qui capturera un homme aura ceci et cela.”
624 première confrontation entre les musulmans et les juifs, qui débute par une dispute dans un marché. (al Tabari)
624? hadith: sous l'autorité d'Abdullah: le messager de Dieu a ordonné que les palmiers-dattiers des banu Nadir soient coupés et brûlés.
624 Mahomet épouse Aisha à l'âge de 10 ans (al Tabari)
624 selon le Coran, les idolâtres et les juifs sont “les gens les plus hostiles qui soient”
624 meurtre d'un juif par un musulman à Médine, suite à une altercation concernant une femme (al Tabari)
624 après la victoire de Badr, les juifs des Banu Qainuqa sont expulsés sans leurs biens (al Tabari)
624 bataille de Al Abwa menée par Mahomet
624 pillage de la caravane de la Mecque par 200 musulmans (al Tabari)
624 expédition punitive de Safawan (al Tabari)
624 expédition de pillage d'al Sawiq menée par Mahomet (al Tabari)
624 expédition de Qarqarat al Kudr menée par Mahomet (al Tabari)
624? raid contre une caravane par le fils de Mahomet, qui reçoit 20 000 dirhams (al Tabari)
624 expédition de Ghatafan menée par al Laythi (al Tabari)
624 expédition contre les Banu Sulaym menée par al Laythi (al Tabari)
624c décapitation pendant son sommeil du poète Abu Afak en Arabie pour avoir critiqué l'islam (al Tabari)
624c assassinat d'Asma Bint Marwan femme ayant critiqué Mahomet, qui demande “ n'y a t il personne pour me débarasser de la fille de Marwan?” (al Tabari)
625 expulsion du clan juif des Al Nadir (al Tabari)
625 destruction de l'idole Oubal (al Tabari)
625? hadith d'Ibn Omar: “l'envoyé de Dieu a dit: j'ai reçu l'ordre de combattre les idolâtres sans relâche jusqu'à ce qu'ils professent qu'il n'y a d'autre dieu que Dieu et que Mahomet est l'envoyé de Dieu... le jour où ils feront cela, leur vie et leurs biens seont respectées par moi, sauf quand l'islam me permettra d'y porter atteinte”
625? hadith:récit d'Oussama: “l'envoyé d'Allah nous ordonna d'aller avec lui attaquer Ubna le matin et de brûler cet endroit”
625? hadith: récit d'Abdullah ibn Massoud: “je dis: ô ennemi d'Allah, Abu Jahl... je l'ai frappé avec une épée émoussée... je l'ai frappé jusqu'à ce qu'il soit mort”
625 déportation de la tribu juive des Banu Nadir (al Tabari)
625? hadith:récit de ? (vol 7 n°363): le prophète a dit : “celui a mangé de l'ail ou de l'oignon, qu'il reste éloigné de nous ou de la mosquée.”
625? hadith: récit de ? (vol 7 n°534): le prophète a dit: “... quand vous urinez, ne touchez pas votre pénis avec la main droite. Et quand vous vous lavez après la défécation, n'utilisez pas la main droite.”
625 meurtre d'un juif des Banu Nadir par un musulman (al Tabari)
625 Mahomet donne l'ordre aux juifs Banu Nadir de s'exiler (al Tabari)
625c Mahomet fait brûler les palmiers dattiers de la tribu des Bani An Nadir à Al Buwaira (al Tabari)
626 massacre des juifs Beni Khazradj et partage des familles et du butin (al Tabari)
626? expédition contre les juifs beni Qoraizha,insultés par mahomet: “O vous, singes et cochons...” (al Tabari)
626? massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha,liés pendant trois jours, puis égorgés au dessus d'un fossé,avec les jeunes hommes
626? hadith: récit de Anas ibn Malik: “quand l'envoyé de Dieu partait en expédition, il disait: ô Allah, tu es mon aide et mon soutien, avec toi je me déplace, avec toi j'attaque, avec toi je combats”
626? hadith: récit d'Abdullah ibn Al-As: “... un croyant ne devra pas être tué pour un incroyant”
626? hadith: récit d'Amr ibn Abasah: “il y avait un accord entre Muawiyah et les Byzantins... et quand l'accord prit fin, il les attaqua...”
626? hadith: récit de Samurah ibn jundub: “l'envoyé de Dieu a dit: quiconque s'associe avec un polythéiste et vit avec lui est comme lui.”
626? hadith: récit d'Al Bukhari: “le prophète a dit: Allah a créé Adam, en lui donnant 30 mètres de hauteur... Les gens ont perdu en taille depuis la cration d'Adam”.
626 meurtre d'un vieux juif à Khaibar alors qu'il dormait (al Tabari)
626 trois juifs des Banu Quraiza se convertissent pour échapper à leur exécution (al Tabari)
626 échec d'une expédition de pillage contre Raji (al Tabari)
626 combat de Badr al Mawid (al Tabari)
626 échec d'une expédition de pillage contre Bir Maunah (al Tabari)
626 après avoir cru être empoisonné, Mahomet s'écrit dans un banquet: “Que les juifs soient maudits de Dieu”
626c meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poête satiriste, et de sa femme qui s'était moqué de Mahomet (al Tabari)
626c expédition contre les juifs de Kaibhar (al Tabari)
626c meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam abou Rafi (al Tabari)
626c tentative de meurtre d'Abou Sofyan ordonné par Mahomet (al Tabari)
626c Mahomet fait couper les palmiers de l'oasis des juifs Beni Nadhir (al Tabari)
626c Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme part du butin (al Tabari)
627 élimination du clan juif des Qurayza à Médine (al Tabari)
627 massacre des juifs de Médine; partage des familles et des biens (al Tabari)
627 début de la politique d'agression systématique des autres tribus (al Tabari)
627 agression de la tribu des Bani Moustalik (al Tabari)
627 hadith:récit d'Anas:” le prophète tua leurs guerriers (les juifs de Khaibar) et leur descendance et leurs biens furent pris comme captifs...”
627? hadith: récit d'Ibn Abbas: “le prophète a dit un jour: l'enfer m'est apparu en songe, et j'ai constaté qu'il était surtout peuplé de femmes qui s'étaient montrées ingrates... elles avaient méconnu les bienfaits qu'elles avaient reçus de leurs maris” :
627? hadith:récit deKab ibn Malik: “quand le prophète voulait partir en expédition, il disait toujours partir dans un autre endroit, et il disait: la guerre est tromperie”
627? hadith: récit par Abu Dharr: “le prophète a dit: la meilleure des actions est d'aimer pour la grâce de Dieu et de haïr pour la grâce de Dieu.”
627? hadith: récit d'Anas:”l'envoyé d'Allah frappait 40 fois avec des chaussures et des feuilles de palmiers contre les buveurs de vin”.
627? hadith:récit d'Anas bin Malik: “l'envoyé d'Allah a dit: aide ton frère, qu'il est oppresseur ou opprimé”
627? hadith: récit d'Abu Huraira: “l'heure ne sera pas venur avant que le fils de Marie ne descende parmi vous comme un chef juste, et il brisera la croix, il tuera les porcs et abolira la taxe des infidèles...”
627? hadith: récit d'Anas ben Malik: “le prophète a battu un ivrogne avec des palmes de dattier et ses chaussures; et Abou bakr a donné à de tels pêcheurs 40 coups de fouet”
627? hadith: récit d'Uqba ben Al Harith: “An Numan ou son fils a été amené devant le prophète accusé d'ivrognerie; alors le prophète ordonna à tous les hommes présents dans la maison de le battre. Alors ils l'ont tous battu, et j'ai été un de ceux qui l'on battu à coups de chaussures”
627 combat de Dhu Qarad (al Tabari)
627 expédition contre les Banu Lihyan (al Tabari)
627 expédition contre les Dhu Qarad (al Tabari)
627 expédition de Dumat al Jandal (al Tabari)
627 al Muthanna attaque la Chaldée; les tribus chrétiennes et païennes sont soumises (al Tabari)
627 al Muthanna prend la ville d'al Katif (al Tabari)
628 attaque par Mahomet de l'oasis de Khaybar (al Tabari)
628 caravane d'infidèles pillée par Mahomet (al Tabari)
628 Mahomet aux juifs beni Qainoqa: “si vous n'embrassez par l'islam, je vous déclare la guerre” (al Tabari)
628? rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik (al Tabari)
628? attaque des juifs de Khaïbar, et torture des prisonniers (al Tabari)
628? prise de l'oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet (al Tabari)
628 assassinat du roi perse Chosroès II par son fils converti à l'islam
628 Mahomet fait torturer le chef de la tribu juive des Banu Nadir pour qu'il avoue ses richesses; il est ensuite lapidé puis décapité.
628 la terre des juifs de Khaibar partagée; plus tard, Omar déclare: “pour les futurs générations des musulmans, je distribuerai la terre des villages que je conquiers parmi les soldats comme le prophète a distribué la terre de Khaibar
628? hadith:récit d'Abou Horaïra: le prophête a dit: Dieu saura gré à quiconque partirra en guerre en vue de lui plaire et n'aura d'autre but en partant que de lui prouver sa foi”
628? hadith:récit de Salamah ibn al Akwa: “l'envoyé d'Allah avait désigné Abou Bakr comme chef et nous sommes allés attaquer des gens qui étaient polythéistes, nous les avons attaqués la nuit, les tuant; notre cri de guerre était cette nuit “mettez les à mort! mettez les à mort! “ Salamah a dit: j'ai tué cette nuit de mes mains des polythéistes appartenant à sept maisons”
628? hadith: récit d'Irbad ibn Sariyah: “il dit: je vous envoins à craindre d'Allah... évitez les nouveautés, car chaque nouveauté est une innovation, et chaque innovation est une erreur”
628? hadith:récit de Ubada ben as Samit:”l'envoyé d'Allah a dit:... quandun homme célibataire fornique avec une femme célibataire,ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an; dans le cas où ils sont mariés,il recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort”
628? hadith: récit de Jabir Abdullah: “l'envoyé d'Allah a lapidé à mort une personne de la tribu des Banu Aslam, un juif et sa femme.
628? hadith: récit d'As Saib bin Yazid: nous avons pris l'habitude, du temps de la vie du prophète, de battre les ivrongnes avec nos mains, des chaussures, des vêtements en les serrant en forme de fouet...”
628? hadith:récit d'Anas: des gens de la tribu d'Ukl sont venus au prophète et ont embrassé l'islam...ils sont devenus apostats... et le prophète ordonna que leurs mains et pieds soient coupés, que leurs yeux soient brulés avec des pointes de fer et que leurs mutilations ne soient pas cautérisées pour qu'ils en meurent... ils furent mis dans un endroit appelé Al Harra et quand ils demandèrent de l'eau, ils n'en reçurent pas jusqu'à leur mort”
628? hadith:récit d'Anas: “le prophète a coupé les mains et les pieds des hommes appartenant à la tribu d'Uraina et ordonné de ne pas cautériser leurs plaies pour qu'ils en meurent.”
628? hadith: récit de Umar ben Al Khattib: (le messager de Dieu) a dit: “j'expulserai les juifs et les chrétiens de la péninsule arabique et je n'en laisserai aucun...
628? hadith: récit de ? (vol 6 n° 577): J'ai entendu le prophète dire: “dans les derniers jours, il y aura des jeunes gens avec des idées folles. Ils parleront bien, mais ils sortiront de l'islam comme une flèche sort de la cible... donc, partout où vous les trouverez, tuez les, et il y aura une récompense pour les tueurs le jour de la résurrection.”
628? lettre de Mahomet à l'empereur Héraclius: “Si tu te détournes de l'islam, tu seras responsable du péché des laboureurs...”
628 après le refus de conversion du roi des Perses Chosroès, Mahomet les maudit: “Qu'ils soient eux-mêmes mis en pièces!”
628 bataille d'Al Ashira conduite par Mahomet
628 attaque surprise contre la tribu des Balmustaliq
628 torture des chefs de la tribu juive de Khaybar, pour qu'ils dévoilent leur emplacement de leur trésor
628c soumission des juifs de Wadil Qora (al Tabari)
629 destruction des idoles d'Allat, Manat et Al Uzza en Arabie (al Tabari)
629? hadith: récit d'Ali: l'envoyé de Dieu a dit: ne mentez pas à mon sujet! certes, que quiconque mentira à mon sujet entre en enfer”
629? hadith: récit d'Abdullah ibn Masud: “le prophète a dit: les gens les plus compatissants en matière de merutre sont les croyants en Allah”
629? hadith: récit de Sad: “l'envoyé d'Allah disant: mieux vaut pour le ventre d'être rempli de pus que d'avoir l'esprit rempli par de la poésie”
629? hadith: récit de Sahl bin Sad Saidi: “l'envoyé d'Allah a dit: s'il y a un signe maléfique quelque part, c'est dans la femme, le cheval ou la maison”
629? hadith: récit de Abdullah bin Umar: “l'envoyé de Dieu a dit: vous devrez combattre les juifs jusqu'à ce que certains d'entre eux se cachent derrière des pierres. Les pierres les trahiront en disant: Ô Abdullah, il y a un juif qui se cache derrière moi; alors tue le”
629? hadith: récit de Sad bin Ubaida: “je sais parfaitement ce qui a encouragé notre chef Ali à devoir verser le sang.”
629? hadith: récit d'Ibn Abbas: “le prophète a dit... quand vous êtes appleés pour le jihad, vous devez aussitôt réépondre à cet appel.”
629? hadith: récit de ? (vol1 n°14): “le prophète a dit: personne d'entre vous n'aura la foi s'il ne m'aime pasplus que son père, ses enfants et toute l'humanité.”
629 expédition de Dhat al Salasil
630 prise de la Mecque; 30 exécutions
630 première agression contre la Perse à Tabuk
630 bataille de Honaïn contre les Bédouins païens
630 soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba (al Tabari)
630 décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Abou Sahr apostat (al Tabari)
630 décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Khatal poête satiriste (al Tabari)
630 décapitation à la Mecque de Howairith ibn Noqaïd (al Tabari)
630 condamnation à mort à la Mecque de Ikrima, en fuite (al Tabari)
630 condamnation à la Mecque de Cafwan ibn Ommayya, en fuite (al Tabari)
630 condamnation à mort la Mecque de Hind femme d'Abou Sofyan, en fuite (al Tabari)
630 exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie (al Tabari)
630 exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse (al Tabari)
630 exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s'était moquée de Mahomet (al Tabari)
630 destruction de l'idole d'Hubal située dans la Kaaba
630 Mahomet à son ennemi Cafwan: “tu n'as qu'à chosir entre le sabre et l'islam” (al Tabari)
630 massacre de la tribu des beni Djadsimaa (al Tabari)
630 arrachage des vignes en Arabie (al Tabari)
630 destruction de 360 idoles à la Mecque
630 prise de Taif par les musulmans
630 bataille de Houynan contre les tribus hawazites (al Tabari)
630 hadith: récit de Abdullah ben Masud: “Le prophète était en face de la Kaaba et il appella à la malédiction de certains des Quraish, sur Shaiba ben Rabia, Utba ben Rabia, Al walid ben Utba et Abu Jahl ben Hisham. Je porte témoignahe par Allah que je les ai vus tous morts, pourris par le soleil, parce que ce jour était un jour très chaud
630 hadith: récit d'Anas bin Malik: “le jour de la conquête, le prophète entra dans la Mecque, portant un casque sur sa tête”.
630 hadith: récit d'Anas bin Malik: “(à l'entrée dans la Mecque), un homme vint et dit: Ibn Khatal est en train de s'agripper au rideau de la Kaaba!. Le prophète dit alors: tuez-le”
630 hadith:récit d'Abdullah: “Quand le prophète entra dans la Mecque le jour de la conquête, il y avait 360 idoles autour de la Kaaba. Le prophète commença à les frapper avec un bâton qu'il avait dans la main, en disant: la vérité est venue et l'erreur doit partir et ne pas revenir”
630 hadith: récit d'Ibn Abbas: “Quand l'envoyé d'Allah est arrivé à la Mecque, il refusa d'entrer dans la Kaaba alors qu'il y avait des idoles dedans. Alors il ordonna qu'elles soient enlevées
630 hadith: récit d'Ibn Abbas: “(lors de l'entrée à la Mecque), les images d'Abraham et d'Ismael tenant des flèches de divinition dans leurs mains furent enlées. Le prophète dit alors: qu'Allah les punisse parce qu'ils savaient que (les deux prophètes) n'ont jamais utilisé de flèches pour la divination”. Alors le prophète entra dans la Kaaba et dit: Allahou Akbar dans toutes les directions, sortit et ne fit pas de prière à l'intérieur”
630? hadith: récit d'Anas: “il y avait (à Médine) des tombes de polythéistes, des ruines et des palmiers; le prophèteordonna de fouiller les tombes, de raser les ruines et de couper les palmiers (pour construire la mosquée”
630 hadith: récit d'Abdur Rahman ibn Azhar: “j'ai vu l'envoyé de Dieu le matin de la prise de la Mecque. Un homme ivre fut emmené à lui et il ordonna de le battre.Ils le battirent avec tout ce qu'ils avaient dans les mains... l'apôtre d'Allah lui jeta de la poussière à la figure.”
630? hadith: récit de Samurah ibn Jundub: “le prophète a dit: tuez les vieux qui sont païens, mais épargnez leurs enfants”
630 hadith: récit de Sad: “quand la Mecque fut conquise,l'envoyé d'Allah donna sa protection au peuple à l'exception de 4 hommes et 2 femmes et il les nomma. Ibn Abu sahr était parmi eux.
630 hadith: récit de Said ibn Yarbu al Makhuzumi: “le prophète a dit: le jour de la conquête de la Mecque, il y a 4 personnes à qui je ne donnerai pas de protection dans un territoire sacré ou profane. Il les nomma alors. Il y avait deux chanteuses d'al maqis. Une fut tuée et l'autre s'échappa et embrassa l'islam”
630? hadith: récit d'Ibn Tili: “nous avons combattu avec Abdurrahman ibn al Walid. 4 infidèles furent emmenés devant lui. Il ordonna alors qu'ils soient tués dans leur prison.”
630? hadith: récit de Buraida: “l'envoyé d'Allah a dit: celui qui joue aux échecs est comme celui qui souille sa main avec de la viande et du sang de porc”
630? hadith: récit de Anas ibn Malik:” ...quand le messager d'Allah arriva à Khaybar, il n'attaqua pas avant le matin...Le messager d'Allah dit alors: Allah est le plsu grand! Khaybar a été détruit. Quand vous arrivez devant un peuple, c'est un matin néfaste pour ceux qui ont été prévenus”
630 hadith: récit d'Abdullah bin Abi Aufa: “ l'envoyé de Dieu a dit: sache que le paradis est à l'ombre des épées”
630 hadith: récit d'Ibn Abbas: “le jour de la conquête de la Mecque, le prophète dit: il n'y aura plus d'émigration après la conquête, mais le jihad et des projets; quand vous êtes appelés au combat, allez y immédiatement
630 hadith: récit d'Abdullah bin Masud: “le prophète entra dans la Mecque et il y avait 360 idoles autour de la Kaaba. Il commença à frapper les idoles avec un bâton qu'ilavait en main et déclamant: La vérité est venue et l'erreur a disparu!”
630? hadith: récit d'Abu Huraira: “un homme vint à l'envoyé de Dieu alors qu'il était à la mosquée et il lui dit: j'ai commis un adultère! ... Alors le prophète dit: emmenez le et lapidez le....il se mit à fuir, mais on le rattrappa et il fut lapidé à Al Harra”
630? hadith: récit d'Abu Burda: “Il y avait un homme enchainé à côté d'Abu Musa....C'est un juif qui est devenu musulman et qui est retourné au judaïsme...alors Abu Musa ordonna qu'il soit tué, et il fut tué”
630? hadith:récit d'Ali: “j'ai entendu dire l'envoyé d'Allah: aux derniers jours, des jeunes idiots viendront dire... qu'ils vont quitter leur religion comme la flèche quitte la cible. Donc, partout où vous les verrez, tuez les et pour chacun qui les tue, il y aura une récompense le jour de la résurrection.”
630? hadith: récit d'Ibn Aun: “l'envoyé d'Allah fit un raid sur le Banu Mustaliq alors qu'ils ne s'y attendaient pas, et que leur bétail buvait; il tua ceux qui avaient combattu, et captura les autres”
630? hadith: récit de ?: “Omar s'écria:Ô prophète d'Allah, Hatib a trahi Allah, son envoyé et les croyants! laisse moi lui couper le cou!”
630 hadith: récit d'Abu Nadr: “...le paradis est à l'ombre des sabres... O Allah, révélateur du livre, dispenseur de nuages, vainqueur des tribus, met notre ennemi en déroute et aide nous contre lui.”
630? hadith: récit de Sab ben Jathlama: “le prophète d'Allah, quand on lui demandait si les femmes et les enfants des polythéistes pouvvaient être tués pendant les raids noctures, dit: ce sont les leurs.”
630? hadith: récit d'Abu Ishaq: “il demanda: comment d'expéditions le prophète a t-il entrepris? 19; et ils demandèrent (à Zaid bin Al Arqam): et dans combieen l'as tu accompagné? 17; et laquelle a été la première: “Al Ashira ou Al Ashiru.”
630? hadith:récit d'Ibn Masoud: “Il vint alors que le prophète exhortait les musulmans à combattre les païens... j'ai vu le visage du prophète briller de joie...”
630? hadith: récit d'Ibn Abbas: “(à Badr), le prophète vint nous dire: leur multitude sera mise en fuite et vous verrez leurs dos.”
630? hadith:récit d'Abdullah bin Masoud: “le prophète fit face à la Kaa'ba et maudit certains du peuple des Quraish, sur Shaiba bin Rabia, Utba bin Rabia, Al WAlid bin Utba et Abu Jahl bin Hisham. Je suis témoin, par Allah, que je les ai vus tous morts, pourris par le soleil, parce que ce jour était un jour très chaud.”
630? hadith: récit de Jabir bin Abdullah:” l'envoyé d'Allah a dit: qui veut bien tuer Kab bin Al Ashraf qui a blessé Allah et son envoyé?”
630? hadith: récit d'Al Bara bin Azib: “l'envoyé d'Allah a envoyé un groupe d'hommes vers Abu Rafi; Abdullah bin Atik entra dans sa maison la nuit, alors qu'il dormait, et le tua.”
630? hadith:récit de Suleiman bin Surd: “Le jour d'Al Ahzab, le prophète a dit: nous les attaquerons et ils ne nous attaquerons pas.”
630? hadith: récit d'Ali: “le jour d'Al Khandaq, le prophète a dit: laissons Allah remplir leurs maisons et leurs tombes de feu...”
630? hadith: récit d'Abu Said al Khudri: “alors le prophète dit à Sad: ceux là sont d'accord pour accepter ton jugement; Sad dit: tuez les hommes guerriers et prenez leurs épouses comme captives. Ensuite, le prophète dit: tu as jugé selon le jugement d'Allah...”
630? hadith: récit d'Ibn Muhairiz:Abu Said a dit: nous sommes allés avec l'apôtre d'Allah au raid contre les banu Al Mustaliq, et nous avons pris des captives parmi les captives des Arabes, nous avons désirés ces femmes parce que l'abstinence devenait difficile à supporter et nous voulions pratiquer le coitus interruptus... nous disions: comment pratiquer le coitus interruptus sans le demander à l'apôtre d'Allah qui était parmi nous? Nous lui avons demandé, et il a dit: c'est mieux de ne pas faire ainsi, parce que comme chaque âme est destinée à exister, elle doit exister.”
630? hadith: récit de Qais: “Dhul Khalasa était un endroit où la tribu de Khatam...(sur ordre du prophète) Jarir alla à cet endroit, il le démantela et le brûla, et envoya ensuite la bonne nouvelle à l'envoyé d'Allah.”
630? hadith: récit d'Abu Talha: “chaque fois que le prophète faisait la conquête d'une peuple, il restait dans la ville pendant trois jours.”
630? hadith:récit de Salama bin Al Akwa: “un espion infidèle vint vers le prophète au cours d'un voyage... le prophète dit à ses compagnons: attrapez le et tuez le; alors je l'ai tué...”
630? hadith: selon Jabir, le messager de Dieu a dit: “la guerre est une ruse”
630? hadith: sous l'autorité de Saab ben Jaththama: le prophète de Dieu, quand on lui a demandé si les femmes et les enfants pouvaient être tués durant un raid nocture, il a répondu “Ils sont avec eux”
630 hadith: récit de Ibn Abdulla: “le prophète est entré dans la Mecque. Il y avait 360 idoles autour de la Kaaba. Il commença à les frapper avec un bâton en disant: “la vérité est venue et l'erreur a disparu...”.
630? hadith:récit d'Al Bukhari: “le prophète a dit...il devra se laver le nez avec de l'eau puis se moucher, parce que Satan se cache dans la part supérieure du nez toute la nuit.
630 expédition de Mutah (al Tabari)
630 bataille de Hunain (al Tabari)
630 expédition d'al Khabat (al Tabari)
630? viol collectif des femmes de la tribu des Bani Mustaliq aux puits de Marasi, avec le consentement de Mahomet (Karaim al Arabi / Halabi)
630 soumission des juifs et chrétiens de Eilat, (al Tabari)
630 soumission des juifs et chrétiens de Jarba (al Tabari)
630c destruction de l'idole d'Al Uzza dans le temple de batn Nakhla (Livre des Idoles)
630c destruction du sanctuaire de Manah par Ali sur les ordres de Mahomet (Livre des Idoles)
630c destruction du sanctuaire d'AlFals, idole des Tayyi, par Ali sur les ordres de Mahomet (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole d'Allat par Ibn Suba sur les ordres de Mahomet (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Al Uzza dans la vallée de Nahla (Livre des Idoles)
630c meurtre de Dubayya prêtre d'Al Uzza (Livre des Idoles)
630c destruction du démon femelle Al Uzza par Halid “femme noire dévêtue” (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole d'Isaf (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole de Naila (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole de Ruda par Al Mustawgir (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Du Al Halasa, du temple; 200 morts dans l'attaque (Livre des Idoles)
630c incendie de l'idole Dul Kafayn, dieu des Daws (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Dus Sara des Banu Al Harit (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Al Uqaysir (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole A'im des Azd as Sarah (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Su'ayr des Anaza (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Umyanis des hawlan (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Wadd dieu des Qura par Ibn Al Walid (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Suwa à Ruhat (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Yagut au Yémen, dieu des Madhig (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Yauq dieu des Hamdan (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole nasr dieu des Himyarites sur ordre de Mahomet (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Ad Daggal (Livre des Idoles)
630c destruction de l'idole Al fals des Tayyi et sacrilèges (Livre des Idoles)
630c Abdellah ibn Omar As Sarkasi (+?):” j'ai mangé avec une personne de l'innovation et cela est parvenu aux oreilles d'Ibn Al Moubarak, qui a dit:” je ne lui parlerai plus pendant 30 jours.”
631 attaque de la ville byzantine de Tabouk
631 hadith: Récit d'Urwa bin Az Zubair: “Une femme a commis un vol... à la Mecque....alors l'apôtre d'Allah donna sa sentence dans ce cas, et le femme eut les mains coupées”
631? hadith:récit d'Imran ben Hosain:” J'avais des hémorroïdes, aussi comme j'interrogeais le prophète sur la prière, il meprépondit: prie debout, si tu ne le peux pas, prie assis; si tu ne peux assis, prie sur le côté”
631? hadith:récit d'Aisha: “aucune femme des Banu Qurayzah ne fut tuée, sauf une. Elle était avec moi, parlant et riant sous cape, alors que l'envoyé d'Allah tuait son peuple avec son épée. Soudain, un homme l'appela par son nom... je n'oublierai pas qu'elle riait beaucoup parce qu'elle savait qu'elle serait tuée”
631? hadith: récit d'Abdullah ibn Umar: “Nafi a dit qu'un esclave de Ibn Umar s'était enfui vers l'ennemi, et que les musulmans l'avaient pris. L'envoyé d'Allah le renvoya à Ibn Umar...”
631? hadith: récit d'Ibn Abbas: “le prophète a maudit les hommes effeminés et les femmes qui prennent les allures des hommes. Il a aussi dit: expulsez les de chez vous”; il expulsa untel et untel; et Omar expulsa untel et untel”
631? hadith: récit d'Abdullah ben Umar:” (adultère entre juifs)... alors l'envoyé d'Allah ordnooa que les deux personnes soient lapidées à mort, et alors qu'elles étaient lapidées, j'ai vu l'homme se pencher sur la femme pour la protéger des pierres.”
631? hadith: récit d'Abu Talha: “Le jour de Badr, le prophètee ordonna que les corps des 24 chefs des Quraish soient jetés dans un des puits sales et secs de Badr.”
631? hadith:récit d'Ibn Umar: “Il tua leurs hommes (les Bani Quraiza) ett distribua leurs femmes, enfants et biens parmi les musulmans... il exila tous les juifs de Médine...”
631? hadith: récit d'Ibn Umar: “l'envoyé d'Allah a brulé les dattiers des Bani Al Nadir et les a coupés à un endroit appelé Al Buwaira”
631 expédition de Sif al Bahr conduite par Hamza
631 Moghira détruit la statue de l'idole de Taif (Livre des Idoles)
631c soumission de Tabouk; tribut pour les chrétiens
631c attaque contre le chrétien Adi et rapt de sa soeur
631c destruction par Mahomet de l'idole des Beni Tay
631c interdiction du pélerinage de la Mecque pour les infidèles
631c pour les Mecquois: “ceux qui restent: qu'ils deviennent musulmans,sinon, que le sabre ou la guerre décident”
631c apostasie de la tribu des Abdul Qaïs, chrétiens à l'origine; soumission ou élimination
631c soumission des chrétiens de Nadjran
631c Mahomet exige la soumission des Arabes d'Oman et adresse une lettre aux frères Julanda : “Que la paix soit sur celui qui suit le bon chemin ... mais si vous refusez d'accepter l'islam, votre puissanc disparaitra, mes chevaux camperont sur votre territoire et ma prophétie dominera votre royaume
632 hérésie d'Al Asuad au Yémen
632 traité de soumission de la tribu chrétienne des Taghlibites
632 traité de soumission de la tribu chrétienne du Nadjran
632 depuis le début, les compagnons de Mahomet ont participé à 51 campagnes de pillage et de conquête
632 soumission d'Al Aswad chef yéménite apostat
632 à sa mort, le pacifique Mahomet possède 7 sabres, 3 lances, 3 cuirasses, un bouclier
632 appel au meutre de Tolaïha, comme faux prophète (Livre des Idoles)
632 appel au meutre de Aswad, magicien au Yémen (Livre des Idoles)
632 à la mort de Mahomet, colère d'Omar: “que la langue de ceux qui disent qu'il est mort soit arrachée” (al Tabari)
632 mort de Mahomet; jugement sur sa personne dans la fatwa de M. Siddiqi en 2002: “Il y a une personne qui n'est pas mythologique, mais historique. Elle a été l'être humain idéal, qui a illustré ce message par son existence et l'a présenté aux gens de la façon la plus belle et la plus scrupuleuse”
632 hadith: Abu Ishaq écrit: “ combien d'expéditions guerrières le prophète a t-il entrepris? Zaid répondit: 19”
632 hadith:récit de Zaid bin Arqam: “le prophète a combattu dans 14 batailles mais n'a fait qu'un seul pélerinage”
632 hadith:récit de Muadh ibn Anas Juhani: “j'ai combattu avec le prophète dans tant de batailles...”
632 au cours de sa vie, Mahomet aurait tenu , selon les traditions, de 100 000 à un million de propos dont on tire ensuite de hadiths, depuis 610. Cela fait environ 90 propos par jour.
632 une chronique géorgienne observe les débuts de l'islam: “Dans cette période, Mahmet le chef et législateur des Sarrazins et du peuple arabe est apparu et a dirigé de nombreux pays. Après avoir combattu durant 20 ans, il mourrut.
632 expédition de Rabigh par Ubaydah
632 Abou Bakr ordonne à ses troupes de tuer les moines: “et vous trouverez une autre sorte de gens, qui appartiennent à la synagogue de Satan, et qui ont des couronnes chauves. Frappez leur la tête, ne les épargnez pas, jusqu'à ce qu'ils deviennent musulmans ou payent tribut”
632 attaque de la ville de Bostra; les musulmans poussent en cri de guerre: “Combat! Paradis!”
632 prise de Anbar par Khaled
632 prise de Hira par Khaled
632 le roi chrétien de Hira est exécuté par Khaled (al Tabari)
632 le chroniqueur al Masin écrit: “cette même année, Khaled a combattu dans de nombreuses batailles: une immense multitude d'infidèles a été massacrée; des biens infinis et innombrables ont été acquis par les musulmans victorieux”
632 attaque d'Oman par Ikrima
632 attaque de Bahrein; décapitation des prisonniers; butin et capture des femmes et des enfants (al Tabari)
632 le “prophète voilé” du Yémen est assassiné pour le compte de Mahomet (al Tabari)
632 mise en place de la doctrine d'Omar: interdiction de toute autre croyance en Arabie, élimination des faux prophètes, soumission des rebelles, extermination ou conversion des apostats
632 Omar organise 11 expéditions punitives en Arabie
632 le conquérant Khalid s'empare de Leila , la femme de ibn Nuweria
632 exécution collective de la tribu des Yerbu par Khalid
632 l'apostat Oyeina est converti sous la menace par Abou Bakr
632 Khalid est surnommé “Le sabre de Dieu” après les massacres qu'il dirige
632 proclamation solennelle d'Abou Bakr pour la repentance des apostats: ceux qui refusent devront être découpés en morceaux, et leurs femmes et enfants asservis
632 exécution de l'apostat Malik ibn Nuweria malgré sa soumission (Livre des Idoles)
632 attaque contre les apostats à Dhubyan; Abou Bakr fait serment “qu'il les détruirait comme la mort, autant qu'il le pourrait”
632 attaque contre la tribu des Beni Abs (Livre des Idoles)
632 expédition contre la frontière syrienne, ordonnée par Mahomet
632 Abou Bakr réprime les tribus apostates à Rabadha (Livre des Idoles)
632 expédition punitive de Khalid à Toleiha pour punir les apostats
632 expédition punitive de Ikrima à Museilima pour punir les apostats
632 expédition punitive de al Muhajir au Yémen pour punir les apostats
632 expédition punitive de Hodheifa à Mahra pour punir les apostats
632 expédition punitive d' Amr contre les Beni Kodaa pour punir les apostats
632c décompte par Al Tabari de 62 expéditions guerrières pour Mahomet
633 menace d'exécution de Sad fils d'Obada pour hypocrisie
633 ordre de tuer tous les partisans du prophète yéménite Aswad
633 meurtre d'Aswad: sa tête est exposée (Livre des Idoles)
633 ordre de tuer Tolaïha de la tribu des Beni Asad
633 au cours de la grande apostasie, ordre par Abou Bakr de convertir ou massacrer toutes les tribus
633 décapitation de Qorra chef des beni Amir apostats puis massacre de la tribu
633 exécution par Khalid de Selma fille de Malik, révoltée et apostat
633 décapitation et crucifixion du brigand Fudja comme apostat à Médine (Livre des Idoles)
633 révolte de la prophétesse chrétienne Sadjah (Livre des Idoles)
633 exécution par erreur de Malik considéré comme apostat (al Tabari)
633 mort au combat Mosaïlima prophète concurrent
633 soumission des apostats de Bahrein; massacre pendant deux jours des prisonniers
633 décapitation massive de tous les apostats récalcitrants d'Oman par leur roi Jafar, après la “grande Apostasie”
633 ordre par Abou Bakr de détruire la tribu des apostats Beni Kinda
633 mutilation d'une chanteuse qui a chanté contre Mahomet: mains coupées et dents cassées sur ordre d 'Abou Bakr (al Tabari)
633 expédition de Al Kharrar menée par Sad
633 attaque de Damas
633 attaque près de Gaza; le gouverneur Sergios et 300 hommes sont tués
633 prise d'al Hira en Chaldée
633 prise d'Ubulla en Chaldée
633 Khalid ordonne au gouverneur Ormuz de se convertir: “Accepte la foi et tu seras sauf... un peuple est prêt à se lancer sur toi, aimant la mort autant que tu aimes la vie”
633 le gouverneur Ormuz est tué dans une embuscade
633 grand massacre de Perses à la “bataille des chaînes”
633 décapitation collective de la garnison d'un château sur l'Euphrate
633 massacre de nombreux prisonniers perses après la bataille de Ulleis; l'Euphrate devient “le Fleuve de Sang”
633 pillage de la ville mésopotamienne d'Amghisiya
633 prise de la ville mésopotamienne d'al Hira
633 prise de la ville d'al Anbar sur l'Euphrate
633 pillage de la ville mésopotamienne d'Ain at Tamr
633 prise de la ville d'al Yemana par Khalid; décapitation des hommes, asservissement des femmes et des enfants
633 asservissement puis conversion forcée de 40 novices chrétiens d'un monastère nestorien près d'al Yemana
633 pillage de Duma par Khalid;décapitation des hommes, asservissement des femmes et des enfants, vendus aux enchères; Khalid achète la plus belle, Judi
633 deux chanteuses sont mutilées au Yémen: l'une et l'autre s'étaient moquées de Mahomet et des musulmans. On leur coupe les mains et on leur casse des dents. Non mais....
633 massacre de la tribu yéménite des Beni Kinda par Ikrima
633 attaque de la tribu Taghlib; massacres nocturnes des hommes et vente des femmes
633 Khalid s'empare de la fille de son ennemi Majaa
633 exécution d'une troupe prisonnière de la tribu des beni Hanifa, capturée par Khalid
634 prise et pillage de Bosra
634 départ des chrétiens d'Arabie pour la Syrie
634 premier texte chrétien mentionnant Mahomet en l'associant au sang humain qui coule
634 600 monastères pillés au cours de l'invasion de la Mésopotamie
634 massacre de la population de la région d'Elam
634 Abd Yagut reçoit l'ordre “de rechercher les apostats, afin de tuer quiconque serait apostat ou de l'obliger à embrasser l'islam”
634 soumission par Khalid de la tribu de Hira: islam, tribut ou mort.
634 lettre au roi sassanideArdashir:”embrasse l'islam ou paye tribut ou prépare toi à la guerre
634 victoire de Lis sur les Perses: “il (Khalid) fit conduire -les prisonniers perses- au bord du fleuve et leur fit trancher la tête...”
634 destruction de la ville perse de Amghischiya
634 ordre aux habitants de la ville d'Hira d'embrasser l'islam sous la menace de l'extermination
634 prise de la ville d'Aim at Tanr; exécution des prisonniers
634 prise de la ville de Doumat al Djandal; massacre des prisonniers
634 prise de la ville d'Hassid; massacres:”le sang coulait comme un fleuve”
634 décapitation (par erreur?) du poète Abd al Uzza et d'un ami pour incroyance
634 exécution d'un buveur de vin et de sa famille en Perse:” tranche lui la tête de façon à ce qu'elle tombe dans le vase plein de vin”,déclare le conquérant Khalid.
634 hommage d'Omar à Khalid: “ son nom inspire la terreur à tout le monde”
634 l'évêque Sophronios de Jérusalem craint l'arrivée des conquérants et décrit les chrétiens “enchaînés par la peur des Sarrasins”, qui sont “sauvages, barbares, et munis de sabres sanglants”
634 ravage de la région de Palestine entre Gaza et Césarée
634 les musulmans confisquent la moitié de la basilique Saint Jean de Damas pour en faire une mosquée
634 prise de Damas; massacre de la population par Khaled: “Pas de quartier pour les ennemis du Seigneur; les incroyants doivent périr par l'épée”
634 attaque et pillage de la foire de Abyla
634 prise de Gaza
634 prise de Sebastè
634 prise de Néapolis (Naplouse)
634 discours d'al Muthanna à Médine devant Omar, mentionnant les victoires, les pillages, les asservissements de prisonniers
634 ravage de la Mésopotamie après la bataille de Buweib
634 première attaque contre Bagdad, avant même sa fondation
634 raid contre Tikrit et pillage
634 prise de en Palestine
634 bataille de Firad; la tradition fixe à 100 000 le nombre des victimes
634 prise de Lydda en Palestine
634 prise de Emmaus en Palestine
634 prise de Jaffa en Palestine
634 prise de Beit Jibrin en Palestine
634c Abou Bakr entre à Babylone; il interdit et détruit le culte du feu et convertit les pratiquants “à la foi des Sarrazins”, selon une chronique géorgienne
635 prise de Damas
635 victoire du Yarmouk
635 prise de Damas: “le massacre dura toute la nuit jusqu'à l'apparition du jour”.
635 bataille de Manariq
635 bataille de Kaskar
635 saccage de la forteresse de Assakatiya
635 bataille de Marwaha
635 esclavage des habitants de la ville de Maisan
635 prise d'Emèse
635 prise de Kinnesrin
635 prise de Jérusalem
635 exode des habitants perses de Maisan
635 distribution à Médine du résultat des pillages des conquérants
635? lettre d'instructions d'Omar à Sad pour la conquête de l'Irak: conversion, tribut ou mort
635? enfants de la tribu chrétienne des Beni Thaglib devront devenir musulmans
635? conversion du prince persan Hormazd sous menace de mort par Omar
635 invasion de l'Arménie
635 Abou Bakr dit au conquérant de la Syrie: “Vous trouverez aussi des gens qui se sont fait comme un nid au milieu de la tête (la tonsure). Frappez les de l'épée ce nid qu'ils se sont fait”.
635? hadith:récit de Ash sha'bi: “quand Ali fit lapider une dame le vendredi, il dit: je l'ai lapidée selon la tradition de l'envoyé de Dieu”
635 première attaque contre la Perse par Al Mossana nommé par le calife Omar; échec
635 bataille de Hafir contre les Perses
635 pour Omar, le prix du sang d'une femme est moitié moindre que pour un homme
635 attaque d'Héliopolis
635 attaque d'Emèse
635 attaque de Chalcis
635 attaque de Baalbek
635 expulsion des Arabes chrétiens du Nejran
635 prise de Pella en Palestine
635 énorme quantité de butin pris en Perse, arrivé à Médine; problèmes de partage; il y a tellement de richesse que même les esclaves d'origine arabe obtiennent une part!
635 serment d'al Muthanna: “Je jure par Allah que j'abattrai les orgueilleux princes de Perse par l'épée des princes d'Arabie”
635 après la victoire de Qadisiya, massacre des prisonniers perses dans les marais;immense butin
635c l'évêque de Jérusalem Sophronios décrit les envahisseurs comme: “des barbares sans dieu qui détruisent les églises, brûlent les monastères, profanent les croix et blasphèment horriblement contre le Christ et l'église.”
636 blocus de Jérusalem, qui dure deux ans => chute de la ville
636 l'évêque Sophronios de Jérusalem évoque la destruction des églises et des mosquées de Palestine, les villes pillées, les terres laisées vides, les villages détruits par les nomades”
636 l'évêque Sophronios de Jérusalem écrit au patriarche de Constantinople pour se plaindre des ravages provoqués par les envahisseurs.”
636 l'armée d'invasion de la Syrie, commandée par Omar, est touchée par une épidémie: 20 000 morts
636 première tentative d'invasion de l'Inde
636 prise de Damas
636 exil des Arabes ghassanides chrétiens en Anatolie
636 siège de la ville de Séleucie du Tigre
636 en dépit des accords, une mosquée est construite sur le site de l'église de Bethléem
636 attaque du Hauran
637 prise de Jérusalem; le général Ubaidah donne le choix aux habitants “d'accepter l'islam ou bien de se préparer à être tués par l'épée”
637 description horrifiée de la conquête de la Palestine par le patriarche Sophronios
637 prise de Marash
637 prise de Mopsos en Cilicie
637 les Arabes volent à Edesse la relique du visage du Christ au cours du pillage de la ville
637 juillet: prise de Gaza
637 persécution des juifs après la prise de Césarée de Palestine, malgré leur aide dans l'attaque; le Pacte d'Omar est renforcé
637 le sanctuaire païen de Pan à Banyas, qui avait survécu à l'occupation byzantine, est détruit par les envahisseurs musulmans.
637 Abu Obeydah menace de mort les habitants de Jérusalem, s'ils ne se convertissent pas
637 Sophronios, patriarche de Jérusalem décrit la prise de la ville comme “l'abomination de la désolation est dans cette ville sacrée”
637 à Jérusalem, le conquérant Omar refuse de prier avec les chrétiens
637 Omar fait araser le sol du temple de Salomon pour construire une mosquée
637 prise et pillage de Ctésiphon par Said
637 pillage du palais blanc de Chosroès à Ctésiphon
637 destruction d'un immense tapis dans le palais royal de Ctésiphon, parce qu'il comportait des images
637 prise de la capitale perse “al Medain”;immense butin tiré du pillage
637 le gouverneur de Bahrein Al Ala attaque la Perse et pille Persépolis
638 expulsion des juifs de Jérusalem
638 prise de Marash par les Arabes
638 pillage de Ctésiphon, capitale sassanide
638 prise d'Antioche et persécutions des chrétiens considérés comme alliés des Byzantins
638 le patriarcat d'Antioche disparait pendant presque deux siècles
638 la Perse demande de l'aide aux Chinois face à l'invasion arabe
638 fuite des Taglibites devant les taxes imposées par Omar
638 les juifs sont interdits de séjour à Jérusalem
638 attaque d'Alep
638 décapitation de 300 prisonniers chrétiens devant les murs d'Alep
638 pillage et destruction de Persépolis
638 attaque d'Antioche
638 prise de Tripoli
638 prise de Tyr
638 prise de Ramlah
638 prise de Ptolémais
638 prise de Néapolis
638 prise de Gaza
638 prise de Ascalon
638 prise de Berytos
638 prise de Sidon
638 prise de Gabala
638 prise de Laodiceia
638 prise d'Apameia
638 prise de Hiérapolis
638 massacre des habitants de Césarée de Palestine après l'assaut; asservissement de 4000 habitants vendus à Médine
638 le calife Omar exige de l'empereur byzantin qu'il lui remette la tribu chrétienne Beni Iyad, qui s'était enfuie
638 exode de la tribu arabe chrétienne des Beni Iyad
638 soumission de la tribu arabe chrétienne des Beni Taghlib;ils paieront le tribut, et leurs enfants devront devenir musulmans
638 attaque du Khuzistan par Otba
639 attaque de l'Egypte par 4000 cavaliers à Al Arish
639 prise de Nisibis
639 prise de Samosate
639 prise de contrôle des monastères de Tur Abdin près de Mardin
639 attaques arabes contre l'Arménie
639 des milliers d'habitants de Palestine meurent de famine et de maladie après les destructions provoquées par les invasions.
639 prise et pillage de la ville égyptienne d'al Arish, par 3000 Yéménites
639 prise de Péluse en Egypte
639 famine et épidémies en Arabie; les tribus bédouines arrivent à Médine
639 le conquérant Khalid est accusé de malversations dans la gestion du butin
639 affaire des ivrognes de Damas: le gouverneur Abu Obeida demande au calife quel sort leur réserver; il répond: “le fouet s'ils disent que c'est interdit, la décapitation s'ils disent que c'est permis”
640 expulsion des juifs du Hedjez
640 expulsion des chrétiens du Nadjran
640 martyre de 60 prisonniers de guerre byzantins refusant la conversion
640 massacre des habitants de Dakas
640 arrivée de renforts arabes pour l'invasion de l'Egypte
640 prise de Tigrit, ville chrétienne d'Irak
640 prise de Samosate
640 prise de Mardin par les Arabes
640 prise de Nisibin par les Arabes
640 prise d'assaut et pillage de Césarée de Palestine, la capitale de la province, par les armées arabes
640? hadith: récit d'Ikrima: “quelques athées (zanadiqa) furent amenés devant Ali et il les fit brûler....Ibn Abbas dir: je ne les aurai pas fait brûler, puisque l'envoyé d' Allah l'a interdit... je les aurai tué selon les dires de l'envoyé d'Allah
640? hadith: récit d'Abu Juhaifa: “J'ai demandé (à Ali): qu'y a t-il d'écrit sur ce papier? il répondit... et le jugement selon lequel aucun musulman ne devra être tué pour avoir tué un infidèle.”
640 le riche chrétien Butrus de Tur est décapité pour ne pas avoir dit où était son trésor
640 Omar expulse les Nagranites d'Arabie
640 les Kharidjites instaurent des tribunaux pour décider si les convertis sont sincères ou non
640 prise de la ville arménienne de Dvin
640 préparation de l'invasion de l'Egypte par Amr
640 Amr envahit l'Egypte avec 4000 bédouins attirés par le butin
640 prise et pillage de Péluse près de l'Egypte
640 prise de Bilbeis sur le Nil
640 bataille d'Héliopolis sur le Nil
640 prise de Memphis par Amr
640 prise de Babylone d'Egypte
640 prise de la ville perse de Tostar; asservissement des habitants à Médine
640 prise de la ville perse de Ram Hormuz
640 prise de Suse
640 prise de Jundai Sabur en Iran
640 conversion forcée du général perse al Hormuzan par le calife
640 attaque des côtes abyssiniennes; destruction de la flotte par une tempête
640c autorisation pour les musulmans de briser les croix des processions coptes
640c autorisation de détruire les églises nouvelles coptes
640c conversion forcée de la population de la région de Daron près de Van
640c les notables chrétiens de Suse sont massacrés
640c le calife Omar fait tuer son fils Abi Shimhah pour fornication et ivresse, en le faisant fouetter à mort
640c Omar fait crucifier un juif qui avait renversé une musulmane avec son âne; il déclare: “nous ne vous avons pas donné un traité pour que vous vous comportiez de la sorte”
641 destruction de Tarse par les Arabes
641 siège et prise de la forteresse de Bab al Yun en Egypte
641 attaque du royaume nubien de Mukurra
641 bataille et victoire de Ray contre les Perses
641 attaques arabes contre les Nubiens
641 prise de Babylone d'Egypte
641 prise de Nikiou en Egypte; capture de notables
641 massacre des civils du Fayoum en Egypte par Amr
641 prise de Gizeh en Egypte et fondation du Caire
641 attaque de Istakhr (Persépolis)
642 prise d'Alexandrie:tribut ou islam
642 rapt de paysans égyptiens vendus comme esclaves à Médine
642? bataille de Néhavend
642 prise de Mossoul
642 essai de conversion des Kurdes; persuasion puis force: “s'ils demandent grâce, ne leur accorde pas grâce”
642 invasion arabe de la Nubie
642 destruction des batiments de la bibliothèque d'Alexandrie par les armées d'Amr ibn al Ass; après instruction du calife, les volumes restants brûlent pour chauffer les bains de la ville (récit fait au XIIème siècle, et sujet à polémiques)
642 déportation de chrétiens vers la ville nouvelle Koufa.
642 “Les musulmans prirent la ville d'Alexandrie, détruisirent les murailles, et brûlèrent de nombreuses églises. Et ils brûlèrent l'église de Saint Marc... et l'endroit où il y avait le père et patriarche, Pierre le Martyr... alors ils brûlèrent cet endroit aussi et les monastères qui étaient autour.” (Chronique des Patriarches d'Alexandrie)
642 destruction de la ville de Dvin (Géorgie?)
642 massacre de la population de Behnesa dans le Fayoum en Egypte: “ils n'épargnèrent ni les femmes ni les enfants
642 massacre de la population de Nikiou en Egypte
642 massacre de la population d'Assouan en Egypte
642 massacre de la population de Aboit en Egypte
642 conquête de Rhodes
642 prise d'Hamadan en Perse
642 invasion de la région de Kirman en Perse
642 invasion de la région de Makran en Perse
642 invasion de la région de Sijistan en Perse
642c selon l'historien Ibn al Kifti, la destruction par le feu des livres de la bibliothèque d'Alexandrie, ordonnée par le calife Omar aurait pris 6 mois
643 invasion de la Géorgie
643 massacre des habitants de Césarée de Palestine; 7000 morts?
643 prise de Tripoli, pillage et réduction en esclavage des femmes et enfants
643 résistance contre les envahisseurs à Memphis; alourdissement du tribut
643 expulsion des juifs de Khaibar par Omar vers Taima et Ariha
643 prise de Reï: “le sang coulait dans la ville comme un ruisseau”
643 prise de Gorgân: conversion ou tribut
643 mutlilation du poête Hotaïya pour blasphème
643 prise d'Antioche
643 premières incursions en Sind
643 au cours de la prise de Tripoli, le général Amr prend de force les femmes et enfants des infidèles pour les réduire en esclavage
643 décapitation de Kyros patriarche d'Alexandrie
643 exode des coptes vers Carthage
643 échec d'une tentative d'invasion de la Nubie
643 conquête du Tabaristan
643 retour des Arabes dans la région de Dvin: “ils apportèrent l'extermination, la ruine et l'esclavage”
643 pillage de Tripolis du Liban décrit par Jean de Nikiou
644 attaque de Pergame
644 prise et pillage de Sistan en Iran
644 prise et pillage de Pars en Iran
644 prise et pillage de Kerman en Iran
644 prise et pillage de Makran en Iran
644 destruction massive des copies non-officielles du Coran
644 attaque de l'Elam
644 attaque du Fars
644 le fils du calife Omar poignarde le prince perse al Hormuzan et son esclave chrétien Obeidallah; il n'est pas condamné pour le second meurtre
645 prise de Tiflis en Géorgie et conversion forcée des habitants
646 début de la conquête du Khorassan
647 première attaque contre l'Ifriqiya
647 attaques arabes contre les Nubiens
647 tentative de conquête de l'Afrique
647 massacre de Byzantins près de Tripoli de Libye
647 raid sur Tiflis en Géorgie
647 invasion du Tabaristan
648 premiers ravages en Ifriqiya
649 révolte des Perses
649 attaques arabes contre les Nubiens
650 pillage en Isaurie; 5000 esclaves
650 des moines et ascètes assyriens sont tués par l'armée de Sa'ad à Ras Ayn.
650 fin de la résistance des Sassanides en Iran; les conversions sont lentes dans les campagnes; l'islamisation sera totale trois siècles plus tard.
650? Ibn Hani An Nissabori: “J'ai vu Abou Abdallah, aller à la mosquée et un homme des sceptiques lui donna le salut; Il ne lui rendit pas son salut, alors l'homme réitéra son salut. L'imam le repoussa alors et ne lui rendit pas le salut.
650 prise et pillage de Persépolis
650 attaque vers l'Afghanistan
650 première attaque navale sur Chypre
650c massacre des habitants d'Euchaita en Arménie
650c Coran II 99 - les idolâtres, les Chrétiens et les Juifs incrédules voudraient que Dieu ne répande sur vous (les musulmans) aucune de ses grâces...
650c Coran X4. C'est vers Lui que vous retournerez tous, c'est là, la promesse d'Allah en toute vérité ! C'est Lui qui fait la création une première fois puis la refait (en la ressuscitant) afin de rétribuer en toute équité ceux qui ont cru et fait de bonnes oeuvres. Quant à ceux qui n'ont pas cru, ils auront un breuvage d'eau bouillante et un châtiment douloureux à cause de leur mécréance !
650c Coran XXVI 3. Il se peut que tu te consumes de chagrin parce qu'ils ne sont pas croyants ! 4. Si Nous voulions, Nous ferions descendre du ciel sur eux un prodige devant lequel leurs nuques resteront courbées.
650c Coran XXXI 6. Et, parmi les hommes, il est [quelqu'un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d'Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant.
650c Coran IX 1. Désaveu de la part d'Allah et de Son messager à l'égard des associateurs avec qui vous avez conclu un pacte : 2. Parcourez la terre durant quatre mois; et sachez que vous ne réduirez pas Allah à l'impuissance et qu'Allah couvre d'ignominie les mécréants .»
650c Coran XLI 15. Quant aux Aad, ils s'enflèrent d'orgueil sur terre injustement, et dirent : «Qui est plus fort que nous ? » Quoi ! N'ont-ils pas vu qu'en vérité Allah qui les a créés est plus fort qu'eux ? Et ils reniaient Nos signes. 16. Nous déchaînâmes contre eux un vent violent et glacial en des jours néfastes, afin de leur faire goûter le châtiment de l'ignominie dans la vie présente. Le châtiment de l'au-delà cependant est plus ignominieux encore, et ils ne seront pas secourus.
650c Coran LII 7. Le châtiment de ton Seigneur aura lieu inévitablement.
650c Coran II 169 - Ceux qui, pour un vil intérêt, cachent ce que Dieu à prédit dans les livres sacrés, n'auront pour nourriture qu'un feu dévorant.
650c Coran III 106 - Les Juifs ne sauraient vous causer que de faibles dommages. S'ils combattent contre vous, ils tourneront le dos et n'auront point de secours à attendre.
650c CoranIII 78 - Celui qui professera un autre culte que l'islamisme n'en retirera aucun fruit et sera au nombre des réprouvés.
650c CoranIII 107 - L'opprobre entassé sur leur tête les suivra partout... Dieu a imprimé sur leur front le sceau de sa colère. La pauvreté s'est appesantie sur eux (les juifs)...
650c Coran V 56 - Ne formez point de liaisons avec les Juifs et les chrétiens...Celui qui les prendra pour amis deviendra semblable à eux.
650c CoranV 85 - ... les Juifs et les idolâtres sont les plus violents ennemis des fidèles, et parmi les Chrétiens vous trouverez des hommes humains et attachés au croyants...
650c Coran XLVII4 - Si vous rencontrez les infidèles, combattez-les jusqu'à ce que vous en ayez fait un grand carnage ; chargez de chaînes les captifs.
650c Coran XCVIII 5 - Certainement, les Chrétiens, les Juifs incrédules et les idolâtres seront jetés dans les brasiers de l'enfer. Ils y demeureront éternellement. Ils sont les plus pervers des hommes.
650c Coran LIX7 - Les dépouilles enlevées sur les Juifs chassés de leur forteresse appartiennent à Dieu et à son envoyé (Mahomet).
650c Coran II 161. Ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, recevront la malédiction d'Allah, des Anges et de tous les hommes. 162. Ils y demeureront éternellement; le châtiment ne leur sera pas allégé, et on ne leur accordera pas le répit.
650c Coran II27. qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants. 28. Comment pouvez-vous renier Allah alors qu'Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés ? Puis Il vous fera mourir; puis Il vous fera revivre et enfin c'est à Lui que vous retournerez.
650c Coran II65. Vous avez certainement connu ceux des vôtres qui transgressèrent le Sabbat. Et bien Nous leur dîmes : «Soyez des singes abjects ! » 66. Nous fîmes donc de cela un exemple pour les villes qui l'entouraient § alors et une exhortation pour les pieux.
650c Coran II86. Voilà ceux qui échangent la vie présente contre le vie future. Eh bien, leur châtiment ne sera pas diminué. Et ils ne seront point secourus.
650c Coran II88. Et ils dirent : «Nos coeurs sont enveloppés et impénétrables» - Non mais Allah les a maudits à cause de leur infidélité, leur foi est donc médiocre §. 89. Et quant leur vint d'Allah un Livre confirmant celui qu'ils avaient déjà, - alors qu'auparavant ils cherchaient la suprématie sur les mécréants, - quand donc leur vint cela même qu'ils reconnaissaient, ils refusèrent d'y croire. Que la malédiction d'Allah soit sur les mécréants !
650c Coran II90. Comme est vil ce contre quoi ils ont troqué leurs âmes ! Ils ne croient pas en ce qu'Allah a fait descendre, révoltés à l'idée qu'Allah, de part Sa grâce, fasse descendre la révélation sur ceux de Ses serviteurs qu'Il veut. Ils ont donc acquis colère sur colère, car un châtiment avilissant attend les infidèles !
650c Coran II98. [Dis : ] «Quiconque est ennemi d'Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël... [Allah sera son ennemi] car Allah est l'ennemi des infidèles».
650c Coran II114. Qui est plus injuste que celui qui empêche que dans les mosquées d'Allah, on mentionne Son Nom, et qui s'efforce à les détruire ? De tels gens ne devraient y entrer qu'apeurés. Pour eux, ignominie ici-bas, et dans l'au-delà un énorme châtiment.
650c Coran II 159. Certes ceux qui cachent ce que Nous avons fait descendre en fait de preuves et de guide après l'exposé que Nous en avons fait aux gens, dans le Livre, voilà ceux qu'Allah maudit et que les maudisseurs maudissent
650c Coran II6. [Mais] certes les infidèles ne croient pas, cela leur est égal, que tu les avertisses ou non : ils ne croiront jamais.
650c Coran II7. Allah a scellé leurs coeurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment.
650c Coran II10. Il y a dans leurs coeurs une maladie (de doute et d'hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti.
650c Coran II11. Et quand on leur dit : «Ne semez pas la corruption sur la terre», ils disent : «Au contraire nous ne sommes que des réformateurs ! » 12. Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte.
650c Coran II19. [On peut encore les comparer à ces gens qui, ] au moment où les nuées éclatent en pluies, chargées de ténèbres, de tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et craignant la mort; et Allah encercle de tous côtés les infidèles.
650c Coran II24. Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles.
650c Coran II165. Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d'Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l'amour d'Allah. Quand les injustes verront le châtiment, ils sauront que la force tout entière est à Allah et qu'Allah est dur en châtiment ! ...
650c Coran II 171. Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.
650c Coran II174. Ceux qui cachent ce qu'Allah à fait descendre du Livre § et le vendent à vil prix, ceux-là ne s'emplissent le ventre que de Feu. Allah ne leur adressera pas la parole, au Jour de la Résurrection, et ne les purifiera pas. Et il y aura pour eux un douloureux châtiment.
650c Coran II190. Combattez dans le sentier d'Allah § ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n'aime pas les transgresseurs !
650c Coran II191. Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassés : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
650c Coran II 193. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes.
650c Coran II 196...Et craignez Allah. Et sachez qu'Allah est dur en punition
650c Coran II 217. - Ils t'interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. - Dis : «Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d'Allah est de faire obstacle au sentier d'Allah, d'être impie envers Celui-ci et la Mosquée sacrée, et d'expulser de là ses habitants §. L'association est plus grave que le meurtre.» Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu'à, s'ils peuvent, vous détourner de votre religion. Et ceux parmi vous qui adjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement.
650c Coran II221. Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !
650c Coran II222. - Et ils t'interrogent sur la menstruation des femmes. - Dis : «C'est un mal. Éloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors cohabitez avec elles suivant les prescriptions d'Allah car Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient»
650c Coran II228. Et les femmes divorcées doivent observer un délai d'attente de trois menstrues §; et il ne leur est pas permis de taire ce qu'Allah a créé dans leurs ventres, si elles croient en Allah et au Jour dernier. Et leurs époux seront plus en droit de les reprendre pendant cette période, s'ils veulent la réconciliation. Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles. Et Allah est Puissant et Sage
650c Coran II232. Et quand vous divorcez d'avec vos épouses, et que leur délai expire, alors ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux, s'ils s'agréent l'un l'autre, et conformément à la bienséance. Voilà à quoi est exhorté celui d'entre vous qui croit en Allah et au Jour dernier. Ceci est plus décent et plus pur pour vous. Et Allah sait, alors que vous ne savez pas
650c Coran II244. Et combattez dans le sentier d'Allah. Et sachez qu'Allah est Audient et Omniscient.
650c Coran II 257. Allah est le défenseur de ceux qui ont la foi : Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseurs les Tagut , qui les font sortir de la lumière aux ténèbres. Voilà les gens du Feu, où ils demeurent éternellement.
650c Coran III 10. Ceux qui ne croient pas, ni leur biens ni leurs enfants ne les mettront aucunement à l'abri de la punition d'Allah. Ils seront du combustible pour le Feu,
650c Coran III4. auparavant, en tant que guide pour les gens. Et Il a fait descendre le Discernement §. Ceux qui ne croient pas aux Révélations d'Allah auront, certes, un dur châtiment ! Et, Allah est Puissant, Détenteur du pouvoir de punir.
650c Coran III 12. Dis à ceux qui ne croient pas : «Vous serez vaincus bientôt; et vous serez rassemblés vers l'Enfer. Et quel mauvais endroit pour se reposer ! »
650c Coran III15. Dis : «Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela ? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi, des épouses purifiées, et l'agrément d'Allah.» Et Allah est Clairvoyant sur [Ses] serviteurs, 16. qui disent : «Ô notre Seigneur, nous avons foi; pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtiment du Feu
650c Coran III56. Quant à ceux qui n'ont pas cru, Je les châtierai d'un dur châtiment, ici-bas tout comme dans l'au-delà; et pour eux pas de secoureurs.
650c Coran III67. Abraham n'était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n'était point du nombre des Associateurs.
650c Coran III85. Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants.
650c Coran III87. Ceux là, leur rétribution sera qu'ils auront sur eux la malédiction d'Allah, des Anges et de tous les êtres humains. 88. Ils y demeureront éternellement. Le châtiment ne leur sera pas allégé, et ils n'auront aucun répit, 89. excepté ceux qui par la suite se repentiront et se réformeront : car Allah est certes Pardonneur et Miséricordieux.
650c Coran III91. Ceux qui ne croient pas et qui meurent mécréants, il ne sera jamais accepté d'aucun d'eux de se racheter même si pour cela il (donnait) le contenu, en or, de la terre. Ils auront un châtiment douloureux, et ils n'auront point de secoureurs.
650c Coran III 105. Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment.
650c Coran III125. Mais oui ! Si vous êtes endurants et pieux, et qu'ils [les ennemis] vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille Anges marqués distinctement §. 126. Et Allah ne le fit que (pour vous annoncer) une bonne nouvelle, et pour que vos coeurs s'en rassurent. La victoire ne peut venir que d'Allah, le Puissant, le Sage; 127. pour anéantir une partie des mécréants ou pour les humilier (par la défaite) et qu'ils en retournent donc déçu
650c Coran III128. Tu n'as (Muhammad) aucune part dans l'ordre (divin) - qu'Il (Allah) accepte leur repentir (en embrassant l'Islam) ou qu'Il les châtie, car ils sont bien des injustes.
650c Coran III131. Et craignez le Feu préparé pour les mécréants.
650c Coran III 141. et afin qu'Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les mécréants.
650c Coran III 169. Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus 170. et joyeux de la faveur qu'Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. 157. Et si vous êtes tués dans le sentier d'Allah § ou si vous mourez, un pardon de la part d'Allah et une miséricorde valent mieux que ce qu'ils amassent. 158. Que vous mouriez ou que vous soyez tués, c'est vers Allah que vous serez rassemblés.
650c Coran III177. Ceux qui auront troqué la croyance contre la mécréance ne nuiront en rien à Allah. Et pour eux un châtiment douloureux.
650c Coran III 178. Que ceux qui n'ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c'est seulement pour qu'ils augmentent leurs péchés. Et pour eux un châtiment avilissant.
650c Coran III181. Allah a certainement entendu la parole de ceux qui ont dit : «Allah est pauvre et nous somme riches». Nous enregistrons leur parole, ainsi que leur meurtre, sans droit, des prophètes. Et Nous leur dirons : «Goûtez au châtiment de la fournaise.
650c Coran III188. Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu'ils ont fait, et qui aiment qu'on les loue pour ce qu'ils n'ont pas fait, ne pense point donc, qu'ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment douloureux !
650c Coran III 192. Seigneur ! Quiconque Tu fais entrer dans le Feu, Tu le couvres vraiment d'ignominie. Et pour les injustes, il n'y a pas de secoureurs !
650c Coran III196. Que ne t'abuse point la versatilité [pour la prospérité] § dans le pays, de ceux qui sont infidèles. 197. Piètre jouissance ! Puis leur refuge sera l'Enfer. Et quelle détestable couche !
650c Coran IV46. Il en est parmi les Juifs qui détournent les mots de leur sens, et disent : «Nous avions entendu, mais nous avons désobéi», «Écoute sans qu'il te soit donné d'entendre», et favorise nous «Raina», tordant la langue et attaquant la religion. Si au contraire ils disaient : «Nous avons entendu et nous avons obéi», «Écoute», et «Regarde-nous», ce serait meilleur pour eux, et plus droit. Mais Allah les a maudits à cause de leur mécréance; leur foi est donc bien médiocr
650c Coran IV47. Ô vous à qui on a donné le Livre, croyez à ce que Nous avons fait descendre, en confirmation de ce que vous aviez déjà, avant que Nous effacions des visages et les retournions sens devant derrière, ou que Nous les maudissions comme Nous avons maudit les gens du Sabbat §. Car le commandement d'Allah est toujours exécuté.
650c Coran IV 48. Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelqu'associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Allah quelqu'associé commet un énorme péché.
650c Coran IV51. N'as-tu pas vu ceux-là, à qui une partie du Livre a été donnée, ajouter foi à la magie (gibt) et au taghout, et dire en faveur de ceux qui ne croient pas : «Ceux-là sont mieux guidés (sur le chemin) que ceux qui ont cru» § ? 52. Voilà ceux qu'Allah a maudits; et quiconque Allah maudit, jamais tu ne trouveras pour lui de secoureur.
650c Coran IV54. Envient-ils aux gens ce qu'Allah leur a donné de par Sa grâce ? Or, Nous avons donné à la famille d'Abraham le Livre et la Sagesse ; et Nous leur avons donné un immense royaume. 55. Certains d'entre eux ont cru en lui, d'autres d'entre eux s'en sont écartés. l'Enfer leur suffira comme flamme (pour y brûler).
650c Coran IV56. Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage!
650c Coran IV71. Ô les croyants ! Prenez vos précautions et partez en expédition par détachements ou en masse.
650c Coran IV72. Parmi vous, il y aura certes quelqu'un qui tardera [à aller au combat] et qui, si un malheur vous atteint, dira : «Certes, Allah m'a fait une faveur en ce que je ne me suis pas trouvé en leur compagnie»; 73. et si une grâce qui vous atteint de la part d'Allah, il se mettra, certes, à dire, comme s'il n'y avait aucune affection entre vous et lui : «Quel dommage ! Si j'avais été avec eux, j'aurais alors acquis un gain énorme»
650c Coran IV74. Qu'ils combattent donc dans le sentier d'Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d'Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense.
650c Coran IV84. Combats donc dans le sentier d'Allah, tu n'es responsable que de toi même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition.
650c Coran IV 89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,
650c Coran IV91. Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'Association, (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste.
650c Coran IV 92. Il n'appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n'est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu'il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n'y renonce par charité. Mais si [le tué] appartenait à un peuple ennemi à vous et qu'il soit croyant, qu'on affranchisse alors un esclave croyant.
650c Coran IV95. Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense
650c Coran IV102. Et lorsque tu (Muhammad) te trouves parmi eux, et que tu les diriges dans la Salat, qu'un groupe d'entre eux se mette debout en ta compagnie, en gardant leurs armes. Puis lorsqu'ils ont terminé la prosternation, qu'ils passent derrière vous et que vienne l'autre groupe, ceux qui n'ont pas encore célébré la Salat. A ceux-ci alors d'accomplir la Salat avec toi, prenant leurs précautions et leurs armes. Les mécréants aimeraient vous voir négliger vos armes et vos bagages, afin de tomber sur vous en une seule masse. Vous ne commettez aucun péché si, incommodés par la pluie ou malades, vous déposez vos armes; cependant prenez garde. Certes, Allah a préparé pour les mécréants un châtiment avilissant.
650c Coran IV 115. Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s'est détourné, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle mauvaise destination !
650c Coran IV137. Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, ensuite sont redevenus mécréants, et n'ont fait que croître en mécréance, Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin (droit). 138. Annonce aux hypocrites qu'il y a pour eux un châtiment douloureux, 139. ceux qui prennent pour alliés des mécréants au lieu des croyants, est-ce la puissance qu'ils recherchent auprès d'eux ? (En vérité) la puissance appartient entièrement à Allah.
650c Coran IV140. Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l'Enfer.
650c 144. Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ? 145. Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur, 146. sauf ceux qui se repentent, s'amendent, s'attachent fermement à Allah, et Lui vouent une foi exclusive. Ceux-là seront avec les croyants. Et Allah donnera aux croyants une énorme récompense. Coran IV
650c Coran IV 151. les voilà les vrais mécréants ! Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant.
650c Coran IV155. (Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l'engagement, leur mécréance aux révélations d'Allah, leur meurtre injustifié des prophètes, et leur parole : «Nos coeurs sont (enveloppés) et imperméables». Et réalité, c'est Allah qui a scellé leurs coeurs à cause de leur mécréance, car ils ne croyaient que très peu §. 156. Et à cause de leur mécréance et de l'énorme calomnie qu'ils prononcent contre Marie.
650c Coran IV157. (Nous les avons maudits) et à cause leur parole : «Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah»... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué §.
650c Coran IV160. C'est à cause des iniquités des Juifs que Nous leur avons rendu illicites les bonnes nourritures qui leur étaient licites, et aussi à cause de ce qu'ils obstruent le sentier d'Allah, (à eux-mêmes et) à beaucoup de monde, 161. et à cause de ce qu'ils prennent des intérêts usuraires § - qui leur étaient pourtant interdits - et parce qu'ils mangent illégalement les biens des gens. A ceux d'entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux.
650c Coran IV167. Ceux qui ne croient pas et qui obstruent le sentier d'Allah, s'égarent certes loin dans l'égarement. 168. Ceux qui ne croient pas et qui pratiquent l'injustice, Allah n'est nullement disposé à leur pardonner, ni à les guider dans un chemin 169. (autre) que le chemin de l'Enfer où ils demeureront éternellement. Et cela est facile à Allah.
650c Coran IV171. Ô gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah, Sa parole qu'Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas «Trois». Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur
650c Coran IV173. Quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes oeuvres, Il leur accordera leurs pleines récompenses et y ajoutera le surcroît de Sa grâce. Et quant à ceux qui ont eu la morgue et se sont enflés d'orgueil, Il les châtiera d'un châtiment douloureux. Et ils ne trouveront, pour eux, en dehors d'Allah, ni allié ni secoureur
650c Coran V10. Quant à ceux qui ne croient pas et traitent de mensonge Nos preuves, ceux-là sont des gens de l'Enfer.
650c Coran V 12. Et Allah certes prit l'engagement des enfants d'Israël. Nous nommâmes douze chefs d'entre eux. Et Allah dit : «Je suis avec vous, pourvu que vous accomplissiez la Salat, acquittiez la Zakat, croyiez en Mes messagers, les aidiez et fassiez à Allah un bon prêt. Alors, certes, J'effacerai vos méfaits, et vous ferai entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Et quiconque parmi vous, après cela, mécroît, s'égare certes du droit chemin» ! 13. Et puis, à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs coeurs : ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d'un petit nombre d'entre eux. Pardonne-leur donc et oublie [leurs fautes]. Car Allah aime, certes, les bienfaisants.
650c Coran V14. Et de ceux qui disent : «Nous sommes chrétiens», Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l'inimitié et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu'ils faisaient
650c Coran V18. Les Juifs et les Chrétiens ont dit : «Nous sommes les fils d'Allah et Ses préférés.» Dis : «Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés ? » En fait, vous êtes des êtres humains d'entre ceux qu'Il a créés. Il pardonne à qui Il veut et Il châtie qui Il veut. Et à Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. Et c'est vers Lui que sera la destination finale.
650c Coran V33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,
650c Coran V 36. Si les mécréants possédaient tout ce qui est sur la terre et autant encore, pour se racheter du châtiment du Jour de la Résurrection, on ne l'accepterait pas d'eux. Et pour eux il y aura un châtiment douloureux. 37. Ils voudront sortir du Feu, mais ils n'en sortiront point. Et ils auront un châtiment permanent.
650c Coran V38. Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage.
650c Coran V51. Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.
650c Coran V 41. Ô Messager ! Que ne t'affligent point ceux qui concourent en mécréance; parmi ceux qui ont dit : «Nous avons cru» avec leurs bouches sans que leurs coeurs aient jamais cru et parmi les Juifs qui aiment bien écouter le mensonge et écouter d'autres gens qui ne sont jamais venus à toi et qui déforment le sens des mots une fois bien établi. Ils disent : «Si vous avez reçu ceci §, acceptez-le et si vous ne l'avez pas reçu, soyez méfiants». Celui qu'Allah veut éprouver, tu n'as pour lui aucune protection contre Allah. Voilà ceux dont Allah n'a point voulu purifier les coeurs. A eux, seront réservés, une ignominie ici-bas et un énorme châtiment dans l'au-delà.
650c Coran V54. Ô les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu'Il aime et qui L'aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d'Allah, ne craignant le blâme d'aucun blâmeur. Telle est la grâce d'Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient.
650c Coran V60. Dis : «Puis-je vous informer de ce qu'il y a de pire, en fait de rétribution auprès d'Allah ? Celui qu'Allah a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs, et de même, celui qui a adoré le Tagut, ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit» .
650c Coran V63. Pourquoi les rabbins et les docteurs (de la Loi religieuse) ne les empêchent-ils pas de tenir des propos mensongers et de manger des gains illicites ? Que leurs actions sont donc mauvaises ! 64. Et les Juifs disent : «La main d'Allah est fermée ! » § Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l'avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux l'inimité et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu'ils allument un feu pour la guerre, Allah l'éteint. Et ils s'efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu'Allah n'aime pas les semeurs de désordre.
650c Coran V 72. Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : «En vérité, Allah c'est le Messie, fils de Marie.» Alors que le Messie a dit : «Ô enfants d'Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur». Quiconque associe à Allah (d'autres divinités) Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !
650c Coran V80. Tu vois beaucoup d'entre eux s'allier aux mécréants. Comme est mauvais, certes, ce que leurs âmes ont préparé, pour eux-mêmes, de sorte qu'ils ont encouru le courroux d'Allah, et c'est dans le supplice qu'ils éterniseront.
650c Coran V82. Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : «Nous sommes chrétiens.» C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil.
650c Coran V86. Et quant à ceux qui ne croient pas et qui traitent de mensonges Nos versets, ce sont les gens de la Fournaise.
650c Coran V 94. Ô les croyants ! Allah va certainement vous éprouver par quelque gibier à la portée de vos mains et de vos lances. C'est pour qu'Allah sache celui qui le craint en secret §. Quiconque après cela transgresse aura un châtiment douloureux.
650c Coran V98. Sachez qu'Allah est sévère en punition, mais aussi Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
650c Coran VI12. Dis : «A qui appartient ce qui est dans les cieux et la terre ? » Dis : «A Allah ! » Il S'est à Lui-même prescrit la miséricorde §. Il vous rassemblera, certainement, au Jour de la Résurrection : il n'y a pas de doute là-dessus. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas.
650c Coran VI15. Dis : «Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un jour redoutable §».
650c Coran VI 47. Dis : «Que vous en semble ? Si le châtiment d'Allah vous venait à l'improviste ou au grand jour, qui seront détruits sinon les gens injustes ? »
650c Coran VI49. Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves, le châtiment les touchera, à cause de leur perversité.
650c Coran VI 55. C'est ainsi que Nous détaillons les versets, afin qu'apparaisse clairement le chemin des criminels.
650c Coran VI57. Dis : «Je m'appuie sur une preuve évidente de la part de mon Seigneur, et vous avez traité cela de mensonge. Ce (le châtiment) que vous voulez hâter ne dépend pas de moi. Le jugement n'appartient qu'à Allah : Il tranche en toute vérité et Il est le meilleur des juges.
650c Coran VI70. Laisse ceux qui prennent leur religion pour jeu et amusement, et qui sont séduits par la vie sur terre. Et rappelle par ceci (le Coran) pour qu'une âme ne s'expose pas à sa perte selon ce qu'elle aura acquis, elle n'aura en dehors d'Allah, ni allié ni intercesseur. Et quelle que soit la compensation qu'elle offrirait, elle ne sera pas acceptée d'elle. Ceux-là se sont abandonnés à leur perdition à cause de ce qu'ils ont acquis. Leur breuvage sera l'eau bouillante et ils auront un châtiment douloureux, pour avoir mécru.
650c Coran VI125. Et puis, quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam §. Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s'il s'efforçait de monter au ciel. Ainsi Allah inflige Sa punition à ceux qui ne croient pas.
650c Coran VI136. Et ils assignent à Allah une part de ce qu'Il a Lui-même créé, en fait de récoltes et de bestiaux, et ils disent : «Ceci est à Allah - selon leur prétention ! - et ceci à nos divinités.» Mais ce qui est pour leurs divinités ne parvient pas à Allah, tandis que ce qui est pour Allah parvient à leurs divinités. Comme leur jugement est mauvais !
650c Coran VI146. Aux Juifs, Nous avons interdit toute bête à ongle unique §. Des bovins et des ovins, Nous leurs avons interdit les graisses, sauf ce que portent leur dos, leurs entrailles, ou ce qui est mêlé à l'os. Ainsi les avons-Nous punis pour leur rébellion. Et Nous sommes bien véridiques.
650c Coran VII 36. Et ceux qui traitent de mensonges Nos signes et s'en écartent avec orgueil, sont les gens du Feu et ils y demeureront éternellement.
650c Coran VII37. Quel pire injuste, que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonges Ses signes ? Ceux là auront la part qui leur a été prescrite; jusqu'au moment où Nos Envoyés [Nos Anges] viennent à eux pour leur enlever l'âme, en leur disant : «Où sont ceux que vous invoquiez en dehors d'Allah ? » - Ils répondront : «Nous ne les trouvons plus». Et ils témoigneront contre eux-mêmes qu'ils étaient mécréants. 38. «Entrez dans le Feu», dira [Allah,] «parmi les djinns et les hommes des communautés qui vous ont précédés.» Chaque fois qu'une communauté entrera, elle maudira celle qui l'aura précédée. Puis, lorsque tous s'y retrouveront, la dernière fournée dira de la première : «Ô notre Seigneur ! Voilà ceux qui nous ont égarés : donne-leur donc double châtiment du feu.» Il dira : «A chacun le double, mais vous ne savez pas».
650c Coran VII39. Et la première fournée dira à la dernière : «Mais vous n'avez sur nous aucun avantage. Goûtez donc au châtiment, pour ce que vous avez acquis». 40. Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s'en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n'entreront au Paradis que quand le chameau pénètre dans le chas de l'aiguille. Ainsi rétribuons-Nous les criminels. 41. L'Enfer leur servira de lit et, comme couverture, ils auront des voiles de ténèbres. Ainsi rétribuons-Nous les injustes.
650c Coran VII44. Les gens du Paradis crieront aux gens du Feu : «Certes, nous avons trouvé vrai ce que notre Seigneur nous avait promis. Avez-vous aussi trouvé vrai ce que notre Seigneur avait promis ? » «Oui», diront-ils. Un héraut annoncera alors au milieu d'eux : Que la malédiction d'Allah soit sur les injustes, 45. qui obstruaient le sentier d'Allah, qui voulaient le rendre tortueux, et qui ne croyaient pas à l'au-delà.»
650c Coran VII. Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre. Mais ils ont démenti et Nous les avons donc saisis, pour ce qu'ils avaient acquis. 97. Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas la nuit, pendant qu'ils sont endormis ? 98. Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas le jour, pendant qu'ils s'amusent?
650c Coran VII50. Et les gens du Feu crieront aux gens du Paradis : «Déversez sur nous de l'eau, ou de ce qu'Allah vous a attribué.» «Ils répondront : Allah les a interdits aux mécréants».
650c Coran VII86. Et ne vous placez pas sur tout chemin, menaçant, empêchant du sentier d'Allah celui qui croit en Lui et cherchant à rendre ce sentier tortueux. Rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux et qu'Il vous a multipliés en grand nombre. Et regardez ce qui est advenu aux fauteurs de désordre
650c Coran VII202. (Quand aux méchants), leurs partenaires diaboliques les enfoncent dans l'aberration, puis ils ne cessent (de s'enfoncer).
650c Coran VIII1. Ils t'interrogent au sujet du butin. Dis : «Le butin est à Allah et à Son messager.» Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants.
650c Coran VIII7. (Rappelez-vous), quand Allah vous promettait qu'une des deux bandes sera à vous. «Vous désiriez vous emparer de celle qui était sans armes, alors qu'Allah voulait par Ses paroles faire triompher la vérité et anéantir les mécréants jusqu'au dernier
650c Coran VIII12. Et ton Seigneur révéla aux Anges : «Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.
650c Coran VIII 13. Ce, parce qu'ils ont désobéi à Allah et à Son messager.» Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager... Allah est certainement dur en punition !
650c Coran VIII14. Voilà (votre sort); goûtez-le donc ! Et aux mécréants le châtiment du Feu (sera réservé).
650c Coran VIII15. Ô vous qui croyez quand vous rencontrez (l'armée) des mécréants en marche §, ne leur tournez point le dos.
650c Coran VIII16. Quiconque, ce jour-là, leur tourne le dos, - à moins que ce soit par tactique de combat, ou pour rallier un autre groupe, - celui-là encourt la colère d'Allah et son refuge sera l'Enfer. Et quelle mauvaise destination
650c Coran VIII17. Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre) §, ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient. 18. Voilà ! Allah réduit à rien la ruse des mécréants.
650c Coran VIII22. Les pires des bêtes auprès d'Allah, sont, [en vérité], les sourds-muets qui ne raisonnent pas
650c Coran VIII25. Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous. Et sachez qu'Allah est dur en punition.
650c Coran VIII 36. Ceux qui ne croient pas dépensent leurs biens pour éloigner (les gens) du sentier d'Allah. Or, après les avoir dépensés, ils seront pour un sujet de regret. Puis ils seront vaincus, et tous ceux qui ne croient pas seront rassemblés vers l'Enfer, 37. afin qu'Allah distingue le mauvais du bon, et qu'Il place les mauvais les uns sur les autres, pour en faire un amoncellement qu'Il jettera dans l'Enfer. Ceux-là sont les perdants.
650c Coran VIII 38. Dis à ceux qui ne croient pas que, s'ils cessent, on leur pardonnera ce qui s'est passé. Et s'ils récidivent, (ils seront châtiés); à l'exemple de (leurs) devanciers. 39. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu'ils oeuvrent.
650c Coran VIII41. Et sachez que, de tout butin que vous avez ramassé, le cinquième appartient à Allah, au messager, à ses proches parents, aux orphelins, aux pauvres, et aux voyageurs (en détresse), si vous croyez en Allah et en ce que Nous avons fait descendre sur Notre serviteur, le jour du Discernement : le jour où les deux groupes s'étaient rencontrés, et Allah est Omnipotent
650c Coran VIII 50. Si tu voyais, lorsque les Anges arrachaient les âmes aux mécréants ! Ils les frappaient sur leurs visages et leurs derrières, (en disant) : «Goûtez au châtiment du Feu §.
650c Coran VIII 54. Il en fut de même des gens de Pharaon et ceux qui avant eux avaient traité de mensonges les signes (enseignements) de leur Seigneur. Nous les avons fait périr pour leurs péchés. Et Nous avons noyé les gens de Pharaon. Car ils étaient tous des injustes.
650c 55. Les pires bêtes, auprès d'Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement), 56. ceux-là mêmes avec lesquels tu as fait un pacte et qui chaque fois le rompent, sans aucune crainte [d'Allah]. Coran VIII
650c Coran VIII57. Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu'ils se souviennent.
650c Coran VIII58. Et si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d'un peuple, dénonce alors le pacte (que tu as conclu avec), d'une façon franche et loyale car Allah n'aime pas les traîtres.
650c Coran VIII59. Que les mécréants ne pensent pas qu'ils Nous ont échappé. Non, ils ne pourront jamais Nous empêcher (de les rattraper à n'importe quel moment).
650c Coran VIII60. Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer l'ennemi d'Allah et le vôtre, et d'autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu'Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d'Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés.
650c Coran VIII67. Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d'avoir prévalu [mis les mécréants hors de combat] sur la terre. Vous voulez les biens d'ici-bas, tandis qu'Allah veut l'au-delà. Allah est Puissant et Sage §.
650c Coran IX3. Et proclamation aux gens, de la part d'Allah et de Son messager, au jour du Grand Pèlerinage §, qu'Allah et Son messager, désavouent les associateurs. Si vous vous repentez, ce sera mieux pour vous. Mais si vous vous détournez, sachez que vous ne réduirez pas Allah à l'impuissance. Et annonce un châtiment douloureux à ceux qui ne croient pas.
650c Coran IX5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.
650c Coran IX 9. Ils troquent à vil prix les versets d'Allah (le Coran) et obstruent Son chemin. Ce qu'ils font est très mauvais !
650c Coran IX14. Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d'ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d'un peuple croyant.
650c Coran IX17. Il n'appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d'Allah, vu qu'ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les oeuvres sont vaines; et dans le Feu ils demeureront éternellement
650c Coran IX21. Leur Seigneur leur annonce de Sa part, miséricorde et agrément, et des Jardins où il y aura pour eux un délice permanent 22. où ils demeureront éternellement. Certes il y a auprès d'Allah une énorme récompense
650c Coran IX 26. Puis, Allah fit descendre Sa quiétude [Sa «sakina»] sur Son messager et sur les croyants. Il fit descendre des troupes (Anges) que vous ne voyiez pas, et châtia ceux qui ont mécru. Telle est la rétribution des mécréants.
650c Coran IX30. Les Juifs disent : «Uzayr est fils d'Allah» et les Chrétiens disent : «Le Christ est fils d'Allah». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité)?
650c Coran IX31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.
650c Coran IX34. Ô vous qui croyez ! Beaucoup de rabbins et de moines dévorent, les biens des gens illégalement et [leur] obstruent le sentier d'Allah. A ceux qui thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier d'Allah, annonce un châtiment douloureux,
650c Coran IX35. le jour où (ces trésors) seront portés à l'incandescence dans le feu de l'Enfer et qu'ils en seront cautérisés, front, flancs et dos : voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez.»
650c Coran IX36. Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze [mois], dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre § d'entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.
650c Coran IX39. Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. Et Allah est Omnipotent §.
650c Coran IX38. Ô vous qui croyez ! Qu'avez-vous ? Lorsque l'on vous a dit : «Élancez-vous dans le sentier d'Allah»; vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie présente vous agrée-t-elle plus que l'au-delà ? - Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de chose, comparée à l'au-delà !
650c Coran IX40. Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon : «Ne t'afflige pas, car Allah est avec nous.» Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité «Sa sakina» et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage §.
650c Coran IX63. Ne savent-ils pas qu'en vérité quiconque s'oppose à Allah et à Son messager, aura le feu de l'Enfer pour y demeurer éternellement ? Et voilà l'immense opprobre.
650c Coran IX66. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des vôtres , Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels.
650c Coran IX68. Aux hypocrites, hommes et femmes, et aux mécréants, Allah a promis le feu de l'Enfer pour qu'ils y demeurent éternellement. C'est suffisant pour eux. Allah les a maudits. Et pour eux, il y aura un châtiment permanent.
650c Coran IX3. Ô Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et sois rude avec eux; l'Enfer sera leur refuge, et quelle mauvaise destination !
650c Coran IX 74. Ils jurent par Allah qu'ils n'ont pas dit (ce qu'ils ont proféré), alors qu'en vérité ils ont dit la parole de la mécréance et ils ont rejeté la foi après avoir été musulmans. Ils ont projeté ce qu'ils n'ont pu accomplir. Mais ils n'ont pas de reproche à faire si ce n'est qu'Allah - ainsi que Son messager - les a enrichis par Sa grâce. S'ils se repentaient, ce serait mieux pour eux. Et s'ils tournent le dos, Allah les châtiera d'un douloureux châtiment, ici-bas et dans l'au-delà; et ils n'auront sur terre ni allié ni secoureur
650c Coran IX67. Les hypocrites, hommes et femmes, appartiennent les uns aux autres. Ils commandent le blâmable, interdisent le convenable, et replient leurs mains (d'avarice). Ils ont oublié Allah et Il les a alors oubliés. En vérité, les hypocrites sont les pervers.
650c Coran IX79. Ceux-là qui dirigent leurs calomnies contre les croyants qui font des aumônes volontaires et contre ceux qui ne trouvent que leurs faibles moyens (à offrir), et ils se moquent alors d'eux. Qu'Allah les raille. Et ils auront un châtiment douloureux.
650c Coran IX1. Ceux qui ont été laissés à l'arrière se sont réjouis de pouvoir rester chez eux à l'arrière du Messager d'Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d'Allah, et ont dit : «Ne partez pas au combat pendant cette chaleur ! » Dis : «Le feu de l'Enfer est plus intense en chaleur.» - S'ils comprenaient !
650c Coran IX 85. Et que ni leurs biens ni leurs enfants ne t'émerveillent ! Allah ne veut par là, que les châtier ici-bas, et qu'ils rendent péniblement l'âme en mécréants
650c Coran IX90. Et parmi les Bédouins, certains sont venus demander d'être dispensés (du combat). Et ceux qui ont menti à Allah et à Son messager sont restés chez eux. Un châtiment douloureux affligera les mécréants d'entre eux.
650c Coran IX5. Ils vous feront des serments par Allah, quand vous êtes de retour vers eux, afin que vous passiez (sur leur tort). Détournez-vous d'eux. Ils sont une souillure et leur refuge est l'Enfer, en rétribution de ce qu'ils acquéraient.
650c Coran IX101. Et parmi les Bédouins qui vous entourent, il y a des hypocrites, tout comme une partie des habitants de Médine. Ils s'obstinent dans l'hypocrisie. Tu ne les connais pas mais Nous les connaissons. Nous les châtierons deux fois puis ils seront ramenés vers un énorme châtiment.
650c Coran IX109. Lequel est plus méritant ? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l'agrément d'Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l'Enfer ? Et Allah ne guide pas les gens injustes.
650c Coran IX 113. Il n'appartient pas au Prophète et aux croyants d'implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu'il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l'Enfer.
650c Coran IX123. Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.
650c Coran IX125. Mais quant à ceux dont les coeurs sont malades elle ajoute une souillure à leur souillure §, et ils meurent dans la mécréance.
650c Coran X7. Ceux qui n'espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie présente et s'y sentent en sécurité, et ceux qui sont inattentifs à Nos signes [ou versets], 8. leur refuge sera le Feu, pour ce qu'ils acquéraient.
650c Coran X15. Et quand leur sont récités Nos versets en toute clarté, ceux qui n'espèrent pas notre rencontre disent : «Apporte un Coran autre que celui-ci» ou bien «Change-le». Dis : «Il ne m'appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fait que suivre ce qui m'est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un jour terrible».
650c Coran X27. Et ceux qui ont commis de mauvaises actions, la rétribution d'une mauvaise action sera l'équivalent. Un avilissement les couvrira, - pas de protection pour eux contre Allah -, comme si leurs visages se couvraient de lambeaux de ténèbres nocturnes. Ceux-là sont là les gens du Feu où ils demeureront éternellement.
650c Coran X50. Dis : «Voyez-vous ! Si Son châtiment vous arrivait de nuit ou de jour, les criminels pourraient-ils en hâter quelque chose ? 51. «Est-ce au moment où le châtiment se produira que vous croirez ? [Il vous sera dit : «Inutile».] Maintenant ! Autrefois, vous en réclamiez [ironiquement] la prompte arrivée ! » 52. Puis il sera dit aux injustes : « Goûtez au châtiment éternel ! Êtes-vous rétribués autrement qu'en rapport de ce que vous acquériez ? »
650c Coran XI 3. Demandez pardon à votre Seigneur; ensuite, revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu'à un terme fixé, et Il accordera à chaque méritant l'honneur qu'il mérite. Mais si vous tournez le dos, je crains alors pour vous le châtiment d'un grand jour.
650c Coran XI16. Ceux-là qui n'ont rien, dans l'au-delà, que le Feu. Ceux qu'ils auront fait ici-bas sera un échec, et sera vain ce qu'ils auront oeuvré.
650c Coran XI 20. Ceux-là ne peuvent réduire (Allah) à l'impuissance sur terre ! Pas d'alliés pour eux en dehors d'Allah et leur châtiment sera doublé. Ils étaient incapables d'entendre; ils ne voyaient pas non plus.
650c Coran XI 21. Ce sont ceux-là qui ont causé la perte de leurs propres âmes. Et leurs inventions (idoles) se sont éloignées d'eux. 22. Ce sont eux, infailliblement, qui dans l'au-delà seront les plus grands perdants.
650c Coran XI26. afin que vous n'adoriez qu'Allah. Je crains pour vous le châtiment d'un jour douloureux».
650c Coran XI 39. Et vous saurez bientôt à qui viendra un châtiment qui l'humiliera, et sur qui s'abattra un châtiment durable ! »
650c Coran XI67. Et le Cri saisit les injustes §. Et les voilà foudroyés dans leurs demeures, 68. comme s'ils n'y avaient jamais prospéré. En vérité, les Tamud n'ont pas cru en leur Seigneur. Que périssent les Tamud !
650c Coran XI102. Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu'elles sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur.
650c Coran XI106. Ceux qui sont damnés seront dans le Feu où ils ont des soupirs et des sanglots.
650c Coran XI113. Et ne vous penchez pas vers les injustes : sinon le Feu vous atteindrait. Vous n'avez pas d'alliés en dehors d'Allah. Et vous ne serez pas secourus.
650c Coran XI118. Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté . Or, ils ne cessent d'être en désaccord (entre eux,) 119. sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C'est pour cela qu'Il les a créés. Et la parole de ton Seigneur s'accomplit : «Très certainement, Je remplirai l'Enfer de djinns et d'hommes, tous ensemble».
650c Coran XIII5. Et si tu dois t'étonner, rien de plus étonnant que leurs dires : «Quand nous seront poussière, reviendrons-nous vraiment à une nouvelle création ? » Ceux-là sont ceux qui ne croient pas en leur Seigneur. Et ce sont eux qui auront des jougs à leur cou. Et ce sont eux les gens du Feu, où ils demeureront éternellement.
650c Coran XIII6. Et ils te demandent de hâter [la venue] du malheur plutôt que celle du bonheur. Certes, il s'est produit avant eux des châtiments exemplaires. Ton Seigneur est Détenteur du pardon pour les gens, malgré leurs méfaits. Et ton seigneur est assurément dur en punition.
650c Coran XIII11. Il [l'homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d'Allah. En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes. Et lorsqu'Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n'ont en dehors de lui aucun protecteur.
650c Coran XIII14. A lui l'appel de la Vérité ! Ceux qu'ils invoquent en dehors de Lui ne leur répondent d'aucune façon; semblables à celui qui étend ses deux mains vers l'eau pour la porter à sa bouche, mais qui ne parvient jamais à l'atteindre. L'invocation des mécréants n'est que vanité.
650c Coran XIII15. Et c'est à Allah que se prosternent, bon gré mal gré, tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre, ainsi que leurs ombres, au début et à la fin de journée §. l'Enfer sera leur refuge. Quel détestable lit de repos !
650c Coran XIII 18. La meilleur [fin] est pour ceux qui répondent à [l'appel] de leur Seigneur. Et quand à ceux qui ne Lui répondent pas, s'il avaient tout ce qui est sur le terre, et autant encore, ils l'offriraient en rançon. Ceux-là auront le détestable rendement de compte et l'Enfer sera leur refuge. Quel détestable lit de repos !
650c Coran XIII25. [Mais] ceux qui violent leur pacte avec Allah après l'avoir engagé, et rompent ce qu'Allah a commandé d'unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure.
650c Coran XIII31. S'ils y avait un Coran à mettre les montagnes en marche, à fendre la terre ou à faire parler les morts (ce serait celui-ci). C'est plutôt à Allah le commandement tout entier. Les croyants ne savent-ils pas que, si Allah voulait, Il aurait dirigé tous les hommes vers le droit chemin. Cependant, ceux qui ne croient pas ne manqueront pas, pour prix de ce qu'ils font d'être frappés par un cataclysme, ou [qu'un cataclysme] s'abattra près de leur demeures jusqu'à ce que vienne la promesse d'Allah. Car Allah, ne manque pas Sa promesse
650c Coran XIII32. On s'est certes moqué des messagers avant toi. Alors, J'ai donné un répit aux mécréants. Ensuite, Je les ai saisis. Et quel fut Mon châtiment !
650c Coran XIII34. Un châtiment les atteindra dans la vie présente. Le châtiment de l'au-delà sera cependant plus écrasant et ils n'auront nul protecteur contre Allah.
650c Coran XIII 35. Tel est le paradis qui a été promis aux pieux : sous lequel coulent les ruisseaux; ses fruits perpétuels, ainsi que son ombrage. Voilà la fin de ceux qui pratiquent la piété, tandis que la fin des mécréants sera le Feu.
650c Coran XIII41. Ne voient-ils pas que Nous frappons la terre et que Nous la réduisons de tous côtés ? C'est Allah qui juge et personne ne peut s'opposer à Son jugement, et Il est prompt à régler les comptes.
650c Coran XIII42. Certes ceux d'avant eux ont manigancé (contre leur Messager); le stratagème tout entier appartient à Allah. Il sait ce que chaque âme acquiert. Et les mécréants sauront bientôt à qui appartient la bonne demeure finale.
650c Coran XIV2. Allah, à qui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et malheur aux mécréants, pour un dur châtiment [qu'ils subiront].
650c Coran XIV 7. Et lorsque votre Seigneur proclama : «Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats §, Mon châtiment sera terrible».
650c Coran XIV13. Et ceux qui ont mécru dirent à leurs messagers : «Nous vous expulserons certainement de notre territoire, à moins que vous ne réintégriez notre religion ! » Alors, leur Seigneur leur révéla : «Assurément Nous anéantirons les injustes, 14. et vous établirons dans le pays après eux. Cela est pour celui qui craint Ma présence § et craint Ma menace».
650c Coran X16. L'Enfer est sa destination et il sera abreuvé d'une eau purulente 17. qu'il tentera d'avaler à petites gorgées. Mais c'est à peine s'il peut l'avaler. La mort lui viendra de toutes parts, mais il ne mourra pas; et il aura un châtiment terrible. IV
650c Coran XIV22. Et quand tout sera accompli, le Diable dira : «Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n'ai pas tenue. Je n'avais aucune autorité sur vous si ce n'est que je vous ai appelés, et que vous m'avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; mais faites-en à vous même. Je ne vous suis d'aucun secours et vous ne m'êtes d'aucun secours. Je vous renie de m'avoir jadis associé [à Allah]». Certes, un châtiment douloureux attend les injustes [les associateurs].
650c Coran XIV28. Ne vois-tu point ceux qui troquent les bienfaits d'Allah contre l'ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition 29. ...l'Enfer, où ils brûleront ? Et quel mauvais gîte !
650c Coran XIV27. Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l'au-delà §. Tandis qu'Il égare les injustes. Et Allah fait ce qu'Il veut.
650c Coran XIV30. Et ils ont donné à Allah des égaux afin d'égarer (les gens) de Son sentier. - Dis : «Jouissez [de cette vie] car votre destination sera le feu».
650c Coran XIV42. Et ne pense point qu'Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Ils leur accordera un délai jusqu'au jour où leurs regards se figeront. 43. Ils courront [suppliant], levant la tête, les yeux hagards et les coeurs vides.
650c Coran XIV 49. Et ce jour-là, tu verras les coupables, enchaînés les uns aux autres, 50. leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages.
650c Coran XV2. [Le Jour du Jugement Dernier] les mécréants voudraient avoir été Musulmans [soumis]. 3. Laisse-les manger, jouir (un temps), et être distraits par l'espoir; car bientôt ils sauront !
650c Coran XV4. Or Nous ne détruisons aucune cité sans qu'elle n'ait eu [un terme fixé en] une Écriture connue.
650c Coran XV8. Nous ne faisons descendre les Anges qu'avec la vérité; et alors, il ne leur sera pas accordé de répit [à ces impies]. 9. Nous ne faisons descendre les Anges qu'avec la vérité; et alors, il ne leur sera pas accordé de répit [a ces impies].
650c Coran XV43. Sur Mes serviteurs tu n'auras aucune autorité, excepté sur celui qui te suivra parmi les dévoyés. 44. Et l'Enfer sera sûrement leur lieu de rendez-vous à tous.
650c Coran XV49. Informe Mes serviteurs que c'est Moi le Pardonneur, le Très Miséricordieux.50. et que Mon châtiment est certes le châtiment douloureux.
650c Coran XV 57. Et il [leur] dit : «Que voulez-vous, ô envoyés d'Allah ? 58. - Ils dirent : «En vérité, nous sommes envoyés à des gens criminels, 59. à l'exception de la famille de Lot que nous sauverons tous 60. sauf sa femme. «Nous (Allah) avions déterminé qu'elle sera du nombre des exterminés.
650c Coran XV89. E27. Puis, le Jour de la Résurrection, Il les couvrira d'ignominie, et [leur] dira : «Où sont Mes associés pour lesquels vous combattiez ? » - Ceux qui ont le savoir diront : «L'ignominie et le malheur tombent aujourd'hui sur les mécréants». t dis : «Je suis l'avertisseur évident» (d'un châtiment), 90. De même que Nous avons fait descendre [le châtiment] sur ceux qui ont juré (entre eux)
650c Coran XVI28. Ceux à qui les Anges ôtent la vie, alors qu'ils sont injustes envers eux-mêmes, se soumettront humiliés, (et diront) : «Nous ne faisions pas de mal ! » - «Mais, en fait, Allah sait bien ce que vous faisiez».
650c Coran XVI29. Entrez donc par les portes de l'Enfer pour y demeurer éternellement. Combien est mauvaise la demeure des orgueilleux !
650c Coran XVI62. Et ils assignent à Allah ce qu'ils détestent [pour eux-mêmes]. Et leurs langues profèrent un mensonge quand ils disent que la plus belle récompense leur sera réservée. C'est le Feu, sans nul doute, qui leur sera réservé et ils y seront envoyés, les premiers.
650c Coran XVI63. Par Allah ! Nous avons effectivement envoyé (des messagers) à des communautés avant toi. Mais le Diable leur enjoliva ce qu'ils faisaient. C'est lui qui est, leur allié, aujourd'hui [dans ce monde]. Et ils auront un châtiment douloureux [dans l'au-delà].
650c Coran XVI88. Ceux qui ne croyaient pas et obstruaient le sentier d'Allah, Nous leur ajouterons châtiment sur châtiment, pour la corruption qu'ils semaient (sur terre).
650c Coran XVI94. Et ne prenez pas vos serments comme un moyen pour vous tromper les uns les autres, sinon [vos] pas glisseront après avoir été fermes, et vous goûterez le malheur pour avoir barré le sentier d'Allah. Et vous subirez un châtiment terrible.
650c Coran XVI104. Ceux qui ne croient pas aux versets d'Allah, Allah ne les guide pas. Et ils ont un châtiment douloureux.
650c Coran XVI 106. Quiconque a renié Allah après avoir cru... - sauf celui qui y a été contraint alors que son coeur demeure plein de la sérénité de la foi - mais ceux qui ouvrent délibérément leur coeur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une colère d'Allah et ils ont un châtiment terrible.
650c Coran XVI112. Et Allah propose en parabole une ville : elle était en sécurité, tranquille; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu'ils faisaient.
650c Coran XVI13. En effet, un Messager des leurs est venu à eux, mais ils l'ont traité de menteur. Le châtiment, donc, les saisit parce qu'ils étaient injustes.
650c Coran XVI116. Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : «Ceci est licite, et cela est illicite», pour forger le mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas. 117. Ce sera pour eux une piètre jouissance, mais un douloureux châtiment les attend.
650c Coran XVI118. Aux Juifs, Nous avions interdit ce que Nous t'avons déjà relaté. Nous leur avons fait aucun tort; mais ils se faisaient du tort à eux-mêmes.
650c Coran XVI108. Voilà ceux dont Allah a scellé les coeurs, l'ouïe, et les yeux. Ce sont eux les insouciants. 109. Et nul doute que dans l'au-delà, ils seront les perdants.
650c Coran XVI126. Et si vous punissez, infligez [à l'agresseur] une punition égale au tort qu'il vous a fait. Et si vous endurez... cela est certes meilleur pour les endurants .
650c Coran XVII8. Il se peut que votre Seigneur vous fasse miséricorde. Mais si vous récidivez, Nous récidiverons. Et Nous avons assigné l'Enfer comme camp de détention aux infidèles.
650c Coran XVII10. et à ceux qui ne croient pas en l'au-delà, que Nous leur avons préparé un châtiment douloureux.
650c Coran XVII16. Et quand Nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ses gens opulents [d'obéir à Nos prescriptions], mais (au contraire) ils se livrent à la perversité. Alors la Parole prononcée contre elle se réalise, et Nous la détruisons entièrement.
650c Coran XVII18. Quiconque désire [la vie] immédiate Nous nous hâtons de donner ce que Nous voulons; à qui Nous voulons. Puis, Nous lui assignons l'Enfer où il brûlera méprisé et repoussé.
650c Coran XVII57. Ceux qu'ils invoquent, cherchent [eux-mêmes] , à qui mieux, le moyen de se rapprocher le plus de leur Seigneur. Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment. Le châtiment de ton Seigneur est vraiment redouté.
650c Coran XVII22. N'assigne point à Allah d'autre divinité; sinon tu te trouveras méprisé et abandonné.
650c Coran XVII75. Alors, Nous t'aurions certes fait goûter le double [supplice] de la vie et le double [supplice] de la mort; et ensuite tu n'aurais pas trouvé de secoureur contre Nous .
650c Coran XVII81. Et dis : «La Vérité (l'Islam) est venue et l'Erreur a disparu. Car l'Erreur est destinée à disparaître».
650c Coran XVII 97. Celui qu'Allah guide, c'est lui le bien-guidé et ceux qu'il égare... tu ne leur trouveras jamais d'alliés en dehors de Lui et au Jour de la Résurrection, Nous les rassemblons traînés sur leur visages, aveugles, muets et sourds. L'Enfer sera leur demeure : chaque fois que son feu s'affaiblit, Nous leur accroîtrons la flamme ardente.
650c Coran XVIII29. Et dis : «La vérité émane de votre Seigneur». Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie». Nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire on les abreuvera d'une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure !
650c Coran XVIII 52. Et le jour où Il dira : «Appelez ceux que vous prétendiez être Mes associés». Ils les invoqueront; mais eux ne leur répondront pas, Nous aurons placé entre eux une vallée de perdition.
650c Coran XVIII53. Et les criminels verront le Feu. Il seront alors convaincus qu'ils y tomberont et n'en trouveront pas d'échappatoire.
650c Coran XVIII55. Qu'est-ce qui a donc empêché les gens de croire, lorsque le guide leur est venu, ainsi que de demander pardon à leur Seigneur, si ce n'est qu'ils veulent subir le sort des Anciens, ou se trouver face à face avec le châtiment.
650c Coran XVIII 56. Et Nous n'envoyons les messagers que pour annoncer la bonne nouvelle et avertir. Et ceux qui ont mécru disputent avec de faux arguments, afin d'infirmer la vérité et prennent en raillerie Mes versets (le Coran) ainsi que ce (châtiment) dont on les a avertis.
650c Coran XVIII59. Et voilà les villes que Nous avons fait périr quand leurs peuples commirent des injustices et Nous avons fixé un rendez-vous pour leur destruction.
650c Coran XVIII87. Il dit : «Quant à celui qui est injuste, nous le châtierons; ensuite il sera ramené vers son Seigneur qui le punira d'un châtiment terrible.
650c Coran XVIII 95. Il dit : «Ce que Mon Seigneur m'a conféré vaut mieux (que vos dons). Aidez-moi donc avec force et je construirai un remblai entre vous et eux. 96. Apportez-moi des blocs de fer». Puis, lorsqu'il en eut comblé l'espace entre les deux montagnes, il dit : «Soufflez ! » Puis, lorsqu'il l'eut rendu une fournaise, il dit : «Apportez-moi du cuivre fondu, que je le déverse dessus».
650c Coran XVIII99. Nous les laisserons, ce jour-là, déferler comme les flots les uns sur les autres, et on soufflera dans la Trompe et Nous les rassemblerons tous. 100. Et ce jour-là Nous présenterons de près l'Enfer aux mécréants, 101. dont les yeux étaient couverts d'un voile qui les empêchait de penser à Moi, et ils ne pouvaient rien entendre non plus.
650c Coran XIX37. [Par la suite,] les sectes divergèrent entre elles. Alors, malheur aux mécréants lors de la vue d'un jour terrible !
650c Coran XIX38. Comme ils entendront et verront bien le jour où ils viendront à Nous ! Mais aujourd'hui, les injustes sont dans un égarement évident. 39. Et avertis-les du jour du Regret , quand tout sera réglé; alors qu'ils sont [dans ce monde] inattentifs et qu'ils ne croient pas.
650c Coran XVIII102. Ceux qui ont mécru, comptent-ils donc pouvoir prendre, pour alliés, Mes serviteurs en dehors de Moi ? Nous avons préparé l'Enfer comme résidence pour les mécréants.
650c Coran XVIII 106. C'est que leur rétribution sera l'Enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers.
650c Coran XIX68. Pas ton Seigneur ! Assurément, Nous les rassemblerons, eux et les diables. Puis, Nous les placerons autour de l'Enfer, agenouillés.
650c Coran XIX70. Puis nous sommes Le meilleur à savoir ceux qui méritent le plus d'y être brûlés.
650c Coran XIX71. Il n'y a personne parmi vous qui ne passera pas par [L'Enfer] § : Car [il s'agit là] pour ton Seigneur d'une sentence irrévocable.
650c Coran XIX72. Ensuite, Nous délivrerons ceux qui étaient pieux et Nous y (en enfer) laisserons les injustes agenouillés.
650c Coran XIX 74. Combien de générations, avant eux, avons-Nous fait périr, qui les surpassaient en biens et en apparence?
650c Coran XIX75. Dis : «Celui qui est dans l'égarement, que le Tout Miséricordieux prolonge sa vie pour un certain temps, jusqu'à ce qu'ils voient soit le châtiment, soit l'Heure dont ils sont menacés. Alors, ils sauront qui a la pire situation et la troupe la plus faible».
650c Coran XIX 81. Ils ont adopté des divinités en dehors d'Allah pour qu'ils leur soient des protecteurs (contre le châtiment). 82. Bien au contraire ! [ces divinités] renieront leur adoration et seront pour eux des adversaires.
650c Coran XX16. Que celui qui n'y croit pas et qui suit sa propre passion ne t'en détourne pas. Sinon tu périras.
650c Coran XX61. Moïse leur dit : «Malheur à vous ! Ne forgez pas de mensonge contre Allah : sinon par un châtiment Il vous anéantira. Celui qui forge (un mensonge) est perdu».
650c Coran XX74. Quiconque vient en criminel à son Seigneur, aura certes l'Enfer où il ne meurt ni ne vit.
650c Coran XX113. C'est ainsi que nous l'avons fait descendre un Coran en [langue] arabe, et Nous y avons multiplié les menaces, afin qu'ils deviennent pieux ou qu'il les incite à s'exhorter?
650c Coran XX127. Ainsi sanctionnons-nous l'outrancier qui ne croit pas aux révélations de son Seigneur. Et certes, le châtiment de l'au-delà est plus sévère et plus durable.
650c Coran XX 129. N'eussent-été un décret préalable de ton Seigneur et aussi un terme déjà fixé, (leur châtiment) aurait été inévitable (et immédiat).
650c Coran XXI29. Et quiconque d'entre eux dirait : «Je suis une divinité en dehors de Lui». Nous le rétribuerons de l'Enfer. C'est ainsi que Nous rétribuons les injustes.
650c Coran XXI39. Si [seulement] les mécréants connaissaient le moment où ils ne pourront empêcher le feu de leurs visages ni de leur dos, et où ils ne seront point secourus...
650c Coran XXI40. Mais non, cela (le chatiment) leur viendra subitement et ils seront alors stupéfaits; ils ne pourront pas le repousser et on ne leur donnera pas de répit.
650c Coran XXI 42. Dis : «Qui vous protège la nuit et le jour, contre le [châtiment] du Tout Miséricordieux ? » Pourtant ils se détournent du rappel de leur Seigneur.
650c Coran XXI77. et Nous le secourûmes contre le peuple qui traitait Nos prodiges de mensonges. Il furent vraiment des gens du Mal. Nous les noyâmes donc tous.
650c Coran XXI98. «Vous serez, vous et ce que vous adoriez en dehors d'Allah, le combustible de l'Enfer, vous vous y rendrez tous. 99. Si ceux-là étaient vraiment des divinités, ils n'y entreraient pas; et tous y demeureront éternellement.
650c Coran XXII 1Ô hommes ! Craignez votre Seigneur. Le séisme [qui précédera] l'Heure est une chose terrible
650c Coran XXII2. Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera ce qu'elle allaitait, et toute femelle enceinte avortera de ce qu'elle portait. Et tu verras les gens ivres, alors qu'ils ne le sont pas. Mais le châtiment d'Allah est dur.
650c Coran XXII4. Il a été prescrit à l'égard de ce dernier qu'il égarera quiconque le prendra pour maître, et qu'il le guidera vers le châtiment de la fournaise.
650c Coran XXII8. Or, il y a des gens qui discutent au sujet d'Allah sans aucune science, ni guide, ni Livre pour les éclairer, 9. affichant une attitude orgueilleuse pour égarer les gens du sentier d'Allah. A lui l'ignominie ici-bas; et Nous Lui ferons goûter le Jour de la Résurrection, le châtiment de la fournaise.
650c Coran XXII18. N'as-tu pas vu que c'est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les étoiles les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de gens ? Il y en a aussi beaucoup qui méritent le châtiment. Et quiconque Allah avilit n'a personne pour l'honorer, car Allah fait ce qu'il veut
650c Coran XXII17. Certes, ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens [ils adorateurs des étoiles], les Nazaréens, les Mages et ceux qui donnent à Allah des associés, Allah tranchera entre eux le jour de Jugement, car Allah est certes témoin de toute chose
650c Coran XXII 19. Voici deux clans adverses qui disputaient au sujet de leur Seigneur. A ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs têtes on versera de l'eau bouillante. 20. qui fera fondre ce qui est dans leurs ventres de même que leurs peaux. 21. Et il y aura pour eux des maillets de fer.
650c Coran XXII22. Toutes les fois qu'ils voudront en sortir (pour échapper) à la détresse, on les y remettra et (on leur dira) : «Goûtez au châtiment de la Fournaise».
650c Coran XXII25. Mais ceux qui mécroient et qui obstruent le sentier d'Allah et celui de la Mosquée sacrée, que Nous avons établie pour les gens : aussi bien les résident que ceux de passage... Quiconque cherche à y commettre un sacrilège injustement, Nous lui ferons goûter un châtiment douloureux...
650c Coran XXII38. Allah prend la défense de ceux qui croient. Allah n'aime aucun traître ingrat.
650c Coran XXII44Puis, J'ai donné un répit aux mécréants, ensuite Je les ai saisis. Et quelle fut Ma réprobation!
650c Coran XXII45. Que de cités, donc, avons-Nous fait périr, parce qu'elles commettaient des tyrannies. Elles sont réduites à des toits écroulés : Que de puits désertés ! Que de palais édifiés (et désertés aussi) !
650c Coran XXII51. tandis que ceux qui s'efforcent à échapper (au châtiment mentionné dans) Nos versets, ceux-là sont les gens de l'Enfer.
650c Coran XXII55. Et ceux qui mécroient ne cesseront d'être en doute à son sujet, jusqu'à ce que l'Heure les surprenne à l'improviste ou que les atteigne le châtiment d'un jour terrifiant.
650c Coran XXII57. et quand aux infidèles qui auront traité Nos révélations de mensonges, ils auront un châtiment avilissant !
650c Coran XXII58. Ceux qui émigrent dans le sentier d'Allah et qui sont tués ou meurent, Allah leur accordera certes une belle récompense, car Allah est le meilleur des donateurs.
650c Coran XXII72. Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, tu discerneras la réprobation sur les visages de ceux qui ont mécru. Peu s'en faut qu'ils ne se jettent sur ceux qui leur récitent Nos versets. Dis : «Vous informerai-je de quelque chose de plus terrible ? - Le Feu : Allah l'a promis à ceux qui ont mécru. Et quel triste devenir ! »
650c Coran XXIII27. Nous lui révélâmes : «Construis l'arche sous Nos yeux et selon Notre révélation. Et quand Notre commandement viendra et que le four bouillonnera, achemine là-dedans un couple de chaque espèce, ainsi que ta famille, sauf ceux d'entre eux contre qui la parole a déjà été prononcée; et ne t'adresse pas à Moi au sujet des injustes, car ils seront fatalement noyés.
650c Coran XXIII 41. Le cri, donc, les saisit en toute justice; puis Nous les rendîmes semblables à des débris emportés par le torrent. Que disparaissent à jamais les injustes !
650c Coran XXIII103. et ceux dont la balance est légère seront ceux qui ont ruiné leurs propres âmes et ils demeureront éternellement dans l'Enfer.
650c Coran XXIII 104. Le feu brûlera leurs visages et ils auront les lèvres crispées.
650c Coran XXIV 2. La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition.
650c Coran XXIV3. Le fornicateur n'épousera qu'une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et cela a été interdit aux croyants
650c Coran XXIV4. Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n'acceptez plus jamais leur témoignage.
650c Coran XXIV19. Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas.
650c Coran XXIV23. Ceux qui lancent des accusations contre des femmes vertueuses, chastes [qui ne pensent même pas à commettre la turpitude] et croyantes sont maudits ici-bas comme dans l'au-delà; et ils auront un énorme châtiment, 24. Le jour où leurs langues, leurs mains et leurs pieds témoigneront contre eux de ce qu'ils faisaient.
650c Coran XXIV63. Ne considérez pas l'appel du messager comme un appel que vous vous adresseriez les uns aux autres. Allah connaît certes ceux des vôtres qui s'en vont secrètement en s'entrecachant. Que ceux, donc, qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux.
650c Coran XXV11. Mais ils ont plutôt qualifié l'Heure de mensonge. Nous avons cependant préparé, pour quiconque qualifie l'Heure de mensonge, une Flamme brûlante. 12. Lorsque de loin elle les voit, ils entendront sa fureur et ses pétillements. 13. Et quand on les y aura jetés, dans un étroit réduit, les mains liées derrière le cou, ils souhaiteront alors leur destruction complète
650c Coran XXV 25. Et le jour où le ciel sera fendu par les nuages et qu'on fera descendre des Anges, 26. ce jour-là, la vraie royauté appartient au Tout Miséricordieux, et ce sera un jour difficile aux infidèles.
650c Coran XXV42. Peu s'en est fallu qu'il ne nous égare de nos divinités, si ce n'était notre attachement patient à elles ! ». Cependant, ils sauront quand ils verront le châtiment, qui est le plus égaré en son chemin.
650c Coran XXV63. Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux, disent : «Paix», 64. qui passent les nuits prosternés et debout devant leur Seigneur; 65. qui disent : «Seigneur, écarte de nous le châtiment de l'Enfer». - car son châtiment est permanent.
650c Coran XXV68. Qui n'invoquent pas d'autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu'Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit; qui ne commettent pas de fornication - car quiconque fait cela encourra une punition 69. et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d'ignominie;
650c Coran XXV77. Dis : «Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prière; mais vous avez démenti (le Prophète). Votre [châtiment] sera inévitable et permanent.
650c Coran XXVI 90. On rapprochera alors le Paradis pour le pieux. 91. et l'on exposera aux errants la Fournaise,
650c Coran XXVI 120. Et ensuite nous noyâmes le reste (les infidèles).
650c Coran XXVI 135. Je crains pour vous le châtiment d'un Jour terrible.
650c Coran XXVI 155. Il dit : «Voici une chamelle : à elle de boire un jour convenu, et à vous de boire un jour §. 156. Et ne lui infligez aucun mal, sinon le châtiment d'un jour terrible vous saisira». 157. Mais ils la tuèrent Eh bien, ils eurent à regretter ! 158. Le châtiment, en effet, les saisit. Voilà bien là un prodige. Cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas.
650c Coran XXVI 168. Il dit : «Je déteste vraiment ce que vous faites. 169. Seigneur, sauve-moi ainsi que ma famille de ce qu'ils font». X 170. Nous le sauvâmes alors, lui et toute sa famille, 171. sauf une vieille qui fut parmi les exterminés. 172. Puis Nous détruisîmes les autres; 173. et Nous fîmes pleuvoir sur eux une pluie (de pierres). Et quelle pluie fatale pour ceux qui sont avertis !
650c Coran XXVI 188. Il dit : «Mon Seigneur sait mieux ce que vous faites». 189. Mais ils le traitèrent de menteur. Alors, le châtiment du jour de l'Ombre § les saisit. Ce fut le châtiment d'un jour terrible.
650c 200. Ainsi l'avons Nous fait pénétrer [le doute] dans les coeurs des criminels; 201. mais ils n'y [le Coran] croiront pas avant de voir le châtiment douloureux, Coran XXVI
650c Coran XXVI 203. alors ils diront : «Est-ce qu'on va nous donner du répit ? » 204. Est-ce qu'ils cherchent à hâter Notre châtiment?
650c Coran XXVI 208. Et Nous ne faisons pas périr de cité avant qu'elle n'ait eu des avertisseurs, 209. [à titre de] rappel, et Nous ne sommes pas injuste.
650c Coran XXVI 213. N'invoque donc pas une autre divinité avec Allah, sinon tu seras du nombre des châtiés.
650c Coran XXVI 227. à part ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, qui invoquent souvent le nom d'Allah et se défendent contre les torts qu'on leur fait. Les injustes verront bientôt le revirement qu'ils [éprouveront]
650c Coran XXVII 37. Retourne vers eux. Nous viendrons avec des armées contre lesquelles ils n'auront aucune résistance. et nous les en expulserons tout humiliés et méprisés.
650c Coran XXVII 43. Or, ce qu'elle adorait en dehors d'Allah l'empêchait (d'être croyante) car elle faisait partie d'un peuple mécréant.
650c Coran XXVII 51. Regarde donc ce qu'a été la conséquence de leur stratagème : Nous les fîmes périr, eux et tout leur peuple.
650c Coran XXVII 90. Et quiconque viendra avec le mal... alors ils seront culbutés le visage dans le Feu. N'êtes-vous pas uniquement rétribués selon ce que vous oeuvriez ? »
650c Coran XXVIII 59. Ton Seigneur ne fait pas périr des cités avant d'avoir envoyé dans leur métropole un Messager pour leur réciter Nos versets. Et Nous ne faisons périr les cités que lorsque leurs habitants sont injustes.
650c Coran XXVIII 63. Ceux contre qui la Parole se réalisera diront : «Voici, Seigneur, ceux que nous avons séduits. Nous les avons séduits comme nous nous sommes dévoyés nous-mêmes. Nous les désavouons devant Toi : ce n'est pas nous qu'ils adoraient». 64. Et on [leur] dira : «Appelez vos associés». Ils les appelleront, mais ceux-ci ne leur répondront pas. Quand ils verront le châtiment, ils désireront alors avoir suivi le chemin droit (dans la vie d'ici-bas).
650c Coran XXIX11. Allah connaît parfaitement les croyants et connaît parfaitement les hypocrites.
650c Coran XXVIII 81. Nous fîmes donc que la terre l'engloutît, lui et sa maison. Aucun clan en dehors d'Allah ne fut là pour le secourir, et il ne pût se secourir lui-même.
650c Coran XXIX 23. Et ceux qui ne croient pas aux versets d'Allah et à Sa rencontre, désespèrent de Ma miséricorde. Et ceux-là auront un châtiment douloureux.
650c Coran XXIX34. Nous ferons tomber du ciel un châtiment sur les habitants de cette cité, pour leur perversité».
650c Coran XXIX35. Et certainement, Nous avons laissé (des ruines de cette cité) un signe (d'avertissement) évident pour des gens qui comprennent.
650c Coran XXIX37. Mais ils le traitèrent de menteur. Le cataclysme des saisit, et au matin, ils gisaient sans vie dans leurs demeures.
650c Coran XXIX53. Et ils demandent de hâter [la venue] du châtiment. S'il n'y avait pas eu un terme fixé, le châtiment leur serait certes venu. Et assurément, il leur viendra soudain, sans qu'ils en aient conscience.
650c Coran XXIX54. Ils te demandent de hâter [la venue] du châtiment, tandis que l'Enfer cerne les mécréants de toutes parts.
650c Coran XXIX55. Le jour où le châtiment les enveloppera d'en haut et sous leurs pieds. Il [leur] dira : «Goûtez à ce que vous faisiez ! »
650c Coran XXIX68. Et quel pire injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui dément la Vérité quand elle lui parvient ? N'est-ce pas dans l'Enfer une demeure pour les mécréants?
650c Coran XXX12. Et le jour où l'Heure arrivera, les criminels seront frappés de désespoir.
650c Coran XXX44. Celui qui aura mécru subira [les conséquences] de son infidélité. Et quiconque aura oeuvré en bien... C'est pour eux-mêmes qu'ils préparent (leur avenir), 45. afin qu'[Allah] récompense par Sa grâce ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres. En vérité, Il n'aime pas les infidèles.
650c Coran XXX47. Nous avons effectivement envoyé avant toi des Messagers vers leurs peuples et ils leur apportèrent les preuves. Nous Nous vengeâmes de ceux qui commirent les crimes [de la négation]; et c'était Notre devoir de secourir les croyants.
650c Coran XXXI 7. Et quand on lui récite Nos versets, il tourne le dos avec orgueil, comme s'il ne les avait point entendus, comme s'il y avait un poids dans ses oreilles. Fais-lui donc l'annonce d'un châtiment douloureux.
650c Coran XXXI 23. Celui qui a mécru, que sa mécréance ne t'afflige pas : vers Nous sera leur retour et Nous les informerons de ce qu'ils faisaient. Allah connaît bien le contenu des poitrines. 24. Nous leur donnons de la jouissance pour peu de temps; ensuite Nous les forcerons vers un dur châtiment.
650c Coran XXXII13. «Si Nous voulions, Nous apporterions à chaque âme sa guidée. Mais la parole venant de Moi doit être réalisée : «J'emplirai l'Enfer de djinns et d'hommes réunis».
650c Coran XXXII14. «Goûtez donc ! Pour avoir oublié la rencontre de votre jour que voici. Nous aussi Nous vous avons oubliés. Goûtez au châtiment éternel pour ce que vous faisiez».
650c Coran XXXII20. Et quant à ceux qui auront été pervers, leur refuge sera le Feu : toutes les fois qu'ils voudront en sortir, ils y seront ramenés, et on leur dira : «Goûtez au châtiment du Feu auquel vous refusiez de croire».
650c Coran XXXII21. Nous leur ferons certainement goûter au châtiment ici-bas, avant le grand châtiment afin qu'ils retournent (vers le chemin droit) !
650c Coran XXXII22. Qui est plus injuste que celui à qui les versets d'Allah sont rappelés et qui ensuite s'en détourne ? Nous nous vengerons certes des criminels.
650c Coran XXXIII 8. afin [qu'Allah] interroge les véridiques sur leur sincérité. Et Il a préparé aux infidèles un châtiment douloureux.
650c Coran XXXIII26. Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre § qui les avaient soutenus [les coalisés], et Il a jeté l'effroi dans leurs coeurs; un groupe d'entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers.
650c Coran XXXIII27. Et Il vous a fait hériter leur terre (aux gens du Livre), leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n'aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent.
650c Coran XXXIII30. : Ô femmes du Prophète ! Celle d'entre vous qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois ! Et ceci est facile pour Allah.
650c Coran XXXIII32. Ô femmes du Prophète ! Vous n'êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes § dans votre langage, afin que celui dont le coeur est malade [l'hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent.
650c Coran XXXIII60. Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au coeur, et les alarmistes [semeurs de troubles] à Médine ne cessent pas, Nous t'inciterons contre eux, et alors, ils n'y resteront que peu de temps en ton voisinage. 61. Ce sont des maudits. Où qu'on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement : 62. Telles était la loi établie par Allah envers ceux qui ont vécu auparavant et tu ne trouvera pas de changement dans la loi d'Allah.
650c Coran XXXIII64. Allah a maudit les infidèles et leur a préparé une fournaise, 65. pour qu'ils y demeurent éternellement, sans trouver ni alliés ni secoureur.
650c Coran XXXIII57. Ceux qui offensent Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l'au-delà et leur prépare un châtiment avilissant.
650c Coran XXXIII66. Le jour où leurs visages seront tournés dans le Feu, ils diront : «Hélas pour nous ! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au Messager ! ». 67. Et ils dirent : «Seigneur, nous avons obéi à nos chefs et à nos grands. C'est donc eux qui nous ont égarés du Sentier. 68. Ô notre Seigneur, inflige-leur deux fois le châtiment et maudis les d'une grande malédiction».
650c Coran XXXIV5. Et ceux qui s'efforcent de rendre vains Nos versets, ceux-là auront le châtiment d'un supplice douloureux.
650c Coran XXXIV8. Invente-t-il un mensonge contre Allah ? ou bien est-il fou ? » [Non], mais ceux qui ne croient pas en l'au-delà sont voués au châtiment et à l'égarement lointain.
650c Coran XXXIV9. Ne voient-ils donc pas ce qu'il y a comme ciel et comme terre devant et derrière eux ? Si Nous voulions, Nous ferions au la terre les engloutisse, ou que des morceaux du ciel tombent sur eux. Il y a en cela une preuve pour tout serviteur repentant.
650c Coran XXXIV12. Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d'entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter le châtiment de la fournaise.
650c Coran XXXIV33. Et ceux que l'on considérait comme faibles diront à ceux qui s'enorgueillissaient : «C'était votre stratagème, plutôt, nuit et jours, de nous commander de ne pas croire en Allah et de Lui donner des égaux». Et ils cacheront leur regret quand ils verront le châtiment. Nous placerons des carcans aux cous de ceux qui ont mécru : les rétribuerait-on autrement que selon ce qu'ils oeuvraient ? »
650c Coran XXXIV38. Et quant à ceux qui s'efforcent à rendre Nos versets inefficients, ceux-là seront forcés de se présenter au châtiment.
650c Coran XXXIV42. Ce jour-là donc, vous n'aurez aucun moyen pour profiter ou nuire les uns aux autres, tandis que Nous dirons aux injustes : «Goûtez au châtiment du Feu que vous traitiez de mensonge».
650c Coran XXXIV46. Dis : «Je vous exhorte seulement à une chose : que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu'ensuite vous réfléchissiez. Votre compagnon (Muhammad) n'est nullement possédé : il n'est pour vous qu'un avertisseur annonçant un dur châtiment».
650c Coran XXXV6. Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour un ennemi. Il ne fait qu'appeler ses partisans pour qu'ils soient des gens de la Fournaise. V
650c Coran XXXIV7. Ceux qui ont mécru auront un dur châtiment, tandis que ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres auront un pardon et une grosse récompense.
650c Coran XXXV10. Quiconque veut la puissance (qu'il la cherche auprès d'Allah) car la puissance tout entière est à Allah : vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action . Et quand à ceux qui complotent de mauvaises actions, ils auront un dur châtiment. Cependant leur stratagème est voué à l'échec
650c Coran XXXV36. Et ceux qui ont mécru auront le feu de l'Enfer : on ne les achève pas pour qu'ils meurent; on ne leur allège rien de ses tourments. C'est ainsi que Nous récompensons tout négateur obstiné.
650c Coran XXXV 37. Et là, ils hurleront : «Seigneur, fais-nous sortir; nous ferons le bien, contrairement à ce que nous faisions». «Ne vous avons-Nous pas donné une vie assez longue pour que celui qui réfléchit réfléchisse ? L'avertisseur, cependant, vous était venu. Et bien, goûtez (votre punition). Car pour les injustes, il n'y a pas de secoureur».
650c Coran XXXV39. C'est Lui qui a fait de vous des successeurs sur terre. Quiconque mécroît, sa mécréance retombera sur lui. Leur mécréance n'ajoute aux mécréants qu'opprobre auprès de leur Seigneur. Leur mécréance n'ajoute que perte aux mécréants.
650c Coran XXXVI7. En effet, la Parole contre la plupart d'entre eux s'est réalisée : ils ne croiront donc pas. 8. Nous mettrons des carcans à leurs cous, et il y en aura jusqu'aux mentons : et voilà qu'ils iront têtes dressées. 9. et Nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux; Nous les recouvrirons d'un voile : et voilà qu'ils ne pourront rien voir.
650c Coran XXXVI63. Voici l'Enfer qu'on vous promettait. 64. Brûlez-y aujourd'hui, pour avoir mécru».
650c Coran XXXVI69. Nous ne lui (à Muhammad) avons pas enseigné la poésie; cela ne lui convient pas non plus. Ceci n'est qu'un rappel et une Lecture [Coran] claire, 70. pour qu'ils avertisse celui qui est vivant et que la Parole se réalise contre les mécréants.
650c Coran XXXVII8. Ils ne pourront être à l'écoute des dignitaires suprêmes [les Anges]; car ils seront harcelés de tout côté, 9. et refoulés. Et ils auront un châtiment perpétuel.
650c Coran XXXVII18. Dis : «Oui ! et vous vous humilierez».
650c Coran XXXVII19. Il n'y aura qu'un seul Cri, et voilà qu'ils regarderont, 20. et ils diront : «Malheur à nous ! c'est le jour de la Rétribution».
650c Coran XXXVII 21«C'est le jour du Jugement que vous traitiez de mensonge». 22. «Rassemblez les injustes et leurs épouses et tout ce qu'ils adoraient, 23. en dehors d'Allah. Puis conduisez-les au chemin de la Fournaise. 24. Et arrêtez-les : car ils doivent être interrogés».
650c Coran XXXVII30. Et nous n'avions aucun pouvoir sur vous. C'est vous plutôt qui étiez des gens transgresseurs. 31. La parole de notre Seigneur s'est donc réalisée contre nous; certes, nous allons goûter [au châtiment].
650c Coran XXXVII33. Ce jour-là donc, ils seront tous associés dans le châtiment. 34. Ainsi traitons-Nous les criminels.
650c Coran XXXVII35. Quand on leur disait : «Point de divinité à part Allah», ils se gonflaient d'orgueil, 36. et disaient : «Allons-nous abandonner nos divinités pour un poète fou ? » 37. Il est plutôt venu avec la vérité et il a confirmé les messagers (précédents), 38. Vous allez certes, goûter au châtiment douloureux.
650c Coran XXXVII39. Et vous ne serez rétribués que selon ce que vous oeuvriez, 40. sauf les serviteurs élus d'Allah, 41. Ceux-là auront une rétribution bien connue : 42. des fruits, et ils seront honorés, 43. dans les Jardins du délice, 44. sur des lits, face à face. 45. On fera circuler entre eux une coupe d'eau remplie à une source 46. blanche, savoureuse à boire, 47. Elle n'offusquera point leur raison et ne les enivrera pas. 48. Et Ils auront auprès d'eux des belles aux grandes yeux, au regard chaste, 49. semblables au blanc bien préservé de l'oeuf
650c Coran XXXVII55. Alors il regardera d'en haut et il le verra en plein dans la Fournaise, 56. et dira : «Par Allah ! Tu as bien failli causer ma perte !
650c Coran XXXVII62. Est-ce que ceci est meilleur comme séjour, ou l'arbre de Zaqqoum ? 63. Nous l'avons assigné en épreuve aux injustes. 64. C'est un arbre qui sort du fond de la Fournaise. 65. Ses fruits sont comme des têtes de diables. 66. Ils doivent certainement en manger et ils doivent s'en remplir le ventre. 67. Ensuite ils auront par-dessus une mixture d'eau bouillante. 68. Puis leur retour sera vers la Fournaise.
650c Coran XXXVII95. Il [leur] dit : «Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez, 96. alors que c'est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez ? » 97. Ils dirent : «Qu'on lui construise un four et qu'on le lance dans la fournaise ! »
650c Coran XXXVII134. Quand Nous le sauvâmes, lui et sa famille, tout entière, 135. sauf une vieille femme qui devait disparaître avec les autres, 136. Et Nous détruisîmes les autres
650c Coran XXXVII125. Invoquerez-vous Baal (une idole) et délaisserez-vous le Meilleur des créateurs, 126. Allah, votre Seigneur et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres ? » 127. Ils le traitèrent de menteur. Et bien, ils seront emmenées (au châtiment).
650c Coran XXXVII158. Et ils ont établi entre Lui et les djinns une parenté, alors que les djinns savent bien qu'ils [les mécréants] vont être emmenés (pour le châtiment).
650c Coran XXXVII161. En vérité, vous et tout ce que vous adorez, 162. ne pourrez tenter [personne], 163. excepté celui qui sera brûlé dans la Fournaise.
650c Coran XXXVIII7. Nous n'avons pas entendu cela dans la dernière religion (le Christianisme); ce n'est en vérité que pure invention !
650c Coran XXXVIII8. Quoi ! C'est sur lui, parmi nous, qu'on aurait fait descendre le Rappel [le Coran] ? » Plutôt ils sont dans le doute au sujet de Mon message. Ou plutôt ils n'ont pas encore goûté à Mon châtiment !
650c Coran XXXVIII14. Il n'en est aucun qui n'ait traité les Messagers de menteurs. Et bien, Ma punition s'est avérée contre eux !
650c Coran XXXVIII26. «Ô David, Nous avons fait de toi un calife sur la terre. Juge donc en toute équité parmi les gens et ne suis pas la passion : sinon elle t'égarera du sentier d'Allah». Car ceux qui s'égarent du sentir d'Allah auront un dur châtiment pour avoir oublié le Jour des Comptes.
650c Coran XXXVIII27. Nous n'avons pas créé le ciel et la terre et ce qui existe entre eux en vain. C'est ce que pensent ceux qui ont mécru. Malheur à ceux qui ont mécru pour le feu [qui les attend] !
650c Coran XXXVIII55. Voilà ! Alors que les rebelles auront certes la pire retraite, 56. L'Enfer où ils brûleront. Et quel affreux lit ! 57. Voilà ! Qu'ils y goûtent : eau bouillante et eau purulente, 58. et d'autres punitions du même genre.
650c Coran XXXVIII59. Voici un groupe qui entre précipitamment en même temps que vous, nulle bienvenue à eux. Ils vont brûler dans le Feu 60. Ils dirent : «Pas de bienvenue pour vous, plutôt, C'est vous qui avez préparé cela pour nous». Quel mauvais lieu de séjour ! 61. Ils dirent : «Seigneur, celui qui nous a préparé cela, ajoute-lui un double châtiment dans le Feu».
650c Coran XXXVIII84. (Allah) dit : «En vérité, et c'est la vérité que je dis, 85. J'emplirai certainement l'Enfer de toi et de tous ceux d'entre eux qui te suivront».
650c Coran XXXIX8. Et quand un malheur touche l'homme, il appelle son Seigneur en se tournant vers Lui. Puis quand Il lui accorde de Sa part un bienfait, il oublie la raison pour laquelle il faisait appel, et il assigne à Allah des égaux, afin d'égarer (les gens) de Son chemin. Dis : «Jouis de ta mécréance un court moment. Tu fais partie des gens du Feu».
650c Coran XXXIX16. Au-dessus d'eux, ils auront des couches de feu, et des couches au-dessous d'eux. Voilà ce dont Allah menace Ses esclaves. «Ô Mes esclaves, craignez-Moi donc ! »
650c Coran XXXIX19. Et bien quoi ! Celui contre qui s'avère le décret du châtiment,... est-ce que tu sauves celui qui est dans le Feu?
650c Coran XXXVIII2. Ceux qui ont mécru sont plutôt dans l'orgueil et le schisme ! 3. Que de générations avant eux avons-Nous fait périr, qui ont crié, hélas, quand il n'était plus temps d'échapper?
650c Coran XXXIX24. Est-ce que celui qui, au Jour de la Résurrection, se sera protégé le visage contre le pire châtiment... Et l'on dira aux injustes : «Goûtez à ce que vous avez acquis». 25. Ceux qui ont vécu avant eux ont démenti (les Messagers), le châtiment leur est venu par où ils ne le pressentaient pas.
650c Coran XXXIX26. Allah leur a fait goûter l'ignominie dans la vie présente. Le châtiment de l'au-delà, cependant, est plus grand, si seulement ils savaient ! 27. Nous avons, dans ce Coran, cité pour les gens des exemples de toutes sortes afin qu'ils se souviennent.
650c Coran XL5. Avant eux, le peuple de Noé a traité (Son Messager) de menteur, et les coalisés après eux (ont fait de même), et chaque communauté a conçu le dessin de s'emparer de Son Messager. Et ils ont discuté de faux arguments pour rejeter la vérité. Alors Je les ai saisis. Et quelle punition fut la Mienne ! .
650c Coran XL6. Ainsi s'avéra juste la Parole de ton Seigneur contre ceux qui ont mécru : «Ils seront les gens du feu».
650c Coran XXXIX32. Quel pire injuste donc, que celui qui ment contre Allah et qui traite de mensonge la vérité quand elle lui vient ? N'est-ce pas dans l'Enfer qu'il y a un refuge pour les mécréants?
650c Coran XXXIX39. Dis : «Ô mon peuple, agissez selon votre méthode, moi j'agirai [selon la mienne]. Bientôt vous saurez 40. sur qui s'abattra un châtiment qui l'avilira; et sur qui se justifiera un châtiment durable».
650c Coran XXXIX 47. Si les injustes possédaient tout ce qui se trouve sur la terre, - et autant encore, - ils l'offriraient comme rançon pour échapper au pire châtiment le Jour de la Résurrection; et leur apparaîtra, de la part d'Allah, ce qu'ils n'avaient jamais imaginé;
650c Coran XXXIX54. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours.
650c Coran XXXIX55. Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne [le] pressentiez;
650c Coran XXXIX59....Mes versets te son venus et tu les as traités de mensonge, tu t'es enflé d'orgueil et tu étais parmi les mécréants». 60. Et au Jour de la Résurrection, tu verras les visages de ceux qui mentaient sur Allah, assombris. N'est-ce pas dans l'Enfer qu'il y aura une demeure pour les orgueilleux?
650c Coran XXXIX68. Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés, sauf ceux qu'Allah voudra [épargner]. Puis on y soufflera, et voilà debout à regarder.
650c Coran XXXIX71. Et ceux qui avaient mécru seront conduits par groupes à l'Enfer. Puis quand ils y parviendront, ses portes s'ouvriront et ses gardiens leur diront : «Des messagers [choisis] parmi vous ne vous sont-ils pas venus. vous récitant les versets de votre Seigneur et vous avertissant de la rencontre de votre jour que voici ? » Ils diront : si, mais le décret du châtiment s'est avéré juste contre les mécréants.
650c Coran XXXIX72. «Entrez, [leur] dira-t-on, par les portes de l'Enfer, pour y demeurer éternellement». Qu'il est mauvais le lieu de séjour des orgueilleux !
650c Coran XXXIX63. Il détient les clefs des cieux et de la terre; et ceux qui ne croient pas aux versets d'Allah, ce sont ceux-là les perdants.
650c Coran XL22. Ce fut ainsi, parce que leurs Messagers leur avaient apporté les preuves, mais ils se montrèrent mécréants. Allah donc les saisit, car Il est fort et redoutable dans Son châtiment.
650c Coran XL41. Ô mon peuple, mais qu'ai-je à vous appeler au salut, alors que vous m'appelez au Feu?
650c Coran XL 43. Nul doute que ce à quoi vous m'appelez ne peut exaucer une invocation ni ici-bas ni dans l'au-delà. C'est vers Allah qu'est notre retour, et les outranciers sont eux les gens du Feu.
650c Coran 47. Et quand ils se disputeront dans le Feu, les faibles diront à ceux qui s'enflaient d'orgueil : «Nous vous avions suivis : pourriez-vous nous préserver d'une partie du feu ? » 48. Et ceux qui s'enflaient d'orgueil diront : «En vérité, nous y voilà tous». Allah a déjà rendu Son jugement entre les serviteurs.XL
650c Coran XL49. Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardien de l'Enfer : «Priez votre Seigneur de nous alléger un jour de [notre] supplice».
650c Coran XL60. Et votre Seigneur dit : «Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés».
650c Coran XL70. Ceux qui traitent de mensonge le Livre (le Coran) et ce avec quoi Nous avons envoyé Nos messagers; ils sauront bientôt, 71. quand, des carcans à leur cous et avec des chaînes ils seront traînés 72. dans l'eau bouillante; et qu'ensuite ils brûleront dans le Feu.
650c Coran XL 75 Voilà le prix de votre exultation sur terre, sans raison, ainsi que de votre joie immodérée. 76. Franchissez les portes de l'Enfer pour y demeurer éternellement. Qu'il est mauvais le lieu de séjour des orgueilleux !
650c Coran XL17. Et quant aux Tamud, Nous les guidâmes; mais ils ont préféré l'aveuglement à la guidée. C'est alors qu'ils furent saisis par la foudre du supplice le plus humiliant pour ce qu'ils avaient acquis.
650c Coran XLI19. Et le jour où les ennemis d'Allah seront rassemblés en masse vers le Feu... Puis on les poussera [dans sa direction]. 20. Alors, quant ils y seront, leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu'ils oeuvraient.
650c Coran XLI23. Et c'est cette pensée que vous avez eue de votre Seigneur, qui vous a ruinés, de sorte que vous êtes devenus du nombre des perdants. 24. S'ils endurent, le Feu sera leur lieu de séjour; et s'ils cherchent à s'excuser, ils ne seront pas excusés.
650c Coran XLI27. Nous ferons certes, goûter à ceux qui ne croient pas un dur châtiment, et les rétribuerons certes [d'une punition] pire que ce [que méritent] leurs méfaits.
650c Coran XLI28. Ainsi, la rétribution des ennemis d'Allah sera le Feu où ils auront une demeure éternelle, comme punition pour avoir nié Nos versets [le Coran].
650c Coran XLI40. Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (le Coran) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il est Clairvoyant sur tout ce que vous faites;
650c Coran XLI43. Il ne t'est dit que ce qui a été dit aux Messagers avant toi. Ton Seigneur est certes, Détenteur du pardon et Détenteur aussi d'une punition douloureuse.
650c Coran XLI 50. Et si nous lui faisons goûter une miséricorde de Notre part, après qu'une détresse l'ait touché, il dit certainement : «Cela m'est dû ! Et je ne pense pas que l'Heure se lèvera [un jour]. Et si je suis ramené vers mon Seigneur, je trouverai, près de Lui, la plus belle part». Nous informerons ceux qui ont mécru de ce qu'ils ont fait et Nous leur ferons sûrement goûter à un dur châtiment.
650c Coran XLII7. Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un Coran arabe, afin tu avertisses la Mère des cités (la Mecque) et ses alentours et que tu avertisses du jour du rassemblement, - sur lequel il n'y a pas de doute - Un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente.
650c Coran XLII16. Et ceux qui discutent au sujet d'Allah, après qu'il a été répondu à [Son appel], leur argumentation est auprès d'Allah sans valeur. Une colère tombera sur eux et ils auront un dur châtiment.
650c Coran XLII21. Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu'Allah n'a jamais permises ? Or, si l'arrêt décisif n'avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux.
650c Coran XLII22. Tu verras les injustes épouvantés par ce qu'ils ont fait, et le châtiment s'abattra sur eux (inéluctablement). Et ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres, seront dans les sites fleuris des jardins, ayant ce qu'ils voudront auprès de leur Seigneur. Telle est la grande grâce !
650c Coran XLII40. La sanction d'une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n'aime point les injustes !
650c Coran XLII42. Il n'y a de voie [de recours] que contre ceux qui lèsent les gens et commettent des abus, contrairement au droit, sur la terre : ceux-là auront un châtiment douloureux.
650c Coran XLII44. Et quiconque Allah égare n'a aucun protecteur après Lui. Cependant, tu verras les injustes dire, en voyant le châtiment : «Y a-t-il un moyen de retourner [sur terre] ? »
650c Coran XLII45. Et tu les verras exposés devant l'Enfer, confondus dans l'avilissement, et regardant d'un oeil furtif, tandis que ceux qui ont cru diront : «Les perdants sont certes, ceux qui au Jour de la Résurrection font leur propre perte et celle de leurs familles». Les injustes subiront certes un châtiment permanent.
650c Coran XLIII25. Nous Nous vengeâmes d'eux. Regarde ce qu'il est devenu de ceux qui criaient au mensonge.
650c Coran XLIII39. Il ne vous profitera point ce jour-là - du moment que vous avez été injustes - que vous soyez associés dans le châtiment.
650c Coran XLIII41. Soit que Nous t'enlevons [te ferons mourir] et alors Nous Nous vengerons d'eux; 42. Ou bien que Nous te ferons voir ce que Nous leur avons promis [le châtiment]; car Nous avons sur eux un pouvoir certain.
650c Coran XLIII48. Chaque miracle que Nous leur montrions était plus probant que son précédent. Et Nous les saisîmes par châtiment, peut-être reviendront-ils [vers Nous].
650c 74. Quant aux criminels, ils demeureront dans le châtiment de l'Enfer, 75. qui ne sera jamais interrompu pour eux et où ils seront en désespoir. Coran XLIII
650c Coran XLIV9. Mais ces gens-là, dans le doute, s'amusent. 10. Et bien, attends le jour où le ciel apportera une fumée visible 11. qui couvrira les gens. Ce sera un châtiment douloureux.
650c Coran XLIV15. Nous dissiperons le châtiment pour peu de temps; car vous récidiverez. 16. Le jour où Nous userons de la plus grande violence et Nous Nous vengerons.
650c Coran XLIV43. Certes l'arbre de Zakkoum 44. sera la nourriture du grand pécheur. 45. Comme du métal en fusion; il bouillonnera dans les ventres 46. comme le bouillonnement de l'eau surchauffée.
650c Coran XLIV47. Qu'on le saisisse et qu'on l'emporte en plein dans la fournaise; 48. qu'on verse ensuite sur sa tête de l'eau bouillante comme châtiment. 49. Goûte ! Toi [qui prétendait être] le puissant, le noble. 50. Voilà ce dont vous doutiez.
650c Coran XLV7. Malheur à tout grand imposteur pécheur ! 8. Il entend les versets d'Allah qu'on lui récite puis persiste dans son orgueil, comme s'il ne les avait jamais entendus. Annonce-lui donc un châtiment douloureux.
650c Coran XLV11. Ceci [le Coran] est un guide. Et ceux qui récusent les versets de leur Seigneur auront le supplice d'un châtiment douloureux.
650c Coran XLV9. S'il a connaissance de quelques-uns de Nos versets, il les tourne en dérision. Ceux-là auront un châtiment avilissant : 10. L'Enfer est à leur trousses. Ce qu'ils auront acquis ne leur servira à rien, ni ce qu'ils auront pris comme protecteurs, en dehors d'Allah. Ils auront un énorme châtiment.
650c
650c Coran XLV27. A Allah appartient le royaume des cieux et de la terre. Et le jour où l'Heure arrivera, ce jour-là, les imposteurs seront perdus. 28. Et tu verras chaque communauté agenouillée. Chaque communauté sera appelée vers son livre. On vous rétribuera aujourd'hui selon ce que vous oeuvriez.
650c Coran XLV34. Et on leur dira : «Aujourd'hui Nous vous oublions comme vous avez oublié la rencontre de votre jour que voici. Votre refuge est le Feu; et vous n'aurez point de secoureurs. 35. Cela parce que vous preniez en raillerie les versets d'Allah et que la vie d'ici-bas vous trompait». Ce jour-là on ne les en fera pas sortir et on ne les excusera pas non plus.
650c Coran XLVI10. Dis : «Que direz-vous si [cette révélation s'avère] venir d'Allah et vous n'y croyez pas, qu'un témoin parmi les fils d'Israël en atteste la conformité [au Pentateuque] et y croit pendant que vous, vous le repoussez avec orgueil... En vérité Allah ne guide pas les gens injustes ! »
650c Coran XLVI20. Et le jour où ceux qui mécru seront présentés au Feu (il leur sera dit) : «vous avez dissipé vos [biens] excellents et vous en avez joui pleinement durant votre vie sur terre : on vous rétribue donc aujourd'hui du châtiment avilissant, pour l'orgueil dont vous vous enfliez injustement sur terre, et pour votre perversité.
650c Coran XLVI21. Et rappelle-toi le frère des Aad (Hud) quand il avertit son peuple à Al-Ahqaf - alors qu'avant et après lui, des avertisseurs sont passés - [en disant]: «N'adorez qu'Allah. Je crains pour vous le châtiment d'un jour terrible».
650c Coran XLVI24. Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leurs vallées, ils dirent; «Voici un nuage qui nous apporte de la pluie». Au contraire ! c'est cela même que vous cherchiez à hâter : C'est un vent qui contient un châtiment douloureux, 25. détruisant tout, par le commandement de son Seigneur». Puis, le lendemain on ne voyait plus que leurs demeures. Ainsi rétribuons-Nous les gens criminels.
650c Coran XLVI27. Nous avons assurément fait périr les cités autour de vous; et Nous avons diversifié les signes afin qu'ils reviennent (de leur mécréance).
650c Coran XLVI34. Et le jour où seront présenté au Feu ceux qui ont mécru (on leur dira) : «Ceci n'est-il pas la vérité ? » Ils diront : «Mais si, par notre Seigneur». Il dira : «Eh bien, goûtez le châtiment pour votre mécréance».
650c Coran XLVI31. Ô notre peuple ! Répondez au prédicateur d'Allah et croyez en lui. Il [Allah] vous pardonnera une partie de vos péchés et vous protégera contre un châtiment douloureux.
650c Coran XLVI35. Endure (Muhammad) donc, comme ont enduré les messager doués de fermeté; et ne te montre pas trop pressé de les voir subir [leur châtiment]. Le jour où ils verront ce qui leurs est promis, il leur semblera qu'ils n'étaient restés [sur terre] qu'une heure d'un jour. Voilà une communication. Qui sera donc anéanti sinon les gens pervers ?
650c Coran XLVII4. Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.
650c Coran XLVII8. Et quand à ceux qui ont mécru, il y aura un malheur pour eux, et Il rendra leurs oeuvres vaines.
650c Coran XLVII11. C'est qu'Allah est vraiment le Protecteur de ceux qui ont cru; tandis que les mécréants n'ont pas de protecteur.
650c Coran XLVII12. Ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres, Allah les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Et ceux qui mécroient jouissent et mangent comme mangent les bestiaux; et le Feu sera leur lieu de séjour.
650c Coran XLVII13. Et que de cités, bien plus fortes que ta cité qui t'a expulsé, avons-Nous fait périr, et ils n'eurent point de secoureur.
650c Coran XLVII15. Voici la description du Paradis qui a été promis aux pieux : il y aura là des ruisseaux d'une eau jamais malodorante, et des ruisseaux d'un lait au goût inaltérable, et des ruisseaux d'un vin délicieux à boire, ainsi que des ruisseaux d'un miel purifié. Et il y a là, pour eux, des fruits de toutes sortes, ainsi qu'un pardon de la part de leur Seigneur. [Ceux-là] seront-ils pareils à ceux qui s'éternisent dans le Feu et qui sont abreuvés d'une eau bouillante qui leur déchire les entrailles?
650c Coran XLVII22. Si vous détournez , ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté ? 23. Ce sont ceux-là qu'Allah a maudits, a rendus sourds et a rendu leurs yeux aveugles.
650c Coran XLVII26. C'est parce qu'ils ont dit à ceux qui ont de la répulsion pour la révélation d'Allah : «Nous allons vous obéir dans certaines choses». Allah cependant connaît ce qu'ils cachent. 27. Qu'adviendra-t-il d'eux quand les Anges les achèveront, frappant leurs faces et leurs dos?
650c Coran XLVIII6. Et afin qu'Il châtie les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices, qui pensent du mal d'Allah. Qu'un mauvais sort tombe sur eux. Allah est courroucé contre eux, les a maudits, et leur a préparé l'Enfer. Quelle mauvaise destination !
650c Coran XLVII34. Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d'Allah puis sont morts tout en étant mécréants, Allah ne leur pardonnera jamais.
650c Coran XLVIII 13. Et quiconque ne croit pas en Allah et en Son messager... alors, pour les mécréants, Nous avons préparé une fournaise ardente.
650c Coran XLVIII16. Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière : «Vous serez bientôt appelés contre des gens d'une force redoutable. Vous les combattrez à moins qu'ils n'embrassent l'Islam. Si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux».
650c Coran XLVIII17. Nul grief n'est à faire à l'aveugle, ni au boiteux ni au malade . Et quiconque obéit à Allah et à Son messager, Il le fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Quiconque cependant se détourne, Il le châtiera d'un douloureux châtiment.
650c Coran XLVIII25. Ce sont eux qui ont mécru et qui vous ont obstrué le chemin de la Mosquée Sacrée [et ont empêché] que les offrandes entravées parvinssent à leur lieu d'immolation. S'il n'y avait pas eu des hommes croyants et des femmes croyantes (parmi les Mecquoises) que vous ne connaissiez pas § et que vous auriez pu piétiner sans le savoir, vous rendant ainsi coupables d'une action répréhensible... § [Tout cela s'est fait] pour qu'Allah fasse entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et s'ils [les croyants] s'étaient signalés, Nous aurions certes châtié d'un châtiment douloureux ceux qui avaient mécru parmi [les Mecquois].
650c Coran XLIX9. Et si deux groupes de croyants se combattent, faites la conciliation entre eux. Si l'un d'eux se rebelle contre l'autre, combattez le groupe qui se rebelle, jusqu'à ce qu'il se conforme à l'ordre d'Allah. Puis, s'il s'y conforme, réconciliez-les avec justice et soyez équitables car Allah aime les équitables.
650c Coran L2. Mais ils s'étonnent que l'un des leurs leur vint comme avertisseur; et les mécréants dirent : «Ceci est une chose étonnante». 3. Quoi ! Quand nous serons morts et réduits en poussière... ? Ce serait revenir de loin» ! 4. Certes, Nous savons ce que la terre rongera d'eux [de leurs corps]; et Nous avons un Livre où tout est conservé.
650c Coran L24. «Vous deux, jetez dans l'Enfer tout mécréant endurci et rebelle, 25. acharné à empêcher le bien, transgresseur, douteur, 26. celui qui plaçait à côté d'Allah une autre divinité. Jetez-le donc dans le dur châtiment».
650c 35. Il y aura là pour eux tout ce qu'ils voudront. Et auprès de Nous il y a davantage encore. 36. combien avons-Nous fait périr, avant eux, de générations bien plus fortes qu'eux. Ils avaient parcouru les contrées, cherchant [vainement] où fuir. Coran L
650c Coran LI10. Maudits soient les menteurs, 11. qui sont plongés dans l'insouciance.
650c Coran LI35. Nous en fîmes sortir alors ce qu'il y avait comme croyants, 36. mais Nous n'y trouvâmes qu'une seule maison de gens soumis. 37. Et Nous y laissâmes un signe pour ceux qui redoutent le douloureux châtiment
650c Coran LI 12. Ils demandent : «A quand le jour de la Rétribution ? » 13. Le jour où ils seront éprouvés au Feu : 14. «Goûtez à votre épreuve [punition]; voici ce que vous cherchiez à hâter».
650c Coran LI 60. Malheur donc à ceux qui ont mécru à cause du jour dont ils sont menacés !
650c Coran LI 58. En vérité, c'est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, l'Inébranlable. 59. Ceux qui ont été injustes auront une part [de tourments]: pareille à celle de leurs compagnons
650c Coran LII 11. Ce jour-là, malheur à ceux qui traitent (les signes d'Allah) de mensonges, 12. ceux qui s'ébattent dans des discours frivoles 13. le jour où ils seront brutalement poussés au feu de l'Enfer : 14. Voilà le feu que vous traitiez de mensonge.
650c Coran LII 15. Est-ce que cela est de la magie ? Ou bien ne voyez-vous pas clair ? 16. Brûlez dedans ! Supportez ou ne supportez pas, ce sera égal pour vous : vous n'êtes rétribués que selon ce que vous faisiez.
650c Coran LII 17. Les pieux seront dans des Jardins et dans des délices, 18. se réjouissant de ce que leur Seigneur leur aura donné, et leur Seigneur les aura protégés du châtiment de la Fournaise. 19. «En récompense de ce que vous faisiez, mangez et buvez en toute sérénité, 20. accoudés sur des lits bien rangés», et Nous leur ferons épouser des houris aux grands yeux noirs,
650c 24. Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées. 25. et ils se tourneront les uns vers les autres s'interrogeant; 26. Ils diront : «Nous vivions au milieu des nôtres dans la crainte [d'Allah]; 27. Puis Allah nous a favorisés et protégés du châtiment du SamumCoran LII
650c Coran LII 45. Laisse-les donc, jusqu'à ce qu'ils rencontrent leur jour où ils seront foudroyés, 46. le jour où leur ruse ne leur servira à rien, où ils ne seront pas secourus.
650c Coran LII 47. Les injustes auront un châtiment préalable. Mais la plupart d'entre eux ne savent pas.
650c Coran LIII 53. de même qu'Il anéantit les villes renversées . 54. Et les recouvrit de ce dont Il les recouvrit
650c Coran LIV 16. Comment furent Mon châtiment et Mes avertissements?
650c Coran LIV21. Comment furent Mon châtiment et Mes avertissements?
650c Coran LIV18. Les Aad ont traité de menteur (leur Messager). Comment furent Mon châtiment et Mes avertissements ? 19. Nous avons envoyé contre eux un vent violent et glacial, en un jour néfaste et interminable; 20. il arrachait les gens comme des souches de palmiers déracinés.
650c Coran LIV 30. Comment furent donc Mon châtiment et Mes avertissements?
650c Coran LIV 31. Nous lâchâmes sur eux un seul Cri, et voilà qu'ils furent réduits à l'état de paille d'étable.
650c Coran LIV36. Il les avait pourtant avertis de Nos représailles. Mais ils mirent les avertissements en doute.
650c Coran LIV37. En effet, ils voulaient séduire ses hôtes. Nous aveuglâmes leurs yeux «Goûtez donc Mon châtiment et Mes avertissements. 38. En effet, au petit matin, un châtiment persistant les surprit. 39. Goûtez donc Mon châtiment et Mes avertissements.
650c Coran LIV 46. L'Heure, plutôt, sera leur rendez-vous, et l'Heure sera plus terrible et plus amère.
650c Coran LIV 48. Le jour où on les traînera dans le Feu sur leurs visages, (on leur dira) : «Goûtez au contact de Saqar [la chaleur brûlante de l'Enfer]».
650c Coran LV 43. Voilà l'Enfer que les criminels traitaient de mensonge. 44. Ils feront le va-et-vient entre lui (l'Enfer) et une eau bouillante extrêmement chaude.
650c Coran LV56. Ils (les justes) y trouveront [les houris] aux regards chastes, qu'avant eux aucun homme ou djinn n'aura déflorées.
650c Coran LV69.quel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? 70. là, il y aura des vertueuses et des belles. 71. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? 72. des houris cloîtrées dans les tentes, 73. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? 74. qu'avant eux aucun homme ou djinn n'a déflorées.
650c Coran LIV51. En effet, nous avons fait périr des peuples semblables à vous. Y a-t-il quelqu'un pour s'en souvenir ?
650c Coran LVI 17. Parmi eux (les justes) circuleront des garçons éternellement jeunes, 18. avec des coupes, des aiguières et un verre [rempli]: d'une liqueur de source 19. qui ne leur provoquera ni maux de tête ni étourdissement; 20. et des fruits de leur choix, 21. et toute chair d'oiseau qu'ils désireront.
650c Coran LVI22. Et ils (les justes) auront des houris aux yeux, grands et beaux, 23. pareilles à des perles en coquille. 24. en récompense pour ce qu'ils faisaient. 35. C'est Nous qui les avons créées à la perfection...36. et Nous les avons faites vierges, 37. gracieuses, toutes de même âge...
650c Coran LVI42. ils seront au milieu d'un souffle brûlant et d'une eau bouillante, 43. à l'ombre d'une fumée noire 44. ni fraîche, ni douce.
650c Coran LVI53. Vous vous en remplirez le ventre, 54. puis vous boirez par-dessus cela de l'eau bouillante, 55. vous en boirez comme boivent les chameaux assoiffés.
650c Coran LVI58. Voyez-vous donc ce que vous éjaculez : 59. est-ce vous qui le créez ou [en]: sommes Nous le Créateur ?
650c Coran LVI 73. Nous en avons fait un rappel (de l'Enfer), et un élément utile pour ceux qui en ont besoin
650c Coran LVI 92. Et s'il est de ceux qui avaient traité de mensonge (la résurrection) et s'étaient égarés, 93. alors, il sera installé dans une eau bouillante, 94. et il brûlera dans la Fournaise.
650c Coran LVII13. Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient : «Attendez que nous empruntions [un peu]: de votre lumières». Il sera dit : «Revenez en arrière, et cherchez de la lumière». C'est alors qu'on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l'intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l'Enfer]
650c Coran LVII15. Aujourd'hui donc, on n'acceptera de rançon ni de vous ni de ceux qui ont mécru. Votre asile est le Feu : c'est lui qui est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination !
650c Coran LVII 19. Ceux qui ont cru en Allah et en Ses messagers ceux-là sont les grands véridiques et les témoins auprès d'Allah . Ils auront leur récompense et leur lumière, tandis que ceux qui ont mécru et traité de mensonges Nos signes, ceux-là seront les gens de la Fournaise.
650c Coran LVII27. Ensuite, sur leurs traces, Nous avons fait suivre Nos [autres] messagers, et Nous les avons fait suivre de Jésus fils de Marie et lui avons apporté l'Évangile, et mis dans les coeurs de ceux qui le suivirent douceur et mansuétude. Le monachisme qu'ils inventèrent, Nous ne le leur avons nullement prescrit. [Ils devaient] seulement rechercher l'agrément d'Allah. Mais ils ne l'observèrent pas (ce monachisme) comme il se devait. Nous avons donné leur récompense à ceux d'entre eux qui crurent. Mais beaucoup d'entre eux furent des pervers.
650c Coran LVIII 4. Mais celui qui n'en trouve pas les moyens doit jeûner alors deux mois consécutifs avant d'avoir aucun contact [conjugal] avec sa femme. Mais s'il ne peut le faire non plus, alors qu'il nourrisse soixante pauvres. Cela, pour que vous croyiez en Allah et en Son messager. Voilà les limites imposées par Allah. Et les mécréants auront un châtiment douloureux.
650c Coran LVIII5. Ceux qui s'opposent à Allah et à Son messager seront culbutés comme furent culbutés leurs devanciers. Nous avons déjà fait descendre des preuves explicites, et les mécréants auront un châtiment avilissant, 6. le jour où Allah les ressuscitera tous, puis les informera de ce qu'ils ont fait. Allah l'a dénombré et ils l'auront oublié. Allah est témoin de toute chose.
650c Coran LVIII8. Ne vois-tu pas ceux à qui les conversations secrètes ont été interdites ? Puis, ils retournent à ce qui leur a été interdit, et se concertent pour pécher, transgresser et désobéir au Messager. Et quand ils viennent à toi, ils te saluent d'une façon dont Allah ne t'a pas salué, et disent en eux-mêmes : «Pourquoi Allah ne nous châtie pas pour ce que nous disons ? » L'Enfer leur suffira, où ils brûleront. Et quelle mauvaise destination !
650c Coran LVIII14. N'as-tu pas vu ceux qui ont pris pour alliées des gens contre qui Allah S'est courroucé ? Ils ne sont ni des vôtres, ni des leurs; et ils jurent mensongèrement, alors qu'ils savent . 15. Allah leur a préparé un dur châtiment. Ce qu'ils faisaient alors était très mauvais.
650c Coran LVIII16. Prenant leurs serments comme boucliers, ils obstruent le chemin d'Allah. Ils auront donc un châtiment avilissant.
650c Coran LVIII17. Ni leurs bien, ni leurs enfants ne leur seront d'aucune utilité contre la [punition] d'Allah. Ce sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement.
650c Coran LVIII20. Ceux qui s'opposent à Allah et à Son messager seront parmi les plus humiliés.
650c Coran LIX15. ils sont semblables à ceux qui, peu de temps avant eux, ont goûté la conséquence de leur comportement et ils auront un châtiment douloureux
650c Coran LIX20. Ne seront pas égaux les gens du Feu et les gens du Paradis. Les gens du Paradis sont eux les gagnants.
650c Coran LIX 17. Ils eurent pour destinée d'être tous deux dans le Feu pour y demeurer éternellement. Telle est la rétribution des injustes.
650c Coran LIX 4. Il en est ainsi parce qu'ils se sont dressés contre Allah et Son messager. Et quiconque se dresse contre Allah... alors, vraiment Allah est dur en punition.
650c Coran LIX 2. C'est Lui qui a expulsé de leurs maisons, ceux parmi les gens du Livre qui ne croyaient pas, lors du premier exode . Vous ne pensiez pas qu'ils partiraient, et ils pensaient qu'en vérité leurs forteresses les défendraient contre Allah. Mais Allah est venu à eux par où ils ne s'attendaient point, et a lancé la terreur dans leurs coeurs. Ils démolissaient leurs maisons de leurs propres mains, autant que des mains des croyants. Tirez-en une leçon, ô vous êtes doués de clairvoyance.
650c Coran LIX3. Et si Allah n'avait pas prescrit contre eux l'expatriation, Il les aurait certainement châtiés ici-bas; et dans l'au-delà ils auront le châtiment du Feu.
650c Coran LIX 5. Tout palmier que vous avez coupé ou que vous avez laissé debout sur ses racines, c'est avec la permission d'Allah et afin qu'Il couvre ainsi d'ignominie les pervers.
650c Coran LIX7. Le butin provenant [des biens] des habitants des cités, qu'Allah a accordé sans combat à Son Messager, appartient à Allah, au Messager, aux proches parents, aux orphelins, aux pauvres et au voyageur en détresse, afin que cela ne circule pas parmi les seuls riches d'entre vous. Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition.
650c Coran LXI7. Et qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, alors qu'il est appelé à l'Islam ? Et Allah ne guide pas les gens injustes. 8. Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l'aversion des mécréants.
650c Coran LXI9. C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l'aversion des associateurs. 10. Ô vous qui avez cru ! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d'un châtiment douloureux?
650c Coran LXII5. Ceux qui ont été chargés de la Thora (les juifs) mais qui ne l'ont pas appliquée sont pareils à l'âne qui porte des livres. Quel mauvais exemple que celui de ceux qui traitent de mensonges les versets d'Allah et Allah ne guide pas les gens injustes.
650c Coran LXII6. Dis : «Ô vous qui pratiquez le judaïsme ! Si vous prétendez être les bien aimés d'Allah à l'exclusion des autres, souhaitez donc la mort, si vous êtes véridiques». 7. Or, ils ne la souhaiteront jamais, à cause de ce que leurs mains ont préparé. Allah cependant connaît bien les injustes.
650c Coran LXIII1. Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent : «Nous attestons que tu es certes le Messager d'Allah»; Allah sait que tu es vraiment Son messager; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs. 2. Ils prennent leurs serments pour bouclier et obstruent le chemin d'Allah. Quelles mauvaises choses que ce qu'ils faisaient ! 3. C'est parce qu'en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leur coeurs donc, ont été scellés, de sorte qu'ils ne comprennent rien.
650c Coran LXIII 4. Et quand tu les vois, leurs corps t'émerveillent; et s'ils parlent, tu écoutes leur parole. ils sont comme des bûches appuyées (contre des murs) et ils pensent que chaque cri est dirigé contre eux. L'ennemi c'est eux. Prends y garde. Qu'Allah les extermine ! Comme les voilà détournés (du droit chemin).
650c Coran LXIV5. Ne vous est-elle pas parvenue, la nouvelle de ceux qui auparavant ont mécru et qui ont goûté la conséquence néfaste de leur acte; ils auront en outre un châtiment douloureux.
650c Coran LXIV10. Et ceux qui ont mécru et traité de mensonges Nos versets, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement. Et quelle mauvaise destination !
650c Coran LXV1. Ô Prophète ! Quand vous répudier les femmes, répudiez-les conformément à leur période d'attente prescrite; et comptez la période; et craignez Allah votre Seigneur. Ne les faîtes pas sortir de leurs maisons, et qu'elles n'en sortent pas, à moins qu'elles n'aient commis une turpitude prouvée. Telles sont les lois d'Allah. Quiconque cependant transgresse les lois d'Allah, se fait du tort à lui-même. Tu ne sais pas si d'ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau !
650c Coran LXIII 5. Et quand on leur dit : «Venez que le Messager d'Allah implore le pardon pour vous», ils détournent leurs têtes, et tu les vois se détourner tandis qu'ils s'enflent d'orgueil. 6. C'est égal, pour eux, que tu implores le pardon pour eux ou que tu ne le fasses pas : Allah ne leur pardonnera jamais, car Allah ne guide pas les gens pervers.
650c Coran LXV8. Que de cités ont refusé avec insolence le commandement de leur Seigneur et de Ses messagers ! Nous leur en demandâmes compte avec sévérité, et les châtiâmes d'un châtiment inouï.
650c Coran LXV9. Elles (les cités impies) goûtèrent donc la conséquence de leur comportement. Et le résultat final de leurs actions fut [leur] perdition.
650c Coran LXV10. Allah a préparé pour eux un dur châtiment. Craignez Allah donc, ô vous qui êtes doués d'intelligence, vous qui avez la foi. certes, Allah a fait descendre vers vous un rappel...
650c Coran LXVI6. Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d'un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu'Il leur commande, et faisant strictement ce qu'on leur ordonne.
650c Coran LXVI9. Ô Prophète ! Mène la lutte contre les mécréants et hypocrites et sois rude à leur égard. leur refuge sera l'Enfer, et quelle mauvaise destination !
650c Coran LXVI10. Allah a cité en parabole pour ceux qui ont mécru la femme de Noé et la femme de Lot. Elles étaient sous l'autorité de deux vertueux de Nos serviteurs. Toutes deux les trahirent et ils ne furent d'aucune aide pour [ces deux femmes] vis-à-vis d'Allah. Et il [leur] fut dit : «Entrez au Feu toutes les deux, avec ceux qui y entrent»...
650c Coran LXVII5. Nous avons effectivement embelli le ciel le plus proche avec des lampes [des étoiles] dont Nous avons fait des projectiles pour lapider des diables et Nous leur avons préparé le châtiment de la Fournaise.
650c Coran LXVII. Ceux qui ont mécru à leur Seigneur auront le châtiment de l'Enfer. Et quelle mauvaise destination !
650c Coran LXVII7. Quand ils y seront jetés, ils lui entendront un gémissement, tandis qu'il (l'enfer) bouillonne.
650c Coran LXVII8. Peu s'en faut que, de rage, il n'éclate. Toutes les fois qu'un groupe y est jeté, ses gardiens leur demandent : «Quoi ! ne vous est-il pas venu d'avertisseur ? » 9. Ils dirent : «Mais si ! un avertisseur nous était venu certes, mais nous avons crié au mensonge et avons dit : Allah n'a rien fait descendre, vous n'êtes que dans un grand égarement»
650c Coran LXVII10. Et ils dirent : «Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise». 11. Ils ont reconnu leur péché. Que les gens de la Fournaise soient anéantis à jamais.
650c Coran LXVII16. Êtes-vous à l'abri que Celui qui est au ciel enfouisse en la terre ? Et voici qu'elle tremble ! 17. Ou êtes-vous à l'abri que Celui qui au ciel envoie contre vous un ouragan de pierres ? Vous saurez ainsi quel fut Mon avertissement. 18. En effet, ceux d'avant eux avaient crié au mensonge. Quelle fut alors Ma réprobation !
650c Coran LXVII28. Dis : «Que vous en semble ? Qu'Alla me fasse périr ainsi que ceux qui sont avec moi ou qu'Il nous fasse miséricorde, qui protégera alors les mécréants d'un châtiment douloureux ? ».
650c Coran LXVII27. Puis, quand ils verront (le châtiment) de près, les visages de ceux qui ont mécru seront affligés. Et il leur sera dit : «Voilà ce que vous réclamiez».
650c Coran LXVIII19. Une calamité de la part de ton Seigneur tomba dessus pendant qu'ils dormaient, 20. et le matin, ce fut comme si tout avait été rasé.
650c Coran LXVIII42. Le jour où ils (les impies) affronteront les horreurs [du Jugement] et où ils seront appelés à la Prosternation mais ils ne le pourront pas. 43. Leurs regards seront abaissés, et l'avilissement les couvrira. Or, ils étaient appelés à la Prosternation au temps où ils étaient sains et saufs ! ...
650c Coran LXIX5. Quant aux Tamud, ils furent détruits par le [bruit] excessivement fort.
650c Coran LXIX6. Et quant aux Aad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux 7. qu' [Allah] déchaîna contre eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs; tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées.
650c Coran LXIX9. Pharaon et ceux qui vécurent avant lui ainsi que les Villes renversées commirent des fautes
650c Coran LXIX25. Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main gauche, il dira : «Hélas pour moi ! J'aurai souhaité qu'on ne m'ait pas remis mon livre, 26. et ne pas avoir connu mon compte... 27. Hélas, comme j'aurais souhaité que [ma première mort] fût la définitive. 28. Ma fortune ne ma servi à rien. 29. Mon autorité est anéantie et m'a quitté ! ». 30. «Saisissez-le ! Puis, mettez-lui un carcan; 31. ensuite, brûlez-le dans la Fournaise; 32. puis, liez-le avec une chaîne de soixante-dix coudées, 33. car il ne croyait pas en Allah, le Très Grand.
650c Coran LXIX40. que ceci [le Coran] est la parole d'un noble Messager 41. et que ce n'est pas la parole d'un poète; mais vous ne croyez que très peu, 42. ni la parole d'un devin, mais vous vous rappelez bien peu. 43. C'est une révélation du Seigneur de l'Univers. 44. Et s'il avait forgé quelques paroles qu'ils Nous avait attribuées, 45. Nous l'aurions saisi de la main droite, 46. ensuite, Nous lui aurions tranché l'aorte
650c Coran LXIX49. Et Nous savons qu'il y a parmi vous qui le traitent de menteur; 50. mais en vérité, ce sera un sujet de regret pour les mécréants, 51. c'est là la véritable certitude.
650c Coran LXX1. Un demandeur a réclamé un châtiment inéluctable, 2. pour les mécréants, que nul ne pourrait repousser, 3. et qui vient d'Allah, le Maître des voies d'ascension.
650c Coran LXX6. Ils (les impies) le (le châtiment) voient bien loin, 7. alors que Nous le voyons bien proche, 8. le jour où le ciel sera comme du métal en fusion
650c Coran LXX11.... Le criminel aimerait pouvoir se racheter du châtiment de ce jour, en livrant ses enfants, 12. sa compagne, son frère, 13. même son clan qui lui donnait asile, 14. et tout ce qui est sur la terre, tout, qui pourrait le sauver. 15. Mais rien [ne le sauvera]. [L'Enfer] est un brasier 16. arrachant brutalement la peau du crâne.
650c Coran LXX28. car vraiment, il n'y a nulle assurance contre le châtiment de leur Seigneur;
650c Coran LXX42. Laisse-les donc s'enfoncer (dans leur mécréance) et se divertir jusqu'à ce qu'ils rencontrent leur jour dont on les menaçait, 43. le jour où ils sortiront des tombes, rapides comme s'ils couraient vers des pierres dressées; 44. leurs yeux seront abaissés, l'avilissement les couvrira. C'est cela le jour dont on les menaçait !
650c Coran LXXI1. Nous avons envoyé Noé vers son peuple : «Avertis ton peuple, avant que leur vienne un châtiment douloureux».
650c Coran LXXI22 . Ils ont ourdi un immense stratagème, 23. et ils ont dit : «N'abandonnez jamais vos divinités et n'abandonnez jamais Wadd, Suwaa, Yagout, Yaouq et Nasr 24. Elles [les idoles] ont déjà égaré plusieurs. Ne fais (Seigneur) croître les injustes qu'en égarement. 25. A cause de leurs fautes, ils ont été noyés, puis on les a fait entrer au Feu, et ils n'ont pas trouvé en dehors d'Allah, de secoureurs».
650c Coran LXXI26. Et Noé dit : «Seigneur, ne laisse sur la terre aucun infidèle. 27. Si Tu les laisses [en vie], ils égareront Tes serviteurs et n'engendreront que des pécheurs infidèles.
650c Coran LXXII14. Il y a parmi nous les Musulmans, et il y en a les injustes [qui ont dévié]. Et ceux qui se sont convertis à l'Islam sont ceux qui ont cherché la droiture. 15. Et quant aux injustes, ils formeront le combustible de l'Enfer.
650c Coran LXXII16. Et s'ils se maintenaient dans la bonne direction, Nous les aurions abreuvés, certes d'une eau abondante, 17. afin de les y éprouver. Et quiconque se détourne du rappel de son Seigneur, Il l'achemine vers un châtiment sans cesse croissant.
650c Coran LXXII23. [Je ne puis que transmettre] une communication et des messages [émanant] d'Allah. Et quiconque désobéit à Allah et à son Messager aura le feu de l'Enfer pour y demeurer éternellement.
650c Coran LXXIII11. Et laisse-moi avec ceux qui crient au mensonge et qui vivent dans l'aisance; et accorde-leur un court répit : 12. Nous avons [pour eux] lourdes chaînes et Enfer, 13. et nourriture à faire suffoquer, et châtiment douloureux.
650c Coran LXXIV8. Quand on sonnera du Clairon, 9. alors, ce jour-là sera un jour difficile, 10. pas facile pour les mécréants.
650c Coran LXXIV 16. Pas du tout ! Car il reniait nos versets (le Coran) avec entêtement. 17. Je vais le contraindre à gravir une pente. 18. Il a réfléchi. Et il a décidé. 19. Qu'il périsse ! Comme il a décidé ! 20. Encore une fois, qu'il périsse; comme il a décidé ! 21. Ensuite, il a regardé. 22. Et il s'est renfrogné et a durci son visage. 23. Ensuite il a tourné le dos et s'est enflé d'orgueil.
650c Coran LXXIV26. Je vais le (le mécréant) brûler dans le Feu intense (Saqar). 27. Et qui te dira ce qu'est Saqar ? 28. Il ne laisse rien et n'épargne rien; 29. Il brûle la peau et la noircit.
650c Coran LXXIV35. [Saqar] est l'un des plus grandes [malheurs] 36. un avertissement, pour les humains.
650c Coran LXXIV39. Sauf les gens de la droite (les élus) : 40. dans des Jardins, ils s'interrogeront 41. au sujet des criminels : 42. «Qu'est-ce qui vous a acheminés à Saqar ? »
650c Coran LXXV22. Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants 23. qui regarderont leur Seigneur; 24. et il y aura ce jour-là, des visages assombris, 25. qui s'attendent à subir une catastrophe.
650c Coran LXXVI4. Nous avons préparé pour les infidèles des chaînes, des carcans et une fournaise ardente.
650c Coran LXXVI10. Nous redoutons, de notre Seigneur, un jour terrible et catastrophique».
650c Coran LXXVI19. Et parmi eux (les vertueux) , circuleront des garçons éternellement jeunes. Quand tu les verras, tu les prendras pour des perles éparpillées.
650c Coran LXXVI 31. Il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et quant aux injustes, Il leur a préparé un châtiment douloureux.
650c Coran LXXVII28. Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge. 29. Allez vers ce que vous traitiez alors de mensonge ! 30. Allez vers une ombre [fumée de l'Enfer] à trois branches; 31. qui n'est ni ombreuse ni capable de protéger contre la flamme;
650c Coran LXXVII16. N'avons-Nous pas fait périr les premières [générations] ? 17. Puis ne les avons-Nous pas fait suivre par les derniers ? 18. C'est ainsi que Nous agissons avec les criminels.
650c Coran LXXVII45. Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.46. «Mangez et jouissez un peu (ici-bas); vous êtes certes des criminels». 47. Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge. 48. Et quand on leur dit : «Inclinez-vous , ils ne s'inclinent pas. 49. Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge. 50. Après cela, en quelle parole croiront-ils donc ?
650c Coran LXXVIII21. L'Enfer demeure aux aguets, 22. refuge pour les transgresseurs.
650c Coran LXXVIII23. Ils (les transgresseurs) y (l'enfer) demeureront pendant des siècles successifs. 24. Ils n'y goûteront ni fraîcheur ni breuvage, 25. Hormis une eau bouillante et un pus 26. comme rétribution équitable.
650c Coran LXXVIII27. Car ils ne s'attendaient pas à rendre compte, 28. et traitaient de mensonges, continuellement, Nos versets, 29. alors que Nous avons dénombré toutes choses en écrit. 30. Goûtez donc. Nous n'augmenterons pour vous que le châtiment !
650c Coran LXXVIII31. Pour les pieux ce sera une réussite : 32. jardins et vignes, 33. et des (belle) aux seins arrondis, d'une égale jeunesse, 34. et coupes débordantes.
650c Coran LXXVIII40. Nous vous avons avertis d'un châtiment bien proche, le jour où l'homme verra ce que ses deux mains ont préparé; et l'infidèle dira : «Hélas pour moi ! Comme j'aurais aimé n'être que poussière».
650c Coran LXXIX25. Alors Allah le saisit de la punition exemplaire de l'au-delà et de celle d'ici-bas. 26. Il y a certes là un sujet de réflexion pour celui qui craint.
650c Coran LXXIX34. Puis quand viendra le grand cataclysme, 35. le jour où l'homme se rappellera à quoi il s'est efforcé, 36. l'Enfer sera pleinement visible à celui qui regardera...
650c Coran LXXIX37. Quant à celui qui aura dépassé les limites 38. et aura préféré la vie présente, 39. alors, l'Enfer sera son refuge.
650c Coran LXXX17. Que périsse l'homme ! Qu'il est ingrat ! 18. De quoi [Allah] l'a-t-Il créé ? 19. D'une goutte de sperme, Il le crée et détermine (son destin) :20. puis Il lui facilite le chemin; 21. puis Il lui donne la mort et le met au tombeau
650c Coran LXXX40. De même qu'il y aura, ce jour-là, des visages couverts de poussière, 41. recouverts de ténèbres. 42. Voilà les infidèles, les libertins.
650c Coran LXXXII 14. et les libertins seront, certes, dans une fournaise 15. où ils brûleront, le jour de Rétribution 16. incapables de s'en échapper.
650c Coran LXXXIII 1. Malheur aux fraudeurs 2. qui, lorsqu'ils font mesurer pour eux-mêmes exigent la pleine mesure, 3. et qui lorsqu'eux-mêmes mesurent ou pèsent pour les autres, [leur] causent perte.
650c Coran LXXXIV10. Quant à celui qui recevra son livre derrière son dos, 11. il invoquera la destruction sur lui-même, 12. et il brûlera dans un feu ardent.
650c Coran LXXXIV22. Mais ceux qui ne croient pas, le traitent plutôt de mensonge. 23. Or, Allah sait bien ce qu'ils dissimulent. 24. Annonce-leur donc un châtiment douloureux.
650c Coran LXXXV4. Périssent les gens de l'Ukhdoud, 5. par le feu plein de combustible...
650c Coran LXXXV10. Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux croyantes, puis ne se repentent pas, auront le châtiment de l'Enfer et le supplice du feu.
650c Coran LXXXVI17. Accorde (ô Prophète) donc un délai aux infidèles : accorde-leur un court délai.
650c Coran LXXXVII10. Quiconque craint (Allah) s'[en] rappellera, 11. et s'en écartera le grand malheureux, 12. qui brûlera dans le plus grand Feu, 13. où il ne mourra ni ne vivra.
650c Coran LXXXVIII2. Ce jour-là, il y aura des visages humiliés, 3. préoccupés, harassés. 4. Ils brûleront dans un Feu ardent, 5. et seront abreuvés d'une source bouillante.
650c Coran LXXXVIII6. Il n'y aura pour eux d'autre nourriture que des plantes épineuses [darii], 7. qui n'engraisse, ni n'apaise la faim.
650c Coran LXXXVIII23. Sauf celui qui tourne le dos et ne croit pas, 24. alors Allah le châtiera du plus grand châtiment.
650c Coran LXXXIX11. Tous, étaient des gens qui transgressaient dans [leurs] pays, 12. et y avaient commis beaucoup de désordre. 13. Donc, ton Seigneur déversa sur eux un fouet du châtiment.
650c Coran LXXXIX21. Prenez garde ! Quand la terre sera complètement pulvérisée, 22. et que ton Seigneur viendra ainsi que les Anges, rang par rang, 23. et que ce jour-là, on amènera l'Enfer; ce jour-là, l'homme se rappellera.
650c Coran LXXXIX24. Il dira : «Hélas ! Que n'ai-je fait du bien pour ma vie future ! 25. Ce jour-là donc, nul ne saura châtier comme Lui châtie, 26. et nul ne saura garrotter comme Lui garrotte.
650c Coran XC19. alors que ceux qui ne croient pas en Nos versets sont les gens de la gauche. 20. Le Feu se refermera sur eux.
650c Coran XCI11. Les Tamud, par leur transgression, ont crié au mensonge, 12. lorsque le plus misérable d'entre eux se leva (pour tuer la chamelle) 13. Le Messager d'Allah leur avait dit : «La chamelle d'Allah ! Laissez-la boire» 14. Mais, ils le traitèrent de menteur, et la tuèrent. Leur Seigneur les détruisit donc, pour leur péché et étendit Son châtiment sur tous.
650c Coran XCII14. Je vous ai donc avertis d'un Feu qui flambe 15. où ne brûlera que le damné, 16. qui dément et tourne le dos;
650c Coran XCVI 15. Mais non ! S'il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet, 16. le toupet d'un menteur, d'un pécheur. 17. Qu'il appelle donc son assemblée. 18. Nous appellerons les gardiens (de l'Enfer).
650c Coran XCVIII 6. Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l'Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires.
650c Coran CIV 4. Mais non ! Il (le diffamateur) sera certes, jeté dans la Hutamah . 5. Et qui te dira ce qu'est la Hutamah ? 6. Le Feu attisé d'Allah
650c Coran CXI 1. Que périssent les deux mains d'Abu-Lahab et que lui-même périsse. 2. Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu'il a acquis. 3. Il sera brûlé dans un Feu plein de flammes. 4. de même sa femme, la porteuse de bois , 5. à son cou, une corde de fibres.
651 massacre des habitants d'Arados à Chypre
651 prise et pillage de Merv en Asie centrale
651 prise de Nishapur en Iran
651 date canonique de la fuite des Parsis persécutés en Inde
651 attaque de la Nubie chrétienne
651 accord avec les Nubiens sur la livraison annuelle d'esclaves
651 accusation de retour au paganisme contre Osman
651 invasion de la Nubie par le général Al As, qui échoue.
651 début de la conversion des Berbères au Maroc
651 pillage de Chypre; Michel le Syrien y évoque “un grand massacre”
651 des aristocrates perses sassanides s'enfuient devant la conquête musulmane et se réfugient en Chine
652 révolte des païens contre les musulmans au Khorassan
652 révolte des païens contre les musulmans au Tabaristan
652 massacre de prisonniers à Tamisa
652 Osman perd le sceau de Mahomet dans un puit...
652 invasion arabe de la Nubie
652 siège de la capitale nubienne de Dunqulah
652 destruction de la cathédrale de Dunqulah en Nubie
652 prise d'Assouan
652 attaque de la Nubie
652 pillage de la Sicile
652 prise de Nishapour en Perse; pillage et lourd tribut
652 au Sijistan, une grande idole est trouvée: ses bras sont coupés et tous ses ornements de pierres précieuses sont arrachés
652 soumission brutale de Herat
652 soumission brutale de révoltes à Kirman
652 prise de Balkh
652 soumission du Tukharistan; 40 000 captifs
652 décapitation du gouverneur perse de Merv et de ses hommes
652 prise de Merv en Perse; pillage et lourd tribut
652 soumission brutale de révoltes au Sijistan
652 soumission brutale de Kaboul
652 soumission brutale de Ghazna
653 prise et pillage d'Erzurum
653 Ibn Samurah attaque la région de Zur en Iran: “l'idole de Zue était en or et ses yeux étaient deux rubis. Les musulmans zélés lui coupèrent les mains et lui arrachèrent les yeux, et dirent ensuite aux Marzaban que leur idole était pauvre...”
654 révolte des villes de Sogdiane
654 révolte du Khorassan
654 calife Osman agressé par la foule dans une mosquée
654 Osman assassiné dans sa maison; son sang jailliit sur le Coran
654 pillage de Rhodes
654 attaque de Cos
654 pillage de la Crète
654 émeutes de Koufa
655 première soumission de la Géorgie; conversion en échange d'exoniération fiscale
655 prise d'Erzurum
655 début de la guerre de succession au califat
655 raids contre la Lycie
656 prise de Malatya
656 meurtre du calife Othman; premier assassinat politique dans l'islam
656 le troisième calife est assassiné par le fils du deuxième calife
656 les vêtements ensanglantés d'Othman sont exposés à la grande mosquée de Damas
656 massacres à Médine après le meurtre du calife
656 exposition dans la mosquée de Damas des preuves du meurtre du calife, ses vêtements sanglants et les doigts coupés de Naila
656 Aisha, Talha et Zubeir attaquent Bassora en révolte
656 massacre des habitants de Bassorah accusés de complicité avec les meurtriers du calife
657 bataille de Siffin entre les Ommeyades et les Alides; trois jours de massacres; les lances sont décorées de pages du Coran, pour prouver la justesse de chaque cause...
658 les fanatiques kharidjites se révoltent 6 fois dans l'année; ils massacrent tous ceux qu'ils considèrent comme hérétiques, et sont ensuite éliminés avec régularité
658 Mohammad, représentant d'Ali en Egypte, est tué puis son corps est brulé après avoir été cousu dans une peau d'âne
658 Ali et sa suite jurent de ne plus manger de viande avec d'avoir tué tous les Ommeyades; ils les maudissent dans leurs prières quotidiennes publiques
658 révolte de Bassorah en faveur des Ommeyades; les derniers survivants sont brûlés vifs
658 révolte fiscale de Khirrit, regroupant des Perses, Kurdes, chrétiens; elle est réprimée brutalement par les musulmans
658 répression contre les tribus d'al Bahrein, dont certaines sont revenues au christianisme; 500 chrétiens sont vendus comme esclaves; un officier souhaite les racheter, mais Ali monte leur prix à 1000 pièces chacun.
658 massacre de pélerins et voyageurs par les Kharidjites; ils exécutent toute personne qui contredit leur vision fondamentaliste de l'islam; on rapporte le cas d'une femme enceinte éventrée.
658 naissance du mouvement fondamentaliste des Kharidjtes; ils estiment que les deux camps “vont vers l'apostasie, ensemble,épaules contre épaules...”; ils les accusent aussi de blasphème, parce qu'ils jurent pour le succès de leurs chef...
658 les guerriers d'Ali poussent leur cri de guerre “Au Paradis!” avant d'être écrasés par les Syriens
658 répression de l'Egypte en révolte
658 Ali et les kharidjites se traitent réciproquement d'hérétiques
658 les kharidjites sont massacrés à Nehrawan, en criant “Au Paradis!”
658 le gouverneur alide de l'Egypte, Mohammad, est exécuté et son corps est brûlé dans la peau d'un âne
658 dans l'année, on signale au moins 6 révoltes de fanatiques kharidjites en Irak
658 révolte du fanatique kharidjite Khirrit en Perse
658 quelques tribus de Bahrein reviennent au christianisme; elles sont aussitôt soumises par les Alides; 500 chrétiens sont vendus comme esclaves
660 massacre entre musulmans et hérétiques kharidjites
660 Moawiya ordonne de tuer tous les bédouins et de bloquer les pélerins de la Mecque
660? malédiction automatique du nom d'Ali dans les prières
660? Aïsha refuse l'enterrement d'Hussein parce qu'elle est la propriétaire du terrain
660? Moawiya sur les Kharidjites: “ce sont des infidèles... qu'il est permis de tuer”
660 le général ommeyade Busr s'empare de la Mecque, puis part massacrer les Alides au Yémen
660 Busr fait décapiter deux petits enfants d'Ali
660 exécution de nombreux habitants de Nejran par les Alides
660 les habitants de Médine sont contraints de prêter serment à Ali sous la menace des sabres
660 les kharidjites sont massacrés à la bataille de Nahrawan
660 massacre des Alides par le général Busr au Yémen
660 deux enfants du gouverneur alide du Yémen, cousin d'Ali, sont décapités par Busr
660 les Alides exécutent de nombreux habitants du Nejran pour collaboration avec Othman
660 les habitants de Médine sont contraints de jurer allégence à Ali sous peine de mort
660 Ali maudit le général Busr dans ses prières publiques, et demande qu'il perde ses facultés mentales; ce qui arriva, selon la tradition
660c destruction du palais “superbe” du Ghoumdân, trop beau
661? meutre de Moawiya au cours de sa prière à Damas
661 assassinat d'Ali à Koufa
661 début de persécutions des chrétiens assyriens, après que le calife ait demandé de l'argent au patriarche Mar Gewargis I; massacre et surtout destruction d'églises
661 Ali est assassiné dans la mosquée de Koufa par un hérétique kharidjite
661 les Ommeyades sont critiqués par les premiers musulmans; on leur reproche leur islamisation récente; un de leurs surnoms est TULAKA: “convertis de force”
661 tentative d'assassinat contre Ali dans la mosquée de Koufa
661 décapitation du meurtrier d'Ali, Ibn Muljam; son corps est mis dans un sac puis brûlé.
661 les Ommeyades continuent de maudire rituellement Ali malgré sa mort
661 Hassan, le successeur d'Ali, est empoisonné par un de ses femmes
663 Omar II interdit aux chrétiens de porter des armes
663 prise de Hérat révoltée
663 Okba attaque les Berbères
665 siège de Kaboul
665? siège de Kandahar
666 attaque contre Constantinople
666 raid de pirates musulmans sur la Sicile
666 traversée de l'Oxus par les armées musulmanes
667 épuration définitive à Bassorah: exécutions massives des voleurs, blasphémateurs, fornicateurs
667 massacre systématique des Kharidjites
667 émeute à koufa: le gouverneur Zyad est lapidé dans la mosquée
667 invasion de la Sicile
667 raid et pillage de Chalcédoine
668 prise de Samarcande
668 prise de Tirmidh en Asie Centrale
669 pillage de la Sicile
670 patriarche nestorien Georges emprisonné par le calife
670 destruction et reconstruction de la Kaaba
670 tous les fidèles de Bassorah ou de Koufa refusant de maudire Ali sont décapités sur ordre de Ziyad
670 le gouverneur de Bassorah, Ziyad, est reçu à la mosquée de Koufa par des jets de pierre; il fait décapiter tous les fidèles présents. On coupe aussi les mains de 50 autres; enfin, il fait enlever le gravier du sol de la mosquée
670c le gouverneur d'Egypte Mullahad interdit l'usage des cloches pour les chrétiens
671 exécution des chefs des lecteurs du coran fidèles à Ali
671 prise de l'oasis de Merv par Ibn Abishi
672 attaque contre Constantinople
672 révolte de Balk en Sogdiane; répression
672 Ziyad exécute 7000 kharidjites en un an
673 attaque contre Constantinople
673 pillage de Cyzique par la flotte arabe
673 prise et pillage de Cyzique
674 les envahisseurs arabes atteignent l'Indus
674 début des raids contre l'Arménie
675 scandale en Egypte après la construction d'une église à Fustat en Egypte; protestation des religieux
678 répression de la révolte des hérétiques kharidjites à Bassorah
680 fils agé de un an de Hussein est assasiné
680 corps d'Hussein et de sa famille laissés sans sépulture
680 procession de têtes coupées d'hérétiques à Damas
680 sanctuaire de la Mecque bombardé par des hérétiques
680? Al Foudayi: “ ne t'assieds pas avec une personne de l'innovation, car je crains que les malédictions ne tombent sur toi.”
680 les têtes d'Hussein et de ses partisans sont apportés à Obeidallah
680 la tête d'Hussein est ensuite envoyée à Damas pour Yezid
680 Hussein est touché par une flèche et son corps est écrasé par le passage de sa cavalerie
680 les têtes d'Hussein, de ses parents et amis sont apportés devant leur vainqueur Obeidallah
680c Ibn Khazim, gouverneur du Khorasan, fait exécuter 8000 personnes à Hérat
681 prise de Tanger par ibn Nafi
681 prise de Volubilis par ibn Nafi
681 prise de Dra au Maroc par ibn Nafi
682 première attaque dans le sud du Maroc contre les Berbères
682 révolte de Médine contre la décadence de la cour de Damas; les fondamentalistes sont choquées par le vin et la musique qui y sont célébrés
683 les Ommeyades transforment la mosquée de Médine en écurie
683 les Ommeyades incendient la Kaaba
683 attaque et pillage de Médine en révolte pendant 3 jours; les habitants survivants sont contraints à prêter serment à Yézid
683 siège de la Mecque par les Ommeyades
683 prise et pillage de Médine par les Syriens durant 3 jours
683 siège de la Mecque
684 la secte hérétique des Pénitents visite la tombe d'Hussein à Kerbala et part à l'attaque des “Syriens impies”
684 la secte hérétique des Pénitents est exterminée à la bataille de Kirkisiya
684 les kharidjites “pénitents” attaquent les Ommeyades à Kirkisiya et sont presque tous massacrés
685 imposition spéciale sur les moines coptes avec la conversion comme échappatoire
685 prise de Kaboul
685 le calife Abdel Malik fait construire le dôme du Rocher sur l'esplanade du Temple des juifs
685 massacre des fanatiques hérétiques azâriqa en Perse
685 combats de rue à Kufa entre partisans d'Othman et d'Hussein; au moins 800 morts
685 le calife Yazid envoie 12 000 musulmans pour ravager Médine révoltée; massacres, viols et destructions de batiments
685 massacre de Harra
685 décapitation de 284 personnes considérées comme responsable de la mort d'Hussein
686 le calife Abdel Malek double les taxes sur les infidèles de Palestine, pour les pousser à la conversion
686 la ville de Kufa est envahie par les hérétiques fanatiques kharidjites qui veulent venger Hussein; massacres massifs de ses habitants
686 combats de rues à Koufa entre les deux partis, qui d'accuser d'hérésie réciproque: 800 morts
687 massacre de prisonniers à Hérat
687 calife Marwan assassiné par étouffement
687 exécution et mutilation du corps du révolté shiite Mukhtar; sa main est suspendue au dessus du porche de la mosquée de Koufa
687 décapitation à Koufa de 7 ou 8000 prisonniers de l'armée de Mokhtar; sa main est clouée au mur de la mosquée; un de ses veuves est exécutée pour avoir refusé d'en dire du mal
688 mort du calife Yezid qui trouve encore la force d'ordonner par gestes quelques exécutions avant de mourir
688 vengeance à Koufa contre les meurtriers d'Ali; 1700 morts brulés, mutilés etc...
688 sacralisation du trône d'Ali
688 reconstruction du Dôme du Rocher de Jérusalem, sur instruction du calife, avec intégration dans ses murs de versets coraniques réfutant la divinité du Christ
688 attaque kharidjite à Koufa pour venger la mort d'Hussein
688 épuration de tous ceux qui ont été mêlés à la mort d'Hussein à Bassorah: 284 personnes
688 nouvelle agression des fanatiques kharidjites à Ar Reiy et Ispahan
688 révolte des fanatiques kharidjites qui assiègent Ispahan et attaquent Kufa
689 tête de Moktar, l'assassin d'Ali suspendue au dessus de la porte de la grande mosquée de Koufa
689 Maçab reçoit l'ordre de tuer 6000 complices de Moktar à la demande habitants de Koufa: “c'était des infidèles”
689 le calife Marwan interdit les croix en dehors des églises
689 la tête d'Obeidallah, responsable de la mort d'Hussein, est emmenée à Koufa et exposée là où avait été exposée celle d'Hussein.
690 patriarche nestorien Khnaniskhu emprisonné par le calife
690 Ibn Abbas (+68): “En effet, la chose la plus détestable est ‘innovation”.
690? le fondateur des Ommeyades décide de prier sur le Mont Golgotha, dans le jardin de Gethsemanie et sur la tombe de la Vierge
690c mesure d'extermination générale des porcs par le calife Marwan
691 attaques des pirates arabes sur Chypre
691 destruction définitive du Temple de Jérusalem avec la construction du Dôme du Rocher
691 exécution de Musab révolté contre le calife; on lui coupe le nez puis la tête
692 le Dôme du Rocher est construit sur l'esplanade du Temple de Jérusalem
692 pillage de Carthage
692 al Hajjaj attaque la Mecque
692 al Hajjaj fait exposer la tête du calife Ibn az Zubeir à Médine; son corps est empalé
692 la tête du calife est emmenée au Khorassan
692 siège de la Mecque par al Hajjaj
693 répression de la révolte berbère
693 siège de la Mecque pendant 6 mois par le gouverneur al Hajjaj, considéré comme une profanation
693 révolte des fanatiques Azarika en Irak
693 la ville de Carthage est détruite par al Ghassani
693 révolte des hérétiques Azarika en Irak
693 pillage de Carthage par al Ghassami; asservissement massif et destruction des bâtiments romains
694 sanctuaire de la Mecque bombardé par Hadjadj
694 têtes coupées déposées sur la Kaaba
694 les Arabes occupent l'Arménie
694 début de la pacification de l'Iran avec élimination du culte zoroastrien et manichéen par le gouverneur de l'Irak Al Youssef =>714
695 début de la conquête de la Transoxiane
695 al Hajjaj interdit la nomination d'un évêque arménien en Irak
695 les kharidjites s'emparent de Koufa et massacrent les fidèles dans la grande mosquée, encouragés par le chef Ghazzala, au haut de la chaire
695 al Hajjaj est gouverneur d'Irak; à la mosquée de Koufa, il est reçu par des jets de pierre; il terrorise ensuite toute la ville
695 la population de Koufa quitte la ville devant la terreur imposée par al Hajjaj
695 insurrection de fanatiques kharidjites
695 l'armée d'al Muhallab traverse l'Oxus et va attaquer les Turcomans
695 révolte des hérétiques extrémistes kharidjites en Irak; ils massacrent les fidèles dans la mosquée de Koufa
695 le nouveau gouverneur al Hajjaj est lapidé dans une mosquée de Koufa; il n'apprécie pas et condamne toute la ville pour trahison: “Il y aura bientôt des veuves et des orphelins parmi vous”
695 début du terrorisme étatique mis en place par al Hajjaj; les supplices sont décrits en détail par ibn al Athir
695 pour des raisons fiscales, al Hajjaj fait marquer au fer rouge le nom de leurs terres sur les mains des paysans
695c Jean de Nikiou décrit la prise de sa ville par les Arabes dans sa chronique: “ Alors les musulmans sont entrés à Nikiou. Il n'y eut pas un seul soldat pour leur résister. Ils se sont emparés de la ville et ont massacré tous ceux qu'ils ont rencontrés dans les rues, hommes, femmes, enfants, n'épargnant personne. Puis ils allèrent à d'autres endroits, pillant et tuant tous les habitants qu'ils trouvèrent. Mais permettez moi de ne pas en dire plus, parce qu'il est impossible de décrire les horreurs que les musulmans ont commis quand ils ont occupé les îles de Nikiou dimanche, le huitième jour du mois de Genbot, dans la 15ème année du cycle lunaire, ainsi que les scènes terribles qui ont eu lieu à Césarée de Palestine”
695c chronique de Jean évêque de Nikiou: le joug musulman “est plus lourd que celui de Pharaon sur Israel.”
696 l'arabe remplace le persan dans l'administration de l'Iran
696 première révolte d'esclaves en Irak
696 suppression de la langue persanne dans l'administration de l'Iran
697 prise et destruction de Carthage
697 répression contre la secte hérétique des Azarika
697 extermination de la secte hérétique des Azarika en Irak
697 al Muhallah franchit l'Oxus et attaque les Turcomans pendant deux ans
698 défaite et massacre des hérétiques Kharedjites par Ali à Nahrouan
698 prise et pillage de Carthage
698c attaque du roi Zunbil au Sijistan sur ordre de al Hajjaj
699 ravages dans le Sijistan par al Ashath
700 prise d'Alger
700? Al Foudayi ibn Lyad: “Il n'est pas possible pour un sunnite de supporter une personne de l'innovation, sauf par hypocrisie”
700 prise par la flotte arabe de l'île de Pantelleria
700 la cour des Ommeyades tente de provoquer l'empereur byzantin en leur vendant du papyrus imprimé avec la profession de foi musulmane
700c le gouverneur d'Egypte al Aziz fait traduire les Evangiles en arabe pour vérifier qu'il n'y a pas d'insultes à l'islam; il fait aussi espionner les messes
701 soumission et conversion forcée de la tribu berbère de la Kahina
701 attaque du roi de kabul Rotbil;ordre de mettre tout “à feu et à sang”
701 répression de la révolte de Ibn Al Ashath en Irak
701 al Hajjaj interdit la nomination d'un patriarche à Séleucie
701 al Hajjaj prend Bassorah révoltée: 11 000 morts exécutés
701 al Hajjaj fait décapiter 11 000 habitants de Bassorah après une révolte
702 décapitation du patriarche orthodoxe d'Antioche
702 expédition en Transoxiane; invasion du pays de Khotal
702 incendie d'une ville anonyme de Transoxiane, avec tous ses habitants par Habib
702 attaque du Seistan: ordre de “ dévaster et piller le pays”
702 attaque des îles de la côte de l'Erythrée par les pirates musulmans à la recherche d'esclaves
702 deuxième attaque contre le Sijistan; ravage du territoire et fuite du roi
702 sur les frontières avec Byzance, les églises sont ravagées; l'année est appelée “L'année de l'Incendie”
703 conquête de la Sicile
704 persécution des coptes à Alexandrie par la foule et le gouverneur
704 les croix des églises coptes doivent disparaitre
704 abolition du patriarchat d'Alexandrie =>795
704 inscriptions forcées sur les portes des églises coptes à la gloire de Mahomet
704 le calife Walid enferme les nobles arméniens dans l'église de Saint Grégoire de Nakhitchevan et y met le feu: le reste de la population est décapitée ou crucifiée; les femmes et enfants sont réduits à l'esclavage
704 le calife Walid décide de prier sur le Golgotha et sur la tombe de la Vierge
705 patriarche copte emprisonné pour 25 ans
705 aristocratie arménienne brûlée sur des buchers
705 bataille de Zawiyé: selon historiens arabes, entre 11000 et 120 000 prisonniers exécutés par Hadjadj
705 confiscation de la basilique Saint Jean de Damas, pour construire une mosquée
705 confiscation de l'eglise de Saint Jean Baptiste à Damas par le calife Walid
705 préparation de la conquête militaire du Maroc par al Walid et ibn Nusair
706 la basilique Saint Jean Baptiste de damas transformée en mosquée par Al Walid
706 début des attaques d'Ibn Nusayr au Maroc; conversion des Berbères
706 arabe langue obligatoire dans les documents officiels en Egypte
706 Abdellah ibn Omar (+84): “Toute innovation est un égarement, même si la majorité des gens la voit comme une bonne chose”.
707 attaque de Majorque
707 expédition en Kharezm; mort des prisonniers dévêtus
707 siège et pillage de Tanger
708 massacres et conversions forcées à Tyane en Asie Mineure
708 prise et destruction de Boukhara
708 prise de Varakhcha au nord de Boukhara; le temple païen est détruit et remplacé par une mosquée
708 guerre sainte de Qobaita dans le Khorassan
708 exécution de tous les habitants de Paikand en Sogdiane après une révolte
708 une catapulte construite par 500 hommes et commandée par al Kasim détruit la ville indienne de Deibul; une des pierres détruit le temple d'al Budd (Bouddha)
708 al Kasim franchit l'Indus et tue le roi de Sind
708 soumission des Berbères après les batailles de Sousse et Tlemcen; asservissement massif de la population: les sources parlent de 60 000 à 300 000 personnes
708 raids contre la Sardaigne
708 raids contre Majorque
710 rapt , conversion ou exécution de 70 pélerins chrétiens à Iconium
710 conquête violente du Maroc par Musa
710 premier raid musulman sur la Sardaigne
710 le gouverneur al Malik est dérangé en chaire par le bruit de la messe de l'église voisine; il en ordonne la destruction immédiate
710 les coptes doivent se munir d'un passeport pour circuler, afin d'éviter leur fuite devant les impots trop élevés
710 pillage de la Cilicie
710 prise d'assaut de la ville de Brahmanabad en Inde par al Kasim
710 première attaque de l'Espagne par Tarif, avant l'invasion de Tarik (Levi-Provençal)
710 pillage du détroit de Gibraltar par le Berbère Tarif; capture de femmes chrétiennes et pillages
710c le gouverneur d'Egypte Qurra pille les églises pour s'emparer de tous les objets en métal précieux
710c le patriarche d'Alexandrie reçoit une amende de 3000 dinars sans raison connue; il est jeté en prison pour n'avoir pas pu s'acquitter
710c destruction du centre cultuel bouddhiste de Balkh en Sogdiane
710c invasions périodiques de Qoteiba ibn Muslim en Asie Centrale
710c prise d'assaut de la ville de Multan en Inde
710c la mosquée de Damas est agrandie en démolissant une partie de l'église Saint Jean
710c le calife al Walid pille une église de Baalbek pour lui prendre son dome de bronze et l'installer sur une mosquée de Jérusalem
710c Qutaibah prend Samarcande et décide d'offrir la ville à ses soldats pendant trois jours. “Les idoles furent renversées, leurs ornements pillés et elles furent brûlées”
710c destruction du monastère bouddhiste de Nava Vihara en Sogdiane
711 victoire sur les Wisigoths en Espagne à Rio Barabte
711 prise de Malaga
711 invasion du Penjab
711 chute du royaume wisigoth
711 prise d'Héraclée du Pont
711 soumission de la ville de Soghd
711 soumission de la ville de Keschch
711 soumission de la ville de Nakhschab
711 soumission de la ville de Boukhara
711 prise de Gibraltar
711 victoire musulmane du Rio Barbate; invasion de l'Espagne (Levi-Provençal)
711 Tarik pille le trésor de la forteresse de Beshr près de Kairouan
711 Tarik déclare le jihad à Tanger
711 les guerriers musulmans de Tarik capturent des vignerons près de Cordoue; ils en tuent un, le découpent en morceaux et le font bouillir dans une marmite, pour faire croire qu'ils mangent de la chair humaine. (récit d'Abd el Hakim)
711 pillage de l'Andalousie après le massacre du roi wisigoth et de son armée
711 prise de Ceuta
711 attaque de Chrysopolis près de Byzance
711 pillage de la Cilicie
711 attaques contre Soghd par Qoteiba
711 attaques contre Kish par Qoteiba
711 attaque contre les Turcs païens sur la Caspienne
711 prise de la forteresse appelée plus tard Gibraltar
711 ravage de la région d'Algésiras en Espagne par Tarik (Levi-Provençal)
711 pillage de la ville espagnole de Ecija par Tarik
711 prise de Grenade
711 prise de Malaga
711 prise de Guadalajara par Tarik
711 prise de Malaga
711 prise de Carteia en Espagne par Tarik (Levi-Provençal)
712 attaque de la région indienne du Sind
712 prise et pillage de Samarcande capitale des Sogdiens
712 idoles sogdiennes fondues
712 destruction de toutes les fresques de la culture sogdienne
712 prise de Saragosse
712 massacres dans le port de Debal au cours de l'invasion de l'Inde
712 massacre dans la ville indienne de Brahminabad 16000 morts?
712 siège de Wardan
712 défaite des Turcs : milliers de pendus
712 exécution du fils du roi de Merv
712 exécution de Nizek roi du Khorassa comme apostat, avec 700 prisonniers;toutes les têtes envoyées à Hadjadj
712 prise d'Amasya par le calife Walid I
712 pillage de Sébastée du Pont par les Arabes
712 attque du bas-Indus par Mohammed ben Kasim
712 massacre par Mohammed ben Kasim de 6000 guerriers indiens prisonniers; esclavage pour les survivants
712 prise et pillage de Séville
712? la ville indienne de Debal est prise d'assaut; le massacre dure trois jours; “les prêtres du temple furent massacrés”.
712 le gouverneur de Sind Ambissa ben Ishak renverse les tours du temple de Debal et en fait une prison.
712 prise et pillage de Kheivad en Iran
712 conquête du Kharazm
712 le gouverneur al Hajjaj écrit au conquérant de l'Inde Qasim: “Le grand Dieu a dit dans le Coran: quand vous rencontrez des infidèles, frappez leurs têtes, accorder son pardon ou épargner (un infidèle) sont des actions dignes d'un faible d'esprit”.
712 premier raid contre l'Inde par Muhammad Qasim, à Debal: destructions, massacres, esclavage des femmes; cette attitude devient un modèle.
712 les ordres de Mohammad Qasim en Inde sont “d'apporter la destruction sur les infidèles, et de les pousser à accepter la vraie foi, et la croyance dans l'unicité de Dieu... et quiconque n'accepte pas l'islam, traite le durement et fais lui mal jusqu'à ce qu'il se soumette.”
712 Qasim estime avoir massacré entre 6000 et 16000 personnes dans la ville indienne de Brahminabad
712 Musa Nusair détruit toutes les églises sur son passage au cours de l'invasion de l'Espagne (Levi-Provençal)
712 prise de Medina Sidonia en Espagne (Levi-Provençal)
712 prise de Carmona en Espagne (Levi-Provençal)
712 prise de Merida en Espagne (Levi-Provençal)
712 prise de Seville en Espagne (Levi-Provençal)
712 prise de Tolède en Espagne (Levi-Provençal)
712 après le passage des armées de Qoteiba, la Sogdiane est appelée “le pays brûlé'
712 prise et ravage du port de Nirun en Inde
712 Musa pille Sidonia en Espagne (Levi-Provençal)
712 Musa pille Carmona en Espagne (Levi-Provençal)
712 Musa pille Séville en Espagne (Levi-Provençal)
712 prise de Sidonia par ibn Nusair
712? prise d'Elvira en Espagne
712 prise de Carmona par ibn Nusair
712 prise de Alcala da Guadaira par ibn Nusair
713 destruction d'Antioche de Pisidie par les Arabes
713 attaque du port indien de Daybul
713 Qoteiba exécute les otages donnés par le roi de Juzajan
713 Musa ravage la Galicie
713 Musa capture et pille Saragosse
713 prise et pillage de Mérida
713 Tarik doit donner la Table de Salomon volée à son chef Musa
713 Musa capture et pille Tarragone en Espagne (Levi-Provençal)
713 Musa capture et pille Barcelone en Espagne (Levi-Provençal)
713 Musa capture et pille Gérone en Espagne (Levi-Provençal)
713 Musa capture et pille Tortosa en Espagne (Levi-Provençal)
713 Musa capture et pille Valence en Espagne (Levi-Provençal)
713 prise de Niebla par Abd el Aziz
713 répression d'une révolte à Tolède par ibn Nusair
713 prise et pillage de Merida par Ibn Nusair
713 prise de Beja en Espagne par Abd el Aziz (Levi-Provençal)
713 prise de Ocsonoba en Espagne par Abd el Aziz (Levi-Provençal)
714 pillage de l'Andalousie
714 mort d'al Hajjaj, considéré comme l'incarnation de la cruauté dans tout le monde arabe: la tradition lui attribue 120 000 exécutions, hors victimes sur le champ de bataille
714 Qoteiba attaque le roi Zunbil au Sijistan
714 raid contre Saint Remy de Provence
714 premiers raids contre la Gaule depuis l'Espagne: “Ce qui décida les envahisseurs... ce furent certes la cupidité et l'esprit aventureux de beaucoup d'entre eux; ce fut aussi -il ne faut pas en douter- le désir de mener le bon combat contre les mécréants, de faire la guerre sainte, le djihad...” (Levi-provençal, Histoire de l'Espagne Musulmane, p. 56)
714 prise de Leon par Tarik
714 saccage de Almaya par tarik
714 prise de Astorga par Tarik
714 raid contre Vienne (Gaule)
714 raid contre Lyon
715 attaque contre Constantinople
715 castration des homosexuels de Médine ordonnée par le calife
715 première invasion du Sind
715 attaque de Samosate
715 le chef turc Tchigan offre 100 000 esclaves à Qobaïta chef des Arabes
715 conquête du Khamjerd; 4000 prisonniers exécutés
715 siège de Samarkande: “pourquoi, ô Arabes, nous faites vous la guerre?”
715 Samarkande doit livrer 3000 esclaves par an
715 selon Al Tabari, 50 000 livres d'or et d'argent fondues dans les temples de Samarkande
715 règlement sur la courte durée de la présence des infidèles dans Smarkande (le temps qu'un tas d'argile sèche)
715 Tariq aurait volé la table de Salomon à Cordoue
715 Saint Pierre de Capitolias est torturé et martyrisé par le calife Walid pour blasphème
715? Muhammad ben Qasim attaque la ville indienne de Multan: “il massacra tous les hommes adultes; les enfants furent capturés, comme les prêtres, au nombre de 6000. Les musulmans trouvèrent de l'or dans une chambre...”
715 construction de la grande mosquée de Damas sur le site de l'église Saint Jean détruite
715 en Egypte, al Malik écrit à son intendant des finances, concernant les taxes sur les infidèles: “ Trais le lait jusqu'à ce qu'il tarisse, fais couler le sang jusqu'à ce qu'il s'épuise”
715 premières tentatives d'invasion de la Sogdiane par les Ommeyades; les Sogdiens sont soutenus dans cette agression par les Tibétains et les Turcs
715 Qoteiba attaque le Khwarezm; 4000 prisonniers sont décapités; le chef déclare à ses troupes: “en vérité Dieu nous a livré le Khwarezm et Soghd”
715 contrairement aux accords passés, Qoteiba détruit tous les temples du feu de Samarcande et leurs statues; des Syriens déclarent plus tard que la destruction de Damas par les Mongols n'est que la juste vengeance pour cette trahison
715? prise de Coimbre par Abdel Aziz
715 vol de la Table de Salomon par Tarik?
715 prise de Tolède
715? prise de Malaga par Abdel Aziz
715? prise de Gérone en Espnage
715? prise de Tarragone
715? prise de Evora au Portugal par Abdel Aziz
715? prise de Santarem par Abdel Aziz
715? prise de Elvira par Abdel Aziz
715c discours du gouverneur d'Irak al Hajjaj à Koufa: “O peuple d'Irak, peuple de division et d'hypocrisie. je vois devant moi des têtes qui sont devenues mûres et il est grand temps de les moisonner”
715c attaque et pillage de Peikund, ville commerçante près de Boukhara
715c al Hajjaj estime que le pillage de l'Inde lui a rapporte 60 millions de pièces de monnaies
715c le général Abd el Aziz prend l'habitude au cours de ses attaques contre les territoires chrétiens, de faire réciter des versets du Coran pris au hasard à ses prisonniers; s'ils ne les savent pas par coeur, ils sont décapités (Ibn Haiyan, Muktabis I f° 277)
715c Mohammed ben Qasim écrit à Al Hallaj: (en Inde,... les infidèles ont été convertis à l'islam ou tués. Au lieu des temples à idoles, des mosquées et d'autres lieux de culte ont été construits.””
716 fuite des Parsis iraniens en Inde
716 prise de Lisbonne
716 décapitation de l'émir Abdel Aziz ibn Musa d'Andalousie, suspecté de s'être converti au christianisme
716 prise de Khojanda par Qoteiba sur la frontière chinoise
716 prise de Shash par Qoteiba sur la frontière chinoise
716 Yezid pille la ville de Merv et massacre la population après un siège de 7 mois; milliers de morts, souvent par empalement (entre 12 000 et 40 000 selon la traditio) ; il se vante d'avoir pillé pour 4 millions de dihrams
716 le calife Yezid attaque le Jurjan en Asie Centrale; ravages, asservissement et nombreuses exécutions de sang froid (14000 selon les sources)
716 le calife Yezid renouvelle le serment de Khaled en Asie Centrale de ne cesser le combat qu'au moment où il mangera du pain dont le blé sera moulu par le flot du sang des infidèles
716 le calife Yezid attaque le Tabaristan en Asie Centrale
716 l'église de Séville Santa Rufina est convertie en mosquée
717 décret d'Omar sur l'exclusion des infidèles de la fonction publique
717 au moment de sa mort, le gouverneur d'Irak Al Hajjaj avait jeté 77 000 personnes en prison, selon la tradition.
717 impôt spécial en egypte, avec ordre “de traire le lait jusqu'à ce qu'il se tarisse”
717 pillage de Pergame
717 campagne de confiscation des terres en Egypte sur les coptes.
717 ordre du calife Omar II concernant l'apparance des juifs et des chrétiens: ils doivent porter des vêtements distinctifs et humiliants; les juifs doivent mettre des chaussures pourvues de clochettes.
717 conversion forcée des coptes par impositions démesurées
717 le calife Abd el Aziz crée une série de mesures humiliantes contre les chrétiens
717 décapitation de 400 prisonniers chrétiens de haut rang par Suleiman, au cours du pélerinage de la Mecque; les courtisans sont priés de s'entrainer en public sur les victimes; l'épisode est mentionné par le poête al Farazdak
717 le calife Omar II exige le renvoi des administrateurs juifs et chrétiens
717c corpus de lois sous le califat d'Omar II interdisant la construction de nouvelles églises
717c Qoteiba atteint la ville de Kashgar sur la frontière chinoise
718 période de conversions forcées en Syrie par Omar II
718 conversions forcées au Khorassan
718 conquête du Gorgan
718 prise de la ville de Dihistan; 14 000 Turcs sont tués; butin d'or et d'esclaves
718 gouverneur Yazid veut manger du pain dont la farine serait moulue par un moulin mû par un flot de sang: 14000 prisonniers sont égorgés. Les milliers d'autres sont ensuite pendus (récit de Al Tabari)
718 entrée de Maslama à Constantinople: “je veux leur montrer la puissance de l'islam et l'infériorité des infidèles”.
718 Maslama aurait volé une croix d'or dans Sainte Sophie
718 destruction totale de la ville de Masdjana près de Constantinople
718 massacre de la garnison khazar d'Ikhat
718 destruction de la ville khazar de Samandar
718 destruction de 20 000 maisons dans le Caucase selon les chroniqueurs
718 le khan des Khazars est forcé à la conversion: il demande à manger du porc et boire du vin; permission refusée
718 10 000 esclaves pris dans le Caucase
718 décapitation un par un des prisonniers de la ville de Schaki
718 pillage du Roussillon et du Languedoc jusqu'à Nîmes puis retour en Espagne.(Levi-Provençal)
718 pillage du Languedoc
719 expédition de al Khawlani contre la Gaule Narbonnaise
720 Ibn Khaldoun (Prolégoumènes) décrit l'action de calife Omar: “ il fit la guerre aux autre peuples, les subjugua et autorisa les Arabes à dépouiller les vaincus et à leur enlever l'empire”
720? Omar expulse les juifs et les chrétiens du Hedjaz
720 révolte de Yezid en Irak contre le calife; il massacre et vend comme esclaves femmes et enfants musulmans, contre les lois coraniques.
720 exécution des prisonniers de Koufa par le calife; ils sont sortis de la prison, dénudés, et décapités par fournées de 30.
720 les chrétiens sont expulsés de l'administration du calife à Damas
720 invasion de la Sardaigne
720 jihad d'Al Muhallab en Irak contre le gouverneur
720 avec le calife Abd el Aziz, le meurtre d'un chrétien par un musulman n'est plus puni de mort
720 début de la révolte des Sogdiens contre l'occupation arabe
720 prise de Boukhara; exécution des défenseurs, asservissement des familles
720? le calife Omar II demande par lettre aux rois de Sind de se convertir
720 révolte de Yezid contre les Ommeyades en Irak, qu'il considère comme des impies
720? toutes les églises de Cordoue sont détruites, sauf une, partagée à moitié avec les musulmans
720c le Chronicum Anonymun écrit: “Omar Abd el Aziz fut très hostile aux chrétiens... il interdit d'élever la voix dans les églises, aux moment des oraisons... les chrétiens ne pourraient plus chevaucher sur une selle”
720c Omar II interdit aux chrétiens d'élever la voix pendant les cérémonies
720c al Hajjaj fait enterrer son ennemi Zubair dans un cimetière juif pour l'humilier
720c le patriarche d'Alexandrie reçoit une amende de 3000 dinars sans raison connue
720c exécution de l'hérétique Bayan ibn Saman au Khorassan
720c prise de Cordoue et massacre de la population masculine
720c prise de Saragosse et massacre de la population masculine
720c prise de Mérida et massacre de la population masculine?
721 siège de Toulouse
721 siège de Carcassone
721 prise et pillage de Narbonne
721 siège de Toulouse
721 siège de Toulouse
722 période de destruction des églises coptes
722 révolte du prince sogdien de Pendzhikent, Devastich; répression et crucifixion du prince
722 en Egypte, le collecteur d'impôt Oussama ben Zaid détruit les couvents et les églises
722 siège de Toulouse
722 obligation pour juifs et chrétiens de Palestine de revêtir des insignes distinctifs
722 le gouverneur d'Egypte Zaid détruit églises et monastères
722 le calife al Malik fait détruire les croix des églises, les statues, les fresques dans les églises et les maisons
723 60 pélerins chrétiens d'Amorion crucifiés à Jérusalem
724 début de la conversion forcée systématique des prisonniers de guerre byzantins => 743
724 le pélerin anglais Willibald est arrêté en Palestine; il est persécuté, rançonné.
724 le calife Isham purge sa cour de tout élément qui est contraire à l'islam
725 révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
725 soumission du Daghestan
725 première révolte des Coptes, éliminés en partie et remplacés par des Arabes
725 plainte des chrétiens d'Egypte à cause des agressions de leurs femmes et de leurs enfants se rendant à l'église
725 prise de Nicée par les Arabes
725 les chrétiens doivent payer une rançon pour préserver l'église de Nazareth
725 raid contre Nîmes
725 exécution du prince indien Jeishaba par le gouverneur Al Juneid; son frère allant se plaindre à Kufa est aussitôt décapité.
725 première révolte fiscale des coptes; répression brutale
725 al Juneid, gouverneur du Sind, mène plusieurs expéditions vers l'Orient
725 al Juneid, gouverneur du Sind fait exécuter le prince indien Jeishaba qui refusait de se convertir
725 prise et pillage de Carcassone
725 prise et pillage de Nîmes; prise d'otages
725 prise et pillage complet d'Autun, selon la chronique de l'abbaye de Moissac
725c arrestation et emprisonnement par le calife du patriarche nestorien Jacob
725c arrestation et emprisonnement par le calife du patriarche Georges
725c arrestation et emprisonnement par le calife du patriarche melkite Theodoret
725c siège de Tours
725c raids contre les Khazars près de la Caspienne
725c raids contre les Kipchak près de la Caspienne
726 la principale église de Damas est transformée en mosquée sur ordre du calife
726 Abou Qilaba (+104): “ne t'assieds pas avec eux, ni ne te mélange avec eux (les innovateurs) car je crains qu'il ne te plonge dans leur égarement et te confondent au sujet de la plupart des choses que tu connais.”
726 passage de l'armée d'Anbasa à travers les Pyrénées
726 attaque du sud de la France par Anbasa: “...et les églises et les monastères furent pillés”
726 répression d'une révolte en Sogdiane; 3000 prisonniers décapités (ou 7000)
726 pillage du sud de la France; destruction d'églises et de monastères
726 pillage de Carcassone
726 attaque et pillage de la ville de Balanjar en Asie Centrale
727 selon le chroniqueur Sévère, cette année, 24 000 coptes se convertissent pour échapper aux taxes discriminatoires
727 conversion forcée de 25 000 coptes après une révolte
730 soumission des Khazars et du Caucase; selon les chroniques, plus une seule maison debout.
730 début des attaques d'Ibn Abi Ubayda
730 les occupants arabes de l'Egypte organisent la perception des taxes en établissant un cens strict et en créant un passeport pour empêcher les fuites des contribuables coptes.
730 campagne d'Ibn Abi Ubayd contre les Berbères: soumission et conversion forcée
730c destruction du temple sogdien de Ramitan près de Boukhara
730c destruction du temple sogdien de Pajkend
730c le calife Hisham fait graver l'image d'un lion sur la main des chrétiens
731 essai de conversion forcée des Khazars par Merwan; ils fuient vers le Nord et retrouvent leurs croyances
731 rébellion en Sogdiane et dans la région de Boukhara contre l'occupation musulmane
731 pillage d'Uzès
731 pillage de Viviers
731 pillage de la région de Dijon
731 pillage de la région de Bèze (Bourgogne?)
731 pillage de la région de Langres
731 attaque de Sens
732 établissement de colons arabes en Egypte.début du phénomène de conversions par mariage.
732 Al Hassan Al Basri(+110): “ Ne vous asseyez pas avec les gens de l'innovation et des passions, ni ne débattez avec eux, ni ne les écoutez”
732 le monastère de Saint Hilaire est détruit par Abd er Rahman
732 pillage de Bordeaux
733 attaque de la Sicile
734 invasion de la France par Okba fils d'Al Hajjaj
734 siège de Lyon
734 siège de Valence
734 prise d'Avignon
734 prise d'Arles
734 pillage de la vallée du Rhône
734 les musulmans décapitent 200 otages alors qu'ils sont assiégés par les Turcs à Samarcande
734 attaques contre la vallée du Rhône par Abd al Rahman
734 prise de Saint Remy de Provence
735 interdiction de construire des églises coptes
735 fuite des parsis en Inde devant les persécutions
735 répression d'une révolte dans le Khorassan; Assad répartit les prisonniers en trois groupes: les premiers ont la tête tranchée, les deuxièmes les pieds et les mains, les troisièmes les mains seulement
735 révolte kharidjite de Harith; les hérétiques sont exécutés: un tiers est décapité, un autre a les mains coupées, un troisième les pieds
735c exécution de l'hérétique abu Mansour al Ijli
735c exécution du théologien al Dimashqi par le calife Hisham pour avoir enseigné des idées sur la liberté humaine
735c raids en Bourgogne
735c raids en Dauphiné
736 exécution de l'hérétique Khidash par Asad al Qasri; il niait toutes les interdictions coraniques
737 à Bagdad, exécution par le feu du shiite hérétique Bayan al Tamimi
737 à Bagdad, exécution par le feu du shiite hérétique Mughira ben Sad
737 décapitation de l'hérétique ismaélien Mughira
737 le calife Mahdi exige que toutes les églises construites depuis la conquête soient détruites
737 près de 5000 chrétiens assyriens d'Alep sont contraints à la conversion
738 décapitation après un long séjour en prison de Gab ben Dirham, hérétique manichéen
738 réimposition de taxes sur les nouveaux convertis en Afrique du Nord, suivi d'une révolte générale
738 Yusuf est désigné pour succéder au calife Khalid: “un petit homme avec une longue barbe.... il est surtout honoré pour avoir restauré le prestige de l'islam, en humiliant les croyances juives et chrétiennes.”
738 avènement de Youssouf, gouverneur de Koufa, qui s'applique à humilier les juifs et les chrétiens
739 révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
739 soumission définitive de la Sogdiane après 20 ans de révoltes et répression
739 victoire du “Champ des Idoles” contre les Berbères d'Afrique du Nord
739 pillage de la Sardaigne
739 révolte fiscale des coptes; répression brutale
739 ravages en Sardaigne
740 martyre d'Eusthatios à Harran pour refus de conversion
740 premiers raids musulmans sur la côte orientale de l'Afrique par des trafiquants d'esclaves
740 Merwan attaque les Khazars près de la mer Caspienne: “en dehors des raids et des sièges, avec le massacre des hommes et la réduction en esclavage des femmes tombés entre les mains des conquérants, il y a peu à dire de plus.”
740 révolte de Zeid à Kufa: Yusuf le fait décapiter puis crucifie sont corps dans l'église de la ville, avec les autres chefs rebelles
740 mort du conquérant de l'Asie Mineure “dont le nom était utilisé par les mères pour faire taire les enfants qui pleuraient”
740 Yusuf ibn Omar renvoie tous les fonctionnaires infidèles
740 établissement de la doctrine fanatique des azraqite: ils obligent leurs adeptes à prouver leur fidélité par l'assassinat d'un adversaire, et autorise le “meurtre religieux” de tout ennemi quel que soit son âge ou son sexe
740 exécution de l'hérétique shiite Zaid ibn Ali à Koufa
740 révolte d'hérétiques kharidjites, conduite par un sorcier; ils sont brûlés vifs avec de la naphte
740 Yusuf réprime une révolte à Kufa; les révoltés sont décapités et les corps sont cricifiés dans une église
740 Merwan attaque la région de la Caspienne jusqu'au Tabaristan
740 Merwan soumet les Khazars et leur impose un tribu annuel de 1000 têtes de bétail, 500 esclaves et 500 “filles aux cheveux noirs”
740 mouvement hérétique conduit par un sorcier en Irak; il est brûlé vif avec de la naphte
740 l'usurpateur Zeid est tué puis crucifié dans une église de Kufa
740c le calife Hisham fait exécuter un hérétique anonyme qui avait affirmé que le Coran n'était pas incréé
740c le calife Hisham fait empaler un hérétique anonyme qui avait critiqué la doctrine de l'Inspiration
740c un hérétique de l'école de Kadariya est décapité sur ordre du calife Hisham pour des questions théologiques (création du Coran)
741 répression d'une révolte berbère
741 révolte kharidjite contre Khalid, considéré comme impie; ils sont brûlés vifs
741 mouvement extrémiste qui nait en Irak contre le calife, considéré comme trop favorable aux chrétiens et aux juifs; le calife tente de les épargner, parce qu'il est impressionné par leur connaissance du Coran...
742 mutilation, décapitation et crucifixion de l'athée jad Ibn Dirham (ou 738?)
742 décapitation de l'hérétique ismaélien Mansour
742 soumission de la Transoxiane par Nasr
742 Nasr soumet définitivement la Transoxiane
742 Merwan attaque la région de la Caspienne jusqu'au Tabaristan; massacre des hommes et asservissement des femmes
743 décapitation du théologien Ghaylân comme hérétique
743 prise et destruction de la ville indienne de Broach
743 l'évêque melkite de Damas est accusé de s'être moqué de Mahomet; on lui tranche la langue et il est exilé
743 confiscation des églises de Kufa pour y établir des administrations
744 exécution du métropolite Pierre de Damas, pour avoir réfuté le Coran; on lui coupe aussi la langue
744 décapitation du calife Walid ben Yazid accusé de débauche et d'ivrognerie
744 torture à mort de Halid al Qasi, gouverneur en Irak d'origine chrétienne, pour manichéisme et tolérance excessif envers les minorités
744 invasion de la Sicile
744 le chef des Khazars est vaincu par Merwan: il doit donner “chaque année 1000 têtes de bétail, 500 esclaves, 500 filles aux cheveux noirs...”
744 Merwan attaque les Khazars près de la mer Caspienne: “en dehors des raids et des sièges, avec le massacre des hommes et la réduction en esclavage des femmes tombés entre les mains des conquérants, il y a peu à dire de plus.”
744 soumission de Syracuse
744 le calife Marwan détruit tous les monastères rencontrés pendant sa fuite
744 assassinat du calife Walid
744 révolte du kharidjite Dahhak et répression
744 considéré comme hérétique, le calife Walid II est assassiné alors qu'il lit le Coran; sa tête est promenée dans les rues de Damas en procession
744 invasion de la Sicile
744 siège de Syracuse
744 le calife Walid II est assassiné alors qu'il lit le Coran; sa tête est promenée dans les rues de Damas
745 attaque du royaume nubien de Kiriakos
745 emprisonnement du patriarche d'Alexandrie Khael
745 nouvelle invasion de la Nubie par Omar gouverneur d'Eypte
745 massacre de tous les habitants de la ville chrétienne de Taha en Egypte; destruction de 360 églises; une seule est épargnée, contre rançon
746 décapitation du théologien Djam ben Safwan comme hérétique
746 révolte des Parsis en Iran
746 exécution du révolté hérétique Jahm ibn Safwan
747 décapitation à Hérat du poête Abdallah Muawiya pour hérésie
747 répression d'une révolte d'hérétique kharidjites par ibn Hubeira
747 l'église Néa de Jérusalem est détruite par un séisme; sa reconstruction n'est pas autorisée
748 révolte des Parsis en Iran
748 attaque et pillage de Canton, en Chine par des pirates musulmans, arabes et iraniens
749 début des persécutions en Arménie contre les prêtres
749 établissement de la dynastie abbasside: affirmation théologique de la foi musulmane comme seule et véritable
749 le rebelle Ubaid Buhturi détruit les monastères et églises d'Edesse, Harran et Tula; les supérieurs sont rôtis à la broche, selon les chroniques
749 le nouveau calife Abul Abbas se surnomme lui même As Saffah, “le Verseur de Sang”
750 révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
750? exécution de l'évêque Pierre de Maiuma pour réfutation de Mahomet
750 massacre de la dynastie des Ommeyades
750 fondation de la dynastie abbasside par Al Saffah, dit “le verseur de sang”
750 le calife Marwan détruit des monastères égyptiens dans sa fuite devant les Abbassides
750 lois discriminatoires contre les coptes
750 islamisation forcée de l'aristocratie sogdienne par les Abbassides
750 mort du traditionniste al Mutamir, qui mentionne pour la première fois la zandaqa (athéisme-apostasie-hérésie) comme un danger constant: “Dieu envoya Mahomet avec une loi; nous craignons la disparition de cette loi que par la zandaqa”
750 les Abassides du Khorassan obligent les chrétiens à porter des croix sur leurs vêtements
750 le calife Marwan II est exécuté; sa tête est offerte à son successeur
750c mort de Nasa (date imprécise) battu devant une mosquée, pour incroyance; il était pourtant collecteur de hadiths
750c toutes les églises de Cordoue sont détruites, sauf la cathédrale, dont la moitié sert de mosquée
750c le régime des Abbassides prévoit qu'un bourreau obtiendra une fonction proche et constante près du calife
751 le gouverneur de Palestine Abdallah pille les lieux saints chrétiens
751 massacre de la famille des Ommeyades par les Abbassides
751 le gouverneur de Palestine Abdallah fait décapiter les notables chrétiens de la ville d'Antipatris
751 massacre des Ommeyades à Bassorah; les victimes sont exposées dans les rues et dévorées par les chiens
751 les tombes des califes ommeyades sont pillées, sauf celles d'Omar et de Mo'awiya; leurs corps sont dispersés et brûlés
751 massacre dans la mosquée de Mossoul; trois jours de pillage dans la ville; les auxiliaires africains ayant violé des femmes, ils sont collectivement décapités
751 Ziyad, gouverneur de Samarcande réprime la révolte en Asie Centrale; les chroniques mentionnent 50 000 morts et 20 000 prisonniers
751 900 hérétiques kharidjites sont tués à Oman au combat, et 90 brûlés vifs
751 les chroniques mentionnent le chiffre de 10 000 morts dans la reprise en main d'Oman; les têtes sont envoyées à Bassorah
751 massacre de kharidjites, de manichéens, de rebelles en Asie Centrale (Boukhara, Soghd et Ferghana), malgré l'aide des Chinois; le gouverneur de Samarkande, Siyad, dirige le carnage; les sources indiquent 50 000 morts et 20 000 prisonniers
751 massacre des habitants d'Oman par les troupes du calife: 10 000 têtes sont envoyées à Bassorah
752 révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
754 mort du calife abbasside Al Saffah, surnommé “le Verseur de Sang”
754 début de la répression des manichéens et du mouvement Rawandiyah par le calife Al Mansour
754 le calife Al Mansour ordonne de briser les croix des églises et d'occuper leurs bâtiments
754 Ibrahim ibn Maysara (+132): “ quiconque honore un innovateur a participé à la destruction de l'islam.”
754 le calife Abu Muslim fait massacrer systématiquement les habitants du Khorassan au cours de son avancée en Asie Centrale
754 le calife Abu Muslim aurait fait décapiter 17000 soldats ennemis en Asie Centrale
754 expédition contre les Sogdiens
755 répression de la révolte du prophète Sunbath
755 exécution par crucifixion du chef hérétique ismaélien Abou Khattab à Koufa
755 les hérétiques ismaéliens sont massacrés dans la mosquée de Koufa
755 révolte crypto-zoroastrienne de Sinbad en Iran dans les villes de Nishapur, Ravy, Qom
755 exécution de l'hérétique iranien Sunbhad, considéré comme crypto-mazdéen
755 massacre des hérétiques khattabiya dans la mosquée de Koufa
755 mort du calife Abu Muslim; les chroniques lui attribuent 600 000 morts en dehors des morts au combat, durant son règne
756 interdiction pour les chrétiens de Jérusalem de construire de nouvelles églises
756 interdiction pour les chrétiens de Jérusalem de montrer une croix dans un lieu public
756 interdiction pour les chrétiens de Jérusalem de parler de religion avec un musulman
756 en Perse, 60 000 partisans de Sinbadh le Mage sont exécutés ou vendus comme esclaves
756 pillage de Cordoue par les troupes d'Abd el Rahman
756 persécution du mouvement de Sinbad le Mage; 60 000 membres de l'hérésie auraient été tués, selon les sources
757 décapitation du philosophe et théologien Al Muqaffa à Bassorah; il est coupé en morceaux qui sont jetés sur un bucher
757 imposition d'une taxe supplémentaire sur les moines en Palestine
757 attaque contre la Majorque
758 une chronique chinoise mentionne le pillage de Canton par des pirates arabes et perses
758 massacre des 600 hérétiques rawandiya par al Mansour
758 repression contre la secte perse des Rawendiya; 200 de leurs chefs sont emprisonnés
758 soumission du Tabaristan; son chef Ispahend avait apostasié l'islam
758 prise d'un fort du Tabaristan, tenu par un prince refusant l'islam; le fort est par trahison; les hommes sont décapités et les femmes asservies
759 conversion forcée et dispersion des chrétiens au Liban
759 les chrétiens de Palestine sont démis de leurs fonctions fiscales
759 seconde soumission du Tabaristan; exécution de tous les hommes et asservissement des femmes; le général al Mehdi choisit deux filles d'Ispahend
760 raid arabe sur Kaboul
760c le calife ordonne de couper la main à tout fonctionnaire qui emploierait des infidèles
760c persécution des manichéens par le calife al Mansour
760c persécution des hérétiques de la Rawadiyah par le calife al Mansour
761 le calife al Mansour choisit pour le fils d'Ibrahim descendant d'Ali la mort la pire qu'il puisse imaginer, en l'enfermant dans le mur d'une prison
761 nouveau massacre de la descendance d'Ali par le calife; exécutions, empoisonnement et un enfant emmuré vivant
762 révolte en Irak du shiite Abdallah, le “Pur Esprit”
762 révolte de Médine
762 révolte de Bassorah
762 répression de la révolte de l'alide Mohammad à Médine: malgré l'aide de l'épée du prophète (!), il est tué, et sa tête, ainsi que celles de ses partisans, sont exposées à Koufa; les corps sont exposés le long des routes, puis enterrés dans un cimetière juif
762 révolte alide à Bassorah; destruction du palais
762 révolte à Koufa contre le calife
762 perséction des shiites à Médine; les corps sont pendus le long des routes, puis enterrés, comme signe de mépris, dans un cimetière juif
762 répression d'une révolte d'esclaves à Médine; ils ont les mains coupées
762 le calife ordonne de couper les dattiers autour de Médine pour punir la ville
763 répression sanglante des révoltes shiites en Arabie et à Bassorah
763 confiscation des églises de Fustat pour y établir des administrations
763 le shiite Ibrahim se révolte contre al Mansour; il est exécuté et sa tête est envoyée au calife
764 répression de la révolte de Tolède
766 les croix des églises de Jérusalem et de Palestine sont abattues
766 interdiction pour les chrétiens de Palestine de célébrer des rites nocturnes
766 destruction de la dynastie indienne Matraika
766 interdiction pour les chrétiens de Palestine de parler une autre langue que l'arabe
766 le gouverneur d'Arménie Sulaiman choisit son candidat au siège vacant du patriarchat
767 révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
767 révolte copte en Egypte contre les fonctionnaires musulmans
767 attaque des Asturies par Abd el Rahman et Badr
768 torture du patriarche copte Michel I par le calife
768 élimination définitive de la religion sogdienne
768 mort par empoisonnement du savant Abu Hanifa; accusé par fatwa d'hérésie, d'ignorance, d'invention de nouvelles croyances, d'hypocrisie; il est emprisonné et empoisonné
768 première histoire de Mahomet par Ishaq ibn Yasar
768 révolte du mystique fanatique Shakya au Maroc puis en Espagne (Levi-Provençal)
769 répression de la révolte du prophète Ustadhasi
769 le chrétien Cyrus se convertit puis revient sur sa conversion; il est décapité
770 torture des moines du monastère de Mossoul
771 campagne du fils du Calife Harun dans l'Hellespont; le bilan est: “ 54 000 Grecs tués, 5000 prisonniers dont 2090 exécutés; 20 000 têtes de bétail capturés, et 100 000 tués”
772 Nerses gouverneur de Karthlie emprisonné à Bagdad et en fuite; accusé d'incroyance
772 massacre de la noblesse arménienne et géorgienne à Bagrevan
772 décapitation et crucifixion d'Abi Awaga, théologien accusé d'hérésie à Kufa; avant de mourir, il avoua avoir fabriqué 4000 hadiths fantaisistes
772 Ibn Awn (+150): “quiconque d'assied avec un innovateur est pire qu'eux”
772 écrasement de l'hérésie kharidjite berbère; Ibn Khaldoun écrit: “Dès ce moment, l'esprit d'hérésie et de révolte qui avait si longtemps agité les Berbères d'Ifriqiya se calma tout à fait”
772 exécution par al Mansour du zindiq athée Ibn Abi Auja, considéré comme “négateur de la loi” et inventeur mal intentionné de 4000 hadiths!
773 révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
774 un moine palestinien décrit dans une chronique les effets de la pression fiscale sur les infidèles: “ Pressurés et torturés par les percepteurs, les villageois se cachent, fuient les villes... les hommes s'éparpillent, ils devient errants... les champs sont vides, la campagne est pillées; les gens vont d'un endroit à un autre.”
775 repression de ka révolte fiscale en Arménie
775 sous le califat d'al Mahdi, activité d'un grand inquisiteur à Bagdd, chargé de la répression de l'incroyance; en cas de refus d'abjuration, décapitation et exposition de la tête
775 le calife Al Mahdi ordonne la destruction des églises construites depuis la conquête
775 début d'une campagne de persécution de 10 ans contre les manichéens et mazdakites en Iran
775 destruction de l'église melkite d'Alep
775 campagne de destruction des églises nouvelles par le calife al Mahdi
775 6000 femmes et enfants sont capturés puis asservis au cours d'un raid contre la ville byzantine de Laodicée
776 Al Mahdi débarque à Barada en Inde: l'adoration du Bouddha est interdite, et la statue est brûlée.
776 révolte de l'hérétique Al Muqanna au Khorassan
776 destruction de la statue du Bouddha dans la ville indienne de Barbad
776 les bouddhistes de la ville indienne de Barbad sont brûlés vifs
777 emprisonnement à vie du vizir Yakup, soupçonné d'être shiite
777c décapitation d'un fils de ministre du calife, accusé d'être un hérétique manichéen
778 décapitation d'Anas Abi Sayh à Al Raqqa pour incroyance
778 emprisonnement de Gafar Ziyad Al Ahmar à Bagdad pour incroyance
778 mort dans la clandestinité de Sufyan Al Tawri accusé d'athéisme
778 décapitation d'Hammad Agrad poête satiriste libertin en Irak
778 répression du mouvement messianique d'Al Muqanna par le calife Al Mahdi
778 révolte hérétique du “Voilé” en Asie Centrale; il finit par brûler vifs tous ses 2000 disciples
779 conversion forcée des Tannoukhides d'Alep
779 exécutions de masse de athées d'Alep, décapités et écartelés
779 vague de persécutions des mauvais croyants à Bagdad
779 incroyants d'Alep exécutés devant le calife
779 destruction des bibliothèques d'incroyants et d'hérétiques à Alep
779 conversion forcée des chrétiens d'Alep par le calife Mahdi
780c décapitation d'Abu Sakir hérétique irakien
780c al Mahdi fait convertir de force par son armée les chrétiens d'Emèse
780c la tribu chrétienne des Banu Tanuh est convertie de force. Elle comptait au moins 5000 hommes en armes.
780c un poête de Bagdad est décapité sur ordre du calife à 90 ans, pour hérésie manichéenne
780c le calife al Hadi rassemble des hérétiques manichéens à Alep et les fait décapiter en groupe; leurs corps sont ensuite découpés
781 attaque contre Ephèse, réduction en esclavage des prisonniers
781 l'hérétique muqannaiya al Muqanna s'empoisonne avec son harem alors qu'il est assiégé; il est accusé de croire en la métempsychose et l'anthropomorphisme (et le libertinage)
782 attaque contre Constantinople
782 étranglement en prison de Yaqub al Fadl, fonctionnaire accusé d'incroyance
782 décapitation puis crucifixion du fils d'Abu Ubayd Allah pour incroyance et pour avoir mal récité le Coran
782 arrestation et exil de Dawud Rawh Hatim pour incroyance; il se repent
782 disgrâce d'Ismail Mugalid fils d'un fonctionnaire pour incroyance; il se repent
782 début de la grande persécution des intellectuels manichéens et shiites
782 prise, pillage et massacre dans la ville de Saragosse pour Abd el Rahman
783 décapitation d'Abd al Quddus, théologien et satiriste, qui aurait écrit un livrre sur le doute; son corps crucifié est exposé sur un pont de Bagdad
783 Soufiyan ath Thwari (+161): “ quiconque écoute un innovateur a quitté la protection d'Allah et est livré à l'innovation.”
783 établissement à Badgad d'un département chargé de lutter contre l'hérésie et l'impiété (Sahib az Zanadika)
784 décapitation de Bassar ben Burd à Bassorah, poête érotique et libertin; il n'avait pas respecté les coutumes religieuses, selon le tribunal.
784 emprisonnement puis fuite de Yazid Al fayd libertin à Bagdad
784 à Bagdad et en Irak, “une grande multitude” d'hérétiques manichéens sont exécutés
784 en Irak, al Mahdi fait tailler en pointe des milliers de palmiers pour y empaler les hérétiques manichéens
785 le calife al Hadi prépare 1000 gibets pour les incroyants de Bagdad
785 arrestation de Muhammad Tayfur pour incroyance; il se repend vite et est gracié
785 mort en prison avant son exécution du fils de Dawud ben Ali, pour incroyance
785 exécution de Bassar ben Burd, poête libertin
785 raid arabe sur Kaboul
785 califat d'al Hadi, dont on a dit qu'il étranglait lui-même les condamnés incroyants
785 conversion forcée des Berbères juifs et chrétiens par Idriss
785 un chrétien égyptien est accusé de malédictions contre le prophète: il est décapité
785 révolte d'hérétiques kharidjite en Mésopotamie
785 révolte de shiites à la Mecque, provoquée par des chefs surpris en train de boire du vin...
786 décapitation du roi Géorgien Arkhil par Khuzaima ibn Khazim après une tentative de conversion forcée
786 destruction du monastère de saint Sabbas en Palestine; moines massacrés
786 décapitation puis crucifixion de Yazdan Badan dignitaire accusé d'incroyance et de blasphème
786 décapitation à Bagdad du secrétaire anonyme d'Ali ben Yatkin pour incroyance
786 punition corporelle d'Adam abd Al Aziz, poête satirique de Bagdad qui se repent ensuite
786 toutes les églises nouvelles sont détruites en Egypte
786 troubles à Médine après l'usurpation de Ali Ibn Hassan
786c persécution et fuite de Yunus ben Abi farwa, fonctionnaire libertin
787 début des persécutions contre le patriarche Ilias II de Jérusalem =>797
789 extermination de la révolte de l'hérétique Al Muqanna
789 conseil de Abu Yaqub au calife: “Tu as à prescrire qu'aucun d'entre eux (les chrétiens) ne ressemble à un musulman par le costume, la monture, l'extérieur”
790c martyresde Saint Christophe Saint jean le Palaiaurites et Saint Ilias, torurés et crucifiés
790c Idris I détruit les dernières traces du christianisme et du judaïsme dans le Maghreb, selon Ibn Khaldoun
790c persécution des derniers manichéens présents en Mésopotamie par al Hadi ; il suit les conseils de son père al Mahdi, de tous les exécuter.
791 jihad contre les Asturies par Hisham I
792 jihad contre l'Alava par Hisham I
793 attaque contre Narbonne
793 destruction totale de la ville d'Eleutheropolis près de Jérusalem
793 pillage des faubourgs de Narbonne par ibn Mughith; milliers d'esclaves capturés; Hisham I en aurait reçu 45 000
793 attaque contre l'enclave chrétienne de Gérone par ibn Mughith; prise de la ville, massacre de la garnison et destruction des remparts; pourtant il n'arrive pas à prendre la ville totalement
794 au Khorassan, les chrétiens n'ont pas le droit de blanchir leurs églises
794 destruction d'Oviedo
794 jihad contre les Asturies par Hisham I
794 jihad contre l'Alava par Hisham I
795 Saint Elie de Damas est décapité pour être revenu sur sa conversion
795 prise d'Astorga par ibn Mughith
796 représsion de la révolte de convertis involontaires à Cordou; exil de 20 000 familles
796 décapitation à merv d'Amr al Amraki fonctionnaire accusé d'incroyance
796 révolte de fanatiques contre le sultan Hakam en Andalousie; les meneurs sont crucifiés
796 pillage de la région de Santander par ibn Mughtith
796 attaque de la Vieille Castille par al Hakam I
797 décret d'Al Rashid sur la destructions des églises
797 Al Rashid place les évêques en prison
797 siège d'Ankara par Haroun al Rachid
797 répression sanglante de la révolte de Tolède; les chroniques mentionnent 5000 exécutions dans “la Journée de la Fosse”
798 avis du juriste Abu Yusuf: “pour les synagogues et les églises postérieures (à la conquête), la destruction aura lieu”
798 raids musulmans contre les Baléares
798 attaque contre Pampelone
799 destruction de lJurjuma,la capitale des Marada
800 début de conversions en Afrique sous menace de mise en esclavage par Al Yakubi
801 mort de la femme soufie Rabia al Adawiyya, deux fois réduite à l'esclavage
801 Imam Malik (+179): “quelles mauvaises personnes que les gens de l'innovation! Nous ne leur donnons pas le salut.”
801 jihad contre la Vieille Castille
802 les hérétiques Qarmates “seigneurs de la pureté” prennent Bahrein
802 les hérétiques Qarmates “seigneurs de la pureté” prennent Bassorah et la pille
802 attaque de pillage contre l'Alava
802 révolte à Samarcande après l'apostasie de la femme de Rafi ibn Leith; le calife avait été scandalisé par cet affront, il exige la punition des deux époux et sa réaction entraine la révolte
803 un musulman converti au christianisme est mis en prison à Bagdad et décapité deux ans plus tard
803 repression contre les hérétiques barmakides par al Rashid
803 l'empereur byzantin Nicéphore écrit au calife: “ De Nicéphore, roi des Grecs, à Harun roi des Arabes”; le calife lui répond “ d'Harun, commandeur des croyants à Nicéphore, chien des Grecs”
805 pillage de Chypre
805 révolte à Cordoue fomentée par les fuqaha, docteurs en théologie, contre le calife
805 prise de Kybistra en Anatolie par Haroun al Rashid
805 massacre des notables de Cordoue, décapités puis crucifiés
805 répression de la révolte de Mérida
806 prise d'Héraclée de Cappadoce
806 pillage de Tyane en Anatolie par Haroun al Rashid
806 invasion générale de l'empire byzantin par l'armée du calife Haroun Al Rashid
806 Saint Bacchus est décapité à Fustat en Egypte pour s'être converti au christianisme
806 révolte de fanatiques contre le sultan Hakam en Andalousie; les étudiants en théologie sont enterrés vivants à Cordoue
806 Haroun ar Rashid détruit les églises de Cilicie; 16 sont démolies pour construire des fortifications
806 révolte à Cordoue fomentée par les fuqaha, docteurs en théologie, contre le calife; les meneurs sont décapités ou crucifiés
806 révolte à Cordoue fomentée par les fuqaha, docteurs en théologie, contre le calife, qui détruit par le feu la partie de la ville en révolte
806 répression d'une seconde révolte à Cordoue; crucifixion des meneurs
806 prise d'Héraclée en Anatolie
806 prise de Tyane
807 pillage de Rhodes
807 le calife Hourun al Rashid ordonne la destruction des églises près des frontières
807 à Tolède, élimination par ruse par le calife de l'élite des notables de la ville; ils sont exécutés après avoir été invités à une fête (“Journée de la Fosse”)
808 Haroun al Rashid élimine une hérésie en Azerbaïdjan: exécution de tous les prisonniers
808 répression contre les hérétiques Khurramiya en Azerbaïdjan: exécution de tous les prisonniers et vente de leurs biens
808 répression de l'hérésie de la Khurramiya dans le Caucase: exécution de tous les prisonniers
808 le calife al Rashid détruit 16 églises sur les frontières byzantines
808 jihad contre la Galice
808 prise de Lisbonne
809 prise de Myra par les Arabes et destruction de l'église
809 AL Foudayi Ibn Iyad (+187): “j'ai rencontré des sunnites et ils m'ont interdit d'accompagner les gens de l'innovation”.
809 Al Foudayi ibn Iyad (+187): “ j'aimerai qu'il y ait un mur de fer entre moi et la personne de l'innovation.”
809 persécution des minorités en Perse à l'occasion de la guerre de succession entre les fils d'Al Rashid
809 répression de la révolte de Lisbonne
809 le dernier mot du calife Harun al Rashid est “tuez-le” devant un prisonnier considéré comme hérétique
810 fondation de la ville de Zabid au Yémen comme marché aux esclaves noirs
812 guerre civile à Bagdad et destruction de nombreux monuments de la ville
813 reconstruction de l'église de l'Anastasis à Jérusalem: son dôme est agrandi; plaintes et violence de la population musulmane qui y voit une manisfestation de supériorité du christianisme
813 révolte de fanatiques contre le sultan Hakam en Andalousie; ils sont mâtés par un incendie volontaire
813 pillage de Lampedusa
813 attaque arabe sur Civitavecchia
813 pillage de l'île d'Ischia
813 attaque contre Barcelone
813 attaque contre Barcelone; une grande colline de têtes tranchées est construite, et le muezzin appelle à la prière au dessus
814 mort en exil de Ben Munadir poête libertin
814 mort en fuite du théologien dévoyé M ben Munadir
814 vague de persécution contre les chrétiens de Syrie
814 mort en prison du général Afshin, soupçonné de conversion au zoroastrianisme
815 révolte à Bagdad contre le vizir al Hasan, qualifié de “Mage fils de mage”
816 expulsion et violence à l'égard de Bisr Al Marisi, de Bagdad, accusé d'incroyance
816 mort du théologien al Fuwati, célèbre pour avoir approuvé le meurtre et le pillage de tous ses adversaires doctrinaux
816 attaque contre le nord chrétien en Espagne par Ibn Mughith (Levi-Provençal)
816 grande expédition d'al Hakam I contre les Asturies
817 révolte de convertis forcés à Cordoue;expulsion des habitants
817 répression de la révolte de Mérida
818 répression d'une révolte paysanne autour de Cordoue: trois jours de massacre dans les faubourgs de la ville; crucifixion de 300 notables
819 destruction des églises et des synagogues nouvelles du Harran
820 mort en prison de l'imam Shafi, théologien audacieux; des fatwas appellent à sa mort comme “démon”; il est capturé au Yémen et ramené à Bagdad et maltraité
820 le gouverneur du Khorassan décide de détruire systématiquement tous les écrits religieux des zoroastriens; il demande “les livres des Mages existent-ils encore?” Il exige de tout homme lui apporte 14 livres de papiers sacrés pour les brûler.
820 exécution des hérétiques de Hamza ibn Adrakh, partisan du libre arbitre, et du jihad destiné à affronter le calife
820c persécution contre les chrétiens de Palestine, qui fuient vers Chypre
820c un juif est décapité par le calife Mamoun pour avoir qualifié Mahomet d'imposteur
820c persécution des chrétiens maronites par les Abbassides sous le calife al Mamoun
822 l'émir Abd el Rahman II fait crucifier le chef chrétien Rabi à Cordoue
822 destruction de la halle aux vins de Secunda près de Cordoue par l'émir
823 le gouverneur de Césarée de Palestine ordonne la destruction de toutes les églises de la ville
823 attaques contre les Asturies par Abd el Rahman
824 attaques contre les Asturies par Abd el Rahman
824 attaques contre Barcelone par Abd el Rahman
825 invasion de la Crête: “ensuite la Crète fut envahie, par... Abu hafs al Andalusi... ville par ville, jusqu'à ce qu'il ne reste plus un seul Grec sur l'île. Et il détruisit leurs forteresses”.
825 Muhammad Tahir ordonne la destruction de toutes les églises de Tikrit et Edesse
825 attaque et pillage du chateau de Alcolea en Espagne (Levi-Provençal)
825 attaque de la Galice
825 attaque d'Alava par Ubaid Allah
826 campagne de raids contre les îles de la Mer Egée
826 pillage de l'île d'Egine par des arabes “noirs”
826 pillages en Etolie
826 pillage de la Crète
826 pillage de la Crète pendant 12 jours depuis la baie de Souda
826 le calife ordonne à ses commandants des frontières d'attaquer les Byzantins: “ils firent un grand massacre, soumirent le pays et remportèrent une grande victoire” (Chronique de Baladuri)
826 révolte de chrétiens Basmurites en Egypte, suivie de conversions forcées massives
826 raid en Galice
826 raid en Castille
827 instauration du Mihna: inquisition chargée de défendre l'idée que le Coran était une création
827 création de l'Inquisition Mihna par le calife Al Mamun pour défendre la doctrine Mutazilite; torture et exécution de nombreux théologiens =>848
827 invasion de la Sicile
827 attaques contre la Sardaigne
827 édit du calife Al Mamoun, déclarant que le Coran est une création et non une parole divine: réactions scandalisées
827 pendaison du stratège byzantin Cratère par les Arabes à Kos
827 discours de Ibn Salim pendant la conquête de la Sicile à ses soldats à propos des Byzantins: “ces sont des barbares, ce sont vos esclaves, n'ayez peur de rien” (chronique de al Nufus)
827 sur ordre des milieux religieux, les aghlabides de Tunisie attaquent la Sicile, pour soumettre les infidèles
827 prise et pillage de Girgenti en Sicile
827 prise et pillage de Mineo en Sicile
828 persécution des chrétiens de Mérida pour le règne de Abd al Rahman II, selon une lettre de Louis le Pieux: confiscation des biens, tribut en hausse, esclavage, taxes variées.
828 siège de Syracuse
828 répression d'une révolte près de Murcie; 3000 morts
828 lettre de plainte des chrétiens de Mérida opprimésau roi Louis le Pieux
828 attaque contre Barcelone
829 révolte des chrétiens coptes en Egypte
829 révolte de Tolède contre les musulmans, qui dure 8 ans
829 pillage du monastère de Latro en Basse Mésie, dans les Balkans, et massacre de tous les moines
829 pillage des îles de Cyclades par la flotte arabe
829 attaque arabe sur Civitavecchia et destruction totale
830 le calife Al Mamum oblige les sabéens d'Edesse à choisir entre la conversion au christianisme ou à l'islam, ou la mort
830 persécutions des zoroastriens dans le Khorasan par le gouverneur Tahir
830 ordre du gouverneur Tahir du Khorasan de détruire tous les livres sacrés des zoroastriens
830 meurtre du roi géorgien Ashot par l'émir Halil ibn Yazid
830 siège de Palerme
830 prise de la forteresse de Koron en Anatolie
830 prise de la forteresse byzantine de Koron et destruction
830 “Mamun attaqua les Rumis et conquit les forteresses de Qurra, Kharsana et Samalu.” (Chronique de Ibn Qutaiba)
830 The Christian al-Kindi (not to be confused with the Arab, Muslim philosopher) writing around 830 C.E., criticized the Koran in similar terms: The result of all this (process by which the Quran came into being) is patent to you who have read the scriptures and see how, in your book, histories are jumbled together and intermingled; an evidence that many different hands have been at work therein, and caused discrepancies, adding or cutting out whatever they liked or disliked. Are such, now, the conditions of a revelation sent down from heaven?
830c attaque de l'île d'Egine et pillage; servitude des habitants et exécutions sommaires
830c al Maqrizi écrit: “après (les révoltes), les coptes furent asservis et les musulmans commencèrent à dominer en nombre dans la plupart des villages”
831 répression des chrétiens coptes en Egypte
831 prise et pillage de Palerme
831 prise de Tarse par le calife Al Mamun
831 plainte du roi nubien Zakaria au calife concernant les raids esclavagistes des Arabes; il ne reçoit aucune aide.
831 révolte fiscale des chrétiens bashmurites, dans le delta du Nil; répression, asservissement de 3000 prisonniers; conversions forcées: “ On ne connait pas de nation qui se soit convertie en une heure, comme les coptes” (Maqrizi)
831 invasion de la Cappadoce
831 chute et pillage de Palerme
831 pillage de la région de Cappadoce et rafles de prisonniers
831 persécution des habitants de Palerme; réduction en esclavage et exécutions
831 exécution de Saint Philarète de Palerme en Calabre
832 révolte générale des coptes dans le delta
832 massacre des coptes révoltés du Delta
832 le calife Al Mamun instaure une inquisition pour éliminer ses opposants religieux
832 les coptes sont décimés après la répression de leurs révoltes successives: “ils sont soumis à travers tout le territoire égyptien, et leur puissance est définitivement écrasée; plus aucun n'a le pouvoir de se révolter ou même de résister au pouvoir” (Makrizi)
832 répression du calife Al Mamoun contre les traditionnalistes
832 écrasement de la révolte des coptes du Delta
832 siège de la forteresse de Lulua en Anatolie
832 dernière grande révolte copte en Egypte, suivie par un massacre général par al Mamun et les Turcs: l'historien Maqrisi écrit: “A partir de ce moment, (les coptes) furent soumis à travers toute l'Egypte, et leur puissance fut définitement écrasée. Aucun ne put résister ou se révolter; les musulmans étaient maintenant majoritaires dans les villages”
833 répression et exil des Zott, tsiganes qui se réfugient en Bohème
833 destruction de la ville de Tyane
833 le gouverneur de Bagdad extermine 60 000 Persans hérétiques, selon les chroniques
833 le calife mate une révolte copte dans le Delta: “il les massacra ou les fit prisonniers” (Kitab al Uyun)
833 selon le poête Abu Tammam, le calife Mutasim reçoit le présent de 60 000 oreilles coupées
833 destruction totale de la ville byzantine de Tyane par al Motasim
833 arrestation du juriste Ibn Hanbal pour hérésie; le fondateur de l'école la plus extrémiste et intolérante est lui-même emprisonné et battu.
833 la ville byzantine de Tyane est incendiée
833 début de la domination de l'école mutazilite à Bagdad; persécution des opposants menacés de mort
833 expulsion des Zott, tribu indienne réfugiée dans les marais d'Irak, par le général Ojeif
834 le calife Mamoun déclare: “J'enverrai chercher les Arabes, je les amènerai de leurs déserts et les installerai dans toutes les villes que je conquerrai jusqu'à ce que j'attaque Constantinople” (chronique de Yakubi)
834 prise de Palerme
834 le calife Mamun prend Tyane: “il proposa une capitulation à toutes les places fortes des Grecs en les invitant à embrasser l'islam, et leur laissa le choix entre la religion nouvelle, la capitation oui le sabre; le christianisme fut abaissé...” (chronique de Masudi)
834 destruction de deux églises nouvelles dans le Harran
835 le conquérant de la Sicile al Aghlab détruit une flotte byzantine: “il fit décapiter tous les prisonniers” (chronique de Ibn al Atir)
835 révolte des Zutt en Basse Mésopotamie et répression par le général arabe Ugaïf; déportation du peuple vers le Nord
835 destruction de la ville et de la forteresse de Castrogiovanni
835 capture d'un navire byzantin sur l'île de Pantelleria et décapitation de tout l'équipage
835 rafle des habitants de la région de l'Etna
835 ravage de la région de l'Etna: “il (al Aghlab) brûla les moissons, fit du butin et massacra beaucoup de gens” (chronique d'Ibn al Atir)
835 prise et pillage de Pantelleria en Sicile
835c exécution par étranglement après une année de torture du roi géorgien Smbat, par l'émir Halil
835c décapitation par l'émir Halil de l'écuyer géorgien Gorun, qui refusait de se convertir
836 raids de la flotte arabe dans les îles éoliennes
836 rafle des habitants de la région de l'Etna;le prix des esclaves diminue à cause de l'ampleur des enlèvements
836 le calife al Mutasim fait orner son palais de Samarra de fresques représentant des femmes nues et des scènes de chasse
837 arrestation, torture et exécution du rebelle hérétique Babak, selon la tradition, par le calife lui même
837 prise et pillage de Castrogiovanni
837 exécution du frère de l'hérétique Babek à Bagdad, sous la direction du calife lui-même
837 la tête du chef hérétique Babek est promenée dans les villes d'Asie Centrale, alors que son corps est empalé à Bagdad en face du palais du calife
838 repression de la révolte de Babek au Khorassan
838 prise et pillage d'Amorion: “Mutasim tua et fit prisonnier tous les habitants ... Il incendia et détruisit tout ce qui se trouvait sur son passage en territoire grec et s'éloigna”
838 prise d'Amorion par le calife Motassim; population réduite en esclavage, garnison massacrée
838 répression de la révolte des infidèles mazdakites en Azerbaïdjan
838 pillage de Marseille
838 selon Abu ibn Salam, Mahomet aurait dit: “point d'église en pays d'islam et point de castration”
838 répression de la révolte de Babak,inspirée par Mazdak réformateur mazdéen et pré-communiste; extermination de ses partisans en Azerbaidjan
838 le rebelle hérétique Babek est exécuté à Samarra; “Le gibet de Maziar s'était pu à peu incliné du côté du gibet de Babek, de sorte que les deux corps s'étaient rapprochés; en outre le cadavre de Aetios, patrice d'Amorion, accroché au même endroit, s'inclina vers les deux autres cadavres, par suite d'une déviation de la potence; cette circonstance inspira les vers que voici à Abu Tamman: “Les angoisses de mon coeur ont cessé quand Babek est devenu le voisin de Maziyar” (chronique de Masudi)
838 siège de Cefalu en Sicile
838 prise de Brindisi
838 le calife ordonne à Mutasim de tuer 6000 prisonniers d'Amorion; ils sont décapités dans les montagnes
838 massacre d'une partie des captifs au retour de la prise d'Amorion; ils refusent d'avancer par manque d'eau; ils sont décapités
838 4000 habitants prisonniers à Amorion sont exécutés
838 le pillage et le partage des esclaves d'Amorion dure 5 journées
838 récit de la prise d'Amorion par Michel le Syrien: “Il y avait des couvents et des monastères de femmes tellement nombreux que plus de mille vierges furent emmenées en captivité, sans compter celles qui avaient été massacrées. Elles furent données aux esclaves turcs et maures, et livrées à leurs outrages”.
838 une partie des survivants de la prise d'Amorion sont brûlés vifs dans l'église du monastère de la ville
838 le calife Mamoun ordonne de détruire tous les villages de Phrygie et de capturer ou tuer tous les habitants sans exception
838 destruction d'Ancyre
838 les chrétiens réfugiés dans la cathédrale d'Amorion sont brûlés vifs
838 prise du chateau de Alqueria en Espagne (Levi-Provençal)
838 raid en Galice et pillage complet
838 pillage complet de la région d'Alava en Espagne (Levi-Provençal)
838 reprise du jihad en Espagne contre les Asturies (Levi-Provençal)
838 meurtre en prison d'Afsin à Bagdad pour incroyance et impiété; son corps est pendu en public puis brûlé
839 attaques contre la Calabre
839 prise de Messine
839 destruction du sanctuaire d'Usrusna en Sogdiane; les idoles sont brûlées et le bâtiment sert de mosquée
839 destruction de la ville et de la forteresse de Castrogiovanni: “on s'empara des filles des patrices... et l'on fit un butin d'une richesse incroyable. L'infidélité subit alors en Sicile une grande humiliation”(chronique de Ibn al Atir)
839 prise de Tarente
839 pillage de Palerme
839 destruction des derniers Etats zoroastriens d'Iran au Mazandaran
839 exécution du chef hérétique Mazyar, dont le corps mutilé est suspendu à un gibet
840 prise et pillage de Bari
840 destruction de Capoue en Italie du Sud
840 la “Jour des gorges coupées” décrite par le poête Abu Tammam; tous les alliés des Byzantins, les Khurramites, sont exécutés après une défaite; leurs têtes sont salées pour être envoyées au calife; il ajoute “ce jour-là, on ne pouvait pas remuer la terre ou les pierres sans trouver du sang dessous”
840 exécution d'un hérétique qui se recueillait sous le gibet du corps de Babak
840 prise de Bari
840 pillage du monastère de Subiaco
840 le Turc Afshin est jugé comme infidèle (converti à la doctrine des mages) et ennemi de l'islam; il meurt en prison; son corps est exposé, pendu puis brûlé à Soghd.
840 attaque de la Galice menée par Abd el Rahman II
840c hadith du temps d'Omar I: “évitez les fêtes des juifs et des chrétiens, car la colère descend dans leurs assemblées”
840c après les attaques arabes, un grand nombre d'îles de la mer Egée sont totalement désertes, selon les hagiographies byzantines
841 destruction de nombreux lieux saints de Jérusalem, notamment des églises, au cours de la révolte conduite par Tamin Abu Harb
841 prise de Bari
841 pillage du nord de l'Adriatique
841 pillage d'Ancône
841 raid contre Adria sur le Pô
841 l'émir Afshin est soupçonné d'hérésie mazdéenne et il est emprisonné à Samarra où on le laisse mourir de faim;on l'accusait de ne pas être circoncis, de manger des animaux étranglés, de défendre les temples, de posséder des livres interdits
841 révolte des paysans palestiniens conduite par ABu Harb
841 attaque de l'émir de Cordoue contre la Marche d'Espagne (Levi-Provençal)
841 décapitation pour incroyance de ibn Zakarya un neveu d'une concubine de l'émir de Cordoue
841 accusation d'incroyance contre le juriste Marwan de Cordoue
841 expédition contre les Francs sur la Marche d'Espagne (Levi-Provençal)
841 décapitation d'Ibn Ukht Adjab à Cordoue pour des paroles critiquant Mahomet, après le procès mené par le fakhi ibn Habib
842 prise de Bari
842 révolte de l'hérétique appelé l' “Imposteur Voilé” en Palestine; la répression aurait fait 20 000 morts
842 pillage d'Arles
842 mort du calide al Motasim; l'historien anglais Gibbon écrit: “pour une affaire d'honneur, al Motasim a sacrifié une cité florissante (Amorion), 200 000 vies et des biens valant des millions...”
842 révolte hérétique de “l'Imposteur Voilé “ en Palestine; 20 000 révoltés sont exécutés après une bataille près de Damas
843 pillage de Messine
844 campagne de pillage des côtes portugaises
844 exécution de l'hérétique révolté Ahmad ibn Nasar à Bagdad; son corps est exposé au gibet pendant plusieurs années
845 exécution des 42 officiers d'Amorion pour refus de conversion par le calife Motassim
845 prise de Modica en Sicile
845 échangement de milliers de prisonniers entre Arabes et Byzantins, sur le fleuve Lamos; les prisonniers musulmans sont soumis à un examen de leur foi, et un grand nombre d'entre eux choisissent de rester du côté des Grecs...
845 raid contre les Byzantins à l'expiration de la trêve des échanges de prisonniers
845 prise de Ponza près de Naples
845 le Turc Bogha emprisonne 1500 bédouins à Médine
845 la Mecque et Médine sont pillées par des tribus bédouines; le général turc Bogha les soumet, et leurs 1500 membres sont ensuite massacrés par les esclaves noirs de ces villes
845c décapitation par le calife Al Wathiq du théologien conservateur Ahmed ibn Nasr Khuzai
845c mort du théologien al Buwaiti en prison à Bagdad
845c campagne de procès pour hérésie par le cadi de Cordoue ibn Yahya
846 pillage de Rome par des pirates musulmans
846 prise et saccage de la ville de Leon par une armée venue de Cordoue
846 siège de Gaète en Italie
846 pillage de Misène près de Naples
846 pillage des basiliques de Rome Saint Pierre et Saint Paul Hors les Murs
846 pillage de l'église Saint Pierre de Rome
846 siège de Gaëte en Italie
846 pillage de Saint Pierre et Saint Paul de Rome: prise des trésors, des décorations en or, de la croix sur la tombe de l'apôtre...
846 pillage de Tarente
846 pillage de Brindisi
846 décapitation de l'hérétique Ahmed après son procès devant le calife; son corps est pendu à Samarra et sa tête est envoyée à Bagdad avec l'inscription: “Le tête d'Ahmed, le polythéiste obstiné et maudit”
846 raids contre les Asturies
846 le théologien Ahmed ibn Nasr de Bagdad est accusé d'hérésie par le calife; il est décapité par le calife lui même avec la célèbre épée appelée Samsama. Le corps est pendu à Samarra et la tête est exposée à Bagdad avec l'inscription “Tête d'Ahmed, le polythéiste maudit”
847 début de la période de conversions forcées en irak par Al Mutawakkil
847 Al Mutawakkil réinstaure l'orthodoxie sunnite et commence à persécuter les dissidents et les infidèles
847 avènement du calife al Mutawakkil, qui interdit sous peine de mort de professer la création du Coran
847 début de la répression contre les shiites et les infidèles par le calife Al Mutawakkil
847 le théologien Al Mutawakkil affirme que les tombes des infidèles doivent être signalées pour ne pas être confondues avec celles des musulmans
847 nouvelle phase de persécution des chrétiens palestiniens par le calife Mutawakkil
847 début de la persécution des shiites par le calife Al Mutawakkil
847 pillage de Leontinoi en Sicile
848 prise du pouvoir religieux par les oulémas à Bagdad, qui deviennent les seuls interprêtres de la foi; le pouvoir califal se soumet ensuite complètement à leurs décisions
848 édit inquisitorial promulgué à Bagdad qui déclare hérétique la doctrine de la création du Coran
848 chute de Raguse en Sicile
848 destruction de Raguse en Sicile
848 le calife al Mutawakkil organise la réfutation de toutes les idées hérétiques de son point de vue en engageant de nombreux traditionnistes chargés de les condamner en public
848 pillage d'Ancône
848 répression contre les populations peu islamisées des Baléares
848 siège de Léon par Muhammad; pillage et incendie de la ville
848 raids contre les Asturies
848 pillage des îles Baléares par la flotte de Cordoue; butin et capture de nombreux chrétiens vendus comme esclaves
849 préparation par les pirates arabes d'une attaque de Rome depuis la Sardaigne
849 tentative d'attaque de Rome
849 pillage des îles Baléares par la flotte de Cordoue; butin et capture de nombreux chrétiens vendus comme esclaves
850 règlement du calife sur les vêtements des infidèles
850 à Cordoue, le prêtre Perfectus est décapité publiquement pour blasphème, ayant voulu débattre des erreurs de l'islam
850 le marchand chrétien Johannes de Cordoue est torturé puis emprisonné pour avoir prononcé le nom de Mahomet pendant une vente
850 renforcement de la législation contre les chrétiens par al Mutawwakil
850 les chrétiens de Syrie sont contraints d'apposer des images démoniaques sur leurs maisons
850 interdiction pour les chrétiens syriens d'épouser une musulmane
850 fondation au sud de Casablanca d'un Etat hérétique, dirigé par le prophète Yunus, qui demande la rédaction d'un Coran en berbère
850 les chrétiens de Syrie sont contraints de niveler leurs tombes
850 le calife Muttawakil ordonne que les juifs et chrétiens attachent des images diaboliques sur les portes de leurs maisons
850 les infidèles ne doivent pas posséder de serviteurs musulmans
850 les enfants chrétiens n'ont plus le droit d'aller à l'école selon le calife al Muttawakil
850 sous Mutawakkil, les chrétiens doivent se vêtir de jaune
850 ordre de destruction des églises nouvelles par Mutawakkil; s'il y a la place, il faudra y construire une mosquée
850 le calife Mutawakkil interdit l'usage public des cierges et des croix dans les processions
850 Mutawakkil ordonne que les tombes des dhimmis soient nivelées
850 renvoi général des fonctionnaires chrétiens par Mutawakkil
850 pillage et incendie de Castrogiovanni: “ils firent beaucoup de butin, pillèrent, incendièrent et massacrèrent les habitants” (chronique de Ibn al Atir)
850 le calife al Mutawakkil ordonne la peine de mort par flagellation pour tout blasphème
850 décapitation du chrétien Perfectus de Cordoue, après un blasphème
850 le calife Mutawakkil impose la couleur jaune pour les vêtements chrétiens, et le voile jaune pour leurs femmes; les esclaves chrétiens doivent porter deux bandes jaunes sur leurs épaules
850 attaque contre Barcelone; prise de butin et d'esclaves
850 l' hérésie soutenue par le calife al Mamun est persécutée par son successeur al Mutawakkil
850 l'école juridique de Bagdad des Motazili est persécutée
850 pillage d'Arles
850c exil de Bagdad du mystique Al Mouhasibi m
850c Al Houmaydi (sheikh d'al Boukhari): “ Par Allah, que je fasse la guerre contre ceux qui rejettent le hadith du messager d'Allah m'est plus cher que de combattre le même nombre de personnes non-musulmanes.”
850c procès pour hérésie contre le soufi Muhammad Karrram
850c le qadi tunisien Ahmad ibn Talib ordonne aux chrétiens de porter l'insigne d'un porc sur leurs vêtements, et aux juifs, d'un singe, selon l'historien al Maliki
850c exécution du prêtre Perfecto en Espagne pour avoir insulté Mahomet (Levi-Provençal)
850c le calife Al Mutawakkil fait édicter de nombreuses règles pour mettre en valeur l'infériorité de condition des minorités (port de vêtement discriminatoire pour juifs et chrétiens...)
851 début du “martyre des Mozarabes” à Cordoue
851 décapitation du moine de Cordoue Isaac pour blasphème envers l'islam
851 édit d'Abd el Rahman II de Cordoue menaçant de mort tous les blasphémateurs envers l'islam
851 les chefs de la communauté chrétienne de Cordoue sont emprisonnés
851 deux exécutions de blasphèmateurs chrétiens contre l'islam à Cordoue
851 raids de l'armée d'al Armani en Anatolie
851 le calife al Mutawakkil fait détruire le mausolée d'Hussein à Kerbalah, jusqu'aux fondations
851 exécution par mise en croix du moine Isaac de Cordoue, pour blasphème
851 décapitation pour blasphème à Cordoue de sancho, soldat franc de la garde
851 décapitation pour blasphème à Cordoue de 6 moines du monastère de Tabanos
851 décapitation pour blasphème à Cordoue du prêtre Sisnando
851 décapitation pour blasphème à Cordoue du diacre Paul
851 décapitation pour blasphème à Cordoue du moine Theodamir de Carmona
851 décapitation pour blasphème à Cordoue des nonnes Flora et Maria
851 renforcement des lois somptuaires contre les juifs et les chrétiens
851 un habitant de Bagdad est battu à mort par le calife al Mutawakkil pour avoir dit du mal d'Abu Bakr, d'Omar et Aïsha
851 le calife al Mutawakkil fait emprisonner les pélerins du sanctuaire shiite de Kerbala
851 le calife al Mutawakkil fait détruire le mausolée d'Hussein et fait cultiver du blé par dessus
851 un groupe de nobles arméniens est décpaité sur ordre du calife après avoir refusé de se convertir
851 incendie de Tiflis par le Turc Bogha au service du calife; 50 000 morts selon les sources
852 quatre exécutions de blasphémateurs chrétiens contre l'islam à Cordoue
852 épuration de l'administration de Cordoue de ses éléments chrétiens
852 exécution du chrétien de Cordoue Fandila pour blasphème contre l'islam
852 destruction des églises de Cordoue datant d'après la conquête arabe
852 début d'une nouvelle vague de persécutions des chrétiens assyriens, qui durera 6 ans; le calife emprisonne le patriarche Mar Théodosios et oblige les chrétiens à porter des signes distinctifs.
852 Abder Rahman II fait détruire toutes les églises datant d'après la conquête de l'Espagne (Levi-Provençal)
852 Mohammad I d'Espagne exclut tous les fonctionnaires chrétiens (Levi-Provençal)
852 pillage du Sud Est de la Sicile par al Fadl ibn Yakub
852 raids annuels de l'armée d'al Armani en Anatolie
852 le corps de l'hérétique Ahmad ibn Nasar est retiré du gibet parce qu'il provoquait des scènes d'hystéries collectives
852 décapitation de trois chrétiens de Cordoue pour blasphème: Georges, Aurélius et Natalia
852 décapitation pour blasphème à Cordoue de plusieurs chrétiens mozarabes
852 décapitation pour apostasie à Cordoue de Leocritia
852c un notable anonyme de Bagdad est flagellé à mort pour blasphème; son corps est jeté dans le Tigre
853 prise de Tifilis; incendie et 50 000 morts selon chroniques
853 projet de l'émir de Cordoue Mohammed I de vendre comme escalves toutes les femmes chrétiennes pour éliminer les chrétiens de sa ville; ses ministres le dissuadent
853 destruction ordonnée par le calife des églises nouvelles
853 le calife al Mutawakkil convertit de nombreuses églises et synagogues en mosquées
853 le calife al Mutawakkil interdit aux infidèles de monter à cheval
853 sous Mutawakkil, les chrétiens doivent monter sur des ânes
853 raids annuels de l'armée d'al Armani en Anatolie
853 pillage du Sud Est de la Sicile par al Fadl ibn Yakub
853 al Fadl pille la Sicile: “Dieu tua les infidèles dont al Abbas envoya les têtes à la ville de Palerme. Il ravagea les moissons, écrasa du pied tout le territoire, fit de nombreux prisonniers” (chronique d'Ibn al Ari)
854 emprisonnement de Hunayn ben Ishaq à Bagdad médecin accusé d'incroyance
854 les juristes musulmans décretent qu'un témoignage de chrétiens ou de juifs ne peut pas etre retenu contre un musulman
854 renforcement de la législation contre les chrétiens par al Mutawwakil
854 interdiction d'apprendre l'arabe pour les dhimmis
854 raids arabes en Sicile
854 “le jihad eu lieu en Sicile; il détruisit les moissons des chrétiens... il fit du butin...”(chronique d'Ibn al Ari)
854 l'émir Mohammad de Cordoue écrase une rébellion à Tolède et des Asturiens; des pyramides de têtes sont élevées pour permettre l'appel du muezzin; 20 000 morts selon les sources
855 mort de Ibn Hanbal, théologien fondateur de l'école juridique hanbali, en rigueur en Arabie Saoudite
855 toutes les églises d'Homs sont détruites; les chrétiens sont expulsés de la ville
855 raids arabes en Sicile
855 “le jihad eu lieu en Sicile: il fit des prisonniers, sema la ruine et la destruction “ (chronique d'Ibn al Ari)
855 attaques contre les Asturies par ibn Kasi
855c le calife al Mutawakkil menace de prison toute personne qui se permet de commenter le Coran ou la Sunnah et qui se livre au Kalam (réflexion théologique)
855c le soufi Muhammad Karram est emprisonné à Nishapour pour hérésie
855c décapitation pour blasphème de 14 chrétiens mozarabes de Tolède
855c le calife al Mutawakkil ordonne qu'une image satanique soit peinte sur la porte des chrétiens et juifs de Bagdad
855c taxes discriminatoires sur les juifs et les chrétiens à Bagdad
855c les églises récentes de Bagdad sont détruites sur ordre du calife
855c les croix chrétiennes sont interdites dans les rues de Bagdad, en dur ou circulant en procession
855c les tombes des infidèles d'Irak ne doivent pas s'élever au dessus du sol
856 raids arabes en Sicile
856 al Fadl repart au jiahd en Sicile: il ravagea les moissons etc.... (chronique d'Ibn al Ari)
856 al Fadl envoie son frère faire de la piraterie: “il revint avec du butin et de nombreuses têtes” (chronique d'Ibn al Ari)
856 destruction de Canossa dans les Pouilles
856 le calife Walid fait décapiter le chef de la tribu chrétienne des Beni Taghlib qui refusait de se convertir
856 attaque de Barcelon et pillage de la ville par ibn Kasi
856 un pharmacien chrétien apostat est décapité puis brûlé à Bagdad
857 mesures anti-chrétiennes à Cordoue (?)
858 destruction de Cefalu
858 prise et pillage de Cefalu
858 destruction totale de Cefalu en Sicile
859 le prêtre Euloge est décapité en Espagne pour avoir converti une musulmane (Levi-Provençal)
859 destruction totale de Enna en Sicile
859 prise du chateau d'Albelda en Espagne;massacre de la garnison (Levi-Provençal)
859 décapitation pour blasphème du prêtre Euloge à Cordoue (?)
860 destruction de Persépolis et massacre des habitants après leur révolte
860 pillage d'Antalia
860 raids de l'armée d'al Armani en Anatolie
860 mort du théologien al Rassi, auteur d'ouvrages contre les chrétiens et les athées ou hérétiques comme Ibn Muqaffa
860 répression de la révolte de Tolède
860 attaque de Muhammad I contre les Basques
860c persécution du mystique Ibn Karram m?
860c le soufi Muhammad Karram est emprisonné à Nishapour pour hérésie pour une seconde fois
861 destruction dans le Khorassan d'un cyprès planté par Zarathoustra selon la tradition
861 tentative de pillage de Syracuse
861 le calife Mutawakkil est égorgé alors qu'il était ivre au sortir d'un banquet
861 prise de Ascoli dans la Marche
862 mort en prison du poête Al Warraq pour incroyance ou hérésie
862 raids arabes sur les monastères du Mont Athos
862 pillage de l'île de Lesbos
862 pillage d'un monastère de l'Athos (Vatopédi) et asservissement des moines
862 la Mecque est pillée par un alide, y compris la Kaaba
863 prise et pillage d'Amisos
863 raid en Cappadoce
863 prise et pillage d'Amisos
863 attaques contre l'Alava; massacres, pillages et destruction des arbres fruitiers
863 attaque contre les Asturies par 20 000 cavaliers
863 expulsion des chrétiens d'Homs en Syrie et destruction de leurs églises sauf une qui sert d'annexe à la mosquée
863 appel au jihad à Bagdad parmi la population, contre les Byzantins et Arméniens
864 exécution du révolté hérétique Yahya ibn Omar à Koufa; sa tête est offerte au calife
865 prise de Noto en Sicile
865 destruction de la ville de La Bureba en Castille
865 attaques contre l'Alava en Espagne (Levi-Provençal)
866 pillage de l'île de Néon en Thrace
866 pillage de Raguse révoltée
866 prise de Taormine en Sicile
866 pillage de Syracuse
866 pillage de Catane
866 attaque contre l'Alava en Espagne (Levi-Provençal)
866 le calife al Motazz parvient au pouvoir en décapitant son prédécesseur al Mustain; il est surnommé “l'Affreux” par la population (al Kabiha)
867 siège de Dubrovnik
867 massacre des habitants de Taormina
867 attaque contre l'Alava en Espagne par al Hakam (Levi-Provençal)
867 prise du chateau de Guernica par al Hakam
868 invasion des territoires byzantins par Ibn Tulun
868 prise de Malte
869 révolte des esclaves Zandj dans le bas-Irak
869 interdiction de représenter des images dans les palais abbassides
869 prise et pillage de Malte
869 prise de Malte
869 révolte des esclaves noirs Zandj sous la direction d'Al Kathib en Irak
869 prise de Malte
869 le chef des esclaves noirs révoltés, al Khabith, proclame la libération des esclaves d'Irak
869 le calife al Motazz est battu par des conjurés, puis exposé au soleil jusqu'à ce que mort s'ensuive
869 capture de l'évêque d'Arles Roland, échangé contre rançon, mais après sa mort
870 prise de Zabul par Ibn Layth
870 conversion forcée du peuple du Zabulistan après l'exécution de son roi
870 au Caire, les cimetières juifs et chrétiens sont détruits sur ordre de Ibn Tulun, pour construire un nouveau quartier
870 attaque de Bamyan en Sogdiane
870 attaque de Ghazna en Sogdiane
870 attaque de Kaboul en Sogdiane
871 mort en exil de Boukhari, collecteur de hadith, accusé d'incroyance
871 les révoltés zandj auraient massacré 250 000 personnes à Bassorah en une journée
871 les esclaves révoltés de Zandj détruisent Bassorah: 250 000 morts selon les chroniqueurs
871 destruction de Bassorah par les esclaves noirs révoltés
871 hadith:Al Boukhari: “quiconque innove ou héberge un innovateur à Médine, a sur la lui la malédiction d'Allah, des anges et de toute l'humanité”
872 siège de Salerne
873 mort d'Hunain ibn Ishaq, érudit chrétien, le plus grand traducteur des oeuvres grecques en arabe
873 le médecin et traducteur chrétien assyrien Hunayn Bar Ishaq est décapité sur ordre du calife
873 conquête complète de la Sicile
873 attaque de Muhammad I contre les Basques
873 émergence d'une secte hérétique ismaélienne sous la direction de al Kaddah de Jérusalem
874 attaque de Muhammad I contre les Basques
875 procès du soufi Nuri pour hérésie
876 destruction de Subiaco
876 troisième attaque sur Rome et pillage du Latium; libération postérieure de 600 esclaves capturés dans la campagne
877 attaque contre Leon par al Mundhir
877 attaque contre Astorga par al Mundhir en Espagne (Levi-Provençal)
878 prise et pillage de Syracuse
878 prise de Syracuse
878 massacre de la population de Syracuse
878 attaque de grande envergure contre la Galice par Muhammad I
878 ravages dans la région de Coimbre
880 répression de nombreuses révoltes chrétiennes en Afrique du Nord en l'absence de soutien byzantin
880c Ben Al Layt théologien emprisonné pour ne pas avoir assez aimé l'islam
880c l'évêque nestorien de Merv est accusé de sodomie; il est contraint de se convertir pour échapper à la mort
880c le patriarche d'Alexandrie Michel III est emprisonné et doit ensuite payer 20 000 dinars pour sa libération
880c pour construire son palais de Fustat, ibn Tulun fait raser des cimetières juifs et chrétiens
881 destruction du monastère de Saint Vincent en Campanie
882 attaques contre l'Alava en Espagne (Levi-Provençal)
882 attaque contre Saragosse
883 répression de la révolte des Zandj
883 prise de la capitale des esclaves révoltés Zandj, Mukhtara, célébrée par les poêtes comme la victoire de l'islam sur l'hérésie
883 invasion du royaume asturien
883 le chef des esclaves noirs révoltés est décapité en Irak
884 début de la révolte d'Umar ben Hafsun en Espagne regroupant autour de lui chrétiens et convertis forcés (Levi-Provençal)
884 pillage et destruction du couvent de Kalilshn à Bagdad
884 destruction à Bagdad du couvent de Kalilshu et pillage de son trésor et de sa charpente
884 destruction du monastère de Kalilshu à bagdad
885 accusation des soufis de Bagdad du crime d'hérésie; puis abandon des poursuites
885c nommé par Amru ben Laith, le général Fardaghan arrive au sanctuaire hindou de Sakawand en Afghanistan: “Il s'empara du temple, brisa les idoles en morceaux et soumit les idolâtres”
889 attaque de la Provence par les pirates sarrazins
889 un monastère de Bagdad est pillé par la foule
889 massacre de la population, essentiellement chrétienne et juive de Séville par les Yéménites
890 prise et pillage l'abbaye de Farfa en Sabine
890c pendant le patriarcat de Mar Mari, la foule de Bagdad détruit l'église de Mart Maryam
890c pendant le patriarcat de Mar Mari, la foule de Bagdad détruit le monastère de Dakil Ishu
890c destruction des derniers Etats zoroastriens d'Iran au Guilan
891 début de la persécution des Qarmates
891 interdiction à Bagdad des livres de théologie et de philosophie
891 décapitation de 1000 prisonniers chrétiens par l'émir Abdallah dans le chateau de Poley en Espagne; un seul est épargné en échange d'une conversion à l'islam (Levi-Provençal)
891 le calife andalousien Abd al Rahman III nait d'une esclave chrétienne
892 al Hajjaj fait marquer au fer rouge les habitants de Médine hostiles aux Ommeyades
892 al Hajjaj commence sa carrière en Arabie; il sera considéré comme le plus grand tyran de son époque
893 au cours de la prise de Talas, l'église principale est transformée en mosquée
893 le mahdi berbère ibn al Kitt envoie une lettre au roi Alphonse de Castille, en le menaçant d'extermination s'il ne se convertit pas avec son entourage
893 invasion par ibn al Kitt ,un mahdi fanatique, de la Castille
894 la tête du chef des révoltés zandj, Ali est promenée à Bagdad au bout d'une pique
894 exécution à Bagdad de l'hérétique révolté Harun al Shari
897 3000 marins byzantins faits prisonniers sont décapités en Syrie (chiffre du chroniqueur)
898 attaque et destruction du chateau de Awra près de Barcelone
899 décapitation à Bagdad du philosophe al Sarakhsi, inspiré par la pensée grecque et considéré comme hérétique
899 apostasie du rebelle andalou ibn Hafsoun, qui provoque un jihad général contre lui, en Espagne et au Maroc (Levi-Provençal)
900 interdiction pour les chrétiens de Cordoue de construire de nouvelles églises
900 écrasement des hérétiques qarmates près de Bassorah; les prisonniers ont les bras puis les pieds coupés, et la tête; d'autres sont brûlés
900c les musulmans attaquent les nomades khazars convertis au judaïsme
900c un chef hérétique kharidjite est écorché puis crucifié à Bagdad; ses partisans le suivent; le chroniqueur ajoute: “comme on arrache la peau des moutons”
901 attaque contre le roi Alphonse III par le fanatique cordouan ibn al Kitt; le jihad finit par un désastre
902 conquête du Tabaristan
902 destruction de Taormine et massacre de ses habitants
903 raid sur Thessalonique et réduction en esclavage de 20 O00 prisonniers
903 siège de Damas par les hérétiques qarmates
903 conquête des Baléares
903 nouvelle invasion des Baléares
904 pillage de Thessalonique; 22 000 esclaves
904 les chefs de l'hérésie de Zikrawaih sont brûlés vifs à Bagdad
905c procès pour hérésie d'une femme de Cordoue, Dhabha; elle est condamnée au bûcher; le cadi écrit: “ce que nous estimons , c'est qu'il est nécessaire de condamner cette femme à mort et de l'envoyer sans délai sur un bûcher ardent”
906 raid musulman vers les Alpes qui atteint la frontière du Piémont
908 pillage de Bassora par les hérétiques qarmates
908 décapitation du poète Ibn al Mutass pour son libertinage et son amour du vin
908 Muktadir renvoie à nouveau tous les fonctionnaires chrétiens; il interdit aux infidèles les professions publiques, sauf pour les médecins et les banquiers
908 les derniers chefs de l'hérésie de Zikrawaih sont décapités à Bagdad; leurs têtes sont promenées dans tout l'empire
909 fuite de Bagdad du théologien Al Hallaj m
909 destruction de l'église de Ramieh en Palestine
909 des pélerins à la Mecque sont noyés dans le sanctuaire par le puit de Zemzem qui inonde toute la place
909 destruction de l'église d'Ascalon en Palestine
909 destruction de l'église de Césarée en Palestine
911 les Sarrazins contrôlent la route des Alpes
911 ibn Lope attaque la Catalogne
911 l'Andalou ibn Lope brule des villages et des églises dans la région de Pampelone
912 fuite du chrétien Qusta ibn Luqa en Arménie, pour avoir critiqué le Coran
912 emprisonnement à Bagdad du théologien Al Hallaj m
912 répression de la révolte de l'apostat Ibn Hafsun en Espagne par Abd el Rahman III (Levi-Provençal)
912 un Perse nommé Théodore se convertit pour échapper à la peine de l'adultère
913 le soufi Al Hallaj emprisonné à Bagdad
915c les hérétiques qarmates massacrent 20 000 pélerins autour de la Mecque
916 les hérétiques qarmates pillent Bagdad
917 à Bagdad, les imams sont lapidés quand ils prononcent le nom du calife à la prière du vendredi
917 mort de l'émir révolté de Cordoue, réfugié dans une église, où il s'éteint dans la religion chrétienne, ce qui provoque un énorme scandale
918 répression de la révolte de Ben Hafsun en Espagne (Levi-Provençal)
918 massacre des extrémistes qarmates à Bassorah
920 exécution de la garnison chrétienne de Muez par le sultan Abd er Rahman de Cordoue
920 selon une chronique, 500 comtes et chevaliers prisonniers sont décapités au chateau de Muez par Abd er Rahman III
920 destruction par Abd er Rahman III des églises et monastères de la région au nord de la rive droite du Duero
920 Abd er Rahman III pille la ville chrétienne d'Osma
921 la cathédrale d'Ojen en Espagne est convertie en mosquée par Abd er Rahman III (Levi-Provençal)
922 exécution à Bagdad du soufi Al Hallaj par crucifixion,après flagellation et mutililation aux pieds et aux mains; corps exposé; il est allé au supplice en riant et dansant
922 les libraires de Bagdad doivent jurer ne jamais vendre de livres d'al Hallaj
923 pillage de Bassorah par les hérétiques qarmates
923 pillage de Bassorah par les Qarmates
923 pillage de Bassorah par les hérétiques qarmates
923 pillage de Pampelone par le sultan Abd er Rahman
923 destruction de la cathédrale de Pampelone
923 destruction d'églises au cours d'émeutes à Ramallah
923 double destruction d'une église d'Homs; détruite, elle est reconstruite et démolie par la foule aussitôt
923 destruction d'églises au cours d'émeutes à Ascalon
923 destruction d'églises au cours d'émeutes à Césarée de Palestine
923 mort d'al Tabari, menacé pour hérésie, et enterré en secret, de nuit et dans sa propre maison
923 destruction de l'église de Ramallah par les musulmans de la ville
923 destruction de l'église de Césarée de Palestine
923 destruction de l'église d'Ascalon
923 exécution à Cordoue de la vierge Eugenia pour sacrilège
924 pillage de la Mecque par les hérétiques qarmates
924 destruction à Damas du couvent Siant Marie
924 prise et destruction de Pamphona, capitale de la Navarre
924 destruction du monastère de Marv à Damas
924 nombreuses destructions d'églises et monastères à Damas
924 les extrémistes qarmates brûlent la grande mosquée de Bassorah
924 destruction de Pampelone capitale du royaume de Navarre
924 les extrémistes qarmates pillent la caravane des pélerins irakiens vers la Mecque
924 les hérétiques qarmates ravagent Bassorah pendant 17 jours
924 les hérétiques qarmates ravagent Koufa pendant 6 jours
924 les hérétiques qarmates ravagent la Mecque; des corps sont entassés dans l'enceinte sacrée
924 pillage de Pampelune par Abd er Rahman III
924 destruction de la cathédrale de Pampelune par Abd er Rahman III
925 décapitation du philosophe Al razi pour sa critique rationnelle de la religion
925 mort de Zakariya ar Razi, scientifique et philosophe libre-penseur, dont la quasi-totalité des oeuvres ont été détruites par le feu pour blasphème; il traitait notamment les prophètes de “boucs barbus”. II a réussit à échapper à une mort violente en vivant caché.
925 la mosquée shiite de Baratha est démolie sur ordre du calife
925 mort du plus grand penseur athée dans le monde musulman, le médecin Ar Razi; il est l'auteur d'un ouvrage détruit pour hérésie: “Sur la Prophétie”; le second est seulement connu par la critique d'un auteur ismaélien.
925 exécution à Cordoue du clerc Pelagio pour sacrilège
927 le Mozarabe Sulaiman est exécuté par Abd er Rahman III puis crucifié à Cordoue
928 les corps décapités des révoltés mozarabes d'ibn Hafsun et de ses fils sont crucifiés à Cordoue sur ordre du calife Abd er Rahman III
929 les hérétiques qarmates ravagent Bassorah
930 massacres entre pélerins à la Mecque
930 les hérétiques qarmates volent la pierre noire de la Mecque a
930 émeutes des partisans fanatiques du juriste Hanbal à Bagdad
930 les qarmates massacrent des milliers de pélerins à la Mecque; ils sont aussi noyés dans le puit de Zemzem, les femmes sont violées dans l'enceinte sacrée, les enfants mutilés.
930c à la cour du calife Al Mouqtadir, il y a 11 000 eunuques, 7000 Africains et 4000 blancs
931 les filles mozarabes Argentea et Ulfura sont exécutées à Cordoue en Espagne pour apostasie et insulte à la religion musulmane (Levi-Provençal)
932 les chrétiens d'Irak doivent se vêtir de jaune et monter sur des ânes
932 à la mort de l'historien al Tabari, les juristes hanbalites le considèrent comme un hérétique et lui refusent un enterrement religieux
934 décapitation du soufi al Shalmaghani
934 pillage de Gênes
934 raid de la flotte fatimide contre Gênes
934 exécution du calife Al Qahir, accusé d'incroyance et d'ivrognerie; il est énucléé avant sa décapitation
934 menaces des religieux du Caire contre le patriarche à cause des résistances contre les mesures d'humiliations
934 les chrétiens d'Egypte doivent se vêtir de jaune et monter sur des ânes
934 le calife al Kahir est aveuglé par des conjurés
934 décapitation de 200 moines au monastère de San Pedro de Cardena par Abd er Rahman III
934 destruction de Burgos par Abd er Rahman III
934 pillage de la Castille par Abd er Rahman III
935 émeutes des Hanbalistes; destruction des instruments de musique; meurtre des danseuses et des fornicateurs
935 émeutes intégristes des hanbalis à Bagdad: destruction des instruments de musique, des bouteilles, et violence contre les danseuses
935 nombreuses destructions d'églises et monastères à Jérusalem
935 décapitation pour hérésie du théologien Shalmaghani
935 les extrémistes hanbalites de Bagdad dénoncent les femmes qui sortent dans la rue sans la surveillance d'un homme
935 révolte intégriste à Bagdad par les Hanbalistes; persécutions contre les danseuses et les musiciens
935 décapitation pour hérésie du théologien Ibn Aun à Bagdad
936 le roi indien Jadav Rana accueille les réfugiés zoroastriens de Perse dans son royaume
936 flagellation et exil du théologien Ibn Shannabudh
936 fuite des zoroastriens persans vers le Gudjarat, à Sandjan
937 pogrom anti-chrétien à Jérusalem
937 pillage de l'église d'Anastasis à Jérusalem
937 incendie des portes de la basilique de Jérusalem
937 pogrom anti-chrétien à Ascalon
938 pillage du Saint Sépulcre
938 pillages dans tout le sud-ouest de la Sicile
939 les musulmans occupent la chapelle de la Nativité de Bethléem; ils y prient après avoir arraché toutes les mosaïques et décorations, et écrit des sourates sur le murs
939 nombreuses destructions d'églises et monastères à Ascalon
939 terreur inquisitoriale des juristes hanbalites à Bagdad; destruction des instruments de musique et des récipients contenant du vin
939 pillage de l'abbaye de Saint Gall
939 Abd er Rahman III , après avoir été battu, fait crucifier 300 officiers de son armée sur les bords de Gualdaquivir, les accusant d'apostasie: “ voilà le châtiment réservé àceux qui ont trahi l'islam, trompé son peuple et semé le trouble dans les rangs des combattants du jihad”
940 un savant hérétique, professant l'idée de la réincarnation, est empalé à Bagdad
940 à Bagdad, un professeur est contraint à l'exil pour avoir voulu commenter des versets coraniques
940c décapitation de l'exilarque juif de Bagdad pour avoir souillé le nom de Mahomet
940c mise en place d'une législation discriminante en Sicile envers les chrétiens: interdiction de boire du vin en public, de réciter des prières en présence d'un musulman, monter à cheval...
941 assassinat du banquier juif Ali ben Haroun après avoir été obligé de prêter 110 000 dinars à Ali Al Kufi
941 les fondamentalistes hanbalites tentent de redétruire la mosquée shiite de Baratha
942 exécution du missionnaire ismailien al Nasafi pour hérésie
942 le calife al Muktadir est exécuté par des conjurés; sa mère et ses enfants sont torturés par son successeur; son neveu est emmuré vivant
942c exécution du missionnaire et théologien ismailien al Sijistani pour hérésie à Boukhara
943 vol de l'image du christ à Edesse
943 invasion de l'Ifriqiya par les fanatiques kharidjites d'Abu Yazid, marquée selon les chroniques par un nombre incalculable d'atrocités
944 révolte du berbère Kharidjite Abu Yazid en Ifriqiya
944 le Tarikh i Bukhara décrit la conversion forcée des habitants de la ville de Boukhara: “Les habitants de Boukhara sont devenus musulmans. Mais ils y ont renoncé chaque fois que les Arabes sont repartis. Qutayba les a convertit trois fois de suite, mais ils ont renoncé et sont devenus incroyants. La quatrième fois, il a combattu contre eux, a pris la ville et a établi l'islam par une violence terrible; ils ont embrassé l'islam, mais ont pratiqué l'idolâtrie en secret.
944 le calife al Muttaki est aveuglé par Tuzun
944 raid d'ibn Alyas contre la Galice
945 prise de Bagdad par les Bouyides shiites
945 attaque contre Majorque
945 raid de Kand contre Salamanque
945c assassinat par une foule de fanatiques du dernier exilarque juif de Bagdad
946 un groupe de juifs du Caire est accusé d'avoir écrit des insultes à l'islam sur les murs de la synagogue; ils sont torturés, avouent et sont décapités
946 les Turcs musulmans ravagent Bagdad
946 le calife al Mustakfi est aveuglé et sa femme a la langue tranchée
946 le palais du calife à Bagdad est pillé par la foule
947 répression de la révolte des hérétiques kharedjites en Tunisie
947 mort de l'extrémiste kharidjite Abu yazid; Ibn Khaldun écrit: “son cadavre dut écorché et sa peau, remplie de paille, fut placée dans une cage pour servir de jouet à deux singes que l'on avait dressés pour ce métier”
948 fermeture de l'école de théologie juive de Bagdad “Sora”
949 raid contre la Galice qui atteint l'Atlantique
953 raid contre la Galice de Yala et Ghalib; prise de croix et cloches qui sont exposées comme trophées à Cordoue
960c décapitation à Cordoue d'un blasphémateur, Abul Khair; il avait critiqué Omar et Abou Bakr et dit que le Coran était une fable et qu'il buvait du vin
961 le grand cadi de Cordoue fait brûler les livres du philosophe Ibn Massara devant la grande mosquée; il oblige tous ses disciples à se rétracter
962 pillage de la mosquée shiite de Baratha par les sunnites
962 début d'un jihad de Cordoue contre le royaume de Leon
963 le calife Al Hakam II attaque la Castille
963 attaque d'al Hakam II contre la Castille
965 mort en fuite du poète al Mutannabi,tué par des brigands après avoir été menacé de mort par divers dignitaires pour ses idées
965 les Arabes reprennent la Sicile
965 mort du poète de cour Moutannabi, auteur d'oeuvres racistes et insulltant les eunuques
965 prise et pillage de Rometta en Sicile
966 décapitation du patriarche orthodoxe d'Antioche
966 décapitation du patriarche Jean II de Jérusalem
966 incendie de l'église Saint Constantin à Jérusalem
966 le patriarche de Jérusalem est assassiné puis brûlé en public
966 incendie de l'église de Sion à Jérusalem
966 le gouverneur de Jérusalem persécute fiscalement de patriarche Jean ibn Gumai et finit par le faire exécuter dans le Saint Sépulcre
966 nombreuses destructions d'églises et monastères à Jérusalem
966 le patriarche de Jérusalem est tué, et son corps est pendu par la foule puis brûlé
966 pillage de l'église d'Anastasis à Jérusalem
967 première destruction du Saint Sépulcre de Jérusalem: pillage et incendie
967 le patriarche melkite d'Antioche est exécuté pour trahison; ses biens et l'église patriarchale sont pillés
967 nombreuses destructions d'églises et monastères à Antioche
969 exode de la tribu des Beni Habib de Nisibe
970 l'évêque de la région d'Azerbaidjan se convertit pour échapper à la peine de l'adultère
973 le calife interdit les rites d'aspersion et de fumigation des cultes coptes et mazdéens
974 invasion almoravide en Espagne; destruction de bibliothèques
974 1500 hérétiques qarmates décapités au Caire
974 décapitation de 1500 hérétiques qarmates au Caire
976 règne d'Hisham II en Espagne; destruction des bibliothèques contenant des livres de philosophie, sous l'influence de M. Ibn Abo Amir
976 règne d'Hisham II en Espagne: période de destruction des livres de philosophie pour contenter les religieux (Levi-Provençal)
977 début des agressions samanides contre les hindouistes et ismaïliens en Inde
979 massacre de zoroastriens à Chiraz
979 révolte des Parsis à Chiraz et repression
979 révolte de zoroastriens contre les conversions forcées à Tabriz
979 pillage des maisons des mazdéens sous le “roi perse” Adud
979 massacre général de la population mazdéenne de Chiraz, par la foule animée par les imams
980 destruction de livres interdits à Bagdad
980 Ibn Abi Amir brûle ou jette dans le puit de l'Alcazar tous les livres scientifiques de la bibliothèque du calife
980c un vieil Egyptien se convertit au christianisme sous al Aziz; il est torturé puis décapité; son corps est jeté dans le Nil
980c pour satisfaire les religieux, le calife Hisham II ordonne la destruction de tous les livres de philosophie se trouvant dans les bibliothèques
980c fondation d'établissement de traite des esclaves par les marchands arabes sur la côte est de l'Afrique
981 pillage de Zamora par Al Mansur
981 pillage de la ville chrétienne de Zamora en Espagne (Levi-Provençal)
981 selon un chroniqueur, Ibn al Abbar, les musulmans détruisent un millier de villages et d'églises autour de Zamora
985 le géographe arabe al Maqdisi visite Jérusalem: “L'islam n'est pas assez présent; les nombreux chrétiens de la ville se comportent de façon insolente en public...”
985 pillage de Barcelone par Al Mansur
985 Al Mansour incendie Barcelone
985 chanson d'un poète de Damas: “Maudits soient les juifs et les chrétiens! Par leur fourberie, ils sont arrivés à leurs fins...”
985 raid contre Barcelone par al Mansour; siège et pillage; massacre ou capture de tous les habitants
985 incendie du monastère catalan de San Cugat del Valles
985 attaque du littoral galicien par al Mansour
985 incendie du monastère catalan de San Pedro de les Puelles
987 prise et pillage de Coimbre; elle reste déserte pendant 7 ans
987c nouvelles émeutes contre les chrétiens assyriens à Bagdad et redestruction du monastère de Dakil Ishu
988 Al Mansour attaque Leon
988 mort du géographe Maqdissi, qui décrivait les lieux saints de la Mecque où “règnent une chaleur torride, un vent mordant et des essaims de mouches”
988 destruction de la ville de Leon
988 prise et démolition de Leon
988 destruction du monastère de San Pedro de Eslonza en Leon
988 destruction du monastère de Sahagun en Leon
989 invasion de l'Inde depuis l'Afghanistan par Sabutkin de Ghazni
991 destruction de deux églises en Irak après un procès contre des musulmans
991 interdiction en Egypte de la Fête de la Croix
994 pillage du monastère de Monte Cassino et massacre des moines
995 début de la persécution systématique en Egypte sous Al Hakim
996 plan d'invasion de l'empire byzantin par le calife Al Aziz, déjoué par sa mort
996 massacre des marchands italiens d'Amalfi au Caire
996 mort du juriste al Qayrawani, qui décrivait le jihad: “le jihad est le précepte de l'institution divine. Son emploi par certaines personnes dispense les autres d'y participer. Nous les Malikites, nous estimons qu'il est préférable de ne pas commencer le combat avec l'ennemi avant de lui avoir proposé d'embrasser la religion d'Allah, sauf quand l'ennemi attaque le premier. Ils ont l'alternative de se convertir à l'islam ou de payer la capitation, ou aussitôt la guerre sera déclarée contre eux.”
996c le calife al Hakim oblige les chrétiens à se vêtir en noir
997 destruction totale de Saint Jacques de Compostelle par Al Mansur
997 attaque du littoral catalan par al Mansour
997 le pillage de Saint Jacques de Compostelle dure 7 jours
997 pillage de la ville espagnole d'Iria par al Mansour
997 destruction du monastère de Saint Cosme près du Duero
997 attaque de la Galice par Abd al Malik et Abd al Rahman
997 destruction du monastère de Saint Damien près du Duero
999 écrasement de la secte hérétique des Qarmates
999 attaque de al Mansour contre Pampelune
1000 prise de Peshawar par Mahmud de Ghazni et pillage
1000 description des opérations de castration dans l'occident musulman par le géographe Maqdessi
1000 la population hindouiste d'Afghanistan est totalement détruite;début de la destruction systématique des stupas bouddhistes
1000 augmentation des taxes envers les juifs de Bagdad qui aboutit à des expropriations massives
1000 pillage de la Castille par al Mansour
1000 pillage du pays Basque par al Mansour
1000 pillage de Saragosse par al Mansour
1000 pillage de Estella en Navarre par al Mansour
1000c les juifs de Séville n'ont plus le droit de se saluer entre eux par la formule “que la paix soit sur toi”
1000c destruction du monastère Asamaton en Crète par les Arabes
1001 début des raids de Mahmud de Ghazni sur l'Inde
1001 proclamation du jiahd contre les hindous à Ghor
1002 mort d'Al Mansour, après 52 expéditions contre les royaumes chrétiens d'Espagne
1002 pillage de Rioja par al Mansour
1002 pillage et incendie du monastère de San Millan la Cogolla par al Mansour
1003 pillage d'Antibes par les pirates sarrazins
1003 attaque contre la Catalogne d'Abd al Malik
1003 massacre de la garnison chrétienne du chateau espagnol de Meya
1004 juifs et chrétiens doivent porter un turban et une ceinture noirs en Egypte
1004 conversion forcée des habitants de Ghor en Inde par Mahmoud de Ghazni
1004 pillage de Pise par les pirates musulmans
1004 Mahmud de Ghazni traverse l'Indus et pille la région de Bhatiya
1004 à Ghor, Mahmud de Ghazni convertit de force toute la population
1004 les chrétiens d'Egypte doivent se vêtir de noir, porter une énorme croix au cou et monter sur des ânes
1004 le calife Hakim fait jeter le patriarche Zacharia aux fauves
1004 Mahmoud envahit la région indienne du Multan
1004 exécution du copte Fateh ibn Ibrahim par le sultan al Hakim, après avoir tenté de le convertir
1004 exécution du copte Yuhana ibn Nagah par le sultan al Hakim, après avoir tenté de le convertir
1004 pillage de Bhatiya en Inde par Mahmud de Ghazni
1004 Mahmoud de Ghazni attaque et soumet l'hérétique Abul Fath Dawoud
1004 attaque contre le Leon par Abd al Malik
1004 pillage de la région de Bhatiya en Inde par Mahmud de Ghazni
1005 Mahmud de Ghazni attaque le roi Anandapala; il s'empare d'un trésor de 70 millions de dirhams
1005 destructions et pillages dans la région de Zamora par Abd al Malik
1005 attaque contre la Galice par Abd al Malik
1005? prise de Peshawar par Mahmud de Ghazni; 5000 hindous sont tués
1005 Mahmud de Ghazni attaque le royaume d'Anandapala
1005c le calife Hakim fait brûler les croix arrachées aux églises près de la mosquée al Azhar
1005c le calife al Hakim interdit de jouer aux échecs
1006 attaque contre Pampelune par Abd al Malik
1007 destruction de la ville chrétienne de Clunia par Abd al Malik
1008 invasion du Pendjab par les Ghaznévides après une victoire sur les Indiens à Peshawar
1008 le calife Hakim fait détruire le quartier chrétien du Caire
1008 le nom du calife al Hakim est acclamé pendant les prières à Bagdad, pour avoir détruit le Saint Sépulcre de Jérusalem
1008 pillage de Nagarkot en Inde par Mahmoud de Ghazni; 70 millions de dihrams de butin?
1009 juifs et chrétiens d'Egypte doivent porter une croix ou des clochettes dans les bains
1009 destruction du Saint Sépulcre de Jérusalem par les Fatimides
1009 vague de conversions forcées par le sultan Al Hakim en Egypte
1009 destruction totale de l'église de la Résurrection à Jérusalem
1009 destruction totale de l'église du Cranion à Jérusalem
1009 destruction totale de l'église de Saint Constantin à Jérusalem
1009 destruction totale du couvent Deir es Serry à Jérusalem
1009 interdiction en Egypte de la fête chrétienne de l'Immersion
1009 à Cordoue, Muhammad al Mahdi exposeles cadavres d'un juif et d'un chrétien pour camoufler la mort violente de son successeur
1010 destruction du monastère melkite d'Al Kusair et profanation des tombes
1010 destruction de l'église des apôtres dans le monastère d'Al Kusair
1010 début de massacre de centaines de juifs autour de Cordoue => 1013
1010 Mahmoud de Ghazni envahit le royaume de Multan en Inde; massacres et destructions
1010 ordre de destruction des églises de Jérusalem par Al Hakim
1010 persécution généralisée des chrétiens, juifs et sunnites par le calife fatimide Al Hakim
1010 massacre de la population de Cordoue
1010 Mahmud de Ghazni envahit le royaume de Dawut qu'il considère comme hérétique; il massacre une partie de la population
1010 condamnation et persécution du shiisme par le calife al Qadir
1010c pillage de la ville sacrée de Thaneswar par les armées de Mahmud de Ghazni
1010c les juifs sont obligés par le calife à Hakim à porter un cou un petit veau doré
1010c les juifs d'Egypte doivent porter des clochettes quand ils entrent dans les bains
1010c un cours du règne d'Hakim, 30 000 églises sont pillées ou détruites sur son ordre; il autorise la profanation des cimetières et la destruction par le feu des livres saints
1010c interdiction en Egypte de la fête des Rameaux; les chrétiens n'ont pas le droit de porter des palmes ou rameaux ce jour là
1010c le monastère de Novalaise à Suse est brûlé
1010c pillage de la région d'Embrun
1010c pillage de la région du Graisivaudan
1011 pogrom à Fustat; 23 notables juifs sont ensuite condamnés à mort, puis graciés par le sultan
1011 le calife Hakim fait détruire tous les récipients pouvant contenir du vin
1011 interdiction par le calife de la Fête de la Croix en Egypte
1011 pillage de Thanesar en Inde par Mahmoud de Ghazni; description par le secrétaire Tarik i Yamini: “Le sang des infidèles a tellement coulé que la rivière a changé de couleur, troublant sa pureté et empêchant qu'on boive l'eau. Le sultan revint avec un butin innombrable. Gloire à Allah pour l'honneur qu'il a accordé aux musulmans”
1011 Mahmoud de Ghazni fait détruire l'idole hindoue de Chakraswamin en la brûlant en public
1012 massacre d'infidèles à Bagdad à la suite des funérailles d'une chrétienne
1013 Mahmud de Ghazni attaque le roi de Shaki Trilochanapala et pille le Kashmir
1013 Mahmud de Ghazni conquiert d'Inde: “après que le sultan ait purifié l'Hind de l'idolâtrie, et construit des mosquées, il décida d'envahir la capitale d'Hind pour punir ceux qui gardaient des idoles et n'avaient pas de connaissance de l'unité de Dieu... une pierre fut trouvée dans le temple du grand Bouddha...etc”
1013? Mahmud de Ghazni attaque Thanesar (Haryana): “ le sang des infidèles coulait tant que la rivière avait changé de couleur... et on ne pouvait plus la boire.”
1013? Mahmud de Ghazni attaque Mathura (Uttar Pradesh): “le nom de cet endroit était Mahartu Hind... Au milieu de la ville se trouvait un temple plus grand que les autres... le sultan donna d'ordre que les temples soient brûlés avec de la naphte et du feu et rasés.”
1013? Mahmud de Ghazni attaque Kanauj (Uttar Pradesh): “il y avait près de 10 000 temples dans lesquels les idolâtres représentaient faussement et stupidement ceux qu'ils prenaient pour leurs ancêtres d'il y a deux ou trois mille ans...Beaucoup d'habitants fuirent... ceux qui n'ont pas fui ont été mis à mort”. (Al Jabbarul Utbi)
1013 Mahmud de Ghazni envahit tout le Penjab
1013 attaque du royaume indien de Shaki dans le Penjab par Mahmud de Ghazni
1013 pillage de la vallée du Kashmir par Mahmud de Ghazni
1013 destruction par le feu des bibliothèques andalouses par les Berbères almoravides
1013 pillage de Nandana en Inde par Mahmoud de Ghazni: description par le secrétaire Tarik i Yamini: “Le sultan revint avec un butin immesne, et les esclaves étaient si nombreux que leur prix devint très faible... mais c'est la bonté d'Allah, qui accorde l'honneur de sa religion et écrase l'infidélité”
1013 massacres et destruction de temples à Nandana par Mahmoud de Ghazni
1013 Mahmoud de Ghazni attaque le royaume hindou de Shahi et l'annexe en majorité
1013 massacre de savants et philosophes par la population de Cordoue, décrit par ibn Hazm
1013 Mahmud de Ghazni attaque le royaume de Trilochanapala, successeur d'Anandapala
1014 sous le calife Al Qadir, la foule musulmane attaque les maisons chrétiennes et détruit plusieurs églises
1014 le calife Al Qadir fait détruire l'Eglise de la Résurrection à Jérusalem
1014 le calife Al Qadir fait proclamer par des héraults que toute la population chrétienne est obligée de se convertir. Fuite massive vers les territoire byzantines
1014 le calife Al Qadir oblige les chrétiens assyriens à suivre des règles somptuaires: interdiction de monter à cheval, de porter des bagues, de porter des croix en métal.
1014 avril: massacre de juifs à Cordoue
1014 fuite des juifs de Cordoue vers Malaga, dont Samuel Hanagid
1014 ordre de bannissement des infidèles qui refusent la conversion en Egypte
1014 destructions de synagogues en Egypte
1014 destructions de synagogues en Syrie
1014 pillage du Kashmir par Mahmud de Ghazni
1014 vague de destructions de synagogues en Syrie
1015 attaque de la Sardaigne par Mujahid
1015c raid contre la ville piémontaire d'Asti
1015c raid contre la ville piémontaire d'Acqui
1015c destruction du monastère d'Oulx
1016 les juifs sont persécutés et chassés de Kairouan
1016 l'évêque de Tikrit accusé de fornication est forcé de se convertir pour échapper à la mort
1016 guerre de religion en Tunisie entre sunnites et chiites
1016 tentatives d'incendie du mausolée d'Hussein à Kerbalah par les sunnites
1016 tentatives d'incendie de la mosquée shiite de Samarra par les sunnites
1018 incendie du temple de Mathura en Inde par Mahmud de Ghazni
1018 pillage de Baran en Inde par Mahmoud de Ghazni: un million de dihram de butin?; description par le secrétaire Tarik i Yamini: “Les infidèles ont quittés la forteresse et ont tenté de traverser le fleuve, beaucoup ont été massacrés, pris ou noyés. près de 50 000 personnes ont été tuées.”
1018 pillage de Kanauj en Inde par Mahmoud de Ghazni: description par le secrétaire Tarik i Yamini: “A Kanauj, il y avait près de 10 000 temples. Beaucoup d'habitants ont fui pour ne pas voir le sort de leurs idoles sottes et sourdes. Ceux qui n'ont pas fui ont été exécutés. Le sultan donne à ses soldats la permission de piller et de capturer des prisonniers”
1018 le pillage de Mathura par Mahmoud de Ghazni dure 20 jours
1018c pillage de Kanauj en Inde par Mahmoud de Ghazni: description par son secrétaire Tarik i Yamini:” Le sultan a ordonné que les 5 forts soient démolis, que les habitants soient enterrés dans les ruines, les soldats exécutés ou capturés”
1018c pillage de Shrawa en Inde par Mahmoud de Ghazni: description par son secrétaire Tarik i Yamini: “les musulmans dédaignèrent le butin avant d'avoir accompli le massacre des infidèles et adorateurs du soleil et du feu. Les amis d'Allah cherchèrent les corps des victimes pendant trois jours pour leur prendre leurs richesses”
1019 pillage de Maguelone par les pirates sarrazins
1019 Mahmud retourne à Ghazni après un butin énorme après le pillage des temples indiens et 53 000 esclaves
1020c les Kurdes attaquent Edesse et prennent 3000 captifs, surtout chrétiens.
1020c Mahmoud de Ghazni fait détruire l'idole Sivalinga dans sa capitale
1021 massacre total de la garnison noire du Caire par la population
1021 le sultan al Daula meurt d'ivrognerie
1024 massacre de juifs en Palestine par les bédouins Jarah
1025 l'idole du temple de Somnath en Inde est détruite et ses morceaux sont intégrés au pavement de mosquées à la Mecque et Médine
1025 l'armée de Mahmud de Ghazni tue 50 000 Indiens à Kathiawar
1025 Mahmud de Ghazni attaque le temple shaivite de Somanatha: 50 000 Indiens sont tués, selon les chroniqueurs, en le défendant.
1025c le chrétien égyptien ibn Zakariya est décapité pour etre revenu au christianisme après sa conversion forcée
1026 destruction du sanctuaire de Somnath par Mahmut de Ghazni
1027 Mahmoud de Ghazni attaque le peuple de Jat sur l'Indus et leur propose de choisir entre l'islam et la mort
1027 Mahmoud de Ghazi a accompli 12 jihad d'agression et de pillage en Inde depuis 1000
1027 depuis 1000, Mahmud de Ghazni a envahi l'Inde plus de 12 fois
1029 guerre civile entre Berbères et Turcs au Caire
1030 mort de Mahmud de Ghazni, qui avait pris l'habitude de réciter un verset du coran après chaque destruction de temple hindou
1030 mort de Mohammed de Ghazni; son historien Al Utbi écrit: “Il a démoli les temples des idoles et a établit l'islam; il a capturé des cités, détruit les idolatres, et a favorisé les musulmans. Ensuite , il est retourné chez lui et a proclamé les récits de ses victoires obtenues pour l'islam... et il fit des voeux pour pouvoir entreprendre chaque année une guerre sainte contre les Indiens”.
1031 pillage par la populace sunnite du quartier de Kharkh à Bassorah
1031 pogrom à Bassorah; les juifs sont accusés d'amitié avec les shiites
1031 le théologien Jafar al Tusi est accusé de blasphème: il aurait insulté les trois premiers califes
1032 prise de Fès par les Zirides et pillage
1032 massacre de 6000 juifs de Fès et expulsion des survivants
1032 massacre des juifs de Fez par le rebelle Abul Tumin
1032 pogroms contre les juifs au Maroc
1034 prise de Myra par les Arabes et destruction de son église de Saint Nicolas
1034 pillage de Bénarès par le gouverneur du Penjab Ahmed Niyaltigin
1034 le gouverneur Ahmed Niyaltigin pille la cité sacrée de Bénarès
1034 pillage de Bénarès par le gouverneur du Penjab Ahmad Niyaltigin
1037 mort du théologien al Baghdadi, auteur d'un traité d'hérésiologie, sur les hérésies qu'il combat
1037 le Christ selon le théologien al Baghdadi: “Jésus, fils de Marie, tuera l'Antéchrist, mais tuera aussi le porc, répandra le vin et se tournera vers la Mecque pour faire sa prière. Il confirmera la Loi de Mahomet et fera vivre ce que le Coran fait vivre, et fera mourir ce que le Coran fait mourir”
1037 Masoud de Ghazni pille le fort de Hansi: le livre Tarikh us Subuktigin décrit: “Les brahmanes et les nootables furent massacrés, leurs femmes et enfants captués et leurs trésors répartis à travers l'armée”
1039 réforme fondamentaliste d'Ibn Yasin dans le Sahara, qui fonde le mouvement des Almoravides; ils prêchent le jihad et purifient la pratique religieuse, obligent à une stricte obéissance au Coran, contrôlent la vie publique et privée de leur puritanisme moral; leur but est la conversion des païens ou demi-païens du Sahara, la lutte contre les infidèles chrétiens et les musulmans hérétiques
1040 décapitation du théologien juif Gaon Chiskiya chef d'une école talmudique
1040 AL Baghawi (+418): “il est nécessaire pour tout musulman, quand il voit un homme engagé dans les passions et l'innovation...de fuire cette personne, de se désodilariser d'elle et de la délaisser, morte ou vivante... Il ne doit pas lui donner le salut quand il la rencontre, ni lui répondre si elle le salue en premier jusqu'à ce que cette personne abandonne les innovations et retourne à la vérité.”
1043 le gouverneur du Penjab Ahmad Niyaltigin pille la ville de Bénares
1044 les Turcs envahissent la région arménienne du Vagharshawan: ils ravagent 24 villages “avec le feu, l'épée et l'esclavage”
1044 les Turcs attaquent la ville arménienne de Karin
1046 le théologien Abdullah Ansari est entravé par un carcan pendant 5 mois à cause d'une pétition d'autres théologiens
1047 pillage des îles Lérins par les pirates sarrazins
1048 invasion de l'Arménie par les Turcs: “L'Arménie a fuit son foyer,est partie de sa famille, est devenue captive et esclave de tous les peuples”
1048 les Turcs prennent la forteresse arménienne de Smbatay et massacrent tous les réfugiés
1050 Al Biruni Al-Maqhrizi signale l'existence de caravanes venant du Tékrour pour le pèlerinage à la Mecque, avec leurs centaines ou leurs milliers d'esclaves.
1050 c? attaque de Kartli en Arménie par le Turc Alp Arslan “tuant et asservissant” selon les chroniques
1050 c? attaque d'Ani, capitale arménienne, par Alp Arslan “ qu'il remplit avec le sang des massacres”
1050c description de l'invasion de l'Arménie par les Turcs: “ Nos cités ont éyé ruinées, nos maisons brûlées, les palais transformés en brasiers, les chambres réduites en cendre. Les hommes ont été tués sur les places, les femmes emportées en esclavage, les bébés jetés contre les rochers, les femmes humiliées en public, les jeunes tués devant les vieux, et les cheveux blancs des anciens s'est teint de sang et leurs corps ont roulé sur le sol”
1050c destruction par les Turcs de la ville arménienne de Arcn
1051 destruction du mausolée d'Ali à Nadjaf par la population de Bagdad
1051 destruction de la communauté juive de Cordoue
1051 la tombe d'Ibn Hanbal, fondateur de l'école intégriste, est profanée par les shiites
1051 les cimetières shiites de Bagdad sont pillés par les sunnites
1054 les Almoravides exterminent les shiites du Maroc du Sud
1055 destruction par les Almoravides de l'empire Soninke
1055 l'almoravide Sanhaja s'empare de la ville africaine de Awdaghost
1055c le patriarche copte Christodule est emprisonné
1057 prise et pillage de Bagdad par les Turcs
1057 prise et pillage de Kairouan par les tribus hilaliennes; expulsion des juifs et de certains musulmans
1057 pillage de Kairouan par les bédouins voisins
1057 mort du poête athée Al Ma'ari; pour lui, la religion est “une fable inventée par les anciens... une fille enfermée que nul oeil ne voit”; il critique les clers, se moque du pélerinage, dénigre la Kaaba, et invente même une parodie du Coran; il a été accusé d'hérésie mais a échappé aux persécutions par sa prudence et sa dissimulation, en se cachant pendant 50 ans dans sa maison
1057 mort d'al Maari, un des plus grands penseurs athées du monde musulman, aveugle et confiné dans sa maison d'Alep. Il est auteur de poésies sceptiques et pessimistes: “ Ce mal que mon père m'a fait je ne l'ai fait à personne”
1058 mort du juriste al Mawardi, auteur de “Les Lois du Gouvernement Musulman”, qui détermine le statut des dhimmis, infidèles soumis par le jihad: taxes, interdictions diverses, limitations religieuses, inégalité juridique, humiliation vestimentaire; ces mesures sont ouvertement destinées à l'humiliation de ces populations.
1058 fermeture de toutes les églises d'Egypte
1059 pillage de Sébastée du Pont par les Seldjoukides
1061 début de l'influence fondamentaliste de l'école hanbaliste à Bagdad
1064 l'église des Saints Apotres de Kars est transformée en mosquée, la Kümber Camii
1064 les Turcs s'emparent de la capitale arménienne Ani et le patriarche doit quitter la ville
1064 destruction de l'Arménie et de la Géorgie par le sultan Alp Arslan; massacre et esclavage
1064 mort du théologien Ibn Hazm, auteur d'une traité très intolérant envers les juifs, les chrétiens, et les hérésies
1064 procès de l'hérétique Hatim al Azdi à Tolède
1065 décapitation de 65 moines chrétiens du monastère d'Abanub par Haffas sous Al Mustansir en Egypte
1065 Hassan Sabah, chef de la secte des Assassins s'installe dans la forteresse d'Alamut et devient le “Vieux de la Montagne”.
1065 décapitation pour blasphème à Tolède de Ibn Hatim al Azdi
1066 exécution du juif de Grenade Joseph ibn Nagrela par crucifiction par la foule
1066 pogrom contre les juifs de Grenade; 1500 morts (ou 4000?)
1066 pogrom à Grenade et renversement de Joseph ibn Nagrela à la tête de la communauté juive
1066 massacre de 4000 juifs à Grenade
1067 prise de Néocésacée du Pont par le turc Afshim et son pillage
1067 prise d'Amorion par le turc Afshim et son pillage
1067 les Seldjoukides prennent Césarée de Cappadoce
1068 le théologien Ibn Aqil est accusé d'hérésie pour avoir suivi les idées d'al Hallaj
1069 mise à sac d'Iconion par les Seldjoukides
1071 guerre civile en Egypte entre les Turcs et les Soudanais “Noirs”
1071 massacre des habitants de Jérusalem, Gaza et Ramallah par les Turkmens
1071 les Turcs Seldjoukides prennent Jérusalem et interdisent le pélerinage vers les Lieux saints
1071 occupation de Jérusalem par les Seldjoukides; renforcement de la sharia et des humiliations contre les non-musulmans; destruction régulière de synagogues et de mosquées; vexations envers les pélerins chrétiens; point de départ des croisades.
1071 Abou Othman As Sabouni (+449): “le plus apparent de ces signes (d'appartenance à l'innovation) est la sévérité de leur animosité et haîne envers les rapporteurs de hadiths du prophète.
1071 après leur défaite, les Byzantins et Arméniens fuient l'Anatolie orientale et sont aussitôt remplacés par des colons turcs
1072 Abou Wafa obligé de se rétracter et de regretter tous ses écrits ????
1072 attaque turque contre la Géorgie; destruction de villes et d'églises selon les chroniques
1072 l'Académie Talmudique de Jérusalem fuit la ville occupée par les Seldjoukides et se réfugie à Tyr.
1072 le théologien Ibn Aqil est contraint de se rétracter en public et de se dissocier des “innovateurs”
1073 début des persécutions contre juifs et chrétiens par les Turcs à Jérusalem
1073 massacres d'infidèles à Damas
1074 épuration au Caire: les officiers turcs et les fonctionnaires égyptiens sont décapités
1075 Sedrata la capitale kharedjite est détruite par les Hamanides
1075 prise de Pruse par les Seldjoukides
1075 invasion du Ghana par les Almoravides marocains
1075 les Turcs de Malik Shah pillent Kartli en Géorgie
1075c deux églises nestoriennes de Damas sont transformées en mosquées
1076 les Almoravides détruisent l'empire animiste du Mali et ravagent la capitale Kumbi-Saley
1076 destruction de la capitale de l'empire du Ghana Kumbi-Kumbi et mise en place d'un système esclavagiste
1076 destruction de Kumbi Kumbi, capitale du Ghana par les envahisseurs
musulmans.
1076 les Almoravides pillent la ville de Kumbi au Ghana
1076 la capitale du Ghana est détruite
1077 massacre de 3000 infidèles à Jérusalem par le chef turkmène Atsiz
1077 des milliers de femmes berbères d'une tribu révoltée sont mises en vente au marché aux esclaves du Caire
1077 les Almoravides commencent à s'infiltrer en Espagne
1078 prise de Jérusalem par les Seldjoukides; persécution des chrétiens et interdiction du pélerinage; réaction en Occident.
1079 le juif fermier des impôts de Bassorah Ibn Allan est noyé sur ordre du sultan
1080 début de l'activité terroriste des Assassins
1080c les Soninke animistes maliens se réfugient au sud du pays devant les invasions musulmanes
1080c sous le patriarcat de Mar Abdisho II, le monastère assyrien de Kamul est attaqué de Tughrul Bey; 20 moines sont exécutés.
1084 les Almoravides achèvent la conquête du Maroc
1085 mort du juriste Al Mawardi; selon lui, un des devoirs du calife est “ de combattre ceux qui, après avoir été invités à cela, se refusent à embrasser l'islam... afin d'établir les droits de l'islam en lui donnnannt la supériorité sur toute autre croyance.”
1086 publication des “Règles des Rois” par Nizam al Mulk, très intolérant envers les hérétiques et les infidèles,considérés comme monstrueux
1086 selon les chroniqueurs, 40 000 juifs combattent avec les rois chrétiens à la bataille de Zallaka contre les Almoravides
1086 en Egypte, les juifs doivent porter une ceinture jaune et noire et les chrétiens une ceinture noire
1086 les Almoravides débarquent en force en Espagne
1086 aggravation des mesures discriminatoires contre les chrétiens en Egypte sous al Moustansir
1086 aggravation des mesures discriminatoires contre les chrétiens à Bagdad sous al Mouqtadir
1087 conquête de Jérusalem par Saladin; 12 entrées de l'église du Saint Sépulcre sont murées; la seule restante est laissée à la garde d'une famille musulmane
1088 série de fatwas édictées par Yusuf et les Almoravides contre les émircs espagnols, accusés d'être athées, libertins, alliés aux chrétiens
1089 la grande église “verte” de Tikrit est confisquée puis transformée en mosquée
1090 destruction de la communauté juive de Grenade par Ibn Lashufin, roi almoravide
1090 prise de Alamut par les Assassins
1090 mort du juriste Sarakhsi: “ la parole d'un musulman malhonnête vaut plus que celle d'un dhimmi honnête”
1090 les partisans des Almoravides s'implantent dans les villes musulmanes des Taifas sous l'impulsion de “faqih” fanatiques
1090 l'Almoravide Yusuf ibn Tashfin envahit l'Espagne
1090 taxe de capitation pour les infidèles à Jérusalem, aux portes, au Golgotha, au Saint Sépulcre
1090 persécution des juifs d'Espagne par les Almoravides
1090c attaque de l'Ibérie par les Turcs de Buzhghub “versant beaucoup de sang”
1090c le juriste de Séville Ibn Abdun déclare qu'un musulman ne peut pas vider les ordures d'un infidèle, ni nettoyer ses latrines; mais l'inverse est souhaitable
1090c le juriste de Séville Ibn Abdun interdit aux musulmanes d'entrer dans les églises pleines “de débauchés, de fornicateurs, de sodomites”
1090c le chef de la secte des Assassins déclare: “les tuer (les infidèles) est plus légitime que l'eau de pluie... Verser le sang d'un hérétique est plus méritoire que tuer 70 Grecs”
1091 le théologien Al Ghazali enseigne à l'université Nizamiya de Bagdad: il attaque alors les philosophes matérialistes, les naturalistes et même Aristote, dans “L'Incohérence des Philosophes”.
1091 expulsion temporaire des juifs de Jérusalem par les Turcs
1092 révolte des fanatiques almoravides contre l'émir de Valence
1092 assassinat du vizir Nizam Tusi par les Assassins
1094 au cours du règne de Mustansir, de très nombreuses églises ont été détruites par les invasions kurdes
1094 exécution de l'hérétique ismaélien Nizar au Caire
1095 al Ghazali écrit “Sur les Incohérences des Philosophes”, qui condamne le contact avec la philosophie grecque, et inaugure la période de déclin intellectuel du monde musulman
1095 expulsion des chrétiens arméniens et grecs d'Antioche par Yaghi Siyan
1095 emprisonnement du patriarche orthodoxe Jean d'Antioche
1095 persécution par les Turkmènes des Grecs et Syriaques en Syrie
1095 fuite du poête juif Ibn Ezra de Grenade face aux persécutions almohades
1095c attaque de 10 000 Turcs sur la ville géorgienne de Trialeti
1097 raids almoravides contre la Castille
1098 le gouverneur fatimide de Jérusalem expulse tous les habitants chrétiens
1098 raids almoravides contre la Castille
1099 mort du sultan Abul Muzzafar Ibrahim:le chroniqueur Khawajah Masud écrit: “l'armée du roi a détruit un millier de temples à idoles,qui chacun avait été construit il y a mille ans.”
1099 l'Almoravide Yusuf fait démolir l'église gothique de Grenade, après consultation d'un conseil de fatwa
1099 raids almoravides contre la Castille
1100 selon une chronique géorgienne, sous l'occupation turque de Tiflis, “chaque jour le sang des chrétiens de la ville était versé”
1100 un théologien de Cordoue prétend avoir retrouvé une promesse des juifs du temps de Mahomet promettant de se convertir 500 ans après lui
1100c le juriste Ibn Abdun écrit sur les juifs et les chrétiens à Séville: “Aucun juif ou chrétien ne sera autorisé à porter l'habit d'un noble ou d'un juriste ou d'une personne d'importance; au contraire, ils seront détestés et évités. Il est interdit de l'adresser à eux avec la formule “que la paix soit sur toi”... un signe distinctif sera imposé sur eux de façon à ce qu'ils soient reconnus et que ce soit pour eux une forme de disgrâce.”
1100c abolition d'un grand nombre de fêtes chrétiennes en Egypte
1100c le juriste malikite Ibn Abdun écrit à Séville: “Ni un juif ni un chrétien ne seront autorisés à porter la tenue d'un noble, ou d'un juriste ou d'une personne de valeur; au contraire, ils doivent etre évités et détestés; il est interdit de les aborder par “la paix soit sur toi”... Un signe distinctif sera imposé sur eux pour qu'ils soient reconnus et que ce soit pou eux un signe de disgrâce”
1101 purge anti ismaélienne en Iran, autour d'Ispahan
1102 la cathédrale d'Alep est transformée en mosquée (sans concertation inutile)
1102 assassinat du mufti d'Ispahan par les Assassins
1103 assassinat du gouverneur d'Homs par les Assassins
1105 appel au jihad contre les Francs par le juriste shafiite Sulami à Damas
1105 début du terrorisme des Ismaéliens assassins
1106 l'almoravide marocain Ali ibn Tashifin décide de condamner à mort tous les juifs présents dans la ville de Marrakech qu'il vient de fonder
1106 une mosquée est installée au milieu du monastère de Sainte Catherine du Sinai;l'abbé est obligé de l'entretenir et de nourrir les pélerins
1106 à partir de cette date, selon Ibn Wahhab, les musulmans ne sont plus de vrais musulmans, et doivent être punis
1106 date canonique selon les wahhabites du début de l'incroyance chez les musulmans; après cette date, ils sont impurs et il faut les purifier de force
1107 l'Almoravide Yousef ibn Tashifin propose aux juifs marocains de se convertir ou de mourir.
1107 conversion forcée des juifs marocains par Yusuf ibn Tashfin
1108 raids almoravides contre la Castille
1108 assassinats de plusieurs cadis en Iran par les Assassins; les juges prêchaient contre eux le jihad
1108 assassinat du cadi d'Ispahan par les Assassins
1108 assassinat du cadi de Nishapur par les Assassins
1109 destruction des livres d'Al Ghazali par les Almoravides
1110c le théologien al Ghazali écrit un traité qui répertorie les 18 domaines dans lesquels les femmes sont inférieures aux hommes, parmi lesquels:
-héritage moindre
-peu de droit au divorce
-polygamie
-réclusion au domicile
-couverture de la tête
-témoignage moindre en justice
-obligation d'accompagnement par un homme
-interdiction de participer à la prière du vendredi
-incapacité aux fonctions politiques et judiciaires
1111 mort de l'imam Ghazali, philosophe accusé d'incroyance; ses livres sont brulés et son nom est maudit; il a pourtant été lui même l'auteur renommé d'une “Attaque contre les Philosophes”.
1115 attaque des Baléares
1117 en Egypte, décret rappelant à l'obéissance des ordonnances concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort
1119 massacre des Francs prisonniers par la foule à Alep
1120c arrestation du musicien, philosophe et poête Ibn Bajja en Espagne, pour hérésie; il est libéré grâce au père d'Averroes.
1121 djihad des Seldjoukides contre les Géorgiens
1121 Ibn Tumart, fondateur des Almohades, se proclame mahdi, imam révélé, et chef de sa communauté guerrière.
1121 jihad des Almohades contre les Almoravides dans le Maghreb
1121 massacre des ismaéliens par le sultan Sanjar
1122 attaque de la Sicile par des pirates almoravides
1124 l'historien Marrakushi déclare qu'il n'y a plus une seule synagogue dans le Maghreb,et que les juifs sont obligés de se cacher pour leurs rites
1124 mort du chef spirituel du mouvement des Assassins, Ibn Sabbah: “ quand nous tuons un homme, nous en terrorisons mille...”
1126 déportation des chrétiens au Maroc par les Almoravides
1126 déportation de chrétiens espagnols au Maroc par les Almoravides
1127 au Maroc, après l'échec du mouvement prophétique du messie juif Moshe Dhery, vague de persécutions et conversions forcées
1127 répression de la prophétie de Moshe Dhery à Fez; nombreuses conversions forcées à l'islam
1128 agression des marchands du sultanat de Shoa contre l'Ethiopie
1128 décapitation du moine Abu Naga, secrétaire du calife Amir, pour avoir plaisanté sur la domination possible des chrétiens sur les musulmans
1128 massacre de plusieurs milliers de personnes accusés d'ismaélisme à Damas, par al Muluk Buri
1129 massacre des ismaéliens d'Alep: de 6 à 20 000 morts selon les sources
1129 assassinat de Raymond de Tripoli par les Assassins
1130 en Egypte, décret rappelant à l'obéissance des ordonnances concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort
1130 siège de Marrakech par les Almohades; échec et mort d'Ibn Tumart
1130 persécution des chrétiens par le fatimide al Hafiz li Din
1130 renvoi par al Hafiz li Din Allah de tous les fonctionnaires chrétiens
1130 expropriation des juifs de Fès pour agrandir la mosquée “des Kairouans”
1130 mort d'Ibn Tumart, théologien et juriste: pour lui, la peine de mort pour un musulman ne peut s'appliquer que dans trois cas: fornication, meurtre d'un autre musulman, et apostasie
1131 exécution du chef soufi Ayn al Qudat Hamadani
1131 les ismaéliens brûlent vif l'hérétique Abu Hashim
1131c le chroniqueur Abraham ibn Daoud et le poète Ibn Ezra, juifs d'Espagne, décrivent les persécutions perpétrées par les Almohades: conversions forcées, massacres, esclavage, rapt des enfants
1134 destruction d'une église de la Vierge pour construire une mosquée “ de la hyène” en Egypte
1134 mort du juriste andalou Ibn Ardun, qui signale l'interdiction pour les chrétiens de posséder des livres de science, de les traduire et de les transmettre”
1138 mort d'empoisonnement du philosophe Ibn Bajja, considéré comme athée par ses ennemis
1142 début des persécutions contre les juifs par les Almohades; massacre à Tlemcen, Bougie, Oran=>1147
1143 assassinat du sultan seldjoukide Daoud par les Assassins
1144 révolte de soufis dans l'Andalousie occidentale et repression
1144 mort du juriste Zamakhshari: “la jizya (capitation sur les infidèles) sera prélevée avec humiliation et abaissement des infidèles”
1144 les Zengides détruisent toutes les églises franques d'Orient et les transforment en mosquées ou en écuries
1145 conversion forcée des juifs de Tunis sous peine de mort
1145c le gouverneur seldjouk Abbas fait ériger des pyramides de têtes d'ismaéliens à Rayy
1146 prise de Meknès par les Almohades; persécution des juifs
1146 invasion de l'Espagne par les Almohades, berbères extrémistes
1146 Imad Zangi prend Edesse et expulse tous les Arméniens
1146 massacre de nombreux juifs au Maroc; les textes mentionnent plus de 100 000 victimes
1147 prise de Tlemcen par les Almohades; persécution des juifs
1147 invasion des Almohades en Espagne: expulsion des juifs ou conversions forcées
1147 prise de Marrakech par les Almohades; persécution des juifs
1147 début des persécutions des Almohades contre les juifs d'Afrique du Nord
1147 les Almohades s'emparent du Maroc
1147 essor des Almohades “serviteurs de l'Unité Divine”, secte fanatique berbère
1148 début de l'exode de Maïmonide fuyant l'intolérance des Almohades
1148 vagues de conversions forcées des Almohades sur les juifs et chrétiens d'Espagne
1148 le savant juif Maimonides est contraint de se déguiser en musulman pour vivre à Fès
1149 mesures discriminatoires contre les infidèles en Egypte par le calife az Zafir
1150 prise de Phasélis par les Seldjoukides
1150 crise interne dans la secte ismaélienne des Assassins: leur chef Muhammad refuse l'imanat de son fils : “celui qui le croit est un infidèle et un athée”; environ 500 sectaires sont torturés puis exécutés à Alamut
1150c massacres des juifs de Tlemcen par les Almohades
1150c vague de conversions forcées des juifs au Maroc par les Almohades
1150c Al Idrissi, auteur du Livre du Roi Roger de Sicile, écrit: " La ville de Tékrour est le marché où les Maures échangent de la laine, du verre et du cuivre contre des esclaves et de l'or "
1150c Les juifs sont restreint a porter des vetements distinctifs , bleus et larges , avec la tete couverte d'un chale jaune, au Maroc
1150c le savant juif Maimonides écrit: “les Arabes nous persécutent sévèrement, et instaurent des lois oppressives et discriminantes contre nous. Aucun peuple ne nous a battu, dégradé, avili et détesté comme ils le font”
1151 Ala Ad Din prince de Ghor détruit Ghazni en Afghanistan et prend le surnom d' “Incendiaire du Monde”
1152 avènement d'Abd el Moumin au Maroc; choix pour les chrétiens et juifs entre la conversion ou la mort
1152 au cours de la conquête de l'Ifriqiya, les chrétiens et juifs de Tunis sont contraints à la conversion ou à la mort, par le calife al Moumin
1152 élimination des derniers chrétiens d'Algérie par les almohades
1154 prise d'Edesse par les Seldjoukides
1159 controverse entre Maïmonide et le rabbin de Fès sur l'attitude face aux convertis de force
1159 l'almohade Abd el Mumin fait raser l'épiscopat de Carthage
1159 exil ou conversion forcée des derniers chrétiens de Tunisie par les almohades
1160 prise de l'Ifriqiya par les Marocains d'Abd el Moumen; juifs et chrétiens doivent choisir entre la mort et la conversion; les juifs sont convertis de force et superficiellement.
1160 les Almohades imposent aux juifs de Tunisie des vêtements de couleur discriminatoire
1160 les Almoravides obligent les juifs du Maroc à se réfugier dans la petite ville de Agmat Ailan
1160c le philosophe juif d'Espagne Maimonides écrit: “les Arabes nous ont persécutés sévèrement, en instituant une législation oppressante et discriminatoire contre nous. Jamais aucune nation ne nous a molesté, dégradé, abaissé, haï autant qu'eux.”
1162 révolte des juifs et des chrétiens de Grenade contre les Almohades; répression, conversions forcées et fuite.
1164 destruction à Al Fustat en Egypte de l'église de Saint Jean Baptiste et d'autre églises par des Kurdes et le peuple du Caire
1164 destruction par la foule de l'église de l‘Archange Gabriel à Al Fustat
1164 évolution millénariste de la secte des Assassins sous Hassan: exécution de tous ses opposants: “On les punira par des châtiments et les derniers supplices”
1165 les Arméniens d'Egypte doivent se battre pour protéger leurs église contre les Juyushiyah
1165 fuite de Maïmonide vers l'Egypte pour échapper aux Almohades
1165 conversion forcée des juifs du Yémen
1165 les Almohades tentent de convertir de force les juifs de Maroc
1165 le savant juif Maimonides fuit les persécutions au Maroc
1165 le notable juif ibn Shushan est brûlé vif par les Almohades pour avoir refusé la conversion
1165 le Dayan de la communauté juive de Fès est brulé vif
1165 conversions forcées de juifs au Yemen
1165c destruction d'une église de Fustat par la foule
1166 mort d'Abdul Qadir Jilani, saint de Bagdad, accusé d'incroyance par des juristes
1166 Hassan chef des Assassins, est lui même assassiné
1167 exécution du théologien Ibn Qasi pour hérésie
1168 persécutions des Arméniens d'egypte par les Kurdes; expulsion de moines
1168 destruction de l'église Saint Mercurios par la foule du Caire;pillage du trésor liturgique
1168 pillage de l'église Saint Anub en Egypte
1169 incendie de l'église Saint Onyphrios en Egypte
?1169 ordre d'Aurangzeb de destruction de tous les lieux de culte des infidèles
1169 massacre des guerriers noirs fatimides par Saladin au Caire
1169 le vizir Sirkuh impose des vêtements discriminatoires en Egypte
1170 conversions forcées des juifs du Yémen par des extrémistes shiites
1171? destruction de la grande église Saint Marc d'Alexandrie
1171 renouvellement des discriminations envers les juifs et chrétiens au cours de la conquête de l'Egypte par Saladin
1172 prise de Séville par les Almohades
1172 Nur addin Zinki impose aux chrétiens de se raser le devant de la tête et aux juifs de porter un tissu rouge
1172 le médecin chrétien Bar Sauma de Mardin est surpris avec une musulmane en état de fornication; ses biens sont saisis, il est torturé et s'exile.
1172 l'église Saint Thomas de Mardin est transformée en mosquée à cause d'une affaire d'adultère...
1172 les Almohades occupent le sud de l'Espagne
1173 invasion de la Nubie par Al Adil; les chroniques mentionnent 700 000 prisonniers
1173 la capitale nubienne Ibrim est pillée; l'église de la Vierge est profanée; la croix du dôme est brisée; massacre de porcs dans la ville
1173 début des invasions de Mohammed de Ghor en Inde
1173 le sultan Turan Shah attaque la Nubie
1173 Mohammad de Ghor attaque le royaume du Gujarat
1174 pillage du monastère de Samalut en Egypte; église transformée en mosquée
1174 massacre de 13 000 ismaéliens par la secte sunnite des Nubuwiyya
1175 tentative d'assassinat de Saladin par les Assassins
1175c destruction de l'église Saint Marc d'Alexandrie
1176 invasion du nord de l'Inde par Muhammad de Ghor
1176 repression d'une révolte copte contre les Turcs, dans la ville de Coptos
1176 tentative d'assassinat de Saladin par les Assassins
1177 la synagogue de Madain en Irak est transformée en mosquée après une émeute
1178 Muhammad de Ghor attaque le royaume indien du Gujarat
1178 Mohammed de Ghor attaque le royaume hindou de Gujarat
1181 destruction de l'église et du monastère de Saint Ménas en Egypte
1183 15 églises sont détruites à Edesse
1184 Almohades obligent les juifs à porter des insignes distinctifs
1184 destruction d'une église de Saint Gabriel à Assyout par la foule
1184 les Almohades imposent des signes distinctifs aux chrétiens et aux juifs en Espagne
1184 le voyageur Ibn Jobayr décrit la région de la Mecque comme ” méritant le plus d'être purifié par le sabre et lavé de ses souillures, pays dont les gens ont manqué à l'honneur de l'islam et attenté aux biens et au sang des pélerins; ils imaginent traiter les pélerins comme on ne traiterait pas les dhimmis!”
1184 le voyageur Ibn Jobayr raconte le sort des pélerins vers la Mecque, arrêtés en Egypte: “l'un des supplices que l'on y avait inventé, consistait à les suspendre par les testicules ou quelque autre chose encore”. A jeddah: “des tortures semblables ou deux fois pires attendent ceux qui n'auraient pas payé la taxe...”
1184 persécution d'Averroès par le calife Abu Yusuf; il est exilé de Cordoue avec ses étudiants; ses livres sont brûlés
1184 le calife Abu Yusuf interdit l'étude de la science et de la logique et condamne les oeuvres d'Aristote
1184c pillage du monastère de Saint Jean Baptiste I par des “Noirs” en Egypte
1186 église anonyme pillée à Al Fustat
1186 l'église des Melkites du Caire est détruite pour récupérer le bois de charpente
1187 exécution des chevaliers templiers et hospitaliers après la bataille d'Hattin
1187 Saladin fait détruire 120 cabarets à Alexandrie
1187 l'église de la Résurrection d'Acre est interdite aux chrétien sur ordre du sultan
1187 exécution du sheikh Rukhn al Din pour avoir possédé des livres interdits de philosophie; les livres découverts sont brûlés en public
1191 décapitation à Alep du soufi et philosophe néoplatonicien Suhrawardi pour hérésie, surnommé ensuite “Al Maqtul”, le tué; ordre donné par Saladin
1192 début de l'élimination des moines bouddhistes indiens par Mohammed de Ghor
1192 construction de la Jami Masjid de Delhi avec les ruines de 27 temples hindouistes détruits, selon la dédicace de la mosquée
1192 bataille de Tarain: meurtre du roi indien Prithviraj Chauhan
1192 destruction des temples de Sarnath près de Bénares
1192 destruction des temples hindous d'Ajmer par Mohammed de Ghor
1192 une immense foule de musulmans détruit les temples d'Ajmer en Inde
1192 description par Hasan Nizami du sac de Ajmer par Mohammad de Ghor: “alors que le sultan était à Ajmer, il détruisit les pilioers et les fondations des temples à idoles et construit des mosquées et écoles religieuses, et les préceptes et lois furent répandues et établies”
1192 le roi indien Prithvirija est exécuté par Mohammed de Ghor
1192 massacre d'hindous à Varanasi, “immense; personne ne fut épargné, sauf les femmes et enfants...”, selon Ibn Asir
1192 destruction des temples d'Ajmer par Aibak et remplacement par des mosquées
1192 Aybak ravage Bénarès; Nizami écrit: “A Bénarès, qui est le coeur de l'Inde, ils détruisirent 1000 teples et élevèrent des mosquées sur leurs ruines”
1192 assassinat de Conrad de Montferrat, roi de Jerusalem, par les Assassins
1192 la mosquée Quwat al Islam de Delhi a été construite avec les ruines de 27 temples hindous, selon l'inscription de fondation
1192c pillage des trésors sacrés hindous de Asini et Varanasi par Aybak
1193 en Inde, le général Mohammed Khiji envahit la région de Bihar et y détruit les monastères bouddhistes; tous les moines sont décapités car considérés comme idolâtres; les survivants fuient au Tibet et au Népal
1193 destruction du plus grand des temples hindous et construction sur ses ruines de la mosquée Quwwat ul Islam “Puissance de l'Islam”
1193 massacre des moines bouddhistes de Bihar en Inde par le conquérant Mohammad Bakhtyar Khilji
1193 massacres d'Indiens par Muhammad Khilji; exode vers le Népal et le Tibet des survivants bouddhistes
1193 destruction d'une bibliothèque bouddhiste en Inde sur ordre de Muhammad khilji
1193 la bibliothèque bouddhiste de Bihar est détruite
1193 les moines bouddhistes de Bihar en Inde sont tous décapités par Muhammad Khilji
1193 destruction de la bibliothèque bouddhiste de Bihar, par Mohammed Kilij
1193 tentative de destruction de la pyramide de Gizeh par le sultan al Aziz
1193 description par Hasan Nizami du sac de Bénarès par Mohammad de Ghor: “à Bénarès qui était le centre de l'idolâtrie, ils détruisirent 1000 temples et érigèrent des mosquées sur leurs fondations”
1193 pillage par Mohammad de Ghor du trésor de Asni
1193 sac de temple bouddhiste de Sarnath par Mohammad de Ghor
1193 les prêtres bouddhistes Bhikshus sont massacrés par Mohammad de Ghor
1193 massacre de Kol en Inde par Qutbuddin Aibak, lieutenant de Mohammad de Ghor; description par Hasan Nizami: “trois tours aussi hautes que le ciel furent érigées avec leurs têtes, et leurs carcasses furent données aux bêtes de proies; le terrain fut libéré des idoles et du culte des idoles et les racines de l'infidélité furent éliminées”
1193 pillage par Mohammad de Ghor du trésor de Varanasi
1193 Aibak fait ériger 3 tours de têtes tranchées d'hindous à Kol “aussi hautes que le ciel”, selon Nizami
1193 destruction du temple indien de par
1193 destruction du temple indien de Samara par Aibek
1193 destruction du temple indien de Kuhram par Aibek
1193 destruction du temple indien de Delhi par Mohammad de Ghor
1194 destruction de l'université de Nalanda (Inde du Nord) par les armées de Mahmoud de Ghor
1194 exil et emprisonnement pour le théologien al Jauzi, lui même dénonciateur et inquisiteur de philosophes et d'hérétiques
1194 Aibak détruit 27 temples à Delhi; Hasan Nizami écrit: “il décora la mosquée des pierres et de l'or pris des temples qui avaient été détruits par les éléphants”
1194 Aibak fait détruire 27 temples hindous à Delhi
1194 destruction du temple indien de Kol -Aligargh
1195 victoire d'Alarcos; érection de pyramides de têtes
1195 persécution d'Averroes à Marakkesh
1195 le chef almohade Abu Yusuf fait brûler les livres d'Averroès
1195 le chef almohade Yusuf ordonne aux juifs de se vêtir avec des habits sombres; selon l'historien al Marrakushi, il aurait déclaré pour ceux qui refuseraient la conversion “mais si je suis sur qu'ils veulent rester infidèles, je tuerai les hommes, j'asservirai les enfnants et je confisquerai leurs biens au profit des fidèles”
1196 Kutub Din soumet la province de Bayana dans le Rajasthan: “le centre de l'idolâtrie et de la perdition devint le centre de la gloire et de la splendeur”.
1196 les Almohades pillent les biens de la communauté juive de Castille; ils s'emparent notamment du Codex Hilleli, manuscrit sacré de 600 ans, une des plus anciennes copies de la Bible
1196 Aibak pille Anahilwar Patan, capitale du Gujarat; Nizami écrit: “50 000 infidèles furent envoyés en enfer par l'épée... et plus de 20 000 esclaves et du bétail tombèreny dans les mains des vainqueurs”
1196 destruction par Aibak de l'université de Visaladeva; construction d'une mosquée par dessus
1197 destruction des temples de Lakhanauti sur le Gange par Bakhtiar Kilij
1197 l'université bouddhiste de Nalanda est détruite par les musulmans
1197 le général Aybak attaque le Gujarat et aurait tué 50 000 personnes
1197 l'armée du sultan Aybak attaque le Gujarat et tue 50 000 personnes
1197 Aybak de Ghazni attaque le Gujarat: 50 000 morts et 20 000 esclaves
1197 Aybak attaque le Gujarat et y massacre 50 000 personnes selon les chroniques
1197 Aybak de Ghazni envahit à nouveau le Gujarat
1198 conversion forcée des juifs d'Aden
1198 Averroes séjourne en Espagne et à Marrakesh; il est accusé d'hérésie par l'entourage du calife; ses livres de philosophie sont brûlés et lui même est banni.
1198 conversion forcée des juifs du Yémen sous peine de mort
1198 les juifs du Maghreb doivent revêtir des vêtements à manches immenses et “une calotte de la plus vilaine forme... et qui descendait en dessous des oreilles”
1199 pogrom à Ctésiphon en Perse à cause d'une mosquée qui empiétait sur le terrain d'une synagogue; le calife finit par convertir la synagogue elle-même en mosquée
1200 les bouddhistes sont totalement éliminés d'Inde par une dernière persécution
1200 à Shada au Yémen, tous les lieux de culte des juifs sont détruits
1200 ultime persécution des bouddhistes en Inde, qui disparaissent ou se réfugient au Népal et au Tibet
1200 prise et pillage de l'université de Odantpuri à Bihar par Muhammad Khalji
1200c le soufi illuminé Al Suhrawardi décapité à Alep
1200c destruction de l'université bouddhiste indienne de Vikrashila
1200c destruction de l'université bouddhiste indienne de Odantapura
1200c destruction de l'université bouddhiste indienne de Jagddala
1200c le bouddhisme disparait d'Inde après les persécutions musulmanes
1200c destruction de la cathédrale Saint Marc d'Alexandrie
1200c description par Ibn Asir de la conquête de l'Inde par Mohammad de Ghor: “ Le massacre d'Hindous fut immense; personne ne fut épargné sinon les femmes et enfants, et le carnage des hommes poursuivit jusqu'à ce que la terre en fut lasse”
1200c destruction du sanctuaire d'Ajmer au Rajasthan par Mohammed de Ghor: “il détruisit les colonnes et les fondations des temples à idoles et construisit à leur place des mosquées et medrese...”
1200c Mohammed de Ghor soumet Kuhram et Samana au Penjab: “Il prugea par l'épée le pays de hind du fléau de l'incroyance et du vice, le libéra du polythéisme et de la souillure du culte idolâtre... plus un temple ne subsista.”
1200c Kutub Din, général de Mohammed de Ghor prend Meerut dans l'Uttar Pradesh: “tous les temples à idoles furent convertis en mosquées”
1200c Kutub Din s'empare de Delhi: ...il construisit la Jaami Masjid à Delhi et l'orna des pierres et de l'or pris sur les temples démolis par les éléphants, et la couvrit d'inscriptions.”
1200c l'armée de Mohammed de Ghor se dirige vers Bénarès “qui était le centre du pays de Hind, et ils détruisirent près de 1000 temples, érigèrent des mosquées sur leurs fondations.”
1200c soumission de la tribu de la région d'Aligarh par Mohammed de Ghor: “trois tours furent construites avec leurs têtes aussi hautes que le ciel, leurs cadavres nourrirent les animaux. La terre fut libérés des idoles et de l'idolâtrie et les bases de l'incroyance furent détruites”
1202 prise de la capitale du Bengale, Nadia, et pillage
1202 massacre par Bakhtiar Kilij de 2000 moines bouddhistes à Odantpuri
1202 Bakhtyar envahit le Bengale et élimine tous les moines bouddhistes en croyant qu'il s'agissait de brahmanes
1202 Kutub Din s'empare de Kalinjar dans l'Uttar Pradesh: “les temples furent convertis en mosquées et centres de bonté... et le nom même de l'idolâtrie fut anéanti”
1202 Aybak de Ghazni attaque la ville de Kalanjara
1202 le musulman Bakthyar pille la ville de Magadha en Inde et massacre des moines bouddhistes
1202 prise de Kalinjar par Aibak; Nizami écrit: “les temples furent convertis en mosquées... 50 000 hommes furent asservis”
1202 prise et pillage de Nadiya par Muhammad Khalji: Badauni écrit: “les biens pillés tombèrent entre les mains des musulmans, et Muhammad détruisit les sanctuaires et temples idolâtres des infidèles...”
1202 Bakhtyar pille Magadha au Bengale et y massacre les moines bouddhistes
1202 destruction du temple indien de Nalanda par Khalaj
1202 destruction du temple indien de Vikramasila par Khalaj
1203 destruction de l'empire du Ghana
1207 A Pâques, massacre de 12 000 Arméniens autour de la cathédrale d'Ani
1207 destruction de l'empire nomade des Kara-Kitay
1209 destruction du temple de Prithvi Raj à Dehli par Qutubud Din Aibak.
1209 inscription sur la mosquée Quwwat al Islam à delhi: “Les matériaux pris à 27 temples d'idoles , de chacun 2 millions de delhiwals ont été utilisés dans la construction de la mosquée.”
1212 le sultan de Rum demande au juriste Ibn Arabi comment on doit traiter les infidèles: il reprend la convention d'Omar et déclare qu'il faut exhalter les croyants et abaisser les infidèles
1214c destruction par le feu de la bibliothèque d'un philosophe anonyme à Bagdad; le prédicateur jette lui même fièrement devant la foule un traité d'astronomie (ttémoignage d'un disciple de Maimonide)
1215c les églises coptes n'ont plus le droit d'acheter de la terre
1217 début des persécutions contre le soufi andalou Ibn Sabin =>1269
1218 le sultan fait fermer l'église du “Vieux Caire”
1218 destruction par le sultan de la cathédrale Saint Marc d'Alexandrie
1218 le sultan fait fermer l'église melkite
1218 le sultan fait fermer la synagogue du “Vieux Caire”
1220 les Alaouites sont presquee tous exterminés par les Kurdes sunnites
1223 As-Sharish signale l'existence de caravanes venant du Tékrour pour le pèlerinage à la Mecque, avec leurs centaines ou leurs milliers d'esclaves.
1224 toutes les synagogues de Fès au Maroc sont détruites
1224 les juifs du Maghreb doivent revêtir des vêtements jaunes
1224 Il n'existe plus aucun synagogue au Maroc après les persécutions des Almohades
1224 le théologien al Razi est accusé d'hérésie à Hérat et doit s'enfuir
1225 prise de Tifilis en Géorgie et massacre des non-convertis
1225 invasion de la Géorgie par Djelal Edin
1225 le chef géorgien Chalva est torturé puis exécuté par refus de se convertir
1225 prise de Tiflis par Djelal Edin; massacre des non-convertis, déportations
1225 la statue de la Vierge de la cathédrale de Tifilis est découpée en morceaux et jetée dans une rivière
1225 selon les chroniques, début d'une période de 5 années de massacres en Géorgie
1225c invasion de l'Arménie et de la Géorgie par Jalal Al Din Mangubirdi; pillage et destruction
1226 mort du théologien Al Rafii: ”Point n'est besoin que le pays de l'islam contienne des musulmans; pour qu'il existe, il suffit qu'il ait à sa tête un dirigeant musulman et qu'il soit soumis à l'islam de celui-ci.”
1227 récit de l'historien Ibn al Qifti (Histoire des Hommes Sages) sur la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie
1228 le chef de la communauté juive de Bagdad, Ash Shuwaik, demande à ne pas recevoir la gifle publique rituelle au cours de la perception de la capitation des infidèles; sa demande est rejetée.
1229 Sedrata la capitale des hérétiques kharidjtes est ravagée par les Almoravides
1231 attaque des Kurdes contre la ville de Tur Abdin et meurtre du patriarche Denosios Saliba II
1231 le sultan mamelouk écrit à propos des coptes, pour justifier les destructions d'églises: “ Un groupe de chrétiens corrompus a commis des actes agressifs et tyranniques et ont persisté dans leurs transgression, ce qui aboutit à l'abrogation de nos accords. Donc nous jugeons que nous devrons leur appliquer les obligations des lois et renforcer contre eux le Pacte d'Omar qui place tous ceux qui sont sous notre protection et notre sabre comme des otages”
1231 meurtre du patriarche assyrien Mar Denosios bar Saliba II dans le Tur Abdin
1232 massacre des juifs de Marrakech
1232 interdiction d'entrée pour les juifs et chrétiens à l'école de médecine de Damas
1232 l'église du Nilomètre est détruite
1232 pogrom et destruction de la communauté juive de Marrakesh
1234 le sultan Iltutmish envahit Malwa
1234 le sultan Iltutmish détruit le temple de Vidisha; Badauni décrit: “ ayant détruit le temple idolatre d'Ujjain construit 600 ans avant, appelé Mahakal, il l'arrasa , abattit la statude de Raj Vikramajit....fondit les idoles... ordonna aux gens de leur marcher dessus”
1234 destruction du temple indien de Bhilsa par Iltumish
1234 destruction du temple indien de Ujjain par Iltumish
1235 prise et pillage de Ujjain capitale de l'Inde centrale
1236 le sheikh Muin al Din Chisti est à Ajmer (Rajasthan): “grâce à son épée, au lieu des idoles et des temples du pays des infidèles, il y a maintenant des mosquées, mihrab et mimbar. Dans la terre où on entendait les cris des idolâtres, il y a maintenant le cri “Dieu est grand”. Ceux qui ont été convertis sur cette terre vivront jusqu'au jour du jugement dernier.”
1237 exil des derniers évêques du Maroc
1240 mort (circonstances?) de Muhiyud Din ibn Arabi, philosophe accusé d'incroyance par les oulémas de Bagdad; considéré comme plus incroyance que les chrétiens et les juifs; ses disciples sont persécutés comme incroyants
1240 vêtements discriminatoires au juifs en Egypte
1240 le chrétien Abu ibn Duhan est nommé chef du Diwan d'al Malik as Salih; les religieux jaloux écrivent de lui: “c'est un morceau de paille dans l'oeil de l'islam et un véritable furoncle sur le visage de la religion”
1240 mort du soufi Ibn Arabi d'Andalousie, longtemps persécuté et emprisonné pour hérésie décrétée par de nombreuses fatwas
1242 Ibn Qoudama (+620):” les ancêtres ont interdit le fait de s'asseoir avec les gens de l'innovation, de lire leurs livres et d'écouter leurs paroles”
1244 pillage de Jérusalem par les Mamelouks
1250 arrachage autoritaire des vignes à Tunis
1250 attaque de la grande église de Marie à Damas
1250 établissement de la dynastie mamelouk en Egypte et renforcement des mesures contres les juifs et chrétiens.
1250 vêtements discriminatoires au juifs à Tunis
1250 interdiction du vin en Egypte par Al Malik Aibek
1250c expulsion des juifs de Kairouan, devenue “ville sainte”.
1250c le sheikh al Adawi fait détruire la synagogue de Damas
1250c le sheikh al Adawi fait détruire l'église de la Cruxifiction de Jérusalem
1250c le sheikh al Adawi fait détruire l'église des Grecs d'Alexandrie, qui laisse sa place à une mosquée
1250c le philosophe juif Ibn Kammuna écrit l' “Examen des Trois Croyances”; la population appelle à son élimination; il est condamné au bûcher, mais parvient à s'échapper dans la clandestinité
1253 invasion de Malwa (Madhya Pradesh) par le sultan Iltutmish.” Il détruisit le temple idolâtre qui existait depuis 300 ans”
1253 le sultan Iltutmish attaque Ujjain (Madhya Pradesh): “aprèsa voir démoli le temple idolâtre de Mahakal, il renversa la statue de Bikramajit avec les autres statues de leurs piédestals, et les emmena à la capitale où elles furent déposées devant la Jaami Masjid pour être piétinée par les gens”.
1254 le mamelouk Balkan traverse le Gange et selon Badauni “il arriva dans le territoire de Katihar et mit à mort tous les hommes, même agés de 8 ans, et lia les femmes”
1255 Ala al Din chef des Assassins, est lui même assassiné
1260 destruction de l'église du Nilomètre de l'île de Ravdah
1260 attaque des chrétiens de Damas et destruction d'églises
1260 persécution des juifs et chrétiens de Syrie après la conquête mamelouk; les mesures anti-juives sont reprises, avec la législation sur les vêtements discriminatoires (chaussures de couleurs différentes etc...)
1260 émeute contre les chrétiens de Damas
1260 destruction à Damas de l'église Sainte Marie
1260 destruction à Damas de l'église des jacobites
1260 taxe de 150 000 dirhems sur les chrétiens de Damas
1260 début de la vague de persécutions des alaouites de Syrie par les Mamelouks
1260 pillage du quartier chrétien de Damas
1260 incendie de la grande église de Damas
1261 émeutes à Bagdad à cause de la nomination d'un infidèle à un haut poste
1261 invasion kurde du nord de l'Irak; exode des Assyriens vers le Nord.
1261 le couvent assyrien de Bakhdida est détruit par les Kurdes et toutes les occupantes disparaissent.
1261 révolte des musulmans de Castille
1261 début des raids du sultan Baybars contre la Palestine
1261 expulsion des chrétiens de Fès au Maroc
1261 fuite des assyriens de la région de Ninive devant une invasion kurde; destruction des villages et monastères
1261 massacre des occupants du couvent assyrien de Bakhdida
1262 pillage des églises d'Al Farama en Egypte
1262 l'église de Nazareth est détruite sur ordre de Baybars
1263 destruction d'ermitage et d'églises à Karafah en Egypte
1263 révolte des musulmans “mudejar” en Espagne, en dépit des “garantias” de la couronne de Castille, et la liberté de religion; ils sont encouragés par le nouvel empire mérinide du Maroc
1264 les chrétiens sont accusés sans preuve de l'incendie du Caire et doivent payer une énorme amende
1264 interdiction de l'alcool par le sultan Baybars en Egypte, y compris pour les infidèles; destruction de tous les cabarets
1265 le sultan Baybars fait torturer puis décapiter un moine dont on disait qu'il connaissait un énorme trésor
1265 sur ordre de Baybars, les chrétiens et juifs n'ont plus le droit de visiter le sanctuaire d'Hébron
1265 interdiction de visite du tombeau d'Abraham à Hebron pour les dhimmis
1265c une servante chrétienne d'un officier mamelouk de Baybars est brûlée vive pour avoir refusé de se convertir
1266 pillage de Tarse par les Arabes
1266 le caveau des Patriarches d'Hébron est converti en mosquée et interdit aux juifs et aux chrétiens
1267 le sultan mamelouk Baybars interdit aux juifs de pénétrer dans la caveau des Patriarches à Hébron; l'interdiction prend fin en 1967
1267 pogrom anti chrétien à Bagdad
1268 émeute à Bagdad contre les chrétiens et leur chef Denha I
1268 massacre d'Antioche par le Mamelouk Baibars, qui choque même les chroniqueurs arabes
1268 les Mamelouks prennent Antioche; massacre de la population chrétienne, destruction des églises et déportation des enfants.
1268 l'évêque assyrien de Gazarta, Mar Khnanishu est lapidé et son corps est ensuite exposé
1268 le théologien Ibn Taymiya fait décapiter un Arabe chrétien accusé de blasphème.
1268 le patriarche fuit Antioche
1268 le sultan Baybars massacre les habitants chrétiens d'Antioche et convertit de force les survivants
1268 destruction de toutes les églises d'Antioche et du patriarchat
1268 prise d'Antioche par les Mamelouks; même les chroniqueurs musulmans sont choqués par les massacres d'infidèles
1268 attaque d'Antioche par les Mamelouks: massacre des hommes, destruction des églises, déportation des enfants
1268 l'évêque assyrien de Gazarta, Mar Khnanishu, est lapidé
1270 le sultan Baybars fait détruire toutes les églises d'Antioche au cours de sa visite
1270 suicide du mystique Ibn Sabin après des persécutions
1270c ségrégation généralisée des juifs en Andalousie
1274 pillage de Tarse par les Arabes
1274 invasion et destruction par les Mamelouks des trois royaumes chrétiens de Nubie; vente des habitants.
1274 un moine nestorien de Mossoul accusé de fornication est forcé de se convertir
1274 destruction par les Mamelouks des royaumes nubiens chrétiens, et ouverture d'un bassin pour le commerce des esclaves
1275 décapitation en haute Egypte d'un notable chrétien pour blasphème
1275 pogrom à Fez à cause de la nomination d'un infidèle à un haut poste
1275 raids des Marocains mérinides en Espagne
1275 pillage de la petite Arménie par le sultan Baibars
1275 Al Maqhrizi signale au XIIIème la vente de 10.000 Soudanais suite à une expédition militaire à plusieurs lieues à l'Est de "Mali"
1275
1275 conversions forcées de juifs au Maroc
1276 émeute anti juive à Fès
1276 les Mamelouk égyptiens interviennent dans les affaires internes de la Nubie chrétienne et la soumettent
1276 pogrom contre les juifs de Fès
1276 massacre de juifs à Fez
1278 sous le mamelouk Kalawun, édit d'interdiction de charges publiques pour les chrétiens, à moins de conversion.
1279 les fonctionnaires chrétiens sont renvoyés par les Mamelouks
1280c les chrétiens d'Egypte n'ont plus le droit de s'adresser aux musulmans dans les rues
1281 manuscrit grec conservant une formule de conversion pour les musulmans au christianisme: “J'anathèmise toutes les ordonnances de Mahomet dans lesquelles... il excite les Sarrasins à les hair et à les massacrer, appelant voie de Dieu la guerre contre les chrétiens...”
1282 le patriarche maronite David d'Hadshit est décapité sur ordre du sultan Qalaun
1284 a Bagdad, le médecin juif Ibn Kammuna meurt enfermé dans une malle après avoir écrit “un livre dans lequel il faisait preuve d'irrévérence envers les prophéties”; il échappe à un lynchage et on le menace du bucher.
1285 les Arabes et Kurdes prennent Arbèles, la pille, détruisent les maisons des Assyriens.
1285 le gouverneur assyrien d'Arbèles, ville chrétienne, Isa Bar Mokates est pendu par les pieds puis brûlé vif.
1285 Arabes et Kurdes attaquent la ville d'Arbèles et détruisent la ville; le gouverneur Isa Bar Mokates est pendu par les pieds et brûlé vif.
1285 prise de la ville d'Angelocomè par Osman et captivité des habitants chrétiens
1285 Osman fait éventrer le chef byzantin kalanos; pour l'historien J. von Hammer, c'est le premier acte barbare des Ottomans contre les chrétiens
1288 selon Bar Hebraeus, les Kurdes prennent dans le village de Bakhdida 12 jeunes hommes et les tuent pour terroriser la population
1288 conversion de l'église de Melangeia en mosquée par Osman
1289 les Kurdes attaquent 70 villages assyriens; 500 morts et 1000 enfants capturés.
1289 massacre de religieuses chrétiennes à Tripoli en Palestine par l'armée de Kalavun
1289 les fonctionnaires chrétiens sont renvoyés par les Mamelouks
1289 les Kurdes attaquent 70 villes et villages assyriens
1290 destruction de l'église al Muallaqa de Fustat en Egypte dans une émeute
1290 vêtements discriminatoires aux juifs en Egypte
1290 le calife al Malik al Asraf ordonne la conversion de tous les fonctionnaires dhimmis, sous peine de mort
1290 destruction du temple indien de Jhain par Khalaj
1291 décapitation du juif converti Sad al Dawla grand vizir d'Argun Khan en Iran, rang qui provoquait la colère de la cour musulmane
1291 Baidawi, un des plus grands exégètes du Coran écrit: “Emparez vous de quiconque s'est ouvertement ou secrètement détourné de sa foi et tuez le, là où il se trouve, comme n'importe quel autre infidèle. Rompez tout lien avec lui, n'écoutez aucun intercession en sa faveur.
1291 conversion forcée des juifs de Tabriz en Perse
1291 prise et destruction totale de Tyr par les Mamelouks
1291 selon l'historien musulman perse Wassaf: “les juifs furent opprimés et leurs biens pillés à travers le pays d'islam”
1291 conversion forcée des juifs de Tabriz
1291 en Perse, le ministre juif Sad ad Dawla est exécuté dès la mort du prince mongol Arghun
1291 tous les fonctionnaires juifs de Perse sont renvoyés
1291 destruction par Jalaluddin Khalji des temples hindous de Chain
1291 pogrom anti juif à Bagdad
1292 début du massacre des chiites libanais par les Mamelouks et Druzes =>1305
1292 invasion de la Géorgie par les Mongols islamisés; persécutions, destructions d'églises et de monastères
1292 Allaudin Khalji attaque Vidisha en Inde; il fait fondre l'idole, selon Badauni.
1292 destruction du temple indien de Bhilsa par Khalaj
1292c Ala ud Din attaque et ravage le royaume hindou de Devagiri
1293 émeute anti-copte dans les rues du Caire à cause d'un riche copte qui avait osé monter à cheval ; massacre de coptes et pillage de leurs maisons
1293 destructions de synagogues en Egypte
1294 vague de destruction d'églises et synagogues à Damas
1294 vague de destruction d'églises et synagogues au Caire
1294 vague de destruction d'églises et synagogues à Alexandrie
1294 vague de destruction d'églises et synagogues à Qush en Egypte
1294 vague de destruction d'églises et synagogues à la Béhéra en Egypte
1294 le célèbre théologien Ibn Taimiya commence sa carrière en ordonnant la décapitation d'un chrétien couiple de blasphème
1294 destructions de synagogues en Egypte
1295 en Perse, l'Ilkhan mongol Ghazan se convertit; l'islam devient religion d'Etat, avec conversion hautement recommandée.
1295 Kazan Khan ordonne la destruction de toutes les églises de Mésopotamie
1295 le patriarche assyrien Mar Yabhlaha est torturé en vue de sa conversion; il est ensuite exécuté.
1295 destruction de l'église assyrienne de Mar Shalita
1295 le Mongol Ghazan Khan se convertit à l'islam; il met en place un système d'oppression fiscale des minorités
1295 destruction des vestiges bouddhistes d'Iran par Ghazan Khan
1295 destruction du temple indien de Devagiri par Khalaj
1295c Jajalud Din s'empare du palais de Jhain au Rajasthan: “les idoles qu'il vit l'émerveillèrent... le jour suivant, il fit lapider ces idoles d'or. Les colonnes de bois furent brûlées sur son ordre.... deux statues de bronze... il les brisa et les morceaux furent distribués”
1295c inscription sur le mausolée de sheikh Abdullah shah Changal à Dhar: “l'homme-lion est venu du centre de la relion vers le vieux temple avec une armée puissante. Il a détruit les images des dieux faux et a transformé le temple des idoles en mosquée... les coutumes des infidèles sont devenues obsolètes et ont été abolies.”
1296 persécution des nestoriens par les Kurdes
1296 Ala ud Din devient sultan en Inde; il interdit l'alcool, crée des lois discriminantes contre les infidèles et incite à maltraiter le clergé hindou
1297 invasion du Gujarat et fuite des Parsis déjà réfugiés d'Iran
1297 Ala Al Din attaque la ville assyrienne d'Amedia: massacre, destruction d'églises et capture de 12 000 esclaves.
1297 la communauté parsi du Gujarat fuit l'invasion musulmane vers l'est.
1297 les Mamelouks envahissent le Liban et persécutent les chrétiens et musulmans hérétiques qui s'y étaient réfugiés
1297 invasion du Liban par les Mamelouks et soumission des chrétiens et hérétiques musulmans
1297 ala Al Din prend Amida, massacre la population, détruit les églises, et déporte 12000 assyriens
1297 Ala ud Din attaque et ravage le royaume hindou du Gujarat; selon la chronique de Wassaf, il y massacre toute la population
1298 description de la conquête musulmane par Alauddin Khalji en Inde par Kanhadade Prabandha (1456): “L'armée conquérante brûla les villages, dévasta la terre, pilla les richesses de la population, s'empara des prêtres, des enfants et des femmes, les fouetta, ... et convertit les prisonniers en Turcs soumis”
1298 Kampala Devi, le reine de Gujarat, est capturée et emprisonnée dans le harem d'Allauddin de Dehli.
1298 seconde destruction du temple hindouiste de Somnath
1298 les généraux mamelouks Ulugh Khan et Nusrat Khan pillent Surat et Cambay en Inde
1299 le sultan mamelouk fait fermer toutes les églises d'Egypte au cours de la visite d'un roi marocain, pour ne pas le désobliger...
1299 destruction du temple indien de Somnath par Ulug Khan
1300 le roi musulman du Mali tolère les infidèles mais pour mieux les déporter ensuite dans les mines
1300 destruction du monastère d'Al Khandak du Caire
1300 destruction du monastère de la Vierge à Atrib en Egypte
1300 vague de répression islamique au Gujarat par Ala Ud Din: extorsion, interdiction de l'alcool, espionnage de la population, sharia.
1300c destruction des bois sacrés des tribus Hawsa du Katsina
1300c à l'avènement du Mongol musulman Uljaytu, vague des destruction de synagogues et d'églises à travers l'Iran
1300c le théologien Ibn Taymiyya édicte une fatwa contre les hérétiques alaouites: “ils sont de plus grands infidèles que les chrétiens ou les juifs, pires encore que les idolâtres.” Il juge que le jihad est licite contre eux, qu'il est légitime de les tuer et de les piller.
1300c destruction d'églises à Qush par les fidèles du soufi al Qusi
1300c destruction d'églises à Assiut par les fidèles du soufi al Qusi
1301 début de la persécution des juifs en Egypte
1301 décapitation au Caire du philosophe Fathadin pour avoir critiqué le Coran
1301 condamnation à mort (et fuite) du mystique Shams Addin Al Badjariki à Damas
1301 vague de violence anti chrétienne en Egypte
1301 au cours de la visite d'un roi marocain en Egypte, le sultan mamelouk exige la fermeture de toutes les églises.
1301 émeutes contre les infidèles au Caire; nombreuses conversions forcées encouragées par les Mamelouks
1301 émeutes anti-chrétiennes au Caire,avec conversions forcées sous menace de mort
1301 le cadi ar Rifaa rend un fatwa qui autorise la démolition de tous les lieux de culte chrétiens et juifs ; elle est mise en action par la foule, avant qu'un autre religieux rend un avis contraire, réservant ce sort aux lieux de culte nouveaux
1301 fermeture des lieux de culte infidèles en Egypte
1301 en Egypte, “une catastrophe vint frapper les dhimmis”; mesures énergiques par un décret de discrimination des infidèles: vêtements bleux pour les chrétiens et jaunes pour les juifs; obligation de monter des ânes; en cas de désobéissance, le pillage de leurs biens et le viol de leurs femmes est autorisé
1301 révocation de tous les fonctionnaires par al Malik an Nasir
1301 destruction du temple indien de Jhain par Khalaj
1301 vague de destructions d'églises en Egypte
1301 destructions de synagogues en Syrie
1302 victoire de Bapheos près de Nicomédie sur les Byzantins
1302 en Egypte, réitération des mesures énergiques par un décret de discrimination des infidèles: vêtements bleux pour les chrétiens et jaunes pour les juifs; obligation de monter des ânes; en cas de désobéissance, le pillage de leurs biens et le viol de leurs femmes est autorisé
1303 après le siège de Chitor au Rajastan, les défenseurs sont décapités (30 000 d'après les textes)
1303 prise de Nicée et pillage par les Ottomans
1303 abolition par le sultan Baybars de la fête copte du Martyr en Egypte
1303 Ala ud Din fait exécuter 30 000 prisonniers indiens à Chitor
1303 massacre de 30 000 personnes à la prise de Chitor au Rajastan par le sultan Firuz
1303c le sheikh at Tibi écrit des infidèles couronnés de turban humiliants: “ il semble que l'aigle céleste... ait vidé ses entrailles sur leurs têtes”
1304 expulsion des chrétiens d'Ephèse
1304 destruction par Tamerlan de la ville de Tana sur le Don; tous les chrétiens sont asservis
1304 condamnation à mort du soufi al Bajariqi pour hérésie puis fuite
1305 les Mamelouks attaquent les druzes, chrétiens et shiites de Kesrwan au Liban
1305 emprisonnement du théologien Ibn Taimiya accusé d'anthropomorphisme
1305 persécution des maronites et des hérétiques shiites du Liban par les Mamelouks
1305c le poète al Waddai écrit des infidèles en Egypte: “ils ont été contraints de porter des turbans humiliants qui par un effet de la malédiction céleste augmentent leur embarras”
1306 le théologien fondamentaliste Ibn Taymiya est emprisonné au Caire et menacé par la foule parce qu'il exige la destruction des soufis et du culte des saints.
1307 massacre des chrétiens de Khios par les Ottomans
1307 pillage de Tripoli du Meandre par les Ottomans
1307c massacre des habitants d'Ephèse par les Ottomans
1307c pillage de Gangra par les Ottomans
1307c pillage de l'église St Jean d'Ephèse
1307c pillage de l'église Ste Marie d'Ephèse
1308 le commentaire de Fakhr ud Din Ar Razi publié au Caire estime que l'apostat doit être exécuté
1308 le théologien Ibn Taymiya passe 8 mois à rédiger une Réfutation de la Logique Grecque
1308 après des plaintes auprès du sultan, l'église Sainte Barbe du Caire perd ses décorations
1309 en Egypte,le juriste Ibn Taymiya persuade le sultan qu'il faut augmenter très fortement les taxes sur les infidèles.
1310 massacre des chrétiens d'Irbil et destruction de toutes les églises de la ville
1310 Arabes et Mongols prennent la ville d'Irbil et massacre tous les habitants assyriens ne pouvant pas être vendus; les témoignages disent qu'il n'y avait plus personne pour enterrer les morts.
1310c le juriste Ibn Taymiyya critique et maudit les chrétiens de Damas, fêtard et superstitieux selon lui
1310c Ala ud Din fait exécuter 20 000 Mongols nouveaux convertis jugés incertains
1310c destruction du temple indien de Vijapur par les troupes de Khalaj
1310c
1310c le sultan Alaud din Khilji s'empare de la région de Vidisha dans le Madhya Pradesh: “il jeta à la rivière les idoles qu'il y avait ramassées”.
1310c le sultan Alaud din Khilji s'empare de la région de Devagiri dans le Maharshtra: “ il détruisit les temples des idolâtres...”
1311 A Delhi, le sultan Ala Ud Din fait exécuter 20 000 Mongols nouveaux convertis
1311 destruction du temple indien de Chidambaram par Malik Kafur
1311 destruction du temple indien de Madurai par Malik Kafur
1313 le théologien Ibn Taymiya est chargé par les Mamelouks d'organiser l'inquisition contre les shiites à Damas, à coup de fatwas.
1314 décapitation du chrétien Musa ben Saman pour avoir converti un musulman
1314 au Caire, un musulman monte sur son cheval, prend son sabre et décide de massacrer le plus d'infidèles possibles; il en blesse trois et déclare ensuite “Je me suis dressé pour faire triompher la religio d'Allah et massacrer les dhimmis”
1314 début du siège de Pruse par les Ottomans
1315 les Mamelouks imposent un roi musulman en Nubie;fin officielle du christianisme nubien
1315 un prince musulman devient roi dans la Nubie chrétienne;début des conversions et des rafles d'esclaves vers l'Egypte
1316 décapitation d'Ahmed le russe à Damas pour irrespect envers la loi et le Coran
1317 la cathédrale de Dongola (Nubie?) est convertie en mosquée
1317 conversion du roi nubien Sanbu; conversion automatique du royaume; conversion de la cathédrale de la capitale du Mukurra en mosquée
1318 décapitation de Rashid aldin Tabid historien et ministre perse, juif converti qui provoqua la colère des élites musulmanes
1318 conversion forcée des juifs de Tabriz en Perse
1318 décapitation du ministre juif converti Rashid ad Din; sa tête est promenée sous les cris de “ c'est la tête du juif qui a insulté le nom de Dieu; que Dieu le maudisse”
1318 conversion forcée des juifs de Tabriz
1320 décapitation à Damas de l'employé d'un marchand se prétendant prophète
1320 Ibn Taymiya est emprisonné à Damas pour avoir maudit le culte des saints
1320 le roi de Grenade Farag impose des signes distinctifs aux juifs
1320 fatwa d'Ibn Taimiya contre les hérétiques nusairiya de Libye, qu'il considère encore pire que les juifs et les chrétiens et dont il exige la rapide réislamisation
1320 emprisonnement du théologien Ibn Taimiya accusé d'hérésie
1320 le patriarcat assyrien est déporté de force d'Arbèles vers Alkoosh
1320c le sultan Mubarak shah Khalji s'empare de Warrangal (Andhra Pradesh): “ils brulêrent tous les jardins et les bois. Ce paradis des idolâtres est devenu un enfer.”
1321 vague de violence anti chrétienne en Egypte; 60 églises et monastères détruits
1321 campagne de calomnies contre les coptes, qui aboutit à la destruction de 60 églises par la foule
1321 le sultan Nasir oblige les chrétiens et les juifs égyptiens à porter des turbans bleus et jaunes et des clochettes dans les bains; ils doivent monter sur des ânes à l'envers, la tête vers la queue...
1321 destruction d'une synagogue karaïte à Damas
1321 destruction d'églises à Damanhur en Egypte
1321 destruction par la foule de l'église de Zuhri à Hamra en Egypte
1321 émeutes anti-chrétiennes à Damas
1321 massacres de chrétiens dans les rues du Caire
1321 pillage d'un couvent à Hamra en Egypte; les soeurs sont asservies
1321 destruction par la foule de l'église de Saint Ménas à Hamra en Egypte
1321 destruction d'églises à Qush en Egypte
1321 au Caire, un faqir s'écrie devant la foule: “détruisez les temples d'iniquité et d'infidélité!”; début d”une vague de démolition des églises
1321 destruction d'églises à Alexandrie
1321 révocation de tous les fonctionnaires par al Malik an Nasir
1321 pillage de la Thrace et de la Macédoine par les Ottomans
1323 destruction du temple indien de Pillalamarri par Ulug Khan
1324 pélerinage à la Mecque du roi malien mansa Musa, accompagné de 500 esclaves
1324 attaque du village assyrien de Qaraqosh; destruction de 4 églises
1325 début du règne du sultan indien Mohammed ibn Tuglaq: l'historien al Umri dit de lui: “le sultan ne cessa jamais de montrer un grand zèle à faire la guerre aux infidèles... chaque jour, des milliers d'esclaves étaient vendus, tant était grand le nombre de prisonniers”
1325 Ibn Battuta décrit Delhi du temps du sultan Ben Tughlaq: “près de la porte orientale de la mosquée, il y a deux très grandes idoles de bronze réunies par des pierres. Toute personne qui entre ou sort de la mosquée marche dessu. Sur le site de la mosquée il y avait avant un “Bud Khane” qui est une maison de l'idolâtrie. Après la conquête de Dehli, elle fut transformée en mosquée”.
1325 mort du poête soufi persan Amir Khusrau, qui célèbre dans ses oeuvres les invasions sanglantes de l'Inde: “Le pays entier, par les sabres des guerriers saints, est devenu comme une forêt dénudée de ses branches par le feu... les vapeurs de l'infidélité ont été dispersées... L'islam est triomphant, l'idolâtrie est soumise...
1325 ambassade du Négus pour demander au sultan d'arrêter de persécuter les chrétiens et de détruire les églises
1326 décapitation au Caire du philosophe Ismail Al Kurid pour avoir critiqué le Coran
1326 le shams Adin Al Djauzya est persécuté à Damas, pour soupçon d'hérésie: prison, fouet, humiliations publiques
1326 décapitations de plusieurs chrétiens apostats à Damas
1326 long siège, prise et pillage de Pruse, qui devient la première capitale des Ottomans
1326 Ibn Taymiya est emprisonné à Damas pour avoir maudit le culte des saints
1326 emprisonnement du théologien Ibn Taimiya accusé d'hérésie
1327 le sultan Ibn Tughlaq décide de déplacer sa capitale; des milliers d'indiens disparaissent dans la déportation entre Delhi et Daulatabad; il revient 1332
1327 mort d'ibn Taimiyya, juriste et exégète; une fatwa d'incroyance avait été édictée contre lui pour le tuer
1327 prise de Lopadion en Bithynie
1327 avis du théologien Ibn Taimiyya: “les musulmans sont d'accord pour interdire aux juifs et aux chrétiens de construire des églises et synagogues dans les villes fondées par les musulmans”
1328 mort du théologien Ibn Taymiyya d'Harran, emprisonné et persécuté
1328 mort du juriste Ibn Taymiya dont une des thèses légitime le jihad contre un régime qui n'applique pas la charia, ou l'applique mal; il influence encore les mouvements islamistes
1328 mort d'Ibn Taymiya; adversaire des soufis et du culte des saints; il est enterré dans le cimetière soufi de Damas et sa tombe fait maintenant l'objet d'un culte
1328 mort d'Ibn Taymiya, théologien de référence pour les wahhabites, théoricien de l'intolérance et du refus du rationalisme; il est aussi célèbre pour sa fatwa qui “ permet l'assassinat de moines chrétiens, s'ils se mêlent aux hommes en terre d'islam pour les inviter à leur religion”
1328 mort d'ibn Taimiyya; les titres de quelques uns de ses ouvrages sont: “Le problème des églises/ La honte des gens de l'évangile/ Séloigner des peuples de la géhènne”
1329 victoire de Pelekanon sur les Byzantins
1330c humiliation publique et emprisonnement du théoogien al Tufi au Caire
1331 Ibn Battuta visite les sultanants esclavagistes de Kilwa et Mogadiscio
1331 prise de Nicée par les Ottomans
1331 première medrese ottoman, construite sur le site d'une église convertie en mosquée
1332 le roi d'Ifat (Nubie) Sabredin attaque l' Erythrée chrétienne; destruction de toutes les églises et conversion forcée du clergé
1333 conversions forcées des juifs de Bagdad
1333 conversion forcée des juifs de Bagdad
1333 le voyageur Ibn Battuta se plaint du fait que Djenkchi Khan djagataï, permette aux juifs et aux chrétiens de réparer leurs lieux de culte
1333 pillage des synagogues de Bagdad
1333 pillage du quartier juif de Bagdad et destruction de la synagogue principale
1333 conversion forcée des juifs de Bagdad
1333 à Bagdad, les chrétiens doivent se vêtir de bleu et les juifs de jaune
1333 apparition chez Ibn Battutah du mot “Hindukush”, tueur d'Indiens, nom donné à la région montagneuse d'où proviennent les envahisseurs de l'Inde
1333 conversions forcées de juifs à Bagdad
1334 conversions forcées des juifs de Bagdad
1334 le soufi Shihab al Din est torturé et décapité à Delhi
1334 au cours de son séjour à Delhi, Ibn Battuta remarque que des centaines de personnes y sont décapitées, battues et fouettées par jour
1334 le voyageur Ibn Battuta décrit la justice dans le sultanat de Dehli, alors qu'il est nommé juge: il évalue à 200 par jour le nombre de personnes enchaînées puis punies, qui passent devant lui (décapitation torture ou fouet).
1335c le soufi Shihab al Din est torturé puis décapité par le sultan de Dehli
1337 prise et pillage de Nicomédie par les Ottomans
1339 dans la capitale d'Almalik (Asie centrale), destruction de l'évêché, du monastère franciscain; exécution de 5 moines et de laïcs
1340 destruction de l'église Sainte Barbara du Caire à cause de sa restoration trop brillante; remplacée par un mirhab
1340 pillage de la Thrace et de la Macédoine par les Ottomans
1340c l'armée musulmane de Tughluq attaque Qarachal dans l'Himalaya
1340c les révoltes hindoues de Jat et Rajput sont réprimés; les populations sont déportées à Dehli et converties de force
1340c Ibn Battuta reçoit en cadeau du sultan de Dehli 200 esclaves hindous
1341 décapitation à Damas du mystique Othma, Addakaki pour hérésie
1342 destruction de l'église d'Az Zuhri pour agrandir un hippodrome de dromadaires
1342 destruction de l'église Saint Ménas du Hamra par la foule en Egypte
1342 incedie des églises des puits et des Vierges à Hamra
1342 décapitation d'Ibn Sakakini à Damas, pour avoir injurié les deux premiers califes , Aicha et Hafsa
1342 Ibn Battuta tente d'islamiser les habitants des Maldives; il impose le voile, provoque un scandale en faisait mutiler un voleur, et décide d'épouser 4 femmes
1342 Ibn Battuta remarque que dans la région de Mabar, les chefs musulmans font empaler les hindous ne respectant pas la sharia; il est critique, parce que ce châtiment n'est pas coranique
1343 décapitation à Damas du théologien hasan Sakalini pour avoir critiqué les premiers califes
1344 conversion forcée des juifs de Bagdad
1344 conversion forcée des juifs de Bagdad
1344 conversions forcées de juifs à Bagdad
1347 plainte des chrétiens dont les femmes et les enfants se font battre en allant dans les églises de Misr
1347 installation dans l'Inde centrale de la dynastie des Bahaman, qui aurait tué environ 100 000 Indiens
1348 décapitation au Caire du chrétien converti Michel az Zahiri pour matérialisme
1348 pillage de la Thrace et de la Macédoine par les Ottomans
1349 pillage de la Serbie par les Ottomans
1350 le sultan Bahmanshah attaque le royaume indien de Warangal
1350c Ilyas Shah du Bengale envahit le Népal et détruit le temple Svayambhunath à Katmandou.
1350c Ilyas Shah du Bengale envahit Orissa et détruit les temples
1351 procès de Juifs (au Caire?) accusés de profanation, qui doivent choisir entre la conversion ou la mort
1351 avènement du sultan de Delhi Firuz, dont on ddit qu'il possédait 180 000 esclaves pour son usage personnel
1351 mort du sultan Muhammad ben Tughlaq: “le sultan qui règne maintenant a réussi ce qu'aucun roi n'avait fait avant. Il a accompli la victoire, la domination, la conquête, la destruction des infldèles, la capture de magiciens. Il a détruit les idoles que le peuple de l'Hindoustan avait cachées en vain.” (Shihabud Din Abul Abbas)
1351 les Turcs attaquent l'Europe pour la première fois
1351 le sultan Firuz affirme posséder 180 000 esclaves dans Delhi, qu'il a converti lui-même
1352 conquête de la Thrace par les Ottomans
1353 un chrétien de Tor dans le Sinai blasphème contre l'islam pour obtenir le martyre; il l'obtient: on le fouette une semaine, on lui coupe la tête et on le jette au feu
1354 décapitation d'un anonyme à Damas pour avoir dit du mal d'Abou Bakr
1354 vague de violence anti chrétienne en Egypte provoquée par des prédicateurs
1354 prise de Gallipoli par les Turcs
1354 les Ottomans prennent Gallipoli
1354 émeutes anti copte au Caire
1354 campagne de conversions forcées de coptes, avec obligations strictes pour vérifier la foi des nouveaux convertis.
1354 interdiction de la fête copte de la crue du Nil.
1354 prise et pillage de Gallipoli par les Ottomans
1354 raids ottomans sur la Thrace
1354 les infidèles du Caire doivent porter des petits turbans, et doivent descendre de leurs ânes quand ils rencontrent un musulman
1354 les infidèles égyptiens n'ont pas le droit de porter des noms musulmans
1354 reprise des violences anti-chrétiennes en Egypte
1354 confiscation des biens immobiliers des monastères en Egypte
1354 la châsse contenant le doigt d'un martyr thaumaturge est brûlée en place publique, et les cendres sont jetées au Nil
1354 révocation de tous les fonctionnaires par al Malik as Salih
1354 pogrom anti-copte au Caire
1354 interdiction des rites chrétiens concernant la crue du Nil
1354 confiscation de monastères en Egypte
1355 un shiite irakien anonyme est décapité pour hérésie à Damas, après avoir été fouetté
1355c début des fatwas contre les coptes
1356 en Syrie, tous les fonctionnaires dhimmis sont renvoyés
1357 hadith retrouvé par Ibn an Naqqas: “on ne bâtira pas d'églises en pays d'islam et on ne réparera pas celles qui tombent en ruine”
1357 le juriste Ibn Naqqas écrit un traité en faveur les restrictions de liberté des infidèles; ils doivent descendre de leur ânes quand ils passent devant une mosquée; leurs vêtements doivent être de mauvaise qualité pour ne pas vexer les musulmans; le turban leur est interdit
1357 le juriste égyptien al Nakkash proclame une fatwa contre les chrétiens: “Les musulmans ne doivent pas offrir aux infidèles leur amitié ou leurs services; les musulmans ne doivent pas avoir d'autres sentiments que la haîne pour les infidèles”
1358 fatwa du juriste 'égyptien al Nakkash: “ les musulmans ne peuvent pas offrir aux incroyants ni leur amitié ni des postes; les musulmans ne peuvent avoir d'autres sentiments pour les incroyants que la haîne”
1358c élimination presque définitive des chrétiens nestoriens d'Asie Centrale par Tamerlan
1359 destruction du temple indien de Puri par Firuz Tulug
1360 décapitation à Damas pour blasphème d'un farinier Othman Ibn Dababid
1360 décapitation d'un balayeur de Damas pour blasphème
1360 emprisonnement d'un tailleur de Damas qui avait dit que les pharaons étaient musulmans
1360 menaces du sultan Hasan envers les hérétiques qalandariya qui doivent “suivre les modes des musulmans et abandonner celles des Persans et manichéens”
1360 massacre d'hérétiques shiites par Firuz Shah, et destruction de leurs livres par le feu
1360 Firuz Shah détruit le temple de Jaganath à Puri
1360 Firuz Shah détruit les temples de la région de Orissa, et écrit lui même leur destruction dans le Sirat i Firoz Shahi
1360 Firuz Shah attaque une île près d'Orissa: ses troupes transforment “l'île en un bassin du sang du massacre des infidèles”
1360c persécution des shiites indiens par Firuz
1360c Firuz Shah envoie l'idole indienne de Jvalamukhi à Médine en trophée
1360c Firuz Shah détruit le sanctuaire de Jvalamukhi à Nagarkot; Firistha écrit: “le sultan détruisit les idoles, écrasa les morceaux, les mélangea à de la viande de vaches, les mit dans des sacs qu'il accrocha aux cous des brahmanes”
1361 exil puis meurtre du prêtre assyrien Mar Gregorios Bit Qinaya à Bagdad
1363 décapitation du soufi al Dakkaki pour hérésie, blasphème, injures aux prophètes et panthéisme
1365 décapitation d'un anonyme à Damas pour avoir dit du mal d'Abou Bakr successeut de Mahomet
1365 le sultan mamelouk Shakhban confisque les propriétés des églises
1365 le sultan mamelouk Shakban confisque les biens des monastères et laisse la foule piller les églises coptes
1367 le patriarche maronite Gabriel d'Hajoula est brûlé vif à Tripoli.
1368c jugement du chroniqueur Shams Siraj Alif sur les règnes de Ben Tughlaq et de son fils Firuz: “...ils furent les souverains choisis par le tout-puissant parmi les croyants, et au cours de leurs règnes, partout où ils trouvèrent un temple idolâtre, il le détruisirent.”
1368c le chroniqueur Shams Siraj Alif est témoin de l'exécution par le feu d'un brahmane ayant refusé la conversion à Dehli.
1369 prise de Balkh par Tamerlan; massacre total de la population
1374 attaque de la nouvelle Arménie par les Mamelouks
1375 prise de Sis, capitale de Petite Arménie par les Mamelouks
1375 prise de Nish en Serbie
1375 l'empereur de Chine demande au sultan d'Inde de povoir faire reconstruire un temple bouddhiste détruit; le sultan lui répond qu'il lui faudra d'abord payer un tribut...
1375 Ibn Khaldûn signale l'existence de caravanes venant du Tékrour pour le pèlerinage à la Mecque, avec leurs centaines ou leurs milliers d'esclaves.
1375c exécution d'un copte en Egypte pour n'avoir pas assez prié!
1375c dans ses Mémoires, Firuz Shah se vante de posséder 180 000 esclaves hindous
1375c le sultan Firuz shah s'empare du fort de Jajnagar: “...il y avait une idole de pierre que les infidèles appelaient Jagannath... il la prit, l'emmena à Delhi et la place dans une position honteuse.”
1377 Tamerlan ravage Zarendj la capitale du Sistan et élimine tous les habitants sans exception
1377 Tamerlan ravage la ville de Sabzavar et exécute 2000 esclaves, dont les corps sont intégrés à un monument
1378 interdiction en Egypte des fêtes de la nouvelle année des dhimmis
1379 Tamerlan interdit l'élection des chefs jacobites sur les territoires qu'il contrôle
1379 prise de Khowaresm par Tamerlan et pillage
1380 décapitation d'un groupe de chrétiens du Caire qui se dénoncent comme apostats
1380 Firuz Shah fait exécuter des milliers d'hindous et en asservit 23 000
1380c conversion du temple de Kali Mandir au Kashmir en mosquée
1380c le sultan Firuz fait graver une longue inscription près de la jaami Mesjid de Firuzabad: “ces gens ont érigé de nouveaux temples idolâtres dans la ville et les environs en contradiction avec la loi du prophète qui déclare que de tels temples ne doivent pas être tolérés. Sous l'inspiration divine, j'ai détruit ses édifices et j'ai tué les chefs de l'infidélité qui poussaient les autres à l'erreur... (au village de Maluh, au cours d'une fête), je suis venu en personne et j'ai ordonné que les chefs de ces gens et les promoteurs de ces abominations soient exécutés; j'ai détruit leurs temples idolâtres et à leur place j'ai construit des mosquées.”
1381 prise de Hérat par Tamerlan; érection de pyramides de têtes
1381 prise de la ville d'Isfarayin dans le Mazanderan; massacre de la population
1382 prise de Sofia par les Turcs
1382 prise et pillage de Sofia par les Turcs
1383 décapitation de Shams Adin Maki, écrivain, pour hérésie
1383 décapitation à Damas d'un chrétien anonyme apostat
1383 prise de Kandahar par Tamerlan; pyramides de têtes
1384 M. ben Makki poète et juriste chiite décapité à Damas
1384 pillage de la Bosnie par les Ottomans
1384 prise et pillage de Balkh par Tamerlan
1384 prise et pillage de Khorasan par Tamerlan
1384 prise et pillage de Shiraz par Tamerlan
1385 fuite des Maï, rois tchadiens vers le sud, pour échapper à l'invasion musulmane
1385 prise et pillage de Kirman par Tamerlan
1385 prise et pillage de Ispahan par Tamerlan
1385 prise et pillage de Nishapour par Tamerlan
1385 prise et pillage de Kuran par Tamerlan
1385 prise et pillage de Makuran par Tamerlan
1385 prise et pillage de Tus par Tamerlan
1385 prise et pillage de Tanjan par Tamerlan
1385 prise et pillage de Damghan par Tamerlan
1385 prise et pillage de Mazandaran par Tamerlan
1385 prise et pillage de Ray par Tamerlan
1385 prise et pillage de Qazvin par Tamerlan
1385 prise et pillage de Balkh par Tamerlan
1385 exécution massive de nobles grecs par le sultan Mourad à la Marizza
1386 invasion et pillage de la Géorgie par Tamerlan
1386 invasion de Tamerlan en Géorgie; destrructions d'églises et monastères, conversions forcées, prêtres brûlés; 60 000 personnes déportées
1386 la cathédrale de Sveti-Tzkhoveli (Géorgie) est détruite
1386 la cathédrale de Rouissi (Géorgie) est détruite
1386 pillage de Sofia par les Ottomans
1386 Tamerlan lance un jihad contre les Luristanis, qui sont exterminés
1386 Tamerlan lance un jihad contre les Géorgiens
1386 Tamerlan fait brûler les forêts de Mashad i Shar en Iran
1387 la population de Khvabi-Khevi (Géorgie) est brûlée dans l'église
1387 le roi géorgien Bagrat doit feindre la conversion pour faire cesser les massacres
1387 la cathédrale de Mtskhetha (Géorgie) est démolie pierre par pierre
1387 colonne de Ghtaeba à Ruisi (Géorgie) détruite par les musulmans
1387 prise de Van par Tamerlan: massacre de la population
1387 prise de Hamadan par Tamerlan
1387 prise de Ispahan; 45 pyramides de 1000 à 2000 têtes sont érigées; en tout, environ 70 000 morts
1387 prise et destruction totale de la ville arménienne de Surbmari par Tamerlan
1387 prise et pillage de la forteresse de Bjni arménienne par Tamerlan
1387 exécution par Tamerlan de Vanakan, l'évêque de Bjni
1387 Tamerlan ravage l'Arménie: “Ils tourmentèrent l'entière multitude des croyants par la famine, le sable, l'esclavage et des tortures insupportables et un comportement bestial... Beaucoup de gens furent martyrisés...” (Histoire de Tamerlan par Tovma Metsobets)
1387 prise de Van et destruction par Tamerlan
1388 mort du shah Tughlak, grand destructeur de temples hindous: “le jour d'une fête hindoue, j'y suis allé moi même, j'ai ordonné les exécutions des chefs et des fidèles de cette abomination; j'ai détruit les temples des idoles et j'ai construit des mosquées à leurs places”.
1388 attaque des Ottomans contre la Bulgarie
1388 deux moines égyptiens sont décapités pour avoir dit du mal de l'islam
1388 le patriarche et le grand rabbin sont arrêtés sans raison au Caire: ils doivent payer 150 000 dirhems
1388 un groupe nombreux de chrétiens convertis de force déclarent publiquement etre revenus au christianisme; on les torture pour les faire changer d'avis; les hommes sont tous décapités; après un débat entre juristes, les femmes aussi
1388 interdiction définitive par le calife de la Fête de la Croix
1389 une procession de coptes convertis de force se repent de son apostasie; les hommes sont tous décapités, puis les femmes
1389 les Ottomans battent les Serbes à Kosovo
1389 campagne d'exécutions de coptes relapses.
1389 le général Malikzada Khan s'empare de Kalpi (Uttar Pradesh) et la renomme Muhamadabad; il détruit tous les temples et construit des mosquées par dessus.
1389 décapitations massives de coptes convertis de force qui étaient revenus à leur foi d'origine
1389 le sultan Bajazet fait exécuter son frère pour obéir au verset coranique “La révolte est pire que les exécutions”
1389 exécution massive de nobles serbes apres leur défaite au Kosovo
1390 fondation du premier ghetto juif à Fès
1390 vague de persécution des juifs au Maroc
1390 prise de Sherkoy en Bulgarie par les Ottomans; asservissement des habitants
1390c décapitation d'un blasphémateur au Caire
1391 lettre du roi de Bornou, Othman ibn Idriss aux Mamelouks, qui proteste contre les captures de musulmans libres par les Arabes
1391 au Maroc, persécution des juifs venus d'Espagne
1391 à Jérusalem, un groupe de moines franciscains tentent de contester l'islam et insultent Mahomet; ils sont aussitôt décapités
1391 attaque des Ottomans contre la Morée
1392 Tamerlan massacre les hérétiques de la Mer Caspienne
1392 les juifs de Damas sont accusés d'avoir voulu incendier la grande mosquée; nombreuses arrestations et un responsable est brûlé vif; leur synagogue est transformée en mosquée
1392 quatre moines de Jérusalem décide de débattre publiquement de théologie avec des musulmans; ils sont brûlés vifs
1392 le cadi Bauni confisque la grande synagogue de Damas pour en faire une mosquée
1393 décapitation de 4 moines de Jérusalem ayant proposé une confrontation avec des théologiens musulmans
1393 les Ottomans s'emparent de la Thessalie
1393 les Ottomans s'emparent de la Bulgarie
1393 Tamerlan attaque la ville assyrienne de Tikrit; tous les habitants chrétiens sont exterminés.
1393 les Assyriens se réfugient vers le Nord de la Mésopotamie, autour de Mossoul.
1393 pillage et destruction par les Ottomans de la capitale bulgare de Grand Turnovo
1393 une chronique géorgienne (Tovma Metsobets) décrit l'irruption de Tamerlan dans le Caucase: “Un homme appelé Tamur-lank, portant la foi et les paroles de l'obscène Mahomet, précurseur de l'Antéchrist, apparut dans l'Orient, à la cité de Samarkande, sans merci, cruel, perfide, rempli de tout le mal, d'impureté et de ruses de Satan...
1393 Tamerlan attaque les shiites et ravage l'Irak autour de Kerbala
1393 prise et pillage de Tarnovo en Bulgarie par les Turcs
1393 destruction supplémentaire du temple hindou de Somnath par Muzzafar Shah
1393 destruction du temple indien de Sainthali par Bahadur Khan
1394 décapitation pour hérésie du chef soufi Fazlallah Astarabadi en Anatolie
1394 prise et pillage de Thessalonique par les Ottomans
1394 invasion de l'Albanie par les Ottomans
1394 Tamerlan ravage à nouveau la Géorgie; 700 villages et villes sont dépeuplées; le roi de Géorgie est exécuté, et les églises systématiquement brûlées
1394 exécution du soufi Fazallah Astarabadi
1394 destruction du temple indien de Idar par Muzzafar Khan
1394c Tamerlan ravage l'Iran et persécute les shiites
1395 destruction de Malatya par Tamerlan
1395 pillage de la région du Kouban par Tamerlan
1395 Tamerlan fait ravager le village arménien de Shol
1395 Tamerlan ravage le Tur Abdin et détruit 3000 maisons chrétiennes (ou 7500)
1395 Tamerlan détruit Amida (Diyarbakir) et fait exécuter tous les notables
1395 Tamerlan fait détruire la cathédrale de Saint Serge à Erzincan et toutes les autres églises
1395 Tamerlan prend et pille la ville d'Erzincan
1395 Tamerlan fait ravager le village arménien de Shmrax
1395 Tamerlan fait ravager le village arménien de Safari
1395 Tamerlan fait ravager le village arménien de Marashi
1395 destruction du temple indien de Somnath par Muzzafar Khan
1395 exécution massive de nobles chrétiens apres leur défaite a Nicopolis; les chroniques mentionnent 10 000 morts
1396 la ville d'Astrakhan est rasée par Tamerlan
1396 la ville de Saray, capitale des Kiptchak est rasée par Tamerlan
1396 le Turkmène Qara Youssouf fait exécuter le prêtre Stéphanos de Archesh
1396 le Turkmène Qara Youssouf détruit la ville d'Archesh
1396 le Turkmène Qara Youssouf fait exécuter le “tanuter” arménien Musefir de Archesh
1397 Tamerlan projette l'invasion de l'Inde pour renforcer l'islam dans la région; il juge les sultans de Delhi trop doux avec les hindous!
1397 attaque des Ottomans contre la Grèce
1397 premier siège de Constantinople par les Turcs
1397 destruction d'une église à Subra al Haima près du Caire par l'émir Salimi
1397 prise d'Argos par les Ottomans
1398 Tamerlan attaque l'Inde, trop tolérante selon lui
1398 décapitations de plusieurs chrétiens apostats à Damas
1398 massacre par Tamerlan de 100 000 prisonniers indiens au cours du sac de Delhi: il écrit lui-même: “J'ai directement donné ordre à mes officiers de proclamer à travers le camp que chaque homme qui aurait des prisonniers infidèles devra les mettre à mort... quand cet ordre est venu aux héros de l'Islam, ils ont sorti leurs sabres et mis les prisonniers à mort. 100 000 infidèles , idolatres impies, ont été égorgés en un jour...”
1398 chaque guerrier de Tamerlan retire du sac de Delhi vingt esclaves, selon le récit du conquérant lui- même
1398 Tamerlan soumet les tribus païennes de l'Indou Kouch
1398 massacre des défenseurs de la citadelle indienne de Bhatnir par Tamerlan
1398 Tamerlan note dans ses mémoires qu'au siège de Dipalpur en Inde, 10 000 infidèles ont été décapités en une heure
1398 décapitation d'un chrétien relapse au Caire
1398 l'église d'Abu Numrus en Egypte est détruite par un faqir qui ramène des certificats de la Mecque qui justifie la démolition; une mosquée est construite à sa place
1398 prise d'Athènes par les Ottomans
1398 rédaction de ses Mémoires par Tamerlan “Histoire de mes expéditions contre l'Hindoustan”: “Mes grands oficiers m'ont dit que les habitants de l'Hindoustan sont des infidèles et des incroyants; en obéissance au dieu tout puissant, j'ai décidé une expédition contre eux... j'ai demandé à l'assemblée si je devais envahir l'Inde ou la Chine, et je leur ai dit “Par ordre de dieu et du prophète, il est indispensable de faire la guerre contre ces infidèles et polythéistes...”; “puis que ses habitants sont des polythéistes, des infidèles et des serviteurs du soleil, par ordre de dieu et de son prophète, il est juste de les conquérir”
1399 Damas est pillée par Tamerlan
1399 incendie de la grande mosquée de Damas au cours du pillage de Tamerlan; accident?
1399 mars: Tamerlan ravage Lahore
1399 Tamerlan entre à Dehli; “ce jour, jeudi, et vendredi, près de 15 000 Turcs furent engagés dans le massacre, le pillage et la destruction
1399 Tamerlan fait 100 000 prisonniers hindous: “j'ai proclamé à travers le camp que tout soldat qui avait des prisonniers infidèles devait les mettre à mort, et quiconque s'en abstenait serait lui aussi exécuté. Quand cet ordre fut connu des ghazis de l'islam, ils dressèrent leurs sabres et tuèrent leurs prisonniers”
1399 Tamerlan assiège la ville de Loni en Inde; par erreur, il asservit des habitants musulmans, parmi les hindous: il rectifie “ les prisonniers musulmans doivent être séparés et épargnés, mais les infidèles seront envoyés en enfer par l'épée”
1399 Tamerlan assiège la ville de Haryana en Inde: il ordonne aux troupes “ de piller, détruire et tuer tous ceux qu'ils rencontreraient”
1399 Tamerlan assiège la ville de Sarsuti en Inde: “tous les hindous furent massacrés, leurs femmes et leurs enfants furent capturés et leurs biens pillés”
1399 Tamerlan assiège la ville rajpoute de Bhatnir: le Tuzk i Timuri écrit: “en peu de temps, tous les gens du fort furent décapités, et en une heure, les têtes de 10 000 infidèles furent coupées; l'épée de l'islam se lavait dans le sang des infidèles...”
1399 au cours de sa campagne en Inde, Tamerlan ordonne à ses troupes: “de construire des montagnes de crânes de ces infidèles obstinés”
1399 en Inde, Tamerlan ordonne à ses hommes “ de tuer tous les hommes, de capturer les femmes et enfants, et de piller leurs propriétés”
1399 invasion de l'Inde par Tamerlan, qui écrit au début de l'attaque: “O prophète, fais la guerre aux infidèles et incroyants, et traite les sévèrement...
Mon grand objectif est d'envahir l'Hindistan et de mener le jihad contre les hindous infidèles... pour que l'armée de l'islam reçoive du butin en pillant les biens et richesses des hindous...”
1400 invasion et pillage de la Géorgie chrétienne par Tamerlan
1400 les soldats arméniens défendant Sivas sont enterrés vivants
1400 selon la tradition,à Sivas, Tamerlan fait piétiner par des cavaliers un choeur d'enfant chantant des psaumes; il n'aimait pas la musique, disent les chroniques
1400 premier siège de Sivas par Tamerlan; pillage et massacre
1400 prise d'Alep par Tamerlan; pyramides de têtes
1400 le gouverneur du Kashmir Sikander détruit les temples hindous de la province et soumet les brahmanes à des taxes énormes pour les forcer à la conversion
1400 destruction de la ville d'Ayntap par Tamerlan
1400 prise et pillage d'Alep par Tamerlan
1400 instauration d'un tribunal religieux Seriat Mahkemesi par les Ottomans
1400 destruction au Caire de 40 000 jarres de vin
1400 pillage d'Alep par Tamerlan pendant 3 jours
1400 pillage de Baalbek par Tamerlan
1400 prise de Damas par Tamerlan; il exige des oulémas une fatwa justifiant ses conquêtes
1400 pillage de Homs par Tamerlan
1400 pillage de Hama par Tamerlan
1400 Iskander prend le pouvoir au Kashmir: il écrase la caste des brahmanes par des taxes, et ordonne la destruction de leurs temples et le meurtre des vaches
1400 destruction des églises de Sivas dont celle des 40 Martyrs
1400 à Sivas, Tamerlan fait enterrer vivants 4000 mercenaires arméniens
1400 à la capitulation de Sivas, Tamerlan promet de ne pas verser de sang musulman
1400 prise de Hama par Tamerlan
1400 massacre de la population d'Alep par Tamerlan
1400 prise de Homs par Tamerlan
1400c les Marocains détruisent l'empire animiste des Gao au Niger
1400c jihad de Askiya Mohammed pour convertir de force les Mosi du Niger; échec de l'entreprise
1400c élimination du christianisme après les passages de Tamerlan en Afghanistan
1400c répression violente de la secte hérétique mystique Hürüfiya en Iran
1400c extraits des Mémoires de Tamerlan:
“ A ce moment s'accrut en moi le désir de mener une expédition contre les infidèles et de devenir un conquérant (ghazi); vient alors à mes oreilles que le massacreur d'infidèles était un ghazi, et que s'il était tué, il devenait martyr.... je fus déterminé dans mon esprit à diriger mon expédition contre les infidèles de Chine ou contre les polythéistes d'Inde. A ce sujet, j'ai cherché un signe dans le Coran, et j'ai trouvé par hasard le verset “ O Prophète, fais la guerre aux infidèles et traite les avec sévérité... Mes officiers m'ont dit que les habitants de l'Hindustan étaient infidèles et incroyants. En accord avec l'ordre de Dieu tout puissant, je me suis décidé à une expédition contre eux.
(...) puisque les habitants sont principalement polythéistes et infidèles et adorateurs du soleil, par ordre de Dieu et de son prophète, il est juste de les conquérir.”
1400c destruction du temple indien de Paraspur par Sikandar
1400c destruction du temple indien de Bijbehara par Sikandar
1400c destruction du temple indien de Tripuresvara-Srinagar par Sikandar
1400c destruction du temple indien de Martand par Sikandar
1400c le sultan Mahmud shah Tughlaq envahit les régions de Prayag et Kara (Uttar Pradesh) “ dans le but de tuer les infidèles, et il ravagea les deux endroits....”
1401 prise de Bagdad par Tamerlan
1401 nouvelle invasion de la Géorgie par Tamerlan, qui repart déçu par l'aspect ruiné du pays!
1401 massacre de 90 000 habitants de Bagdad par Tamerlan; érection de 120 pyramides de têtes
1401 décapitation du soufi Fazlullah Astaeabadi pour hérésie
1401 destruction ultime du temple hindou de Somnath par Muzzafar Shah; construction de deux mosquées sur le site
1401 destruction du temple indien de Idar par Muzzafar Khan
1401 destruction du temple indien de Diu par Muzaffar Khan
1401 les sheikhs et derviches de Tamerlan le présentent comme “l'Instrument visible dont Allah se sert dans sa colère”
1402 destruction de l'église d'Abou N Numrus, remplacée par une mosquée, en Egypte
1402 destruction d'Aphrodisias par Tamerlan
1402 Tamerlan prend la ville de Sivas et massacre la population; il ne reste presque plus aucun habitant
1402 Smyrne occupée par les Croisés est prise par Tamerlan; massacre et pyramides de têtes
1402 l'escadre de Rhodes qui vient secourir Smyrne est accueillie par une pluie de têtes coupées par les troupes de Tamerlan
1402 Tamerlan fait décapiter toute la population chrétienne de la ville de Smyrne et fait ériger des pyramides de leurs têtes
1402 Tamerlan demande aux chevaliers de Rhodes qu'ils se convertissent à l'islam
1402 1000 chrétiens de Smyrne sont décapités par Tamerlan; il est déçu par le faible nombre des têtes
1402 Tamerlan propose aux chevaliers de Rhodes défenseurs de Smyrne de se convertir
1402 prise de Brousse par Tamerlan: pillage et incendie
1402 prise d'Ephese par Tamerlan: pillage et abandon definifif de la ville
1403 invasion et pillage de la Géorgie par Tamerlan
1405 Tamerlan prépare l'invasion de la Chine
1405 avant de mourir, Tamerlan entame une invasion de la Chine
1406 le temple de Manvi est transformé en mosquée sur ordre de Firuz Shah
1406 mort du grand historien Ibn Khaldoun; il avait écrit: “Les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un stade inférieur d'humanité, leur place étant plus proche du stade animal”.
1406 mort d'Ibn Khaldoum:
“Dans la communauté musulmane, le jihad est d'obligation divine, parce que cette religion s'adresse à tous les hommes et qu'ils doivent l'embrasser, de gré ou de force.”
1406 fragment d'Ibn Khaldoun sur les premiers temps de l'islam: “les Arabes étaient grossiers, sans instruction, et peu habiles dans les arts de l'écriture et du calcul; aussi prenaient-ils pour tenir leurs comptes des juifs, des chrétiens ou des affranchis étrangers”
1406 citation théologique d'Ibn Khaldoun (Prolégomènes): “ Dans l'islam, la guerre contre les infidèles est d'obligation divine... On a établi chez les musulmans la souveraineté spirituelle et la souveraineté temporelle afin que ces deux pouvoirs s'emploient simultanément dans ce double but. Les autres religions ne s'adressent pas à la totalité des hommes; elles n'imposent pas le devoir de faire la guerre aux infidèles; elles permettent seulement de combattre pour sa défense”
1406 destruction du temple indien de Manvi par Firuz Bahmani
1406 conversion en mosquée du temple hindou de Manvi dans le Raichur, par Firouz Shah
1409 décapitation au Caire d'un chérif pour blasphème
1409 décapitations de plusieurs chrétiens apostats à Damas
1410 le juriste Ath Tha'abili confirme que l'apostat, selon le verset 21' de la sourate 2, doit être tué
1410 le mausolée de Rashid ad Din, juif converti en Perse, est détruit
1411 le sultan Ahmed Shah prend la ville indienne de Karnavati; il détruit les temples de la ville et tous les manuscrits sacrés, des milliers au total
1413 le gouverneur du Kashmir Ali Shah exécute les Brahmanes qui refusent la conversion
1413 ordre de Ahmad Shah de détruire tous les temples de Gujarat
1413 Ali Shah décide de convertir de force les hindous du Kashmir; les réfractaires sont exécutés ou s'enfuient
1414 Ahmed Shah ordonne la destruction de tous les temples voisins de Ahmedabad
1415 persécution des Kurdes yazidis par un émir syrien
1415 en Egypte, renvoi de tous les fonctionnaires dhimmis
1415 première persécution connue contre les hérétiques kurdes yazidis, depuis la Syrie
1415 Ahmad Shah envahit le Sidhpur et détruit les idoles à Rudramahalaya
1415 le temple de Sidhpur est transformé en mosquée
1415 Ahmed Shah fait détruire en sa présence le sanctuaire de Shiva à Siddhapur
1415 Ahmed Shah fait détruire en sa présence le sanctuaire de Bhadrakali à Karnavati; toutes les richesses sont enlevées, le bâtiment est rasé et le terrain sert ensuite de mosquée et de cimetière
1415 destruction du temple indien de Sidhpur par Ahmad Shah
1416 pendaison du soufi Badr el Din
1416 raids de pillage des Ottomans en Hongrie
1417 décapitation puis écorchement du cheik Nasim Attabrizi à Alep, soupçonné d'hérésie
1417 un réglement oblige les infidèles à monter sur des ânes lents et faibles
1417 un chrétien d'Egypte est forcé à la conversion à cause de son inculpation de crime grave; il est aussitôt libéré avec des cadeaux
1417 un chrétien du Caire est lapidé par la foule pour fornication avec une musulmane, lapidée elle aussi
1417 les infidèles égyptiens ne doivent pas avoir de serviteurs musulmans
1417 en Egypte, renvoi de tous les fonctionnaires dhimmis
1417 le poête soufi Nesimi est décapité à Alep par le sultan mamelouk
1417 décapitation du soufi Nesimi pour hérésie
1419 incendie de la ville d'Amisos par les Ottomans au cours de sa prise
1419 les femmes infidèles d'Egypte doivent porter des robes bleues et jaunes
1419 l'hérétique soufi al Ali al Allah est décapité en Anatolie
1420 destruction de la ville de Brassov en Transylvanie par les Turcs
1420 les Turcs ravagent la région de Barcasag en Transylvanie
1420 les Turcs ravagent la région de Haromszek en Transylvanie
1420c le Zafernahme décrit l'action de Tamerlan: “Le Coran répète que la plus haute dignité à laquelle un croyant peut prétendre est de pourchasser les ennemis de la foi. C'est pourquoi le grand Tamerlan était toujours soucieux d'exterminer les infidèles”
1421 prison en Egypte pour un prétendu prophète
1422 deuxième siège de Constantinople par les Turcs
1422 reprise des mesures discriminatoires contre les infidèles en Egypte
1424 création de l'autorité religieuse ottomane Seyhulislamlik
1425 exécution par les Timourides de l'ermite arménien Ghazar de Bitlis
1430 bannissement du poète mystique Qasim i anwar de la ville d'Hérat
1430 prise de Thessalonique par les Turcs
1431 destruction du temple de Qanauj par le sultan Ibrahim Sharqi
1432 décapitation (au Caire?) d'un chrétien pour avoir dit du mal du roi David
1433 destruction du temple indien de Delwara par Ahmad Shah
1436 décapitation d'un chrétien du Caire apostat à cause de sa femme
1438 exposition sur un âne d'un habitant du Caire lecteur de livres interdits
1438 création de ghettos pour les juifs dans les villes du Maroc, sous le nom de “mellah”
1438 début de la ségrégation des juifs marocains dans des ghettos
1438 déportation des juifs de Fès dans le quartier de Mellah, synonyme de ghetto
1438 pogrom des juifs de Fes qui sont accuses d'avoir profane une mosquée. Beaucoup de juifs fuient alors vers l'Espagne.
1439 début des persécutions contre les infidèles sous le mamelouk Jaqmaq => 1453
1439 destruction par le gouveneur mamelouk de Tripoli du monastère maronite de Maiphouq
144! Vrhbosna prend le nom turc de Sarajevo
1440 invasion de la Géorgie par le Shah Djehan; érection d'une tour de 1664 têtes de soldats prisonniers
1442 fermeture d'églises trop rénovées au Caire
1442 fermeture d'églises trop rénovées à Fustat en Egypte
1442 fermeture d'églises trop rénovées dans le Sinai
1442 destruction du temple indien de Kumbhalmir par Mahmud Khalaj
1443 destruction du monastère des 7 montagnes à Assyout par la foule
1445 le sultan mamelouk interdit la construction de nouvelles églises et exigent qu'elles ne dépassent pas la hauteur des mosquées
1446 mort de l'écrivain égyptien al-Abshihi; il avait écrit “Y a t-il plus vil que les esclaves noirs, de moins bon et de plus mauvais?”
1446 révolte d'esclaves au Caire, qui tentent de créer un nouveau sultanat; ils sont ensuite éliminés
1448 en Egypte, décret rappelant à l'obéissance des ordonnances concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort
1448 massacre des juifs de Mahdia au Maroc par les Almohades
1448 massacre des juifs de Tanger au Maroc par les Almohades
1450 décapitation au Caire d'un alchimiste persan pour matérialisme
1450 procès de juifs accusés d'avoir écrit le nom de Mahomet dans leur synagogue de Fustat; ils sont convertis de force
1450 reprise des mesures discriminatoires contre les infidèles en Egypte
1450 en Egypte, renvoi de tous les fonctionnaires dhimmis
1450c décapitation d'un soldat mamelouk pour blasphème
1450c le couvent franciscain de Sion à Jérusalem est confisqué
1450c le tombeau de David est confisqué par les musulmans; le cimetière chrétien qui s'y trouvait est profané, et les ossements des moines sont dispersés
1450c al-Wansharisi, juriste marocain rompu à la casuistique, écrivait à propos de l'esclavage: peu importait que les captifs se soient convertis à l'islam ; l'esclavage était une « humiliation » due à l'incroyance « présente ou passée »
1450c destruction du temple Taper au Kashmir; Zain Ul Abdin aurait utilisé les idoles dans la construction d'une route
1451 invasion de Dehli par l'Afghan Bülbül
1452 les nouvelles balustrades du Saint Sépulcre sont arrachées et réinstallées dans la mosquée al Aksa
1452 le sultan mamelouk ordonne la destruction de toutes les constructions nouvelles des dhimmis
1453 prise de Constantinople; trois jours de massacres et de pillage; foule égorgée dans Sainte Sophie
1453 l'église de Sainte Sophie de Constantinople est transformée en mosquée
1453 conversion de l'église et du monastère du Pantocrator de Constantinople en mosquée par Molla Zeyrek Efendi
1453 l'église des Saints apôtres de Constantinople est ravagée par les derviches de Mehmet le Conquérant, qui détruisent toutes les décorations pendant 14 heures, à coup de masses. Les blocs de pierre sont ensuite détruits dans un four à chaux.
1453 le sultan Mehmet II transforme l'eglise du monastère de Constantin Lips en mosquée. La partie Nord est démolie
1453 le monastère du Christ Pantocrator à Constantinople est transformé en mosquée.
1453 description de la prise de Constantinople par l'historien britannique Steven Runciman: “L'armée conquérante reçut la permission de piller trois jours dans restrictions; les anciens bâtiments sacrés, comme toutes les autres constructions, deviennent propriétés du conquérant; il en dispose comme il lui plait... ils pillèrent donc la ville... Ils massacrèrent tous ceux qu'ils rencontrèrent dans les rues, hommes, femmes et enfants sans discrimination. Le sang coula en des rivières dans les rues en pente. Mais ensuite, l'appétit de pillage se calma. Les soldats réalisèrent que les captifs et les objets précieux pouvaient leur être profiitables.”
1453 l'église des Saints Apotres de Constantinople est transformée en mosquée; les derviches détruisent toutes les décorations à coup de marteau.
1453 le monastère de Constantin Lips à Constantinople est transformé en mosquée par Mehmet II
1453 l'église de Constantinople du Christ Pantokrator est transformée en mosquée par Mehmet II
1453 destruction du quartier juif de Vlanga à Constantinople
1455 destruction par les Turcs du monastère des Saints Archanges à Prisren
1455 destruction par les Turcs du monastère des Saints Archanges à Prizren
1455 expulsion des juifs de Veroia en Macédoine par les Ottomans
1456 Kanhadde Prabandha décrit les scènes de pillage par les musulmans en Inde: “l'armée conquérante brulait les villages, dévastait le pays, pillant la richesse des gens,emporta les Brahmanes, les femmes et les enfants en esclavage, les frappait avec des lanières de cuir, les emmenait en prison et les convertissaient en Turcs obéissants”
1456 description des invasions musulmanes en Inde par Kanhadade Prabandha: “L'armée conquérante a brûlé les villages, détruit la terre, pillé la richesse des gens, asservi les brahmanes, enfants et femmes de toutes les castes, fouetté avec les batons rugueux... et a converti les prisonniers en Turcs obéissants.”
1456 destruction de l'église des Saints Apôtres à Constantinople pour laisser la place à la mosquée de Fatih
1457 destruction du temple indien de Mandalgargh par Mahmud Khalaj
1459 prise d'Athènes par les Ottomans
1460 prise de Mistra par les Turcs; destruction des églises et monastères; vandalisme par la destruction des fresques religieuses: les visages des saints sont défigurés à coup de sabres.
1460 prise de Mistra par les Turcs
1460 prise de la Morée par les Ottomans
1460c l'église de Saint Théodore de Constantinople est transformée en mosquée
1460c l'église de la Théotokos Kyriotissa de Constantinople est transformée en mosquée
1461 prise et pillage de Trébizonde par les Ottomans
1461 l'église des saints apôtres de Constantinople est rasée par Mehmet II qui construit sur le site la Fatih Camii.
1462 construction de la mosquée de Malan par Mahmoud Shah du Gujarat, suivant la destruction des temples et des idoles
1462 destruction du temple indien de Malan par Ala al Din Suhrab
1462 construction de la mosquée de Malan-Palanpur Taluka par Khan iAzam Ulu Khan; l'inscription de fondation dit: “... par le khan... qui supprima les maudits infidèles. Il détruisit les maisons des idoles et les racines de l'infidélité... à la pointe de l'épée et prépara cet édifice. Il fit les murs et les portes avec les idoles...”
1463 destruction du monastère d'Al Maghtas en Egypte
1463 invasion de la Bosnie par les Turcs
1463 destruction par les Turcs du monastère de Thermi en Grèce
1463 exécution par les Turcs des martyrs grecs Saints Raphael, Nicolas et Irène
1463 conquête de la Bosnie après la défaite de Stepan Tomasevic
1463 prise de Bobovac en Bosnie
1463 décapitation du roi Stepan Tomasevic par les Turcs
1464 réaction anti musulmane dans l'empire Songhai =>1492
1465 à Fès, pogroms après la découverte dans le quartier juif de la tombe du fondateur de la ville, descendant de Mahomet...; les juifs sont obligés de se déplacer vers le ghetto.
1465 émeutes à Fez à cause de la nomination d'un infidèle à un haut poste
1465 massacres de juifs à Fez au Maroc; milliers de victimes
1465 massacre général des juifs de Fez
1465 pogrom à Fez
1465 persécution des juifs dans tout le Maroc
1465 massacres de juifs à Fez par la foule
1465 conversions forcées de juifs au Maroc
1465 conversion forcée des juifs au Maroc
1466 le sultan Mehmet II fait déporter l'archevêque Dorotheos d'Ohrid en Macédoine à Constantinople
1467 invasion de l'Herzégovine par les Turcs
1468 prise de Karaman en Anatolie par les Ottomans et destruction des bâtiments religieux des infidèles
1469 invasion du Junagadh par le sultan Mahmoud Beghra, pour “étendre le pouvoir de l'islam”, selon ses dires
1469 conversion forcée du peuple indien des Mandalika
1470 le théologien Suyufi est accusé d'hérésie et de libertinage
1470 prise du Négropont par les Ottomans
1471 mise à sac de Tokat par les Turcomans d'Uzun Hasan
1472 Mahmoud Beghra fait exécuter le Raja de Champaner, Jaya Singh et son ministre après leur refus de se convertir
1472 Mahmoud Beghra attaque Dawarka, détruit les temples et ravage les villes
1473 destruction du temple indien de Dwarka par Mahmud Begdha
1475 le légat du Pape Alexandre d'Arioste décrit la condition des chrétiens maronites: ”la tyrannie des Sarazins ne connait pas de repos; dans tous les endroits du Liban, il n'y a que désolation, qui provoque les pleurs. Sous prétexte de lever une taxe... ils pillent tout ce que les pauvres gens de la montagne possèdent; ils les battent à coup de triques et leur infligent toutes sortes de tourments pour leur extorquer ce qu'ils ont; contre ces vexations, il n'y a qu'un recours possible, l'apostasie...”
1475 prise de la Crimée par les Ottomans
1478 conquête de l'Albanie par les Turcs
1478 destruction du temple indien de Kondapalle par Mohammad II Bahmani
1478c destruction du temple indien de Kanchi par Mohammad II Bahmani
1480 raids ottomans en Italie du Sud
1480 pillage d' Otrante en Italie: massacres et réduction en esclavage
1480 le patriarcat assyrien est déporté de force d'Alkoosh vers Marakha
1481 l'émir de Grenade Abdul Hasan refuse de payer le tribut aux rois chrétiens et pille la ville de Zahara, puis ramène le butin dans sa ville...
1484 interdiction pour les hindous de se baigner dans le Gange
1484 interdiction pour les hindous de se baigner dans le Gange
1487 le sultan Qait Bey d'Egypte confisque de l'argent des juifs et des chrétiens pour financer une guerre
1490 dissolution autoritaire du monastère universitaire du Stoudion; dispersion des moines; transformation en mosquée de l'ensemble
1492 communauté juive de Touat au Maroc est massacrée; synagogues détruitees
1492 incendie du camp des juifs de Fez
1493 réislamisation brutale de l'empire Songhai par Askiya Mohammed
1493 fondation de l'institution des Janissaires: enlèvement de centaines de jeunes chrétiens chaque année puis conversion de force.
1493 invasion de la Dalmatie par les Turcs
1493 invasion de la Croatie par les Turcs
1500c décapitation d'un blasphémateur au Caire
1500c la viande de porc est interdite par les missionnaires musulmans sur la côte du Sénégal
1503 le premier voyageur européen à la Mecque, Ludovico Barthema, est menacé de mort, et doit feindre la conversion; il est ensuite prisonnier à Jeddah et s'évade.
1504 prise et pillage de Kaboul par Babur
1505 destruction du dernier royaume chrétien du Soudan à la bataille d'Arbaji
1505 chute du dernier royaume chrétien de Nubie
1505 destruction du temple indien de Amod par Khalil Shah
1506 écrasement définitif de la révolte albanaise
1507 destruction du temple indien de Utgir par Sikandar Lodi
1507 destruction du temple indien de Narwar par Sikandar Lodi
1508 le shah Abbas I prend Bagdad, fait quelques massacres de sunnites, et détruit les sanctuaires et tombeaux des théologiens sunnites
1509 l'église Saint Serge et Bacchus de Constatinople est transformée en mosquée par Beyazit II; les fresques et mosaïques sont recouvertes de chaux.
1509 l'église de Constantinople Saint Bacchus est transformée en mosquée par Beyazit II
1510 l'église de Saint Serge et Bacchus de Constantinople est transformée en mosquée
1510 déportation des shiites anatoliens vers la Morée par Beyazit II
1510 le sultan menace de détruire l'Eglise du Saint Sepulcre de Jerusalem
1510c le sultan Sélim le Cruel fait massacrer 40 000 chiites anatoliens
1512 début de la vague de persécution des chiites par Sélim I dans tout l'empire =>1514
1514 prise de Kars sur les Géorgiens
1514 début de la persécution officielle des alévis par les Ottomans après la défaite des Perses à Caldiran
1514 le patriarche maronite Simon écrit au Pape Léon X pour se plaindre “des taxes, tributs très lourds, vexations, persécutions et brutalités”.
1514 alliance des maronites et des druzes dans l'émirat de Fakraddin pour résister aux Ottomans sunnites
1515 les Javanais sont chassés par les invasions musulmanes et se réfugient à Bali
1516 massacre de dizaines de milliers d'Alaouites en Syrie au moment de la conquête des Ottomans sunnites
1516 les juifs algériens reçoivent le statut officiel de dhimmi de la part des Ottomans; certains couleurs leur sont interdites (rouge et vert); ils n'ont pas le droit de monter à cheval ou de porter des armes; ils doivent payer la taxe discriminatoire; leur représentant est rituellement giflé au moment de la remise du tribut aux autorités.
1516 en Syrie, le sultan Selim fait décapiter 9 400 hérétiques alaouites avec les encouragements de tous les théologiens sunnites
1516 le gouverneur espagnol de l'île de Penon, Martin Vagas,est contraint par le corsaire Khair ed Din de choisir entre la conversion ou la mort: il est fouetté à mort, découpé en morceaux et jetté à la mer.
1517 destruction du temple indien de Nagarkot par Khawas Khan
1518 destruction du temple indien de Gwallior par Ibrahim Lodi
1520 le sultanat d'Adal lance un djihad contre l'Ethiopie et ramasse des milliers d'esclaves
1520 l'église de Saint Jean Baptiste in Trullo de Constantinople est transformée en mosquée par Ahmet Pasha
1520 l'église du monastère de saint Jean in Trullo est transformée en mosquée par le pasha Ahmet
1520c l'émir d'Alger Khair ed Din fait construire le fort de la ville avec 30 000 esclaves chrétiens
1521 expulsion des juifs de Belgrade par les Ottomans
1522 expulsion des chrétiens de la ville de Rhodes
1522 siège de Rhodes par le sultan Soliman II
1522 destruction de la grande synagogue de Jérusalem par la foule: “ce fut une journée mémorable” (Mugir ad Din); après un procès, la synagogue est reconstruite: “ce fut une journée terrible” (id.)
1522 expulsion de la population chrétienne de Rhodes par les Ottomans
1523 répression des hérétiques druzes par le gouverneur de Damas
1523 le sultan ottoman Soliman ordonne la fermeture de l'église du Cénacle à Jérusalem, et sa conversion en mosquée
1523 massacre des hérétiques druzes par le gouverneur ottoman Khorram Pacha
1523 le gouverneur de Damas Khurram Pacha ravage le pays des druzes et détruit leurs villages, parce qu'ils sont suspectés d'hérésie; des centaines de têtes tranchées décorent les murs de la forteresse de Damas; leurs livres sont brûlés
1524 expulsion des juifs de Buda en Hongrie par les Ottomans
1524 le sultan Ahmed Shaitan d'Egypte impose à la communauté juive une énorme taxe en les menaçant d'extermination. Elle est sauvée par le meurtre du sultan; fête de commémoration locale par le suite
1525 selon les historiens, depuis l'an 1000, les Indiens ont perdu 80 millions d'habitants du fait de la conquête musulmane
1525 entre cette date et l'an 1000, les historiens ont calculé que la population indienne avait baissé au total de 80 millions d'habitants, essentiellement imputables au envahisseurs musulmans.
1525 La dynastie saadienne s'empare de Marrakech contrôle le Touat et maîtrise le commerce transsaharien des esclaves.
1525 pillage du quartier commerçant des juifs du Caire
1526 invasion de l'Inde par Babur
1526 révolte des soufis hérétiques Kalender contre les Ottomans et repression radicale
1526 invasion de l'Inde par le sultan Babar
1526 massacre des prêtres catholiques par les Turcs dans la région de Mohacs en Hongrie, après leur victoire sur les Impériaux
1527 le Mollah Kabiz (ou Kabid) décapité à Constantinople pour avoir dit que Jésus était supérieur à Mahomet
1527 mort du théologien Ahmad Baba, qui édictait: “la raison de l'escalvage infligé aux Soudanais est leur refus de croire... C'est pourquoi il est légal de s'emparer de quiconque est capturé comme infidèle... Mahomet le prophère réduisait en esclavage les personnes, parce qu'elles étaient infidèles... C'est alors légal de posséder des Ethiopiens.”
1527 attaques ottomanes en Bosnie, Croatie, Dalmatie, Slavonie
1528 destruction du temple d'Ayodhya et construction d'une mosquée
1528 destruction du temple hindou d'Ayodhya, et érection de la mosquée Babri sur le site
1528 victoire de Khanwa du sultan Babur sur Rana Sanga; érection de nombreuses pyramides de têtes.
1528 le sultan Babur écrit: “j'ai attaqué Chaderi (Mahdhya Pradesh) et je l'ai prise, par la grâce de Dieu en quelques heures. Nous avons massacré les infidèles et l'endroit qui avait été darul-harb est devenu darul-Islam.”
1528 le sultan Babuur écrit: “le jour suivant, ... nous sommes arrivés à un endroit appelé Urwa. (ces statues) j'ai ordonné qu'elles soient détruites.”
1528 prise de Buda par les Turcs
1529 les Turcs ottomans investissent Vienne
1530 jihad contre les Portugais au Yémen
1531 inscription sur la mosquée de Manvi dans le Karnataka: “...une mosquée a été construite à partir d'un temple comme signe de religiosité”.
1531 destruction du temple indien de Devarkonda par Quli Qutb Shah
1532 Un Yéménite, converti au christianisme et passé au service du négus d'Ethiopie, rédige un ouvrage de réfutation de l'islam qu'il destine aux musulmans d'Ethiopie
1535 pogrom puis expulsion des juifs de Tunisie
1535 20 000 esclaves chrétiens se révoltent à Tunis au cours de l'attaque de la flotte de Charles Quint
1535 massacre des juifs de Tunisie
1536 le gouverneur d'Alep fait brûler vifs deux hérétiques shiites
1537 ordre du sultan ottoman à tous les gouverneurs de faire exécuter toute personne qui doute des paroles du Coran
1537 prise de Bagdad par les Ottomans et massacre de shiites
1537 le pirate turc Barbarossa attaque l'île d'Egine; les hommes sont tous massacrés; les femmes et les enfants sont réduits en esclavage par milliers.
1541 prise de la Hongrie par les Turcs
1543 avec l'autorisation du roi François I, la cathédrale Sainte Marie de Toulon est transformée momentanément en mosquée pour les corsaires de Barberousse
1543 pillage de Nice par les Barbaresques
1544c massacre des chrétiens des îles de Lipari par la flotte turque
1550 les Perses ravagent les sanctuaires géorgiens de la région d'Echmiadzin
1550 selon léon l'Africain, au Maroc, une esclave vaut 15 dinars, un homme 20 et un eunuque 40.
1550c destruction du monastère de Bachkovo en Bulgarie par les Ottomans
1551 invasion de la Géorgie par le shah Tamaz
1551 prise par le shah Tamaz du monastère géorgien de Vardzia; pillage du trésor et massacre des moines prisonniers
1552 destruction du temple indien de Narwar par Dilawar Khan
1554 la ville d'Erevan est totalement rasée par les Ottomans
1554 pillage et persécutions contre la population juive de Marrakech par les Turcs qui ont pris la ville
1554 massacre des juifs de Marrakech par les Turcs
1555 capture du fort espagnol de Bougie par Salah Bey; 600 prisonniers chrétiens sont vendus comme esclaves
1556 destruction du temple indien de Puri par Sulaiman Karrani
1557 création du ghetto de Marrakesh et déportation des juifs comme punition après une plainte d'adultère supposé entre un juif et une musulmane
1557 constitution du ghetto de Marrakech
1560 l'amiral turc Piyale Pasha prend le fort espagnol de Jerba: massacre de 5000 personnes et construction d'une colline d'ossements de 6 mètres de haut
1560 500 prisonniers chrétiens sont massacrés dans le fort de Djerba par le turc Piyale Pasha; il fait construire un tas d'ossements de 6 mètres de hauteur
1561 l'église des Saints Apotres de Constantinople est détruite par le sultan Mehmet II
1563 exécution du soufi indien Muhammad Gwaliyari
1564 destruction du royame hindou de Vijavanagar
1564 tentative d'attaque des Ottomans sur Moscou
1565 prise et destruction de la capitale Vijayanagar; 5 mois de pillages et de destruction par Nizam Shah
1565 attaque par les Moghols des royaumes hindous du sud de l'Inde
1565 pendaison par les Ottomans du maître soufi Pir Sultan à Sivas, qui devient le martyr du mouvement alévi
1565 siège de Malte par les Ottomans et massacre de chevaliers prisonniers
1565 mort du sheikh soufi égyptien al Sharanii: il affirmait souvent sa haîne des juifs et des chrétiens, inspirée selon lui par Allah; il approuve aussi la destruction des églises et synagogues comme “ promotion du bien et prohibition du mal”; il écrit aussi un traité sur “L'abrogation des contrats avec les juifs et les chrétiens”
1565 destruction totale de la ville de Hampi, capitale de l'Etat hindou du Vijaynagar par les armées musulmanes Bahamani
1566 vague de répression de l'alcoolisme dans l'empire ottoman, et protestation des sectes soufies et des minorités
1567 construction de la Hammam Darwaza Masjid de Jaunpur après la destruction du temple sous le règne d'Akbar
1567 construction de la Hammam Darwaza Masjid dans l'Uttar Pradesh sous Akbar; l'inscription dit: “Grâce à la direction du toujours durant et vivant, la maison de l'infidélité est devenu le lieu de prière...”
1568 au cours de la prise de Chittorgarh par Akbar, 8000 femmes hindoues se suicident
1568 au cours de la prise de Chittogarh par Akbar, 30 000 non-combattants sont tués
1568 février: massacre de 30 000 Hindouistes par le Moghol Akbar à Chitod
1568 révolte des Morisques d'Espagne; assassinats de prêtres, destruction d'églises et tortures; ils sont ensuite éliminés par la répression
1568 le moghol Akbar ordonne l'exécution de 30 000 Rajpoutes capturés
1568 Akbar, surnommé “Massacreur d'Infidèles” au début de son règne, fait exécuter 30 000 paysans hindous après leur révolte à Chitod, et construit des tours avec leurs têtes
1569 martyre de Jérome par le renégat Ali Pasha à Alger, qui est enterré vivant
1569 exécution à Alger d'un apostat appelé Jeronimo (nom musulman inconnu) récupéré par les barbaresques; le moine Haedo raconte les supplices qu'il a endurés; il meurt enfoui dans du béton.
1570 siège de Nicosie et pillage par les Ottomans
1570 attaque de Chypre par les Ottomans
1571 exécution par les Turcs des prisonniers du siège de Famaguste; le général Braggadino est torturé pour l'aider à se convertir, puis il est exécuté
1571 prise de Chypre par les Turcs
1574 guerre civile au Maroc entre trois prétendants; les juifs sont victimes pour tous les camps
1574 le sultan Murat III fait exécuter ses 5 frères dès son avènement
1574 le monastère du Myrelaion à Constantinople est transformée en mosquée par le sultan Murat III
1574 début de l'aggravation de la situation des juifs avec le déclin de l'empire ottoman
1574 l'église de Constantinople du Myrelaion est transformée en mosquée par Murat II
1576 le chah Ismail II hésite à frapper des légendes religieuses sur les monnaies, parce qu'elles pourraient être souillées par les mains des infidèles
1576 destruction du temple indien de Bankapur par Ali Adil Shah
1577 les Ottomans abattent la cathédrale géorgienne de Sioni
1578 le Divan ottoman relance la persécution des alévis, les suspects sans preuves peuvent être exécutés
1578 les Kurdes attaquent la ville chrétienne d'Urmi en Iran et emportent 1000 prisonniers.
1578c le pasha turc de Rawandoz attaque les villages assyriens d'Alqosh et Tel Kepe
1578c le pasha turc de Rawandoz attaque le monastère de Rabban Hormizd; un évêque et plusieurs moines sont tués.
1579 destruction du temple indien de Ahobilam par Murahari Rao
1579 attaques des druzes et des bédouins contre la communauté juive de Safed
1579 attaques des druzes et des bédouins contre la communauté juive de Tibérias
1580 l'observatoire de Constantinople est détruit par des religieux fanatiques après une peste
1585 destruction du temple Ramchandraji à Ayodhya par Babar
1586 l'église de Saint Jean in Trullo de Constantinople est transformée en mosquée
1586 conversion de l'église Théotokos Pammakaristos de Constantinople en une mosquée de la Victoire
1586 destruction de 33 temples hindouistes par les sultans d'Ahmadnagar
1586 pogroms au Yémen et persécutions: les juifs sont obligés de porter des insignes discriminatoires; on les accuse d'être les alliés des Turcs.
1586 confiscation de la synagogue de Nahmanides à Jérusalem, transformée en entrepôt
1586 destruction du temple indien de Ghoda par Mir Mohammad Zaman
1586 construction de la mosquée de Ghoda à Poona dans le Maharashtra; l'inscription dit: “O Allah, O Muhammad, O Ali! ...Mir Muhammad Zaman... a démoli 33 temples à idoles et a construit avec la grâce divine ce bâtiment dans un lieu de perdition.”
1587 le monastère de la Theotokos Pammakaristos à Constantinople est transformée en mosquée; les décorations et portraits sont détruits.
1587 le Kashmir bouddhiste et hindouiste est conquis par les Moghols et les habitants sont presque tous convertis de force
1587 le monastère de la Théotokos Pammakaristos est transformée en mosquée par Murat III après de nombreuses destructions
1587 conversion forcée de la population du Kashmir après sa conquêe par les Moghols
1590 le patriarcat assyrien est déporté de force de Marakha vers Khorawa
1591 l'église de la Théotokos Pammakaristos de Constantinople est transformée en mosquée
1591 les Marocains détruisent l'empire du Songhaï, et réduisent les prisonniers à l'esclavage
1592 exécution de la juive Esther Chiera et d'un de ses fils pour jalousie de la part du harem de Constantinople
1592 le patriarcat assyrien est déporté de force de Khorawa vers Qudkhanis
1593 destruction du temple indien de Cuddapah par Murtaza Khan
1593 destruction du temple indien de Chittoor par Itibar Khan
1595 prise de Bucarest et pillage par les troupes ottomanes
1596 massacres systématiques en Anatolie au cours des visites d'inspection de l'armée par le vizir Caghoglu Sinan Pasha
1597 jihad au Yémen contre les Ottomans considérés comme des infidèles
1599 destruction du temple indien de Srikurman par Qutb Shah
1600 de 622 à 1600, de 7 à 10 millions d'esclaves ont été transférés dans le monde musulman depuis l'Afrique Noire
1600 pillage de la ville de Sivas par les Celali
1600c les Turcs utilisent les ruines du monastère des Saints Archanges de Prizren pour en faire une mosquée
1600c début pour un siècle des persécutions des mazdéens en Iran: ils n'ont plus le droit de monter à cheval, doivent de vêtir de façon modeste, ne doivent pas tuer un musulman, y compris en cas de légitime défense
1602 jihad réciproque entre Ottomans sunnites et Perses shiites
1603 début d'une période de persécution des araméens par les Ottomans, qui va durer trois ans, dans les régions de Mardin et Diyarbakir.
1604 la cathédrale arménienne d'Ani est transformée en mosquée
1604 incendie et déportation des habitants d'Erevan par le shah perse Abbas
1604 début d'une période de famine, violence et conversions forcées de la population juive de Fès: 2000 conversions en 2 ans
1604 déportation des Arméniens par les armées du shah Abbas (300 000 personnes, dont 3000 survivront)
1604 attaque de la communauté juive de Safed en Palestine par les druzes
1605 le roi de Gowa (Célèbes en Indonésie) se convertit à l'islam et l'impose à tous les rois voisins
1605 les Turcs bâtissent une mosquée sur le monastère des Saints Archanges à Prizren
1605 vague de conversions forcées à l'islam des juifs de Fez (2000 personnes et 3000 morts)
1605 le prêtre Vincent de Paul est réduit en esclavage à Tunis
1605 Dans la région de `Udayn au Yémen, un certain cheikh hérétique `Abd al-Rahmân al-Sâfiya lance un mouvement messianique, avant d'être exécuté
1605 déportation des chrétiens de la ville arménienne de Jugha par le shah Abbas I
1606 exécution raffinée du sixième gourou de la religion sikh, Arjun Dev, par Jihangir
1606 tentative de siège de Vienne par les Ottomans
1607 l'Allemand Johann Vild, esclave d'un Persan, visite la Mecque dont il fait une description horrifiée
1608 persécution pendant deux ans des juifs de Taroudat par les Berbères
1608 persécution des juifs réfugiés dans l'Anti-Atlas par les Berbères
1610 le voyageur anglais Finch décrit les chasses en Afrique destinées aux sultans moghols, pour les approvisionner en animaux et en esclaves
1610c l'anglais William Finch, voyageur à la cour des Moghols, décrit la chasse aux esclaves hindous par les musulmans, “comme des proies animales”.
1611 le soufi Samad est décapité en public devant la mosquée de Delhi
1613 destruction d'une idole de Varaha à Pushkar sur les ordres de Jihangir
1613 avènement du sultan Agung du Mataram (Indonésie) qui durant son règne étend ses Etats et l'islam par le combat; il reçoit donc le titre de sultan des autorités de la Mecque
1613 destruction du temple indien de Pushkar par Jihangir
1614 invasion de la Géorgie par le shah Abbas;destructions, déportation, profanations des images saintes par le shah lui même
1617 conversions forcées de juifs en Perse
1619 le shah Abbasi d'Iran intensifie les persécutions contre les juifs, qui sont contraints en masse à se convertir, tout en pratiquant en secret.
1620c le juriste Ahmed Baba de Tombouctou estime qu'il est juste de faire des infidèles des esclaves
1622 conversion forcée des juifs de Perse
1623 le shah Abbas I s'empare de Badgad, massacre une partie de la population sunnite, détruit des mosquées et des tombeaux de saints
1624 le shah Abbas tente de convertir le jeune prince Alexandre de Géorgie, qui meurt sous la torture
1624 mort du soufi moghol Ahmad Sirhindi, qui s'était proclamé “rénovateur du second siècle de l'Islam”; il a écrit de très nombreuses lettres parmi lesquelles:(n° 163) “ l'honneur de l'islam réside dans l'injure faite aux infidèles et mauvais croyants? Celui qui respecte les infidèles déshonore les croyants.”
1625 le couvent de Saint Nicolas de Constantinople est enlevé aux Dominicains et devient une mosquée
1625 les Ottomans assiègent Bagdad
1625 le gouverneur de Jérusalem Ibn Farouk emprisonne et rançonne les notables juifs pour rembourser la somme qu'il avait dû donner pour avoir ce poste
1625 persécutions de la communauté juive de Jérusalem
1625c islamisation forcée du Samtzkhé, région de Géorgie; oppression fiscale sur les infidèles et exode
1625c persécution des juifs de Jérusalem par le gouverneur Ibn Farouk; sa chute un an plus tard est considérée comme une délivrance
1626 persécutions de la communauté juive de Jérusalem
1627 le village islandais du pasteur Olufr Eigilsonn est pillé par des corsaires barbaresques et la population est en partie réduite à l'esclavage.
1627 persécutions de la communauté juive de Jérusalem
1628 le roi moghol Jahan massacre toute la lignée masculine de sa famille dès son arrivée au pouvoir
1630 les Ottomans assiègent Bagdad
1631 décret ottoman sur les interdictions concernant les communautés infidèles: ne pas monter à cheval, avoir des costumes discrets, rester humble.
1631 capture et asservissement de la population entière du village de Baltimore en Irlande, par des pirates barbaresques
1632 le roi moghol Jahan ordonne la destruction de tous les temples récents
1632 destruction d'églises chrétiennes à Agra et Lahore en Inde
1632 destruction du temple indien de Benares par Shah Jahan
1632 destruction d'églises chrétiennes à Agra par le sultan Jahan
1632 le sultan moghol Jahan prend l'enclave portugaise de Hugh et massacre les habitants chrétiens en les écrasant sous le passage de ses éléphants, quand ils ne se convertissent pas; 14 000 victimes
1632 destruction d'églises chrétiennes à Lahore par le sultan Jahan
1633 le Moghol Jahan prend la ville portugaise de Hugh près de Calcutta et ordonne l'exécution de 10 000 habitants infidèles “explosés par la poudre, noyés dans l'eau ou brûlés par le feu”
1633 le Moghol Jahan capture 4000 infidèles à Hugh et tente de les convertir de force à l'islam; ceux qui résistent sont écrasés par des éléphants
1634 le sheyhülislam du sultan Murat IV est décapité
1635 guerre sainte d'agression d'Al Karim au Soudan contre les Tunjurs païens
1635 destruction du temple d'Orchha par le shah Jahan
1635 le poète turc Néfi est décapité
1635 l'émir druze Fakkradin est décapité à Constantinople après 20 ans de résistance
1635 début de la persécution des chrétiens orientaux après la disparition de l'émirat druze; massacre de milliers de chrétiens par sunnites et shiites
1635 le chef druze Fakr ad Din est décapité à Constantinople
1635 fatwa du grand mufti de Constantinople contre les shiites: “(ils) sont des infidèles, des rebelles et des pécheurs coupables de fautes graves. A leur condition d'infidèles, ils on t ajouté la rébellion, l'obstination dans leurs erreurs, et toutes les formes du péché, de l'hérésie et de l'athéisme”
1635 après l'exécution de l'émir hérétique druze Fakreddin par les Ottomans, persécution des chrétiens du Liban
1635 destruction du temple indien de Orchha par Shah Jahan
1637 l'imam yéménite al Muayyad décrête une fatwa contre le tabac et fait détruire tous les stocks; la mesure est un échec
1638 les Ottomans assiègent Bagdad
1638 un millier de shiites sont massacrés par les Ottomans à Bagdad
1639 le sultan javanais de Mataram attaque par le jihad le dernier royaume hindouiste de Java, Balambangan, et déporte sa population
1641 destruction du temple indien de Srikakulam par Sher Mohammad Khan
1642 début de la persécution des juifs iraniens par le shah Abbas II; massacre et conversions forcées
1642 destruction du temple indien de Udayagiri par Ghazi Ali
1650 les juifs de Tunisie sont déportés dans des quartiers spéciaux appelés “hara”
1650 les mazdéens de Téhéran sont déportés sur ordre du shah AbbasII
1650 les juifs tunisiens sont regroupés dans des ghettos appelés “hara”
1650c conversion forcée des juifs de Perse, sous le shah Abbas II
1650c les synagogues du Yémen sont régulièrement détruites par fatwa
1653 mouvement massif de conversions forcées de juifs en Perse sous Abbas II
1653 destruction du temple indien de Poonamallee par Rustan ibn Zulfikar
1655 le voyageur Peter Mundy rencontre en Mer rouge un navire: “les marchands étaient arabes, la marchandise composée d'esclaves, environ 300...”
1655 la condition des juifs et les chrétiens à Constantinople d'après le voyageur J. Thévenot: “ ...(les juifs)portent par obligation un bonnet violet fait comme la forme d'un chapeau, et de même hauteur.... (ils ) payent tous les ans le karajde, qui est un tribut de quatre piastres... les juifs de Chrétienté étant en Turquie ne le payent point, et pour montrer qu'ils ne le doivent pas, portent un chapeau, et ont un bon certificat d'un consul, comme étant de tel lieu de la chrétienté”
1655 témoignage du voyageur français Jean Thévenot sur les apostats dans l'empire ottoman: “Ils brûlent vifs les reniés qui redeviennent chrétiens, leur mettent un sac de poudre au col, et une calotte poissée sur la tête. Mais les chrétiens qui font ou disent quelque choses contre la loi de Mahomet, ou sont surpris avec une femme turque, ou entrent en une mosquée, sont empalés....Il y a encore quelques cas pour lesquels on fait mourir les chrétiens, s'ils ne se font pas turcs, car un chrétien peut racheter sa faute en se faisant turc.”
1655 destruction du temple indien de Bodhan par Aurengzeb
1656 projet de massacre de toutes les minorités à Constantinople déjoué par le grand Vizir
1656 juifs chassés d'Ispahan en Iran
1656 abolition (pour des raisons pratiques) du devshirme, enlèvement et conversion de force d'enfants chretiens par les Ottomans pour peupler le corps des Janissaires. La pratique avait duré 300 ans
1656 expulsion de tous les juifs d'Ispahan; ils sont ensuite convertis de force et collectivement; l'historien Dionysos estime leur nombre à 100 000
1656 destruction de la communauté juive de Tibérias
1658 décapitation de Dara Shikohfrère du Moghol Aurengzeb pour ses convictions soufies tendant vers l'hérésie; il avat aussi osé apprendre le sanskrit; son corps est exposé puis jeté aux ordures
1658 l'immense bibliothèque du prince Dara Shikoh est brulée.
1658 le pape écrit au shah de Perse pour lui demander de ne pas persécuter les chrétiens
1658 Dara Shikoh, le frère du sultan Aurangzeb est décapité comme hérétique
1658c le Moghol Aurangzeb fait exécuter son frère Mourad sous un prétexte religieux
1658c le Moghol Aurangzeb fait exécuter son frère Dara pour cause d'hérésie
1659 destruction d'un temple de la déesse Bhavani sur la côte de Konkan
1659 persécution par les Moghols du soufi Mullan shah Lahori
1659 emprisonnement et torture en Inde du soufi Mullan Shah Lahori
1659 le Moghol Aurengzeb se proclame calife du Monde Musulman; il se nome lui-même “le Fléau des Infidèles”
1659 destruction du temple indien de Tuljapur par Afzal Khan
1659 le théologien juif Sarmad est décapité en Inde sur ordre du sultan Aurengzeb
1659 le Moghol Aurengzeb se proclame “calife du monde musulman” et “la Terreur des Infidèles”
1660 églises brûlées à Galata et Constantinople par le grand Vizir; rachat des terrains à prix fort par les communautés chrétiennes
1660 ordre général du sultan Aurengzeb: “les lettrés hindous devront être exclus des emplois publics et tous les lieux de culte des infidèles et les grands temples de ce peuple infâme devront être abattus et détruits d'une façon qui devra susciter l'étonnement devant l'accomplissement d'une tâche si énorme... toutes les mosquées de l'empire seront réparées par les fonds publics....”
1661 décapitation du soufi Said Sarmad par les Moghols
1661 punition par les Moghols du soufi Yahya Chisti pour avoir joué de la musique dans une cérémonie
1661 décapitation du soufi Kalender par les Moghols
1661 décapitation en Inde du soufi Mansour e Sani
1661 décapitation en Inde du soufi Qalendar
1661 “Aurengzeb dans son zèle d'élever la loi de l'islam envoya des ordres à son vice-roi de Bihar, Daud Khan, pour la conquête de Palamau. Dans les opérations qui suivirent, de nombreux temples furent détruits” (Alamgir Nama)
1661 “quand Mir Jumla fit la guerre au Raja de kuch Bihar, les Moghols détruisirent de nombreux temples... les idoles furent brisées et les temples convertis en mosquées” (Alamgir Nama)
1661 destruction du temple indien de Cooch Bihar par Mir Jumla
1662 destruction du temple indien de Delvagaon par Mir Jumla
1662 destruction du temple indien de Garhgaon par Mir Jumla
1664 destruction du temple indien de Gwalior par Mutamad Khan
1665 interdiction par le sultan Aurengzeb d'illuminer la fête hindoue de Diwali
1665 le sultan Aurangzeb interdit aux hindous la ville sacrée de Jatras.
1665 le sultan Aurangzeb interdit aux hindous de tirer des feux d'artifice dans leurs fêtes religieuses
1665c interdiction par les sultans moghols de la possession d'éléphants par les hindous.
1665c prison et torture pour le soufi indien Yahiya Chisti, coupable d'avoir participé à un concert de musique
1666 le messie juif Shabbetai Zevi est contraint par le sultan de se convertir à l'islam, sous menace de mort.
1666 mort du Moghol Shah Jahan (constructeur du Taj Mahal), après 48 campagnes contre les infidèles en 30 ans
1666 sous le règne de Jahan Shah, 76 temples sont détruits à Bénarès
1666 mort du roi moghol Jahan, après 48 campagnes militaires en 30 ans
1666 conversion forcée du rabbin hérétique Sevi à Constantinople
1667 persécution des Arméniens chrétiens en Iran
1667 devant les persécutions, le patriarchat maronite se réfugie dans le Mont Liban
1667 fuite du patriarche syrien-catholique du Liban dans les montagnes
1667 destruction du temple indien de Akot par Mohammad Asraf
1668 interdiction d'accès à la ville sacrée de Jatras pour les Hindous
1669 destruction du grand temple de Vishvanath à Banara
1669 destruction du temple de Vishvanath à Bénares
1669 début de la politique programmée de destruction de la religion hindou par le moghol Aurangzeb
1669 le chef des Bohras et 700 de ses fidèles sont décapités par les Moghols
1669 bannissement de Dehli du soufi Muharran
1669 le gouverneur Hasan Ali Khan déclare avoir détruit 172 temples hindous dans sa province
1669 le général Abu Tarab déclare avoir détruit 66 temples dans la province d' Amber
1669 le chroniqueur Maasiri Alamgiri rapporte que le 2 septembre, Aurengzeb ordonne la destruction du temple de Vishvanath de Bénarès.
1669 le sultan Aurangzeb donne l'ordre à tous les gouverneurs de détruire le totalité des temples et écoles hindous.
1669 expulsion de Delhi du chef shiite Muharran
1669 exécutions massives d'imams shiites dans l'empire moghol
1669 exécutions par les Moghols du chef de la secte des Bohras et de 700 fidèles
1669 expulsion de la communauté juive d'Oran
1669 Aurengzeb fait couper les membres du roi hindou Gokla
1669 destruction du temple indien de Bénares par Aurengzeb
1669 le sultan Aurengzeb fait couper les membres du roi hindou Gokla qui refusait la conversion
1670 destruction du temple de Keshava deva près de Mathura et construction d'une mosquée par dessus
1670 Aurengzeb fait exécuter son propre fils qui n'avait pas respecté les lois sur les vêtements et la longueur de la barbe
1670 expulsion des juifs de Dila au Maroc par al Rashid
1670 destruction du temple indien de Mathura par Aurengzeb
1671 ordre du sultan Aurengzeb de démettre tous les prêtres hindous
1671 début de la campagne de conversions forcées au Kashmir par le gouverneur Iftikar Khan
1672 révolte de la secte indienne des Satnami après une dispute entre un adepte et un soldat moghol; dans la répression, la secte disparait totalement
1672 génocide du peuple Satnami par Aurengzeb
1672 mesure de surveillance des esclaves après une évasion d'un “bagne” turc
1672 évasion de 8 Français retenus comme esclaves à Constantinople
1672 le mufti de Boursa est étranglé sur les ordres du sultan
1672 Aurengzeb fait massacrer des centaines de milliers d'hindous révoltés à Mewat
1672 massacre de milliers d'hindous à Mewat par Aurengzeb
1673 une esclave de Constantinople met le feu à un quartier de la ville pour prostester contre les mauvais traitements qu'elle subissait; le voyageur Thévenot l'approuve: “cet exemple pourrait etre utile aux misérables esclaves”
1674 confiscation de toutes les terres sacrées du Gujarat
1675 martyre du guru sikh Bahadur; tentative de conversion forcée; décapitation de ses fidèles puis de lui même
1675 martyre du sikh Bhai Dyala, cuit dans un chaudron
1675 martyre du sikh Bhat Sati entouré de fils de coton et brulé
1675 le gourou sikh Bhai Mati Dass est bouilli dans un chaudron sous les ordres du Moghol Auregzeb
1675 les dignitaires sikhs venus protester contre les conversions forcées sont brûlés vifs
1676 expulsion des juifs de Sanaa au Yémen
1676 expulsion des juifs du Yémen par l'imam al Mahdi
1676 mort en déportation du rabbin hérétique Sevi de Constantinople
1676 destructions de synagogues au Yemen
1677 guerre de Shuur Bubbuë qui a opposé les guerriers Beni Hassan, c'est-à-dire les Arabes et les Zwaya (marabouts), c'est-à-dire les Berbères de Mauritanie. Les vainqueurs arabes ont imposé leur langue; il a été interdit aux Berbères de parler leur langue zanaga
1677? martyre du gourou sikh Bhai Dyala qui refusait la conversion
1678 décembre: le moghol Aurengzeb tue les deux héritiers enfants du Maharaja de Jodhpur
1678 essai de conversion forcée des juifs du Yémen par l'imam Ahmed Hi Hassan; fermeture des synagogues
1678 conversion forcée des juifs du Yémen sous peine de mort
1678 Aurengzeb envahit le royaume hindou de Jodhpur
1678 conversions forcées de juifs au Yemen
1679 au Rajastan, destruction de temples à Khandela
1679 au Rajastan, destruction de temples à Jodhpur
1679 au Rajastan, destruction du temple de Udaipur
1679 le Moghol Aurengzeb détruit 123 temples hindouistes dans la région de Udaipour
1679 le Moghol Aurengzeb détruit 63 temples hindouistes dans la région de Chittor
1679 le Moghol Aurengzeb détruit 66 temples hindouistes dans la région de Jaipour
1679 imposition de la capitation sur les infidèles en Inde
1679 Aurangzeb fait détruire 123 temples à Udaipur
1679 Aurangzeb fait détruire 63 temples à Chitor
1679 L'imam al-Mahdî donne l'ordre d'expulser les juifs de Sanaa. Ils sont accusés de faux-monnayage, de vente de vin et de sorcellerie43. Il projette de les expulser définitivement de la péninsule Arabique, en se fondant sur un hadîth du Prophète.
1679 destruction du temple indien de Khandela par Darab Khan
1679 destruction du temple indien de Jodhpur par Khan Jahan
1680 l'Anglais Joseph Pitts, esclave converti de force, visite la Mecque; il y rencontre un Irlandais réduit à lesclavage comme lui.
1680 Aurangzeb fait détruire 66 temples à Jaipur
1680 Aurengzeb réintroduit la taxe sur les infidèles (abolie par Akbar)
1680 Aurengzeb fait massacrer par ses éléphants les hindous venus protester contre la nouvelle taxe
1680 “l'empereur (Aurengzeb) alla voir le lac Udaisagar.... et ordonna que les trois temples sur ses rives soient détruits” (Akhbarat)
1680 la vieille synagogue à Sanaa est transformée en mosquée
1680 destruction du temple indien de Udaipur par Ruhullah Khan
1680 destruction du temple indien de Chitor par Aurengzeb
1680 extrait de la législation des Moghols envers les hindous:
“aucun hindou ne pourra monter un cheval, s'habiller comme un Moghol, porter des armes, participer à des fêtes, recevoir une éducation supérieure, visiter des jardins...”
1680 massacre d'infidèles par Aurengzeb, écrasés par ses éléphants
1681 “Aurengzeb décida de quitter le Deccan... Sa marche fut ponctuée par la destruction de nombreux temples. Le chef des travailleurs reçut l'ordre de tous les détruire” (Akhbarat)
1681 “Aurengzeb envoya des ordres pour la destruction de tous les temples de Lakheri” (Akhbarat)
1682 Aurengzeb attaque la capitale des Marathes et torture puis exécute Shambu Ji leur roi
1682 Aurengzeb attaque Aurengabad, capitale des Marathes et torture leur roi Shambu Ji pour le convertir, et finit par l'exécuter
1682 constitution du ghetto de Meknès
1683 bannissement du soufi Mir Hussein en Inde pour hérésie
1683 les Ottomans assiègent Vienne
1683 pillage de l'Autriche par l'armée ottomane de Kara Mustafa; destruction d'églises, massacres, réduction à l'esclavage
1690 le Moghom Aurengzeb interdit aux Indiens de monter à cheval et se se faire porter sur des baldaquins
1690 tous les fonctionnaires des Moghols sont contraints de se convertir
1690 le moghol Aurengzeb interdit aux infidèles de monter à cheval ou sur un palanquin
1690 Aurengzeb ordonne la conversion de tous les fonctionnaires de l'empire moghol
1692 “Aurengzeb envoya des ordres au gouverneur ...pour la destruction de tous les temples de Rasulpur” (Akhbarat)
1692 destruction du temple indien de Cuddapah par Aurengzeb
1694 fondation de l'empire guinéen des Fulani, en état de guerre sainte constante envers ses voisins
1694 “le gouverneur d'Ajmer reçut l'ordre de détruire le temple et de faire cesser l'adoration des idoles” (Akhbarat)
1695 le shah Hussein décrête la conversion forcée des mazdéens, et fait détruire leur temple dans la capitale
1698 le roi hindou Shambhaji est contraint à se convertir: il refuse de le faire et est aveuglé, puis découpé en morceaux
1698 Kavi Kalashle premier ministre du roi hindou Shambhaji est contraint à se convertir: il refuse de le faire, dit des choses méchantes sur Mahomet,et on lui arrache la langue, puis découpé en morceaux
1698 destruction du temple indien de Sambhar par Shah Sabz Ali
1698 destruction du temple indien de Bijapur par Hamid al Din Khan
1698 le roi hindou Shambhaji est découpé en morceaux par Aurengzeb parce qu'il refusait la conversion
1699 Début de la révolte du "magicien" (sâhir) Ibrâhîm al-Mahahwarî, un descendant de l'imam al-Qâsim b.'Alî al-'Iyânî. Il prétend être le précurseur du mahdî venu pour purifier le monde. Il constitue autour de lui un cercle d'extatiques et persécute les bâniyâns (d'origine hindoue) et les juifs auxquels il demande de choisir la conversion ou la mort. Il lutte aussi contre la consommation du tabac.
1700 massacre général des juifs dans le nord du Yémen
1700c le chah Hussein détruit le temple zoroastrien de sa capitale
1700c guerre sainte du cheikh Amadou au Mali qui fonde l'Etat théocratique de Hamdallaye
1700c fondation au Soudan d'un Etat théocratique par El Hadj Omar Tail
1704 fuite de nombreux juifs marocains vers Gibraltar
1705 en Inde, “le temple de Wakenkhera est détruit le 2 mars 1705” (Akhbarat)
1706 expulsion des juifs d'Alger et confiscation des synagogues; la communauté peut revenir ensuite, mais en échange d'un rançon
1707 mort du Moghol Aurengzeb, après avoir détruit 10 000 lieux de culte des infidèles, dit-on...
1713 massacre d'hindous à Ahmedabad pendant la fête de Holi; des centaines de morts; les musulmans avaient estimé que les vaches sacrées avaient fait trop de bruit et qu'il y avait donc sacrilège
1715 le vizir Ali Pasha tente d'interdire les castrations en Egypte, Tunisie, Algérie: aucun succès
1716 la bibliothèque du Vizir Corluku Ali Pasha est confisquée car troop moderniste
1716 fatwa des oulémas de Constantinople interdisant la possession de livres d'astronomie, d'Histoire et de philosophie
1716 mise en place d'un réseau esclavagiste international en Mauritanie par le sultan du Maroc
1718 destruction de temples hindous à Gopi Talav, pour construire les murailles de la ville
1718 destruction du temple indien de Surat par Haidar Quli Khan
1718 le gouverneur du Gujarat Haidar Quli fait détruire et piller plusieurs temples hindous pour construire un puit, le Gopi Talav.
1720 établisssement de la théocratie des Torodbbe chez les Toucouleurs du Soudan
1720 soumission forcée des Maraths hindous
1720c Ibn Wahhab rédige des textes violents critiquant la vie des bédouins de la Mecque
1724 vague de destructions de synagogues au Yémen
1724 les prières juives sont interdites au Yémen
1725 persécution des chrétiens syriens; le patriarchat se réfugie au Liban
1725 fuite du patriarche grec-catholique de Syrie dans les montagnes du Liban
1729 destruction d'un temple hindou et construction sur le site de la Gachinala Masjid de la région de Kurnool par l'empereur moghol Muhammad Shah
1729 destruction du temple indien de Cumbum par Muhammad Salih
1729 destruction du temple indien de Udaipur par Murshid Quli Khan
1730 persécution des Arméniens en Syre; le patriarchat catholique se réfugie au Liban
1730 Ibn Wahhab et Ibn Saoud déclarent qu'il est licite de massacrer et piller les musulmans qu'ils considèrent comme hérétiques
1730 fuite du patriarche arménien-catholique de Syrie dans les montagnes du Liban
1730 Ibn Wahhab et Ibn Saoud déclarent que ceux qui n'acceptent pas la réforme wahhabite sont des incroyants et polythéistes et qu'il est licite de les massacrer
1730 Ibn Saoud et Ibn Wahhab s'accordent pour considérer que tous ceux qui n'acceptent pas le wahhabisme sont des incroyants et des polythéistes: il est donc licite de les piller et de les tuer.
1730 construction de la mosquée Gachinala Masjid a Cumbum dans le Kurnool (Andhra Pradesh) par Muhammad Shah: l'inscription dit: “... Muhammad Salih a ... rasé jusqu'au sol le bâtiment du temple à idoles et a brisé les idoles...”
1730c période de prédication d'Al Wahhab en Arabie contre le culte des saints, les arbres sacrés, le paganisme...
1731 les pélerins iraniens de la Mecque sont maltraités autour des lieux saints; on les accuse de les avoir souillés avec des excréments
1732 le jeune garçon hindou Haqiqat Rai est décapité pour avoir prié une déesse à l'école
1733 reprise de la persécution des juifs de Bagdad avec la prise de la ville par les Perses
1737 Ibn Saoud et Ibn Wahhab annoncent publiquement que tous ceux qui n'acceptent pas le wahhabisme sont des incroyants et des polythéistes: il est donc licite de les piller et de les tuer.
1739 attaque de Delhi par Nadir Shah: massacre et pillage; butin de 150 millions de roupies; vol du diamant Kohinoor
1739 le shah Nadir envahit l'Etat de Delhi
1739 30 000 Indiens hindous sont tués par le shah Nadir à Shahjahanabad
1739 rédaction par Ibn Wahhab du “Livre de l'Unité Fondamentale”
1740 le voyageur Tavernier décrit la situation des minorités dans l'empire ottoman: “Il y a quantité des Grecs que l'on force chaque jour à se faire Turc”
1740c le guru sikh Bai Mani Singh est découpé en morceaux
1740c le mufti de la Mecque Ibn Zaini Dahlan proclame les wahhabites hérétiques; il décrit les massacres et tortures provoqués par eux sur la population
1744 alliance entre le réformateur Al Wahhab et le chef de tribu Ibn Saoud ayant pour but de constituer un Etat théocratique en Arabie
1745 le guru sikh Bhai Taru Singh est décapité
1747 les Afghans détruisent le quartier mazdéens de Kerman
1748 destruction du temple de Bhiramraj Oriyya et construction d'une mosquée sur le site
1749 début des persécutions des mamelouks contre les juifs de Bagdad
1750 les Saoud et les wahhabites attaquent les villages du Nadjd et détruisent ce qu'ils prennent pour des idoles et leurs adorateurs
1750c les Kurdes de Tahmaz Nadir shah attaquent les villages assyriens de Mésopotamie.
1750c les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Behnam
1750c les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Elia
1750c les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Oraha
1750c les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Mikhael près de Ninive.
1750c interdiction de la musique et du tabac en Arabie Saoudite
1755 attaques des janissaires contre la communauté juive de Belgrade
1757 le sultan marocain Sidi Muhammad III offre à ses partisans arabes des milliers de soldats noirs et leurs familles pour les réduire à l'esclavage.
1758 exécutions d'un juif et d'un Arménien à Constantinople pour infraction à la législation sur les vêtements des infidèles
1760 persécutions des communautés juives d'Egypte par Ali Bey
1760 exécutions de riches juifs égyptiens
1761 invasion de l'Inde par Ahmed Shah Abdali
1761 une loi interdit aux juifs et aux chrétiens du Caire de monter des chevaux; ils ont droit aux ânes.
1761 persécution de la communauté juive de Jérusalem avec la complicité ottomanne
1762 février: Ahmed Shah Durrani fait massacrer 22 000 sikhs au village de Koop Heera
1762 destruction du temple d'or des sikhs à Amritsar
1762 persécution de la communauté juive de Jérusalem avec la complicité ottomanne
1763 mort du Shah Wali Ullah en Inde; accusé d'invention de nouvelles croyances
1763 persécution de la communauté juive de Jérusalem avec la complicité ottomanne
1764 persécution de la communauté juive de Jérusalem avec la complicité ottomanne
1765 mort du sheikh Ahmed al Ihsaie, fondateur d'une doctrine encore plus extrémiste que celle des wahhabites: il rejette tous les compagnons du prophète comme hérétiques
1765 persécution de la communauté juive de Jérusalem avec la complicité ottomanne
1766 Ibn Abdul Wahhab est expulsé de la ville de Uyayna à cause de ses sermons extrémistes
1766 persécution de la communauté juive de Jérusalem avec la complicité ottomanne
1770 promulgation d'une loi ottomane qui autorise la pendaison de tout infidèle trouvé dehors la nuit tombée
1770 expulsion des juifs de Jeddah en Arabie
1770 Aurengzeb ordonne que soit respectée une taille légale de la barbe pour les musulmans
1772 le mollah Mohammed Tahir est décapité pour interprétation trop tolérante et libérale du Coran
1772 exécution du ministre d'Aurengzeb pour son réformisme religieux
1772 h le livre de Ibn Abdul Wahhab Kashful al Shubuhat, définit sa doctrine, et traite les musulmans d'hérétiques, idolâtrs, apostats, polythéristes, ennemis de Dieu et perfides, qu'il faut tuer par devoir religieux
1776 le français JV Morice décrit le commerce en Afrique de l'Est: “en mars et en avril, les Maures et les Arabes se rendent dans le royaume de Kilwa pour s'y fournir en esclaves, car kilwa est le grand centre de rassemblement de tous les esclaves venus de l'intérieur du continent
1776 massacre de juifs à Bassorah en Irak
1776 dispersion de la communauté juive de Jaffa
1780c dernier djihad en Inde contre les Hindous, par l Tipu Sultan
1780c ségrégation des juifs de Constantine dans un ghetto par Salah Bey
1783 le sultan du Maroc décide d'expulser les juifs après avoir tenté de leur soutirer une énorme rançon
1783 la traite des esclaves blanches circassiennes est interrompue avec la conquête russe de la Crimée
1785 à Constantinople, les églises secrètement réparées par les minorités sot détruites à nouveau par le vizir sous pression de la foule
1785 massacre de juifs en Libye par Ali Burzi Pasha
1785 massacre de centaines de juifs en Libye par Ali Burzi Pasha
1785 massacre de centaines de juifs en Libye par Ali Burzi Pasha
1790 massacre de juifs à Tétouan (Maroc)
1790 destruction de la plupart des communautés juives du Maroc
1790 massacre de juifs à Tetouan au Maroc
1790 début de la destruction des communautés juives du Maroc => 1792
1790 conversions forcées de juifs au Maroc
1790 conversion forcée de juifs au Maroc
1791 jihad du chef Abd al Aziz ibn Muhammad contre l'émir de la Mecque: massacre et asservissement des femmes et enfants
1791 le chef “pré-wahhabite” ibn Mohammad déclare le jihad contre la Mecque; il massacre ceux qu'il considère comme impurs et hérétiques; les femmes et enfants sont asservis, les biens confisqués
1791 jihad de ibn Muhammad, chef des wahhabites contre l'émir de la Mecque; massacre, torture et asservissement des pélerins et bédouins, considérés comme hérétiques
1791 conversions forcées de juifs au Maroc
1791 conversion forcée de juifs au Maroc
1792 tous les juifs du Maroc sont enfermés dans les ghettos par Mulay Sulayman
1792 persécution des juifs marocains par Moulay Yazid
1792 conversions forcées de juifs au Maroc
1792 conversion forcée de juifs au Maroc
1795 pillage de la Géorgie par les Perses
1795 pendaison par les Turcs du martyr Saint Théodore de Mitylène
1795 attaque des janissaires contre les juifs de Belgrade
1795 attaque des janissaires contre les juifs de Pleven
1797 le conquérant toucouleur Al Hajj Umar Tal déclenche une guerre sainte au Soudan
1798 mémoire de Louis Franc sur l'esclavage des Noirs en Egypte
1799 pillage de l'île italienne de Giglio en Toscane
1799 pogrom anti chrétien à Damas
1800 juin: deux sheikhs d'el Azhar participent à l'assassinat du général Kléber
1800c prise de la Mecque par les Wahhabites: destruction des tombeaux des saints, des pipes de tabacs et des instruments de musique
1800c massacre des juifs du Maroc par Mulay al Yazid
1801 destruction du sanctuaire chiite de Kerbala par les Wahhabites
1801 sac et massacre de Kerbala par les wahhabites
1802 raid du wahhabite Abdelaziz contre la ville sainte shiite de Kerbala: pillage et incendie
1802 les wahhabites pillent et souillent le mausolée d'Hussein à Kerbala; la population est exterminée.
1802 siège de la Mecque
1803 répression d'une révolte en Serbie; entre autres, 1800 femmes et enfants pris comme esclaves
1803 à la Mecque, les wahhabites décapitent les fabriquants de talismans, les joueurs, les drogués, les prostitués, tenanciers, etc...
1803 à la Mecque, les wahhabites détruisent toutes les décorations, tapis, motifs divers, et les lampes de la Kaaba.
1803 les wahhabites menacent de mort tous les pélerins qui voudraient visiter les tombes de la famille de Mahomet
1803 les wahhabites massacrent les habitants de Taïf
1803 les wahhabites massacrent les habitants de Kerbala
1803 les wahhabites annoncent qu'ils décapiteront toute personne qui ira visiter des tombes de saints à la Mecque
1803 les wahhabites attaquent Jeddah
1803 entrée des wahhabites à la Mecque: ils annoncent qu'ils décapiteront toute personne qui ira honorer les tombes des saints
1804 début de la guerre sainte des Toucouleurs du Sénégal => 1808
1804 prise et pillage de Médine par la tribu des Saoud
1804 les wahhabites détruisent tous les tombeaux autour de Médine
1804 la tombe de Mahomet est détruite par les Wahhabites, qui tentent aussi d'en arracher le dôme vert. L'intérieur est pillé.
1804 le café est interdit par les wahhabites parce que Mahomet ne le connaissait pas.
1804 pogrom d'Alger à la suite d'une famine
1805 pogrom contre les juifs d'Alger après une famine
1805 exil des juifs d'Alger vers Tunis et Livourne
1805 une caravane de 2000 esclaves africains meurt de soif sur la route Teghazza-Tombouctou
1805 pogroms de juifs en Algérie
1805 assassinat du juif Naftali Busnach à Alger par des officiers turcs
1805 pogrom à Alger; des centaines de morts durant le “Sabbat Noir”
1805 siège de la Mecque par les Wahhabites, suivi de massacres et de pillages
1805 les wahhabites bloquent l'accès à la Mecque pendant 7 ans
1805 siège de la Mecque par les fanatiques wahhabites
1805 les wahhabites prennent Médine, massacrent une partie de la population, pillent et détruisent les monuments; ils interdisent la venue des pélerins
1805c fondation de la confrérie soudaine Khatmiyyah, centralisée, politique, dirigée par une seule famille, et qui promet le paradis à ses membres obéissants
1806 expulsion par fatwa des juifs de Sali au Maroc
1806 interdiction pour les juifs marocains d'avoir des vêtements occidentaux
1806 les janissaire du dey d'Alger massacrent et pillent dans le quartier juif
1806 révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites
1806 fatwa du souverain marocain Moulay Slimane qui réglemente la déportation des juifs et leur ségrégation: les cas comprennent entre autre le bruit qu'ils font pendant leurs cérémonies.
1807 expulsion des juifs de Tétouan
1807 l'espion espagnol Domingo Badia fait le pélerinage à la Mecque: il est terrorisé par les wahhabites, qui finissent par piller sa caravane.
1807 expulsion des juifs de Tétouan hors de leur ghetto pour la construction d'une mosquée; leur voisinage est jugé “inconvenant pour le saint édifice”
1807 Ibn Saoud ravage la région de Médine et massacre tous ceux qui ne sont pas wahhabites: il écrit une lettre à Médine: “La seule religion pour Allah est l'islam. La religion de ceux qui adopte toute autre religion que l'islam ne sera pas acceptée. Ils souffriront le jour du Jugement Dernier... Vous serez saufs du pillage, de la mort et de la torture si vous obéissez à mes ordres”
1807 constitution du ghetto de Rabat
1808 décapitation à Constantinople du chef des wahhabites Abd Allah
1808 création du ghetto marocain de Tetouan
1808 création du ghetto marocain de Rabat
1808 création du ghetto marocain de Sale
1808 création du ghetto marocain de Mogador
1810 invasion des Wahhabites en Syrie
1810 fondation de la secte Tijaniyah au Maroc
1810 l'explorateur suisse Burkhart séjourne plusieurs mois à la Mecque, où il décrit les méfaits des wahhabites.
1810 le mufti de Constantinople déclare le jihad contre les Russes
1810 depuis 1864, au Maroc, 307 juifs sont assassinés par des particuliers musulmans, sans qu'aucun procès n'ait lieu
1810 exode des chrétiens libanais devant les attaques wahhabites
1810c en Arabie, les arbres secs sont automatiquement brûlés par les wahhabites pour éviter qu'ils soient l'objet d'un culte
1810c en Arabie, la coupe de la barbe est punie de 40 coups de fouet
1810c en Arabie, les wahhabites assèchent les sources pour empêcher qu'elles ne soient l'objet d'une vénération.
1810c constitution du ghetto de Sale au Maroc
1810c constitution du ghetto de Tétouan au Maroc
1811 le marin britannique Smee note que de nombreux marchands arabes de Zanzibar possèdent jusqu'à 800 ou 900 esclaves; il estime leur nombre total à 200 000
1811 révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites
1811 Mehmet Ali, khédive d'Egypte, fait cadeau au sultan de 200 enfants qu'il a fait castrer
1812 le voyageur Henry Martyn accepte une controverse religieuse avec une chambrée entière de mollahs perses, qui finissent par tenter de le lyncher.
1813 répression de la révolte des Serbes; massacre et réduction en esclavage: des milliers de femmes sont vendues à Belgrade.
1813 le voyageur suisse J.L. Burkhart visite en Egypte des centres de chirurgie spécialisés dans la castration des esclaves; l'activité est protégée par le gouvernement
1815 début du mouvement d'abjuration de l'islam par les habitants de l'empire Fulani au Nigéria; répression, révoltes etc...
1815 les juifs d'Alger sont forcés à lutter contre une invasion de sauterelles
1815 pogroms à Alger
1815 pogroms à Alger
1816 en Algérie, interdiction de porter des armes pour les juifs et les chrétiens
1816 une escadre anglo-hollandaise libère 1600 esclaves détenus à Alger
1817 persécution des juifs de Bagdad par Davud Pasha =>1831
1818 les Egyptiens d'Ibrahim Pasha ravagent la région de la Mecque: destruction des villages, des sources et des arbres, pour réprimer la révolte wahhabite
1818 les Egyptiens exécutent environ 500 chefs wahhabites et leurs multiples femmes
1818 avant de l'exécuter, les Ottomans jouent de la guitare devant le chef wahhabite Suleyman, rien que pour l'agacer...
1819 exécution du banquier et philanthrope juif Haim Fahri d'Acre par le turc Abdullah Pasha
1820 le khédive Mehmet Ali d'Egypte attaque et annexe la Nubie; 30 000 esclaves sont pris; les prisonniers sans valeur sont éliminés
1820 le khédive d'Egypte Mehmet Ali réclame 20 000 esclaves pour son armée
1820 le commerce négrier se développe, sous l'impulsion du Pacha d'Egypte qui voulait des soldats, des esclaves et de l'ivoire
1820c politique de persécution des juifs et chrétiens d'Iran par le dynastie khadjar; témoignages de nombreux voyageurs occidentaux
1821 ordre du sultan Mahmut II de tuer tous les révoltés chrétiens de l'empire ottoman, conformément à la Charia; le vizir empêche son application.
1821 avril: le patriarche Grégoire V est pendu par les Janissaires à la porte de l'église du Phanar à Constantinople, sur ordre du sultan.
1821 attaque des minorités grecques en Anatolie en réplique à la libération du Péloponnèse.
1821 en réponse aux massacres de la communauté ottomane en Morée, les Turcs massacrent les grecs en Thessalie,Macédoine, dans la mer Egée, Constantinople, Chios
1821 mars: proclamation du jihad par les Ottomans, par l'intermédiaire du Califat
1821 massacre des Crétois par les Egyptiens d'Ibrahim Pacha
1821 massacre des Grecs par les Egyptiens d'Ibrahim Pacha, encouragé par les Oulémas: volonté de détruite totalement la population par la déportation des femmes et des enfants. Début de réaction des puissances occidentales.
1821 à Constantinople, deux métropolites et douze évêques sont pendus sur ordre du sultan.
1821 les wahhabites prennent Riyadh et s'y installent
1822 traité de contrôle de la traite des esclaves par les Britanniques sur le sultanat d'Oman, qui ne sera jamais respecté
1822 massacre de Chio par les Turcs: 25 000 morts; 40 000 esclaves?
1822 pélerinage à la Mecque de l'Indien Sayyed Ahmed, qui propage ensuite en Inde les idées wahhabites
1822 l'islamiste indien Ahmad de Bareilly lance un jihad contre les sikhs
1823 le sultan de Mandara annule un raid destiné à s'approvisionner en esclave parce que les tribus païennes visées étaient en train de se convertir
1823 Mehmet Ali réclame que le nombre d'esclaves dans son armée soit de 30 000
1823 le dey de Tunis oblige les juifs à porter un tricorne; protestations en Europe.
1824 le wahhabite indien Sayyed Ahmed crée une armée à Peshawar et proclame le jihad contre les Sikhs
1824 le Nadjd se soumet aux wahhabites
1826 début de l'influence des Wahhabites en Inde
1826 persécution de la secte de Bektash par le sultan Mahmoud II: destruction des monastères, décapitation des chefs Dede Baba, Chelebi et Dede.
1826 dissolution de la secte hérétique des Bektash et persécution de leurs membres à Constantinople
1826 début de la persécution de la secte hérétique Bektashiya par le sultan Mahmut II; exécution des chefs et destruction de leurs monastères
1826 début de la persécution systématique des hérétiques bektashi par l'empire ottoman
1826 décapitation par le sultan ottoman des juifs riches Aciman, Carmona, Gabbai
1827 les chrétiens de la région de Mardin en Turquie doivent cesser de célébrer leurs mariages publiquement à cause des pressions et des insultes
1828 massacre de juifs à Bagdad
1828 massacre de juifs à Bagdad
1829 massacre de la légation russe en Iran par une foule fanatisée
1829 la conquête du Caucase par les Russes interrompt le trafic des esclaves circassiennes “blanches”
1829 octobre: le chef kurde Rwandez attaque les chrétiens assyriens le long du Tigre. Il fait assassiner les prêtres et les moines.
1829 octobre: les Kurdes attaquent le village assyrien de Bit Zabda; 200 morts
1829 octobre: les Kurdes attaquent le village assyrien de Asfas: meurtre du chef Rais Arabo et du prêtre Aziz; 80 enfants sont tués dans les environs.
1829 attaque de Nisibe par les Kurdes.
1829 fuite des kurdes yazidis face aux persécutions ottomanes
1829c le prêtre assyrien Bahnam est assassiné par les Kurdes avec 80 de ses étudiants
1830 prise de Peshawar par les Wahhabites
1830 jihad en Indonésie contre les Hollandais
1830 début de la persécution des juifs en Perse, provoquée par l'avance russe dans le Caucase.
1830 pogroms à Alger
1830 massacre des juifs de Tabriz; un voyageur note que “400 ont été égorgés comme des moutons”.
1830 conversion forcée de 2500 juifs à Shiraz en Perse
1830 le chef arabe et wahhabite Abd el Aziz est poignardé par un shiite dans la mosquée de Darriyya, par vengeance
1830 pogroms à Alger
1831 mort de Sayyid Ahmad Barelvi, général en Inde, accusé d'incroyance par une fatwa
1832 massacre des Kurdes yazidis à Soran
1832 le prince de Rawandoz attaque le monastère de rabban Hurmiz; le moine Gibrael Danbo est assassiné.
1832 massacre des kurdes yazidis par les Ottomans à Soran
1834 massacre de juifs à Safed
1834 pogroms anti juifs et chrétiens autour de Jérusalem au cours de la révolte arabe contre les Turcs
1834 attaque contre la communauté juive de Jérusalem
1834 attaque contre la communauté juive de Hebron
1834 attaque contre la communauté juive de Safed
1834 le sultanat de Zanzibar compte 100000 esclaves, qui représentaient deux tiers de la population.
1835 le secrétaire général de l'administration britannique de Bombay dénonce les rapts commis par les trafiquants arabes dans l'est de l'Inde
1837 fondation de la secte de la Sanusiyya ayant pour but de revenir à l'islam primitif
1837 répression et réislamisation forcée des Fulani au Nigéria => 1847
1837 interdiction coranique de la musique et de la danse au Nigéria
1837 création de la confrérie fondamentaliste Senousiyya en Libye
1839 abolition de l'impôt discriminatoire de la jizya par les Ottomans, après protestation des minorités et pression occidentale
1839 abolition de l'lesclavage des Noubas du Soudan vers l'Egypte, sous pression anglaise; 200 000 personnes en auraient été victimes
1839 fondation de la Société Anti-esclavagiste à Londres, qui a pour but de démanteler le trafic transsaharien des esclaves
1839 conversion forcée des juifs de Machhad en Iran
1839 massacre de juifs à Machhad et conversion forcée des survivants
1839 campagne de conversions forcées des juifs iraniens
1839 massacre de juifs à Meshed en Iran; 30 morts, destruction de la synagogue; toute la communauté est convertie de force, et continue à pratiquer en secret.
1839 massacre des juifs de Meshed en Perse
1839 une ordonnance de l'empire ottoman décrète l'égalité de tous les sujets, quelque soit leur communauté religieuse; en contradiction avec la sharia, elle ne sera jamais appliquée
1839 Au temps du trafic d'esclaves, quelques 200 000 Noubas ont été capturés et envoyés en Egypte, jusqu'en 1839.
1840 persécution des juifs de Damas; affaire des meurtres rituels
1840 conversion forcée des juifs de Machhad en Iran
1840 massacre de juifs à Damas
1840 pogrom à Damas
1840 révolte des maronites et druzes contre les Egyptiens
1840 un chrétien de Mardin est assassiné, selon le récit du voyageur Grant: “ces hommes sanguinaires avaient massacré dans son lit un chrétien natif très respecté, déclarant ouvertement que mettre à mort un infidèle était un acte de charité religieuse pour lequel Dieu les récompenserait”
1840 pogrom anti juif à Damas
1840c massacre des juifs de Mashad en Iran
1841 meurtres massifs de juifs au Maroc; le sultan est obligé de considérer les juifs comme sa propriété personnel, ce qui contribue à les protéger.
1841 massacre des chrétiens libanais dans les villages du Shouf, par les druzes
1841 massacre des chrétiens libanais dans les villages de Matn, par les druzes
1841 ouverture de la route des esclaves et de l'ivoire au Soudan, vers l'Egypte
1842 massacre de shaykhis (?) à Kerbala
1842 le résident britannique de Bouchir décompte 4 à 5000 esclaves traversant chaque année le golfe persique
1842 tentative de génocide des chrétiens assyriens par l'émir kurde d'Hakkari Badr Khan Bey: 10 000 morts, esclavage des femmes et des enfants. Les Ottomans n'interviennent pas.
1842 à Hakkari, martyre de la mère du patriarche assyrien Mar Shimun, découpée en morceau et jetée dans la rivière Zab.
1842 800 chrétiens assyriens sont éliminés dans la région de Dez selon les registres fiscaux.
1842 le sultan marocain répond au consul brittanique qui critiquait de l'esclavage dans son pays: “ le trafic des esclaves est une affaire sur laquelle toutes les religions et nations au monde sont d'accord depuis le temps des fils d'Adam.” Il refuse de légiférer contre l'esclavage car “personne n'a besoin de se poser ce genre de questions...”
1843 massacres des chrétiens nestoriens d'Orient notamment par les Kurdes: environ 20 000 morts
1843 décapitation d'un jeune Arménien à Constantinople pour apostasie
1843 lettre du grand Vizir ottoman à lord Ashley confirmant l'impossibilité de grâce dans les cas d'apostasie
1843 témoignage du professeur danois Westergaard sur les persécutions des zoroastriens de Kerman en Iran:ils sont massacrés et leurs livres sacrés sont systématiquement détruits.
1843 massacre de chrétiens nestoriens au Kurdistan
1843 massacre de chrétiens maronites dans le sud-Liban “Dayr al Qamar”; destruction de villages, monastères et églises
1843 visite du voyageur Westergaard à Yazd et Kerman à la recherche des manuscrits zoroastriens; il constate leur destruction totale suite aux persécutions qui ont suivi la conquête arabe
1843 début des massacre de Nestoriens dans le pays kurde, avec le soutien ottoman; ils dureront trois ans
1843 un millier environ de bâtiments chrétiens, dont des églises et des monastères sont détruits dans le sud du Liban par les Ottomans
1843 massacre des chrétiens assyriens par les Kurdes de Bader Khan
1843 massacre des chrétiens nestoriens au Kurdistan: plus de 20 000 morts
1844 procès, torture et humiliation du premier disciple du Bab en Iran
1844 sous la pression européenne, le sultan abandonne en partie la loi réprimant l'apostasie (seulement pour les sujets chrétiens à l'origine)
1844 pogroms à Alexandrie à la suite d'une accusation de crime rituel
1844 le ministre ottoman Rifaat Pacha écrit à Lord Strattford, qui protestait contre les peines frappant les apostats dans l'empire: “en matière religieuse, nous avons besoin de garder toute notre indépendance. La religion est la base de nos lois, le principe de notre gouvernement.
1845 fatwa condamnant le Bab comme infidèle
1845 persécutions des disciples du Bab à Shiraz
1845 arrestation du Bab à Shiraz
1845 les disciples du Bab Quddus et Mulla Sadiq battus et humiliés
1845 persécution des maronites par les druzes et shiites; massacre de paysans, moines, missionnaires européens; destruction d'églises et de cimetières; intervention des Turcs au bout de 6 semaines de massacres
1845 massacre des chrétiens du Liban et destruction des églises et cimetières par les druzes soutenus par les Ottomans
1846 possibilité d'émancipation des esclaves en Tunisie
1846 martyre du premier disciple du Bab, Mulla Ali Bastami
1846 libération offiicielle des esclaves de Tunisie
1846 malgré l'interdiction de l'esclavage par le Bey de Tunis, l'importation d'esclaves soudanais se poursuit
1846 création en Afrique orientale du sultanat esclavagiste de Jumbe
1846 nouvelle vague de persécution contre les chrétiens assyriens.
1846 après la révolte du village assyrien de Tyari, Badr Khan Bey reçoit 3 paniers remplis d'oreilles coupées en signe de soumission; la population de la ville est dispersée; les responsables sont exécutés: 30 prêtres et 60 vicaires
1846 octobre: l'emir d'Hakkari Badr Khan Bey attaque le région de Tkhoma; 300 femmes sont massacrées ainsi que leurs enfants.
1846 fondation du sultanat du Jumbe en Afrique Orientale pour favoriser la capture des esclaves.
1846 massacre des chrétiens assyriens par les Kurdes de Bader Khan
1846 Sur la rive du Lac Nyasa (appellé actuellement Lac du Malawi) fut institué le sultanat musulman du Jumbe avec le but précis de favoriser le commerce des esclaves
1847 massacre de Bahaïs à Qazvin
1847 arrestation du Bab
1847 reprise des persécutions des chrétiens assyriens par les Kurdes. 30 000 morts?
1847 massacre des araméens par les Kurdes
1848 disparition totale des juifs de Machhad en Iran
1848 convention de badasht en Iran: les Bahaïs se séparent définitivement de l'Islam => début de leurs ennuis
1848 le Bab est battu à Tabriz
1848 meurtres de bahaïs à Barfurush
1848 arrivée dans la ville de berbera d'une caravane de 700 esclaves enfants.
1849 meurtre du bahaï Quddus
1849 100 000 esclaves vivent à Zanzibar.
1849 l'hérétique bahaï Mollah Hussein est massacré avec ses partisans
1849 7 missionnaires bahaïs sont exécutés à Téhéran
1849 le prophète des bahaïs est officiellement proclamé hérétique
1850 martyre du Bâb, fondateur du Bahaïsme, à Tabriz; selon la tradition, le peleton d'exécution était constitué de 750 fusils: soit ils tiraient vraiment mal, soit il ne fallait vraiment pas le rater.
1850 les bahaïs résistent avec les armes à Zanjan: tous éliminés
1850 révolte bahaï à Zanjan
1850 révolte bahaï à Yazd
1850 révolte bahaï à Nayriz
1850 échec d'une révolte bahaï à Téhéran
1850 emprisonnements et exécutions des bahaïs; épisode des 7 martyrs de Téhéran
1850 le missionnaire allemand Krapf signale que malgré le traité imposé à Oman et Mascate, il ya toujours autant d'Africains prélevés en Afrique de l'est vers Zanzibar
1850 témoignage du voyageur russe P. Tchihatcheff sur la justice ottomane: “L'administration judiciaire ne relève que du chef de l'ordre religieux, ou cheik el islam, résidant à Constantinople”
1850 témoignage du voyageur russe P. Tchihatcheff sur la condition des minorités chrétiennes de l'empire ottoman et des échecs des réformes: “ ... en présence de l'ancienne loi du Koran... il a fallu s'incliner. Cette loi condamne les sujets chrétiens à l'incapacité politique et sociale. Elle les prive du droit de faire valoir leur témoignage devant les tribunaux”
1850c période de conversion forcée des zoroastriens en Iran
1850c persécutions des bahaïs par Nasreddin Chah et les Qadjar
1850c persécution des zoroastriens par les Qajar en Iran; exil en Inde
1851 le monastère araméen de Tur Abdin est pillé pendant 14 jours par les Turcs, avec les villages des environs
1851 exécution du bahaï Shirazi en Iran
1852 exil du chef bahaï Baha Alla à Istanbul
1852 profanation de la synagogue de Naplouse par des soldats turcs
1852 exécution de F Qurrat Al'Ayiv poétesse perse et bahaÏ
1852 répression contre les bahaïs après une tentative d'assassinant du shah
1852 martyre du bahaï Sulayman Khan
1852 martyre du bahaï Tahirih
1852 révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites
1852 exécution de la poétesse bahaïe Qurrat al Ain
1852 exécution de la bahaï Baraghani en Iran
1852 début d'une vague d'élimination des bahaïs en Iran
1853 révolte bahaï à Nayriz réprimée
1853 description du marché aux esclaves de la Mecque par l'aventurier Burton
1853 vague de persécutions contre les araméens par les Turcs: massacres, conversions forcées
1853 les ingénieurs français découvrent à Alger le corps de l'apostat Jeronimo dans le Fort des 24 Heures.
1854 pogrom antijuif à Demnate au Maroc
1854 l'ambassadeur britannique en Turquie prévient que les militaires ottomans combattant en Crimée avec les Alliés en profitent pour reprendre le trafic d'esclaves circassiennes “blanches”
1854 tentative d'interdiction du trafic d'esclaves entre Soudan et Egypte, totalement contournée par les marchands arabes
1854 pogrom des juifs de Demnate au Maroc
1855 lettre de protestation des marchands d'esclaves de Jeddah contre l'abolition
1855 fatwa du chef des oulemas de la Mecque contre l'abolition de l'esclavage et imprécation contre les Turcs, considérés comme infidèles
1855 abolition de l'impôt discriminatoire de la jizya par les Ottomans 1839?????
1855 de nombreux convois d'esclaves sont repérés entre la Libye, la Crête et les îles grecques par la marine britannique
1855 permis d'inhumer d'un chrétien par un cadi ottoman (extrait): nous accordons au prêtre de l'église de Marie que la carcasse impure, pourrie, puante de Saideh, damné ce jour, pourra être enterré.”
1855 séjour de l'orientaliste hollandais Snouck à la Mecque; il décrit l'exploitation des pélerins par les gardiens des lieux saints.
1855 fuite des kurdes yazidis face aux persécutions ottomanes
1855 pogroms anti juifs et chrétiens à Jaffa
1856 après le massacre des janissaires, persécution de la confrérie des Bektas par les sunnites
1856 décret ottoman en vigueur en Egypte qui interdit la construction ou la réparation d'églises sans autorisation de l'Etat à très haut niveau
1856 mort de l'imam Seyyid, grand responsable de la traite de esclaves noirs en Afrique de l'est, pendant 40 ans
1856 l'empire ottoman, en contradiction avec le Traité de Paris, exige des minorités l'acquisition d'un permis pour construire ou réparer les lieux de culte.
1856 après une épidémie de choléra, le régime islamiste du Nadj décide que la calamité est due à un relachement des moeurs islamiques; on crée alors une Commission de la Vertu: elle s'attaque aux chiens errants et au tabac
1856 le chérif de la Mecque crée un conseil de 32 notables chargés de “ surveiller les pratiques religieuses et la moralité de chacun”
1856 à la Mecque, interdiction de faire de la musique, de fumer, de rire (pour les femmes)
1856 exécution à Tunis du juif Batto Sfez, accusé d'avoir blasphémé contre l'islam
1856 le grand vizir Mustafa Resid exprime son opposition aux réformes qui donneraient l'égalité aux dhimmis; il estime qu'elles sont contradictoires avec les 600 ans de traditions de l'empire, et qu'il en résultera un “grand massacre”
1856 un décret ottoman ordonne que la construction d'une église en Egypte soit soumise à l'accord direct du chef de l'Etat (la règle est encore en vigueur après 2000)
1856c préparation de la révolte des Cipayes à la Mecque
1857 interdiction de l'esclavage des Africains par les musulmans, sauf au Hedjaz, sous pression britannique
1857 interdiction de l'esclavage dans tout l'empire ottoman sous pression occidentale
1857 décapitation à Tunis du cocher juif Batou Sfez, accusé de blasphème, alors qu'il était ivre.
1857 début de la lutte des zoroastriens d'Iran pour l'abolition de la taxe discriminatoire jazia. => 1882
1857 après la répression britannique de la révolte des Cipayes, la communauté musulmane indienne se replit sur elle même et refuse tout contact éducatif et culturel avec l'occident.
1858 selon un rapport de la marine britannique, des milliers d'esclaves africains sont sur les navires de la marine turque
1859 siège de la ville chrétienne libanaise de Zahleh puis massacre général de la population
1859 les druzes attaquent les chrétiens du Liban dans le Shouf
1859 révolte dite de Kuleli, due à des oulémas et officiers islamistes à Constantinople contre l'influence occidentale, les réformes et les minorités
1860 massacre des chrétiens syriens
1860 massacre de 22 000 chrétiens libanais, dont 5000 à Damas, par les Druzes et avec l'accord des Turcs
1860 destruction de monastères et d'églises par les Albanais au Kosovo
1860 avril: ordre du sultan visant à l'élimination des Maronites dans les montagnes du Liban
1860 avril-mai: déroulement du massacre des maronites sous la responsabilité du gouverneur de Damas Ahmet Pacha
1860 avril: début de la destruction de 60 villages d'Al Matin et Al Shuf au Liban par les Druzes et Kurdes.
1860 destruction du village libanais de Dayr al Qamar; 2600 morts?
1860 le quartier assyrien de Damas est attaqué; 10 000 morts?
1860 attaque et incendie de la ville libanaise de Zahla par les Bédouins
1860 destruction du village libanais de Rasshayya; 800 morts?
1860 destruction du village libanais de Hasbayya; 1000 à 6000 morts?
1860 destruction du village libanais de Jazzin; 1500 morts?
1860 360 villages maronites ont été détruits
1860 rapport allemand sur la situation de l'esclavage dans l'empire ottoman : “Les esclaves noirs sont recrutés principalement par des raids et des enlèvements à Senaar, Kordofan, Darfur, Nubie et d'autres endroits à l'intérieur de l'Afrique. Les esclaves blancs...viennent des pays du Caucase, Laz, Daghestani, Géorgiennes, surtout des femmes.
1860 400 juifs sont massacrés à Tétouan dans un pogrom en réaction contre une attaque espagnole; les rescapés se réfugient à Gibraltar
1860 320 villages chrétiens sont détruits après la guerre civile
1860 massacre des chrétiens libanais à Hasbayya, sous la responsabilité des Ottomans
1860 massacre de 2200 chrétiens libanais à Dayr al Qamar (en une jour d'après les témoignages)
1860 massacre des chrétiens de la ville de Zahleh
1860 massacre des chrétiens libanais à Rashayya, sous la responsabilité des Ottomans
1861 exil des occidentalistes persans (M. Malkum...) accusés de blasphèmes par les oulémas
1861 assassinat probable du patriarche copte Cyril IV par des agents du khédive
1864 révolte bahaï à Najafabad
1864 massacre d'Arméniens à Sassoun
1864 la constitution tunisienne imposée par Napoléon III, qui protégeait les minorités, est abolie sous la pression populaire.
1864 pogrom à Marrakesh
1865 200 morts du choléra par jour durant le pélerinage de la Mecque
1866 pillage du couvent d'Aya Irini en Crête par les Ottomans
1866 les juifs de Barforush en Perse sont convertis de force;les gouvernements européens protestent et obtiennent leur apostasie
1866 pogrom à Barforush en Perse après l'apostasie de la communauté juive; 18 morts dont deux brûlés vifs en place publique
1866 pillage du couvent crétois d'Agia Irini par les Turcs
1867 exécution de trois bahaï à Tabriz
1867 martyre de bahaï à Téhéran
1867 martyre de bahaï à Zanjan
1867 les autorités égyptiennes estiment que malgré les contrôles, 10 à 30 000 esclaves sont prélevés au Soudan par an
1867 massacre de Crétois
1867 fondation du mouvement islamiste de Déoband en Inde
1867 massacre de juifs à Barfurush
1867 lynchage du prêtre de l'église de Binac au Kosovo par les Albanais
1867 création de l'école déobandi en Inde, dont le but est de défendre l'islam contre les autres religions, en particulier hindoue
1868 exil du chef bahaï Baha Alla à Acre
1868 persécution des bahaï en Egypte
1868 les bahaï de Bagdad sont exilés à Mossoul
1868 publication d'un livre sur l'Histoire de l'Egypte par le cheikh al Tahtawi, première tentative d'étude de l'Egypte préislamique par un musulman
1869 martyre du bahaï Badi
1869 pogroms contre le ghetto de Tunis
1869 l'Alliance Juive Universelle témoigne d' “innombrables persécutions” en Iran; la liste en est faite dans son Bulletin
1869 les musulmans perses tentent d'islamiser les tombeaux des personnages bibliques Mordekhai et Esther à Hamadan
1870 selon l'explorateur Denham, les marchands d'esclaves du nord de l'Afrique accusent leurs victimes d'apostasie pour ensuite les vendre
1870 après 50 ans de troubles, les oulémas shiites et sunnites d'Inde condamnent les excès des wahhabites
1870 depuis 20 ans, la Patriarchat arménien de Constantinople adresse au sultan plus de 537 notes pour signaler des cas de meurtres, viols, conversions de force et taxes indues, uniquement de la part des fonctionnaires ottomans
1870 début d'une vague de persécutions des alaouites de Syrie par les Ottomans
1871 révolte religieuse en Kabylie du sheikh al Haddad
1871 les Ottomans doivent intervenir pour écraser une rébellion wahhabite
1873 lettre de protestation de Sir Rawlinson au Shah d'Iran concernant la persécution des zoroastriens:conversions forcées, expropriations, interdiction de vêtements, de monter à cheval.
1873 rencontre d'A. Crémieux avec le shah Nasr ed Din pour empêcher les persécutions des juifs en Iran; promesses du shah mais aucune évolution positive
1873 l'Alliance Juive Universelle présente au shah une pétition contre les persécutions
1874 mort de Ali Karamat théologien idéologue de la repression de l'hindouisme et des hérésies au Bengale
1874 le voyageur écossais décrit la traite pratiquée par les négriers arabes e ntanzanie: “le commerce des esclaves est en train de s'étendre à l'intérieur du pays et continuera de le faire...à moins qu'il ne meure de façon naturelle par la disparition totale de la population”
1874 assassinat public puis lynchage d'un marchand zoroastrien, Rashid Meherban du bazar de Yazd en Iran par la foule; actes commis avec la complicité des autorités; début de l'acitivisme parsi en Inde
1875 le Bey de Tunis signe un traité avec les Britanniques qui interdisent formellement le trafic des esclaves
1875 décembre: incendie du marché arménien de Van sur ordre du gouvernement ottoman
1875 révolte des orthodoxes de Bosnie contre l'oppression ficale ottomane; le sultan Abdul Hamid II “le Sultan Rouge” exige une destruction totale.
1875 sous pression européenne, le sultan accorde l'égalité aux chrétiens de Bosnie, avec la fin de l'application de la sharia à leur égard.
1875 révolte des Serbes en Herzégovine contre les Ottomans
1876 écrasement de la révolte bulgare
1876 massacre des Bulgares par les Turcs (15 000 morts selon un consul US)
1876 au cours de la guerre d'indépendance bulgare, les bandes d'irréguliers de l'armée ottomane, brigands, kurdes et fanatiques, massacrent environ 15 000 personnes dans la région de Plovdiv: 58 villages sont détruits ainsi que 5 monastères
1876 le sultan Abdul Hamid armee les tribus kurdes pour éliminer une partie de la minorité arménienne
1876 mai: massacre de 16000 civils bulgares; protestations des puissances européennes
1876 conférence de Constantinople imposée par les puissances européennes sur le respect des minorités; le ministre libéral partisan de la tolérance Midhat Pacha est assassiné aussitôt après.
1876 publication de “The Bulgarian Horrors and the Question of the East” de Gladstone en protestation contre l'inaction de Disraeli
1876 le théologien iranien Mirza Abul Fadl devient bahaï et est expulsé de son emploi dans son école religieuse
1876 destruction du monastère bulgare de Drianovo et massacre des occupants, moines et révoltés par les Turcs
1877 martyre du bahaï Mulla Kazim
1877 juin: massacre par les irréguliers ottomans des Arméniens de Bulgarie
1877 massacre d'Arméniens à Beyazit en Anatolie
1877 l'Anglais Fryer Kean visite la Mecque et y découvre une Anglaise capturée dix ans auparavant, réduite à l'esclavage puis mariée de force à un chef bédouin
1877 début d'une vague de persécutions des alaouites de Syrie par les Ottomans
1878 fuite des kurdes yazidis face aux persécutions ottomanes
1878 expulsion d'Egypte du journaliste juif Jacob Sanua
1879 depuis 4 ans, 80 à 100 000 esclaves ont été capturés au Soudan, selon Gordon Pacha
1879 condamnation à mort d'un ouléma turc, Ahmed, qui avait assisté un prêtre anglican dans la traduction d'ouvrages chrétiens; sous la pression des Européens, il est seulement banni
1880 l'émir Abdour Rahman attaque et convertit de force les infidièles du Kafiristan, qui devient le Nouristan
1880 démission de Gordon Pacha devant l'échec de sa politique anti esclavagiste au Soudan
1880 pendant 10 ans, le marchand arabe Muhammad Ibn Hamid implante une sorte d'Etat esclavagiste et pillard dans le Haut Congo, qui sera détruit les Bleges
1880 la révolte du sheikh algérien Bouamama est préparée pendant son pélerinage à la Mecque
1880c dans les écoles normales ottomanes( fond. 1848), remplacement des cours de littérature et d'histoire par des cours de théologie et de droit coranique
1881 l'impôt de la région militaire de Fachoda, contrôlée par l'Egypte, se fait en têtes d'esclaves
1881 proclamation de Mohammed Ahmed comme Mahdi au Soudan
1881 massacre de coptes et d'autres chrétiens à Alexandrie
1881 début de pogroms en Algérie, après l'acquisition de la nationalité française des juifs d'Algérie
1881 pogrom à Tlemcen
1881 proclamation du Mahdi au Soudan; il tente ensuite de reconstituer la carrière de Mahomet à son profit, par une suite de “visions” prophétiques; il interdit les danses, la musique, les décorations vestimentaires; la sharia est imposée; lapidations et décapitations sont courantes; le fouet pour les fumeurs et buveurs; les historiens britanniques lui attribuent la responsabilité de 4 millions de morts
1881 proclamation du Mahdi soudanais contre les “impies” turcs
1882 arrestation de bahaïs à Téhéran
1882 le trafic d'esclaves est illégal en Perse après un accord avec les Anglais, mais la possession d'esclaves est légale
1882 juillet: émeutes anti chrétiennes à Alexandrie: 50 morts
1882 abolition de la taxe discriminatoire jazia pour les zoroastriens d'Iran, cf. 1857, sous la pression britannique
1882 appel au jihad dans la révolte de Orabi Pacha en Egypte
1882 pogrom à Alger
1882 les chrétiens jacobites n'obtiennent pas de reconnaissance officielle de la part de l'empire ottoman, malgré les pressions occidentales
1883 pogrom à Oran
1883 pogrom à Sétif en Algérie
1883 novembre: l'armée britannique de Hicks progresse au Soudan et contemple des milliers de cadavres sur sa route vers le Mahdi; il sont ensuite massacrés et leurs corps sont mutilés
1883 publication du Mirat al Haramain d'Ayyub Sabri pasha, qui décrit les tortures et massacres des wahhabites à la Mecque: “les tortures faites aux musulmans dans la sainte cité de la Mecque et aux pélerins chaque année furent si terribles qu'il est difficile de les décrire en détail”
1883 novembre: massacre de l'armée anglaise de Hicks par les derviches de l'armée du Mahdi; les corps sont découpés et répandus dans le désert
1884 recrudescence de la traite des esclaves au Kenya après une famine
1884 fondation à Khartoum de l'Etat islamiste inspiré par le Mahdi; développement de la traite des esclaves, favorisée par le régime
1884 début de l'exil des juifs iraniens en Palestine à cause du renforcement des persécutions
1885 victoire du Mahdi à Khartoum: redémarrage spectaculaire de l'esclavage en Afrique de l'est.
1885 le mahdi du Soudan expulse les Egyptiens en préchant le jihad
1885 juin: Kalifa Abdullahi contrôle le Soudan après le Mahdi; il est considéré comme un tyran responsable de la mort de 4 millions de personnes
1885 janvier: le Mahdi du Soudan envoit des lettres menaçantes à la reine Victoria, au Négus et au vice roi d'Egypte, leur enjoignant de se convertir
1887 le consul britannique à Jeddah note que le trafic des esclaves n'a jamais été aussi actif en Mer Rouge
1887 arrestation et emprisonnement de l'avocat chrétien assyrien Nasri Tarzikhan, pour “avoir blasphémé et injurié la parole du prophète”
1888 aout: le chef kurde Sarouhan attaque les villages jacobites de la région de Mardin; 18 morts
1889 révolte des bahaïs à Najafabad
1889 martyre du bahaï Haji Muhammad Riday i Isfahani à Ishqabad
1889 les bureaux d'affranchissement créés par les Britanniques en Egypte ont libéré 18 000 esclaves en 6 ans
1889 après les funérailles d'un rabbin, jugées trop peu discrêtes, le cimetière juif de Bagdad est confisqué
1889 pillage du quartier juif de Bagdad
1889 premier massacre de chrétiens jacobites par les tribus kurdes: 40 morts dans un village par le chef Sahran
1889 massacre d'Arméniens dans le village de Bleider, avec la neutralité ottomane
1889 attaques contre les juifs de Bagdad au cours des funérailles de leur chef Someckh. les juifs sont ensuite accusés et punis par les autorités
1890 début de la guerre sainte du Mahdi somalien M Hassan contre les missionnaires chrétiens
1890 martyre du bahaï Sidih
1890 les Britanniques tentent de réduire l'esclavage à Zanzibar; échec devant la protestation des marchands arabes
1890 juin: répression sanglante d'une manifestation arménienne à Kum Kapi (Constantinople)
1890 pogroms anti arméniens à Erzurum
1890 massacre de 444 pélerins maghrébins allant vers la Mecque,commis près de Médine par des bédouins qui criaient: “votre fortune vient d'Allah, la nôtre vient de vous.”
1890 en Perse, les femmes juives sont obligées de montrer leur visage en public (pour ressembler au comportement des prostituées); les juifs doivent porter une pièce de tissu rouge sur la poitrine; ils ne doivent pas dépasser un musulman dans la rue, et ne pas répondre s'ils sont injuriés
1891 épisode des sept martyrs de Yazd
1891 janvier: destruction du village arménien de Vardenis par les Turcs
1891 création par les Ottomans des régiments kurdes des Hamidiés chargés de la répression des Arméniens
1891 21 000 pélerins meurent à la Mecque à cause d'une épidémie
1891 mission officielle de conversion des hérétiques yazidis par les sunnites ottomans, par la force s'il le faut
1892 massacre des Kurdes yazidis
1892 martyre du bahaï Sabzivari
1892 empoisonnement de l'apostat syrien Kamil Abdel Messieh, à Bassorah
1892 massacre de Kurdes yazidis à Mossoul
1892 fermeture de l'église et de l'école chrétienne de Tabriz, soupçonnée de prosélytisme
1892 juillet: environ 8000 Kurdes yazidis sont éliminés pour avoir refusé leur conversion à l'islam, dans la région de Mossoul
1892 assassinat par des marchands d'esclaves soudanais de l'explorateur autrichien Schnitzer, qui militait contre la traite.
1892 les juifs iraniens doivent porter un écusson distinctif
1892 le clergé d'Hamadan en Perse rédige une charte du comportement des juifs:
“les juifs ne doivent pas quitter leurs maisons en cas d epluie ou de neige (pour ne pas propager leur impureté)
... ils ne doivent pas porter de tissus précieux.... ils doivent avoir un écusson rouge sur la poitrine... ils ne doivent pas parler à voix haute à un musulman...ils ne doivent pas construire de belles maisons...l'entrée de leurs maisons doit être basse... ils ne doivent pas se couper la barbe... ils ne doivent pas respirer le bon air de la campagne... ils ne doivent pas monter à cheval, même les médecins...un juif qui boit de l'alcool peut être exécuté immédiatement dans la rue... leurs mariages doivent être discrets... ils ne doivent pas manger de bons fruits...”
1892 persécution des juifs d'Hamadan en Perse sous la direction du mollah Seyid Abdul Mejid
1892 janvier: le rabbin d'Hamadan Abraham est arrêté et bastonné publiquement pour ne pas avoir porté l'écusson rouge
1892 massacre de juifs et zoroastriens à Yazd en Perse
1892 massacre de juifs et zoroastriens à Shiraz en Perse
1892 un incendie criminel détruit toutes les boutiques chrétiennes du bazar de Mardin; les coupables ne sont pas poursuivis
1892 massacre des kurdes yazidis par les Ottomans
1892 les musulmans d'Ahmedabad font une procession dans le quartier hindou de la ville pour sacrifier des animaux devant eux; les hindous protestant sont capturés et aspergés de sang
1893 14 000 morts du choléra à la Mecque au cours du pélerinage; les autorités locales refusent toute mesure d'hygiène; l'Etat ottoman empêche les réactions occidentales
1893 17 000 pélerins meurent du choléra au retour de la Mecque
1894 début des massacres contre les Arméniens décidés sous le sultan Abdul Hamid =>1896; environ 300 000 morts
1894 aout: massacre du village arménien de Gelie-Guzan
1894 aout: massacre d'Arméniens au Mont Gebin, déportés du village d'Andok et brulés vifs dans la forêt
1894 aout:74 villages arméniens détruits dans la région de Sassun: 10000 victimes
1894 aout-octobre: massacre d'Arméniens par les seigneurs kurdes autour de Mush; 5000 morts selon les Européens
1894 l'ambassadeur de France à Constantinople décrit la création des régiments kurdes comme “ l'organisation officielle pour le pillage aux dépens des chrétiens arméniens”
1894 octobre: rapport de l'ambassadeur de France “... Les Kurdes se sont portés sur les villages arméniens et les auraient pillés et incendiés. Ils se sont livrés à toutes sortes d'atrocités sur la population chrétienne... Environ 7500 personnes auraient péri, 30 villages brûlés et 400 femmes enlevées.
1894 les Ottomans organisent une vaste expédition pour convertir de force les Kurdes yazidis
1895 massacre d'Arméniens à Van et Istanbul
1895 succès final de la politique anti-esclavagiste des Britanniques en Egypte
1895 conversion au christianisme de Naamet Ullah en Syrie; à Beyrouth, il est enrolé de force puis disparait
1895 exécution à Birecik de 20 Arméniens refusant de se convertir
1895 septembre: massacre d'Arméniens à Baberd par les Turcs
1895 septembre: pogroms contre les Arméniens à Constantinople; 2000 morts; plaintes des Européens
1895 octobre: massacre d'Arméniens dans la province de Derjan
1895
octobre: massacre d'Arméniens dans la province de Trébizonde; témoignage du consul français
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Erzincan et Kamakh
1895 octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Kghi; 1000 morts
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Baghesh
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Urfa; 10 000 morts dans les combats
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Shapin-Karahisar; 2000 morts dans la ville et 3000 dans la campagne
1895 octobre: massacre d'Arméniens dans la ville d'Erzincan; 1000 morts
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Zklus; 200 morts
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Amasya; 100 morts
1895 novembre: massacre d'Alep; 1000 morts
1895 décembre: destruction de 100 villages dans la province de Bitlis
1895 décembre: massacre de 8000 Arméniens à Urfa
1895 décembre: destruction d'une centaine de villages autre de Mush
1895 octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Bitlis; 102 villages détruits
1895 octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Charsanjak; 700 morts
1895 octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Balu; 1200 morts
1895 octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Arabkir; 2800 morts
1895 octobre: massacre d'Arméniens dans la région de Torgom; 500 morts
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Malatya; 3000 morts; 1000 maisons détruites
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Bitlis
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Kharput; 4000 morts
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Bayburt; 165 villages detruits
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Urfa par les troupes kurdes; le consul anglais est témoin
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Erzurum; 400 morts
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Garin ; 2000 morts; 43 villages détruits
1895 octobre: massacre d'Arméniens à Trébizonde
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Diyarbakir et sa région: 30 000 morts
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Arabkir; 2800 morts
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Marzvan; 700 morts
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Kharput; 3800 morts
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Van
1895 novembre: conversions forcées d'Arméniens à Kharput
1895 proclamation du jihad par les Ottomans
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Sivas; 1500 morts
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Balu
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Antep; 1500 morts
1895 novembre: massacre d'Arméniens à Marash; 1000 morts
1895 novembre: pillage de 160 villages de la région de Van
1895 décembre: des centaines d'Arméniens sont brûlés vifs dans la cathédrale d'Urfa
1895 janvier: le soldat kurde Sheikh Hassan déclare avoir tué 40 chrétiens à Urfa pendant les massacres.
1895 novembre: les Kurdes attaquent la ville de Tel Mozilt et la ravagent; le gouverneur turc tente de les stopper mais le massacre d'Assyriens a pourtant lieu.
1895 massacre des chrétiens de Diyarbakir regroupés dans les portes de l'enceinte de la ville
1895 décembre: le sheikh Mohammed Said, organisateur des massacres de chrétiens à Diyarbakir, arrive à Mardin le jour de noël pour planifier le massacre suivant. Il reçoit les notables musulmans qui lui demandent l'autorisation de tuer et voler “les maudits cochons de chrétiens”. Il les encourage à combattre “les ennemis de la religion”. Il se produit ensuite un conflit entre les extrémistes et les convertis récents, qui souhaitent protéger les chrétiens.
1895 novembre: destruction et pillage du village chrétien de Tell Armen près de Diyarbakir
1895 janvier: appel au massacre des chrétiens à Karput, selon le rapport de l'ambassadeur de France: “l'hostilité des musulmans à l'égard des chrétiens semble avoir redoublé et ils la montrent parait il sans retenue. C'est ainsi que dernièrement, dans une des mosquées de Kharpout, un Mollah, un fou, me dit-on , a prêché la guerre sainte contre les chrétiens et a invité tous les Turcs à se préparer pour exterminer les chrétiens.”
1895 février: premières agressions à Diyarbakir contre les chrétiens; des bandes de Kurdes menaçent des ouvriers arméniens “disant, le couteau ou le sabre à la main, qu'ils allaient tuer tous les chrétiens”
1895 février: rapport du diplomate G. Meyrier sur la situation des chrétiens de Diyarbakir: “les manifestations en masse sont rares, mais les faits isolés abondent et témoignent tous les jours de l'hostilité qui existe contre les chrétiens chez tous les musulmans en général”
1895 destruction totale du village chrétien de Kuabash près de Diyarbakir. Les filles du prêtre sont violées devant lui. Il est laissé en vie parce qu'il en devient fou
1895 novembre: extermination des chrétiens du village de Miaferkain: 700 morts , surtout brûlés dans l'église incendiée au pétrole; un seul homme a survécu, du nom d'Elias Moro, en se convertissant
1895 décembre: extermination des chrétiens du village d'Assadia; 3000 habitants arméniens et syriaques sont exécutés; les réfugiés dans l'église sont brûlés par du pétrole; il n'y a que trois survivants
1895 novembre: le grand-vizir affirme à l'ambassadeur de France que les massacres de Diyarbakir sont dûs à “une invasion des mosquées par les Arméniens”; le consul français répond: “Je dois à ma conscience de déclarer formellement que les massacres à Diarbékir ont été faits ,sans provocation, par les musulmans de cette ville... La police et la troupe ne sont intervenues que pour frapper les victimes.”
1895 décembre: rapport du consul de Diyarbakir: “le dimanche, je vis de ma fenêtre...les soldats, les zaptiés, les kurdes et les musulmans tirer ensemble, depuis les terrasses et les minarets, sur l'église arménienne schismatique.”
1895 novembre: lettre de l'ambassadeur de France: “L'Asie Mineure est véritablement en feu; on massacre presque partout. Sur certains points, les Arméniens ont été les provocateurs, sur d'autres ils sont les victimes du fanatisme musulman. A Diyarbakir, on tue et on pille depuis vendredi....On massacre tous les chrétiens sans distinction”
1895 novembre: rapport du consul de Diyarbakir daté du 2: “.. au lever du soleil, le carnage a commencé et a duré juqu'au dimanche soir. Ils s'étaient divisés par bandes et procédaient systématiquement, maison par maison, en ayant bien soin de ne pas toucher à celles des musulmans... On a tué tout ce qui se présentait sous la main: hommes,femmes, enfants: les filles étaient enlevées... presque tous les musulmans de la ville... ont pris part à la boucherie.”
1895 novembre: le premier novembre, à l'appel des religieux, le massacre des chrétiens de Diyarbakir commence; la première victime est un Chaldéen tué par un policier; les boutiques du bazar sont ensuite pillées; chaque chrétien rencontré dans la rue est exécuté; selon le consul, les responsables sont les Kurdes de la ville soutenus par de nombreux musulmans venus de l'extérieur
1895 octobre: préparation ouverte du massacre des chrétiens de Diyarbakir; achat d'armes, concentration de troupes kurdes et arrivées de responsables musulmans
1895 avril: les puissances européennes interviennent auprès du sultan pour qu'il protège les chrétiens orientaux; l'opinion publique turc et kurde proteste; les notables musulmans envoyent des télégrammes au Sultan et menacent de massacrer les chrétiens
1895 octobre: l'évêque syrien de Diyarbakir doit se réfugier au consulat de France
1895 mars: télégramme chiffré du consul de Diyarbakir: “Je me permets d'insister sur la gravité de la situation des chrétiens de Diyarbakir. Les musulmans sont plus exaltés que jamais ; leur hostilité se montre ouvertement par de continuelles agressions... Les chrétiens sont très effrayés et redoutent les pires excès.”
1895 mars: le sheikh de Zihan, inspirateur des massacres de chrétiens à Sassoun, est reçu à Diyarbakir; il reproche aux Kurdes “ leur peu d'énergie dans leur foi religieuse”; il montre en exemple les autres Kurdes qui se sont armés contre les chrétiens.
1895 février: le gouverneur de Bitlis en Turquie, qui avait laissé les chrétiens se faire massacrer, après une disgrâce temporaire du fait des puissances européennes, est nommé gouverneur de Diyarbakir
1895 février: autre rapport du diplomate G. Meyrier sur la situation des chrétiens de Diyarbakir:” Cet état de chose s'applique à tous les chrétiens sans distinction de race, qu'ils soient Arméniens, chaldéens, Syriens ou Grecs. Il est le résultat d'une haine de religion d'autant plus implacable qu'elle repose sur la force des uns et la faiblesse des autres.”
1895 octobre: l'évêque syrien de Diyarbakir subit une tentative d'assassinat
1895 décembre: rapport du consul de Diyarbakir: “On a égorgé sur les genoux d'un père ses cinq enfants et lui, ensuite, a subi le même sort”
1895 destruction totale du village chrétien de Kartrabal près de Diyarbakir. 300 familles disparaissent.
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Kabia
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Jaroukia
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Kaan Akboar
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Arz Oglu
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Kozan
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Olan
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Kadia
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Satia
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Safia
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de Machrakia
1895 destruction dans la région de Diyarbakir du village chrétien de
1895 novembre: destruction et pillage du village chrétien de al Koulia près de Diyarbakir; les soldats se joignent au pillage et à la destruction de l'église; 50 morts
1895 novembre: destruction et pillage du village chrétien de Banabil près de Diyarbakir
1896 martyre de 5 bahaï de Turbat-i-Haydari
1896 publication du British Blue Book sur les massacres d'Arméniens dans l'empire ottoman
1896 juin: destruction de villages arméniens autour de Van
1896 juin: massacre des hommes du village arménien de Sgherdi; conversion forcée des survivants
1896 juin: massacre de 400 Arméniens autour de Khizan
1896 juin: massacre de 160 Armémiens autour de Mamarzank; conversion des survivants
1896 juin: destruction des villages de la région de Shatakh
1896 juin: destruction de 11 villages arméniens autour de Gumushhane
1896 juin: massacre d'Arméniens à Van; fuite des survivants en Iran
1896 aout: après la prise d'otage à la Banque Ottomane, pogroms contre les Arméniens de Constantinople; 7000 morts? protestation officielle des puissaces européennes
1896 septembre: dispersion de la population arménienne de Agn
1896 septembre: massacre de 250 Arméniens autour de Mush
1896 septembre: massacre dans le village de Binkaya; 250 morts
1896 massacre des Crétois par l'occupant ottoman
1896 les infidèles du Kafiristan ont été entièrement convertis de force ou éliminés par l'émir de Kaboul.
1896 le shah réformateur Nadir est assassiné par un derviche
1896 destruction totale du couvent d'Aya Irini en Crête par les Ottomans
1896 reprise de la persécution des juifs sous la direction des mollahs
1896 fatwa du mollah Rihan Allah de Téhéran qui interdit aux juifs de porter une barbe identique à celle des musulmans
1896 le traducteur en chef “drogman” de l'ambassade britannique à Constantinople dit à propos des massacres d'Arméniens: “(ils) ont été guidés par les prescriptions de la sharia; elle prescrit, si les dhimmis chrétiens tentent, en ayant des relations avec des puissances étrangères, de dépasser les limites de leurs statuts permis par les musulmans, et les libère de leurs entraves, leurs vies et leurs biens sont à la disposition des musulmans. Selon les Turcs, les Arméniens ont essayé de dépasser ces limites en faisant appel aux puissances étrangères, notamment l'Angleterre. Ils considèrent donc que c'es leur devoir religieux et une chose juste que de détruire et prendre les vies et les biens des Arméniens.”
1896 un missionnaire protestant visite les régions peuplées par les Arméniens après les massacres d'Abdul Hamid; il fait un rapide bilan: 559 villages dont la population a été convertie de force (“par le feu et le sabre”), 282 églises transformées en mosquées, 21 prêtres protestants et 170 “grégoriens” (=Arméniens)
1896 avril: le consul de Diyarbakir signale le cas de centaines de chrétiennes enlevées, converties de force et asservies dans les tribus kurdes autour de Diyarbakir
1896 novembre: selon les diplomates français, les filles chrétiennes enlevées à Mardin sont vendues publiquement sur le marché d'Alep, “dans le quartier de Bab Nerab... peuplé de musulmans fanatiques, les chrétiens ne s'y aventurent guère et il est presque impossible à un Européen d'y pénétrer sans être insulté”.
1896 mai: conversions nombreuses et forcées dans la région de Birecik en Turquie, selon le consul de France
1896 le village chrétien de Pakoz près de Diyarbakir est contraint de se convertir pour échapper au massacre
1896 témoignage du père Galland sur les régions touchées par les massacres de chrétiens par les Kurdes: “ Je ne saurais vous dire la tristesse poignante qui nous a saisis en voyant dans les villages chrétiens que nous avons traversés les traces encore récentes du pillage et de l'incendie, les maisons sans toits ni portes,...les églises profanées... On ne voit plus que quelques groupes de femmes et d'enfants errant à travers les ruines,les hommes ayant pour la plupart succombé sous les balles et poignards kurdes.”
1896 janvier: massacre de chrétiens dans la région de Midyat en Turquie
1896 massacres des chrétiens d'Urfa
1896 mai: conversions nombreuses et forcées dans la région de Severek (Diyarbakir) en Turquie, selon le consul de France; 200 cas connus
1896 le shah d'Iran et son premier ministre sont assassinés par un disciple du réformiste islamiste al Afghani
1896 destruction du couvent crétois d'Agia Irini par les Turcs
1896 mai: massacre de Grecs par les Turcs en Crète
1897 l'écusson rouge est obligatoire pour les juifs de Téhéran
1897 mai: pogrom à Téhéran; le but est d'obliger tous les juifs à porter l'écusson rouge
1897 le shah propose aux oulémas de remplacer l'écusson rouge des juifs par une plaque en argent avec le mot “juif” écrit dessus
1897 le juif iranien Levy, protégé par l'ambassade britannique, refuse de porter la plaque discriminatoire; il est assiégé par la foule avec l'ambassadeur
1897 le shah ayant été obligé par les Britanniques de déclarer la protection des juifs, les mollahs décident d'accentuer les persécutions
1897 projet de massacre des juifs de Kermanshah en Perse, pour commémorer la mort d'Hussein
1897 les mollahs d'Hamadan préparent un pogrom et rédigent des affiches pour appeler au massacre; ils sont calmés par un rançon du shah
1897 les shiites de Kermanshah se consolent de la protection des juifs par le shah en massacrant les sunnites de la ville
1897 pogrom à Shiraz; 20 morts et 3 synagogues détruites
1897 pogrom à Mostaganem en Algérie
1897 pogrom à Alger
1897 mort d'al Afghani, fondateur du panislamisme
1898 djihad prononcé contre les Russes en Asie centrale
1898 martyre de Haji Muhammad i Turk à Mashhad
1898 mort de Sayyid Ahmad khan, dirigeant de l'université musulmane d'Aligarh: il a été victime d'un très grand nombre de fatwas dhérésie comme athée, irreligieux, chrétien, naturiste, antéchrist, etc...
1898 le Mahdi de Khartoum proclame le jihad
1898 en Perse, dans un contexte de sécheresse, une fatwa réserve l'eau de pluie aux musulmans, sous peine de mort; l'auteur se nomme Sayyid Abdul Hussein Chushtarly
1898 les juifs de la ville iranienne de Lar sont capturés, menacés de conversion forcée contre rançon; une souscription est lancée pour les racheter
1898 pogrom à Alger
1898 le corps du Mahdi est exhumé à Khartoum pour prouver à la population qu'il n'était qu'un humain
1899 révolte bahaï à Najafabad
1899 conférence à la Mecque sur les causes du déclin de l'islam
1900 aout: massacre de femmes et d'enfants arméniens dans les villages de Spaghanak
1900 environs 4.3 millions d'esclaves sont présents en Afrique Noire musulmane région en 1900 (rappelons à titre de comparaison, qu'il y avait 2 968 000 esclaves noirs dans l'ensemble des Amériques à la fin du XVIIIème siècle et 5 875 000 vers 1860-1870)
1901 le consul de Diyarbakir signale au Quai d'Orsay: “ En laissant carte blanche aux chefs kurdes, la Porte poursuit son but qui est depuis quelques années d'anéantir l'élément chrétien”
1901 attaque du village chrétien de Babek par une tribu kurde, avec la complicité du gouverneur; 7 morts
1901 dépêche diplomatique française sur la situation des chrétiens d'Orient: “tous les prélats des différents rites orientaux sont d'avis que si la situation des chrétiens se prolonge quelques années encore, l'élément chrétien disparaîtra petit à petit, soit par l'apostasie, soit par l'émigration, soit en se laissant massacrer.”
1901 raid des wahhabites sur Riyadh: le gouverneur est assassiné
1902 des médecins européens calculent que 20% des pélerins pour la Mecque meurent pendant le voyage et 5% sont réduits à l'esclavage
1902 prise du pouvoir par le chef de tribu Ibn Saoud, qui réinstaure la doctrine wahhabite en Arabie
1902 le chef tribal Ibn Saoud s'empare de Riyad
1902 les Saoud prennent Riyad
1902 première tentative d'abolition de l'esclavage en Mauritanie
1903 révolte bahaï à Rasht
1903 massacre de 100 bahaïs à Yazd et Isphahan
1903 pogrom contre les bahaïs à Yazd; environ 70 morts
1903 la tribu kurde des Batman assassine un vieux prêtre nestorien et détruit deux villages chrétiens
1903 massacre de 101 bahaïs à Yazd en Iran par une foule poussée par les mollahs locaux
1903 pogrom anti-bahaï à Rasht en Iran
1903 pogrom anti-bahaï à Ispahan en Iran
1903 pogrom anti-bahaï à Yazd en Iran
1904 massacre de juifs au Yémen
1904 mai: massacre de 7500 Arméniens dans la région de Sassun
1904 novembre: fatwa du grand mufti d'Egypte affirmant que selon l'islam, il n'y a pas d'autres nationalités que l'islam.
1905 mort de Hamid Mohomad, surnommé Tippu Tip, le plus célèbre négrier du XIXème siècle, qui vendait jusqu'à 30 000 esclaves (païens ou mal convertis) par an,selon lui
1905 vague de pogroms au Maroc
1905 loi d'interdiction d'emploi pour les juifs du Yémen
1905 les juifs du Yémen ne doivent pas construire de maisons plus grandes que celles des musulmans, ni parler à voix plus haute qu'eux
1905 pogroms à Sanaa au Yémen
1905c une fatwa iranienne interdit aux musulmans de fumer du tabac (ce n'est pas un mal en soi, mais ils ne se souciaient pas de la santé de leurs ouailles...
1906 le gouverneur deTadoli (Soudan) est assassiné pour avoir tenté d'abolir l'esclavage
1906 révolte des traficants arabes de la région de Kordofan (Soudan) après la libération de 120 femmes et enfants par les Anglais
1906 l'apostat iranien Mirza Paulos est persécuté pendant 5 ans
1906 première conférence des Missions dans le monde musulman au Caire: “Baptiser publiquement à Damas, Téhéran ou au Maroc, ou le régime est purement musulman et la population ignorante et fanatique, serait une grave erreur”
1906 enfermement dans un hopital psychiatrique du fondateur de la confrérie turque des Nurcu, à la suite de délires mystiques non controlés
1907 le roi kadjar Ali Shah abolit l'assemblée et la constitution de l'empire perse comme étant contraires à l'islam
1907 abolition de l'esclavage au Kenya par les Britanniques
1907 Zanzibar compte, sous domination anglaise: 200 européens, 4000 Arabes, 27 000 affranchis et 140 000 esclaves
1907 l'apostat Abdul Karim est martyrisé en Afghanistan
1907 la Constitution du royaume perse introduit timidement la notion de liberté individuelle; elle est violemment critiquée par les ouléma qui la considèrent comme non-islamique
1907 pogrom à Casablaca; 30 morts, viols en série et rapts
1907 les bahaïs sont exclus du droit de vote au cours de la tentative de réforme politique du shah Mohammed Ali
1908 le sultan Abdul-Hamid possède encore un harem de 370 femmes et 127 eunuques
1908 un évêque en visite en Palestine note qu'il y a des conversions au christianisme, mais aussi que les apostats doivent s'enfuir au plus vite en Egypte
1908 juillet: à Adana, troubles arméniens et répression violente; 30 000 victimes; protestations européennes.
1908 voyage du Kaiser Guillaume I en Palestine et Syrie; il insiste sur son admiration pour l'islam, religion autoritaire et militariste, qu'il favorise contre ses conccurents européens.
1909 pogroms à Kermanshah (Iran)
1909 profanation de la synagogue de Suleymanié en Irak
1909 martyre du bahaï Haji Haydar à Isphahan
1909 massacre d'Arméniens à Adana, souvent mené par les mollahs et muftis
1909 avril: massacre de 30 000 Arméniens en Cilicie
1909 avec des milliers d'Arméniens, quelques missionnaires américains sont massacrés dans la région d'Adana
1909 commentaire du vice consul britannique de Mossoul: “L'attitude des musulmans envers les chrétiens et les juifs est celle d'un maître envers ses esclaves.”
1909 pogroms à Kermanshah en Iran
1909 le vice consul britannique de Mossoul, H. Young, écrit: “L'attitude des musulmans envers les chrétiens et les juifs est celle de maîtres face à des esclaves, qui les traitent avec une tolérance hautaine tant qu'ils restent à leur place. Tout signe de prétention à l'égalité est aussitôt réprimé”
1910 publication au Caire d'un compte-rendu très critique de pélerinage à la Mecque par Batanouni
1910 accusation de meurtre rituel et de souillure de Coran contre les juifs de Shiraz; expulsion de 6000 personnes de la ville; les soldats envoyés pour réprimer l'émeute soutiennent les attaquants; toutes les maisons du quartier juif sont détruites
1910 discours de Talat Pasha à Salonique, dans lequel il réaffirme l'impossibilité d'égalité de condition entre musulmans et dhimmis, qui serait “inamicale avec la sharia et les sentiments de centaines de milliers de musulmans”
1910 assassinat du notable copte Boutros Ghali par un musulman pour trahison
1910 destruction et massacre dans le village chaldéen de Sinat en Irak
1911 les Britanniques estiment que le djihad du Mahdi au Soudan a causé 300 000 morts, surtout indigènes
1911 fin définitive de l'esclavage en Libye avec l'occupation italienne
1911 congrès copte à Assiout, qui sera utilisé par les islamistes égyptiens pour alimenter les fantasmes sécessionnistes et justifier les persécutions
1911 octobre: assassinat de l'évêque de Grevena Emilianos par des agents turcs
1911 révolte des chrétiens catholiques contre les Ottomans en Albanie; répression
1911 les juifs de Libye reçoivent des droits civiques et une protection juridique après la conquête italienne
1911 octobre: assassinat de l'évêque de Grevena, Emilianos, par les Turcs
1911 octobre: massacre de chrétiens à Jaffa
1912 création de l'armée saoudienne à partir de bataillons sacrés de fanatiques, les Ikhouans
1912 fin de l'esclavage au Maroc, avec l'occupation française
1912 persécution de l'apostat A. T. en Egypte malgré la protection anglaise; il faillit être empoisonné deux fois
1912 fondation de la Mohammadiya en Indonésie pour réislamiser la société
1912 massacres en Thrace contre les populations chrétiennes commis par l'armée turque en retraite
1912 pogroms de Fès au Maroc
1912 nouvelle épidémie de choléra à la Mecque
1912 nouvelle épidémie de choléra; aucune mesure sanitaire; les médecins constatent: “L'état hygiénique de la cité est déplorable à cause du manque absolu de latrines publiques.”
1912 révolte des chrétiens catholiques contre les Ottomans en Albanie; répression
1912 les oulémas de Constantinople appellent au jihad contre les chrétiens dans l'empire et à l'extérieur (occupation de la Libye par les Italiens)
1912 appel au jihad dans la révolte des Sénoussis en Libye
1912 renaissance du wahhabisme dans le village d'Artawiyah en Arabie; début de l'exécution des chrétiens et des musulmans ne sachant pas correctement le Coran
1912 les Saoud instaurent les Ikhwans
1912 renaissance du wahhabisme dans la ville d'Artawiyah; les règles sont sévères: deux activités sont tolérées, l'agriculture et la lecture du Coran. l'assistance aux prières est obligatoire; toutes les activités doivent alors cesser; les moustaches sont interdites, ainsi que la musique et le tabac; des chrétiens et des musulmans sachant mal le Coran sont décapités
1912 pogroms anti juifs à Fez
1913 les wahhabites d'Egypte s'attaquent aux confréries soufies
1913 massacre de milliers de Grecs orthodoxes en Thrace orientale (16 000 victimes?)
1913 soutenance de la thèse de M. Fahmy à la Sorbonne: “La condition de la femme en Islam”
1913 massacre de 16 000 Grecs par les Turcs en Thrace Orientale
1914 début de la période de massacre des Nestoriens d'Irak, considérés comme alliés des Britanniques
1914 expulsion de 250 000 Grecs de Thrace Orientale
1914 mai: rapide expulsion de la population chrétienne de Pergame, qui se réfugie à Lesbos
1914 juin: massacre de Grecs par les Turcs à Foça et Cesme.
1914 juillet: création des bataillons de travaux forcés pour les mobilisables orthodoxes, qui permettent leur élimination progressive.
1914 aout: massacre de 12 000 chrétiens assyriens en Irak par le Jevdet Khalil Bey
1914 novembre:poursuite de l'expulsion des Grecs de Thrace Orientale
1914 novembre: déclaration de jihad par les Ottomans proclamée à Constantinople, et reprise par tous les imams de l'empire. L'allié allemand tente d'en adoucir les termes:
“Puisque conformément au verset du coran, il s'est formé un peuple vertueux, digne de servir d'exemple au monde, doué qu'il est de toutes les qualités qe doit posséder le genre humain, tous ceux qui professent cette religion... doivent... se grouper autour de l'étendard de Mohammad, le coeur tourné vers Allah et la face vers la Kaaba....
Fidèles serviteurs d'Allah, ceux qui prendront part au jihadpour le bonheur et le salut des croyants et en reviendront vivants jouiront du bonheur; quant à ceux qui trouveront la mort, ils ont droit au titre de martyrs; conformément à la promesse divine, ceux qui se sacrifient pour la cause du droit auront la gloire ici bas et le paradis là-haut...
Combattants musulmans! avec l'aide d'Allah et l'assistance spirituelle du prophète, vous vaincrez et écraserez les ennemis de la religion....
1914 octobre: attaque de la ville assyrienne d'Urmia par les Turcs et Kurdes.
1914 expulsion des juifs de Palestine en âge de porter les armes par les Ottomans.
1914 massacre généralisé des araméens par les Kurdes soutenus par les Turcs: destruction des monastères, assassinat de centaines de prêtres et de moines. Les archives araméennes mentionnent 200 000 morts au total
1914 persécution des juifs de Bagdad par les Ottomans; conscription forcée, extortions et torture jusqu'à l'occupation britannique
1914 aout: pillage des 1687 boutiques chrétiennes du bazar de Diyarbakir
1914 juin: massacre des Grecs d'Erythrée en Turquie
1914 évacuation de force des villages grecs de Thrace Orientale
1914 juin: massacre des Grecs de Phocée en Turquie
1914 mai: le Patriarchat de Constantinople se déclare officiellement “sous attaque” dans l'empire ottoman
1914 octobre? massacre de chrétiens assyriens par les Turcs à Keshish
1914 mai: massacre des Grecs de Foça
1914 mai: protestation officielle du patriarche orthodoxe de Constantinople contre les massacres de chrétiens dans l'Empire Ottoman
1914 juillet: création des Bataillons de Travaux Forcés par les Ottomans, qui permettent d'éliminer les conscrits grecs et arméniens
1914c un garçon d'écurie de Peshawar se convertit au christianisme et disparait au cours d'un séjour dans sa famille
1915 début de déportation et massacre des Arméniens d'Anatolie
1915 vague de conversions par contrainte dans l'est anatolien
1915 martyre du bahaï Shaykh Ali Akbar Quchani à Mashhad
1915 janvier: début d'exécution des bataillons arméniens de l'armée ottomane
1915 avril: déportation violente des Arméniens de la région de Zeitoun puis élimination
1915 avril: déportation et élimination des Arméniens de la région de Van
1915 mai: fin de la résistance arménienne à Van; élimination des survivants du siège
1915 avril: élimination de 800 intellectuels et fonctionnaires arméniens de la capitale
1915 mai: déportation des Arméniens de la région d'Erzurum
1915 mai: loi ottomane sur les biens abandonnés par les Arméniens
1915 mai: protestation des puissances alliées contre les massacres arméniens, qui tiennent le régiume ottoman pour responsable
1915 juin: massacre de 12000 soldats arméniens de l'armée ottomane
1915 juin: élimination des Arméniens de la région de Shapin-Karahisar
1915 juin: pendaison publique de 21 chefs du parti nationaliste arménien à Constantinople
1915 juin: déportation des Arméniens de Sivas
1915 juin: déportation des Arméniens de Trébizonde
1915 juin: déportation des Arméniens de Samsun
1915 juillet: déportation des Arméniens de Malatya
1915 juillet: déportation des Arméniens de Cilicie et d'Antioche
1915 juillet: déportation des Arméniens d'Antep
1915 juillet: déportation des Arméniens de Kilise en Cilicie
1915 juillet: déportation des Arméniens de Marash
1915 juillet: déportation des Arméniens de Konya
1915 septembre: le gouverneur de Diyarbakir annonce que le nombre des déportés arméniens de sa région est de 120 000
1915 octobre: protestations internationales contre le massacre général des Arméniens, dans les deux camps
1915 décembre: ordre du ministre de l'intérieur turc de déporter aussi les orphelins et de ne laisser que les très jeunes enfants
1915 les chrétiens assyriens d'Irak sont massacrés par les Kurdes et les Turcs; 250 000 morts?
1915 persécutions par les Ottomans des Nestoriens et Syriens des régions d'Hakkari et Mardin
1915 exécution par les Ottomans de l'archevêque de Sirt Adai Ser
1915 février: les Arméniens de l'armée ottomane sont désarmés
1915 les forces ottomanes privilégient l'exécution par crucifixion pour les femmes arméniennes et assyriennes.
1915 janvier: destruction de 70 villages autour d'Urmia; exode de 25 000 Arméniens et Assyriens.
1915 des missionnaires allemands découvrent dans le village d'Haftawan près de Salmas 750 corps décapités dans les puits et les citernes. Le général turc avait promis une indemnité pour chaque tête.
1915 A Teberma, martyre de plusieurs dignitaire religieux assyriens par les Turcs, dont l'évêque Mar Dinkha.
1915 massacre d'Assyriens dans le village de Gulpashan près d'Urmia; les homme sont fusillés et les femmes sont violées
1915 mars: massacre de 800 invalides dans le village assyrien de Salamas.
1915 attaque du village assyrien de Tel Mozilt par Turcs et Kurdes; tous les hommes valides sont fusillés le lendemain. Ensuite, on élimine les enfants (1500?); l'agha Ayoup Hamza éxecute personnellement le prêtre Gabrial.
1915 juin: le vali de Mossoul détruit le village assyrien de Tyari
1915 Cedet Bey, gouverneur de Van attaque Sirt avec le “bataillon des bouchers” (Kasap Tabouri) et y massacre tous les Assyriens. Il continue dans la région, avec une vingtaine d'autres villages.
1915 l'archevêque arménien de Kayseri est égorgé et découpé en morceaux.
1915 mai: le prêtre arménien Chghladian est torturé par les sheikhs de la ville de Dikranagerd; il est brûlé vif après avoir parcouru la ville entouré par une procession de derviches, devant la mosquée et les officiels de la ville.
1915 les Ottomans pendent 11 dignitaires religieux maronites à Beyrouth
1915 novembre: un médecin arménien repère à Ieraboulous en Syrie un groupe de 300 filles chrétiennes vendues comme esclaves
1915 témoignage du père Armalet de Mardin sur l'ambiance avant les grands massacres de chrétiens: “depuis 1895, tous les musulmans sans exception nourissent haîne et rancune envers les chrétiens, et sans le leur dire, attendant le moment propice, avec le gouvernement, pour l'exprimer.
1915 mai: dans la région de Karput en Turquie, arrestations massives des prêtres, journalistes, enseignants chrétiens
1915 massacres d'Adiyaman en Turquie; la population chrétienne disparait entièrement; ils auraient été exécutés à la hache et jetés dans le fleuve.
1915 juin: arrestation des moines du monastères de Mar Ephrem en Turquie
1915 juin: arrivée à Mardin, du commissaire Memdouh Bey, appelé plus tard “Le bourreau de Mardin”
1915 juin: torture de l'évêque arménien de Mardin et de 16 prêtres par bastonnade, puis de 550 autres notables
1915 mai: premier massacre de chrétiens près de Mardin, par fusillade, en commençant par le notable Burro et son gendre Saadohana
1915 mai: procession vexatoire des chrétiens entravés de Mardin, sous les injures, crachats, jets de pierre des femmes et enfants musulmans, décrite par le père Armalet.
1915 mai: exécution massive de chrétiens de Mardin (plus de 400) près du pont du Tigre; on propose aux les prêtres de se convertir pour échapper à la mort
1915 mai: deuxième fournée d'exécution des chrétiens de Mardin, environ 370, qui sont tués près du village d'Hakfour.
1915 juillet: le 2, troisième fournée d'exécutions à Mardin, concernant les femmes notamment (environ 600 morts à la sortie de la ville)
1915 juillet: le 16 et le 17, autre fournée d'exécution d'autres femmes chrétiennes , déshabillées puis fusillées
1915 avril: arrestation des notables chrétiens de Diyarbakir, qui sont ensuite fusillés sur le Tigre
1915
1915 juillet: siège du monastère de Deyrul Zafaran près de Mardin, par l'armée turque
1915 juin: destruction du village chrétien de Kçor par les Kurdes et les soldats ottomans; massacre de la population, sous les yeux du gouverneur de Mardin Badreddin Bey
1915 juin: les notables chrétiens arméniens et protestants de Midyat sont exécutés
1915 juin: à Midyat, exécution de 46 prêtres et un évêque jacobites, 16 prêtres catholiques
1915 juin: autour de Midyat, les victimes des massacres sont estimées à 7000.
1915 juin: attaque du village chrétien du Tour Abdin en Turquie
1915 juin: exécution des moines du monastère d'Hasankeif
1915 juin: les habitants du village d'Hasankeif sont tous tués par les Kurdes sur ordre du gouverneur de Midyat
1915 juin: les habitants du village de Baté sont brûlés dans l'église
1915 juin: torture du prêtre Shamun de Dafné, écorché vif
1915 juin: torture et assassinat du moine ermite Adam de Kafré en Turquie; il est écorché et aveuglé
1915 juin: assassinat à Qilleth des prêtres Ibrahim, Thomas, Massoud et du moine Abdallah
1915 juin: l'évêque syriaque de Deir el Salih est contraint de se convertir; il est assassiné peu après
1915 destruction par les Kurdes et Ottomans du village chrétien de
1915 mars: massacre des 564 chrétiens du village de Kabié à Deyrek
1915 mars: extermination des chrétiens du village de Karabash
1915 juillet: les 1500 chrétiens restant à Diyarbakir doivent se convertir pour échapper à l'élimination
1915 février: 1500 conscrits chrétiens de l'armée ottomane sont massacrés par les gendarmes à Kara Curun et Kara Dagh près de Diyarbakir
1915 mai: un convoi de 1200 déportés chrétiens quitte Diyarbakir
1915 avril: déportation d'une partie de la population chrétienne de Diyarbakir; ils sont répartis en 20 caravanes, qui sont ensuite éliminées, vendues en esclavage pour les femmes, lapidées dans les villages
1915 avril: arrestation des prêtres de Diyarbakir et de l'évêque arménien, qui sont ensuite brûlés vifs
1915 destruction par les Kurdes et Ottomans du village chrétien de Fum
1915 destruction par les Kurdes et Ottomans du village chrétien de Shem Shem
1915 destruction par les Kurdes et Ottomans du village chrétien de Djum
1915 destruction par les Kurdes et Ottomans du village chrétien de Tappa
1915 destruction par les Kurdes et Ottomans du village chrétien de Naghlè
1915 juin: destruction du village chrétien Masirta près de Mardin et destruction de la population ( 800 victimes)
1915 juin: destruction du village chrétien Bafawa près de Mardin et destruction de la population (600 victimes)
1915 juin: destruction du village chrétien al Ibrhimiya près de Mardin et destruction de la population ( 400 victimes)
1915 juin: destruction du village chrétien Kelleq près de Mardin et destruction de la population ( 2 000 victimes)
1915 juin: destruction du village chrétien Deyrek près de Mardin et destruction de la population; les prêtres sont pendus dans la prison
1915 juin: destruction du village chrétien Kiziltepe près de Mardin et destruction de la population ( 200 victimes)
1915 juin: attaque du village chrétien Kerburan du Tour Abdin en Turquie; 600 morts
1915 juin: attaque du village chrétien Salah du Tour Abdin en Turquie; tous les habitants sont tués, sauf quelques femmes offertes aux soldats
1915 juin: attaque du village chrétien Qilleth du Tour Abdin en Turquie; une partie des habitants sont brûlés dans l'église
1915 juin: attaque du village chrétien Al Saur du Tour Abdin en Turquie; 300 victimes; une seule survivante, jetée dans un puit et récupérée
1915 juin: attaque du village chrétien Hisn Kayfa du Tour Abdin en Turquie
1915 juin: attaque du village chrétien Kfar Jozen du Tour Abdin en Turquie
1915 un rapport de l'archevêque de Mossoul signale les responsables des massacres de chrétiens: des aghas kurdes, le mufti Feyzi bey, des sheiks...
1915 juin: exécution des notables et prêtres chrétiens de la ville de Djesireh, dont l'évêque syriaque; leurs femmes sont vendues comme esclaves
1915 juin: autour de Djezireh, destruction de 15 villages chrétiens
1915 aout: massacre du reste de la population chrétienne de Djezireh, dont 2 évêques et 13 prêtres
1915 martyr de l'évêque syriaque Dioscore Barsaum d'Azekh
1915 juin: le 14, massacre de tous les chrétiens de Nisibe
1915 deux jeunes Syriaques accusés sans preuve d'espionnage sont pendus à Bagdad
1915 septembre: un soldat turc assassine “de son propre mouvement et par caprice” deux jeunes prêtres syriaques de Mossoul; il est acquitté par ses supérieurs
1915 mai: arrestation des notables chrétiens de Sirt en Turquie, en prélude des massacres; ils sont exécutés ensuite avec parmi eux l'abbé syriaque Ephrem Keerain
1915 mai: destruction de la bibliothèque de manuscrits syriaques de l'abbé érudit Ménari à Sirt
1915 avril: exécution de l'évêque arménien Celebian à Diyarbakir
1915 mai: massacre des chrétiens de la ville de Swerek; les femmes sont violées et vendues à Urfa et Alep
1915 juin: massacre des chrétiens du village de Garmush près d'Urfa
1915 pendaison à Adana du prêtre arménien de Garmush du nom de Vartan
1915 déportation des chrétiens d'Alep dans le désert
1915 juin: destruction du village syriaque près de Nisibe
1915 juin: destruction du village syriaque Mahrakè près de Nisibe
1915 juin: destruction du village syriaque Guerkè Chamo près de Nisibe
1915 juin: destruction du village syriaque Khaitlè près de Nisibe
1915 déportation des chrétiens de Homs dans le désert
1915 février à Zeitoun, des incidents éclatent à la suite d'un viol imputé à des gendarmes turcs. Après l'arrestation des notables, les Arméniens de la ville et de ses environs sont déportés
1915 les intellectuels arméniens, écrivains, poètes et journalistes, les médecins, les avocats, les savants et les prêtres les plus en vue de la capitale, sont emprisonnés tandis que l'on perquisitionne à leur domicile, ainsi que dans les écoles, les églises, et même au patriarcat, pour trouver un motif justifiant ces mesures. Les jours suivants, les arrestations se poursuivent, frappant environ 600 personnes.
1915 Le 24 mai 1915, une déclaration commune des gouvernements de l'Entente, alertés par l'ampleur des tueries, met en garde l'Empire ottoman, proclamant qu'ils tiendront personnellement responsables ceux qui auront ordonné ces "crimes contre l'humanité et la civilisation".
1915 juin: l'Ambassadeur allemand Hans Von Wangenheim, pourtant favorable aux jeunes-turcs reconnaît, dès le 1er juin 1915 : "Il est évident que la déportation des Arméniens n'est pas motivée par les seules considérations militaires". Le 7 juillet, il précise "la manière dont s'effectue la déportation montre que le gouvernement poursuit réellement le but d'exterminer la race arménienne dans l'Empire ottoman".
1915 L'Ambassadeur Henry Morgenthau, le 10 juillet 1915, écrit "...Il semble qu'il existe un plan systématique destiné à écraser la race arménienne" Dans ses mémoires, il évoque ses efforts désespérés pour arrêter le processus. Il rapporte des conversations qu'il eut avec Talaat Pacha : "Nous ne voulons plus voir d'Arméniens en Anatolie ; ils peuvent vivre dans le désert, mais nulle part ailleurs", affirmait ce dernier.
1915 environ 2150 églises arméniennes sont détruites ou pillées dans l'empire ottoman
1915 le chef kurde Hamo Shero reçoit 10£ turques pour chaque chrétien capturé puis vendu aux Ottomans
1915 massacre des chrétiens assyriens par les Kurdes à Sayfo
1915 assassinat du patriarche de Sert, Adai Ser
1915 septembre: télégramme secret envoyé aux gouverneurs de la région d'Alep concernant l'extermination des Arméniens
1915 juin: déclaration officielle du gouvernement ottoman concernant les massacres d'Arméniens
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Ozozel à Eskikale
1915c destruction du monastère assyrien de Yoldath Alolo à Eskikale
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Jakob à Eskikale
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Teodor à Golliye
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Abay à Kilit
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Teotodu à Kilit
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Stefanos à Gungoren
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Yacob à Elbegendi
1915c destruction de l'église assyrienne de Yoldath Aloho à Midyat
1915c transformation de l'église assyrienne de Mor Sobo à Anitli en mosquée
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Dimet à Izbarak
1915c destruction de l'église assyrienne de Yoldath Aloho à Izbarak
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Kyriakos à Baglarbasi
1915c transformation de l'église assyrienne de Mor Shemun à Narli en mosquée
1915c transformation de l'église assyrienne de Mor Aphrem à Bardakci en étable
1915c transformation de l'église assyrienne de Yoldath Aloho à Bardakci en mosquée
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Loozor à Mercimekli
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Yacub à Karagol
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Yacob à Nisibe
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Bobi à Gunyurdu
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Aho à Gunyurdu
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Evgin à Girmeli
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Yohanon à Dibek
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Abrohom à Dibek
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Yoldath Aloho à Dibek
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Yoldath Aloho à Dibek
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Shalito Aloho à Taskoy
1915c destruction de l'église assyrienne de Yoldath Aloho à Taskoy
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Dimet à Taskoy
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Sarkis Bakhos à Guzelsu
1915c destruction de l'église assyrienne de Yoldath Aloho à Guzelsu
1915c destruction du monastère assyrien Mor Elliyo à Guzelsu
1915c destruction du monastère assyrien Mor Yoreth à Dagici
1915c destruction à Dagici de l'église assyrienne Mor Aho
1915c destruction de l'église assyrienne de Yoldath Aloho à Uçyol
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Sobo à Arbay
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Gewargis à Arbay
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Kyriakos à Dargecit
1915c destruction de l'église assyrienne de Bethil à Dargecit
1915c fermeture de l'église assyrienne catholique à Dargecit
1915c fermeture de l'église assyrienne de Mor Malke à Sarikoy
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Dodo à Yarbasi
1915c confiscation de l'église assyrienne de Mor Aha à Yukari Dere
1915c fermeture de l'église assyrienne de Mor Yohana à Asagi Dere
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Maryam à Kosrali
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Moshe à Kosrali
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Shmuni à Kosrali
1915c confiscation de l'église assyrienne de Mor Shmuni à Aksu
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Pityon à Diyarbakir
1915c destruction du cimetière de l'église assyrienne de Yoldath Aloho à Diyarbakir
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Aho à Yamanlar
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Yacob à Arica
1915c destruction de l'église assyrienne de Mor Aho Dimmeh à Arica
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Aho à Difne
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Kyriakos à Biseri Zercel
1915c destruction du monastère assyrien de Mor Aho à Ain Kasre
1916 aout: abolition de la constitution de la “nation” arménienne dans l'empire ottoman et de ses droits religieux
1916 déportation des habitants chrétiens de Trébizonde
1916 décembre: déportation et dispersion des Grecs d'Amisos
1916 juin: déportation de l'archevêque maronite de Beyrouth
1916 Ibn Saoud contrôle les Ikhwans wahhabites
1916 le roi Ibn Saoud ordonne aux villes d'Arabie d'imiter l'exemple wahhabited'Artawiyah (1912)
1916 publication du Livre Bleu sur le génocide arménien
1917 martyre du bahaï Mirza M. i Bulur Furush à Yazd
1917 le gouverneur turc de Jaffa-Tel Aviv expulse tous les juifs des deux villes
1917 octobre: attaque du monastère de Mar Gabriel en Turquie; les moines sont exécutés, avec deux prêtres
1917 juin: attaque du village chrétien Qartamin du Tour Abdin en Turquie
1917 juin: attaque du village chrétien Kefarbé du Tour Abdin en Turquie
1917 juin: attaque du village chrétien Deir el Salih du Tour Abdin en Turquie
1917 juin: attaque du village chrétien Ba Sabrina du Tour Abdin en Turquie
1917 juin: attaque du village chrétien Ain Wardo du Tour Abdin en Turquie
1917 expulsion de 23 000 Grecs de Kydonia par les Turcs
1918 15000 Arméniens environ sont massacrés à Bakou en Azerbaïdjan.
1918 mars: assassinat du patriarche assyrien Mar Benyamin Shimon et de 150 hommes de sa suite par le chef kurde Simkoo
1918 massacre des Assyriens de Khoi en Iran par une tribu kurde. Les exécutions et tortures sont menées sous la surveillance de religieux; 700 victimes
1918 massacre des soldats assyriens au port de Sharabkhane par les Turcs et les musulmans de Tabriz
1918 massacre des 6000 Assyriens réfugiés à la Mission Française; mutilations diverses menées par Arshad el Hemayoun.
1918 lettre de Grégoire Habra au commandant français de Mossoul sur les massacres de chrétiens de 1915: “A Diarbékir, une grande partie de la population a été massacrée ou morte à la suite de leur expratriation exécutés avec la plus grande cruauté, sans parler de leurs propriétés et de leurs biens dévastés et pillés. A noter aussi que beaucoup ont embrassé l'islamisme, par crainte, pour sauver leur vie ou par force, d'autres sont jusqu'ici détenus en esclavage auprès des agresseurs.”
1918 massacre total des habitants du village chrétien de Kefarbé en Turquie
1918 massacre total des habitants du village chrétien de Deir el Salih en Turquie
1918 septembre: les Turcs attaquent le Jebel Sinjar, le refuge des Kurdes yazidis
1918 assassinat en Irak du patriarche assyrien Mar b. Shimun
1918 juillet: Lord H. Cecil reconnait le devoir moral des Britanniques de protection des chrétiens assyriens en danger en Irak
1918 massacre des chrétiens assyriens par les Kurdes à Sayfo
1918 le chef des Saoud Abd al-'Aziz ibn 'Abd ar-Rahman proclame le jihad contre les Hachémites “incroyants” et attaque la Mecque
1919 massacre des Assyriens d'Irak par les Kurdes
1919 mai: les Ikhwans wahhabites écrasent l'armée hachémite et exécutent tous ses prisonniers; Ibn Saoud commence à s'inquiéter pour la vie de ses sujets
1919 publication du recueil d'actes diplomatiques intitulé "l'Allemagne-l'Arménie en 1914-1918", par le Pasteur allemand Johannes Lepsius, contiennent des témoignages accablants émanant des diplomates allemands en place à Adana, Alep ou Erzeroum.
1919 au yémen, l'imam Yahya “comprit soudainement que quelqu'un, à Sanaa, possédait un phonographe. Il ordonna qu'on emprisonne son propriétaire et qu'on expose, à bâb al-sabâh, l'appareil que les passants pouvaient regarder, à fins de dissuasion.”
1919 massacre des forces hachémites par les ikhwans wahhabites à Turaba
1919 juin: Clemenceau déclare à propos des massacres d'Arméniens: “ L'Histoire entière n'a pas montré un autre exemple d'un acte organisé aussi hideux”
1919 mai: les ikwans wahhabites massacrent une armée jordanienne à Turaba
1920 fatwa du sheyhül'Islam contre les républicains laïcs en Turquie: “est-il permis de tuer ces rebelles? c'est un devoir de le faire”
1920 martyre du bahaï Haji Arab à Sultanabad
1920 assassinat à Smyrne d'un jeune Turc anonyme ayant apostasié
1920 un apostat de Bassorah est menacé de mort par son propre frère
1920 février: après le départ des troupes françaises, les derniers Arméniens de Cilicie sont massacrés
1920 condamnation à mort de l'évêque de Trébizonde par la cour martiale d'Ankara
1920 l'évêque de Zile en Anatolie meurt en prison
1920 les wahhabites égorgent 900 pélerins près de la Mecque
1920 pogroms en Palestine
1920 pogrom à Jérusalem; 5 morts, 211 blessés
1920 avril: pogrom en Palestine sous l'impulsion du mufti de Jérusalem Amin Husseini
1920 vague de terreur en Arabie due aux Mutawa, la police religieuse wahhabite, qui détruit toutes les églises ou synagogues qui subsistaient
1920 février: pogroms de Jérusalem et Jaffa; 46 juifs tués
1920 l'évêque de Trabzon est condamné à mort par contumace par la cour martiale d'Ankara
1920 l'évêque de Zilon meurt en prison en Turquie
1920 le patriarche nestorien fuit l'Irak
1920 selon l'historien R. Austen, depuis 650, 17 millions d'Africains ont été asservis par les négriers musulmans
1920c les juifs yéménites sont exclus du commerce textile de force
1921 martyre du bahaï Mirza Yakup i Muutaahidih à Kirmanshah
1921 le turc Shemseddin se convertit à Smyrne; son corps est retrouvé peu après
1921 juin: massacre de centaines de Grecs prisonniers à Samsun
1921 mort en prison de l'évêque d'Amasya Euthimios après 40 jours de tortures
1921 pogrom de Jaffa; 40 morts, 200 blessés
1921 pogrom de Jaffa sous la direction d'al Husseini
1921 al Husseini est nommé Mufti de Jérusalem
1921 rejet des bahaïs de la fonction publique en Iran
1921 massacre de 47 civils juifs à Jaffa en Palestine
1921 fatwa de jihad contre les Britanniques par le mufti de Jérusalem al Husseini
1921 massacre de 700 Grecs d'Amisos sur la Mer Noire par les Turcs
1921 massacre de 700 Grecs à Samsun
1922 loi yéménite imposant la conversion aux orphelins infidèles
1922 discours d'Ataturk à l'assemblée: “ces focntions(sultanat...) s'acquièrent par la violence et la contrainte”.
1922 destruction de l'église de la dormition de Nicée-Iznik
1922 expulsion violente des Arméniens de la région de Smyrne
1922 un apostat d'Assiout en Egypte est persécuté, mis en jugement et disparait.
1922 avril: loi turque sur la confiscation des biens de toutes les personnes ayant quitté la Cilicie
1922 loi de conversion forcée des orphelins au Yémen, concernant les juifs y compris à l'âge adulte
1922 septembre: massacre de chrétiens à Smyrne par les Turcs
1922 septembre: lynchage du patriarche orthodoxe de Smyrne Chrysostomos
1922 octobre: le métropolite Grégoire de Kydonion est enterré vivant par les Turcs
1922 septembre: torture et meurtre du métropolite Ambroise de Moshonesion en Anatolie centrale. Les gardiens lui clouent des fers à cheval sous les pieds
1922 la famille Husseini prend le contrôle du Conseil Suprême Musulman de Palestine
1922 conversion forcée des orphelins juifs au Yémen
1922 destruction du centre cultuel bahaï de Sangsar en Iran après sa confiscation
1922 octobre: expulsion de 300 000 Grecs de Thrace Orientale
1923 scandale en Egypte: la féministe Hojda Chaaroui jette son voile en public
1923 septembre: loi turque interdisant le retour des minorités en Anatolie orientale
1923 les Turcs attaquent le monastère assyrien de Dair al Salib et tuent tous ses occupants, en réponse aux attaques des Kurdes de Sheikh Saed.
1923 aout: à Kirkuk, des femmes assyriennes sont attaquées par des bouchers turkmènes au bazar; nombreux blessés, deux enfants tués.
1923 la Constitution égyptienne déclare que “L'islam est la religion d'Etat”.
1923 abolition officielle du statut de dhimmi au Traité de Lausanne
1923 la première constitution égyptienne interdit tout droit politique aux femmes
1923 la loi turque du 25 avril étend la confiscation à tous les Arméniens, quels que soient les motifs ou la date de leur départ du pays.
1923 L'article 2 de la loi turque de septembre interdit le retour des Arméniens en Cilicie et dans les provinces de l'Est .
1923 aout: émeutes anti-chrétiennes au bazar de Mossoul, puis dans la ville entière; les Britanniques doivent intervenir
1923 depuis 1900, on estime que les régimes turcs ont éliminé entre 3,5 et 4,3 millions de sujets chrétiens
1924 la secte syriens des Nusayris change de nom pour tromper les persécutions sunnites et devient la secte des Alaouites
1924 abolition des tribunaux religieux en Turquie, vestiges de l'inquisition ottomane
1924 la commission temporaire sur l'esclavage de la SDN écrit: “la traite des esclaves est ouvertement pratiquée dans plusieurs Etats musulmans, dans la péninsule arabique en particulier , et surtout dans le Hedjaz”
1924 malgré l'occupation britannique en Inde, la loi sur l'apostasie est toujours en vigueur dans l'Etat de Bhopal
1924 à la Mecque, les wahhabites détruisent à nouveau toutes les décorations, tapis, motifs divers
1924 pogroms en Egypte
1924 pogrom anti bahaï à Jahrom en Iran
1924 après la dissolution du califat, Atatürk est traité de franc-maçon et de juif
1924 une bande de 3000 Ikhwans wahhabites attaque la ville de Taif en Arabie; ils tuent 300 habitants et ravagent les maisons, mis en furie par la découverte de miroirs, qu'ils n'avaient jamais vus avant! Ibn Saoud interdit les massacres ensuite
1924 septembre: les Ikhwans saoudiens prennent Taï
1924 le patriarche jacobite Mar Elias III est expulsé par les Turcs du monastère de Deir ul Zafaran; le bâtiment est transformé en caserne
1924 pogrom de Bagdad, mené par 20 000 personnes environ
1924 les tribus chrétiennes assyriennes de Tkhuma et Tiyari sont expulsées par les Turcs
1924 les ikhans wahhabites détruisent la tombe de Fatima fille de Mahomet, source d'idolâtrie
1925 révolte islamiste et kurde du sheyk de la secte des Naksibendi contre la république turque
1925 la cour suprême religieuse du Caire déclare que la foi bahaï est une hérésie dangereuse
1925 le cheik d'Al Azhar Ali Abd ar Raziq est radié de l'université et interdit de publication par ses pairs pour avoir proposé une séparation entre la religion et de l'Etat
1925 en Egypte, interdiction du livre d'Abdel Raziq “Islam et Principes de gouvernement” pour hérésie.
1925 appel au jihad des Kurdes contre “le gouvernement athée d'Ankara”
1925 les wahhabites détruisent à nouveau les cimetières en s'appliquant, avec l'appui des théologiens, à raser les tombes des saints
1925 le théologien Ali Abd al Raziq est exclu d'Al Azhar pour avoir écrit “L'Islam et les Racines du Pouvoir”.
1925 au cours de leur reprise en main de l'Arabie les wahhabites détruisent toutes les ciommunications téléphoniques, considérées comme sataniques.
1925 purge des bahaïs de l'administration iranienne; leur accès est ensuite interdit
1925 rejet hors la loi des mariages entre bahaïs en Iran; leurs enfants peuvent donc être enlevés et convertis
1925 interdiction en Egypte du livre de Abdel Raziq “L'islam et les principes de gouvernement”
1925 les troupes anglaises soutenant Ibn Saoud contre le shérif de la Mecque doivent être converties en groupe, superficiellement: les ikhans, troupes fanatiques saoudiennes, voulaient les tuer comme infidèles
1925 appel au jihad dans la révolte d'Abd el Krim au Maroc
1925 révolte islamiste et soufie du sheikh de la confrérie Naqchbandi Saïd Piran
1925 publication du livre de Ali Abdel Razek en Egypte: “L'Islam et les Origines du Gouvernement”, contre les ambitions politiques de la religion; il est ensuite persécuté par al Azhar.
1925 révolte kurde et islamiste dans l'est anatolien
1925 sacrilège au cimetière militaire de la rivière Diyalah en Irak: les tombes des soldats britanniques, assyriens et même turcs sont vidées.
1925c les wahhabites organisent la destruction des souks de Médine, des hamamns, des cafés et l'incendie de bibliothèques.
1926 agressions contre les bahaïs à Jahrum
1926 mise en évidence d'un important trafic d'esclaves au Soudan du sud
1926 mars: le recteur de l'université Al Azhar contre le dévoilement des Egyptiennes
1926 fondation de l'association islamiste indonésienne Nahdatul Ulema
1926 interdiction en Egypte du livre de Taha Hussein ”Poésie Pré-Islamique”.
1926 les wahhabites, regroupés dans la caste des Ikhouans, contestent l'usage de l'électricité, des automobiles, de la photographie, des miroirs; ils acceptent seulement les fusils.
1926 censure du livre “Poésie Pré-islamique” de Taha Hussein en Egypte; l'auteur s'excuse et réécrit son ouvrage
1926 les Ikhans de la Fraternité des wahhabites massacrent la population de la ville de Taif
1926 les Ikhans de la Fraternité des wahhabites massacrent la population de la ville de Buraydah
1926 les Ikhans de la Fraternité des wahhabites massacrent la population de la ville de al Huda
1926 les Ikhans de la Fraternité des wahhabites tentent de détruire le tombeau de Mahomet à Médine, qu'ils considèrent comme de l'idolâtrie
1926 fondation du Tabligh en Inde par Maulana Ilyas; ce mouvement professe le retour intégral à l'époque de Mahomet, dans tous les domaines
1926 l'imam religieux Ali Pishnamez fait massacrer 13 bahaïs et un bébé en Iran; il n'est pas condamné
1926 Ibn Saoud s'empare de Jeddah, la Mecque, Médine
1926 les wahhabites attaquent la caravane de pélerins égyptiens et les massacrent
1926 le Saoud Abd al-'Aziz ibn 'Abd ar-Rahman bombarde Médine et ses sanctuaires
1926 assassinat par des islamistes du théologien hindou Sraddhananda pour avoir tenu des propos insultants sur Mahomet
1926 le religieux iranien Ali i Pishnamez fait massacrer 13 bahaïs et un bébé; il n'est pas puni par le shah
1926 massacre de commerçants chrétiens assyriens à Kirkouk
1927 fatwa d'Ibn Saoud contre les chiites
1927 janvier: le roi Ibn Saoud fait rédiger une fatwa à Riyad obligeant tous les shiites saoudiens à la conversion ou à l'exil
1927 fondation de la Taglibhi Jamaat, “société de la propagation de la foi”
1927 300 femmes sont tuées au Turkménistan communiste pour avoir enlevé leur voile; tous les meurtriers étaient des membres de leurs familles
1927 l'URSS reconnait Ibn Seoud comme roi d'Arabie
1927 l'Iran interdit le pélerinage à la Mecque pour ses ressortissants
1927 les Ikhouans wahhabites attaquent le Koweit, l'Irak, le Yémen, la Jordanie.
1927 les chrétiens survivants du village de Qotorbol sont expulsés par le gouvernement turc
1927 mort en prison de l'évêque Yuwanis d'Aqra, à Diyarbakir
1927 des rescapés de la repression des wahhabites d'Arabie se réfugient en Egypte; ils influencent les Frères Musulmans par leur doctrine anti-occidentale
1927 Ibn Saoud est critiqué par 300 religieux wahhabites: il a autorisé le tabac, l'héritier a visité Londres, et le télégraphe a été installé.
1927 janvier: le roi Saoud est soumis à la pression d'oulémans soutenus par 3000 ikhwans wahhabites, qui déclare un jihad contre lui
1927 attaque des musulmans d'Ahmedabad contre le temple à cause de chants liturgiques ayant perturbés la prière; le temple est lapidé et des passants indiens sont égorgés par la foule
1927 assassinat par des islamistes du théologien hindou Rajpaz pour avoir tenu des propos insultants sur Mahomet
1927 mort de l'islamiste nigérian Hamman Yagi, après 15 ans de massacres au nom du jihad contre les populations païennes
1927 janvier: les ikwans wahhabites protestent contre l'installation du télégraphe, invention diabolique
1928 incendie du palais du roi d'Afghanistan jugé trop réformiste par les religieux
1928 fondation des Frères Musulmans en Egypte
1928 fondation en Egypte des Frères Musulmans; principe: “pas de Constitution, si ce n'est le Coran”
1928 le roi d'Afghanistan demande à sa femme de se dévoiler en public; le scandale après des religieux est tel que le roi doit abandonner ses idées d'émancipation des femmes
1928 l'impératrice d'Iran se dévoile sur la tombe de Fatima à Qom; scandale parmi les religieux; révolte et répression
1928 le programme des Frères Musulmans égyptiens déclare: “Le pouvoir est remis à un calife, la patrie est l'ensemble du Dar al Islam; le Parlement et la liberté de la presse sont inutiles alors que les non-musulmans sont jetés dans la dhimmitude”
1928 fondation des Frères Musulmans en Egypte: “l'islam est la solution”.
1928 al Husseini devient un dirigeant des Frères Musulmans en Palestine
1928 le frère de Hassan El Banna était venu en Palestine pour y fonder des groupes islamistes radicaux.
1928 l'évêque de Zakho en Irak décide de créer une école pour filles dans la ville; les chefs arabes de la région le refusent
1928 les Jeunesses musulmanes sont fondées par le Mufti de Jérusalem
1928c publication de “Le Jihad dans l'islam” de al Mawdoudi
1929 le roi d'Afghanistan est contraint à la fuite par les religieux
1929 le poète Khamza est assassiné par des islamistes ouzbeks
1929 passage de la dernière caravane d'esclave noirs à travers le Sahara
1929 élimination par la tribu des Saoud des groupes de guerriers fanatisés et puritains des Ikhwans
1929 les Ikhwans d'Ibn Saoud saccagent le cimetière de Baqi à Médine, où est enterrée Fatima, fille de Mahomet et adorée par les shiites
1929 août: les juifs demandent l'aménagement du mur des Lamentations; pogroms à Jérusalem, Hébron, Safed; pour faire cesser les violences, les Britanniques repoussent cette demande.
1929 destruction de la synagogue de Hébron
1929 pogrom à Hébron
1929 pogrom à Jérusalem
1929 pogroms en Palestine
1929 la loi égyptienne sur la nationalité stipule que devient égyptien: “ toute personne née en Egypte d'un père étranger qui y est né lui-même, lorsque cet étranger se rattache par sa race à la majorité de la population d'un pays de langue arabe ou de religion musulmane”; la loi est confirmée en 1975
1929 persécution des hérétiques hazaras en Afghanistan, et interdiction de leurs cérémonies
1929 appel au jihad dans la révolte d'al Qassam en Palestine
1929 massacre de la communauté juive d'Hebron
1929 Ibn Saoud crée “l'Armée Blanche” à partir des Ikhwans
1929 février: pogrom à Safad en Palestine
1929 février: pogrom à Tibérias en Palestine
1929 février: pogrom à Hébron en Palestine: 64 juifs tués
1929 recrutement discriminatoire des enseignants en Irak: les vainqueurs chrétiens aux concours du ministère n'obtiennent pas de poste, qui sont obtenus par les perdants musulmans
1929 extrait du journal britannique The Universe:"In 1929 the village (Sinat) was again raided and three Christians, Yusuf Pattu, Jusuf Gardi and Yonan Daud were killed
1929 extrait du journal britannique The Universe: In January 1930 another raid was made and two Christian shepherds, "Abbu Toma (15 years old) and Yusuf Mikha (12 years old) were killed and 200 sheep were carried away. The marauders, on their way back, met another Christian shepherd, Ibrahim Shammu who was brutally killed. Six months ago, this same village was raided for the twenty-fifth time and some 500 sheep were taken away."
1929 des journaux circulent dans le Kurdistan pour demander le massacre des chrétiens assyriens
1929 publication du Al Jihad fil Islam du théologien pakistanais Madowdi
1929 divulgation dans le Kurdistan irakien de proclamations appelant au massacre des chrétiens
1930 dissolution des corps d'Ikhouans dans l'armée saoudienne après leurs excès
1930 émeute islamiste à Menemen en Turquie: lynchage et décapitation publique de trois agents de police
1930 élimination des derniers traficants d'esclaves du Maroc par l'armée française
1930 assassinat d'un prêtre assyrien dans le village de Sarsang
1930 le paquebot français Asia, chargé de convoyer des pélerins, explose près du Yémen; 150 morts écrasés, éclatés par des bonbonnes d'éther, dévorés par les requins. les marins tentent de sauver les pélerins, mais ils sont en prière...
1930 émeutes dues à l'exigence saoudienne de prélever des germes dans les selles des pélerins; refus des Iraniens de procéder pour leurs femmes.
1930 constitution de la milice religieuse saoudienne “pour le commandement du bien et la prévention du mal”; les médecins saoudiens expliquent leur très mauvais état physique et intellectuel à la consanguinité traditionnelle dans les tribus bédouines dont ils sont issus (très nombreux cas d'obésité et de rachitisme); ils doivent faire observer à la population de multiples interdictions et poursuivre les individus qui ne se rendent pas à la prière.
1930 congrès des oulémas wahhabites en Arabie qui décide d'interdire l'apprentissage des langues étrangères
1930 congrès des oulémas wahhabites en Arabie qui décide d'interdire l'étude de la géographie
1930 congrès des oulémas wahhabites en Arabie qui décide d'interdire les arts plastiques
1930 les soldats bahaïs de l'armée iranienne sont tous dégradés
1930 le fanatisme des Ikhwans saoudiens a provoqué environ 40 000 décapitations publiques et 350 000 amputations (chiffres de l'historien Said Aburish) sur un total de 4 millions d'habitants
1930 fondation en Inde du mouvement islamiste “ Pour le Respect de la Parole du Prophète”
1930 Ibn Saoud détruit les derniers Ikwans wahhabites
1930 assassinat de 4 chrétiens chaldéens des villages de Talkaif et Alqosh par des hommes fiers d'avoir tué des “infidèles”
1930 le chrétien chladéen Hormiz Shayuta est assassiné en Irak; il n'y a pas d'enquête
1930 extrait du journal britannique The Universe: “Dans le district de Zakho, les villages catholiques chaldéens ont été assaillis 22 fois en 3 ans: 18 chrétiens ont été tués; 8 autres ont été mutilés et 18 000 moutons ont été volés”
1930? deux femmes catholiques sont tuées par des soldats irakiens à Zakho; ils sont exceptionnellement jugés, puis acquittés et portés en triomphe
1930 mai: assassinat impuni de 5 chrétiens assyriens à Rowanduz en Irak
1930 avril: le commissaire en Irak Sir Francis reçoit une liste de 76 chrétiens chaldéens assassinés
1930 juillet: 4 chrétiens assyriens sont attaqués au village de Kouba par un e bande de 30 musulmans
1930 en Irak du Nord, le prêtre assyrien Ashita et deux juifs sont assassinés
1930 naissance de The Nation of Islam à Detroit
1930 juillet: fondation du mouvement Nation of Islam aux USA
1930c les bahaïs irakiens perdent toutes leurs propriétés, par la force; le commissaire Humphrys ne peut pas s'y opposer
1931 création du premier mouvement islamiste en Algérien, d'origine salafiste et rigoriste, l'Association des Oulémas Musulmans, par Ben Badis.
1931 l'écrivain Taha Hussein est expulsé de l'université par le ministre pour ses intérêts pour la littérature pré-islamique
1931 le roi saoudien Abdelaziz projette la destruction de la tombe de Fatima; les shiites indiens lui proposent une rançon pour l'épargner.
1931 le décret-loi égyptien 78 autorise la police à user de tous les moyens pour ramener la femme en fuite de son domicile conjugal
1931 le livre de Taha Hussein sur la poésie pré-islamique est brûlé en public par les professeurs d'al Azhar
1931 décembre: conférence pan-islamique de Jérusalem, pour confirmer le rôle central de la ville pour les musulmans, et la sanctification d'al Aksa
1931 livre de l'instituteur béninois Louis Hunkarin contre l'esclavage en Mauritanie pratiqué sur les Africains par les “Maures”: “ Les Maures répugnent à tout travail. Quiconque se sert de ses mains, tout travailleur, tout ouvrier, est pour eux un être inférieur, méprisable et sans valeur".
1931 assassinat du juif Ezra Hayyim par un Arabe à Bagdad: son meurtrier est jugé mais le roi se laisse convaincre de le pardonner; il est libéré peu après; les conseillers royaux ne voulaient pas qu'un musulman soit exécuté pour “avoir tué un chien de juif”
1931 avril: préparation d'un massacre des chrétiens assyriens de Mossoul, qui est déjoué par les pressions internationales et les forces britanniques
1931 septembre: la SDN est officiellement avertie qu'un massacre des chrétiens assyriens est prévu en Irak dès le départ des Britanniques, par le gouvernement
1932 scandale en Egypte après la conversion d'un jeune homme au protestantisme à l'université américaine
1932 massacre de chrétiens assyriens d'Irak
1932 les officiers bahaïs de l'armée iranienne sont chassés
1932 la littérature bahaïe est interdite d'impression en Iran
1932 loi en Iran permettant de mettre en prison des bahaïs mariés selon leur rite
1932 fermeture, expropriation puis destruction du cimetière bahaï de Téhéran
1932 proclamation en Irak d'un jihad qui annonce le massacre les chrétiens assyriens; les responsables sont:
Rashid 'Ali al Gailani. Prime Minister
Hikmat Sulaiman Minister of Interior
Yasin al Hashini Minister of Finance
Nuri al Sa'id Minister of Foreign Affairs
Muhammad Zaki Minister of Justice
Jalal Baban Minister of Defence
Les Britanniques ne s'opposent pas au génocide...
1932 les responsables assyriens avertissent le commissaire britannique qu'en cas de retrait du Mandat, ils seront massacrés
1932 Rustam Haidar, ancien conseiller du roi Faycal d'Irak, déclare dans la presse: “now that Iraq will secure a seat in the League of Nations, the extermination of the Christian as well a the Kurdish minorities in the Mosul Wilayet is inevitable and is looked upon as a sacred duty of Iraq, as the minorities must be sacrificed on the Altar of Pan-Arabism.”
1932 Rustem haidar, ministre, écrit à Bagdad dans un journal: “maintenant que l'Irak a une place à la SDN, le massacre des chrétiens et des minorités kurdes dans le vilayet de Mossoul est inévitable, et sera considéré comme un devoir sacré de l'Irak...”
1933 massacre des Nestoriens irakiens après le départ des Britanniques
1933 l'orientaliste anglais Rutter écrit: “dans toute l'Arabie, à l'exception d'Aden, l'esclavage existe en tant qu'institution parfaitement normale”
1933 massacre des chrétiens “assyriens” en Irak au moment de la proclamation de l'indépendance
1933 l'armée irakienne mitraille 1000 réfugiés chrétiens chaldéens
1933 en Irak, exil du patriarche Kinkha IV aux USA devant les persécutions contre les nestoriens
1933 aout: au village de Kouba près de Bab Chikchik, 4 Assyriens sont attaqués; deux morts, deux blessés.
1933 aout: l'armée irakienne massacre des Assyriens à Mossoul.
1933 aout: le sous préfet de Zakho Al Dibuni torture à mort 46 Assyriens.
1933 aout: massacre des Assyriens au village de Simel; toute la population est éliminée. les prêtres sont mutilés; les femmes violées et humiliées; les voitures roulent sur les enfants; la liste des victimes est en cours de publication par les autorités assyriennes actuelles.
1933 aout: 600 Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Dohuk.
1933 aout: le prêtre assyrien Assani , de la tribu Lawan est étranglé
1933 mars: emprisonnement du patriarche assyrien en Irak pour avoir demandé l'autonomie de sa communauté; il est libéré par les Britanniques
1933 massacre de 600 chrétiens dans la région de Mossoul; destruction de 65 villages nestoriens et conversions forcées.
1933 aout: le prêtre assyrien Shmiwal de la tribu Nodis est assassiné
1933 aout: le prêtre assyrien Giwargis de la tribu Baz est assassiné
1933 aout: le prêtre assyrien Masikh de la tribu Tiyari est assassiné
1933 aout: le prêtre assyrien Shmoel de la tribu Diz est assassiné
1933 aout: le prêtre assyrien Sada de la tribu Lawan est décapité
1933 aout: le prêtre assyrien David de la tribu Tkhuma est assassiné
1933 aout: le prêtre assyrien Adam de la tribu Tkhuma est enterré vivant.
1933 aout: des Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Amadiyah. 12 villages détruits
1933 aout: des Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Shaikan: 15 villages détruits.
1933 naissance du célèbre prédicateur saoudien Kichk, qui remercie son Dieu de l'avoir rendu aveugle au cours de son enfance. Il se sert ensuite de sa cécité pour éclipser ses rivaux
1933 interdiction de la littérature bahaï en Iran
1933 aout: massacre des Assyriens de retour de Syrie par les Kurdes, l'armée et les Bédouins en Irak
1933 mai: plan de dispersion de la communauté assyrienne d'Irak
1933 le slogan du mouvement Jeune Egypte: “Un peuple, un parti, un chef”
1933 fondation d'un parti national socialiste syrien, dirigé par A. Saada
1933 les oulémas d'Iran décrêtent une fatwa contre les bahaïs: “La publication de la littérature bahaïe est interdite, leur mariage est considéré comme un concubinage et il y aura des peines de prison pour ceux qui se marient selon leurs rites; les bahaïs fonctionnaires devront être radiés; leurs écoles pourront être fermées”
1933 Dès l'arrivée au pouvoir d'Hitler en 1933, des messages de félicitation lui parvinrent des pays arabes. Les Frères Musulmans, en particulier, cherchèrent à l'islamiser ; on lui trouva même des origines arabo-musulmanes!
1933? En Syrie, Anton Sa'ada créa le "Parti Social-Nationaliste", fidèle copie de son modèle nazi, se proclamant le Führer de la nation syrienne. Il voyait dans le peuple syrien le véritable peuple supérieur .
1933 octobre: En Egypte, Ahmed Hussein fonda en octobre 1933 "Misr Al-Fatat" (Jeune Egypte), mouvement d'abord calqué sur les jeunesses de Mussolini, puis sur le mouvement nazi "Jung Deutschland". Comme leurs homologues allemands, les militants saluaient le bras tendu, réunissaient des meetings de masse, organisaient des processions avec des torches… Les slogans en usage étaient : "un peuple, un parti, un chef", "l'Egypte par dessus tout".Leurs milices, les "chemises vertes", inspirées par les "chemises brunes" S.A., cherchaient à intimider les juifs Egyptiens, boycottaient leurs boutiques ou les attaquaient physiquement.
1933 septembre: pogrom en Irak contre les chrétiens assyriens, organisé par le général Bakr Sidi, avec le soutien du roi; 600 morts Sumayl
1933 à l'arrivée au pouvoir d'Hitler , des messages de félicitation lui parvinrent des pays arabes
1933 massacre des chrétiens assyriens de Mossoul sous la surveillance des Britanniques
1933 massacre des chrétiens assyriens à Simele en Irak
1933 témoignage britannique sur les massacres de chrétiens assyriens à Mossoul, par les Kurdes dirigés depuis Bagdad: “A large number of women and children have been killed by rifle, and revolver shots. Hundreds of noncombatants have been assassinated. Over a thousand Assyrian women and children have been brought to Mosul and are being terrorized. Pressure is being brought to bear upon them to say that the Kurds, and not the Iraq army, committed the atrocities. No one knows what is happening to the other Assyrians who have escaped the massacre. Assyrian priests were persecuted and tortured. Pregnant women were bayoneted. We have a complete list of the people thus tortured and the denial of the Iraq government is yet to be judged by the civilized world.
1933 mai: deux chrétiens chaldéens sont assassinés à Alqosh en Irak, par les Arabes du village de Basifni; pas de poursuites; selon les statistiques britanniques, 80% des crimes touchent les chrétiens ou les juifs.
1933 la délégation irakienne à la SDN reconnait que contre les chrétiens assyriens, “des excès ont été commis”
1933 les Britanniques notent une recrudescence des rapts et conversions forcées de jeunes juives en Irak
1933 attaque des “Levées assyriennes” par les Arabes de Bagdad
1933 février: campagnes dans la presse irakienne contre les assyriens et Arméniens
1933 les autorités militaires et religieuses d'Irak préparent la destruction de la minorité assyrienne; l'imam accompagnant l'armée irakienne à Diana prèche devant les troupes; il leur dit de ne pas les fréquenter, de ne pas aller dans leurs vafés “parce qu'ils sont infidèles et que leur religion est impure”
1933 en préparation du massacre des chrétiens assyriens, les tribus arabes sont en possession de 150 000 fusils, selon les Britanniques
1933 juillet: des articles apparaissent dans la presse irakienne pour demander l'extermination des chrétiens assyriens
1933 aout: le jihad est proclamé contre les chrétiens assyriens dans les journaux gouvernementaux en Irak
1933 tentatives d'assassinat du patriarche assyrien Mar Shimun en Irak
1933 aout: 230 articles paraissent dans la presse irakienne pour appeler au meurtre des chrétiens assyriens
1933 aout: le 7 aout, le massacre des chrétiens assyriens d'Irak commence officiellement
1933 aout: déportation puis élimination des chrétiens assyriens d'Irak des villages de Sayyas Zari, Manawi, Qasr Yazdin, Mansuriyah, Chamma Gore, Kharab Kuli, Dari, Sarshuri, Garpili, Busuriyek
1933 aout: les chrétiens assyriens de la tribu Baz sont massacrés par l'armée irakienne; les femmes sont dénudées, les prêtres torturés, les hommes fusillés à la mitrailleuse, les filles violées et les bibles sont brûlées
1933 aout: massacre de chrétiens assyriens d'Irak dans les villages de Amadiyah, Zakho, Dohuk, Shaikhan, Mosul Qadhas
1933 quelques chefs kurdes refusent de participer au jihad proposé par les ministres arabes de Bagdad: les sheikh Brifkani, al Atrushi, Qadir Aga, Ahmad et Mahmoud ne massacrent pas les chrétiens assyriens d'Irak; tous les autres, si.
1933 aout: massacre des assyriens du village de Simel en Irak; torture et exécution des prêtres
1933 aout: déportation des chrétiens assyriens d'Irak des villages de Sayyasd Zari, Manawi, Qasr Yazdin, Mansuriyah, Chamma Gore, Kharab Kuli, Dari, Sarshuri, Garpili, Busuriyek
1933 aout: proclamation du jihad contre les chrétiens assyriens parmi les tribus kurdes et arabes d'Irak
1933 aout: massacres massifs de chrétiens assyriens près de Dohuk en Irak
1933 planification de l'assassinat de la famille entière du patriarche assyrien à Bagdad
1934 persécution des Bahaïs en Iran
1934 fermeture des écoles bahaïs à Téhéran
1934 pogrom de Constantine; pillage et 25 morts
1934 interdiction de l'enseignement de l'hébreu en Irak
1934 la loi égyptienne impose 10 conditions strictes pour l'édification d'une nouvelle église; la loi ne s'applique pas aux mosquées
1934 les chrétiens assyriens d'Irak demandent la protection du Mandat européen.
1934 pogroms en Afghanistan; les juifs sont expulsés des villes et se réfugient dans les montagnes
1934 fermeture de tous les écoles bahaïes en Iran
1934 phase de persécution des bahaïs en Iran
1934 interdiction des écoles bahaïs en Iran
1934 persécution, exil ou déportation de 2000 juifs en Afghanistan
1934 pogrom de Constantine
1934 en Egypte, promulgation par le Ministère de l'Intérieur d'un décret réglant les conditions de construction d'une église:
-elle ne doit pas être construite sur une terre arable
-elle ne doit pas être construite près d'une mosquée ou d'un monument
-elle ne doit pas être construite là où vivent des musulmans
-il ne doit pas y avoir d'églises voisines
-le président de la République doit donner son accord, etc...
1934 rapport à la Chambre des Lords à Londres sur le génocide arménien: “There is no dispute as to what happened in 1915. The Armenian inhabitants of the Ottoman Empire were everywhere uprooted from their homes and deported to the most remote and unhealthy districts that the government could select for them. Some were murdered at the outset, some perished on the way, and some died after reaching their destination. The death-roll amounts to upwards of six hundred thousand, perhaps six hundred more are still alive in their places of exile; and the remaining six hundred thousand or so have either been converted forcibly to Islam, gone into hiding in the mountains, or escaped beyond the Ottoman frontier. The Ottoman government cannot deny these facts and they cannot justify them
1934 Elijah Muhammad prend le contrôle de Nation of Islam et le titre de “Messager d'Allah”
1935 élimination totale de la tribu yazidi des Mihirkân
1935 pogroms en Algérie
1935 les islamistes égyptiens s'attaquent aux confréries soufies mais échec de la tentative
1935 par décision du shah, le voile n'est plus obligatoire pour les Iraniennes;protestation des mollahs
1935 expulsion des juifs de l'administration irakienne
1935 le mouvement des Frères Musulmans édicte les 5 piliers des militants: “Dieu est notre but; le prophète est notre modèles; le Coran est notre loi; le jihad est notre vie; le martyre est notre voeu”
1935 Envoi des premiers étudiants yéménites à l'étranger en mission d'entraînement militaire à Bagdad. A leur retour, ils sont emprisonnés afin d'être "purgés" de toute idée libérale.
1935 janvier: une assemblée de 500 religieux se réunit à Jérusalem pour lancer une fatwa contre quiconque vendrait de la terre à de juifs
1936 fondation en Yougoslavie de l'association Al Hidaje, la “Voie Droite”,islamiste rigoriste, inspirée par les salafistes et Frères Musulmans
1936 témoignage bienveillant et tolérant de l'ethnologue Cline dans l'oasis de Siwah en Egypte: “tous les hommes pratiquent la sodomie. Entre eux les natifs n'en éprouvent aucune honte. Ils en parlent aussi ouvertement qu'ils parlent de l'amour avec les femmes, et la plupart de leurs disputes, pour ne pas dire toutes, proviennent de la compétition entre homosexuels”
1936 mort de Mohammad Hossein Naini, théoricien de l'Etat islamiste
1936 C.G. Jung à propos d'Hitler: “ La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à goûter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.” (Entretiens et Interview, p. 94...)
1936 le théologien indien Maulavi Zafar Ali Khan déclare à Lahore: “ Si les musulmans, au cours de leurs périondes de gouvernement et de domination, ont levé l'épée pour étendre leurs territoires et pour réduire à l'esclavage les autres peuples, cela n'a rien à voir avec le jihad”
1936 pogroms en Palestine; environ 80 morts
1936 l'apprentisage de l'hébreu est interdit en Irak
1936 pogroms à Bassorah
1936 création du Haut Comité Arabe pro-nazi d'al Husseini
1936 sous pression occidentale, le roi Ibn Saoud interdit la réduction en esclavage; mais il autorise le commerce des esclaves, et instaure une patente pour les marchands
1936 l'Egyptien Qardawi reçoit le titre de sheikh par sa famille à 10 ans: il a réussi à mémoriser tout le Coran
1936 Le journal égyptien Al-Nadhir commençe à publier une colonne régulière appelée « Le danger des Juifs d'Égypte » .Il publiait les noms et les adresses des hommes d'affaires juifs et d'éditeurs de journaux prétendument juifs partout dans le monde, attribuant tous les maux, depuis le communisme jusqu'aux maisons de prostitution, au « danger juif ».
1936 le gouvernement turc interdit l'étude de l'histoire grecque dans les écoles des minorités
1936 avril: assassinat de deux juifs sur la route de Tulkarem en Palestine
1937 interdiction en Iran des sépultures zoroastriennes
1937 l'esclavage reste légal au Koweit, au Qatar, en Arabie, à Oman, au Yémen
1937 août: massacre de chrétiens en Syrie
1937 novembre: le roi saoudien Ibn Saoud déclare: “ un musulman qui tue un juif s'assure une entrée immédiate au paradis.”
1937 l'islamologue britannique A. Jeffery écrit: “ l'examen critique du texte du Coran est une étude qui reste indigente”
1937 manifestions au Caire des Frères Musulmans, sous les slogans “Nous ne craignons pas la mort, nous la désirons! Mourons dans la rédemption des musulmans”
1937 rencontre d'Eichmann et de al Husseini en Palestine
1937 mars: Mussolini reçoit à Tripoli l'"Epée de l'Islam" (sayf al islam) et condamne l'impérialisme britannique et les implantations juives de Palestine
1937 au Yémen, l'Italie fasciste soutient Yahia, l'imam du Yémen tout en critiquant la politique des Anglais à Aden
1937 Le Moufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini (voir ci-dessous), rencontra le Consul général allemand le 15 juillet
1937 Hikmet Souleiman, Ministre des Affaires Etrangères irakien, demanda lui aussi le soutien allemand
1937 En novembre , le secrétaire du roi Ibn Saoud sollicite l'établissement de relations diplomatiques auprès de l'ambassadeur allemand en Irak, Fritz Grobba ; celui-ci fut accrédité en septembre 1938 auprès de la cour saoudienne. Elle demanda discrètement son soutien au Reich, son amitié et des armes en échange d'une neutralité bienveillante en cas de guerre.
1937 Le mouvement nationaliste et paramilitaire égyptien "Misr al Fatat" (jeune Egypte) commença par s'inspirer des mouvements de jeunes de Mussolini.
1938 début des émissions en arabe dans les radios nazies
1938 boycott des juifs en Egypte
1938 pogroms au Caire en Egypte devant l'arrivée des réfugiés juifs allemands
1938 pogroms à Tanta en Egypte devant l'arrivée des réfugiés juifs allemands
1938 pogroms à Alexandrie en Egypte devant l'arrivée des réfugiés juifsallemands
1938 pogroms à Mansura en Egypte devant l'arrivée des réfugiés juifs allemands
1938 pogroms à Mohala en Egypte devant l'arrivée des réfugiés juifs allemands
1938 pogroms à Port Said en Egypte devant l'arrivée des réfugiés juifsallemands
1938 les sermons des mosquées d'Egypte comportent déjà les formules: “Tout musulman qui enfonce un couteau dans les entrailles d'un juif s'assure une place dans le paradis”
1938 implantation des Frères Musulmans en Syrie
1938 publication de l'article “L'industrie de la mort” par Hassan al Banna, fondateur des Frères Musulmans: “ Dieu donne à la nation qui perfectionne l'industrie de la mort et qui sait mourir noblement, une vie fière en ce monde et la grâce éternelle dans la vie future”
1938 les Frères Musulmans comptent 500 000 militants en Egypte
1938 publication d'un article de Hassan al Banna, chef des Frères Musulmans, intitulé « L'industrie de la mort »; il évoque la mort en tant qu'idéal, ardemment désirée.
1938 création d'un Islamische Zentral Institut à Berlin
1939 découverte de 3 bombes dans des synagogues du Caire
1939 publication de Mein Kampf en arabe par le frère de Nasser
1939 pogroms en Palestine; environ 100 morts
1939 nouvelle purge des Bahaïs dans l'armée iranienne
1939 juin: Hitler et Ribbentrop assurèrent l'ambassadeur extraordinaire saoudien de leur soutien. Un crédit de six millions de Reichsmark fut attribué au gouvernement saoudien pour lui permettre d'acquérir une petite usine de munitions, de la DCA, des chars légers et 4000 fusils. Mais le programme fut annulé avec la guerre
1939 al Husseini commence à diffuser ses messages sur Radio Berlin
1939 publication de “Political Though about Islam” du théologien pakistanais Madowdi
1939 publication de “Women in Islam” du théologien pakistanais Madowdi
1940 création à Berlin d'une commission pour la coopération des pays arabes
1940 fondation de l'organisation Jeunes Musulmans par Izetbegovitch sur le modèle des islamistes égyptiens, qui collabore ensuite avec les nazis.
1940 publication du livre majeur du théologien pakistanais Madowdi “Towards understanding Islam”: “Islam is an universal ideology”
1941 installation du dirigeant palestinie Al Husayin en Allemagne
1941 persécution des juifs en Libye
1941 un marché aux esclaves fonctionne toujours à la Mecque
1941 massacre de juifs à Bagdad, avec l'appui des autorités: env. 170 morts
1941 fondation par l'Egyptien Mawdoudi de la Jamaat-e Islami “avant garde de la révolution islamique”
1941 mars: fondation en Yougoslavie du parti Mladi Musulmani, “”Jeunes Musulmans”, toléré ensuite par les nazis
1941 avril: les fascistes de l'Etat Croate tolèrent la minorité musulmane alliée aux nazis
1941 constitution sous la protection du mufit de Jérusalem al Husseini d'une division SS musulmane Handjar (“le Poignard”)
1941 l'ancien mufti de Jérusalem al Husseini dirige l'Institut Islamique de Berlin
1941 devant la pression des religieux, le shah d'Iran doit imposer à nouveau le tchador
1941 recréation des bataillons de travailleurs forcés pour les mobilisables arméniens et grecs
1941 pogrom à Badgad
1941 novembre: rencontre scellée par une poignée de main entre Hitler et le grand mufti de Jérusalem
1941 massacre de la gorge de Koritska Jama en Bosnie par la division SS Handjar
1941 fondation en Inde du groupe islamiste Al Gama'a al Islamiyya par Mawdudi
1941 avril: les résistants albanais pillent le monastère de Korisa au Kosovo et profane la tombe du fondateur
1941 destruction du monastère de Devic au Kosovo par les résistants albanais
1941 le grand mufti de Jérusalem s'exprime à la radio allemande: “Les Arabes se lèveront comme un seul homme et massacreront les juifs partout où nous les trouveront. Cela plaira à Allah.”
1941 massacre des juifs irakiens à Rusafa, Abou Sifyan et Al Karkh.
1941 pogrom à Shavuot, Irak
1941 juin: pogrom à Bagdad à la suite du coup-d'Etat de Rashid Ali, soutenu par les nazis: 180 morts environ et 1000 blessés
1941 emprisonnement des notables bahaïs
1941 vague de destructions de centres cultuels bahaï
1941 série de meurtres de bahaïs dans les villes iraniennes, qui ne sont pas jugés
1941 exclusion d'enfants bahaïs des écoles iraniennes
1941 fondation par al Mawdoudi de la Jamaat i Islami, organisation islamiste anti-hindouiste
1941 le mufti de Jérusalem al Husseini reçoit son diplôme d' “Aryen d'Honneur” des mains de Hitler
1941 fondation au Bangladesh de la Jamaat i Islami par al Mawdowdi, théoricien du jihad
1941 le shah d'Iran Reza Palhavi est expulsé du pouvoir à cause de ses sympathies pour le nazisme
1941 mai: accord commercial entre la Turquie et l'Allemagne nazie
1941 juin: pacte d'amitié entre la Turquie et l'Allemagne nazie
1941 le Mufti al Husseini demande aux puissances de l'Axe de reconnaître le droit arabe sur toute la Palestine et de trouver une solution aux "éléments Juifs" qui s'y trouvent, selon la même ligne que celle adoptée pour résoudre la question juive en Europe.
1941 janvier: le mufit al Husseini écrit une lettre personnelle à Hitler pour lui annoncer que le monde arabe pouvait commencer la guerre contre l'Angleterre à condition d'avoir certaines garanties et une aide économique et militaire
1941 avril: pogroms en Irak: entre 200 et 600 juifs tués
1941 pogrom anti-hindou à Ahmedabad; le bazar est brûlé avec des habitants qui avaient refusé le rackett habituel
1942 loi fiscale discriminatoire du Varlik Vergisi en Turquie contre juifs et chrétiens; nombreuses ruines; imitation des régimes fascistes =>1944
1942 destruction de la maison du Bab en Iran
1942 pillage des biens juifs à Benghazi et déportation dans le désert
1942 profanation des synagogues de Casablanca
1942 Khomeini édicte une fatwa de condamnation à mort contre un écrivain iranien anti-clérical, Ahmad Kasravi
1942 Khomeini écrit “La découverte des Secrets” contre l'écrivain laïc iranien Kasravi et déclare que son meurtre est licite
1942 al Husseini, le mufti de Jérusalem, réfugié à Berlin, commence sa campagne radiodiffusée vers les pays arabes; les Anglais le surnomment “le fuhrer arabe”
1942 réunion du VIème congrès des Frères Musulmans au Caire; décision de conquête du pouvoir par les élections
1942 Le Mufti al Husseini se réfugie alors à Berlin où il s'autoproclame "premier ministre" d'un gouvernement panarabe dont le ministre des affaires étrangères était le chef irakien exilé, Al Gaylani, et le ministre de la guerre, Fawzi El Kaujki.
1942 le mufti al Husseini fait annuler un échange de 10 000 enfants juifs contre les civils allemands, organisé par la Croix Rouge
1942? organisation des Cadres Verts du major Muhammad Hadziefendic en Bosnie
1942 al Husseini répand son influence dans les Balkans en utilisant le réseau des milieux soufis
1942 début de la campagne de presse et des persécutions contre les minorités chrétiennes et juifs en Turquie
1943 début d'activité du groupe terroriste iranien Fida'iysani Islam =>1955
1943 reprise du trafic d'esclaves en Arabie saoudite, après la levée de la surveillance de la marine britannique
1943 déclaration d'Himmler: “Je n'ai rien contre l'islam, parce que cette religion se charge elle-même d'instruire les hommes, en leur promettant le ciel s'ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille: bref, c'est une religion très pratique et séduisante pour un soldat.
1943 organisation par le mufti de Jérusalem Al Husseini de la division SS Hanjar (Sabre) de 20 000 hommes environ
1943 un pélerin iranien est décapité après une fatwa d'un tribunal religieux de la Mecque; il était d'avoir souillé les lieux saints avec des vêtements portant des traces d'excréments; le roi Ibn Seoud se vante de cette affaire auprès des Américains, en précisant que cette saleté est typique des Iraniens.
1943 Izetbegovitch accueille à Sarajevo Faiçal Al Hussein, inspirateur des divisions SS musulmanes
1943 l'Iran interdit le pélerinage à la Mecque pour ses ressortissants
1943 pogrom au Maroc après le débarquement allié
1943 concernant l'héritage, la loi égyptienne 77 (art. 6) déclare: “il n'y a pas de succession entre le musulman et le non-musulman... L'apostat n'hérite de personne.”
1943 les nazis utilisent de nombreux auxiliaires musulmans appelés Askaris pour liquider le ghetto de Varsovie
1943? le mufti al Husseini visite avec son ami Adolf Eichmann les chambres à gaz d'Auschwitz.
1943 Izetbegovitch organise la visite d'el Husseini, allié d'Hitler, à Sarajevo
1943 novembre: organisation de la Légion islamique d'Huska (Hussein?) Miljkovic
1943 à Sanaa au Yémen, “un homme qui avait bu du vin et avait été condamné au fouet en guise de châtiment public appelé al-dardaha. Autour de lui, une foule tumultueuse se moquait de lui et l'humiliait en lui adressant des paroles blessantes.”
1943 avril: en Croatie, les volontaires musulmans sont environ 20 000
1943? extrait des Mémoires du mufti al Husseini, sur ses entretiens avec Hitler: “la condition fondamentale que nous avions posée aux Allemands pour notre coopération était d'avoir les mains libres dans l'éradication de tous les Juifs, jusqu'au dernier, dans la Palestine et le Monde Arabe. J'ai demandé à Hitler (allusion à la rencontre du 28 novembre 1941) qu'il me donne son engagement explicite pour nous permettre de résoudre le problème juif d'une façon conforme à nos aspirations nationales et raciales et correspondant aux méthodes scientifiques inventées par l'Allemagne dans son traitement des juifs. J'eus la réponse suivante : "les Juifs sont à vous""
1943 le grand mufti de Jerusalem déclare “les nazis sont les meilleurs amis de l'islam”
1943c Le mufti al Husseini lance à la radio de Berlin des appels au monde musulman: “"Levez-vous, ô fils d'Arabie, combattez pour vos droits sacrés ! Massacrez les Juifs partout où vous les trouvez ; leur sang répandu plaît à Allah, notre histoire et notre religion. Cela sauvera notre honneur"
1944 martyre de 3 bahaï à Shahrud
1944 persécutions contre les bahaïs à Abadih
1944 attaque du quartier juif de Damas
1944 discours féministe de Jinnah au Pakistan: “ Nous sommes victimes de coutumes maléfiques. C'est un crime contre l'humnaité d'enfermer nos femmes entre quatre murs comme des prisonnières”
1944 le mufti al Hussein s'exprime à la radio de Berlin: “Tuez les juifs partout où vous les trouverez pour l'amour de Dieu, l'Histoire et la religion”
1944 interdiction du journal iranien Parcham pour blasphème
1944 assassinat de l'écrivain laïc iranien Kasravi par un étudiant en théologie, après la fatwa de Khomeini; un ami de celui-ci raconte que ce jour a été “le plus beau de sa vie”
1944 avril: formation de la division SS Skanderbeg, composée de musulmans albanais
1944 Khomeini écrit le Kachef ol Asrar pour autoriser l'assassinat de l'intellectuel laïc Kasravi
1944 création de la division SS albanaise Skanderbeg, composée de musulmans
1944 mars: le mufti al Husseini appelle depuis Berlin au jihad contre les juifs: “tuez les juifs partout où vous les trouverez. Cela réjouit Dieu, l'Histoire et la Religion”
1944 Himmler crée à Dresde une école SS pour l'encadrement des auxiliaires musulmans
1944 Un commando germano-arabe est parachuté en Palestine fin 1944, ayant comme objectif d'empoisonner des puits de Tel Aviv, mais sans succès.
1944 Izetbegovitch organise la visite de Himmler à Sarajevo, en inspection de la division SS Hanjar.
1944 début de la prédication du wahhabite malien Abd el Rahman; il fait campagne contre les amullettes, les statues d'idoles, les offrandes...
1945 émeutes antijuives et chrétiennes en Egypte; églises et synagogues détruites
1945 pogrom à Tripoli en Libye
1945 pogroms en Libye
1945 la Voie Droite Bosniaque est dissoute pour collaboration avec les nazis
1945 massacre des Assyriens en Azerbaidjan iranien (plaintes auprès de l'ONU par le patriarche Mar Eshai Shimun XXIII)
1945 élaboration des statuts de la Ligue Arabe: aucune allusion aux minorités dans les pays arabes et aucune référence aux Droits de l'Homme
1945 février: l'Arabie Saoudite déclare la guerre à l'Allemagne nazie.
1945 pogroms en Egypte: 10 morts, 3540 blessés; destruction d'une synagogue, d'un hôpital
1945 pogrom en Libye: environ 100 morts
1945 novembre: pogrom à Tripoli en Libye: 140 morts
1945 “Lord Balfour Day” en Egypte; pogroms, destructions de synagogues; torahs brûlées dans les rues
1945 pogrom de Tripoli en Libye: environ 100 morts
1945 novembre: pillage de l'hôpital juif d'Alexandrie
1945 mai: attentat contre l'Association des Jeunes Catholiques au Caire; 12 blessés
1945 obligation de serment pour les membres des Frères Musulmans égyptiens: “Je m'engage envers Dieu, el très haut, le Très grand, à adhérer fermement au message des frères Musulmans, à combattre avec lui, à vivre selon ses règles, à avoir entière confiance en son chef et à obéir totalement en toute circonstance heureuse ou malheureuse”
1945 fondation en Inde du Jamiat Ulama Islam,futur base des talibans
1945 novembre: pogrom du Caire: 6 morts
1945 campagne antisémite de la presse officielle égyptienne
1945 al Husseini est co-fondateur et président de la Ligue Arabe
1945 mai: le reporter du New York Times C. Daniels décrit le pogrom de Tripoli en Libye: “les bébés étaient battus à mort à coup de barre de fr. Les vieux étaient découpés en morceaux là où ils tombaient. Les mères enceintes étaient éventrées. Des familles entières ont été brûlées vives dans leurs maisons”
1945 tentative d'assassinat de l'écrivain iranien Kasravi par les Fedayan el Eslam de N. Safavi
1945 N. Safavi, fondateur des Fedayan el Eslam est libéré après sa participation à la tentative d'assassinat de Kasravi
1945 publication de “Moral Foundation of the Islamic Movement” du théologien pakistanais Madowdi
1946 début de la vague de destruction d'églises coptes en Egypte
1946 assassinat de Kasrawi tabriz, historien et jjuriste iranien accusé d'incroyance par les Fida'iyyani Islam
1946 mars: l'écrivain iranien Ahmed Kusravi est assassiné par des membres de s associations Unionistes Islamiques
1946 en Turquie, le contrôle de l'Etat laïc se relâche, et les pratiques religieuses reprennent aussitôt
1946 à Adda en iran, un Assyrien du nom de Charles est mutilé, ses deux bras sont coupés, il est ensuite brûlé à l'essence.
1946 à Mushawa en Iran, l'Assyrien Eramyah est énucléé puis torturé à mort.
1946 à Khananisha en Iran, l'Assyrien Abraham est obligé de manger ses doigts devant ses parents.
1946 à Khanashiva en Iran, le prêtre assyrien Giwargis est découpé en morceaux dans son église Sainte Marie.
1946 dans la ville de Rezaieh en Iran, les autorités organisent un défilé de femmes et de petites filles nues assyriennes (information tirée de la plainte déposée auprès de l'ONU) .
1946 à Khanashiva en Iran, des femmes assyriennes sont humiliées puis violées dans l' église Sainte Marie. Les hommes sont torturés.
1946 mort du théologien réformiste égyptien Sakib Arslan, qui souhaitait rétablir le Califat et partisan de l'alliance avec l'Allemagne nazie
1946 le réformateur soudanais M. Taha soutient une femme accusée par l'occupant anglais d'avoir excisé sa fille.
1946 création du Front des Oulémas d'Al Azhar pour lutter contre un professeur qui souhaitait créer des liens avec l'Europe du Sud.
1946 il y aurait environ 45 000 prisonniers politiques dans le monde arabe.
1946 pogrom de Zanzur en Libye; 75 morts
1946 janvier: pogrom de Zanzur en Libye; 180 morts au total, et 9 synagogues détruites
1946 début des attaques contre la minorité juive en Syrie
1946 la Ligue Musulmane Indienne commence ses attaques contre les hindous pour préparer la partition
1946 une loi soudaine tente d'interdire l'excision; elle est aussitôt retirée sous la pression de l'opinion et des religieux
1946 al Husseini se réfugie en Egypte, où il organise le groupe fascisante “Jeune Egypte”
1946 les Frères Musulmans s'implantent en Palestine et fondent leur discours sur l'islamisation comme rejet du sionisme
1946 émeute anti-indienne à Ahmedabad après l'appel de la Ligue Musulmane: meurtres, incendies, lapidations pendant trois jours
1946 assassinat de Kasravi et de son secrétaire par les Fedayan el Eslam; l'assassin est reconnu comme un héros national, et il reçoit 2 ans de prison sous la pression du clergé
1947 mesures de ségrégation contre les juifs en Egypte
1947 pogrom en Libye; env. 130 morts1948
1947 de jeunes enfants continuent d'être débarqués à Oman en provenant du Baluchistan
1947 mort de Joséphine Bakhita Soudanaise originaire du Darfour, vendue comme esclave à plusieurs reprises et torturée; racheté par un consul italien et canonisée par le pape en 2001
1947 pogrom à Aden ; environ 100 morts
1947 pogrom d'Alep; destruction de toutes les synagogues
1947 pogroms d'Alep en Syrie; destruction de commerces et de synagogues; fuite de milliers de juifs
1947 pogroms à Aden: 82 morts
1947 expulsion des enfants juifs des écoles irakiennes
1947 pogroms en Irak; fausse accusation d'empoisonnement des puits par le cholera
1947 extrait d'une interview de l'écrivain pakistanais Anwar Sheikh: “J'ai le regret de dire que 1947 a été la plus sombre période de ma vie. On nous disait que tuer des non-musulmans, violer leurs femmes, brûler leurs biens, était un acte de jihad, que c'était la guerre sainte. Et que le jihad était le devoir le plus sacré pour un musulman parce que cela lui garantissait un passage assuré vers le paradis où pas moins de 72 houris, qui étaient les plus belles vierges, et des garçons l'attendait. Une telle récompense est une grande tentation... J'ai rencontré deux hommes, sikhs, un père, de moins de 50 ans, et son fils. Je les ai tués tous les deux... J'ai rencontré un autre sikh à Darabi Road et je l'ai aussi tué. Souvent, des souvenirs de ces jours terribles hantent mon esprit, j'ai honte et souvent je verse des larmes de remord.”
1947 juillet: une loi égyptienne institue des quotas pour les emplois des juifs et permet la confiscation de leurs entreprises
1947 décembre: pogrom d'Alep en Syrie, avec le soutien des autorités; destruction de synagogues, hôpitaux, écoles...
1947 les Frères Musulmans palestiniens regroupent environ 15 000 membres
1947 fondation de l'association islamique des étudiants au Pakistan
1947 publication de “Process of the Islamic Revolution” du théologien pakistanais Madowdi
1947 le délégué syrien à l'ONU, F. al Khouri déclare: “tant que le problème de la Palestine n'est pas résolu, nous aurons des difficultés à protéger et sauvegarder les juifs dans le monde arabe”
1948 assassinat par un Frère Musulman du premier ministre égyptien
1948 pogrom à Alexandrie pendant une semaine; environ 150 morts
1948 pogroms en Libye
1948 pogroms au Maroc
1948 février: assassinat de l'imam Yahya, chef religieux du Yémen par des islamistes
1948 attentats des Frères Musulmans égyptiens contre des commerçants juifs
1948 assassinat du premier ministre Nokrachy Pacha par un des Frères Musulmans
1948 fondation du Parti de la Libération islamique au Liban, qui prône la prise de controle de l'Etat par le violence
1948 mort du fondateur du Pakistan Jinnah; personnage excentrique, libertin, athée, alcoolique, aimant ouvertement la charcuterie, et qui ne voulait surtout pas fonder un Etat théocratique!
1948 Liquiat Ali Khan tente d'établir une constitution laïque au Pakistan; opposition des mollahs et la constitution ne sera jamais promulguée
1948 les Frères Musulmans égyptiens assassinent le juge A. Khazandar
1948 juin: pogrom à Djerada au Maroc; 39 morts
1948 juin: pogrom à Oujda au Maroc; 4 morts
1948 juin: pogroms à Oudja et Djerada au Maroc; 44 morts
1948 boycott contre les commercants juifs au Maroc
1948 campagne terroriste en Egypte contre la minorité juive; 70 morts et 200 blessés; 2000 arrestations suivies de confiscations
1948 déclaration du secrétaire général de la Ligue Arabe, Azzam Pasha: “il y aura une guerre d'extermination et un massacre immédiat, dont on parlera comme ceux des Mongols et des Croisés”
1948 déclaration de l'ancien mufti Al Husseini: “”Je déclare un jihad, mes frères musulmans! ture les juifs! tuez les tous!
1948 pogrom en Libye: 12 morts
1948 6 juifs sont accusés de meurtres rituels au Yémen
1948 avril: massacre de l'hôpital Hadassah à Jérusalem; 77 morts civils
1948 juin: pogroms en egypte; 50 morts environ
1948 septembre: attentat dans le quartier juif du Caire; 20 morts et 61 blessés
1948 pogroms au Maroc; environ 40 morts
1948 décembre: l'Arabie Saoudite refuse de voter la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, en déclarant que l'appel à la liberté de religion viole les préceptes de l'islam
1948 forte réaction d'opposition des pays musulmans à la clause de l'article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, qui mentionne la “liberté de changer de religion ou de conviction”; l'opposition est menée par l'Arabie Saoudite, soutenue par l'Irak, l'Egypte et la Syrie.
Le représentant égyptien déclare: “ souvent , un homme change de religion sous des influences extérieures dont les buts ne sont pas recommandables, comme le divorce.”
Le représentant saoudien propose de garder la mention de liberté religieuse, mais en enlevant l'idée de liberté de changer de religion.
1948 décembre: assassinat du premier ministre égyptien par un Frère Musulman
1948 fondation au Pakistan du Jamiat Ulama Pakistan
1948 Arafat devient membre des Frères Musulmans à l'âge de 17 ans environ
1948 établissement de la législation anti-juive en Syrie
1948 al Husseini, président de la Ligue Arabe, déclare: “ Je déclare le jihad, mes frères musulmans! Tuez les juifs!”
1948 dans le monastère bouddhiste de Leh au Kashmir, 500 moines sont massacrés par les Pakistanais
1948 aout: massacre de la population hindoue de la ville d'Askardu au Kashmir par les troupes pakistanaises
1948 fondation du Parti de la Libération Islamique en Palestine, qui exige le retour du Califat et le jihad
1948 pogrom à Oujda au Maroc: centaines de morts?
1948 pogrom à Djerada au Maroc: 30 morts
1948 création en Palestine d'une Armée du Jihad Saint contre les implantations juives
1948 naissance des Frères Musulmans Libanais; leur devise est “Dieu, la Patrie, la Foi”
1948 publication de “Islamic Law and Constitution” du théologien pakistanais Madowdi
1948 aout: massacre de la population hindou de la ville de Askardu au Kashmir
1949 abolition de l'esclavage au Koweit
1949 pogroms en Syrie
1949 assassinat du premier ministre iranien Hajir par les Fadayene Eslam
1949 les islamistes indonésiens du Dar ul Islam se révoltent contre le gouvernement
1949 après une lutte contre les oulémas, les femmes syriennes obtiennent le droit de vote
1949 l'écrivain algérien Kateb Yacine qualifie le pélerinage de la Mecque “d'escroquerie”
1949 le messie hérétique alaouite Sliman Murshad est pendu en Syrie
1949 le guide suprême des Frères Musulmans égyptiens déclare à propos du code civil: “...je suis d'avis qu'il ne faut pas en discuter... ma croyance est que la législation , dans tous nos pays et tout ce qui concerne notre vie, doit se baser sur les normes coraniques”
1949 série d'attentats des Frères Musulmans contre des commerces juifs du Caire
1949 décembre: assassinat par un Frère Musulman du premier ministre égyptien Nokrachy Pacha
1949 avril: assassinat du premier ministre iranien par un membre de Fadayene Eslam
1949 le SS W. Böckler est nommé au Bureau égyptien d'espionnage d'Israël
1949 aout: l'Egypte expulse 20 000 juifs
1949 saisie de tous biens juifs en Syrie
1949 l'Irak punit de mort les juifs tentant d'émigrer en Israël
1949 A la suite de la création de l'Etat d'Israël, les notables de la puissante communauté juive de Sanaa sollicitent l'autorisation de quitter le pays. L'imam Ahmad donne son accord. L'opération "tapis volant" permet à 47 140 Yéménites de s'installer en Israël.
1949 assassinat de H. Hazir, ministre iranien considéré comme favorable aux bahaïs, par les Fedayan el Eslam
1949 création des Frères Musulmans en Syrie
1950 la sharia est la source principale de la loi en Syrie
1950 la constitution laïque de la Syrie précise que le président doit obligatoirement être musulman
1950 juillet: assassinat du roi de Jordanie par un membre des Jihad Mukadess, groupe de l'ancien mufti pro-nazi de Jérusalem el Hussein
1950 avril: assassinat du premier ministre iranien Razmara par un membre de Fadayene Eslam
1950 publication par le chef des Frères Musulmans Sayyd Qotb de “Notre lutte contre les Juifs”
1950 l'espion nazi Gruber devient agent de la Ligue Arabe après sa converison sous le nom de Araji
1950 le journaliste nazi L. Heiden s'installe en Egypte et y traduit Mein kampf en arabe
1950 le SS E. Weinmann, chef du SD à Prague, est nommé conseiller à la police d'Alexandrie, après sa conversion
1950 une loi irakienne enlève aux juifs leur citoyenneté
1950 publication du pamphlet « Notre lutte contre les Juifs » par l'auteur le plus célèbre des Frères Musulmans, Sayyid Qutb
1950 projet d'assassinat de la famille du shah par les Fedayan el Eslam
1950 édition du livre fondateur des Fedayan el Eslam: le “Guide des Vérités”: les thèmes en sont l'obsession de la corruption des moeurs, la haîne de la culture occidentale, le déchaînement des instincts sexuels...”
1950? publication de “ The Rights of Non Muslims in Islamic States” du théologien pakistanais Madowdi
1950? Hudaybi, le Guide suprême des Frères musulmans en Egypte, déclare à propos de la législation:
Je ne me suis pas opposé au code civil ni oralement ni par voie de presse et je n'ai rien dit en ce qui concerne son contenu, car je suis d'avis qu'il ne faut pas en discuter [...]. Ma croyance est que la législation, dans tous nos pays et dans tout ce qui concerne notre vie, doit se baser sur les normes coraniques[15].
1950c départ massif des juifs des pays arabes
1951 assassinat en Iran du premier ministre par la Fida iysani Islam
1951 assassinat du premier ministre iranien Ali Razmar par le Fadayene Eslam
1951 assassinat du roi Abdallah de Jordanie par un membre du Jihad Mukadess, organisation terroriste de l'ancien mufti de Jérusalem
1951 le parti démocratie de Turquie crée des écoles spéciales religieuses pour les imams, dont le nombre s'accroit sans controle pendant 30 ans
1951 assassinat du général Razmara dans la grande mosquée de Téhéran par les Fedayan Eslam
1951 fondation du parti islamiste PAS en Malaisie, qui tente pendant dix ans d'islamiser la société
1951 assassinat par un islamiste du premier ministre laïc Liquiat Ali Khan
1951 juin: la commission des fatwas égyptiennes n'accepte pas l'abandon de l'excision des filles, considérant qu'il est souhaitable de la pratiquer parce qu'elle modère la nature: “les théories médicales relatives aux maladies... ne sont pas constantes... De ce fait, il n'est pas possible de s'y fier pour dénigrer la circoncision féminine. Le Législateur sage, expert et savant a une sagesse et s'en sert pour redresser la création humaine. Les expériences nous ont appris avec le temps que les faits nous dévoilent ce qui a été caché concernant la sagesse du Législateur en ce qu'il a légiféré.”
1951 impression massive du Protocole des Sages de Sion en Egypte
1951 le roi Abdullah de Jordanie est assassiné par un partisan de l'ancien mufti de Jérusalem
1951 campagne de presse contre les bahaïs qui sont assimilés aux communistes
1951 juin: une fatwa égyptienne recommande de pratiquer l'excision “parce qu'elle modère la nature”
1951 première édition des Protocoles des Sages de Sion en Egypte, suivie par de nombreuses autres
1951 les Frères Musulmans sont à nouveau autorisés en Egypte, après trois ans d'interdiction et d'attentats
1951 mars: confiscation de tous les biens juifs en Irak
1951 autorisation du football en Arabie Saoudite, après décision des oulémas
1951 légalisation du football en Arabie Saoudite après un débat entre oulémas wahhabites
1951 assassinat du roi de Jordanie par un extrémiste musulman
1951 septembre: assassinat du premier ministre pakistanais par un islamiste afghan
1951 les Fedayan el Eslam iraniens attaquent la police après l'interdiction de leur meeting
1951 aout: les Fedayan el Eslam tentent d'assassiner le premier ministre iranien Ala
1952 destruction de l'église copte de Suez
1952 pogroms anti juifs et chrétiens à Suez
1952 en Turquie, reprise des cours de religion dans les écoles de campagnes
1952 tentative d'assassinat du docteur Fatemi par un membre des Associations Unionistes Islamiques
1952 le gouvernement égyptien s'empare de 1500 acres de terre appartenant à l'église copte; une partie (800) est restituée ensuite ; procès intenté en 1996
1952 les lois jordaniennes sont fondées sur la sharia
1952 les féministes égyptiennes réclament le droit de rentrer au parlement; les ulémas d'Al Azhar rédigent alors une longue fatwa qui leur interdit pour ces raisons (entre autres):
-les femmes n'ont pas de capacité intellectuelle suffisante
-les femmes, en raison de leur nature, sont exposées à des dangers qui peuvent leur faire perdre la raison et toute bienséance...
- la loi islamique n'accorde au témoignage d'une femme que la moitié de la valeur de celui d'un homme,etc...
1952 juin: loi adoptée en Egypte sur les infidèles bahaïs: “les jugements des apostats bahaïs doivent être entièrement appliqués, jusque dans le détail”
1952 Nasser prend le pouvoir en Egypte avec l'appui des Frères Musulmans, qu'il combattra ensuite
1952 795 pélerins meurent d'insolation à la Mecque
1952 le parti des Frères Musulmans égyptiens n'est pas dissous comme les autres partis après la révolte des officiers.
1952 le patriarche araméen doit quitter le monastère de Deyrul Zafaran pour la Syrie à cause des persécutions suscités par le gouvernement turc.
1952 série de pogroms au Maroc
1952 pendaison publique de deux juifs à Bagdad
1952 modèle constitutionnel des Frères Musulmans en Egypte: “art. 88: toute personne a droit à la liberté de pensée, conscience, de religion.
art-94: (la liberté) ne pourra en aucun cas s'exercer contrairement à la lettre et à l'esprit des préceptes de l'islam”
1952 mai: une fatwa interdit l'élection des femmes au parlement égyptien; elle recommande leur limitation au rôle de mère et maîtresse de maison: “ceci est mieux pour elles”
1952 juillet: une fatwa interdit de donner le droit de vote aux femmes en Egypte, à cause de leur sensibilité propre et de leurs troubles périodiques qui affaiblissent leur force morale
1952 le mouvement des Frères Musulmans en Egypte compte environ un million de membres
1952 tentative d'assassinat du docteur Fatemi, homme politique iranien par l'Association Unioniste Islamiste
1952 pogrom anti-chrétien à Suez; une église détruite et 3 morts
1952 le SS F. Bubbe est nommé conseiller à la police du Caire après sa conversion sous le nom de Ibn Amman
1952 à Suez, après avoir entendu un sermon violent, une foule attaque et tue 9 chrétiens dans la rue et détruit l'église copte Saint Antoine; les meurtriers ne sont pas poursuivis
1952 fondation au Koweit de l'Association de l'Orientation Islamique, par les Frères Musulmans
1952 confiscation massive de terres de l'église copte par le gouvernement égyptien
1952 l'alcool est interdit en Arabie Saoudite y compris pour les étrangers
1952 l'assassin issu des Fedayan el Eslam du ministre iranien Razmara est acquitté sur pression du clergé
1952 tentative d'assassinat du juriste iranien laïc Fatemi par les Fedayan el Eslam
1952 L'article 20 du Modèle constitutionnel du Parti de la libération dit: "La souveraineté appartient à la loi islamique et non pas au peuple".
1952 le Modèle constitutionnel des Frères musulmans affirme: "Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion" (art. 88). Cette liberté cependant, ne pourra, "en aucun cas, s'exercer contrairement à la lettre et à l'esprit [des préceptes] de l'Islam" (art. 94); il garantit la liberté religieuse, mais dit: "dans les limites de la loi islamique" (art. 29). Il prévoit l'application de la peine de mort contre l'apostat (art. 71).
1952 9 coptes sont brûlés vifs dans l'église Saint Antoine de Suez; les responsables ne sont pas poursuivis
1953 note de l'ambassadeur français en Arabie saoudite, qui signale l'activité de raccolage de missionnaires saoudiens d'origine sénégalaise, “qui prélèvent toujours de jeunes garçons vendus ensuite à Jeddah ou à la Mecque”
1953 les frères Musulmans demandent la dissolution des ordres soufis égyptiens; demande rejetée
1953 mars: fatwa sunnite d'hérésie à Karachi contre l'école de réforme islamique (fondamentaliste) de Déoband; fatwa affichée sur les murs avec dénonciation des membres de la “secte”
1953 politique d'islamisation du quartier chrétien de Jérusalem par le gouvernement jordanien: interdiction d'achat de terrain et contrôle des institutions.
1953 le journal saoudien el Ryad est interdit par les wahhabites par méfiance envers l'imprimerie
1953 pour réprimer les Frères Musulmans, Nasser doit demander l'autorisation à l'Université d'Al Azhar
1953 un des rédacteurs du projet de constitution égyptienne, le juge Odeh, écrit: “je ne suis pas contre la liberté de croyance, mais je ne permets pas que ces croyances soient pratiques, sinon, nous aurons des gens qui adoreront des vaches, sans pouvoir les interdire, à cause de la constitution”
1953 Le futur président égyptien Sadate écrit un article à la gloire d'Hitler: “Vous pouvez être fier d'être devenu l'immortel chef de l'Allemagne”
1953 occupation violente du temple des bahaïs de Téhéran par les islamistes
1953 création en Jordanie du Parti de la Libération, par un Frère Musulman; son but est la restauration du Califat; il s'étend en Asie Centrale et aux USA
1953 fondation au Sénégal de l'Union Culturelle Musulmane, qui visent à combattre l'animisme et à retourner à la vie du prophète
1953 les musulmans d'Ahmedabad bariccadent les rues de la ville pour empêcher la procession traditionnelle de Ganesh Chaturthi
1953 au Kashmir, début des attaques contre le GANPATYAR TEMPLE, SRINAGAR
1953 émeutes islamistes au Pakistan pour favoriser la persécution des hérétiques ahmadis
1953 publication de “The Qadiani Problem” du théologien pakistanais Madowdi, où il encourage la persécution des hérétiques ahmadis
1954 tentative d'assassinat par un frère musulman de Nasser
1954 tentative d'assassinat contre Nasser par les Frères Musulmans
1954 le dignitaire religieux de la région de Feni au Bangladesh édicte une fatwa régionale qui interdit aux femmes de voter; interdiction toujours en vigueur en 2002
1954 les Frères Musulmans en Egypte deviennent une organisation de masse avec 500 000 militants
1954 octobre: tentative d'assassinat de Nasser par les frères Musulmans à Alexandrie
1954 vague de pillage des biens de la communauté juive au Maroc
1954 pogroms dans les villes marocaines
1954 avril: publication au Pakistan du Rapport Munir,inspiré par les Oulémas du pays, sur les hérétiques ahmadis; il sert de base à toute la persécution contre la secte depuis cette date; il précise par exemple que “celui... qui a décidé volontairement de devenir ahmadi doit être mis à mort”
1954 tentative d'attentat contre Nasser par les Frères Musulmans
1954 fondation de la Hodjatiye en Iran, organisation secrète chargée d'établir la sharia et d'empêcher toute réforme sociale; elle survit jusqu'à maintenant, essentiellement dans un but réactionnaire
1955 persécutions des Bahaïs en Iran
1955 attaques dans la presse pakistanaise de l'Encyclopédie de l'Islam rédigée par des universitaires surtout occidentaux
1955 émeutes anti juives et chrétiennes en Turquie; pillage des églises et des magasins
1955 destruction du sanctuaire bahaï par l'armée
1955 martyre de 7 bahaïs à Yazd
1955 abolition des tribunaux islamiques en Egypte par Nasser
1955 tentative de meurtre du premier minitre iranien Ala par les Associations Unionistes Islamiques
1955 55 églises d'Istanbul sont brûlées; 46 autres saccagées
1955 septembre: émeutes antijuives à Izmir
1955 suppression en Egypte du Tribunal Suprême Musulman
1955 le trésor saoudien est en faillite par la faute des gouts luxueux du roi et par sa mauvaise gestion
1955 les étudiants saoudiens n'ont pas le droit d'étudier le droit et les sciences politiques
1955 en Iran, un mollah déclence une vaste persécution des bahaïs en prêchant dans les mosquées, ses sermons étant ensuite diffusés à la radio
1955 mai: le ministre de l'intérieur iranien proclame à l'assemblée nationale “l'éradication totale de la secte bahaïe”
1955 campagne de meurtres, viols, confiscations en Iran contre les bahaïs; le secrétaire de l'ONU doit intervenir pour faire cesser le massacre
1955 tentative d'assassinat du premier ministre iranien par des islamistes
1955 phase de persécution des bahaïs en Iran
1955 J. Leers, adjoint de Goebbels, est nommé à la tête de la propagande anti-israélienne au Caire après sa conversion sous le nom de Omar Amin
1955 le sheikh iranien Taqi Falsafi organise la campagne de persécution contre les bahaïs
1955 destruction par la foule et l'armée du centre national des bahaïs à Téhéran
1955 destruction du cimetière du patriarchat d'Istanbul; profanation des tombes des patriarches
1955 pillage de 73 églises à Istanbul
1955 pillages contre les Grecs et Arméniens à Izmir
1955c - S. Mojadidi le premier chef fondamentaliste en Afghanistan,s' oppose à la libéralisation des politiques à l^égard des femmes
1956 en réponse à l'attaque sur Suez, Nasser expulse des dizaines de milleirs de juifs et confisque leurs biens.
1956 pendaison en Egypte du chef des Frères Musulmans, partisan du jihad contre tout régime qui n'applique pas la charia
1956 fondation du parti de l'Oumma au Soudan
1956 malgré les réactions des religieux soutenus par les oulémas d'Al Azhar, les Egyptiennes obtiennent le droit de vote
1956 juin: le royaume saoudien interdit toute grève.
1956 emprisonnement d'un millier de juifs en Egypte
1956 proclamation du ministre des affaires religieuses égyptien: “ tous les juifs sont sionistes et ennemis de l'Etat”; il demande ensuite leur expulsion.
1956 rappel de l'ONU contre l'Iran et ses persécutions contre les bahaïs
1956 fatwa du sheikh égyptien Hassan Mamun contre la paix avec israel: “Il n'est pas permis aux musulmans de conclure la paix avec les juifs si cela donne la possibilité aux juifs de rester en tant qu'Etat dans la terre sainte islamique.”
1956 les Frères Musulmans égyptiens bénéficient de l'aide de la CIA pour déstabiliser Nasser
1956 le nazi Hans Appeler, collaborateur de Goebbels est nommé au ministère égyptien de l'information après sa conversion à l'islam sous le nom de Salah Shaffar
1956 interdiction des syndicats en Arabie Saoudite
1956 trois meneurs de grèves en Arabie Saoudite sont battus publiquement à mort
1956 interdiction des partis en Arabie Saoudite
1956 interdiction du droit de grève en Arabie Saoudite
1956 interdiction des syndicats en Arabie Saoudite
1956 trois meneurs de grève sont battus à mort publiquement en Arabie Saoudite
1957 les oulémas marocains confèrent tous les pouvoirs religieux à Mohammed V
1957 avril: les Britanniques tentent d'interdire l'excision des filles à Aden; devant les risques de révolte, ils stoppent la réforme.
1957 mort du Malin Abderramane al Ifriki, qui après son retour du pélerinage à la Mecque, devient un théoricien du wahhabisme en Afrique, et produit de nombreux ouvrages d'incitation au jihad.
1957 la revue égyptienne Al Tahrir reconnait le lien entre l'excision et la consommation de drogues (hashish et qat)
1957 avril: le tribunal de première instance d'Alexandrie juge un cas de mariage entre une musulmane et un non-musulman: “Le mari mène la femme au lit; il ne peut donc lui etre inférieur en croyance... aussi faut-il séparer les deux conjoints; le non musulman est châtié s'il l'a pénétrée alors que la femme sera pardonnée.”
1957 fondation en Grande Bretagne du Parti de la Libération Islamique par un Frère Musulman
1957 janvier: le tribunal de première instance du Caire dit concernant l'apostat: "L'apostat n'a pas de religion, il n'a de pouvoir de tutelle ni sur lui-même ni sur autrui" .
1957 octobre: tentative d'attentat contre Nasser par le Frère Musulman el Latif
1957 Ibn Saoud interdit aux femmes de conduire des automobiles
1957 une directive de février ou mars donna pour consignes aux responsables de villages du sud algérien et des Aurès de faire respecter l'obligation de la prière pour les personnes des deux sexes au-delà de 15 ans, et de la prière collective du vendredi.
1957 interdiction de conduire pour les femmes en Arabie Saoudite; les oulémas expliquent qu'une femme ne peut pas changer un pneu avec ses vêtements, et ne peut pas parler avec la police
1957 le theologien pakistanais Madowdi proclame ses buts sociaux: 1- purification et restructuration de la pensée 2-recrutement, formation et organisation d'individus “droits” etc...
1958 coup d'Etat du général Abboud au Soudan; début de l'islamisation forcée du Sud, sous le slogan “Un pays, une langue, une religion”
1958 pogrom à Aden
1958 destruction du ghetto de Tunis
1958 dissolution des institutions juives tunisiennes
1958 dissolution officielle de la communauté juive irakienne; tous ses biens sont saisis
1958 publication de la thèse d'A. Fattal “Le statut légal du non-musulman dans les pays d'islam”: dans sa conclusion, l'auteur écrit: “le non-musulman est par définition un citoyen de seconde ordre... Si on le tolère, c'est pour des raisons d'ordre spirituel, car on garde l'espoir de le convertir, et pour des raisons matérielles, car on lui impose la presque totalité des charges fiscales. On lui laisse une place dans la cité, mais non sans lui rappeler constamment son état d'infériorité.... il n'est en aucune manière l'égal du musulman. Il est frappé d'inégalité sociale et constitue une caste méprisable”
1958 un tribunal local égyptien, dans la région d'Erromal déclare à propos des bahaïs: “la religion bahaïe n'est pas reconnue... le mariage des bahaïs est nul selon la loi musulmane... Les bahaïs en Egypte n'ont pas d'existence légale.”
1958 le ministère de l'intérieur égyptien interdit à la femme de posséder un passeport
1958 F. Bünsch, collaborateur de Goebbels, et auteur de “Les Habitudes Sexuelles des Juifs”, devient organisateur des services de renseignements saoudiens après sa conversion
1958 prise du pouvoir par le général Abboud au Soudan, qui poursuit l'objectif “Un pays, un peuple, une religion”
1958c le roi Saoud autorise une mission militaire US, mais refuse l'intégration de juifs, et interdit toute cérémonie chrétienne
1959 les romans de l'écrivain égyptien Naguib Mahfouz sont censurés par l'université Al Azhar
1959 l'écrivain Naguib Mahfouz est attaqué par les oulémas d'al Azhar pour son livre “Enfants de Ganalawi”, pour hérésie
1959 Franz Bartel, officier de la Gestapo à Kattowice, est nommé à la section juive du ministère égyptien de l'information, après sa conversion à l'islam
1959 le sheikh égyptien Qardawi est interdit de prêche par le gouvernement: il est nommé aussitôt comme responsable culturel à al Azhar
1959 l'Université al Azhar émet une fatwa contre le livre de N. Mahfouz “Les Enfants de la Rue””
1959 Le journal algérien El Moudjahid proteste avec indignation contre "cette nouvelle atteinte de la France à l'islamisme (sic)... "Ainsi des français, au surplus chrétiens ou de confession israélite comme l'est, paraît-il, M. Michel Debré, ont osé, de propos délibéré, porter atteinte au Coran, de par son essence immuable (alors que) la religion est un domaine qui relève exclusivement de la communauté des croyants."».
1959 boycott des commerces grecs à Istanbul
1960 essai de réforme du ramadan par Habib Bourguiba en Tunisie; échec face aux réactions du mufti de Tunis
1960 vente en Arabie saoudite d'esclaves à des Touaregs, pour les rembourser du prix de leurs voyages
1960 les bahaïs d'Egypte sont dispersés; propriétés confisquées, assemblées dissoutes
1960 Nasser édicte une loi prohibant l'activité des BahaÏs en Egypte; tous leurs biens sont confisqués
1960 février: à Chichawatni, assassinat d'Esther John, une femme pakistanaise, par un de ses frères, parce qu'elle avait apostasié
1960 un journal saoudien décrit Eichmann: “l'homme qui peut être fier d'avoir tué cinq millions de juifs.”
1960 des islamistes égyptiens exilés fondent l'université islamiste de Médine
1960 fermeture de toutes les institutions juives égyptiennes
1960 interdiction du culte bahaï en Egypte
1960 en Arabie Saoudite, une Direction Générale de l'Education des Filles est créée. Elle ne comprend que des hommes et justifie ce fait par plusieurs versets coraniques
1960 2% des filles sont scolarisées en Arabie Saoudite
1960 appel au jihad à Damas pour la libération de l'Algérie
1960 en Egypte, les cimetières des bahaïs sont confisqués et détruits
1960c fondation au Sénégal du mouvement islamiste al Fatah, par M. Baa, étudiant en Arabie Saoudite
1961 selon un article d'un journal nigérian, des jeunes enfants sont retrouvés en Arabie comme esclaves
1961 en Irak, une loi interdit l'amputation de l'oreille pour les réfractaires au service militaire; mais une si belle tradition ne peut que perdurer...
1961 promulgation de l'Ordonnance islamique de la Famille au Bangladesh, qui légalise la domination de la femme et la polygamie
1961 la constitution de la Somalie affirme que l'Etat est islamique
1961 fondation de l'Université Islamique de Médine, dirigée par les Frères Musulmans
1961 publication d'un ouvrage économique islamique “Notre économie” par l'ayatollah Baqir as Sadr: idée d'une économie moderne fondée sur les principes originels de l'islam
1961 scandale en Inde: l'ambassadeur US Galbraith a la mauvaise idée d'appeler son char Ahmed, qui est un des noms de Mahomet
1961 pogroms en Tunisie pendant la crise de Bizerte.
1961 juin: en Algérie, assassinat du musicien juif Sheik Raymond
1961 l'université d'Al Azhar devient pluridisciplinaire: 170.000 enseignants et 1,2 millions d'étudiants
1961 l'université al Azhar du Caire s'ouvre aux femmes, mais dans des enseignements strictement séparés et adaptés
1961 un chef de tribu malien profite du pélerinage à la Mecque pour y vendre comme esclaves toute sa tribu, puis se réfugie en Libye avec l'argent récolté
1961 scandale en Arabie Saoudite à cause de la première diffusion d'une voix humaine à la radio!
1961 scandale en Arabie Saoudite à cause de la première diffusion d'une voix féminine humaine à la radio! Une délégation de théologiens vient protester devant le roi
1961 échec de la loi concernant Al-Azhar, laquelle ôtait au Grand Imâm une part importante de ses responsabilités et pouvoirs et “mettait en péril l'indépendance d'Al-Azhar vis-à-vis du pouvoir politique”
1961 fondation à Genève du Centre Islamique “des Eaux Vives” par Saïd Ramadan, père des deux frères
1961 destruction de la grande synagogue d'Alger
1961 destruction du cimetière juif d'Oran
1962 attaque d'Al Bahi, universitaire à Al Ahzar contre les orientalistes occidentaux
1962 déclaration du ministre de l'intérieur de Turquie concernant 55000 religieux officiels du pays sur 60000 qui ne savent pas lire.
1962 abolition officielle de l'esclavage en Arabie Saoudite; le phénomène devient plus discret
1962 il y avait entre 100 et 250 000 esclaves en Arabie saoudite avant l'abolition officielle
1962 tentative d'assassinat du président indonésien Sukarno par le Darul Islam
1962 fondation de la Ligue Islamique Mondiale par l'Arabie Saoudite: organisme de propagande, de soutien à la construction de mosquée et publications de centaine de millions de textes wahhabites dans le monde
1962 à Barwaq en Irak, le chef kurde Mustafa Barzani exécute 33 Assyriens.
1962 profanation du cimetière juif d'Oran
1962 juillet: pogrom d'Oran
1962 promulgation de la constitution du Koweit:
“Art. 2: la religion de l'Etat est l'islam et la sharia doit être la source principale de la législation.
Art. 4: le Koweit est un émirat héréditaire, la sucession doit se trouver parmi les descendants de Mubarak al Sabah.
Art. 9: la famille est la base de la société. Elle est fondée sur la religion, la moralité, le patriotisme.
Art. 12: l'Etat protège l'héritage de l'islam et des Arabes et contribue à l'avancement de la civilisation humaine.
Art. 19: l'héritage est un droit régi par la sharia islamique
Art. 35: la liberté de croyance est absolue; l'Etat protège la liberté de religion, en accord avec les coutumes établies, en vérifiant qu'elle n'entre pas en contradiction avec l'ordre public et la moralité.
1962 révolte dans le Nadj saoudien contre la scolarisation des filles
1962 création d'un ministère de la justice en Arabie Saoudite pour rationaliser les décapitations et moderniser les amputations
1962 la Constitution algérienne qualifie le pays de “Terre d'Islam”.
1962 le criminel de guerre nazi Karl Rademacher est repéré à Damas
1962 toutes les synagogues d'Algérie sont transformées en mosquée (sauf une)
1962 début de la persécution de la communauté juive en Algérie
1962 condamnation à mort de 5 bahaïs au Maroc; les pressions internationales empêchent l'exécution
1962 le ministère de l'intérieur tunisien interdit le mariage d'une musulmane avec un non-musulman
1962 la loi électoral du Koweit interdit le vote des femmes
1962 fondation de la Rabita, Ligue Musulmane Mondiale, sponsorisée par l'Arabie Saoudite, qui a pour fonction d'organiser le prosélytisme, en éditant des centaines de millions de Corans
1962 création à La Mecque de la Ligue Islamique Mondiale, chargée de répandre la religion dans le monde par d'énormes aides financières
1962 Khomeini critique la réforme agraire du Shah, qui enlève de nombreuses terres au clergé
1962 il y a encore 30 000 esclaves en Arabie Saoudite
1962 Malcom X se réjouit du crash d'un avion d'Air France “plein de blancs
1962 persécution des chrétiens kurdes après la révolte du général Barzani; vague d'émigration
1962 30 000 esclaves subsistent en Arabie Saoudite; l'ONU oblige à leur libération théorique; les oulémans wahhabites sont opposés à ce changement
1963 création par Khomeini de l'Association Islamique Unifiée, formée par les terroristes des Fidayin Eslam
1963 en Turquie laïque, mise en évidence de l'existence de la polygamie: 3,7 millions d'hommes mariés, et 4,2 millions de femmes mariées
1963 dans un guide touristique de Turquie: “d'ici une génératio, si tout va bien, la vue d'une femme voilée fera rire les enfants turcs...”
1963 fondation en Algérie, à partir du FLN, du groupe “Les valeurs islamiques”, pour repousser l'occidentalisation et instaurer un Etat islamique
1963 juin: émeutes islamistes en Iran
1963 publication en bloc à Lahore du manuel du théologien pakistanais Abdul Ala Mawdudi “La punition de l'Apostat selon la loi islamique”, qui énumère toutes les sources coraniques légitimant son exécution. La troisième partie a pour titre: “L'exécution de l'apostat: considération rationnelle”: “ Les critiques les plus probables contre l'exécution de l'apostat sont: 1. l'idée est contre la liberté de religion, etc... (L'islam) n'est pas seulement une religion, dans le sens moderne du mot, mais un ordre complet de vie...”
Ce penseur a une influence très forte dans l'islam contemporain, tout particulièrement au Pakistan.
1963 mesures contre les juifs prises par le parti Bath irakien: expulsion des emplois publics, gel des avoirs, fermetures de commerce.
1963 les juifs de Libye ne peuvent plus voter
1963 les juifs irakiens doivent posséder des cartes d'identité jaune
1963 les juifs irakiens n'ont plus le droit d'acheter des propriétés
1963 fondation de la Rabitat ul Alem el Islami, organisation de soutien financier aux mouvements islamistes
1963 janvier: discours du shah d'Iran à Qom: “ (les religieux) ont toujours été stupides et réactionnaires, leurs cerveaux n'ont pas évolué... La réaction Noire n'a rien compris... leurs cervelles n'ont pas bougé depuis 1000 ans; au moins, les Rouges prennent des décisions franches, et donc j'éprouve moins de haîne envers eux”
1963 fondation de la Mission Islamique du Royaume Uni, plus tard infiltrée par les islamistes algériens
1963 le chef de la Gestapo à Kattowice puis au Danemark s'installe en Egypte après sa conversion
1963 le nouveau code de la nationalité algérien réserve la citoyenneté à toute personne ayant un père et un grand-père de religion musulmane;
1963 émeutes anti-indiennes et anti-sikhs à Srinagar après la disparition du soi-disant “trône de Mahomet”, qui réapparait miraculeusement après le massacre
1963 février: la réforme agraire du shah enlève leurs terres au clergé et le pousse à la révolte
1963 Malcom X se réjouit de l'assassinat de Kennedy
1963 Abolition de l'esclavage au Yémen.
1963 émeutes anti-indiennes à Ahmedabad après le viol impuni d'une jeune fille hindou par 4 musulmans
1963 pogrom anti hindou au sanctuaire de Hazrat Bal à SRINAGAR après la disparition momentanée d'un poil de barbe ayant (sûrement) appartenu à Mahomet
1964 déposition du roi Saoud pour alcoolisme avéré
1964 la conférence des pays arabes de Mogadiscio condamne l'esclavage des hommes, mais ne mentionne pas les femmes dans le texte
1964 interdiction des Témoins de Jéhovah en Syrie
1964 anathème contre le shah par Khomeini
1964 massacre en Indonésie de 200 à 600 000 paysans chinois et communistes par des milices de jeunes musulmans soutenus par l'armée: “ils jetèrent tellement de corps à la mer que les gens avaient peur de manger du poisson”
1964 expulsion de 10 000 Grecs d'Istanbul
1964 expropriation des Grecs des îles turques d'Imbros et Ténédos en contradiction avec le Traité de Lausanne sur la protection des minorités dans ces îles
1964 fin réelle de la traite des esclaves à Zanzibar.
1964 l'hebdomadaire de l'armée égyptienne note: “Par essence, le juif n'a aucune qualité pour porter les armes.”
1964 Nasser déclare à un journal néo-nazi allemand: “Personne ne prend au sérieux le mensonge des 6 millions de juifs assassinés.”
1964 pogroms anti-communistes en Indonésie par les milices islamistes; conversions forcées nombreuses et favorisées par la dictature
1964 novembre: le roi Saoud d'Arabie est déposé par les oulémas et remplacé par Fayçal.
1964 le roi Saud d'Arabie Saoudite meurt au cours d'une orgie à Athènes, après un coma éthylique
1964 interdiction de la Franc-maçonnerie en Egypte
1964 interdiction du mouvement des Témoins de Jéhovah par la Ligue Arabe, pour sionisme
1964 expulsion des nationaux grecs orthodoxes d'Istanbul
1964 autorisation en Algérie de l'association islamiste Al Qiyam “les Valeurs”
1964 création au Liban de la Jamaa Islamiya par les Frères Musulmans par Fayçal Mawlawi, co-fondateur de l'UOIF en 1985
1964 dans une interview à un journal allemand, Nasser fait part de sa sympathie pour l'Allemagne nazie
1964 persécution des chrétiens de la région de Mymesingh au Bangladesh (90% de la population) qui fuent en Inde
1964 le Soudanais al Turabi fonde à Paris l'Association des Etudiants Islamiques de France
1964 vague d'expulsion des Grecs d'Istanbul
1964 septembre: par la loi 8459, l'Etat turc interdit aux élèves de parler grec dans les récréations des écoles orthodoxes
1964 les prières sont interdites par l'Etat turc dans les écoles grecques orthodoxes
1964 septembre: des centaines d'élèves grecs sont interdits d'entrée dans les universités turques
1964 Nasser déclare à la presse: “ « Durant la Seconde Guerre mondiale, notre sympathie allait aux Allemands, et de toute façon personne ne croit que six millions de Juifs aient été assassinés. »
1964 le dirigeant yéménite Mohamed Mahmoud Zubeiri, proche des Frères Musulmans, crée un parti intitulé Parti de Dieu pour éviter toute opposition de la part de ses ennemis
1964 début de la campagne de sermons de Khomeini à Qom, contre les réformes du Shah
1964 le fils d'Ibn Saoud meurt à Athènes, diminué par la débauche et l'alcoolisme
1964 fondation du groupe radical algérien al Qiyam “les Valeurs”
1964 naissance de la Jamaa Islamiya au Liban qui a pour premier projet de censurer dans les médias tout expression de la culture occidentale et de la luxure
1964 fin de la traite des esclaves à Zanzibar, sous la pression des occidentaux
1965 le manuel militaire égyptien présente la guerre contre Israel comme un djihad et cite le Coran: “tuez les partout où vous les atteindrez”
1965 vague d'antisémitisme en Algérie; fuite de la communauté juive
1965 pogrom à Aden
1965 fatwa de meurtre du premier ministre iranien Ali Mansour par l'ayatollah Alozma Milami
1965 assassinat du premier ministre iranien Ali Mansour par les Associations Unionistes Islamiques
1965 selon les autorités égyptiennes, les Frères Musulmans projetaient l'assassinat de Nasser et de la chanteuse Oum Kalsoum
1965 assassinat du premier ministre iranien Mansour par un étudiant en théologie
1965 les oulémas et les milices muslmanes servent d'auxiliaires à l'armée indonésienne au cours de la répression sanglante contre le parti communiste
1965 en Indonésie, conversions massives des musulmans vers le christianisme après les massacres commis par l'armée et les milices de jeunes musulmans
1965 en Indonésie, début de la grande vague de massacre des partisans communistes décidée par la dictature et mise en place avec l'aide des Bansa, la milice du parti islamique Ansar: un million de morts environ (chiffres connus en 1998)
1965 les oulémas de al Azhar édictent une fatwa autorisant l'assassinat du président de la Tunisie Bourguiba, qui avait émis l'idée d'une paix avec Israel
1965 proclamation à la Mecque du roi Fayçal d'Arabie Saoudite: “Vous avez été appelé à dresser le drapeau du jihad dans la voie de Dieu. Le jihad n'est pas seulement le fait de prendre un fusil ou lever le sabre. Le jihad est de s'inspirer du livre de Dieu et de l'exemple du prophète...”
1965 déclaration du théologien pakistanais Zahid al Huseini à un journal de Lahore: “C'est l'âge du jihad par la plume. De nos jours, la plume a créé beaucoup de problèmes. La personne qui fait le jihad par la plume est le plus grand combattant aujourd'hui”
1965 déclaration du théologien pakistanais Al Maudowdi: “ dans la terminologie de la sharia, qital et jihad sont des choses différentes. Qital s'applique à l'agression militaire entreprise contre les armées ennemies. Jihad s'applique à l'effort global entrepris par la nation vers le succès des objectifs pour lesquels la guerre a commencé.”
1965 malgré l'interdiction officielle de l'esclavage, l'Arabie Saoudite importe encore des castrats pour la garde des lieux saints.
1965 le parti communiste soudanais est dissous et ses partisans sont persécutés.
1965 attaque par les wahhabites de la télévision saoudienne, mené par un neveu du roi
1965 le roi Fayçal d'Arabie convoque une Conférence Islamique pour renforcer les principes intégristes face aux modernistes; le roi y rappelle ses orgines wahhabites par la ligne maternelle.
1965 le juriste et théologien al Ghazali écrit en Egypte, dans le “Droit des Hommes”: “La vérité est que l'islam est le premier à avoir établi les principes des droits de l'Homme sous leur meilleure forme et leur plus grande étendue”
1965 un rapport de l'ONU constate qu'il existe encore 250 000 esclaves, essentiellement dans les pays musulmans; par exemple, le Tchad reconnait l'existence du phénomène sur son territoire et ne souhaite pas résoudre le problème
1965 le juriste et théologien égyptien al Ghazali écrit à propos du travail de femmes:” Je voudrais le dire avec clarté: la sortie des femmes pour le travail... relève de la luxure des hommes. Ils souhaitent rendre facile leur jouissance de la femmme, dégrader ses vertus, la mettre sous les yeux des loups, ou entre leurs mains, chaque fois qu'ils le veulent”
1965 un petit-fils du roi Ibn Saoud attaque avec une bande d'islamiste le siège de la télévision à Riyad, considérée comme siège de l'idolâtrie
1965 appel au jihad des islamistes indonésiens avant les massacres de Chinois et de communistes
1965 le boxeur Cassius Clay adhère à La Nation de l'Islam et devient Mohammed Ali
1965 au cours de son interrogatoire, le chef des Frères Musulmans Sayyid Qotb déclare: ”Il est très possible que nous allions vers une guerre civile, mais la honte tombera sur celui qui interdira les activités des Frères Musulmans et les poussera vers la clandestinité; mon devoir est de faire respecter les commandements de la foi”
1965 vague de violence antisémite en Algérie
1965 “indonésianisation” et islamisation brutale de la Papouasie par Suharto; les militaires indonésiens chassent notamment les porcs des villages; ils luttent aussi contre les étuis péniens des indigènes et les obligent à mettre des pantalons
1965 massacre des “païens” de la région de Piniai en Papouasie par les Indonésiens
1965 promulgation au Pakistan de la Loi sur la propriété ennemie, qui confisque tous les biens des hindous
1965 la Loi de Sécurité Nationale d'Arabie Saoudite interdit toute critique du régime
1965 assassinat de Malcom X par d'autres islamistes
1965 programme des "dix mille mosquées" de Boumédienne en Algérie
1965 manifestations violentes des wahhabites contre la création d'une chaine de télévision en Arabie Saoudite
1965 institution du Enemy Property (Custody and Registration) Order II au Bangladesh, qui crée un statut inférieur au citoyen de confession hindouiste; cette décision fait fuir en moyenne 500 personnes du pays chaque jour jusqu'en 1991
1965 assassinat par les Fedayan el Eslam du premier ministre iraien Mansur
1965 le théologien pakistanais Madowdi proclame le jihad contre l'Inde
1965 les wahhabites protestent contre l'interdiction de l'esclavage en Arabie Saoudite, sous la pression US
1965c autoproclamation du prophète nigérian Muhammad Marwa
1966 le sheikh saoudien Ibn Baz dénonce la théorie de Copernic: “J'affirme que le saint Coran, les enseignements du prophète, la majorité des érudits musulmans et les faits avérés prouvent que le soleil tourne autour de la terre, qui est fixée et stable, comme Dieu l'a ordonné, créée par Dieu pour l'humanité comme lit et berceau pour elle... toute personne pensant autrement est coupable d'erreur envers Dieu, le Coran et le prophète”
1966 l'Arabie Saoudite et l'Egypte rejette le droit de changer de religion dans le Pacte Relatif aux Droits Civils et Politiques de l'ONU
1966 le vice-président de l'université islamique de Médine proteste auprès du roi après avoir su que le système de Copernic avait été enseigné à l'université de Riyad.
1966 50 000 instituteurs et professeurs doivent être remplacés dans l'île de Java après le massacre organisé par Suharto et les islamistes contre les communistes et les Chinois
1966 crise universitaire en Arabie Saoudite à cause de l'enseignement de la théorie copernicienne, dénoncée au roi par le président de l'université de Médine
1967 un militaire syrien auteur d'une phrase anticléricale dans un journal de l'armée est condamné à la prison à vie
1967 obligation pour les écoles chrétiennes de Syrie d'utiliser les manuels religieux officiels
1967 slogan syrien employé au cours de la guerre des six jours:”d'abord les gens du samedi, puis les gens du dimanche”
1967 les juifs égyptiens sont parqués dans des camps au cours de la guerre des 6 jours
1967 pogrom en Libye à l'occasion de la guerre des six jours
1967 pogroms en Tunisie
1967 le Congrès Islamique Mondial d'Amman déclare qu'il faut considérer les juifs vivants dans les pays arabes comme “des ennemis mortels”
1967 pogrom à Aden
1967 incendie volontaire de la grande synagogue de Tunis
1967 saccage de l'église de Sainte Anne à Imbors avec la complicité des autorités
1967 septembre: Congrès Mondial Islamique en Jordanie; on y décide que tous les gouvernements musulmans doivent traiter les juifs “en ennemis mortels”.
1967 publication en Egypte du texte antisémite “Le protocole des Sages de Sion”
1967 le temple Shivala de Srinagar est souillé et pillé
1967 pogrom et pillage des magasins juifs en Tunisie
1967 arrestation de 3000 juifs en Irak
1967 le journal officiel saoudien titre sur l'arrestation d'Eichmann: “Arrestation d'Eichmann, qui a eu l'honneur de tuer 6 millions de juifs”
1967 pogroms en Libye: 18 morts
1967 incendie de la grande synagogue de Tunis
1967 persécution de la minorité juive en Egypte, qui ne compte plus que 2500 membres
1967 arrestation de Témoins de Jéhovah en Egypte
1967 appel au jihad à Damas contre Israël
1967 création à Khartoum du Centre Islamique Africain par l'Arabie Saoudite
1967 juillet: le colonel Qadhafi confisque tous les biens juifs en Libye
1967 interdiction des arbres de Noël en Arabie Saoudite
1967 en Arabie Saoudite, la ségrégation sexuelle est abaissée à l'âge de 9 ans
1967 en Arabie Saoudite, les filles doivent porter le voile à partir de 9 ans
1967 sous la pression des wahhabites, le roi saoudien est contraint de licencier son ministre de l'information: dans un dessin animé de Walt Disney, Mickey a embrassé Minnie sur la joue...
1967 série d'attaques contre les églises chrétiennes à Sumatra et Sulawesi en Indonésie,avec le soutien du pouvoir
1967 pogroms à Tunis
1967 attaques contre les églises chrétiennes de Nord Sumatra pour bloquer les nombreuses conversions; le pouvoir reste immobile
1967 interdiction de la vente d'arbres de Noël en Arabie Saoudite
1968 fondation de la secte musulmane Darul Arqam par Ashaari Mohammed, en Malaisie; son but est le retour aux sources, au VIIème siècle, dans la vie quotidienne; les tables et chaises sont interdites
1968 création de l'Organisation de la Jeunesse Musulmane à Kaboul
1968 au Soudan, le théologien réformateur Taha est condamné pour apostasie et ses livres sont brûlés (pendu publiquement en 1985)
1968 septembre: recommandations de l'Académie de Recherche Islamique sur les méthodes de présentation de l'Histoire musulmane en Europe: publication de la mise en évidence des apports de la civilisation islamique et son influence sur l'Occident.
1968 confiscation de 15 églises coptes au Caire par le ministère des affaires islamiques.
1968 publication du livre de M. Taha (futur pendu en 1985) intitulé “L'islam, dans son premier message, ne convient pas à l'humanisme du XXème siècle”
1968 M. Taha est accusé d'apostasie par un tribunal soudanais
1968 l'historien de l'islam Bernard Lewis écrit: “ (en Andalousie) l'âge d'or de l'égalité des droits est un mythe, et la croyance en ce mythe est le résultat, plus que la cause, d'une sympathie juive pour l'islam”
1968 interdiction de la présence de femmes à la télévision saoudienne
1968 création du Front Islamique de Libération Moro par un étudiant formé par al Azhar au Caire, Hashim Salamat
1968 publication par l'Egyptien Sadik al Azm de “Critique de la Pensée Religieuse”, après l'avoir écrit dans la clandestinité à Beyrouth. Il doit ensuite s'enfuir en Syrie
1968 septembre: réunion des autorités d'al Azhar et de délégations étrangères, conduite par 77 oulémas à la 4ème Conférence de l'Académie de Recherches Islamiques; le compte-rendu fait 1000 pages environ et le thème principal, après la défaite contre Israël, est la menace des juifs du monde entier, des injures, les calomnies classiques (meurtres rituels, Sages de Sion...) des imprécations, des allusions à la punition céleste etc...
Extraits:
“ Au premier abord, la cause du comportement malfaisant des Juifs est qu'il leur a été transmis par leurs
ancêtres. En fait, c'est leur livre sacré (l'Ancien Testament) qui leur enseigne les pires choses. On
n'imagine jamais que ce livre inculque dans leur esprit des règles de conduite que seul le diable pourrait
approuver.
- Dans le passé, des catastrophes survirent aux Juifs si fréquemment, que seuls échappèrent à la destruction
les prisonniers et les vagabonds.
- Abraham était un Arabe, qui émigra avec sa tribu de l'Arabie vers l'Irak, puis au sud en Palestine. Il amena son fils Ismaël en Hedjaz, où il posa les fondations de la maison sacrée de la Mecque. Abraham n'était ni Israélite, puisque Israël était son petit-fils, ni Juif, puisque les Juifs descendent de Juda, fils d'Israël, et ne pouvait pas être Chrétien, puisque Jésus apparut bien longtemps après. Donc, Abraham ne fut ni Juif ni Chrétien, il fut muslim.
- Les Israélites, comme il est dit dans le 13ème volume de la Michnà ( ?), sanctionnent le meurtre de l'homme ignorant. Les commentateurs sont d'avis que les ignorants doivent être éventrés comme on éventre les poissons.
un inventaire des iniquités des Juifs est constitué:
- Désobéissance à Dieu - manque de foi en ses prophètes, propension à l'assassinat - parjure, dureté de coeur - ergotage et double -face - lutte contre la vérité et tromperie - hypocrisie - égoïsme - propension à corrompre autrui - absence de conscience - désir de nuire - ressentiment contre les bienfaits accordés à autrui- morgue et suffisance - opportunisme et exploitation - tendance à transgresser la loi - lâcheté indécence dans la parole - avarice - prétention la plus excessive - crainte de la mort - mutilation des livres sacrés.
1968 fondation du Front Islamiste de Libération Moro
1968 septembre: à l'université Al-Azhar au Caire, cession de la 4ème Conférence de l'Académie de recherches islamiques, qui concentre ses recherches sur les relations avec les juifs:
1er volet
- Déformation ou distorsion de l'histoire du judaïsme - depuis Abraham et à travers quatre millénaires - par une analyse tendancieuse des textes sacrés Juifs : l'Ancien Testament et le Talmud.
- Au premier abord, la cause du comportement malfaisant des Juifs est qu'il leur a été transmis par leurs
ancêtres. En fait, c'est leur livre sacré (l'Ancien Testament) qui leur enseigne les pires choses. On
n'imagine jamais que ce livre inculque dans leur esprit des règles de conduite que seul le diable pourrait
approuver.
- Dans le passé, des catastrophes survirent aux Juifs si fréquemment, que seuls échappèrent à la destruction
les prisonniers et les vagabonds.
- Abraham était un Arabe, qui émigra avec sa tribu de l'Arabie vers l'Irak, puis au sud en Palestine. Il amena
son fils Ismaël en Hedjaz, où il posa les fondations de la maison sacrée de la Mecque. Abraham n'était ni
Israélite, puisque Israël était son petit-fils, ni Juif, puisque les Juifs descendent de Juda, fils d'Israël, et ne
pouvait pas être Chrétien, puisque Jésus apparut bien longtemps après. Donc, Abraham ne fut ni Juif ni
Chrétien, il fut muslim.
- Les Israélites, comme il est dit dans le 13ème volume de la Michnà ( ?), sanctionnent le meurtre de l'homme
ignorant. Les commentateurs sont d'avis que les ignorants doivent être éventrés comme on éventre les
poissons.
- Leur livre sacré, aussi bien que le Talmud, sont remplis de forfaits, de crimes et d'agissements horribles, qui
font penser qu'ils ont pleinement mérité tous les désastres et les afflictions qu'ils ont encourues.
- Il n'y a qu'un nombre insignifiant de Juifs qui quittèrent les pays arabes (depuis le conflit avec Israël),
surtout à destination du Brésil, de l'Argentine, du Canada et d'autres pays occidentaux. Cette migration fut
encouragée par Israël, qui préfère des Juifs européens à ceux des pays arabes, considérés comme Juifs de
deuxième catégorie, qui doivent s'établir dans des pays occidentaux, acquérir des coutumes modernes, avant
d'être dignes d'être admis en Israël.
2ème volet
- Partant de distorsions des textes bibliques et de l'histoire, composition d'un tableau faisant apparaître les Juifs comme les êtres les plus abjects de l'humanité. c'est le cheikh Abdallah-el-Mechad qui, s'inspirant des vitupérations de Mahomet dans le Coran (et apparemment, par leur affinité, de celles de l'évêque Jean- Chrisostome d'Antioche au 4ème siècle) dresse l'inventaire suivant des iniquités des Juifs : - Désobéissance à Dieu - manque de foi en ses prophètes, propension à l'assassinat - parjure, dureté de coeur - ergotage et double -face - lutte contre la vérité et tromperie - hypocrisie - égoïsme - propension à corrompre autrui - absence de conscience - désir de nuire - ressentiment contre les bienfaits accordés à autrui- morgue et suffisance - opportunisme et exploitation - tendance à transgresser la loi - lâcheté indécence dans la parole - avarice - prétention la plus excessive - crainte de la mort - mutilation des livres sacrés.
De tous cela on déduit facilement que les persécutions auxquelles les Juifs ont été exposés dans certains pays
d'Europe, et en particulier en Allemagne (Holocauste), étaient dues aux agissements secrets menés par des
magnats Juifs contre les gouvernements établis, ainsi qu'à leur domination grâce à leur influence financière et à
leurs méthodes sournoises, sur les classes sociales des pays où ils vivaient, et enfin à leur adhésion au racisme
religieux.
Toutes ces accusations servent à démontrer l'impossibilité de la moindre entente avec les Juifs et justifient
l'attitude prévalant dans les pays musulmans de les traiter en peuple " dhimmi ", toléré et protégé contre la
colère des fidèles (Musulmans). Mais les dirigeants se demandent comment peuvent-ils maintenir leur
engagement de les protéger, lorsqu'ils ne cessent de violer les devoirs et les obligations les plus élémentaires
envers leurs protecteurs.
3ème volet
- Ainsi marqué comme une tare dangereuse pour toute l'humanité (le cheikh Hassan Khald les traitant de
"chiens de l'humanité "), méconnaissance aux Juifs d'un statut de citoyens à part entière dans toutes les nations
et rejet de toute idée quelconque d'un Etat juif, au besoin par le "djihad " (guerre saine).
Les tares des Juifs leur font mériter la haine que leur vouent et les persécutions que leur infligent tous les peuples
parmi lesquels ils ont vécu. C'est pourquoi, les Juifs sont condamnés à errer pour l'éternité, comme des
vagabonds sans but, tantôt tolérés, tantôt pourchassés. (En cela, sous une version 20ème siècle, l'islam prend la
relève de la malédiction du Juif errant que la chrétienté semble vouloir abandonner).
1968 septembre:au terme de la deuxième session de la quatrième conférence de l'Académie de recherches islamiques (septembre 1968), à Al-Azhar, au Caire, l'une de ces résolutions recommandait une étude historique : «expliquant l'impact de la civilisation et de l'enseignement musulman sur les mouvements de réforme politique, sociale et religieuse en Occident, depuis la Renaissance européenne»
1968 l'islamologue Bernard Lewis écrit: “l'âge d'or des droits égaux (en Andalousie) est un mythe, plus qu'une cause, de la sympathie des juifs pour l'islam”
1968 assassinat de Robert Kennedy par un terroriste jordanien
1968 l' Université du Caire, , diffuse, à l'occasion d'un colloque mondial sur le jihad, ce message : « La cause de la Palestine est une cause musulmane par excellence et le sionisme n'est que le rejeton de l'impérialisme lui-même forme déguisée des croisades lancées par l'Occident chrétien contre l'Orient musulman […]. La Palestine appartient à tous les Musulmans, du fait que l'ennemi s'est emparé de la terre Sainte qui est une partie intégrante du territoire musulman {…] dont la perte d'une partie est considérée comme une dépossession du tout.. Le combat pour repousser cette agression est devenu une ‘fard aïn', un devoir que doit remplir chaque musulman, […] quel que soit le pays auquel il appartient. […]. Tous les Musulmans doivent se lever en armes comme un seul homme pour délivrer la terre Sainte, souillée par les ennemis jurés de l'humanité, et sauver de la profanation la mosquée Al Aqsa et du massacre gratuit les faibles enfants et des femmes sans défense dont la chasteté est outragée. […]. Il n'y a pas d'autre chemin pour reprendre nos anciens territoires que d'offrir nos vies au combat. N'hésitons pas devant le sacrifice »
1968c apparition en Ethiopie du Front Islamique de Libération Oromos, soutenu par les Saoudiens
1969 coup d'Etat en Somalie, et tentative de mise en place d'une synthèse entre islam et socialisme
1969 création de l'Organisation de la Conférence Islamique
1969 fondation en Malaisie du mouvement Dakwah, “Appel à l'islam et à la prédication”
1969 au Liban, procès et exil du marxiste syrien Sadiq al Azm, pour sa critique de la pensée musulmane; il a été acquitté grâce à ses appuis politiques
1969 Khomeyni prononce à Nadjaf 13 discours qui seront la base de son livre “Le Gouvernement Islamique”; il y développe le thème de la haîne des juifs, accusés de conspirer partout contre l'islam
1969 avril: la militante assyrienne Margaret Giwargis est assassinée par des Kurdes à Aqare Sorya; elle était surnommée “la Lionne Assyrienne”.
1969 exécution de juifs à Bagdad
1969 mort du “Pape” du wahhabisme en Arabie Al sheikh, qui avait cumulé 18 fonctions différentes dans le royaume saoudien.
1969 janvier:pendaison publique de 11 juifs à Bagdad; cas de torture pour d'autres prisonniers; la radio irakienne appelle la population à manifester sa joie sous les gibets;500 000 personnes défilent
1969 confiscation de toutes les propriétés juives de Libye par Khadafi
1969 appel au jihad par le roi Fahd contre Israël
1969 création de l'Association de la Jeunesse Islamique au Maroc, dont le but est l'islamisation de la société; une branche armée existe secrètement: “les Combattants Marocains”
1969 création de la secte de Selim al Faramawy en Egypte,persécuté pour ses obligations rituelles étranges et hérétiques (on y mange du chien et du chat...)
1969 attaque du temple de Jagannath à Ahmedabad pendant la fête de Rath Yatra; des idoles sont détruites; les fidèles sont blessés et un prêtre est tué
1969 manifestations au Liban des étudiants islamistes pour l'augmentation des horaires d'enseignement religieux dans le supérieur et le secondaire
1970 victoire aux élections étudiantes des islamistes afghans
1970 publication clandestine à Sarajevo de Déclaration Islamique d'Alija Izetbegoviç, en partie influencée par les Frères Musulmans; en exergue:”NOTRE BUT: L'ISLAMISATION DES MUSULMANS. NOTRE DEVISE:CROIRE ET COMBATTRE”.
“Il ne peut pas y avoir de paix ou de coexistence entre la foi islamique et les institutions sociales et politiques non-islamiques”
1970 l'intellectuel islamiste Ishaq Fahran est ministre jordanien des Affaires Religieuses et se pose comme idéologue du régime
1970 fondation du groupe islamiste tunisien al Gama'a al Islamiyya
1970 création du Conseil des Fatwas en Arabie Saoudite
1970 émeutes shiites à la Mecque
1970 émeutes anti-chrétiennes à Alexandrie après la conversion de deux jeunes musulmans
1970 le sheikh égyptien Barakat, âgé de 70 ans et aveugle, devient un héros national en demandant à la police de ramener sa femme de 20 ans qui s'était enfuie de chez son maître
1970 loi saoudienne sur le travail des femmes, qui leur est interdit partout où il y a des hommes
1970 mars: Le “Protocole des Sages de Sion” est en tête des ventes d'essais au Liban
1970 janvier: création du Parti de l'Ordre National, de l'islamiste turc Erbakan
1970 l'église copte tente d'ouvrir un bureau de conversion officiel, qui est aussitôt fermé; il était constitué comme le bureau similaire d'al Azhar, destiné à la conversion des chrétiens
1970 pélerinage à la Mecque du dictateur Amin Dada, ce qui lui permet d'être très honoré par les musulmans de son pays, qui soutiennent la dictature
1970 constitution du Yémen: la sharia est considérée comme “la source de toutes les lois” (art. 4); selon son article 153, lorsqu'il n'existe pas de loi de l'Etat, les juges doivent trancher dans les tribunaux selon les principes généraux de la sharî'a.
1970 à Ahmedabad, la procession hindoue de Rath Yatra est lapidée.
1970 Dès le début des années 1970, en Algérie, les étudiants progressistes sont agressés et les femmes contrevenant aux "valeurs" islamiques vitriolées.
1970 attaques du groupe al Qiyam contre les femmes algériennes refusant le voile
1970 le futur dictateur ougandais Idi Amin Dada effectue son pélerinage à la Mecque
1970c l'Arabie Saoudite diffuse au début des années 70 un total de 300 000 exemplaires gratuits du “Protocole des Sages de Sion” dans le Moyen Orient
1971 la constitution égyptienne estime que “les principes de la charia islamique sont une source principale de la législation”. => 1980
1971 septembre: le orésident (dictateur) somalien Siad Barre tente de convaincre une centaine de chefs religieux des bienfaits du socialisme et critique les méthodes d'apprentissage du coran dans les écoles religieuses
1971 exécution d'un inconnu pour apostasie au Qatar
1971 l'armée du Pakistan envahit le Bangladesh et massacre des centaines de milliers de civils, et violant 200 000 femmes selon les estimations internationales; l'armée indienne met fin à ce génocide; aucun pays musulman n'a tenté de l'arrêter.
1971 Khadafi crée un fond du jihad pour aider les islamistes dans le monde
1971 en Egypte, libération progressive des Frères Musulmans emprisonnés
1971 fondation en Malaisie de l'ABIM, Ligue de la Jeunesse Musulmane Malaisienne, d'inspiration Frères Musulmans, pour purifier la religion des jeunes paysans malais
1971 le shah interdit toute critique de la religion en Iran
1971 Idi Amin Dada, général et champion de boxe, prend le pouvoir en Ouganda: sa dictature délirante tue environ 300 000 personnes; il déclare que l'islam devient la religion officielle du pays, bien qu'elle ne soit suivie que par 6% de la population.”
1971 assassinat d'un rabbin dans une rue de Tunis
1971 publication de ‘L'Islam dans sa Première Grandeur”, de M. Lombard, historien et universitaire:
“Les conquérants arabes? une poignée de chameliers reçus en libérateurs...
Les rapports avec les peuples ont été dans tous les cas, facilités par la tolérance des envahisseurs, gens assez indifférents, religieusement, voire sceptiques. Aussi, pas de persécutions, par de conversions forcées... La conquête ne s'est pas traduite par des destructions, il n'y a pas eu de villes brûlées ou mises à sac... au vrai, la conquête musulmane a sauvé l'Occident de sa nuit barbare, etc....”
1971 le gouvernement turc ferme l'école de théologie du patriarcat d'Istanbul
1971 la police saoudienne arrête à la Mecque des pélerins iraniens distribuant des tracts favorables à Khomeini
1971 fondation en Allemagne par Erbakan du mouvement islamiste turque en Europe Milli Görüsh: son emblème est alors le croissant blanc sur fond vert par dessus l'Europe: son idéologie est claire, selon ces quelques déclarations tenues depuis:
“-Milli Görüsh est un bouclier protégeant nos compatriotes de la barbarie européenne
-La démocratie est une erreur occidentale
-(les juifs) sont des suceurs de sang
-La communauté est un moyen au service d'un but, le but étant d'islamiser la société”
1971 Constitution égyptienne; l'article 2 proclame:” L'islam est la religion d'Etat. Les principes du droit musulman sont une source principale de législation” (comparer avec l'amendement de 1980)
1971 création du groupuscule terroriste kashmiri Al Badr
1971? fondation du Hizb i Islamii de G. Hekmatyar en Afghanistan, soutenu par le Pakistan; son chef est soupçonné de centaines de meurtres dans tous les camps, de revirement d'alliances, de trafic de drogues, de menaces anti-occidentales précises
1971 prise du pouvoir par Amin Dada en Ouganda; il se proclame maréchal. Il participe souvent à des cérémonies religieuses et impose des récitations coraniques à la télévision
1971 décembre: infiltrations pakistanaises au Kashmir
1971 persécution des chrétiens de la région de Mymesingh au Bangladesh (90% de la population) qui fuent en Inde
1971 création du Conseil des Hauts Oulémas en Arabie Saoudite, qui émet les fatwas et règle la sharia
1971 fermeture autoritaire de l'école théologique de Khalkè à Istanbul
1971 fondation en Tunisie de l'Association pour la Défense du Coran par R. Ghanouchi
1971 début de l'invasion du Bangladesh par le Pakistan; selon le Département d'Etat US, 80% des 3 millions de victimes sont hindoues
1971 novembre: selon le rapport Kennedy, l'armée pakistanaise au Bangladesh inscrit la lettre H en jaune sur les maisons des Hindous pour les expulser et les éliminer
1971 description dans le New York Times du génocide des hindous bengalis par l'armée pakistanaise, dans l'article de S. Schanberg “The Pakistani Shlaughter that Nixon Ignored”
1971 planification du génocide des Bengalis du Pakistan Oriental, par le général Yahya Khan: durant l'année, il provoque la mort d'environ 1,5 million d'hindouistes (et autres confessions), 10 millions de réfugiés
1971 séminaire orthodoxe de Halki, fermé par le gouvernement turc.
1971 février: massacre de 7000 personnes en une nuit à Dacca; début du génocide bengali durant 267 jours
1971 assassinat du consul israélien à Istanbul par des islamistes turcs
1971 fondation en Tunisie de l'Association pour la défense du Coran par Rachid Ghanouchi, qui se transforme ensuite en Mouvement de la Tendance Islamique
1971 Idi Amin Dada impose la récitation de versets coraniques à la télévision ougandaise
1972 destruction d'une église copte au Caire
1972 le syriaque est autorisé dans l'éducation en Irak; la mesure n'est toujours pas appliquée
1972 incendie de l'église de Khanka en Egypte, en réaction à l'apostasie de deux jeunes musulmans à Alexandrie
1972 Conférence Islamique de Lahore: mise hors la loi de la secte réformiste des Ahmadis et début de leur persécution officielle
1972 début de la répression contre les coptes, autorisée par le président Sadate
1972 l'université Al Azhar du Caire recommande au ministère du culte du Soudan de mettre le réformateur M. Taha “hors d'état de nuire”.
1972 fermeture autoritaire de l'institut de théologie orthodoxe à Istanbul
1972 création de la World Assembly of Muslim Youth, par l'Arabie Saoudite dont le but est “d'établir des relations avec le monde non-musulman pour leu faire connapitre l'islam en tant que système englobant et comme mode de vie”
1972 la loi du sultanat d'Oman précise que l'on peut retirer sa nationalité à un individu qui ne respecte pas les pratiques religieuses, qui en a de différentes ou aucune
1972 destruction de l'église de Khanka en Egypte
1972 selon les préceptes du Livre Vert, toute personne adhérant à un parti politique en Libye est passible de la peine de mort
1972 création de la Jamaa Islamiya algérienne
1972 publication du livre de la féministe égyptienne Nawal el Saadawi “La femme et le sexe”: scandale, manifestations islamistes, interdiction et démission forcée de l'auteur
1972 incendie d'une église copte du Caire
1972? l'élevage du porc est interdit en Algérie
1972 création en Syrie de l'Avant-Garde Combattante, mouvement armé de résistance au pouvoir baathiste
1972 octobre: création du Parti du Salut National de l'islamiste turc Erbakan
1972 le Front Islamique de Libération Moro déclenche le jihad dans les îles du sud des Philippines; il instaure la sharia dans les maquis qu'il contrôle
1972 Amin Dada envoie un télégramme de félicitation aux terroristes de Septembre Noir qui ont tué des athlètes israéliens à Munich; il félicite aussi Hitler
1972 Amin Dada expulse la communauté asiatique d'Ouganda et détruit l'économie de son pays
1972 juin: incendie d'une église à el Khanka au Caire et destruction des magasins coptes voisins
1972 fondation en Turquie du Parti du salut National, qui exige le retour à la sharia
1972 un décret irakien autorise l'éducation en langue syriaque; il n'y aura jamais d'application
1972 Idi Amin Dada envoie un télégramme à l'ONU pour féliciter les terroristes de Septembre Noir, mais aussi Hitler pour avoir tué des millions de juifs
1973 décembre: création par l'OCI de la Banque de Développement Islamique basée à Jeddah en Arabie Saoudite
1973 création en Egypte de camps d'été pour étudiants voulant suivre une “voie islamique pure” avec formation idéologie et vie quotidienne adéquate
1973 en Algérie, assassinat par des islamistes du poète Jean Sénac
1973 la loi libyenne sur l'adultère prévoit une peine de 100 coups de fouet, en plus de la peine de prison
1973 selon la Constitution du Pakistan, le président investi doit prononcer: “....je suis musulman et je crois en l'unicité d'Allah tout puissant... et que je m'efforcerai de préserver l'idéologie islamique qui est le pilier sur lequel est fondé le Pakistan.”
1973 fondation du Jihad Islamique égyptien
1973 début du mouvement de transformation forcée d'églises coptes en mosquées
1973 selon la Constitution du Pakistan, les listes électorales des musulmans et des minorités sont séparées
1973 constitution du Pakistan: “L'islam est religion d'Etat au Pakistan...Nul n'a qualité pour être élu président s'il n'est pas musulman.”
1973 premiers contacts d'Oussama ben Laden avec les islamistes
1973 promulgation de la constitution de Bahrain:
“Art. 1: Bahrain est un Etat arabe islamique... le régime de Bahrain devra être héréditaire.
Art.2: l'islam devra être la religion de l'Etat. La sharia islamique devra être la source principale de la législation.
Art.22: la liberté de conscience est absolue. L'Etat devra garantir l'inviolabilité des lieux de culte et la liberté de pratiquer des rites, de faire des processions religieuses et des réunions, en accord avec les coutumes pratiquées dans le pays.
1973 une famille juive de 5 personnes est assassinée à Bagdad
1973 l'Arabie Saoudite réitère son refus d'adhérer à la déclaration universelle des droits de l'Homme; ses théologiens déclarent à Riyad: “...l'islam ayant des vues différentes sur les moyens d'assurer le respect de la vie humaine, la protection de la liberté et la préservation de la paix entre les hommes”
1973 un loi libyenne instaure la peine du fouet pour les adultères, en plus de la prison
1973 colloques en Arabie Saoudite du ministère de la justice sur “Le dogme musulman et les droits de l'Homme en islam”; la plupart des problèmes évoqués sont écartés de la question des droits de l'Homme et doivent être traités conformément à la parole du Coran
1973 appel au jihad au Caire contre Israël
1973 le Turc N. Erbakan rejoint le groupe islamiste Millet Selamet Partisi et en devient un des chefs
1973 des programmes d'apprentissage de la langue arabe sont diffusés à la télévision pakistanaise
1973 première constitution islamique du Pakistan
1973 l'étude religieuse -islamiyat- devient la première matière enseignée dans les écoles pakistanaises
1973 création du Centre Islamique de Gaza par le sheikh Yassine
1973 assassinat du Grec S. Kavalerios à Imvroz
1973 adhésion de la Mauritanie à la Ligue Arabe, en dépit des réalités historiques et ethniques du pays; début de l'islamisation, de la dépendance envers le Maroc, et de la population d'origine africaine
1973 conversion du président gabonais Omar Bongo
1973 le Pakistan reçoit un ministère spécial appelé Islamiyat qui organise l'islamisation de l'éducation
1973 l'offensive égyptienne du Kippour reçoit le nom de Badr, première victoire remportée par Mahomet
1974 création au Liban par l'imam pro-iranien Moussa Sadr du Mouvement des Deshérités et de sa milice Amal
1974 début de la participation du parti islamiste turc au pouvoir , le MSP; chaque ministre impose ses vues dans son domaine d'intervention: censure des films considérés comme obscènes, limitation de la vente de bière, salles de prières dans les administrations
1974 avril: tentative de coup d'Etat islamiste à l'académie militaire d'Héliopolis en Egypte.
1974 mort du théologien égyptien renommé Muhammad Abu Zahra, qui conseille l'application de la peine de mort à l'apostasie, l'adultère et le meurtre hors des vengeances familiales
1974 le code pénal pakistanais reconnait l'inégalité des témoignages entre musulmans et non-musulmans.
1974 modifications dans le code pénal pakistanais: ajout de 5 ordonnances issues de la sharia, contre entre autres la boisson, le jeu et l'adultère. Imposition des sanctions islamiques comme le fouet ou l'amputation.
1974 expansion du wahhabisme au proche-Orient due à l'afflux des pétro-dollars
1974 les wahhabites saoudiens prennent le contrôle de la presse et du cinéma égyptien: “c'est une formidable régression” (Louis Awad, philosophe égyptien)
1974 mars: défilé de 100 000 shiites en armes à Baalbek
1974 le criminel de guerre nazi Alois Brunner est repéré à Damas
1974 une loi pakistanaise menace de mort les ahmadis qui prient dans les mosquées ou appellent à la prière
1974 programme de la Conférence Islamique Mondiale de la Mecque:
1-les organisations islamiques doivent créer des centres pour combattre les activités des missionnaires chrétiens
2-des radios et télévisions musulmanes seront créées
3-toutes les activités chrétiennes, de toute nature, doivent être stoppées
4-les hopitaux chrétiens, orphelinats, écoles et universités doivent être rejetées
5-les organisations musulmanes doivent créer des services de renseignements sur les activités chrétiennes
6-toute la littérature chrétienne doit être interdite dans les pays musulmans.
1974 une professeur de droitd'al Azhar écrit un article intitulé “L'apostasie et la liberté de croyance”; elle justifie l'exécution de l'apostat: “(il) devient ennemi de ses parents et de sa nation... Si l'islam ampute un tel membre séparé, il cherche par là à sauvegarder l'entité de la nation”
1974 mai: la cour de cassation égyptienne précise qu'un non-musulman ne peut être témoin d'un musulman, pour qu'il ne puisse pas avoir d'autorité sur lui
1974 le jihad islamique égyptien tente une attaque de l'école militaire du Caire
1974 déclaration de la Ligue Islamique Mondiale qui déclare les Ahmadis hérétiques:
“Ils déclarent que leur fondateur est un prophète
Ils déforment les enseignements du saint Coran
Ìls déclarent que le jihad est aboli...
Pour combattre ces dangers, la conférence recommande de suivre les mesures suivantes:
1. tous les organisations musulmanes doivent surveiller les activités des ahmadis dans leurs pays respectifs...
2. elles doivent les déclarer non-musulmans et ils doivent être exclus socialement, politiquement, culturellement; personne ne devra se marier avec eux, et ils ne seront pas enterrés dans les cimetières musulmanes; ils seront traités comme les infidèles
3. il n'y aura pas d'accord avec les ahmadis...
4. les altérations du Saint Coran qu'ils pratiquent... devront être censurées.
1974 le rassemblement mondial de savants musulmans de la Mecque édicte une fatwa rejetant les ahmadis comme hérétiques
1974 création de la milice islamiste shiite AMAL au Liban
1974 le dirigeant islamiste Erbakan profite de son passage au gouvernement pour installer des militants islamistes dans les institutions-clés du régime
1974 Une femme professeur à l'université de l'Azhar écrit dans Al-Ahram en 1974 un article intitulé "L'apostasie et la liberté de croyance" . Elle y justifie la punition de l'apostasie [bien que non prévue dans le code pénal égyptien] par le fait que l'apostat "quitte sa religion et devient ennemi de ses parents et de sa nation". Elle ajoute :
Rien n'est plus dangereux pour une nation qu'un désobéissant qui apostasie, niant sa conviction et se déclarant quitte. Cet apostat a choisi librement la séparation d'avec sa nation et il n'a qu'à en supporter les conséquences, conséquences qui ne le concernent pas individuellement mais englobent sa famille et le groupe auquel elle appartient. Si l'Islam ampute un tel membre séparé, il cherche par là à sauvegarder l'entité de la nation.
1974 juillet: les islamistes turcs soutiennent l'armée dans l'invasion de Chypre Nord
1974 le sheikh marocain Yassine envoie une lettre de 100 pages “L'Islam ou le Déluge” au roi; il critique les influences occidentales, l'athéisme
1974 la Constitution yéménite de 1974 affirmait que la sharî'a islamique était "la source de toutes les lois" (art. 4)
1974 rapport de l'UNESCO sur les églises arméniennes en Turquie: sur 913 églises et monastères subsistant après 1915, 464 sont détruits totalement, et 252 sont en ruine.
1974 les ahmadis sont officiellement considérés comme hérétiques au Pakistan
1974 septembre: au cours de la Conférence de Damas, entre les pays arabes et l'Europe, les Arabes réclament entre autres l'islamisation de la ville de Jérusalem
1974 Ayli, juriste égyptien, rejette catégoriquement l'idée que la souveraineté législative appartient à la nation; elle n'appartient qu'à Dieu. Il s'appuie sur des versets coraniques, notamment:
O vous qui croyez! Obéissez à Dieu! Obéissez au Prophète et à ceux d'entre vous qui détiennent l'autorité. Portez vos différends devant Dieu et devant le Prophète, si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. C'est mieux ainsi, c'est le meilleur arrangement (4:59).
Oui, le jugement n'appartient qu'à Dieu (6:57
1975 persécutions des chrétiens de Midyat (Turquie) par les Kurdes
1975 début de l'islamisation forcée de la minorité bouddhiste du Bangladesh
1975 des Palestiniens tirent sur une foule inaugurant l'église d'Ain el-Remmaneh, tuant 4 personnes; cet événement marque le début de la guerre du Liban
1975 Siad Barre, dirigeant la Somalie promulgue une loi familiale plus favorable aux femmes: protestation des autorité religieuses; arrestation de 23 chefs et 10 exécutions
1975 fondation en Iran du groupe terroriste iranien “Détenteur de la Vérité du Coran”
1975 insurrection islamiste en Afghanistan, qui échoue
1975 création des premières banques commerciales islamiques à Dubai
1975 invasion du Timor Oriental chrétien: au moins 200 000 morts
1975 la Ligue Musulmane dominée par les Saoudines demandent aux Etats membres de persécuter activement la secte hérétique des Ahmadis
1975 avril: déportation violente par les Palestiniens des chrétiens libanais du village de Ayn el Assad
1975 mars: assassinat de Fayçal par un des 7000 princes de sa famille
1975 le meurtrier du roi Fayçal est décapité avec un sabre en or et sa tête est plantée sur une pique
1975 début de l'islamisation du Nigéria, sous la direction du général putchiste Muhammed Murtala
1975 des insignes verts et munis de caractères arabes apparaissent dans l'armée du Nigéria
1975 les islamistes du Bangladesh assassinent le président Mujibu Rahman et 14 membres de sa famille
1975 la loi yéménite stipule qu'il faut être musulman pour obtenir la citoyenneté
1975 la loi égyptienne sur la nationalité stipule que devient égyptien: “ toute personne née en Egypte d'un père étranger qui y est né lui-même, lorsque cet étranger se rattache par sa race à la majorité de la population d'un pays de langue arabe ou de religion musulmane”; la loi est toujours en vigueur
1975 meurtre par des militants de l'Association de la Jeunesse Islamique au Maroc du responsable socialiste Omar Benjelloun
1975 invasion du Timor Oriental, présentée aux militaires indonésiens comme un jihad anti-communiste: massacre de milliers de Chinois et de catholiques; destruction des églises
1975 suite à l'assassinat du ministre d'Al-Awqâf, Sheikh Adh-Dhahabî, la police égyptienne sévit contre un groupe extrémiste appelé At-Takfîr wa al-Hijrah. Au cours du procès des membres de ce groupe, les juges demandèrent à Sheikh `Abd Al-Halîm de donner son opinion et lui suggérèrent de prononcer une fatwa déclarant l'apostasie du groupe. Le Sheikh refusa qu'on lui dicte ses fatwas. Et afin de donner un jugement équitable, il refusa de formuler une opinion avant d'étudier leurs idées et de les analyser à la lumière des enseignements islamiques.
1975 “des membres du gouvernement égyptien tentèrent de faire passer une loi, non conforme à la loi islamique (Shari`ah), au sujet du divorce. Sheikh `Abd Al-Halîm s'opposa fermement à cette loi. Il a fallu attendre sa mort pour que cette loi soit débattue...”
1975 des membres du personnel de la compagnie aérienne Egypt-Air refusèrent de travailler tant que le vin était servi sur leurs avions. Mais leurs supérieurs n'acceptèrent pas de mettre fin à cette pratique. Ces membres du personnel se retournèrent alors vers le Grand Imâm pour obtenir son soutien. Il rappela aux dirigeants de la compagnie le Hadîth du prophète selon lequel « Nulle obéissance n'est due à une créature impliquant la désobéissance au Créateur ». L'intervention de Sheikh `Abd Al-Halîm eut un impact sur les dirigeants de la compagnie qui acceptèrent de répondre à la requête du personnel.
1975 création clandestine du Parti Islamique en Azerbaïdjan
1975 le gouvernement turc ferme l'imprimerie du patriarchat d'Istanbul
1975 en Algérie, Mahfoud Nahnah, actuel chef du parti islamiste "modéré" Hamas est condamné par le tribunal militaire de Blida à quinze ans de réclusion criminelle pour avoir scié avec un de ses groupes terroristes des poteaux électriques et téléphoniques. Il est libéré au lendemain de l'accession de Chadli à la Présidence de la République.
1975 au Maroc, assassinat du militant de l'Union socialiste des forces populaires, Omar Benjelloun, par l'organisation ech-Chabiba
1975 le terroriste Carlos se convertit à? au bouddhisme tibétain peut-être? non, à l'islam
1975 naissance de l'Organisation d'Action Islamique en Irak, pratiquant le terrorisme contre le régime baathiste
1975 création d'un groupe ultra islamiste à l'université de Riyad
1975 fondation de l' Organisation de la Révolution Islamique dans la Péninsule arabique
1975 novembre: pillage des églises et séminaires de la ville de Dili au Timor par l'armée indonésienne
1975c fondation du groupe égyptien Expiation et Exil, qui critique et combat l'apostasie de la société entière
1976 protestation de l'église copte contre les enlèvements, suivis de mariage et de conversion de force de jeunes filles chrétiennes
1976 février: aux Philippines, le Front Islamique de Libération Moro tue 21 passagers d'un bus
1976 détournement d'avion aux Philippines par le Front Islamique de Libération Moro: 13 morts
1976 massacre de chrétiens libanais dans les villes de Damour et Jiyé
1976 octobre: massacre de chrétiens libanais dans le village de Aichyé: 52 morts
1976 massacre de chrétiens libanais à Masser Beit-Ed Din
1976 en Irak, destruction par l'armée du village kurde chaldéen de Sheranesh; exil de toutes les familles
1976 décembre: l'église copte adresse une protestation officielle envers les autorités et Al Azhar concernant les rapts et viols de jeunes filles coptes par des islamistes, dont les mariages forcés sont ensuite avalisés
1976 janvier: découverte au sud de Beyrouth d'un charnier contenant les corps mutilés de 582 chrétiens “non-combattants”
1976 Khurshid Ahmad, directeur de la Islamic Foundation de Leicester, déclare à une conférence de dialogue avec les chrétiens: “ le jihad n'est pas directement la guerre, puisqu'il implique des manoeuvres d'abord pacifiques, mais la guerre a clairement sa place dans la largeur du jihad”
1976 au Koweit, l'émir annule la constitution, dissout l'assemblée, dénonce la liberté de la presse et ne prévoit pas d'autres élections
1976 appel au jihad contre les rois saoudiens “alliés aux chrétiens” par Al Outaïbi
1976 l'université Al Azhar du Caire réclame l'exécution de Mahmud Taha pour apostasie et hérésie
1976 au cours de la rédaction du “Pacte Civil”, l'Arabie Saoudite et l'Egypte interviennent pour faire enlever la mention de liberté de changement de religion.
1976 le gouvernement égyptien refuse la création d'une chaire d'études coptes dans au moins une université égyptienne, malgré la demande de congrès internationaux.
1976 al Azhar décrète que le théologien soudanais Taha est apostat, préparant ainsi son exécution
1976 publication du livre du théologien Mawdudi “les Droits de l'Homme en Islam”, où il réfute la conception occidentale de ces droits et défend la sharia: il est félicité par le roi d'Arabie Saoudite pour “services rendus à l'islam”
1976 l'Arabie Saoudite offre à l'université de Californie du Sud un million de $ pour créer la chaire Roi Fayçal d'études islamiques; il est prévu que le choix des professeurs se fera en consultation avec Riyad
1976 création du Front de Libération Nationale Aceh Sumatra, mouvement islamique inspiré du Dar ul Islam et établissant la sharia dans ses maquis
1976 fondation de la Gamaa Islamiya en Egypte
1976 le journaliste britannique J. Fielding écrit à propos des destructions du patrimoine chrétien par les Turcs, à Chypre: “Le vandalisme et la profanation sont si méthodiques et si répandus qu'ils correspondent à tout ce qui est sacré pour les Grecs”
1976 pillage par les Turcs du monastère de Kanakaria à
Chypre et vol de ses mosaïques
1976 Amin Dada accueille et protège la prise d'otage de l'aéroport d'Entebe
1976 l'invasion du Timor Oriental par les Indonésiens a couté 100 000 morts, surtout des religieux catholoques, des intellectuels, des professeurs.
1976 la Turquie adhère à l'Organisation de la Conférence Islamique
1976 destruction totale du village chrétien kurde de Sheranesh par les Irakiens; tous les habitants sont exilés
1976 pogrom à Aden; fuite des derniers juifs yéménites
1976 invasion du Timor Oriental catholique par l'Indonésie
1976 au cours de la guerre du Sahara Occidental, en Mauritanie certains esclaves étaient recrutés comme soldats auxiliaires pour combattre
1976 janvier: massacre de 586 chrétiens libanais dans la ville de Damour, au cri de “Dieu est grand”...
1976 l'église Saint Elias de Damour au Liban est pillée puis transformée en garage
1976 interdiction des paris en Algérie, sous pression religieuse
1976 conversion de JB Bokassa à l'islam sous le nom de Salah Eddine Ahmed
1976 interdiction de l'alcool en Algérie, sous pression religieuse
1976 l'université al Azhar demanda la mort du théologien soudanais Taha
1977 février: le président de l'université de Damas est assassiné sur le campus par des islamistes
1977 massacre de 147 chrétiens par les Druzes dans la montagne du Chouf
1977 assassinat d'un ministre égyptien par le groupe “ Apostasie et Exil”
1977 les islamistes prennent le contrôle de l'Union des Etudiants Egyptiens
1977 après une série de mesures conciliantes, le président égyptien Sadate est surnommé par les islamistes”Le président Croyant”
1977 fondation du groupe islamiste radical égyptien Société des Musulmans (surnommé par la police “Apostasie et Hégire”)
1977 la Société des Musulmans capture et assassine un ouléma égyptien
1977 la Société des Musulmans, appelée couramment Takfir (“celui qui excommunie les musulmans) prend pour chef Choukri Moustapha, qioi excommunie tous les musulmans hors du groupe et les menace de mort selon la doctrine musulmane; le groupe devient une secte souhatant revenir aux racines de l'islam.
1977 prise du pouvoir au Pakistan par Zia Ul Haq; début d'application stricte de la sharia, qui est la base idéologique du régime militaire
1977 pour amadouer l'opinion pakistanaise, Ali Bhutto fait interdire l'alcool, les courses de chevaux, les night clubs, et annonce l'application prochaine de la sharia
1977 septembre: Khomeini encourage les oulémas iraniens à attaquer le pouvoir pour concurrencer les communistes
1977 au Pakistan, le général Zia interdit le sport pour les femmes
1977 massacre de 200 civils chrétiens environ dans la montagne du Chouf
1977 février: mémoire du Saint Synode copte au gouvernement égyptien de protestation contre la soumission totale aux normes islamiques
1977 juillet: assassinat du ministre égyptien des affaires religieuses Mohamed Dahbi, par le groupe Attakfir wal Hijira. Il avait été enlevé 4 jours plus tôt.
1977 les Frères Musulmans entrent dans le gouvernement soudanais et commencent à islamiser la société
1977 avril:les oulémas et imams du Soudan organisent une pétition pour déclarer le réformateur M. Taha “dangereux pour la religion et pour le pays”.
1977 avril: la Ligue du Monde Musulman écrit au ministre du culte soudanais à propos du réformateur M. Taha: “Les musulmans doivent le traiter partout comme un apostat, confisquer partout ses écrits tout en l'empêchant de les éditer.”
1977 un des juges ayant condamné M. Taha, Al Mukasifi, publie un livre pour se vanter de son rôle dans la condamnation à mort; il organise ensuite des conférences dans les pays du Golfe sur ce thème.
1977 fatwa de l'université d'Al Azhar décrétant que les communistes sont des apostats; leurs mariages sont considérés comme nuls et ils sont condamnés à mort, ou considérés comme morts civilement
1977 plainte du Saint Synode Copte auprès du gouvernement égyptien, qui soutient la politique de conversions forcées, notamment par le montage de fausses accusations de crimes, qui sont levées en cas de conversion
1977 janvier: émeutes anti coptes en Egypte
1977 le gouvernement de Sadate tente de publier des manuels scolaires communs aux chrétiens et musulmans, sur la proposition du patriarche copte. Les institutions universitaires musulmanes et leurs journaux s'opposent au projet en rappelant de Mahomet avait interdit aux musulmans de lire les livres des autres. Une revue écrit au ministre de l'éducation: “Prends garde de dédaigner ta religion. Prends garde de fâcher Dieu et son prophète...”
1977 la Ligue Arabe interdit tout contact avec la Franc-maçonnerie
1977 aout: le conseil d'Etat égyptien accepte un projet de loi sur l'apostasie, qui condamne à mort l'apostat. S'il se repend et recommence, on prévoit une longue série de peines corporelles
1977 mai: l'université al Azhar du Caire publie un projet de code pénal concernant l'apostasie: “art. 33: l'apostat qui quitte l'islam, qu'il soit homme ou femme, est condamné à mort si son repentir est désespéré, ou si après 60 jours il ne repend pas...
art. 34-2: s'il a été mis à mort ou est mort en état d'apostasie, ses actes faits avant son apostasie sont valides, et les biens acquis reviennent au Trésor Public”
1977 dans son livre publié au Caire “Le droit des Dhimmis”, le théologien Mawdudi interdit aux minorités tout poste de responsabilité et de décision; il insiste sur le fait qu'ils ne peuvent pas être officier dans les armées.
1977 assassinat par un membre du Takfir du ministre égyptien des biens religieux
1977 la revue égyptienne al Itissam écrit que le jihad est une guerre offensive, et prend pour preuve l'expansion musulmane au delà des Pyrénées
1977 création du Front Islamique de Libération de Bahrein, dont le but est de faire l'Emirat une république islamique sur le modèle iranien
1977 création du mouvement islamiste Front de Libération Nationale du Jammu Kashmir
1977 fondation du Jihad Islamique égyptien
1977 réouverture à Khartoum du Centre Islamique Africain
1977 mai: la revue Al-I'tissam du Caire a publié le texte d'un projet pénal présenté au parlement par l'Azhar. Les articles 30-34 traitent de l'apostasie :
Art. 30 - L'apostat est tout musulman qui quitte l'Islam, qu'il ait adopté une autre religion ou non.
Art. 31 - L'apostasie consiste :
1. en un aveu clair ou un acte n'admettant pas le doute signifiant l'abandon de l'Islam ;
2. la négation de ce qui est reconnu comme élément nécessaire de la religion ;
3. la moquerie, par la parole ou l'acte, à l'égard d'un prophète, d'un messager, d'un ange ou du Coran.
Art. 32 - Repentir de l'apostat :
1. Le repentir de l'apostat se réalise par le fait de revenir sur ce qui a été nié.
2. Le repentir de celui qui apostasie plus que deux fois n'est pas accepté.
Art. 33 - L'apostat qui quitte l'Islam, qu'il soit homme ou femme, est condamné à mort si son repentir est désespéré ou si, après un délai de 60 jours, il ne se repent pas.
Art. 34 - Les actes de l'apostat faits avant l'apostasie sont considérés comme valides. S'il revient à l'Islam, ses biens lui échoient.
2. S'il a été mis à mort ou est décédé en état d'apostasie, ses actes faits avant son apostasie sont considérés comme valides et les biens acquis reviennent au Trésor public.
L'article 2 de ce projet précise que pour l'application des peines islamiques, il faut que le coupable soit âgé de 17 ans révolus. L'art. 17 exige que la peine ne soit appliquée qu'après une décision de la Cour de cassation.
1977 aout: Al-Ahram écrit que le Conseil d'Etat a accepté un projet relatif à l'apostasie. D'après ce projet, le coupable âgé de 18 ans révolus bénéficie d'un délai de réflexion de 30 jours pour se repentir. A défaut, il est condamné à mort. Les témoins doivent être musulmans et majeurs. Si le coupable apostasie pour la 2ème fois et se repent, il est puni de dix ans de prison. Si l'apostat est âgé de sept à dix ans non-révolus, il est réprimandé par le juge et remis à ses parents ou à une institution de protection sociale. S'il est âgé de dix à quinze ans non révolus, il est puni de 10 à 50 coups de bâtons fin (sic). S'il est âgé de 15 à 18 ans non révolus, il est puni d'un an à trois ans de prison. Celui qui incite autrui à apostasier, même si c'est sans effet, est considéré comme un associé et puni de la même peine prévue pour l'apostasie (disposition peu claire). L'apostat ne peut disposer de ses biens ni les gérer. La validité des actes faits pendant le procès dépendent de la sentence.
1977 l'exégète britannique J. Wansbrough écrit: “comme document susceptible d'analyse par les instruments et techniques de la critique biblique, le Coran est complètement inexploité”
1977? assassinat de l'archevêque ougandais Luwum
1977 prise du pouvoir au Pakistan par le général Zia ul Haq, lié à la Jamaa eIslami
1977 l'Egyptien Qardawi dirige au Qatar la faculté de sharia
1977 les militants du groupe Expiation et Exil assassinent l'ancien ministre sheikh al Dahabi
1977 1977, la création d'un Centre islamique africain (Al Markaz Al Islami Al Afriqui) chargé d'actions de prosélytisme en direction de l'Afrique noire,
1977 mort d'Ali Cheriati, théologien iranien, qui adapte la théorie de la libération à l'islam shiite
1977 interdiction de la baignade mixte dans les hotels pour étrangers en Arabie Saoudite
1977 établissement des tribunaux islamiques au Pakistan, appliquant la sharia intégrale
1977 enlèvement et assassinat de l'ancien ministre égyptien Sheikh Dhahab
1977 élimination du Parti Communiste Pakistanais par le général islamiste Ul Haq
1977 création au Soudan d'un Centre islamique africain (Al Markaz Al Islami Al Afriqui) chargé d'actions de prosélytisme en direction de l'Afrique noire
1977 Muhammad Mitwalli Al-Sha'rawi, personnalité religieuse et politique égyptienne, écrit "Si c'était moi le responsable de ce pays ou la personne chargée d'appliquer la loi de Dieu, je donnerais un délai d'une année à celui qui rejette l'Islam, lui accordant le droit de dire qu'il n'est plus musulman. Alors je le dispenserais de l'application de la loi islamique en le condamnant à mort en tant qu'apostat"
1977 'Odah, un juge égyptien, membre des Frères musulmans, a écrit: "La Constitution égyptienne, la loi positive, énonce que la religion officielle de l'État est l'Islam. Ce qui signifie que le système musulman est le système de base de l'État, que l'Islam est la source dont découle le système étatique". Toute loi contraire à l'Islam, dit-il, est contraire à la Constitution, et les tribunaux ont le droit de ne pas l'appliquer
1977 mai: la revue Al-I'tissam du Caire a publié le texte d'un projet pénal présenté au parlement par l'Azhar, projet qui prévoit la peine de mort contre l'apostat (art. 33)
1977 l'islamiste tunisien Ghannouchi avait ordonné de saisir tous les exemplaires de l'ouvrage critique de l'écrivain égyptien Rif'at Al-Sa'id: Hassan Al-Banna, mu'assis harakat al-ikhwan al-muslimin: mata? kayf wa limadha? (Hassan Al-Banna, fondateur du mouvement des Frères musulmans: quand, comment et pourquoi?) et de les détruire pour que cet ouvrage ne tombe pas entre "les mains des personnes engagées et ne dérange leurs cerveaux"
1977 avril: le philosophe Zaki Nagib Mahmud, Dans une interview accordée à la revue cairote Rose al-Youssof dit qu'il "se sent vivre un cauchemar idéologique ou une farce". Il pose la question: "Qui va couper la main du voleur? Est-ce le chirurgien qui a juré de protéger et de sauver les gens et de recoller les mains coupées, ou le boucher?"
1977 mai: la revue islamiste Al-I'tissam publia un article de quatre pages accusant le philosophe Zaki Nagib Mahmud de s'être moqué de la loi de Dieu. Répondant à sa question, l'article dit: "Nous rassurons Monsieur le Docteur que celui qui coupera la main du voleur sera le médecin. Mais ce sera le boucher qui coupera les langues des désobéissants révoltés parmi les philosophes, les lettrés et les artistes"
1978 campagne de la police secrète du shah contre les bahaïs
1978 une mine posée par le Front Islamique de Libération Moro tue 4 employés d'une compagnie US
1978 mars: le doyen de la faculté dentaire de Damas est assassiné par les Frères Musulmans
1978 l'islam devient la religion d'Etat au Bangladesh, après 7 ans de régime laïc
1978 les islamistes iraniens incendient un cinéma à Ispahan: 377 morts
1978 au Bangladesh, massacre de la tribu des Chakma, par l'armée et les milices islamistes
1978 janvier: émeutes sanglantes à Qom après un article hostile à Khomeini
1978 fondation de l'Université Islamique de Gaza, soumise aux Frères Musulmans
1978 massacre d'alévis par des islamistes à Marash en Turquie.
1978 l'islam devient la religion d'Etat au Bangladesh; le principe constitutionnel de laïcité est écarté
1978 le culte musulman est à nouveau autorisé en Chine, avec le soutien des autorités (éditions de Corans, réparations de mosquées)
1978 incendie à la Mecque (Mina) pendant le pélerinage: au moins 1800 morts et plus de 3000 blessés.
1978 janvier: pogrom à Saadi, faubourg de Shiraz, contre les bahaïs: 400 maisons détruites, 1200 exilés
1978 nouvelle vague de massacres, confiscations, viols contre les bahaïs en Iran
1978 destruction des villages bahaïs de la tribu des Boyere Ahmadi en Iran
1978 le modèle constitutionnel de l'al Azhar du Caire limite la liberté religieuse (art. 29) et recommande les peines “islamiques” pour l'apostat (art. 71)
1978 A Paris, Khomeini déclare à la presse française: “Une république islamique est un Etat démocratique dans le vrai sens du mot”
1978 aout: 400 personnes meurent brûlées vives dans l'incendie criminel du cinéma Rex d'Abadan en Iran, provoqué par des militants islamistes
1978 création de la International Islamic Relief Organization par le roi Fadh. Basée à Jeddah, elle doit soutenir financièrement les populations musulmanes et forme des prédicateurs pour les encadrer
1978 création à Paris du Conseil Supérieur de la Révolution Islamique en Iran, présidé par Khomeini et constitué exclusivement de religieux et de quelques militaires
1978? création du Hizbollah turc, qui combat le PKK et assassine des centaines de civils
1978 mai: prise en otages d'étudiants coptes à l'université d'Assiout par des étudiants islamistes
1978 mai: le gouverneur d'Assiout déclare après la prise d'otage de l'université: “Les ennemis de l'Egypte sont la chrétienté, le sioniste et le communisme”
1978 juin: destruction de trois églises coptes à Touk Delka et el Minia en Egypte
1978 juillet: deux étudiants chrétiens sont assassinés, découpés et jetés dans le Nil. Les assassins sont relâchés pour “motifs religieux”
1978 décembre: découverte d'explosifs dans trois églises coptes la veille de Noël
1978 le président Sadate fait emprisonner le pape copte Shenouda III, huit évêques et 50 notables
1978 fermeture des deux seuls journaux coptes en Egypte
1978 mars: incendie d'églises coptes dans la province d'Assiout en Egypte
1978 mars: incendie de l'église copte Abo Za'abl au Caire
1978 mars: assassinat d'un prêtre copte dans la ville de Samaloot en Egypte
1978 mars: agressions de prêtres coptes dans la province d'el Minya en Egypte
1978 aout: assassinat de deux notables coptes dans la province de Qalubiya en Egypte
1978 septembre: assassinat du prêtre copte abdel Metagaly, d'une femme et d'un enfant à Samaloot dans la province d'el Minya
1978 novembre: assassinat du prêtre copte Rewais Zakher à Abu Teeg dans la province d'Assiout
1978 mort du sheikh d'al Azhar Abd el Halim Mahmud, génie de l'obscuratisme, et funérailles grandioses
“Pendant qu'il occupait le poste de Grand Imâm, il ordonna la construction d'un grand nombre d'Instituts Religieux d'Al-Azhar.
Sheikh `Abd Al-Halîm fut le premier savant azharite à appeler publiquement à l'application de l'ensemble de la Shari`ah Islamique (loi islamique) dans le pays. Lorsque certains membres du gouvernement lui signifièrent qu'il fallait beaucoup de temps pour détailler toutes les lois de la Shari`ah, il mit en place des comités de spécialistes où des savants d'Al-Azhar avaient pour mission d'étudier dans le détail l'application de la loi islamique dans tous les domaines et leur substitution aux lois non islamiques.”
1978 création de la Société pour l'Eradication des Innovations Maléfiques et le Rétablissement de l'Orthodoxie au Nigéria, par le sheikh salafiste Abubakar Gumi
1978 promulgation du code de la famille au Yémen, directement issu de la sharia
1978 mars: le mouvement mauritanien El Hor manifeste son existence et adopte une charte constitutive pour l'émancipation et la dignité de centaines de milliers de femmes, d'hommes et d'enfants privés pendant des siècles de leur droit d'être des hommes parmi les hommes
1978 fondation de Elhor (Mouvement pour la libération et l'émancipation des Haratine- esclaves-) à Nouakchott (capitale de la Mauritanie).
1978 confiscation ou destruction au Kashmir de plus de 70 temples et monastères au profit de la communauté musulmane
1978 le ministère turc de l'éducation interdit l'enseignement de la langue araméenne dans la région de Mardin
1978 début des troubles universitaires islamistes en Egypte; élimination des autres factions, surtout marxistes, avec l'aide du pouvoir
1978 le Modèle constitutionnel de l'Azhar déclare que: "L'ostentation de la beauté (tabarrug) est interdite. La préservation de l'honneur est un devoir. L'État promulgue les lois et des décrets conformes aux normes de la loi islamique afin de protéger la morale publique (al-shu'ur al-'am) de la vulgarité (ibtidhal)." (art. 14). Le Modèle constitutionnel du Conseil islamique en traite indirectement à l'article 42, lequel charge le muhtassib (sorte de police des moeurs) de "promouvoir les valeurs islamiques" et de "les défendre contre toute violation, en vue d'ordonner le bien et d'interdire le mal".
1978 le Modèle constitutionnel de l'Azhar dit à son article 71:
Les peines fixées par la loi islamique (hudud) (amputation, décapitation, flagellation, crucifixion) sont appliquées pour les délits d'adultère, de fausse accusation d'adultère, de vol, de brigandage (harabah), de consommation de vin et d'apostasie.
1978 Mawdudi, le grand savant religieux pakistanais dont s'inspire largement Ghannouchi, leader d'Ennahda, considère lui aussi l'esclavage comme étant légitime. Répliquant à un auteur qui nie l'esclavage dans l'Islam, il dit: "Est-ce que l'honorable auteur est en mesure d'indiquer une seule norme coranique qui supprime l'esclavage d'une manière absolue pour l'avenir? La réponse est sans doute non"
1978 juin: destruction d'églises à Touk Delka en Egypte
1978 mai: prise en otage de 50 étudiants chrétiens par des islamistes à l'université d' Assiout pour les contraindre à quitter l'institution
1978 mai: le gouverneur de la province d'Assiout déclare: “les ennemis de l'Egypte sont le christianisme, le sionisme, le communisme”
1978 juillet: assassinat de deux professeurs coptes par des islamistes
1978 décembre: trois tentatives d'attentats à la bombe dans des églises coptes pour la nuit de Noêl
1978 juin: destruction d'églises à Minyia en Egypte
1979 vague de persécution des Bahaïs en Iran par Khomeini
1979 établissement d'une constitution pour un Califat
1979 assassinat de l'ayattolah Mutahhari, théologien chiite, par d'autres fanatiques encore plus chiites
1979 attaque d'islamistes contre la mosquée de la Kaaba; pour intervenir,les gendarmes français doivent se convertir en urgence; environ 300 morts
1979 début de la fuite de 200 000 juifs iraniens après la révolution islamiste
1979 troisième destruction de la maison du Bab
1979 début de la vague de persécution des bahaïs en Iran: environ 200 exécutions pour hérésie
1979 alliance entre le président du Soudan Nimeiri et Al Tourabi, chef des Frères Musulmans, qui devient ministre de la justice, et qui commence à introsuire la charia dans le pays
1979 détournement d'un avion de la MEA par des Libanais chiites de la milice Amal
1979 janvier: massacre de 23 fonctionnaires sur l'île de Mindanao (Philippines) par le Front Islamique de Libération Moro
1979 novembre: le turc Mehmet ali Akça menace de tuer le pape en représaille contre l' “attaque” de la mosquée de la Mecque
1979 février: prise d'otages à l'ambassade US de Téhéran par des étudiants islamistes
1979 l'Arabie Saoudite empèche le plus possible l'arrivée de pélerins iraniens
1979 des amendements de la Constitution de l'Egypte sont promulgués, connus sous le nom de “lois des droits de femmes”; opposition des groupes islamistes et peu d'effets dans la société =>1985
1979 la loi iranienne sur la famille, relativement favorable aux femmes est abrogée et remplacée par la sharia, avec ségrégation totale entre les sexes
1979 selon la constitution iranienne, les chrétiens doivent obéir aux lois islamiques sur les vêtements, la ségrégation sexuel, et l'interdiction de l'alcool
1979 assassinat de l'ayatollah Motahari, jugé trop modéré par les “Détenteurs de la Vérité du Coran”
1979 novembre: destruction de 4 immeubles bahaïs en Iran
1979 l'Egypte est exclue de l'OCI pour avoir signé la paix avec Israël
1979 début de l'attaque de temples hindous en Malaisie par les islamistes
1979 au Pakistan, l'ensemble des lois sont examinées pour vérifier leur conformité à la sharia;le code pénal islamique est instauré, avec peine traditionnelles: mutilations, lapidation de l'adultère, fouet pour l'alcoolique); l'enseignement est islamisé
1979 pendaison d'Ali Bhutto au Pakistan, avec les encouragements des Frères Musulmans et de Mawdoudi
1979 février: création du Parti de la Révolution Islamique en Iran
1979 mai: création de la milice du PRI en Iran: l'Armée des Pasdarans
1979 le conseil des oulémas d'Arabie Saoudite met 5 jours à délibérer sur l'intervention contre les assaillants de la mosquée de la Mecque
1979 croyant que l'attaque de la mosquée de la Mecque était causée par les Américains, les islamistes pakistanais mettent à sac l'ambassade US
1979 mort d'Ab I Ala al Maududi, idéologue islamiste, théoricien de l'islam politique et inspirateur de la constitution pakistanaise.
1979 les femmes doivent d'asseoir à l'arrière des bus iraniens, pour ne pas perturber les hommes
1979 création des tribunaux révolutionnaires islamiques en Iran: ils traitent les affaires politiques, le trafic de drogue, et les “crimes contre Dieu”. Les procès sont secrets, rapides et sans appels.
1979 publication en Français des Principes Politiques Philosphiques Sociaux et Religieux de Khomeyni.
Extraits: “c'est aussi le devoir de tous les musulmans du monde, dans tous les pays musulmans, de mener la révolution politiique islamique à la victoire finale”
“La guerre sainte signifie la conquête des territoires non-musulmans...Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d'un bout à l'autre de la Terre... L'Europe n'est qu'un ensemble de dictatures pleines d'i njustices... Si la civilisation islamique avait dirigé l'Occident, on ne serait plus contraint d'assiter à ces agissements sauvages indignes même des animaux féroces”.
1979 le Conférence Islamique tenue à Jeddah confirme l'application de la peine de mort à l'apostat.
1979 les lois pakistanaises sur les preuves judiciaires reconnaissent officiellement la faible valeur du témoignage des femmes; il faut au moins deux témoignages féminins pour le témoignage d'un homme.
1979 destruction par les Turcs de l'église byzantine de la Vierge de Kanakaria à Lithragkomi; les mosaïques sont arrachées
1979 la ville de Genève viole la loi de 1876 sur la laïcité en autorisant la séparation des musulmans dans un de ses cimetières
1979 incendie du quartier des prostituées de Téhéran et pogrom contre elles; le phénomène se développe pourtant durant la révolution islamique.
1979 novembre: à la fin de la révolte des lieux saints de la Mecque, les émeutiers sont noyés dans les sous-sols du sanctuaires par les pompiers saoudiens protégés par les gendarmes français
1979 novembre: el Oteybi prend le contrôle des lieux saints pendant 2 semaines; les extrémistes wahhabites s'installent avec leurs armes et leurs femmes dans les sous-sols
1979 novembre: le régime saoudien demande aux oulémas l'autorisation de prendre les leiux saints d'assaut
1979 novembre: le régime saoudien utilise des gaz spéciaux pour éliminer les occupants des lieux saints et tente de les noyer.
1979 novembre: le chef des révoltés de la Mecque fait un appel à la radio pour appeler le Mahdi ”l'homme qui fera régner sur la terre la justice et devra nettoyer la corruption”
1979 au Pakistan, une rumeur fait croire que l'armée américaine s'est emparée de la Mecque
1979 une foule de 10 000 islamistes attaquent l'ambassade américaine au Pakistan
1979 le théologien wahhabite pakistanais al Mawdoudi reçoit le prix Fayçal
1979 février: message de Yasser Arafat à Khomeini: “Je prie Allah de guider vos pas sur la route de la foi et du jihad en Iran, qui continuera le combat jusqu'à ce que nous atteingnons les remparts de Jérusalem, où se dresseront les drapeaux de nos deux révolutions”
1979 janvier: début des attaques contre les bahaïs en Iran: des centaines de morts, des milliers de maisons détruites; conversion forcée de familles entières
1979 juillet: en Iran, tous les biens publics des bahaïs sont confisqués, y compris les cimetières, qui sont rapidement rasés.
1979 exécution du chef de la communauté juive d'Iran, Habib Elghanian pour “corruption et sionisme”
1979 le correspondant du Monde en Iran au cours de la révolution islamique écrit: “depuis trois siècles au moins, il n' y a pas eu de violence collective en Iran contre aucune minorité religieuse”
1979 le préambule de la constitution iranienne précise que le rôle des forces armées du pays est le jihad pour la conquête du monde...
1979 interdiction du journal des Assyriens d'Iran “Ashur”
1979 interdiction du journal iranien Aftab e Iran, pour avoir posé des questions métaphysiques et morales inutiles
1979 interdiction du journal Hokht pour propagande zoroastrienne
1979 confiscation totale de tous les biens des bahaïs en Iran
1979 exécutions sommaires des notables bahaïs dans les campagnes iraniennes
1979 Khomeini écrit (Principes): “Onze choses sont impures: l'urine, l'excrément, les os, le sang, le chien, le porc, l'homme et la femme non-musulmans, le vin, la bière, la sueur du chameau... Tout le corps d'un non-musulman est impur, même ses cheveux, ses poils, ses ongles et toutes les sécrétions de son corps”
1979 novembre: les professeurs bahaïs sont tous renvoyés et doivent rembourser leurs traitements
1979 pendaison du responsable bahaï Youssouf Sobhani à Téhéran
1979 le code pénal islamique établit en Iran recense les cas punissables de la peine de mort:
-inceste
-fornication avec l'épouse du père
-fornication avec un non-musulman
-homosexualité
-sodomie
-conduite homosexuelle sans pénétration
-consommation d'alcool etc...
1979 après sa chute, Idi Amin Dada se réfugie en Libye puis en Arabie saoudite avec ses très nombreuses femmes et enfants.
1979 thèse de Mussa à la faculté de droit d'Ain Shams en Egypte, sur l'incapacité des incroyants à accéder à la fonction de juge
1979 une prostituée est brûlée vive dans l'incendie par les milices du quartier chaud de Téhéran
1979 fatwa du sheikh saoudien Ibn Baz qui oblige les femmes à rester au domicile; il cite un hadith: “Méfiez vous du monde, méfiez vous des femmes...”
1979 révoltes shiites dans l'est de l'Arabie Saoudite et répression
1979 publication au Caire de “A l'ombre du Coran” de Sayyid Qutb, consacré au jihad: “Il ne s'agit pas d'un jihad pour la victoire d'une doctrine humaine sur une autre doctrine humaine, mais d'une victoire de la méthode divine sur celle des autres créatures... pour la victoire du pouvoir divin sur le pouvoir humain... pour établir le royaume de Dieu sur toute la terre afin de libérer les hommes”
1979 appel au jihad par le roi Fahd contre les Soviétiques en Afghanistan
1979 début en Algérie de la construction illégale de mosquées islamistes
1979 juin: exécution par les Frères Musulmans syriens de 82 élèves officiers d'Alep, considérés comme hérétiques puisque de confession alaouite
1979 fondation du Groupe Islamique Libyen
1979 publication du “Devoir Négligé” de M. Faraj, le programme du Jihad Islamique égyptien, qui réclame le retour du Califat
1979 octobre: fondation du Mouvement de la Tendance Islamique en Tunisie, issue des Frères Musulmans
1979 mai: début de la persécution des bahaïs par la révolution islamique d'Iran
1979 janvier: Amin Dada décide d'envahir la Tanzanie
1979 le fondateur du régime islamiste pakistanais, le général Zia fait pendre le premier ministre Ali Bhutto
1979 la loi pakistanaise punit de 3 ans de prison quiconque inscrit un verset du Coran sur ses vêtements
1979 la télévision pakistanaise refuse de montrer les Jeux Olympiques parce que l'on y voit des jambes de femmes
1979 octobre: 2000 avocats manifestent à Karachi contre la dictature islamiste du général Zia; ils sont arrêtés et condamnés collectivement à un an de prison
1979 mars: incendie de l'église ancienne de Qasar el Reyhan dans le Vieux Caire
1979 mars: création du Parti de la République Islamique en Iran
1979 février: création des Pasdarans, “Gardiens de la Révolution”, spécialisée dans la répression des opposants
1979 l'islamiste al Turabi devient ministre de la justice au Soudan
1979 destruction de la synagogue de Djerba en Tunisie
1979 Oussama ben Laden quitte l'université Abdul Aziz de Riyadh avec un diplôme d'ingénieur
1979 installation à la tête des tribunaux révolutionnaires islamiques de l'imam Khalkhali
1979 interdiction de l'élevage du porc en Algérie, sous pression religieuse
1979 Un prêtre anglican a été assassiné en Iran
1979 un attentat a été commis contre I'évêque anglican Dehquani Tafti et son épouse (qui fut blessée)
1979 mai: procès massifs anti bahaïs en Iran
1979 janvier: ldi Amin Dada se réfugie en Arabie Saoudite, après avoir été responsable de 280 000 morts dans son pays
1979 islamisation des peines d'une partie du code pénal pakistanais par la mise en place des Hudud: amputations, flagellation etc...
1980 63 attaquants islamistes de la mosquée de la Mecque sont décapités en place publique
1980 martyre de 7 bahaïs à Yazd
1980 débur de l'activité prosélyte de l'association saoudienne Al Rabita au Bangladesh, au sein de la minorité Jummah
1980 massacre de Kaukhali au Bangladesh; l'armée rasssemble les habitants sous le prétexte de discussions concernant la reconstruction d'un temple bouddhiste; elle laisse ensuite les colons musulmans les tuer à l'arme blanche
1980 la constitution égyptienne estime que “les principes de la charia islamique sont LA source principale de la législation”.
1980 les militaires turcs favorisent les écoles religieuses dans le but de contrer le socialisme
1980
juillet: la Mauritanie abolie officiellement l'esclavage; aucune disposition légale n'est prise contre les contrevenants, et aucune mesure d'aide envers les victimes.
1980 exécution du chef shiite Bagher Sadr en Irak
1980 exécution de madame Parsa, ancienne ministre de l'éducation du shah en Iran
1980 mai: le président Sadate accuse les coptes de secessionisme, encourageant les violences s'ensuivent
1980 juillet: attaques contre les coptes à Zamia el Hamra: 14 morts
1980 l'idéologue des étudiants islamistes égyptiens écrit: “quand le nombre d'étudiantes qui portent le voile est élevé, c'est un signe de résistance à la civilisation occidentale et le début de la stricte observance de l'islam”
1980 création à Islamabad au Pakistan de l'Université Islamique Internationale, par le général Zia; elle est domimée par les idées des wahhabites et des frères Musulmans
1980 instauration d'une Cour Fédérale de la Sharia au Pakistan
1980 septembre: meeting islamiste à Konya, appelant à la libéraation de Jérusalem et à l'établissement de la sharia; les participants refusent de chanter l'hymne républicain, et dressent des pancartes en arabe; 6 jours après, l'armée prend le pouvoir....
1980 massacre des villageois chrétiens de Safra
1980 juillet: massacre de 30 alévis par des islamistes à Corum en Turquie
1980 février: création en Iran du Cercle des Mouvmeents de Libération: il finance et organise des mouvements islamiques étrangers. Un tiers du financement aboutit au Hezbollah libanais.
1980 juin: premier cas de lapidation pour deux iraniennes
1980 février: rapport d'Amnesty International sur les Droits de l'Homme en Iran: “ Dans la plupart des écoles, l'apostat reçoit la chance de revenir sur son erreur et de suivre le droit chemin. S'il ne le fait pas... il sera exécuté. ..”
1980 sur ordre de Khomeini, rétablissement de la sharia intégrale en Iran.
1980 islamisation complète de l'enseignement iranien: intégration officielle de l'antijudaïsme et de l'antichristianisme; les écoles des minorités chrétiennes doivent enseigner le christianisme selon les normes islamiques: le christ n'est qu'un prophète parmi d'autres.
1980 l'alphabet latin est prohibé en Iran
1980 ajout de l'article 298A au code pénal pakistanais: “le fait de rabaisser, par des paroles... ou par des imputations ou des insinuations directes ou indirectes des personnes révérées dans l'islam est assimilé à un délit pénal punissable d'une peine maximale de trois ans de prison.”
1980 décembre: la revue islamiste égyptienne Al Itissam défend l'excision des filles et demande l'aide des théologiens d'Al Azhar: “(ils doivent) ouvrir les yeux et être attentifs à toutes les idées qui nous viennent de l'extérieuur afin de les combattre en prouvant leur non-sens et sauver les moeurs islamiques”.
1980 janvier: 63 rescapés de la révolte des lieux saints sont décapités
1980 une fatwa iranienne interdit tout dialogue avec “les gens de gauche”.
1980 décapitation au sabre des survivants de la révolte de la Mecque, sans jugement préalable, par décision royale.
1980 l'islamiste Salih Sariyya tente de prendre d'assaut une école militaire au Caire.
1980 Sadate fait adopter par plébiscite le sharia comme “base fondamentale du droit musulman”.
1980 Sadate permet aux Frères Musulmans de prendre le contrôle des universités pour liquider les marxistes et nassériens.
1980 aout: flagellation collective de centaines de prisonniers à Damman, en Arabie Saoudite. Ils sont accusés d'avoir chanté au cours d'une cérémonie religieuse.
1980 juillet: tentative d'assassinat de Shapur Bakhtiar à Paris; deux morts
1980 juillet: assassinat de l'opposant iranien Ali Tabatabai à Washington
1980 février: émeutes shiites à la Mecque
1980 interdiction en Iran du journal arménien Alik e Djavanan pour “propagande chrétienne”
1980 publication de “Le devoir Négligé” de Salam Faraj, qui encourage à l'assassinat de Sadate
1980 le journal des Frères Musulmans égyptiens Al Dawa reconnait 4 ennemis à l'islam: “les croisés, les juifs, les marxistes et les laïcs”
1980 assassinat du bahaï Manoutcher Hakim, médecin connu internationalement, et créateur des écoles de médecine d'Iran
1980 procès publiques dans les villes iraniennes contre les bahaïs, suivis de leurs exécutions
1980 le clergé shiite iranien prend officiellement la décision de “décapiter l'hérésie des bahaïs
1980 juillet: pendaison du chef de la communauté bahaï de Tabriz
1980 aout: pendaison des deux porte-paroles de la communauté bahaï de Téhéran
1980 aout: disparition des 9 membres de l'assemblée spirituelle des bahaïs d'Iran
1980 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 10-28)
1980 les Frères Musulmans syriens massacrent une troupe de 500 soldats à Hama; ils sont ensuite eux-mêmes éliminés
1980 tentative d'assassinat d'Hafez el Assad par les Frères Musulmans
1980 le juriste libanais Muhammad Khadir écrit: “(les principes des droits de l'homme) qui ne figurent pas dans l'islam ne sont que des slogans vains et futiles ne présentant aucun intérêt pour la dignité de l'homme”
1980 amendement à la Constitution égyptienne: “ Les principes du droit musulman sont la source principale de législation”
1980 l'auteur d'une thèse de droit d'Amman, sur les droits de l'Homme, défend l'exécution des apostats: “Dans cette religion, il n'y a rien de faux qui pousse son adepte à l'abjurer. Celui qui abjure ne le fait que par distraction, badinage et supercherie ou pour tromper autrui... L'islam en punissant l'apostat cherche à combattre la distraction, le badinage et la supercherie”
1980 le professeur de droit Badran, de Beyrouth et Alexandrie, préconise l'exécution du non-musulman qui épouse une musulmane “pour que le mécréant n'en ait même par l'idée dans l'esprit et partant, qu'il n'ose pas faire cet acte qui attente à l'honneur de l'islam et des musulmans”
1980 le gouvernement égyptien refuse la création d'une chaire d'études coptes dans au moins une université égyptienne, malgré la demande de congrès internationaux.
1980 le juriste koweitien Marsafi accuse l'Organisation Internationale d'être soumise aux juifs et de détruire les pays musulmans en favorisant l'athéisme
1980 création en Arabie Saoudite du “Groupe chargé d'ordonner le convenable et d'interdire le blamâble”
1980 interdiction par al Azhar du livre de linguistique de L. Awad, distinguant des mots égyptiens dans l'arabe classique
1980 depuis le début de la révolution iranienne, on estime que le nombre de cinémas brûlés se monte à 180
1980 avril: fermeture de toutes les universités iraniennes pour deux ans
1980 interdiction par la censure islamiste iranienne du classique de la littérature persanne “Le Livre des Rois” de Ferdoussi; des exemplaires sont brûlés publiquement
1980 révoltes shiites dans l'est de l'Arabie Saoudite et répression
1980 création de l'université islamique d'Islamabad, par les wahhabites
1980 création par Oussama ibn Laden de la Beit al Ansar, la Maison des Compagnons
1980 naissance du Jihad Islamique Palestinien
1980 tentative d'assassinat d'Hafez el Assad par les Frères Musulmans
1980? apparition des Hezbollah Ansar en Iran, groupuscules violents, qui se spécialisent dans le jet d'acide aux femmes ne respectant pas les règles vestimentaires
1980 début de l'augmentation du nombre de lycées islamiques en Turquie
1980 début de l'agitation de M. Faraj dans les mosquées égyptiennes
1980 les fonctionnaires bahaïs n'ont plus droit à leur retraite, après la fatwa de trois chefs religieux iraniens
1980 juin: tentative d'assassinat d'Hafez el Assad par les Frères Musulmans syriens, qui le considèrent comme un hérétique alaouite
1980 juin: 800 Frères Musulmans syriens sont exécutés dans la prison de Palmyre
1980 les salons de beauté saoudiens sont fermés
1980 les femmes saoudiennes ne doivent plus monter sur un vélo
1980 les femmes saoudiennes diplomées n'ont pas le droit d'aller à l'étranger, d'où elles ramènent des idées dangereuses
1980 mars: attaques et tentatives d'incendie d'églises coptes à Alexandrie
1980 les militants de la Société pour l'Eradication des Innovations Maléfiques et le Rétablissement de l'Orthodoxie au Nigéria attaquent les confréries traditionnelles
1980 fermeture de la Société Biblique d'Iran
1980 juin: début des exécutions massives de bahaïs en Iran
1980 juillet: le Parlement Européen dénonce “une campagne systématique de terreur” contre les bahaïs en Iran
1980 meurtres des Grecs E. Stylianides et N. Ladas dans l'île d'Imvroz; pas d'arrestation
1980 juin: pendaison en Iran du chef bahaï Yusuf Subhani
1980 instauration de la sharia en Mauritanie par le colonel Ould Haidalla
1980 prise d'otages à l'ambassade iranienne de Londres par des islamistes, qui sont tués par les SAS
1980 juin: profession de foi des Fedayan el Eslam: “L'Islam est supérieur à tout et rien ne lui est supérieur... Notre but est l'application totale des préceptes annonciateurs de bonheur de la sainte religion de l'Islam pour constituer le gouvernement universel de l'Islam”
1980 le programme du Front islamique de Syrie réclame l'instauration d'un Etat islamique
1980 les Frères Musulmans palestiniens attaquent le Croissant Rouge à Gaza
1980 émeutes islamistes de Kano au Nigéria, conduites par un mahdi local
1980 juillet: un dissident iranien tué dans la banlieue de Washington
1980 Sadate fait adopter un nouveau deuxième article selon lequel : "La charia est la source principale de la législation"
1980 l'article 2 de la constitution égyptienne dit: "L'Islam est la religion d'État. Les principes de la loi islamique sont une source principale de législation". Suite à un amendement en 1980, la dernière partie de cet article se lit maintenant comme suit: "Les principes de la loi islamique sont la source principale de législation".
1980 le Modèle constitutionnel de Wasfi ne mentionne pas la liberté religieuse mais dit: "L'exercice des droits et des libertés a lieu dans les limites de la loi islamique" (art. 11). Il ajoute: "L'État garantit aux individus toutes les libertés autorisées par la loi islamique. Il est interdit d'y porter atteinte, de les limiter ou de les organiser d'une manière contraire aux exigences de la loi islamique" (art. 16). Il prévoit l'application du droit pénal musulman en matière d'apostasie (art. 52).
1980 juin: sous la pression des religieux, les bahaïs ne peuvent plus percevoir de retraites
1980c destruction totale de tous les restes archéologiques subsistant à Médine
1981 émeutes anti-coptes par des islamistes à Nag Hammadi, en Egypte
1981 assassinat de Sadate pour impiété
1981 la féministe Nawal al Saadaoui est emprisonnée en Egypte sur les ordres de Sadate
1981 affrontement entre la police et les Frères Musulmans en Egypte: 200 morts
1981 attaque à la grenade à Zamboanga (Philippines) par le Front de Libération Islamique Moro
1981 tentative d'attentat contre le pape à son arrivée au Pakistan par l'organisation Al Zulfikar
1981 attentat des Frères Musulmans dans un bus à Alep en Syrie: trois morts
1981 attaque des rebelles du Mouvement Indépendant Musulman à Mindanao (Philippines); après trois jours d'occupation, 40 morts environ
1981 détournement d'avion au Pakistan par l'organisation Zulfikar
1981 le premier ministre iranien Bani Sadr fuit la république islamique et se réfugie en France
1981 septembre: en Iran, les exécutions sont déléguées par la Cour Suprême de Justice aux cours révolutionnaires de justice
1981 Amnesty International compte 2946 exécutions pendant l'année en Iran
1981 rédaction du pamphlet “Le devoir Négligé” en Egypte où l'auteur M. Faraj, justifie le meurtre de Sadate; il est exécuté ensuite avec les conjurés; pour lui, le jihad est la base de l'islam
1981 à partir de la modification de la constitution en Egypte, l'apostatpeut être considéré comme civilement mort
1981 première publication des Versets Sataniques de Salman Rushdie
1981 pendaisons collectives et publiques de bahaïs en Iran
1981 septembre: fatwa contre Sadate par le cheik Abd el Rahman
1981 proclamation à l'UNESCO de la Déclaration Islamique Universelle des Droits de l'Homme, par S. Azzam, secrétaire général du Conseil Islamique: droità la vie, la liberté individuelle, l'égalité sans discrimination, la justice, la liberté religieuse, la liberté d'expression. En principe, elle ne doit pas être transgressée par un gouvernement musulman. (voir en aout 1990 l'évolution du dogme)
1981 premiers incidents à la Mecque entre pélerins chiites iraniens et autorités saoudiennes
1981 octobre: deux jours après l'assassinat de Sadate, les islamistes du Jihad déclenchent une insurrection à Assiout
1981 novembre: sous la pression des Etats musulmans, la Déclaration des Droits de l'Homme a été modifiée dqns son article 18: la liberté de religion et le droit d'en changer ont été supprimés; seul est conservé le droit d'avoir une religion
1981 création au Pakistan d'une association féministe contre le viol War Against Rape
1981 créatrion d'une association féministe au Pakistan Women Action Forum
1981 au Pakistan, un couple est condamné à la lapidation pour fornication
1981 convention entre la France et le Maroc prévoyant l'application en France du droit marocain inspiré de la sharia pour les mariages, divorces et répudiations
1981 interdiction en Egypte du livre de Fikri Al Aqad “Histoire de la Langue Arabe”: l'auteur écrivait que certains mots du Coran étaient d'origine égyptienne.
1981 assassinat à Paris de Chapour Bakhtiar, fondateur du parti laïc Mouvement de la Résistance Nationale d'Iran
1981 septembre: Déclaration Islamique Universelle rédigée à Paris pour le Conseil islamique pour l'Europe; elle reconnait un droit pour les minorités non-musulmanes; mais elle ne reconnait aucun droit aux musulmans considérés comme hérétiques ou aux bahaïs. Elle n'a pas eu de conséquences importantes dans les pays musulmans.
1981 janvier: une fatwa d'Al Azhar au Caire refuse l'abandon de l'excision des filles; pour lui, il n'est pas possible d'abandonner les enseignements de Mahomet pour d'autres enseignements, même médicaux
1981 en Egypte, le patriarche copte Chenouda III proteste contre les massacres de juin et l'inaction du pouvoir; il est mis en résidence surveillée par Sadate
1981 juin: massacre de coptes à Zawiya al Hamra, banlieue du Caire
1981 émeute à l'intérieur des lieux saints de la Mecque entre la police et les Iraniens; un pélerin est tué
1981 émeutes à Médine entre Iraniens et Saoudiens
1981 Khomeini maudit la dynastie saoudienne en public
1981 octobre: une centaine de policiers égyptiens sont tués par les islamistes à Assiout
1981 les islamistes égyptiens attaquent le quartier copte de Al Zaouiya al Hamra
1981 assassinat de l'opposant iranien Shahriar Shafigh à Paris
1981 l'Iran baptise du nom de l'assassin de Sadate une rue de Téhéran
1981 coup-d'Etat shiite à Bahrein; échec et répression
1981 décembre: en Egypte, le romancier Alaa Hamid est condamné à 8 ans de prison pour blasphème dans son dernier roman “Le vide dans l'esprit de l'Homme”, ainsi que l'éditeur et l'imprimeur. L'institut de recherche islamique d'al Azhar a jugé l'oeuvre “insultant pour la religion”. Il présente des prophètes dans des postures compromettantes.
1981 interdiction en Iran du livre “Peykar e Farhad” de Abbas Maroufi pour scènes romantiques et questions concernant la religion
1981 le mufti Omar Abdel Rahman affirme à Istambouli, future assassin de Sadate “qu'il est légal de verser le sang d'un dirigeant qui n'obéit pas aux lois de Dieu”
1981 exécution de 30 notables bahaïs en Iran
1981 avril: protestation de la CEE contre les persécutions des bahaïs
1981 le procureur iranien Moussavi-Tabrizi déclare: “le Coran ne reconnait le statut de communauté religieuse qu'aux peuples du Livre. Les autres sont des païens et doivent être éliminés”
1981 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 8-24)
1981 au cours de la rédaction de la “Déclaration sur l'élimination de toutes les formes d'intolérance et de discrimination fondées sur la religion et les convictions”, le représentant iranien déclare “les musulmans ne sont pas autorisés à choisir une autre religion”. Il ajoute que s'ils le font, ils risquent la peine de mort.
1981 fatwa d'Al Azhar du Caire (docteur Ghawabi) qui défend l'excision:
-elle empêche de tomber dans l'interdit
-elle maintient la propreté
-elle prévient les maladies, dont le cancer
-elle procure le calme
-elle empêche la masturbation et le saphisme
-elle rend le visage rayonnant pour la femme (et non un visage jaune)
-elle renforce le couple
-elle empêche la drogue
1981 la représentante du Maroc à la commission des droits de l'Homme de l'ONU “espère que ... les partisans de l'abolition de la peine de mort feront preuve de patience et de mesure, en s'abstenant notamment d'émettre des jugements de valeur sur la peine de mort...”
1981 deuxième déclaration de l'OCI, qui condamne l'apostasie: “le musulman qui a été guidé à l'islam n'a pas le droit de se convertir à une autre religion”.
1981 au cours de la rédaction de la “Déclaration sur l'élimination de toutes les formes d'intolérance et de discrimination fondées sur la religion et les convictions”, le représentant irakien, parlant au nom de l'OCI, dit que cette organisation exprime “ses réserves à l'égard de toute disposition ou terme qui contreviendrait à la sharia”.
1981 au cours de la rédaction de la “Déclaration sur l'élimination de toutes les formes d'intolérance et de discrimination fondées sur la religion et les convictions”, la représentante égyptienne déclare: “les dispositions de cette déclaration ne doivent en aucun cas être interprêtées comme prétexte pour s'insérer dans les affaires intérieures des Etats, y compris dans les questions religieuses”
1981 41% des filles sont scolarisées en Arabie Saoudite
1981 133 écrivains et journalistes iraniens tentent de protester contre les destructions de livres et de bibliothèques, les exécutions sommaires et la fin de la liberté de la presse
1981 pillage par les islamistes du quartier copte de Nag Hammadi
1981 emprisonnement du patriarche copte Shenouda III
1981 appel au jihad contre Israël au sommet de Taïf
1981 installation à genève du Dar al Mal al Islami, organisation qui coordonne toutes les OGN islamistes dans le monde, à direction wahhabite
1981 fondation de la Nation of Islam par Louis Farrakhan; son idéologie privilégie l'idée d'une ségragation volontaire, d'une confrontation culturelle avec les blancs, d'une unification des gangs en une “Armée d'Allah”; il est souvent accusé de racisme et d'antisémitisme
1981 la Gamaa Islamiya en Egypte commence à pratiquer le terrorisme
1981 depuis deux ans, les Frères Musulmans ont commis 300 assassinats en Syrie
1981 fondation de l'Association Culturelle des Musulmans d'Ile de France, noyau de la future Fédération Nationale des Musulmans de France, nettement islamiste
1981 lors de la discussion de la Déclaration sur l'élimination de toutes les formes d'intolérance et de discrimination fondées sur la religion ou la conviction (1981). Le représentant de l'Iran dit que les musulmans ne sont pas autorisés à choisir une autre religion et, au cas où ils le feraient, ils sont passibles de la peine de mort . Le représentant de l'Irak, parlant au nom de l'Organisation de la Conférence Islamique, dit que les pays membres de cette Organisation "expriment...des réserves à l'égard de toute disposition ou terme qui contreviendrait au droit islamique (shari'ah) ou à toute législation ou loi fondée sur ce droit" . Le représentant de la Syrie s'est associé à cette réserve . La représentante de l'Egypte dit:
Les dispositions de cette Déclaration ne doivent en aucun cas être interprétées ou utilisées comme prétexte pour s'insérer dans les affaires intérieures des Etats, y compris dans les questions religieuses. Il doit être clairement établi dans l'esprit de tous que cette Déclaration, dont l'objectif est de consacrer la tolérance religieuse, ne doit pas être interprétée ni exploitée à des fins politiques qui en outrepassent le cadre et les principes .
1981 mars: M. Faraj proclame son intention de renverser le régime égyptien , selon les plans du chef militaire du Jihad, Obud el Zumur
1981 massacre par le Jihad Islamique de 120 soldats priant dans une mosquée d'Assiout
1981 massacre par le Jihad Islamique de 80 soldats dans leur caserne d'Assiout
1981 l'ayatollah Sadduqi décrète par une fatwa que “les bahaïs sont parmi ceux dont il est licite de répandre le sang”
1981 juin: massacre d'une centaine de coptes au Caire, après une tentative de construction d'église; Sadate accuse les communistes
1981 juin: le régime égyptien décide d'interdire la comptabilisation des victimes coptes
1981 septembre: massacre de 400 chrétiens dans le village de Lacluta au Timor Oriental
1981 mars: attaque de la communauté copte de el Zawoia el Hamra: assassinat du prêtre, 23 familles sont brûlées vives dans un incendie; destructions de dizaines de boutiques et pharmacies coptes
1981 novembre: L'examen de l'Ordonnance 81-234 du 9 novembre 1981 permet la pérennisation de l'esclavage ; ses articles 2 (la Charia comme référant pour la compensation) et 3 (recours à la compétence des Ulémas pour l'indemnisation) favorisent et cautionnent la perpétuation de la pratique esclavagiste en Mauritanie
1981 création d'un mouvement mondial des Fedayan el Eslam
1981 l'historien M. Ferro écrit à propos d'un manuel scolaire africain francophone: « la main a tremblé, une fois de plus, dès qu'il s'agit d'évoquer les crimes commis par les Arabes ... alors que l'inventaire des crimes commis par les Européens occupe, pour sa part, et à juste titre, des pages entières ... »
1981 Déclaration islamique universelle des droits de l'homme de 1981, publiée par le Conseil islamique de l'Europe (Londres), en arabe, en anglais et en français. Les auteurs de cette déclaration, des islamistes, ne nous disent pas pourquoi les versions française et anglaise sont sommaires et divergent du texte arabe
1981 La 2ème Déclaration des droits de l'homme de l'Organisation de la Conférence Islamique statue: "Toute personne a le droit de participer à titre individuel et collectif à la vie religieuse, sociale, culturelle et politique de sa communauté et de créer des institutions et organismes destinés à prescrire ce qui est bien et à empêcher ce qui est mal" (art. 14)
1981 la 2ème Déclaration des droits de l'homme de l'Organisation de la Conférence Islamique dit que "l'homme doit avoir le dernier mot et être le chef de la famille" (art. 4).
1981 juin: l'ayatollah Sadduqi déclare que les bahaïs sont “ceux dont le sang peut être versé”
1981 juin: pogrom anti copte au Caire; 100 morts?
1981 juin: L'acte constitutif du M.T.I. tunisien souligne que le but de ce mouvement est "de participer à la renaissance de l'entité politique et culturelle de l'Islam sur le plan local, maghrébin, arabe et international". Ce mouvement entend parvenir à son objectif "en se basant sur la conception globale de l'Islam et en agissant sur le plan politique loin de la laïcité et de l'opportunisme". Il ajoute: "Nous croyons que Dieu est la base, et que l'Islam est la base. De ce fait, la question de la laïcité n'a pas de place dans notre fondement religieux".
1981c l'historien iranien Ali Dashti est emprisonné et torturé à mort pour avoir écrit une biographie critique de Mahomet
1982 projet égyptien de retour au droit musulman, avec loi du talion, lapidation, pendaison pour apostasie
1982 la Ligue Arabe reprend le projet égyptien de retour général au droit pénal musulman (talion, lapidation, pendaison pour apostasie...)
1982 abolition de l'esclavage en Mauritanie; mais le phénomène persiste
1982 projet de codification de la charia en Egypte par le Parlement, sans suite
1982 formation du Front Islamique du Salut en Algérie
1982 révolte des Frères Musulmans à Hama: environ 20 000 morts
1982 avril: purge prenant prétexte d'un faux complot contre Khomeini: son ancien ministre Qotbzadeh et 70 officiers sont exécutés
1982 le beau-fils de Qotbzadeh est exclu du Séminaire des Enseignants de Qom, son centre de recherches islamiques est fermé puis il est gardé à résidence
1982 juin: capture du chef tribal des Qashqai en Iran
1982 octobre: le chef des tribus qashqai d'Iran est pendu en public
1982 en Iran, le régime crée des “Unités Mobiles de la Vengeance de Dieu” qui patrouillent dans les rues pour imposer un comportement et une apparence islamiques
1982 décembre: Khomeyni tente de limiter la puissance et la violence des organisations de répression; 300 000 plaintes sont alors déposées
1982 l'enseignement religieux redevient obligatoire en Turquie pour les écoles primaires et secondaires
1982 mise en place de la loi sur le blasphème au Pakistan
1982 création du parti Hizballah chiite pro-iranien au Liban
1982 l'Etat français abandonne l'autorité sur le culte musulman à la grande mosquée de Paris, contrôlée par l'Algérie
1982 fondation en Algérie du Mouvement Islamique Armé dirigé par Mustapha Bouyali, qui réclame la sharia et l'Etat islamique par le jihad
1982 novembre: combats à l'unversité d'Alger entre étudiants communistes francophones et islamistes; un mort parmi les communistes.
1982 première manifestation publique des islamistes en Algérie: Abbassi Madani réclame l'application d'un programme en 14 points dont la sharia, l'épuration de tous les éléments non-islamiques, la supression totale de la mixité
1982 les généraux turcs au pouvoir rendent obligatoire les cours d'enseignement religieux
1982 cinq proches d'Izetbegovic participent au congrès des imams du Vendredi à Téhéran (ils sont arrêtés à leur retour)
1982 janvier: “rassemblement international des imams et sermonaires” en Iran à l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Mahomet
1982 le mufti wahhabite d'Arabie saoudite interdit la célébration de l'anniversaire de Mahomet, considéré comme une manifestation d'idolatrie
1982 l'UNESCO classe 4 sites dans l'héritage mondial de l'Humanité: Bamyan, Herat, Jam et AI Khanum: tous ont été depuis pillés ou détruits entièrement dans leurs parties non-islamiques.
1982 projet de code pénal islamique en Egypte, préparé notamment par le grand mufti et des oulémas d'Al Azhar: la loi du talion, les peines de mort par lapidation ou la flagellation sont proposées.
1982 ajout de l'article 298B au code pénal pakistanais: “le fait de salir le Coran est considéré comme un délit pénal.”
1982 le roi d'Arabie Saoudite promulgue un édit de censure de la presse et de la littérature, qui reste en usage en 2003
1982 janvier: le droit de vote des femmes au Koweit est refusé
1982 les pélerins iraniens arrivent à la Mecque en formation para-militaire; ils sont rejoints dans leur manifestation par d'autres pélerins qui veulent protester contre la famille royale. La police religieuse intervient alors.
1982 la direction des “Recherches scientifiques, des fatwas et du prosélytismeé publie les fatwas d'Ibn Baz sur l'astronomie, qui condamne à mort toute personne affirmant que le soleil est immobile: “...il y a unanimité pour considérer que celui qui fait démentir Dieu, son prophète ou son livre saint est un impie. Il mérite d'être tué et privé de ses biens, sauf s'il se repent”.
1982 assassinat de l'opposant iranien S. Missaghi à Manille
1982 assassinat de l'opposant iranien S. Mirani en Inde
1982 assassinat de l'opposant iranien A. Zol-Anvar à Karachi
1982 assassinat de l'opposant iranien A. Rahdar en Inde
1982 assassinat de l'opposant iranien A. Ahmad à Istanbul
1982 publication d'un livre blanc par l'Assemblée Spirituelle des Bahaïs de France sur les atrocités subies par la communauté en Iran
1982 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 1982-27), pour “la jouissance pleine de leurs droits individuels et leurs libertés fondamentales”
1982 pendaison au Soudan d'un théologien anonyme ayant soutenu que dans le Coran,ce sont les versets antérieurs qui abrogent les versets postérieurs
1982 projet d'imposition de la sharia en Egypte
1982 le théologien égyptien Khalifa rejette l'ensemble des hadiths dans son livre Quran, Hadith and Islam; l'ouvrage est écrit en anglais, publié à Tucson et son auteur est réfugié aux USA
1982 le code pénal égyptien prévoit des peines de fouet pour prise de boissons alcoolisées
1982 projet de code pénal élaboré par l'université Al Azhar du Caire, qui demande 40 mois de débats;tous les chatiments issus de la sharia s'y retrouvent dans le détail: talion, lapidation, mort pour l'apostat, fouet et amputation; le président de la commission déclare à la fin: “cette journée est un jour de fête pour nous parce qu'elle réalise le plus grand souhait de chaque membre de notre nation”
1982 projet de code pénal égyptien concernant l'apostasie, qui condamne à mort l'apostat et celui qui l'a converti: “l'islam punit celui qui se joue des religions, pour protéger la liberté de pensée... “
1982 la commission égyptienne de fatwas interdit l'entrée des femmes dans l'armée
1982 la loi fixe le prix d'une femme tuée à la moitié du prix d'un homme au Pakistan
1982 le film de Y. Shahine “Le Caire” est considéré comme obscène par la presse religieuse
1982 juin: établissement des règles de censure du cinéma iranien
1982 création du Hezbollah pro-iranien au Liban
1982 au moins 32 bahaïs ont été pendus en Iran
1982 appel au jihad contre Israël au moment de l'invasion du Liban
1982 la Ligue Islamique Mondiale, inspirée par les wahhabites, soutient le régime des Chypriotes turcs
1982 création à Fès au Maroc de l'Organisation Islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture, dont le but affiché est le prosélytisme et la rupture avec l'Occident dans tous les domaines culturels
1982 création du Mouvement Islamiste Algérien
1982 création du Conseil Suprême de la Révolution islamique en Irak par l'hodjatoleslam al Hakim
1982 installation à Cologne de l'ancien mufti d'Adana, C. Hacaoglu, surnommé Kaplan, chef de l'Etat du Califat
1982 le Hezbollah iranien invite à Téhéran les indépendantistes calédoniens du Front Uni de Libération Kanak
1982 création du Parti de la Libération Islamique en Tunisie, qui prépare une prise du pouvoir par la force, avant son démantelement
1982 création du mouvement des Islamistes Progressistes de Tunisie
1982 juillet: La Commission législative chargée de rédiger des projets de lois en conformité avec les normes islamiques a remis au parlement égyptien un projet de code pénal composé de 630 articles suivis d'un mémorandum imposant de 235 pages. Cette commission était composée d'éminents professeurs, juges et personnalités dont l'actuel Sheikh de l'Azhar Gad-al-Haq 'Ali Gad-al-Haq qui occupait alors la fonction de Mufti de la République. Cette commission hautement représentative n'a pas hésité à intégrer dans son projet des dispositions relatives à l'apostasie.
En effet, à part les dispositions générales, le projet consacre à l'apostasie les articles 178-188. Le mémorandum du projet fonde ce délit sur le verset coranique 2:217:
Ceux qui, parmi vous, s'écartent de leur religion et qui meurent incrédules :
voilà ceux dont les actions seront vaines en ce monde et dans la vie future ; voilà ceux qui seront les hôtes du feu; ils y demeureront immortels.
Il cite le récit de Mahomet: "Celui qui change sa religion tuez-le". Sa justification de la sanction de l'apostasie peut être résumée comme suit :
L'Etat musulman est basé sur la religion musulmane. La sanction de l'apostasie vise à contrer ceux qui s'opposent à l'ordre public de l'Etat. Ceci n'est pas contraire au verset coranique qui dit: "nulle contrainte en matière de religion". La contrainte dont il est question dans ce verset est celle qui s'exerce pour convertir quelqu'un à l'Islam. Celui qui quitte l'Islam ne le fait que s'il suit ses propres désirs, recherche des intérêts matériels ou vise à répandre l'erreur. L'Islam punit celui qui joue des religions, afin de protéger la liberté de pensée. La liberté, dans n'importe quel domaine, n'est pas du badinage, mais un choix réfléchi qui ne vise ni à tromper ni à ridiculiser. Cette sanction doit mener ceux qui adoptent l'Islam à bien réfléchir avant de le faire. L'Etat a le droit de se protéger; certains Etats, afin de protéger des idées pourtant humaines, punissent de mort celui qui les abjure .
Le mémoire passe sous silence la liberté de celui qui est né de parents musulmans et donc n'a pas eu le choix initial. De même, le mémoire semble refuser de reconnaître le droit à l'erreur en matière de religion, ne voyant dans le changement de religion que du badinage et des intérêts.
D'après ce projet, l'apostasie consiste dans le fait de nier verbalement ou par un acte clair ce qui est reconnu comme élément nécessaire de la religion. Le mémorandum précise le sens de l'élément nécessaire. Il s'agit de ce que le commun du peuple reconnaît comme tel, à savoir la croyance en l'unicité d'Allah; dans les anges en tant qu'ambassadeurs de la révélation entre Allah et ses messagers; dans les Livres sacrés en tant que messages d'Allah à ses créatures; dans tous les messagers d'Allah mentionnés dans le Coran; dans le contenu de ces messages relatif à la résurrection, à la rétribution, aux principes législatifs et institutionnels qu'Allah a voulu pour ses fidèles .
La peine est la mise à mort si le coupable est âgé de 18 ans révolus (art. 178). La preuve de l'apostasie est faite, devant une autorité judiciaire, soit par l'aveu écrit ou oral du coupable, soit par le témoignage de deux hommes ou, en cas de nécessité d'un homme et de deux femmes, ou de quatre femmes, majeurs, raisonnables, équitables (donc musulmans), voyants, capables de s'exprimer oralement ou par écrit (art. 179). Le procureur décide, après enquête, d'emprisonner l'apostat et remet l'affaire au tribunal pénal (art. 180). Si l'apostat se repent ou revient sur son aveu, la peine n'est pas exécutée; il est condamné à dix ans de prison au plus s'il récidive et se repent (art. 181-182).
L'article 184 introduit une distinction partiellement inconnue en droit musulman classique :
La peine de mort n'est pas appliquée dans les cas suivants :
a. l'apostat a abjuré l'Islam en étant mineur ;
b. il est devenu musulman en étant mineur et a abjuré l'Islam après sa majorité ;
c. il a abjuré l'Islam en étant mineur et l'est resté après sa majorité et que son appartenance à l'Islam fait suite à la conversion à l'Islam de ses parents ;
d. il a été contraint de devenir musulman et a apostasié par la suite.
Cet article semble viser à répondre aux objections de ceux qui accusent l'Islam de ne pas respecter la liberté religieuse. Sont donc punis de mort : le musulman majeur né d'une famille musulmane et le majeur devenu de plein gré musulman qui l'un et l'autre abjurent l'Islam. Il faut cependant signaler que dans les cas susmentionnés plus haut, l'article 182 donne au juge la possibilité d'appliquer une peine discrétionnaire qui varie entre la bastonnade et l'emprisonnement selon l'âge de l'apostat (disposition peu claire).
La personne qui incite autrui à apostasier, même sans résultat, est punie de la peine prévue pour l'apostasie (art. 185; disposition peu claire). Le mémorandum explique qu'il s'agit ici d'une peine discrétionnaire qui peut être modifiée ou graciée, contrairement à la peine prévue pour l'apostasie .
L'apostat n'a pas le droit de disposer de ses biens ou de les gérer. La validité de ses actes faits après l'apostasie dépend de la suite du procès.
Un tuteur est nommé pour gérer ses biens pour la période précédant la sentence (art. 188). Le projet ne dit rien de ce qu'il faut faire avec ses biens s'il est exécuté.
Le projet en question a été rejeté par le parlement égyptien au mois de mai 1985 .
1982 juillet: fondation du Mouvement Islamiste Algérien, qui comprend les groupuscules violents “Groupement de Lutte pour la Prohibition de l'Ilicite “ et la “Commanderie du Bien et de la Chasse au Mal”
1982 février: les Frères Musulmans syriens déclarent le jihad contre Hafez el Assad, à partir des minarets d'Hama
1982 juillet: enlèvement du professeur américain D. Lodge par le Jihad Islamique libanais
1982 rédaction en Algérie d'une plate-forme du futur FIS, qui demande l'application de la sharia
1982 fondation du mouvement islamiste clandestin Reforme et Renouveau au Maroc, qui a pour but de lutter contre la “décadence occidentale”
1982 création de la Branche Islamique par le sheikh Yassine, organisation militaire
1982 l' imam extrémiste ABDEL KADER MAMOUR s'installe en Italie,d'où il poursuit ses insultes, menaces et ses provocations
1982 la loi 295-B du code pénal pakistanais condamne à la prison à vie toute personne coupable d'avoir souillé le Coran
1982 novembre: la mission permanente iranienne à l'ONU distribue à New York un document nommé “Les Droits de l'Homme dans la République Islamique d'Iran”, qui énumère toutes les accusations des islamistes contre la minorité bahaï
1982 janvier: série d'exécutions de notables bahaÏs en Iran
1982 octobre: expulsion de 140 pélerins iraniens de la Mecque
1982 en Inde, le Conseil National de la Recherche Pédagogique écrit: “le fait de caractériser la période médiévale comme une période de conflit entre hindous et musulmans est interdit”
1982 Kamel Amzal, un étudiant démocrate et militant de la cause berbère est empalé au sabre par un groupe d'intégristes à la cité universitaire de Ben Aknoun (Alger).
1982 assassinat de Bechir Gemayel au Liban; le jour même il déclare: “Nous ne voulons pas vivre dans la dhimmitude”
1982 aout: création du Mouvement d'Unification Islamique au Liban
1982 en Algérie, émergence du Mouvement Islamiste Armé ("Al Haraka Islamiya El Mousseleha") de Moustapha Bouyali.
1983 lois discriminatoires au Soudan contre les chrétiens et animistes
1983 exécution de 10 jeunes institutrices bahaïes par la république islamique d'Iran, pour refus de conversion
1983 application du droit pénal musulman au Soudan => 1985
1983 début de la guerre menée par le Soudain islamiste contre les minorités chrétiennes et animistes du sud: deux millions de morts => 2000
1983 promulgation de la charia sur tout le territoire soudanais
1983 attaque d'un poste de gendarmerie par un groupe du Mouvement Islamique Algérien: deux morts
1983 une cellule du Mouvement Islamique Algérien est détruite, alors qu'elle projetait l'assassinat du premier ministre, l'attaque de bars et d'associations féministes
1983 attaque du hezbollah libanais contre les Marines US à l'aéroport de Beyrouth; pas de victimes
1983 attaque à la roquette contre les parachutistes français; revendication par le Jihad Islamique
1983 avril: attentat à la bombe du Hezbollah à Beyrouth contre l'ambassade US: 63 morts
1983 octobre: attentat à la bombe contre les Américains à Beyrouth, avec 1,2 tonnes de TNT: 241 morts; revendication par le Hezbollah
1983 octobre: explosion contre les forces françaises au Liban: 58 morts; revendication par le Hezbollah
1983 décembre: un camion suicide s'écrase contre l'ambassade US du Koweit: 7 morts
1983 attaque d'un poste de la FINUL par le Hezbollah: 10 morts
1983 élimination de l'organisation marxiste iranienne Fadayan Paykar par la justice islamique
1983 interdiction en Iran du parti communiste Tudeh et élimination de 1000 membres environ; très nombreuses exécutions
1983 arrestation de l'apostat iranien Mehdi Dibaj et emprisonnement pendant 10 ans sans jugement, avec torture et exécutions simulées
1983 fondation à Kuala Lumpur de l'Université Islamique Internationale, présidée par un Saoudien et de tendance wahhabite; le but est l'islamisation des sciences, qui ont toutes pour but de confirmer la Révélation; peu de prix Nobel en sont sortis...
1983 islamisation du système bancaire par le gouvernement malaisien, par la Bank Islam
1983 avril: la “tenue islamique complète” est obligatoire pour les femmes iraniennes
1983 décembre: expulsion de France des “Etudiants dans la Ligne de l'Imam” iraniens, qui avaient tenté de convertir les ouvriers maghrébins au jihad social
1983 application de la sharia au Soudan; premières mains coupées, premières lapidations d'adultères; interdiction de l'alcool
1983 Conférence Populaire Islamique à Bagdad animée par les Saoudiens pour contrer les shiites iraniens
1983 fatwa de condamnation à mort contre l'écrivain algérien athée Rachid Boudjedra
1983 manifestation des femmes contre la loi martiale au Pakistan
1983 expulsion des derniers chrétiens libanais de la plaine de la Beeka
1983 colloque de Hambourg organisé par l'Union Européenne sur les rapports entre l'Europe et le monde arabe: discours admiratifs sur la civilisation musulmane, et prise de décision de publications destinées au public cultivé européen afin de donner une image séduisante et tolérante de cette civilisation. Des intervenants musulmans développent l'idée de la supériorité de cette civilisation, et de l'origine islamique du judaïsme et du christianisme.
1983 interdiction officielle de la religion bahaï en Iran; campagne de destruction de cimetières, transformés en parcs
1983 septembre: discours de Yasser Arafat: “Jésus était le premier fedayin palestinien qui ait porté son épée le long de la route, où, aujoud'hui, les Palestiniens portent leur croix”
1983 publication du Livre Rouge de conseils aux pélerins à la Mecque par le sheikh aveugle Ben Baz:
“tout homme musulman devra éviter de faire sa prière à côté d'une femme ou derrière elle...”
Il interdit les prières aux morts, aux tombeaux, aux saints, la sorcellerie, les philtres, les talismans, la voyance,l'alliance avec les polythéistes.
1983 l'alcool est interdit au Soudan
1983 septembre: début des persécutions des Frères Républicains au Soudan
1983 arrestation du réformateur soudanais M. Taha
1983 assassinat de l'opposant iranien E. Rahimi à Manille
1983 le cimetière bahaï de Téhéran est confisqué et les monuments sont mis aux enchères
1983 juin: pendaison de 10 femmes bahaïes, dont 2 adolescentes, pour avoir enseigné leur religion
1983 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 1983-34) et les persécutions religieuses en général
1983 le Modèle de Constitution du Conseil Islamique, rédigé à Londres,traite de la peine de mort: “Tout ce que fait l'être humain..(est) sacré et inviolable. son immunité ne saurait être levée que pour un motif que la loi divine a décrété et selon la procédure que celle ci définit également”
1983 constitution du Conseil Islamique d'Europe: “chaque personne a le droit de penser et de croire... dans les limites générales que la Loi islamique a stipulé en la matière”
1983 fatwa en Egypte de la commission des fatwas interdisant aux femmes de travailler sans l'accord de leur mari, ni même de sortir du domicile; la commission finit par rappeler le droit du mari de battre sa femme.
1983 publication de la thèse de droit de al Tawwab en Egypte, qui légitime la révolte armée contre tout régime politique qui ne suit pas les règles de l'islam; l'ouvrage connait un grand succès et sert de base à tous les autres textes sur le sujet et aux enseignements d'al Azhar
1983 le théologien saoudien Gawan publie un livre sur la Guerre Sainte: “Les ennemis de l'islam ont présenté sous un mauvais jour le jihad des musulmans et leurs luttes, qui ne furent jamais pour un objectif ou un gain temporel, mais pour élever la parole de Dieu... Si Dieu accorde le combat contre les mécréants et en charge les musulmans, c'est par miséricorde envers les mécréants; leur but est de les libérer du péché de la mécréance. S'il ordonne de tuer les prisonniers ou de les asservir, c'est par justice à leur encontre... Ils seront donc des esclaves aux musulmans pour se libérer de la mécréance.”
1983 introduction de la sharia au Soudan
1983 au moins 29 bahaïs ont été pendus en Iran
1983 développement des confréries musulmanes en Turquie avec le soutien du premier ministre Turgut Özal, qui est lui même un chef de confrérie; elles se constituent des empires financiers et se réunissent publiquement malgré les interdictions de l'armée
1983 guerilla du Mouvement Islamiste Algérien dans la Mitidja; son but est l'application stricte de la sharia; le groupe prévoit des assassinats d'hommes politiques
1983 février: le juge islamique iranien hujjat Qazai, responsable de très nombreuses exécutions de bahaïs, déclare à Khabar i Junub: “... il esr impossible de tolérer les bahaïs pervertis, qui sont les instruments de Satan... Noé a dit que le Seigneur ne laissera pas une seule famille infidèle sur terre”
1983 octobre: après les attentats de Beyrouth, le Jihad islamique proclame: “Nous sommes les soldats de Dieu et nous adorons la mort. Nous ne sommes ni Iraniens ni Syriens. Nous sommes des musulmans libanais qui suivent les préceptes du Coran”
1983 introduction de la Loi de Septembre au Soudan, version régionale de la sharia
1983 juin: pendaison de 6 bahaïs en Iran
1983 des militants islamistes appellent à la création d'un Etat islamiste au Maroc
1983 en Iran, les bahaïs perdent le droit de constituer une communauté
1983 aout: interdiction officielle du culte bahaï en Iran; toute activité sera considérée comme criminelle
1983 destruction de la synagogue de Zaris en Tunisie
1983 l'écrivain algérien Rachid Boudjedra est condamné à mort par une fatwa pour ses écrits antireligieux
1983? torture et exécution de l'historien iranoen Ali Dashti pour blasphème, après avoir écrit une biographie de Mahomet
1983 destruction de l'ambassade US à Beyrouth par le Jihad Islamique; 63 morts et 120 blessés
1983 offensive des étudiants islamistes pour le controle des universités algériennes
1983 avril: publication dans la revue Islam d'Aujourd'hui des conseils de l'OCO sur la conduite des minorités musulmanes en pays mécréant
1983 novembre: massacre des communistes libanais par le MUI
1983 aout: un chef de la secte musulmane hérétique Ahmadiyya tué à Canton (Michigan)
1983 décembre: attentat islamiste: 5 mors à l'ambassade américaine au Koweït.
1983 octobre: après les attentats de Beyrouth, le Jihad Islamique déclare: “Nous sommes les soldats de Dieu et nous adorons la mort... nous sommes des musulmans libanais qui suivons les préceptes du Coran”
1983 Muhsin Al-Mili, un des idéologues tunisiens d'Ennahda, fait l'apologie des peines islamiques. Il écrit: Les normes de l'Islam en matière de talion, de lapidation, d'amputation de la main du voleur peuvent paraître pour certains comme barbares et ne correspondant pas aux intérêts des gens. Certains pourraient aussi les considérer comme une atteinte à la dignité humaine [...]. Mais ceux-là se trompent dans leur manière de concevoir les intérêts. Ce qui leur paraît un intérêt n'est le plus souvent qu'une voie qui conduit à une corruption plus grave [...]. Ceux qui craignent la loi du talion aident les criminels à minimiser les délits graves, aboutissant ainsi à la violation de la dignité de l'homme. Les expériences historiques dans le passé et le présent prouvent l'efficacité des peines dans l'Islam
1984 exécution à Khartoum de M. Taha, chef d'une organisation islamiste modérée, pour apostasie; il est pendu en public à plus de 80 ans.
1984 le parlement soudanais rejette la constitution fondée sur la charia; elle est pourtant appliquée.
1984 mars:attentat contre un diplomate britannique et sa femme de l'Organisation Révolutionnaire des Musulmans Socialistes
1984 septembre: attaque à la bombe de l'ambassade US de Beyrouth,revendiquée par le Djihad Islamique: 23 morts
1984 promulgation du code familial algérien, largement fondé sur la charia: infériorité des femmes, difficulté du divorce pour les femmes, interdiction pour une musulmane d'épouser un non-musulman; la femme répudiée doit quitter le domicile, d'où le phénomène des “femmes des rues”, accusées de prostitution..
1984 khomeyni doit interdire une organisation islamiste encore plus extrémiste, la Hojjatiyyeh, qui se dissout elle-même par respect pour le guide
1984 les Ahmadis, secte hérétique pakistanaise, n'ont pas le droit de se déclarer musulmans, ou d'agir comme tels, sous peine de poursuites. on peut donc clairement les poursuivre comme hérétiques.
1984 février: sermon à la télévision iranienne: “tuer est une forme de service parce que cela améliore la personne; parfois une personne ne peut pas être réformée à moins d'être tuée et brulée”
1984 20 000 manifestants à Téhéran pour exiger le respect des lois concernant le tchador
1984 janiver: création au Sénégal de la revue francophone Wal Fadjri,pro-iranienne, qui annonce “l'avènement d'une aurore radieuse qprès cette longue nuit qui règne dans le monde depuis la disparition du prophètre Mohammed”
1984 arrivée des combattants jihadistes arabes en Afghanistan
1984 l'assemblée algérienne vote un code de la famille très inspiré par la sharia, qui limite fortement le droit des femmes
1984 libération rapide du mufti Abdel Rahman en Egypte, qui autorise par ses fatwas le pillage et le meurtre des bijoutiers coptes
1984 En Iran, mort en prison de mauvais traitements d'Ali Dashti, à 83 ans auteur d'un livre très critique envers l'Islam “23 ans”
1984 au Pakistan, une loi contre les hérétiques ahmadis les menace de mort s'ils pratiquent leur religion ouvertement
1984 mort du plus grand poète pakistanias, Faiz Ahmed Faiz, communiste et alcoolique; il est pourtant considéré comme le grand poète “national”
1984 une loi pakistanaise n'accorde officiellement que la moitié de sa valeur au témoignage d'une femme par rapport à celui d'un homme.
1984 publication à Amman après de très grandes difficultés et la censure du livre de Khalid Al Qashtini “Vers la non-violence”
1984 avril: fuite du chef de la secte Ahmadiyya hors du Pakistan pour échapper aux persécutions.
1984 fondation en Allemagne de l'Etat du Califat “Hilafet Devlet” par Cemaliddin Kaplan dont le but est de renverser la république en Turquie.
1984 vague de suicides de femmes en Iran dans le milieu éducatif
1984 exécution d'au moins 4000 prisonniers dans la prison d'Abou Ghraib en Irak; le but était de faire de la place dans l'institution pénitenciaire
1984 ajout de l'ordonnance 20 au code pénal pakistanais interdisant aux ahmadis de se considérer comme musulmans et interdisant leur pratique religieuse sous peine d'amendes et de prison.
1984 destruction du temple de Shri Hanuman à Srinagar au Kashmir
1984 destruction par le feu du temple de Arya Samaj à Srinagar au Kashmir
1984 pour la reconstruction de la mosquée de Médine, des travailleurs philippins sont embauchés; ils sont ensuite convertis à l'islam de façon autoritaire.
1984 appel au jihad mondial contre les Soviétiques par le sheikh palestinien Abdallah Azzam dans la revue koweitienne Al Moutjamah
1984 le sheikh aveugle et wahhabite Ibn Baz interdit les photographies (sauf pour les passeports) et menace les photographes: “les photographes souffriront beaucoup le jour dernier”
1984 l'universitaire des Emirats M. Abdallah Salam déclare à propos des femmes: Il est légitimement interdit que la femme soit nommée à la tête du pays... Il en va de même pour la judicature...Il n'est pas de l'intérêt public que notre soeur musulmane ait le droit de voter, car cela l'obligerait à se presser dans la foule.”
1984 arrestation du réformateur soudanais M. Taha
1984 assassinat de l'opposant iranien G. Oveissi et de son frère à Paris
1984 interdiction en Iran du livre Bist o se Sal, de Ali Dashti, considéré comme une biographie de Mahomet “indésirable et anti-religieuse”
1984 interdiction en Iran du livre de Hoshang Golshiri “Namaz Khane e Kochak e Man “ pour ridiculisation des saints
1984 exécution de 4 membres nouveaux de l'assemblée spirituelle bahaïe d'Iran
1984 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 1984-54)
1984 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 1984-14) et les persécutions religieuses en général
1984 “préoccupation” de l'ONU (résolution 1984-14) et les persécutions religieuses en Iran
1984 aout: rejet par le Soudan des critiques de la commission des droits de l'Homme de l'ONU concernant les amputations: “La critique adressée aux normes musulmanes ne peut être comprise que comme critique adressée à la religion musulmane elle même”
1984 la commission des droits de l'Homme de l'ONU condamne le Soudan pour sa pratique des amputations: le représentant du Soudan déclare: “la critique adressée aux normes musulmanes ne peut être comrpise que comme critique adressée à la religion musulmane elle même. “ Il ajoute plus tard: “(elle) approfondit le fossé entre les religions et les croyances et va à l'encontre des enseignements des religions sacrées”
1984 les experts présentés par le Maroc, la Jordanie et l'Egypte devant la commission des droits de l'Homme de l'ONU estiment que les pratiques soudanaises ne sont pas contraires aux droits de l'Homme
1984 décembre: rejet par le Soudan des critiques de la commission des droits de l'Homme de l'ONU concernant les amputations: “cette résolution, de notre point de vue, est une condamnatio claire des enseignements et des normes de la religion musulmane et dépasse dangereusement les limites, ce qui approfondit le fossé entre les religions et les croyances et va à l'encontre du respect des enseignements des religions sacrées”
1984 le code pénal mauritanien écrit (article 306): “ tout musulman majeur qui refuse de prier tout en reconnaissant l'obligation de la prière sera invité à s'en acquitter ... S'il persiste dans son refus, il sera puni de la peine de mort”
1984 code du mariage au Koweit, interdisant le mariage entre une musulmane et un non-musulman, et des apostats. Le code note que souvent la femme apostasie volontairement pour rompre son mariage: “des plaintes ont démontré que le diable embellit à la femme musulmane la voie de l'apostasie afin de rompre un lien conjugal qui ne lui plait pas”
1984 le ministère de la santé du Koweit institue que pour la validation d'un avortement, il faut l'avis d'une commission de trois médecins, qui doivent être obligatoirement musulmans.
1984 le gouvernement égyptien refuse la création d'une chaire d'études coptes dans au moins une université égyptienne, malgré la demande de congrès internationaux.
1984 publication à Amman du livre de Khaldi contre la démocratie et les subvertions occidentales, parmi lesquelles la liberté de la femme et son égalité, l'abolition du voile, etc....
1984 publication dans la revue de l'Organisme Religieux Saoudien d'un éditorial intitulé “La mise en garde contre le voyage dans le pays des mécréants et les dangers d'un tel voyage sur la religion et la morale”
1984 la Saoudienne Hammad demande dans son livre au gouvernement d'interdire le voyage à l'étranger des étudiantes saoudiennes (déjà très peu nombreuses)
1984 le sheikh égyptien Abu Ismaïl, parlementaire, défend l'idée de réduction en esclavage des femmes des ennemis capturés et de leur enfants.
1984 depuis un an, les mains de 1700 Iraniens ont été tranchées
1984 depuis un an, plus de 2000 Iraniens ont été exécutés, pour des raisons diverses, parmi lesquelles: lecture de livreé hérétiques, mauvaises pensées, injures envers le chef
1984 mai: découverte en Grande Bretagne d'une liste d'intellectuels iraniens en exil condamnés à mort par la république islamique
1984 le gouvernement islamiste de Malaisie refuse que le New York Philharmonic Orchestra joue l'oeuvre de Bloch “Shelomo” parce que les thèmes utilisés sont juifs
1984 au moins 34 bahaïs ont été pendus en Iran dont 4 membres de leur assemblée spirituelle
1984 naissance du Jihad Islamique tunisien, qui a pour but de renverser par la force le régime en place
1984 création du Hezbollah libanais, qui vise à créé une république islamique sur le modèle iranien
1984 le Code pénal mauritanien de 1984 dit à son article 306 :
Toute personne qui aura commis un outrage public à la pudeur et aux mœurs islamiques ou a violé les lieux sacrés ou aidé à les violer, si cette action ne figure pas dans les crimes emportant la Ghissass [loi du talion] ou la Diya [prix du sang], sera punie d'une peine correctionnelle de trois mois à deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 50000 à 60000 UM.
Tout musulman coupable du crime d'apostasie, soit par parole, soit par action de façon apparente ou évidente, sera invité à se repentir dans un délai de trois jours.
S'il ne se repent pas dans ce délai, il est condamné à mort en tant qu'apostat, et ses biens seront confisqués au profit du Trésor. S'il se repent avant l'exécution de cette sentence, le parquet saisira la Cour suprême, à l'effet de sa réhabilitation dans tous ses droits, sans préjudice d'une peine correctionnelle prévue au 1er paragraphe du présent article.
Toute personne coupable du crime d'apostasie (Zendagha) sera, à moins qu'elle ne se repente au préalable, punie de la peine de mort.
Sera punie d'une peine d'emprisonnement d'un mois à deux ans, toute personne qui sera coupable du crime d'attentat à la pudeur.
Tout musulman majeur qui refuse de prier tout en reconnaissant l'obligation de la prière sera invité à s'en acquitter jusqu'à la limite du temps prescrit pour l'accomplissement de la prière obligatoire concernée. S'il persiste dans son refus jusqu'à la fin de ce délai, il sera puni de la peine de mort.
S'il ne reconnaît pas l'obligation de la prière, il sera puni de la peine de mort pour apostasie et ses biens confisqués au profit du Trésor public. Il ne bénéficiera pas de l'office consacré par le rite musulman.
1984 publication du livre de l'universitaire palestinien “Introduction à une Nouvelle Histoire: vers une Nouvelle Lecture de la Tradition Islamique”; l'auteur est limogé de son poste, et les exemplaires du livre sont saisis et détruits
1984 janvier: assassinat par le Jihad Islamique du président de l'université américaine de Beyrouth, M. Kerr
1984 introduction de la sharia dans les lois mauritaniennes: interdiction d'apostasie sous peine de mort, exécutions publiques, amputations...
1984 aout: un rapport des autorités catholiques publié en Australie évalue le nombre de victimes de l'occupation indonésienne au Timor Oriental à 200 000 morts
1984 promulgation du Code de la Famille en Algérie: polygamie permise, mariage sans consentement de la femme, répudiation autorisée, expulsion des femmes du domicile conjugal
1984 fondation du Mouvement de la Loi Islamique au Pakistan
1984 un comité spécial recommande que la peine de mort soit appliquée à l'hérétique au Pakistan
1984 Izetbegovitch est condamné à 14 ans de prison (non-effectuées) pour “nationalisme musulman visant à faire de la Bosnie un Etat ethniquement pur”
1984 juillet: la sharia est rejettée par le parlement soudanais, mais elle est appliquée dans le réalité
1984 procès incontrôlable de 300 militants islamistes au Caire, qui se transforme avec la démission des juges en débat théologique autour du thème du tyrannicide
1984 aout: trois indiens tués dans la banlieue de Tacoma (Etat de Washington) par des islamistes
1984 décembre: 2 morts américains lors d'un détournement d'avion vers Téhéran.
1984 avril:attentat islamiste: 18 morts près d'une base aérienne américaine en Espagne.
1984 septembre: attentat islamiste:16 morts à l'ambassade américaine à Beyrouth (à nouveau)
1984 janvier: publication d'un article dans un journal catholique australien “La persécution de l'Eglise au Timor Oriental”; il énumère 200 000 victimes de l'invasion indonésienne, avec un grand pourcentage de prêtres
1984 Mahmud Al-Khaldi, professeur jordanien, la loi musulmane est complète et couvre tous les domaines. Il rapporte pour preuve les deux versets coraniques suivants: "Aujourd'hui, j'ai rendu votre religion parfaite; j'ai parachevé ma grâce sur vous; j'agrée l'Islam comme étant votre religion" (5:3); "Nous avons fait descendre le Livre sur toi, comme un éclaircissement de toute chose" (16:89). Il cite le commentaire classique de Tabari (mort en 923) qui rajoute: "C'est tout ce que les gens ont besoin de savoir relativement à ce qui est permis et à ce qui est interdit, à la rétribution et au châtiment
1984 Le Modèle constitutionnel de Garishah dit:
Art. 1 - L'Islam est la religion de l'État; ses dogmes sont à sauvegarder; sa loi est obligatoire et sa légitimité est au-dessus de tout autre texte; la source principale de cette loi est la révélation - le Coran et la Sunnah; tout ce qui est contraire à cette loi est rejeté et nul.
Art. 3 - L'autorité tire sa légitimité de l'application de la loi de Dieu et de l'acceptation de la Communauté islamique. Elle a droit à l'obéissance, au soutien et à la protection de son existence tant qu'elle obéit à Dieu et à son Apôtre Mahomet.
Art. 49 - La révélation - tant le Coran que la Sunnah - est au-dessus de la Constitution, et on s'y réfère pour tout ce qui lui est contraire ou tout ce sur quoi cette déclaration constitutionnelle garde le silence
1984 janvier: le Jihad Islamique assassine le président de l'université US de Beyrouth
1984 la loi mauritanienne stipule dans l'article 308: “tout adulte musulman qui commet un acte honteux contraire à la nature avec un individu de son sexe sera puni de la peine de mort par lapidation en public”
1985 le premier astronaute arabe et musulman est le neveu du roi Fahd d'Arabie, le sultan Ben Salman
1985 baisse du nombre d'exécutions de bahaïs en Iran après les plaintes des Nations Unies
1985 sacrilèges de l'armée du Bangladesh dans un temple bouddhiste à Pablakhali
1985 exécution du journaliste britannique Alec Colett au Liban par l'Organisation Révolutionnaire des Musulmans Socialistes
1985 avril: le prêtre hollandais Kluiters est étranglé par des inconnus à Beyrouth
1985 attentat contre l'émir du Koweit revendiqué par le Djihad Islamique; 2 morts
1985 juin: détournement d'avion à Athènes par une faction du Hezbollah; un américain juif est assassiné
1985 le premier secrétaire de l'ambassade jordanienne à Ankara est tué; revendication, entre autres, par le Djihad Islamique
1985 meurtre au Caire d'un attaché d'ambassade israélien, par le Jihad Islamique
1985 octobre: un soldat égyptien tue 7 touristes israéliens dans le Sinai
1985 la loi sur les droits des femmes en Egypte est remise en cause pour vice de forme; une nouvelle loi abaisse encore la condition des femmes
1985 octobre: le recteur de la mosquée de Paris, H. Abbas, rejette la jurisprudence française sur le divorce dans le cas des mariages mixtes
1985 création d'un Conseil de Coordination islamique, rassemblant les organisations humanitaires islamiques en aide à l'Afghanistan; moyen pour les Saoudiens de contrôler la résistance aux Soviétiques
1985 organisation de Jihad Tours en Afghanistan pour les jeunes Saoudiens, dans des “summer camps”avec prise de photos en combats simulés
1985 fondation de l'Université islamique de Constantine; les deux directeurs sont issus des frères Musulmans et influencés par les Saoudiens
1985 la télévision égyptienne diffuse cette année-là 14000 heures d'émissions islamistes, notamment celles du “télécoraniste” Sha'rawi, très réactionnaire et hostile aux coptes.
1985 en Egypte, une version intégrale des 1001 Nuits à accusée d'obscénité
1985 interdiction de servir de l'alcool dans les avions de la compagnie Egyptair
1985 période de censure à la télévision égyptienne de toutes les émissions jugées immorales (la danse) et “incompatibles avec les valeurs islamiques”
1985 attaque et destruction par les Druzes du village de Iklim el Kharroub
1985 en Egypte, la loi 102 donne le pouvoir de censure religieuse à Al Azhar.
1985 fondation en Arabie Saoudite du groupe extrémiste “les Exilés” por Omar Bakri Mohammed.
1985 l'ONU commence à se préoccuper des persécutions des bahaïs en Iran
1985 dans une thèse soutenue à l'université Lyon III, intitulée “L'image de l'Arabe et du Musulman dans la presse écrite en France”, l'étudiant A. Bdioui cite le “Protocole des Sages de Sion”, qui “paraît assez bien correspondre à la réalité des faits étudiés.”
1985 organisation par les islamistes égyptiens de l'opération intitulée: “le pillage des biens des mécréant est licite”.
1985 janvier: la Ligue Musulmane félicite le régime soudanais pour la pendaison de M. Taha
1985 tous les livres de M. Taha sont brûlés au Soudan
1985 janvier: M.Taha est pendu devant 2000 personnes à la prison de Kobar; des milliers de spectateurs voulaient entrer.
1985 janvier: M. Taha est condamné à mort pour apostasie en une seule session du tribunal
1985 janvier: la condamnation à mort pour apostasie de M. Taha est confirmée par la cour d'appel
1985 janvier: l'université Al Azhar du Caire félicite le régime soudanais pour la pendaison de M. Taha
1985 publication à Kuala Lumpur du manuel universitaire de S.W.A. Husaini “Teaching Islamic Sciences and Engineering”; on y apprend entre autre que dans les cours d'hydrologie, il suffit de répertorier dans le Coran les notions suivantes: soleil, chaud, vent, éclair, ombre, froid, désert; on s'interroge aussi sur le thème des prières qui provoquent ou arrêtent la pluie.
1985 assassinat de l'opposant iranien H. Aziz Moradi à Istanbul
1985 censure en Iran du livre de N.S. Zamani “ Khat e Sevom” pour blasphème
1985 l'université al Azhar reçoit par le loi 102 le droit de censurer tout livre traitant de religion en Egypte
1985 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 1985-39)
1985 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 1985-17)
1985 “préoccupation” de l'assemblée générale de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 40-41)
1985 le britannique Neville Norton est emprisonné en Arabie Saoudite, sans procès et pour 5 ans pour un contentieux avec des membres de la famille royale
1985 arrestation de bahaïs en Egypte pour apostasie
1985 fatwa d'al Azhar du Caire contre les bahaïs, accusés d'apostasie et de sionisme
1985 publication de “Vivre Musulmane au Maroc”, de Fadéla Lahrichi: “(l'apostasie)... est le fait de renier publiquement sa religion. Cet acte... est gravement sanctionné au Maroc puisqu'il entraine la mort civile de l'apostat: il est considéré comme mort aux yeux de la loi...”
1985 projet de code de la famille arabe unifié: “L'apostate qui quitte l'islam est considérée comme sans religion... l'apostasie est un délit puni de mort pour l'homme et pour la femme par la prison. L'apostat est considéré comme mort ”
1985 publication à Beyrouth d'un livre de Fakiki faisant l'apologie du mariage temporaire payant, forme déguisée de la prostitution
1985 la commission des fatwas du Koweit interdit le vote des femmes
1985 ocotbre: le parlement européen vote une résolution demandant aux pays du Golfe d'accorder des libertés de culte aux travailleurs européens sur leur sol. Il n'y a aucune réponse de leur part.
1985 le conseil municipal de Koweit City exige la fermeture immédiate de tous les lieux de culte non musulmans de la ville, nombreux et officieux.
1985 la Libye expulse brutalement 130 000 travailleurs immigrés dont elle pense ne plus avoir besoin; il n'y a pas eu de préavis ou de concertation et les victimes ne sont autorisés qu'à emporter qu'une partie de leurs biens
1985 publication à Riyad du livre du théologien Nahawi, qui a pour but de détruire la démocratie; il expose ses théories sur l'obéissance au souverain
1985 le ministre de l'intérieur saoudien, le prince al Aziz écrit dans un journal du Koweit: “Il n'y a pas d'ordre écrit de publier ou non ceci ou cela; nous n'avons pas de censure; la censure vient après la publication”
1985 après les déclarations antisémites de Louis Farrakhan, la Nation of Islam est financée par la Libye
1985 création de la Fédération Nationale des Musulmans de France, par des Français convertis proches des islamistes, avec le soutien saoudien, autour d'un institut de formation des imams; son but est de concurrencer la Mosquée de Paris
1985 création de l'UOIF par F. Mawlawi, fondateur en 1964 de la Jamaa Islamiya libanaise
1985 attaque d'une gendarmerie par le Mouvement Islamiste Algérien
1985 création en Tunisie du syndicat islamiste universitaire, l'Union Générale Tunisienne des Etudiants, qui commence à contrôler la vie étudiante
1985 des terroristes palestiniens exécutent un Américain juif paraplégique sur le paquebot Achille Lauro
1985 le Jihad Islamique libanais assassine un Américain au cours d'une prise d'otages à l'aéroport d'Athènes
1985 trois enseignants britanniques sont exécutés par le Jihad Islamique au Liban
1985 mas: enlèvement par le Jihad Islamique du journaliste américain pro-palestinien Terry Anderson; il restera 7 ans en otage
1985 S. Rushdie affirme ne plus être musulman et donc ne pas être touché par des fatwas
1985 fondation au Pakistan du Sepahi Sahiban “Armée des Compagnons”, groupe terroriste sunnite soutenu par l'armée
1985 avec l'aide du régime militaire, la Société pour l'Eradication des Innovations Maléfiques et le Rétablissement de l'Orthodoxie au Nigéria se répand dans les Etats du Nord
1985 création de la société prosélyte Turbay en Azerbaïdjan
1985 LOIS SUR LE BLASPHÈME AU PAKISTAN
Fautes relatives à la religion: code Pénal du Pakistan
295-B Profanation, etc., d'une copie du Saint Coran. Quiconque profanera, endommagera ou souillera une copie du Saint Coran ou d'un extrait ou l'utilise d'une façon dérogatoire ou dans un objectif illégal sera punissable d'un emprisonnement à perpétuité.
295-C Remarques dérogatoires, etc. par rapport au Saint Prophète. Quiconque par des mots, soit parlés soit écrits soit par une représentation visible, ou par une imputation ou allusion ou insinuation, directe ou indirecte, profane le nom sacré du Saint Prophète (Que La Paix Soit Sur Lui) sera condamné à mort, ou à la réclusion à perpétuité, et sera condamné à une amende.
298-A Remarques dérogatoires, etc. par rapport aux personnages saints. Quiconque par des mots, soit parlés soit écrits soit par une représentation visible, ou par une imputation ou allusion ou insinuation, directe ou indirecte, profane le nom sacré d'une femme (Ummul Mumineen), ou des membres de la famille (Ahle-bait), du Saint Prophète (QLPSSL), ou d'un des califes vertueux (Khulafa-e-Rashideen) ou compagnons (Sahaaba) du Saint Prophète sera condamné à la réclusion pour une durée qui pourra s'étendre à trois ans, ou sera redevable d'une amende, ou les deux.
298-B Mauvais usage d'épithètes, de descriptions et de titres, etc. Réservé à certains personnages saints ou lieux.
1. Quiconque du groupe des Qadiani ou du groupe des Lahori (qui se dénomment eux-mêmes Ahmadis ou d'un autre nom) qui par mots, parlés ou écrits ou par une représentation visible :
a. réfère ou s'adresse à une personne autre qu'un calife ou un compagnon du Saint Prophète Mohammad (QLPSSL), comme "Ameerul Momneen", "Khalifat-ul-Momneen", "Khalifat-ul-Muslimeen", "Sahaabi" ou "Razi Allah Anho" ;
b. réfère ou s'adresse à une personne autre qu'une femme du Saint Prophète Mohammad (QLPSSL), comme qu'Ummul-Mumineen ;
c. réfère ou s'adresse à une personne autre qu'un membre de la famille (Ahle-Bait) du Saint Prophète Mohammad (QLPSSL), comme Ahle-Bait ;
d. ou réfère à, ou dénomme, ou appelle, son lieu de culte comme Masjid ; sera condamné à la réclusion pour une durée qui pourra être étendue à trois ans, et sera aussi redevable d'une amende.
5. Quiconque du groupe des Qadiani group ou du groupe des Lahore, (qui se désignent eux-mêmes Ahmadis ou d'un autre nom), qui par des propos, parlés ou écrits, ou par une représentation visible, refère au mode ou à la forme de l'appel à la prière suivi par sa foi comme "Azan", sera condamné à la réclusion pour une durée qui pourra s'étendre à trois ans et sera aussi redevable d'une amende.
298-C Les membres du groupe des Qadiani, etc. qui se désignent eux-mêmes comme Musulmans ou qui prèchent ou propagent leur foi. Quiconque du groupe des Qadiani ou du groupe des Lahori (qui se désignent eux-mêmes comme Ahmadis ou par un autre nom), qui directement ou indirectement, se présente lui-même comme Musulman ou appelle ou réfère à, sa foi comme l'islam, ou prêche ou propage sa foi, ou invite d'autres à accepter sa foi, par des propos, parlés ou écrits, ou par une représentation visible ou d'une autre façon outrage les sentiments religieux des Musulmans, sera condamné à la réclusion pour une durée qui pourra s'étendre à trois ans et sera aussi redevable d'une amende.
1985 Salman Rushdie affirme publiquement qu'il n'est plus musulman et que la sharia ne peut plus s'appliquer à lui.
1985 publication à Lahore au Pakistan du Kitab al Fiqh ala al Madahib, de a. Jaziri, consacré au blasphème et à l'apostasie; il énumère tous les cas possibles, comme jurer sur les prophètes ou user de sarcasme ou dénigrer le caractère et la vie du prophète Mahomet ou des autres prophètes...
1985 Implantation des premiers maquis islamistes dans la région d'Alger.
1985 Attaque de la caserne de police de Soumaâ le jour de l'Aïd Es-seghir : deux sentinelles sont assassinées et un important lot d'armes est récupéré par les islamistes.
1985 enlèvement de 4 diplomates soviétiques au Liban par une organisation islamique
1985 interdiction en Egypte des 1001 nuits par la censure d'al Azhar
1985 fondation du mouvement radical "Islamska Zajednica" (destin islamique) créé par le futur président bosniaque Alia Izetbegovic
1985 décembre: attentat islamiste contre les Galeries Lafayette à Paris
1985 le Jihad Islamique libanais assassine un Américain dans un avion détourné à Athènes
1985 décembre: attentat islamiste contre le Printemps à Paris; 5 blessés
1985 Le M.T.I. tunisien rejoint les rangs de la Ligue tunisienne des droits de l'homme. Ce qui ne l'a pas empêchée de persister à refuser tout ce qui entre en conflit avec un texte coranique
1985 Le M.T.I. affirme que "la compréhension des articles de la Déclaration universelle des droits de l'homme ne peut se faire sans tenir compte de nos racines et en dehors du cercle de connaissance de notre nation
1985 Dans une interview accordée à la revue tunisienne Al-Ayyam du 5 mars 1985, Ghannouchi dit:
Dieu, dans sa sagesse, a décidé d'octroyer à la femme des fonctions autres que les fonctions de l'homme. La Providence divine lui a octroyé un corps et une âme afin de remplir sa fonction de mère. La maternité est la première fonction de la femme et il ne faut la perturber par aucune autre fonction
1985 les islamistes d'Ennahda a influencé restrictivement la rédaction, en 1985, de la charte de la Ligue tunisienne des droits de l'homme en ce qui concerne la liberté de la femme de choisir son conjoint, quelle que soit sa religion. Elle déclara: "Dire que la femme musulmane a le droit d'épouser un non-musulman est légalement invalide, car contraire à la constitution du pays"[132]. Ainsi, cette charte souffre du fait qu'elle ne reconnaît pas ouvertement le principe de l'égalité entre les deux sexes dans ce domaine
1985c le chef de guerre Yunus Khalis défend une vision ultra-fondamentaliste de l'Islam ;
il a épousé de force un jeune fille de 14ans quand il avait 60ans durant les années 80.
1985c Au mois de Ramadan , les islamistes tunisiens ont attaqué un bar de Sfax et ont maltraité ceux qui s'y trouvaient du fait qu'ils rompaient le jeûne
1986 destruction par l'armée du Bangladesh du temple bouddhiste du district de Baghaichari; pillage, sacrilège et renversement des statues
1986 destruction du temple bouddhiste pendant le massacre du village de Matiranga au Bangladesh
1986 tentative de conversion forcée d'un groupe de bouddhistes à Panchari
1986 destruction du temple de Boalkhali et de l'orphelinat par les musulmans du Bangladesh
1986 attaque du temple bouddhiste de Pujgang au Bangladesh
1986 sacrilèges et tentatives de conversions forcées dans le temple bouddhiste de Mani Gram au Bangladesh
1986 massacre de Comillatialla Taindong au Bangladesh, ayant pour but de pousser la minorité jummah bouddhiste à fuir vers l'Inde
1986 élection au Soudan du chef du parti Umma, El Mahdi, descendant de l'ancien Mahdi
1986 début de la persécution de la tribu soudanaise des Nouba
1986 20 juifs sont tués dans une synagogue d'Istanbul par le Jihad Islamique
1986 mars: enlèvement de journalistes français au Liban par le Hezbollah
1986 avril: enlèvement d'un professeur irlandais à Beyrouth par l'Organisation Islamique de l'Aube
1986 avril: assassinat de 3 otages britanniques par le Hezbollah libanais
1986 avril: tentative d'attentat à la bombe dans un avion à Londres par un membre du Jihad Islamque
1986 mai: enlèvement à Beyrouthpar le Hezbollah de l'allemand C. Sontag agé de 84 ans
1986 attaque au Pakistan par les islamistes d'Al Zulfikar de bureaux de compagnies aériennes étrangères: un mort
1986 attentat à la bombe contre une raffinerie au Koweit revendiqué par le Jihad Islamique
1986 juin: attentat à la bombe en Syrie contre un restaurant de Damas, par les Frères Musulmans: 20 morts
1986 bombe au marché de Peshawar au Pakistan par les islamistes d'AL ZULFIKAR: un mort
1986 le mouvement Al Jihad fait sauter un camion au Caire: 10 morts
1986 arrestation de 36 yazidis de Mossoul, disparus depuis
1986 la communauté bahaï en Iran est estimée à 350 000 personnes, persécutés officiellement
1986 renforcement de la loi sur le blasphème au Pakistan
1986 juin; discours de Rafsanjani sur l'égalité entre les sexes: “ une des erreurs des Occidentaux est d'oublier... la différence en taille, énergie, voix, développement, force physique... les cerveaux des hommes sont plus grands...”
1986 décembre: déclaration du chef du système judiciaire iranien: “votre femme est votre possession, en fait, votre esclave”.
1986 octobre: début d'émeutes islamistes à Assiout, qui durent 3 mois
1986 le cheikh islamiste égyptien Abdel Rahman entre aux USA avec un visa donné par la CIA
1986 la Ligue Arabe rédige un code pénal unifié qui reprend le code égyptien de 1982, avec remise en place des peines prévues par la sharia.
1986 après son expulsion d'Arabie Saoudite, Omar Bakri Mohammed trouve l'asile politique à Londres; il décide de fonder un califat en Grande Bretagne
1986 fondation en Grande Bretagne du mouvement extrémiste Hizbut Tahir par Omar Bakri Mohammed, dont le but est d'agresser juifs et homosexuels.
1986 l'ayatollah Khomeyni crée un tribunal religieux spécial, qui juge les déviances dans l'interprétation du Coran.
1986 mars: article du journal shiite Kayhan International sur “l'Apostasie péché capital en Islam”:... le départ de l'islam pour l'athéisme est appelé apostasie... c'est la punition d'un apostat masculin volontaire. Comme vous le voyez, l'islam le considère comme un mort et aussi dans ses rapports avec la propriété et sa femme; ... un apostat féminin n'est pas exécuté mais emprisonné”
1986 modification Criminal Law Amendment Act du code pénal pakistanais, par l'ajout de l'article 295C, qui permet “ de condamner à la prison à vie ou à la peine de mort toute personne qui se rendrait coupable de diffamation directe ou indirecte contre le nom du prophète Mahomet. a
1986 le roi Fadh d'Arabie se proclame unilatéralement “Gardien des lieux saints”
1986 aout: l'émir du Koweit dissout tous les conseils municipaux du pays
1986 juillet: l'émir du Koweit suspend toute la constitution, dissout l'Assemblée, annule la liberté de la presse, et décide de gouverner par décrets
1986 la police saoudienne découvre dans les bagages de pélerins iraniens à la Mecque 51 kilos d'explosifs.
1986 tentative d'attentat à l'explosif à la Mecque par des extrémistes shiites
1986 assassinat de l'opposant iranien B. Fazeli à Londres
1986 assassinat de l'opposant iranien V. M. Van au Pakistan
1986 le chef de guerre soudanais Taib Musba attaque la tribu chrétienne des Uduk: 15 000 morts; il entre dans leur capitale Chali et déclare: “Vous allez être convertis du christianisme à l'islam aujourd'hui...”; ceux qui refusent sont exécutés.
1986 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 1986-41)
1986 “préoccupation” de l'ONU concernant la condition des bahaïs en Iran (résolution 41-159)
1986 publication en Egypte du livre du juriste Ali Garishah “Jugements musulmans comme condamnation des lois positives”; selon lui, les juges ont l'obligation de s'abstenir de juger en contradiction avec les lois divines
1986 le juriste islamiste égyptien Ghurab écrit un livre contre les lois positives, bilan de sa carrière de juge appliquant la sharia dans le pays; il condamne les autres juges: “ce sont les pires ennemis de dieu. Ils ressemblent aux diables silencieux qui taisent la vérité afin qu'ils puissent se réunir autour des festins et de l'argent mal acquis”
1986 publication du Protocole des Sages de Sion en anglais par l'ambassade iranienne à Londres
1986 le juge égyptien Yassin évoque la situation des chrétiens dans le pays: “(la minorité chrétienne)... doit être constamment en situation de soumission à l'islam, de sa grandeur, de son excellence, de son bien, de sa générosité et de sa tolérance. Bref, dans une situation qui la pousse à entrer librement dans l'islam”
1986 projet de code pénal élaboré la Ligue Arabe et inspiré par l'université Al Azhar du Caire, qui demande 40 mois de débats;tous les chatiments issus de la sharia s'y retrouvent dans le détail: talion, lapidation, mort pour l'apostat, fouet et amputation
1986 projet de code pénal de la Ligue Arabe sur l'apostasie: “art. 162: l'apostat est puni de la peine de mort s'il est prouvé qu'il a apostasié de façon volontaire”
1986 le professeur de droit égyptien Uthman justifie dans un livre publié à Dubai le pouvoir des musulmans sur les chrétiens sur le plan politique, en s'appuyant sur le verset “Dieu ne permettra pas aux incrédules de l'emporter sur les croyants”
1986 invité par des associations islamiques de France, le sheikh libanais Mawlawi prononce une série de conférences où il légitime avec des versets coraniques la guerre contre les mécréants et insiste même sur l'obligation de les combattre. Le but final est selon lui la conversion du monde entier
1986 seconde publication dans la revue de l'Organisme Religieux Saoudien d'un éditorial intitulé “La mise en garde contre le voyage dans le pays des mécréants et les dangers d'un tel voyage sur la religion et la morale”
1986 le professeur de théologie Ahmad (Egyptien?) compose un “Code de loi unifiée des armées musulmanes”, qui reprend toutes les règles de l'époque de Mahomet, intégrant le massacre, la réduction en esclavage et le pillage:
“art. 177: si les habitants d'un pays se convertissent puis apostasient et refusent de s'acquitter d'un des devoirs envers l'islam, ils seront combattus jusqu'à leur extermination ou leur retour à Dieu”.
L'article 212 précise qu'une moquerie à l'égard de l'islam de la part d'un pays étranger équivaut à une déclaration de guerre.
1986 les chefs religieux de Malaisie proposent d'instituer un “Jour contre les Juifs”, pour prouver “leur détermination à détruire les juifs”
1986 thèse de doctorat de l'islamiste Al Hawali, à l'université de la Mecque, sur les dangers du “laïcisme” dans le monde
1986 la DST localise de nombreuses bases shiites inspirées par le Hezbollah à Lyon, Strasbourg, Marseille, Toulouse, Montpellier
1986 Le Conseil des Ministres arabes de la justice avait dans son ordre du jour de la 4ème session tenue à Rabat les 14-17 avril 1986 un Projet de code pénal arabe unifié qui prescrit la peine de mort contre l'apostat. Citons ici les articles y relatifs :
Art. 161 - L'apostat est le musulman qui abandonne la religion islamique par une parole explicite ou un fait dont le sens est indiscutable.
Art. 162 - L'apostat est puni de la peine de mort s'il est prouvé qu'il a apostasié d'une manière volontaire et s'y maintient après avoir été invité à se repentir dans un délai de trente jours.
Art. 163 - Le repentir de l'apostat se réalise en renonçant à ce qui a constitué sa mécréance; son repentir est inacceptable s'il apostasie plus que deux fois.
Art. 164 - Toutes les dispositions de l'apostat après son apostasie sont considérées comme nulles de nullité absolue, et tous ses biens acquis par ces dispositions reviennent à la caisse de l'Etat .
Pour fonder ces articles, le mémorandum de ce projet cite, en plus des deux récits de Mahomet prévoyant la peine de mort contre l'apostat, un passage tronqué du verset coranique 3:85: "Le culte de celui qui recherche une religion en dehors de la Soumission [Islam] n'est pas accepté" .
Cette référence tronquée au Coran est étrange dans la mesure où ce verset ne parle nullement de l'abandon de l'Islam, mais de toute appartenance à une religion autre que l'Islam. De plus, la suite de ce verset ne prévoit aucune sanction temporelle, mais dit simplement: "Cet homme sera, dans la viefuture, au nombre de ceux qui ont tout perdu".
1986 l'ambassade iranienne a Londres publie une édition du Protocole des Sages de Sion
1986 octobre:un attaché militaire français est assassiné à Beyrouth par le hezbollah
1986 création d'un Conseil de la Coalition Islamique d'Afghanistan (CCIA).
1986 avril: testament du théoricien islamiste sheikh Youssouf Azzam, “Dernières Volontés d'un serviteur d'Allah”:
“L'amour du Jihad continue de dominer ma vie, mes sentiments, mes sens et moi-même.
Les versets de la sourate At-Tawbah, qui révèlent les lois finales, jusqu'au jour du Jugement Dernier, en matière de Jihad, remplissent mon coeur de douleur et de chagrin quand je vois mon incapacité et le manque de volonté de tous les musulmans à combattre pour la cause d'AllahLe verset de l'épée, abrogeant 140 versets concernant le Jihad et qui avaient été révélés avant, est une réponse définitive, claire et décisive pour quiconque veut jouer avec les versets du combat dans le Jihad, dans la voie d'Allah , pour quiconque essaye d'en changer les significations claires ou pour quiconque dévie de la définition précise.
Voici les versets de l'épée :
« ... Combattez les associateurs sans exception comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux. » [Sourate At-Tawba, verset36].
« Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs ou que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toutes embuscades. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la salate et acquittent la zakate, alors laissez-leur la voie libre car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » [Sourate At-Tawba, verset 5].
...
Les gens qui cherchent des excuses pour ne pas combattre dans la voie d'Allah se moquent et ridiculisent la religion d'Allah, et on nous a ordonné de les éviter :
« Laisse ceux qui prennent leur religion pour jeux et amusement... » Sourate Al An'am, verset 70.
Je crois que le nation musulmane entière est devant une grande responsabilité devant Allah puis devant les générations futures.
Je crois qu'aucun musulman n'a d'excuse pour abandonner le jihad, peu importe les excuses qu'il utilise : comme la Da'wa (invitation à l'Islam), l'écriture de livres ou la Tarbia (éducation).
Je crois que chaque musulman sur la terre porte la responsabilité de l'abandon du Jihad et du péché d'abandonner les armes. Chaque musulman qui trépasse sans fusil entre les mains fera face à Allah avec le péché d'avoir abandonné le combat. Maintenant le combat est obligatoire pour chaque et tout musulman sur la terre excepté ceux qui ont une exemption Shar'i (légale), et par définition un acte obligatoire porte avec lui soit la récompense ou le châtiment.Je crois qu'aucune permission n'est requise pour combattre dans la voie d'Allah. Pas de permission des parents, du professeur ou de l'Emir et ceci fait consensus chez tous les savants ( Ulémas) de Ahl-us-Sunnah de l'Histoire. Quand le Jihad devient obligatoire, un fils doit combattre même sans la permission de ses parents, une femme sans la permission de son mari et un étudiant sans la permission de son professeur. Quiconque essaye de nier les lois claires a outrepassé les limites en se laissant aller à ses caprices et ses désirs sans guidance de la part d'Allah. C'est un sujet décisif et clarifié qui ne laisse aucune place à la mauvaise compréhension ou à la déformation.
La permission du Khalifah (le chef des musulmans) n'est pas requise dans trois cas :
1 - Si le Calife lui-même n'appelle pas au Jihad alors qu'il le faudrait.
2 - Si le fait d'obtenir la permission signifie manquer l'opportunité du Jihad.
3 - S'il est connu d'avance que la permission ne sera pas accordée.
Je crois (et Allah est plus savant) que la Ummah musulmane est responsable de l'honneur de toute les femmes musulmanes qui sont violées en Afghanistan, et qu'elle est responsable de chaque goutte de sang versé injustement. Donc ils sont complices de ces crimes. La raison en est qu'ils ne leurs ont pas fourni les armes dont ils avaient besoin pour se défendre, et ils ne leurs ont pas fourni l'argent dont ils avaient besoin pour acheter de la nourriture et les outils nécessaires pour creuser les trancher où s'abriter. Tout ceci, ils auraient pu le faire mais ne l'ont pas fait !
O Vous musulmans! Le jihad s'est votre vie. Votre dignité et votre honneur en dépendent.
O vous les prêcheurs ! Vous n'avez de valeur sous le soleil que si vous portez les armes et si vous déracinez les infidèles et les pêcheurs.
Ceux qui croient que l'Islam peut fleurir et être victorieux sans le Jihad (le combat) et le sang se trompent et ne comprennent rien de la nature de la religion. Le prestige des prêcheurs et la dignité des musulmans ne peuvent pas être réalisés sans le Jiha« Combat donc dans le sentier d'Allah, tu n'es responsable que de toi-même et incite les croyants (au combat)... » Sourate An-Nissa verset 84.
...
Sans le Jihad, le Shirk ( association à Allah) se répandra et dominera car Allah dit :
« Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah seul... » sourate al-Baqarah verset 193.
...
En fait le Jihad est la seule garantie pour le bien être de l'humanité sur la terre , car Allah dit :
« Et si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Alla est détenteur de la faveur pour les mondes. » Sourate al-Baqarah verset 251.
Le Jihad est la seule garantie pour la préservation des maisons d'adoration, et de l'accomplissement de l'adoration car Allah dit :
« Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d'Allah est beaucoup invoqué . Allah soutient certes ceux qui soutiennent (sa religion) Allah est assurément fort et puissant. » Sourate al-Hajj verset 40.
O vous les prêcheurs de l'Islam ! Recherchez la mort et on vous accordera la vie, ne soyez pas trompés par Satan ou par les faux désirs, ne vous laissez pas abuser par les livres que vous lisez ou par les bonnes actions que vous faites. Ne vous affairez pas à des tâches faciles plutôt que de vous confronter à des grands actes, Allah a dit :
« ... Vous désiriez vous emparer des celles qui n'avaient pas d'armes... » Sourate al-Anfal verset 7.
...
N'obéissez à personne en abandonnant le Jihad, aucune permission n'est requise quand le Jihad est obligatoire. En fait le Jihad est la base principale et l'essence de votre Da'wa et la protection de votre religion.
O vous les savants musulmans ! Venez conduire cette génération qui retourne à son Seigneur ! Ne vous en allez pas, ne vous fiez pas à cette vie mortelle, et faites attention aux cadeaux des tyrans car ils provoquent les ténèbres et la mort des coeurs et deviennent un obstacle entre vous et cette génération.
...
O vous les musulmans ! Vous avez dormi pendant longtemps, assez longtemps pour que les tyran prennent le contrôle sur vous. Vous avez accepté de vivre en esclaves et vous vous êtes soumis aux tyrans. Mais le temps est venu de se révolter et de détruire les chaînes de l'esclavage.
O vous les femmes musulmanes ! Faites attention à l'extravagance car c'est l'ennemi du Jihad et elle cause la mort de l'âme humaine. Faites attention au superflus de confort et tenez vous-en aux nécessités de base. Elevez vos enfants pour qu'ils soient braves et courageux. Faites de vos maisons des endroits pour les lions et non pas des fermes à poulets où vos enfants seront nourrit puis égorgés par les tyrans pendant leur sommeil. Instillez dans les coeurs de vos fils l'amour du Jihad et des champs de batailles. Partagez les problèmes de la Ummah musulmane. Vivez un jour par semaines comme les réfugiés et les Moujahideen. Ils vivent de pain sec et de thé.
...
O toi ma femme ! J'ai tant à te dire, qu'Allah te récompense de ma part et de la part des musulmans. Tu a été patiente avec moi et tu es restée à mes cotés contre vents et marées avec patience et courage. De toi j'ai tiré le soutien dont j'avais besoin pour faire ce Jihad. Je t'ai laissé assumer la responsabilité de la maison en 1969, quand nous avions trois petits enfants et que nous vivions dans une petite pièce sans cuisine sans commodité. Quand la famille s'est agrandie, que les enfants ont poussé et que nos invités ont augmenté, tu as accepté cela et plus encore pour moi et pour l'amour d'Allah. Je prie Allah de te récompenser de ma part. Si ce n'avait été ta patience, je n'aurais pas pu porter seul ce fardeau. Tu es une femme qui se contente et qui n'attache pas d'importance aux choses matérielles et tu ne t'es jamais plainte de n'en avoir que peu. Tu n'as jamais été extravagante quand nous avons eu des biens.
...
La vie du Jihad est la vie la plus joyeuse, supporter les difficultés est meilleur que de vivre dans le luxe. Soyez satisfaits et Allah vous aimera ; ne désirez pas ce que les autres ont et Allah vous aimera. Le Qur'an est la joie de la vie, le Tahajjud (prière nocturne), le jeune supplémentaire, la demande de pardon tout cela rend le coeur limpide et l'adoration douce. S'en tenir aux besoins indispensables, rester éloigner de l'éclat et de l'extravagance apporte au coeur la paix et la sérénité. Je prie Allah de nous réunir au Paradis comme Il nous a réunis dans la vie.
...
O Vous mes fils ! Vous avez passé de bon moment avec moi mais je n'ai pas eu assez d'occasions pour vous guider et vous conseiller. J'étais trop occupé pour profiter de votre compagnie. Alors que je voyais les désastres et les catastrophes qui frappaient la Ummah musulmane, je ne pouvais pas supporter de vivre avec vous comme un coq avec ces poussins. Je ne pouvais pas vivre en paix pendant que l'impact de la catastrophe brûlait les coeurs des musulmans, je ne pouvais pas rester avec vous pendant que les problèmes de la Ummah déchiraient les coeurs et les esprits de ceux qui en ont. L'humanité ne me permettait pas de vivre une vie facile auprès de vous. J'ai détesté toute ma vie l'extravagance et le luxe que ce soit dans la nourriture l'habillement et le logement. J'ai essayé de vous élever autant que je le pouvais pour que vous sachiez vous satisfaire de la vie simple.
...
Croyez en ce à quoi croyaient les premières générations de musulmans (As Salaf), pratiquez la sagesse, récitez le Qur'an et mémorisez-le. Faites attention à ce que vous dites. Priez la nuit, faites des jeunes supplémentaires, recherchez la bonne compagnie et rejoignez le Mouvement Islamique. Mais, sachez ceci, l'Emir (le chef) n'a aucun pouvoir sur vous pour vous empêcher de faire le Jihad ou pour vous corrompre et vous faire abandonner le Jihad pour la Da'wah.
O fils ! Je vous ordonne d'obéir à et de respecter votre mère et vos soeurs (Umm al Hassan et Umm Yahya). Je vous incite à rechercher le bon savoir religieux. Je vous demande d'obéir et de respecter votre aîné Muhammad, et de l'aimer. Soyez bons envers votre grand-père et votre grand-mère et respectez-les. Soyez bons envers vos tantes (Umm Faiz et Umm Mohammed) car elles m'ont fait de grandes faveurs. Tendez la main aux gens de votre famille et aux gens que vous connaissez.
...
O vous les organisations Jihadi sous la responsabilité de Sayyaf, Hikmatyar, Rabbani et Khalis ! Nous espérons que vous continuerez le Jihad dans la voie d'Allah et que vous le protègerez de la déviation de son but original. N'oubliez pas les commandants sur le terrain en Afghanistan et en particulier Jalaluddin, Ahmad Shah Mass'oud, l'ingénieur Bashir Saifullah Afzalli, Mawlawi, Arsalan, Farid et Muhammad Alam, Shir Alam (Baghman) et Said Muhammad Hanif (Logar).
Gloire à Toi ! O Allah ! Et louanges à Toi. Je témoigne qu'il n'y a de dieu que Toi. Je recherche Ton pardon, et en Toi je me repens.
Abdullah Youssouf Azzam
12th Sha'ban 1406H (20 avril 1986)
1986 avril: élection au Soudan du chef du parti Umma, Sadiq al Mahdi
1986 avril: début de la persécution des Noubas animistes au Soudan
1986 l'écrivain algérien Rachid Boudjedra écrit que “l'islam est absolument incompatible avec l'Etat moderne”
1986 au Kashmir, 2 temples de Anantnag détruits
1986 au Kashmir, destruction du temple de Dialgam par lapidation
1986 au Kashmir, destruction partielle du temple de Badgam Town
1986 au Kashmir, incendie de 3 temples à Larikpora; destruction des idoles
1986 au Kashmir, la colline sacrée de pawan Sandhya est occupée par une mosquée
1986 au Kashmir, attaque contre le temple de la source de Verinag; l'idole est noyée
1986 au Kashmir, temple de Achhabal détruit; idoles souillées
1986 au Kashmir, temple de Moripura détruit par le feu
1986 au Kashmir, temple de Sagam détruit
1986 au Kashmir, temple de Naogam détruit par le feu
1986 au Kashmir, temple de Teelvani détruit par le feu
1986 au Kashmir, temple de Gautamnag détruit par le feu; idole lapidée
1986 au Kashmir, temple de Akura- Mattan détruit par le feu
1986 au Kashmir, tentative de destruction du temple de Salar par le feu
1986 au Kashmir, tentative de destruction du temple de Aishmaqam par le feu
1986 au Kashmir, pillage et destruction de deux temples de Bijbahara
1986 au Kashmir, pillage et destruction de deux temples de Wanpoh
1986 au Kashmir, pillage et destruction de deux temples de la ville de Dhanav
1986 au Kashmir, lapidation du temple de la ville de Chogam
1986 au Kashmir, incendie du temple à Fatehpura; destruction de l' idole
1986 au Kashmir, destruction partielle du temple à Fatehpura
1986 au Kashmir, lapidation du temple à Trisal
1986 au Kashmir, conversion du temple de Pawan Sandhya en mosquée
1986 au Kashmir, lapidation du temple de la ville de Ganpatyar
1986 au Kashmir, sacrilèges au temple de la ville de Jawahar Nagar
1986 au Kashmir, incendie du temple de la ville de Maisuma
1986 au Kashmir, lapidation du temple de la ville de Raghunath Mandir
1986 au Kashmir, incendie du temple du village de Tulamulla
1986 au Kashmir, incendie partiel du temple du ville de Waskura
1986 au Kashmir, incendie de deux temples du ville de Gandherbal
1986 au Kashmir, sacrilèges dans deux autres temples du ville de Gandherbal
1986 au Kashmir, destruction partielle du temple de Chadura
1986 au Kashmir, destruction partielle du temple de Yachhgam
1986 au Kashmir, destruction du temple de Tekpora par le feu
1986 au Kashmir, destruction du temple de Lalpura par le feu
1986 au Kashmir, destruction partielle du temple de Handwara
1986 au Kashmir, destruction partielle du temple de Baramulla Town
1986 au Kashmir, destruction entière du temple de Vankura
1986 au Kashmir, destruction entière du temple de Sopore
1986 au Kashmir, destruction entière du temple de Bandipora
1986 Converti à 19 ans, pasteur évangélique, 64 ans, sa femme a été contrainte au divorce, mais ses quatre enfants sont restés chrétiens. Il a collaboré à une traduction du Nouveau Testament en persan. Condamné en 1986, il devait être exécuté le 14 janvier 1994.
1986 au Kashmir, sacrilèges contre le VIJESHWAR TEMPLE, BIJBEHARA
1986 au Kashmir, sacrilèges contre les idoles du SHIV MANDIR, BIJBEHARA
1986 des carmélites philippines sont enlevées par les séparatistes islamistes à Marawi
1986 septembre: l'universitaire US J. Cicippio est enlevé au Liban par des islamistes pro iraniens
1986 janvier: projet d'une constitution islamique du Liban à la conférence de Jamaran en Iran
1986 septembre: un médecin tué à Augusta (Géorgie) par des islamistes
1986 début de la campagne d'assassinat d'occidentaux par le chef afghan Hekmatyar
1986 fondation d'un Conseil de la Coalition Islamique d'Afghanistan (CCIA) influencé par l'Iran
1986 septembre: assassinat par le Hezbollah d'un attaché militaire français à Beyrouth
1986 le Jihad Islamique libanais annonce la mort de son otage Michel Seurat
1986 le juge égyptien Ghurab, qui a publié un recueil de ses jugements sous le titre significatif: "Jugements musulmans comme condamnation des lois positives". Cet ouvrage se termine par un appel aux juges égyptiens pour qu'ils luttent en vue de promouvoir l'application de la loi islamique en Égypte[
1986 la Ligue arabe a rédigé un projet de code pénal arabe unifié s'inspirant du droit pénal musulman.
1986 février: attentat islamiste contre la galerie du Claridge à Paris; 8 blessés
1986 février: attentat islamiste contre la Tour Eiffel à Paris
1986 février: attentat islamiste contre la librairie Gibert à Paris: 7 blessés
1986 février: attentat islamiste contre la Fnac Sport à Paris: 32 blessés
1986 mars: attentat islamiste contre le TGV Paris-Lyon: 5 blessés
1986 mars: attentat islamiste contre la galerie Elysée-Point Show: 2 morts et 4 blessés
1986 mars: attentat islamiste contre le RER Chatelet: pas de victimes
1986 septembre: attentat islamiste contre le RER Gare de Lyon: pas de victimes
1986 septembre: attentat islamiste contre la poste de l'Hotel de Ville de Paris: un mort et 22 blessés
1986 septembre: attentat islamiste contre une cafeteria à la Défense: 54 blessés
1986 septembre: attentat islamiste contre le Pub Renault: 2 morts et un blessé
1986 septembre: attentat islamiste contre la Préfecture de Police: 1 mort et 60 blessés
1986 septembre: attentat islamiste contre le magazin Tati de Montparnasse: 7 morts et 54 blessés
1986 au congrès de 1986, le M.T.I. tunisien a adopté un document intitulé Al-Ru'yah al-fikriyyah wal-manhag al-ussuli (la conception idéologique et les principes de la jurisprudence islamique). Ce document est la plate-forme religieuse et idéologique d'Ennahda. Nous en donnons ici les éléments essentiels:
- Le Coran est la première source du droit. Il faut appliquer les normes qu'il contient et s'y référer pour connaître le jugement de Dieu. On n'a pas le droit de s'en écarter, sauf si on n'y trouve pas de norme, car c'est la base de la loi islamique et sa référence dans les domaines du dogme, du culte, de la morale, de la législation. C'est la première référence; il est l'arbitre en cas de divergence. La deuxième source est la Sunnah de Mahomet; lorsqu'une tradition de Mahomet est authentique, elle doit être appliquée.
- Le M.T.I. se base sur la conception globale de l'Islam, conception qui "ne se limite pas au dogme et aux dévotions, mais couvre aussi le domaine social, politique et économique. Cette conception part du Coran et s'inspire de la pensée islamique dans sa longue marche".
- La souveraineté (hakimiyyah) appartient à Dieu en vertu du verset 13:41: "Dieu juge! Personne ne s'oppose à son jugement. Il est prompt dans ses comptes".
- La loi de Dieu est une loi globale (shamilah) qui couvre tous les aspects de la vie. Dieu est le maître de la conscience et de la conduite de l'homme. Et partant, il n'y a aucune distinction entre le fait de présenter ses dévotions à Dieu et à recevoir de Dieu les lois. Cela découle de la croyance en Dieu et dans sa hakimiyyah (souveraineté). S'écarter de cette conception exclut d'une manière absolue la personne de la foi et de l'Islam.
- Dieu a transmis une révélation à Mahomet. La vérité que contient la révélation est une vérité absolue, puisqu'elle émane de l'omniscient, Dieu, lequel sait comment la vie de l'homme doit être. De ce fait, l'homme ne peut s'y opposer. L'homme ne peut ici recourir à sa raison que pour comprendre les normes révélées.
- La révélation comporte des normes cultuelles qu'il faut suivre à la lettre. On ne peut adorer Dieu que de la manière qu'il a prescrite. La révélation comporte aussi des normes sociales et politiques (fiqh al-mu'amalat). A part quelques exceptions, la révélation n'a réglé ces domaines que par des principes généraux dans le cadre desquels la raison peut déduire les normes d'application; ces principes sont bons en tout temps, mais les applications peuvent s'adapter avec le temps. La révélation comporte des textes clairs qui n'admettent aucune interprétation, et d'autres approximatifs qui peuvent être interprétés.
- Face à la révélation en tant que source de vérité absolue, il y a la raison, laquelle s'expose à l'erreur. Cette raison est soumise à des conditions matérielles, temporelles et locales et ne saurait atteindre la vérité absolue en ce qui concerne la question de savoir comment doit être la vie. Ses compétences sont relatives.
- La qualification des actes humains de bons ou mauvais est déterminée non pas par la raison humaine, mais par Dieu à travers la révélation. "La révélation est la source première qui détermine la valeur des actes et les jauge, car Dieu est l'omniscient qui connaît le passé, le présent et l'avenir. C'est lui qui sait ce qui est bon et ce qui est mauvais pour l'homme".
- La raison humaine créée par Dieu sert à comprendre la révélation et à interpréter ce qui n'est pas clair (zinni). Si la raison ne parvient pas à s'accorder avec une norme révélée, c'est cette norme révélée qui doit l'emporter.
- Si la révélation n'a pas porté de jugement sur un acte, la raison peut le faire à condition que cela soit à la lumière de l'esprit de la loi islamique, de ses objectifs et de l'intérêt général. On ne peut cependant, au nom de l'intérêt général, aller à l'encontre de l'esprit de la loi islamique, contre un texte du Coran ou la Sunnah.
- En présence d'un texte clair du Coran comme par exemples les châtiments islamiques et les sanctions de pénitences (kaffarat), le recours à la raison se limite à comprendre le sens et la portée du texte.
- Le discours législatif contenu dans la révélation est un discours général qui ne se limite pas à une époque, à un peuple ou à un lieu. Le changement des valeurs et des conceptions n'a aucune influence sur la compréhension d'un texte clair catégorique, comme c'est le cas des textes sur la polygamie, les châtiments islamiques, l'interdiction des intérêts, etc.
- Il faut tenir compte du changement social et réformer la conception traditionnelle, mais ce changement et cette réforme doivent impérativement se situer dans le cadre dogmatique et idéologique susmentionné. On ne peut modifier ou supprimer un texte coranique ayant un sens et une portée clairs, ou une Sunnah authentique.
1986? le refus de jeûner est considéré par les islamistes tunisiens d'Ennahda comme une "provocation flagrante de la liberté religieuse"
1987 création au Maroc de l'Association Justice et Bienfaisance, mouvement islamiste clandestin, qui a pour but d'islamiser totalement la société, par la constitution progressive d'une contre-société
1987 émeutes chiites à la Mecque; 402 morts dont beaucoup écrasés et piétinés pendant la panique
1987 l'iranien Wahid Gordji, soupçonné d'être le responsable des attentats de Paris, se réfugie dans son ambassade
1987 assassinat d'un chauffeur de taxi par le Jihad Islamique à Gaza
1987 tentative de meurtre sur un ancien ministre égyptien par les Frères Musulmans
1987 le Jihad Islamique fait exploser deux bombes au Koweit: contre une agence de voyages et surtout une raffinerie de pétrole, provoquant un énorme incendie
1987 attentat à la bombe du Jihad Islamique au Koweit, contre une compagnie pétrolière; pas de victimes
1987 arrestation à Paris d'un Tunisien détenant 14 kilos d'explosifs
1987 à Gaza, des membres du Jihad Islamique défigurent une jeune fille à l'acide , coupable de manque de zèle contre Israël
1987 explosion de deux bombes à Koweit City contre la Conférence Islamique; attentat revendiqué par les “Forces du Prophète Mohamet””
1987 enlèvement de trois professeurs de l'université de Beyrouth (2 Américains, un Indien) par le Hezbollah
1987 arrestation à Ankara de 3 Frères Musulmans syriens qui recrutaient des intégristes pour commenceder une campagne terroriste
1987 combats entre deux groupes terrorites musulmans à Datu Piang (Philippines); 21 morts
1987 enlèvement du prêtre anglican Terry Waite par le Hezbollah à Beyrouth, libéré un an après
1987 le Hezbollah libanais enlève le journaliste français Roger Auque à Beyrouth
1987 les Frères Musulmans dynamitent les installations de télécommunications d'Alep en Syrie
1987 janvier: arrestation à Milan d'un membre du Hezbollah portant 11 kg d'explosifs
1987 attentats en Egypte de l'organisation des “Sauvés des Flammes de l'Enfer”
1987 succès électoral des Frères Musulmans en Egypte, à travers des hommes de paille
1987 tentative d'assassinat de l'ancien ministre de l'intérieur égyptien par un membre de l'organisation islamiste “Survivants de l'Enfer”
1987 période d'attaque contre les coptes par les islamistes égyptiens:destruction de magasins vidéo, de débits de boisson,de cinémas et pharmacies
1987 loi sur l'interdiction du voile à l'université en Turquie
1987 autodafé à l'Université d'Ispahan: 80 000 livres sont brûlés
1987 juillet: émeutes à la Mecque entre la police et les pélerins shiites: 400 morts dont 275 Iraniens
1987 février: incendie d'une église copte à Sohag
1987 en Egypte, le Conseil d'Etat autorise le voile noir intégral à l'université
1987 juillet: affrontements à la Mecque avec les pélerins chiites: 400 morts
1987 création par les islamistes palestiniens du Mouvement de Résistance Islamique, ancêtre du Hamas
1987 rumeur en Egypte concernant un aérosol que les coptes mettraient sur les voiles des femmes pour faire apparaitre des croix dessus après lavage...
1987 construction à Zagreb de la grande mosquée, contrôlée et financée par les Saoudiens
1987 l'écrivain Kateb Yacine écrit dans le journal Awal: “L'Algérie arabo-islamique est une Algérie contre-nature, une Algérie qui est contraire à elle-même. C'est une Algérie qui s'est imposée par les armes, car l'islam ne se développe pas avec des bonbons et des roses, il se développe avec des larmes et du sang. Il croît dans l'oppression, la violence, le mépris, par la haine et les pires humiliations que l'on puisse faire à l'homme”.
1987 octobre: enlèvement à Istanbul de l'opposant iranien Abol Hassan Modjtahed Zadeh.
1987 discours à Riyad devant l'assemblée mondiale de la jeunesse musulmane, du sheikh Al Uthaimin: “C'est notre opinion que quiconque revendique l'adhésion à une quelconque religion existante, autre que l'islam... est un incroyant. Il devra soumis à la repentance; s'il ne le fait pas, il devra être tué comme un apostat parce qu'il rejette le Coran.”
1987 le gouvernement turc autorise la reconstruction du patriarchat d'Istanbul après 46 ans d'attente.
1987 déclaration d'Abou Bakr Jaber, chef de la section d'Orientation islamique de l'université de Médine: “ Loin d'être une profonde manifestation d'intolérance...,l'interdiction (de célébrer un autre culte en Arabie) résulte d'une conception islamique selon laquelle l'ensemble du royaume est considéré par l'islam comme une mosquée où les deux religions se sauraient cohabiter. Ce complément d'information devrait permettre d'éviter à l'avenir de porter des jugements hâtifs sur le prétendu manque de liberté religieuse dans le régime saoudite.”
1987 août: après la révolte et le massacre d'au 400 Iraniens (et 649 blessés) à la Mecque, le quotidien officiel Oum el Qoura titre “Réussite de la maison du Hadj cette année”.
1987 octobre: à la conférence de la Ligue Islamique Mondiale, le roi Fahd justifie le massacre des pélerins Iraniens: “Il fallait réprimer la sédition pour la sauvegarde et la sécurité des lieux saints”.
1987 toute l'année, à partir de l'été, les Souadiens engagent une campagne de presse haîneuse contre les Iraniens, qui sont assimilés aux terroristes qarmates médiévaux
1987 juillet: assassinat à Istanbul de M. Hassan Mansouri, opposant iranien
1987 octobre: assassinat de l'opposant iranien M-A Tavakoli Nabavi et de son fils à Wembley, Grande-Bretagne
1987 les étudiants bahaïs sont officiellement bannis des universités iraniennes
1987 juillet: attentat à la bombe contre l'opposant iranien A. H. Amir Parviz à Londres
1987 assassinat de l'opposant iranien A. Akbar Mohammadi à Hambourg
1987 assassinat de l'opposant iranien H. Reza Chitgar à Vienne
1987 assassinat de l'opposant iranien F. Aghaï à Quetta au Pakistan
1987 assassinat de l'opposant iranien A. Reza Pourshafizadeh à Karachi
1987 l'ambassadeur iranien aux Pays Bas explique que “l'homosexualité en Iran est puni par la loi islamique. C'est un péché aux yeux de Dieu et un crime pour la société.”
1987 interdiction en Turquie du livre de Ihlan Arsel, écrivain apostat sur “Les Femmes et la Sharia”
1987 fatwa de l'islamiste turc Cemalettin Kaplan contre l'écrivain apostat Ihlan Arsel, réfugié aux USA
1987 l'ayatollah Khomeini s'exprime sur le jihad: “L'islam dit: toute chose qui existe existe grâce à l'épée et dans l'ombre de l'épée! Les gens ne peuvent être soumis sans l'épée! L'épée est la clé du Paradis, qui n'est ouvert que pour les guerriers saints! Il y a des centaines de versets coraniques et Hadiths qui exhortent les musulmans à vénérer la guerre et à combattre! Est ce que cela veut dire que l'islam est une religion qui empêche les hommes de se livrer à la guerre sainte? Je crache sur ces esprits stupides qui le disent”
1987 résolution (1986-41) de la commission des droits de l'Homme sur la condition des bahaïs
1987 dans un colloque de juristes à Amman, la participante égyptienne, Zaynab al Ghazali, défend l'idée qu'il ne faut pas traiter les chrétiens aussi bien qeu leurs gouvernements traitent les minorités musulmanes sur leur territoire. Les participants chrétiens protestent.
1987 aout: l'université de Médine déclare que l'Arabie Saoudite “est considérée par l'islam comme une mosquée, où deux religions ne sauraient coexister... il est inacceptable d'ériger une église dans un pays qui, à lui seul, constitue une mosquée”
1987 assassinat par des islamistes du dessinateur satirique palestinien Naji el Ali
1987 création en Iran de l'Association du Clergé Combattant
1987 l'Association du Clergé Combattant, très influente en Iran, s'exprime sur la liberté et la démocratie: “La liberté des libéraux est une déviation à l'égard des principes islamiques... la participation du peuple n'est pas un droit mais un devoir religieux au sujet duquel aucun doute n'est permis
1987 création du mouvement wahhabite indo-pakistanais Dawat Wal Irshad, dont les objectifs avoués sont le jihad et la prédication (Dawat)
1987 fermeture par les Allemands du Centre Islamique de Cologne, vitrine de l'organisation islamiste Etat du Califat, de Kaplan
1987 création du Hamas palestinien par les Frères Musulmans de Jordanie
1987 les membres du Mouvement Islamiste Algérien sont jugés puis remis en liberté sans raison officielle; ils fondent ensuite d'autres groupes comme le GIA
1987 mars: dans la ville égyptienne de Sohag, incendie de l'église Sainte Marie par la foule, trompée par une fausse nouvelle propagée par la Gamaa Islamiya
1987 septembre: la Gamaa Islamiya égyptienne attaque un festival musical copte dans la ville d'el Minya
1987 juin: création de l'Union des Jeunes Musulmans de France à Lyon, sous le patronage de T. Ramadan
1987 création au Pakistan du parti shiite Tehrik Jafria, à partir du groupe terroriste
1987 février: pogrom massif anti arménien à Sumgait près de Bakou, pendant trois jours
1987 les Frères Musulmans entrent au parlement égyptien
1987 juillet: un militant du Hizb'Allah, Hussein Al Hariri, détourne un DC 10 d'Air Afrique et abat un ressortissant français pour montrer sa détermination à obtenir la libération des membres du réseau Salah.
1987 mars: le responsable des attentats de Paris, Foued Ali Salah, activiste chiite d'origine tunisienne et formé à l'université religieuse de Qom
1987 mai: Au Nigéria, dans le Nord du pays, au mois de mars 1987, 130 églises et 3 mosquées avaient été incendiées. Les chrétiens ont rejeté l'offre de dédommagement du gouvernement, mal évaluée.
1987 juillet: un militant du Hizb'Allah, Hussein Al Hariri, détourne un DC 10 d'Air Afrique et abat un ressortissant français pour montrer sa détermination à obtenir la libération des membres du réseau Salah.
1987 , le professeur égyptien Ahmad publie une autre proposition de loi, devant régir les rapports entre les pays musulmans et les pays étrangers, dans laquelle nous lisons:
Art. 87 - Chaque pays musulman a le droit d'imposer le paiement du tribut (gizyah) ou/et de l'impôt foncier (kharag) à l'encontre de chaque pays étranger qu'il pressent être un danger pour sa sécurité. Il peut aussi réduire en esclavage ceux de leurs ressortissants (a'yan) qu'il emprisonne, permettre leur rachat ou les tuer
1988 pogrom contre les coptes au Caire
1988 début des pogroms anti-arméniens en Azerbaïdjan (ville de Soumgaït)
1988 l'islam devient religion d'Etat au Bangladesh
1988 destruction du temple bouddhiste de Baghaichari au Bangladesh
1988 début de l'affaire Sayyid en Egypte, du nom d'un jeune étudiant transexuel qui s'était fait opérer; multiples interventions des autorités religieuses; il affirme vouloir être une femme, se marier et se voiler; Sally finit par devenir danseuse du ventre
1988 assassinat de l'hojatoleslam Al Hakim à Khartoum par des inconnus
1988 attentat à la bombe contre une raffinerie à Jubail en Arabie saoudite, revendiqué par le Jihad Islamique et le Hezbollah
1988 attentat du Jihad Islamique contre la firme Avis au Koweit
1988 mai: deux membres du Jihad Islamique explosent dans leur voiture piégée au Koweit
1988 deux bars fréquentés par des occidentaux sont détruits par une bombe à Khartoum
1988 aout: assassinat à Peshawar du mollah chiite Arif Hussein devant la mosquée par un sunnite
1988 aout: saisie à Abidjan d'un stock d'armes et d'explosifs appartenant à Abdu Taqi, du Hezbollah iranien
1988 assassinat par le Jihad Islamique d'un diplomate saoudien à Ankara
1988 octobre: assassinat de l'ancien député turc Bahriye Uciok par des intégristes musulmans
1988 saisie à Trinidad d'armes et de munitions dans un local du Jama'at al Muslim
1988 décembre: assassinat du directeur de la mosquée de Bruxelles et de son bibliothécaire par l'organisation “Les Soldats du Droit”: “Notre organisation poursuit les ennemis de dieu et de l'islam...”
1988 les Soldats de Dieu blessent grièvement un diplomate saoudien à Karachi
1988 destructions d'églises assyriennes dans le nord de l'Irak; exécutions et tortures
1988 fin de la guerre Iran-Irak; environ un million de morts, dont 45 000 enfants iraniens fanatisés
1988 novembre: les Versets Sataniques sont interdits en Inde, pour calmer la minorité musulmane
1988 émeutes de la faim en Algérie; les forces de l'ordre sont surnommées “les juifs”, en référence à l'intifada
1988 octobre: après la publication des versets Sataniques, la Fondation Islamique de Leicester, animée par des Frères Musulmans, organise la campagne contre le livre, avec pétitions dans tout le pays.
1988 octobre: création d'un Comité d'Action Islamique chez un diplomate saoudien à Londres pour amplifier la campagne contre les Versets Sataniques
1988 novembre: condamnation des Versets Sataniques par l'OCI
1988 décembre: l'attorney général du Royaume Uni déclare que les Versets Sataniques ne sont pas susceptibles d'être poursuivis
1988 prise de contrôle par les islamistes égyptiens du bidonville d'Embaba (un million d'habitants), avec milices, apprentissage des arts martiaux,mafia, persécution des coptes et destruction de leurs glises.
1988 la Ligue Islamique Mondiale, à travers sa branche de Peshawar, déclare avoir installé en Afghanistan 150 centres d'apprentissage coranique et 85 écoles islamiques
1988 décembre: trois paysans sont assassinés par les GIA dans la région de Bou Ismael près de Tipasa en Algérie
1988 seconde censure des romans de l'écrivain Naguib Mahfouz par l'université Al Azhar, juste après son prix Nobel de littérature
1988 en Iran, rafle et persécution des professeurs et étudiants de l'université clandestine des bahaïs
1988 les associations de descendants de Grecs Pontiques estiment à 250 000 le nombre de victimes des massacres commis par les Turcs entre 1919 et 1923 dans leur communauté.
1988 août: adoption de la charte du mouvement Hamas: “
Le programme du Mouvement de la Résistance Islamique est l'islam. De là, il tire ses idées, ses manières de penser et de comprendre l'univers, la vie et l'homme. Il s'en réfère pour juger de toutes ses conduites, et il en est inspiré de toutes ses conduites, et il en est inspiré pour prendre des mesures.
Article 5: En adoptant l'islam comme manière de vivre, le mouvement retourne au moment de la naissance du message islamique, de son ancêtre vertueux, son exemple, et le Coran, sa constitution.
Article 11: Le loi gouvernant la terre de Palestine est celle de la sharia islamique, et la même loi est valable pour toutes les terres que les musulmans ont conquis par la force...
Article 12: le nationalisme, du point de vue du mouvement de résistance islamique, fait partie du credo religieux. Rien dans le nationalisme n'est plus signifiant ou plus grave qu'un ennemi qui menace la terre musulmane...
Article 13: Il n'y a pas de solution à la question palestienne si ce n'est à travers le jihad.
Article 27: ... la laïcité est en contradiction complète avec l'idéologie religieuse...
1988 au stand iranien de la Foire Internationale d'Alger, la république islamique présente une immense pyramide d'une de ses productions-phare: les cachets anti-flatulence, destinés à empêcher les pets durant les prières et le pélerinage
1988 un pélerin chinois à la Mecque décide de regarder la pierre noire de la kaaba de trop près; il est bastonné par la police, qui tapent sur d'autres fidèles javanais...
1988 juin: publication de Recommandations du Conseil des Ministres d'Arabie Saoudite “pour chaque musulman arrivant sur les lieux saints”.
Pour le pélerin sur le site, sont interdits “tout rapport sexuel, tout acte pervers et toute polémique”. Le guide rappelle fortement que l'année précédente, les pélerins chiites ont été écrasés par la répression des troubles.
1988 ce sont toujours des eunuques qui trient les hommes et les femmes à la Mecque avant d'entrer dans les lieux saints.
1988 un million et demi de moutons venus de Nouvelle Zélande sont égorgés à la Mecque pendant le pélerinage; on compte 5000 égorgements à l'heure.
1988 le régime libyen offre à chaque pélerin national l'équivalent de 10 000 francs d'argent de poche
1988 l'Arabie Saoudite consacre 36% de son budget à ses forces de sécurité
1988 création d'al Qaida
1988 assassinat d'un opposant iranien anonyme dans les locaux du HCR à Karachi
1988 octobre: Faiyazuddin Ahmad, de l'Islamic Foundation de Leicester organise la persécution de Rushdie en avertissant tout le monde musulman de la parution du roman, par l'intermédiaire des ambassades
1988 octobre: les Versets Sataniques sont interdits en Inde pour maintenir la paix religieuse, sous la pression de députés musulmans
1988 l'Arabie Saoudite déclare vouloir prendre la direction de la réaction contre les Versets Sataniques
1988 Hesam el Essawy, président de l'Islamic Society for the Promotion of Religious Tolerance écrit à l'éditeur anglais des Versets Sataniques: “Je voudrais que vous corrigiez votre point de vue, avant que le monstre que vous avez inutilement créé ne grandisse dans le monde entier, et ne devienne quelque chose d'incontrôlable”
1988 octobre: l'Union des Organisations Musulmanes écrit à M. Thatcher pour lui demander d'interdire les Versets Sataniques
1988 octobre: le chef du Comité d'Action Musulmane en Angleterre exige que les Versets Sataniques sont censurés, que Rushdie s'excuse et qu'il paye une amende pour les musulmans: il estime que le livre est “le plus injurieux, grossier et honteux livre jamais écrit par un ennemi de l'islam”
1988 novembre: annulation de la conférence de Rushdie en Afrique du Sud suite à des menaces
1988 les Versets Sataniques sont brûlés devant un public de 7000 personnes à Bolton en Grande-Bretagne. La presse ne retransmet pas le spectacle
1988 censure en Iran du livre d'Ahmad Shamlou “Deshne der Dis” à cause de questions concernant le caractère absolu de la foi...
1988 censure en Iran du livre “Esmaeel” de Reza Barahani pour contestation du sacrifice dans les fêtes religieuses
1988 exécution de 3000 prisonniers politiques et de croyance en Iran
1988 depuis dix ans, 200 responsables bahaïs ont été pendus en Iran
1988 résolution (1988-69) de la commission des droits de l'Homme sur la condition des bahaïs et le nombre des exécutions
1988 avril: publication du Document du Koweit portant Code Arabe Unifié du Statut Personnel; c'est un projet de modèle de statut discriminatoire des minorités dans tous les domaines; il précise: “On ne saurait accepter d'une personne née après la mission de Mahomet une autre religion que l'islam”
1988 septembre: le shiite saoudien Sadeq Malallah est arrêté pour avoir “insulté Dieu, son prophète et le saint Coran”
1988 le philosophe égyptien Zakariyya résume l'opposition entre les juristes islamistes et laïcs: “dans ces conditions, ce ne sont pas deux pensées qui s'affrontent librement, mais une pensée corsetée par mille contraintes et un argument d'autorité que l'autre partie exploite chaque fois qu'elle est en mal d'arguments rationnels, en criant haro sur l'infidèle”
1988 fermeture d'églises chrétiennes à Sari en Iran
1988 fermeture d'églises chrétiennes à Kermanshah en Iran
1988 fermeture d'églises chrétiennes à Ahwaz en Iran
1988 fermeture d'églises chrétiennes à Ahwaz en Iran
1988 fatwa de la “commission permanente de recherches scientifiques et de fatwa saoudienne” sur la présence des chrétiens en Arabie Saoudite; elle interdit même la construction de mosquées par des ingénieurs chrétiens
1988 depuis deux ans, la tribu arabe musulmane des Baggara du Soudan a tué 600 animistes et capturé comme 400 femmes, avec l'aide du régime
1988 le précheur de la mosquée de Médine, Gaza'iri, rédige un livre sur l'éducation saoudienne; il est contre l'éducation des filles. Pour lui, l'école est “une boucherie de l'honneur”
1988 le théologien Mawlawi écrit sur la propagation de la foi: “Le musulman a le devoir de faire parvenir à tous l'appel de Dieu. Par conséquent, il doit écarter tous les obstacles qu'il rencontre dans l'accomplissement de ce devoir. Les gens sont ensuite libres de devenir musulmans ou de rester dans la mécréance. Si ces obstacles peuvent être enlevés sans la guerre, tant mieux. Sinon, il est légitime de recourir à la guerre pour les enlever”
1988 fatwa du plus respecté des théologiens saoudiens Ibn Baz sur les guerres: “Il en fait pas de doute que les guerres entre le prophète et les mécréants étaient légitimes... si de nos jours de telles guerres légitimes devaient devoir avoir lieu entre musulmans et mécréants, l'imam des musulmans peut alors décider de leur accorder la liberté, d'accepter leur racha, de les tuer ou de les asservir dans la tradition du Coran et de Mahomet”
1988 le précheur de la mosquée de Médine, Gaza'iri, rédige un livre sur le système éducatif saoudien; il décrit le premier degré, qui dure 6 ans: “ l'élève doit avoir un Cora, un cahier, un crayon. A travers le Coran, il apprendra la géographie, l'histoire des prophètes, la botanique, la langue arabe, les mathématiques avec les parts successorales”
1988 octobre: assassinat par un islamiste du directeur de l'agence de presse algérienne Sid Ali Benmechice
1988 le théologien de l'université égyptienne de Dar ul Ulum, al Sabur Sahin, décrète que tout musulman qui déclare que le Coran a été créé est un infidèle.
1988 création de l'Association des Religieux Combattants en Iran
1988 l'islamiste algérien Ali Belhadj appelle la population à la révolte pendant les émeutes d'octobre
1988 début de la campagne terroriste du mouvement islamiste Front de Libération Nationale du Jammu Kashmir
1988? création de l'organisation terroriste turque du Front des Combattants du Grand Orient, qui s'attaque aux intellectuels athées et aux chrétiens
1988 avril: Le Conseil des Ministres arabes de la justice, dans le cadre de son plan en vue de l'unification des lois arabes, a réalisé un projet adopté dans sa réunion tenue au Kuwait le 4 avril 1988 ayant pour titre Document du Kuwait portant Code arabe unifié du statut personnel que nous désignerons sous Le projet du statut personnel de la Ligue arabe. Il s'agit en fait d'un modèle de loi qui n'a été reçu par aucun pays arabe .
Ce projet ne fait rien d'autre que reprendre la doctrine classique en matière de mariage mixte. Il nomme parmi les empêchements temporaires le mariage avec une femme non-musulmane à l'exception des juives et des chrétiennes, et le mariage d'une musulmane avec un non-musulman (art. 30).
Rien n'est dit de l'apostasie mais le mémorandum y revient dans son commentaire de l'art. 30 ch. 7. Il est dit :
L'apostate qui quitte l'Islam est considérée comme sans religion, même si celle-ci quitte l'Islam pour une religion scripturaire. Le mariage d'un musulman avec une apostate, de même que le mariage d'une musulmane avec un apostat, est invalide, parce que l'apostasie est un délit puni pour l'homme par la mort et pour la femme par la prison. L'apostat est considéré comme mort, selon les livres de Fiqh et la loi dérivée de la shari'ah islamique .
1988 aout: proclamation de la Charte du Hamas:
Article 1 : le programme du Mouvement de Résistance Islamique est l'Islam. De là, il tire ses idées, ses manières de penser et de comprendre l'Univers, la vie et l'homme. Il s'en réfère pour juger de toutes ses conduites, et il en est inspiré pour prendre des mesures.
Article 2 : Le Mouvement Islamique de Résistance est une des branches de la Fraternité Musulmane en Palestine. Le Mouvement de la Fraternité Musulman est une organisation universelle qui constitue le mouvement Islamique le plus important des temps modernes. Il se caractérise par sa profonde compréhension, son parfait entendement et son adhésion totale aux concepts islamiques dans tous les aspects de la vie, de la culture, de la foi, de la politique, de l'économie, de l'éducation, de la société, de la justice et du jugement, de la diffusion de l'Islam, de l'éducation islamique, de l'art, de l'information, de la science de l'occulte et de la conversion à l'Islam.
Article 3 : La structure originelle du Mouvement de Résistance Islamique consiste en des Musulmans qui ont juré fidélité à Allah qu'ils vénèrent, -"J'ai créé le jinn et les humains dans l'unique but qu'ils me vénèrent" - qui connaissent leurs devoirs envers eux-mêmes, envers leur famille et envers leur pays. Par-dessus tout, ils craignent Allah et présentent la bannière de la Jihad à leurs oppresseurs, afin qu'ils délivrent la terre et le peuple de leur impureté, de leur bassesse, et de leurs maux. " Mais nous opposerons la vérité à la vanité, ce qui sèmera la confusion et qui, vous le verrez, entraînera sa disparition." (Prophète - Verset 18)
Article 4 : Le Mouvement de Résistance Islamique accueille chaque Musulman qui embrasse sa foi et son idéologie, suit son programme, garde ses secrets et qui souhaite faire partie de ses rangs et accomplir son devoir. Allah récompensera certainement celui-là.
Article 5 : Lieu d'extension du Mouvement Islamique de Résistance : en adoptant l'Islam comme sa manière de vivre, le Mouvement retourne au moment de la naissance du message Islamique, de son ancêtre vertueux, Allah étant son point d'ancrage, le Prophète, son exemple, et le Coran, sa constitution. Il s'étend partout dans le monde où il y a des Musulmans qui embrassent l'Islam comme leur manière de vivre. De cette manière, il s'étend à la profondeur de la terre et atteint les cieux. "Ne voyez-vous pas comment Allah a mis en place une parabole, représentant la parole comme un arbre dont les racines sont fermement attachées à la terre et dont les branches atteignent le paradis et qui donne des fruits en toute saison par la volonté de Dieu ? Allah a donné aux hommes des paraboles afin qu'ils soient instruits." (Abraham - versets 24-25).
Article 6 : Le Mouvement de Résistance Islamique est un mouvement Palestinien distingué, fidèle à Allah et dont la manière de vivre est l'Islam. Il s'efforce d'élever la bannière d'Allah sur chaque parcelle de la Palestine et sous cette bannière, les adhérents à l'Islam de toutes les religions peuvent coexister en sécurité et en paix partout où leurs vies, leurs propriétés et leurs droits sont concernés. En l'absence de l'Islam, les querelles séviront, l'oppression se répandra, le mal prévaudra, et les schismes et les guerres apparaîtront.
Article 7 : Comme ces Musulmans qui adhérent aux pratiques du Mouvement de Résistance Islamique se répandent partout dans le monde, se rallient à son soutien et à ses positions, s'efforcent de rehausser ses luttes, le Mouvement est universel. Il est parfaitement adapté pour cela en raison de la clarté de son idéologie, de la noblesse de ses causes et de la hauteur de ses objectifs. A partir de là, le Mouvement devra être considéré et estimé, et son rôle devra être reconnu. Celui qui dénie ses droits, évite de le soutenir et reste aveugle devant les faits, que ce soit intentionnellement ou non, devra se réveiller pour se rendre compte que les évènements l'ont rattrapé et qu'il n'y a pas de logique qui puisse expliquer son attitude. Celui-là devra certainement apprendre des exemples passés. L'injustice du parent proche est plus difficile à supporter que le coup d'un sabre indien.
Le Mouvement de Résistance Islamique est un des liens de la chaîne dans la lutte contre les envahisseurs sionistes. Ceci depuis 1939, date de l'émergence du martyr Izz al-Din al Kissam et de ses frères, membres de la Fraternité Musulmane. Il poursuit sa lutte et s'associe au combat des Palestiniens et de la Fraternité Musulmane dans la guerre de 1948 et aux interventions Jihad de la Fraternité Musulmane en 1968 et après. De plus, si les liens ont été distants les uns des autres et si des obstacles ont été mis en place par ceux qui servent le sionisme pour que les combattants ne puissent poursuivre la lutte, le Mouvement de Résistance Islamique aspire à la réalisation de la promesse d'Allah, quelle que soit la durée nécessaire. Le Prophète, qu'Allah le bénisse et lui accorde le salut, a dit : "Le jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans combattent les Juifs (tuent les Juifs) et tant que le Juif se cache derrière des pierres et des arbres. Les pierres et les arbres diront : "Oh ! Musulmans, Oh ! Abdulla, il y a un Juif derrière moi. Viens et tue-le." Seul, l'arbre Gharkad (évidemment, un certain type d'arbre) ne fera pas cela parce que c'est l'un des arbres de Juifs. (narré par al-Bukhari et al Muslim).
Article 8 : Allah est son point d'ancrage, le Prophète est son modèle, et le Coran, sa constitution : la Jihad est son chemin et la mort pour la cause d'Allah est le plus grand de ses voeux.
Article 9 : Le Mouvement de Résistance Islamique a été créé alors que l'Islam disparaissait de la vie. Ainsi, les règles se morcelaient, les concepts étaient désorganisés, les valeurs changeaient et les maléfiques prenaient le contrôle. L'oppression et l'obscurité prévalaient, les lâches devenaient comme des tigres : les terres étaient usurpées, le peuple était dispersé et il était condamné à errer partout dans le monde. La justice avait disparu et le mensonge la remplaçait. Rien ne restait à sa place véritable. Ainsi, quand l'Islam est absent de la scène, tout change. De cet état des choses se dessinent les incitations à l'action.
En ce qui concerne les objectifs : ils sont la lutte contre le mensonge, pour le combattre et le faire disparaître afin que la justice prévale, que les terres soient rendues. Alors, depuis les mosquées retentira la voix du muezzin qui annoncera l'établissement de l'Etat de l'Islam. Ainsi, le peuple et les choses retourneront à leur place véritable grâce à Allah qui est notre sauveur. "... et si Allah n'a pas empêché les hommes, les uns et les autres, en vérité la terre a été corrompue mais Allah est bienfaisant envers ses créatures. " (La Vache - verset 251).
Article 10 : Comme le Mouvement de Résistance Islamique ouvre la voie, il aidera les opprimés et soutiendra de tout son pouvoir ceux qui ont commis des erreurs. Il n'épargnera aucun effort pour amener la justice et mettre en échec l'injustice, en paroles et en actions, là et partout où il peut intervenir et avoir une influence.
Article 11 : Le Mouvement de résistance islamique considère que la terre de Palestine est un territoire islamique consacré aux futures générations musulmanes jusqu'au jour du jugement. Le territoire, comme aucune de ses parcelles, ne doit être dilapidé. Ni un seul pays arabe, ni tous les pays arabes, ni aucun roi ou président, ni aucune organisation, ni toutes les organisations, qu'elles soient palestiniennes ou arabes, ont le droit de faire cela. La Palestine est un territoire islamique consacré aux générations musulmanes jusqu'au jour du jugement. Pour cette raison, qui pourrait prétendre avoir le droit de représenter les générations musulmanes jusqu'au jour du jugement ? La loi gouvernant la terre de Palestine est celle de la Sharia Islamique (Loi) et la même loi est valable pour toutes les terres que les Musulmans ont conquis par la force, parce que durant la période des conquêtes (Islamiques), les Musulmans ont consacré ces terres aux générations musulmanes jusqu'au jour du Jugement.
C'est arrivé ainsi : quand les chefs des armées islamiques ont conquis la Syrie et l'Irak, ils ont envoyé Umar bin-el-Khatab au Calife des Musulmans afin de lui demander son avis au sujet de la terre conquise pour savoir s'ils devaient la diviser entre soldats ou la laisser à ses propriétaires ou en faire autre chose. Après consultations et discussions entre le Calife des Musulmans, Omar bin-el-Khatab et les compagnons du Prophète, qu'Allah le bénisse et lui accorde le salut, il fut décidé que la terre devait être laissée à ses propriétaires qui pouvaient profiter de ses fruits. Quant à la propriété réelle de la terre et à la terre elle-même, elle devait être consacrée aux générations musulmanes jusqu'au jour du Jugement. Ceux qui occupent la terre sont seulement là pour profiter de ses fruits. Il en sera ainsi aussi longtemps que la terre et le paradis existeront. Toute procédure en contradiction avec la Sharia Islamique, où la Palestine est concernée, est nulle et non-avenue.
Article 12 : Le Nationalisme, du point de vue du Mouvement de Résistance Islamique, fait partie du credo religieux. Rien dans le nationalisme n'est plus signifiant ou plus grave qu'un ennemi qui menace la terre musulmane. Résister et réprimer l'ennemi devient le devoir individuel de chaque Musulman, homme ou femme. Une femme peut sortir de chez elle pour aller combattre l'ennemi sans la permission de son mari. De la même manière fait l'esclave : sans recourir à la permission de son maître. Rien de tel n'existe dans aucun autre régime. C'est un fait indiscutable. Si d'autres mouvements nationalistes sont reliés à des causes matérialistes, humaines ou territoriales, le nationalisme du Mouvement Islamique de Résistance possède tous ces éléments ainsi que les éléments les plus importants qui lui donnent la vie et l'âme. cela est dû à l'origine de l'esprit et de celui qui donne la vie, levant dans le ciel de la patrie la bannière paradisiaque qui lie la terre et le paradis par une force immense.
Article 13 : Les initiatives et ce que l'on appelle les solutions pacifiques et les conférences internationales, sont contraires aux principes du Mouvement de Résistance Islamique. Le fait d'abuser de quelque parcelle que ce soit de la Palestine est un abus dirigé contre une parcelle de la religion. Le Nationalisme du Mouvement de Résistance Islamique fait partie de sa religion. Ses membres en ont été nourris. Ils combattent pour la volonté d'élever la bannière d'Allah au-dessus de leur patrie. "Allah sera éminent mais la plupart des gens ne le savent pas."
Actuellement et depuis quelque temps, il y a un appel pour le rassemblement d'une conférence internationale afin d'envisager des réponses à la question palestinienne. Certains l'acceptent, d'autres rejettent l'idée même, pour une raison ou pour une autre. Ils ont une condition ou plusieurs pour accepter de rassembler la conférence et d'y participer. Connaissant les composantes qui constituent la conférence ainsi que leurs attitudes présentes et passées envers les problèmes musulmans, le Mouvement de Résistance Islamique ne considère pas que ces conférences soient en mesure de comprendre les demandes, de restaurer les droits ou de rendre justice aux opprimés. Ces conférences débouchent uniquement sur l'installation d'infidèles sur la terre des Musulmans comme médiateurs. Depuis quand les infidèles rendent-ils justice à ceux qui croient ? Il n'y a pas de solution à la question palestinienne si ce n'est à travers la Jihad. Les initiatives, les propositions et les conférences internationales sont toutes une perte de temps et de vaines tentatives. Le peuple palestinien sait ce qu'il lui convient et ne doit pas accepter que son futur, ses droits et son destin soient manipulés.
Article 14 : La question de la libération de la Palestine est délimitée par trois cercles : le cercle palestinien, le cercle arabe et le cercle Islamique. Chacun de ces cercles joue un rôle dans la lutte contre le sionisme. Chacun de ces cercles est sou tendu par des devoirs, et c'est une faute terrible et un signe de profonde ignorance de ne pas prendre en compte l'un de ces cercles. La Palestine est une terre islamique qui possède le premier des deux kiblahs (la direction vers laquelle se tournent les Musulmans quand ils prient), le troisième des sanctuaires islamiques sacrés et le point de départ du voyage de minuit de Mohammed aux sept Paradis (par exemple Jérusalem).
Article 15 : Le jour où les ennemis usurpent une partie de la terre musulmane, la Jihad devient le devoir individuel de chaque musulman. Devant l'usurpation de la Palestine par les Juifs, il est obligatoire que la bannière de la Jihad soit élevée. Pour ce faire, la diffusion de la conscience islamique à travers les masses est nécessaire, que ce soit sur les plans régional, arabe ou islamique. Il est nécessaire d'insuffler l'esprit de la Jihad dans le coeur de la nation de manière à ce que les Palestiniens affrontent les ennemis et rejoignent les rangs des combattants.
Il est nécessaire que les scientifiques, les professeurs et ceux qui sont chargés de l'éducation, les professionnels des média et de l'information, ainsi que les masses éduquées, particulièrement les jeunes et les scheiks des mouvements islamiques, prennent part à l'éveil des masses. Il est important que des changements élémentaires soient faits dans le contenu des programmes scolaires afin de les épurer des traces de l'invasion idéologique des orientalistes et des missionnaires qui ont infiltré la région suite à la défaite des Croisés devant la tombe de Salah el-Din (Saladin). Les Croisés se rendirent compte qu'il était impossible de vaincre les Musulmans sans qu'une invasion idéologique ait ouvert la voie par un renversement complet des pensées qui défigurait l'héritage spirituel et corrompait les idéaux. Alors seulement, leurs soldats purent envahir. Dans ce sens, cela a ouvert la voie à l'invasion impérialiste qui a fait dire à Allenby en entrant dans Jérusalem : " C'est seulement maintenant que les croisades se sont achevées." Le Général Guru se tint devant la tombe de Salah el-Din et dit : "Nous sommes revenus, O Salah el-Din." L'impérialisme a joué en faveur du renforcement de l'invasion idéologique. Il a creusé et creuse encore ses racines. Tout cela a ouvert la voie à la perte de la Palestine. Il est nécessaire d'insuffler aux esprits des générations musulmanes que le problème palestinien est un problème religieux et qu'il doit être envisagé comme tel. La Palestine renferme des lieux islamiques sacrés. Il s'y trouve la mosquée al-Aqsa, qui est à un pas de la grande mosquée de la Mecque et qui en est inséparable aussi longtemps que la terre et le paradis parlent de Isma' (le voyage de minuit de Mohammed aux sept paradis) et de Mi'raj (l'ascension de Mohammed de Jérusalem aux sept paradis).
Article 16 : Il est nécessaire de suivre l'orientation islamique en éduquant les générations islamiques de notre région par l'apprentissage des devoirs religieux, l'étude et la compréhension du Coran, l'étude du Sunna du Prophète (ses paroles et ses actions) et en leur enseignant l'histoire islamique et son héritage à partir des sources authentiques. Cela doit être fait par des spécialistes et des érudits qui auront recours à un cursus qui façonnera sainement les pensées et le destin de l'élève musulman. Parallèlement à ce programme, une vision d'ensemble de l'ennemi, de ses capacités humaines et financières, l'apprentissage de ses points forts et de ses points faibles et la connaissance des forces qui le soutiennent et qui l'aident, doit être intégré au cursus. Il est également important de connaître les évènements présents, de suivre les faits nouveaux et de tirer de ces faits des analyses et des commentaires. Des prévisions incluant chaque nouvelle tendance pour le présent et le futur est nécessaire afin que le Musulman qui combat vive en connaissant son but, son objectif et sa méthode au coeur des événements qui se déroulent autour de lui.
Article 17 : Dans la bataille pour la libération, la femme musulmane n'a pas un rôle moins important que celui de l'homme musulman. C'est elle qui fait les hommes. Son rôle dans l'éducation et l'orientation morale des nouvelles générations est important. Les ennemis ont réalisé l'importance de son rôle. Ils considèrent qu'ils peuvent lui donner des ordres et en faire ce qu'ils veulent. Loin de l'Islam, ils auraient gagné le combat. C'est pourquoi ils essaient d'avoir une action constante par des campagnes d'information, des films, des programmes scolaires, utilisant dans ce but leurs serviteurs qui sont infiltrés dans les organisations sionistes sous des noms et des formes variées comme les Francs-Maçons, les Clubs Rotary, les organisations d'espionnage et d'autres groupes qui ne sont rien d'autres que des organes de subversion et des saboteurs. Le jour où l'Islam régnera sur les affaires courantes, ces organisations, hostiles à l'humanité et à l'Islam, disparaîtront. Dans le foyer, la femme combattante, qu'elle soit mère ou sœur, joue le rôle le plus important en prenant soin de la famille, en élevant les enfants et en leur transmettant les valeurs morales et les pensées tirées de l'Islam. Elle doit leur apprendre à accomplir les devoirs religieux pour les préparer au rôle de combattant qui les attendent. C'est pourquoi il est nécessaire d'être très attentif aux écoles et au programme suivi pour l'éducation des filles musulmanes. Elles deviendront ainsi de bonnes mères, conscientes de leur rôle dans le combat pour la Libération.
Elle doit avoir suffisamment de connaissance et d'entendement pour l'exécution des tâches ménagères, parce qu'être économe et éviter le gaspillage du budget familial est une des exigences pour aller de l'avant dans les conditions difficiles qui nous entourent. Elle doit avoir devant les yeux le fait que l'argent qu'elle a à sa disposition est comparable au sang qui ne doit jamais couler excepté dans les veines. De cette façon, les enfants comme les adultes peuvent continuer à vivre.
(...)
Article 25 : Le Mouvement de Résistance Islamique respecte ces mouvements et fait cas de leurs circonstances et des conditions qui les entourent et qui les affectent. Il les encourage aussi longtemps qu'ils ne prêtent pas serment avec l'Est communiste ou l'Ouest envahisseur. Cela confirme à tous ceux qui y sont intégrés ou qui sympathisent avec lui, que le Mouvement de Résistance Islamique est un mouvement de combat qui envisage la vie avec moralité et clarté dans la manière dont il doit coopérer avec les autres mouvements comme ailleurs. Il déteste l'opportunisme et désire uniquement le bien du peuple, des individus et des groupes de la même façon. Il ne recherche pas les profits matériels et la gloire individuelle. Il ne recherche pas non plus de récompenses pour les individus. Il travaille avec ses propres ressources et, quels que soient ses moyens, "et tire d'eux toute l'énergie possible", pour l'épanouissement du devoir, et pour gagner les faveurs d'Allah. Le Mouvement n'a pas d'autre désir que celui-là.
Le Mouvement assure toutes les tendances nationalistes opérant dans la sphère palestinienne pour la libération de la Palestine qu'il est là pour les supporter et les assister. Il ne sera jamais plus que cela, que ce soit dans les mots et dans les actions, dans le présent et dans le futur. Il est là pour rassembler et non diviser, pour préserver et non gaspiller, pour unifier et non pour éloigner les individus les uns des autres. Il prend en compte chaque bon mot, chaque effort sincère et chacun des bons soins. Il claque la porte aux désaccords et fait la sourde oreille aux rumeurs et aux calomnies, tout en tenant compte, au même moment, du droit d'autodéfense. Tout ce qui est contraire ou contradictoire à ces tendances est un mensonge répandu par les ennemis ou leurs serviteurs dans le but de semer la confusion, de rompre les rangs et d'envahir en rentrant par la petite porte.
Article 27 : L'Organisation de Libération de la Palestine est l'organisation la plus proche au coeur du Mouvement de résistance palestinienne. Elle comprend le père et le frère, le proche parent et l'ami. Le Musulman ne se détache pas lui-même de son père, de son frère, de son proche parent et de son ami. Notre Patrie est une, notre situation est une, notre destin est un et l'ennemi est un ennemi commun à nous tous. A cause de la situation qui entoure la formation de l'Organisation, de la confusion idéologique qui prévaut dans le monde arabe comme la conséquence de l'invasion idéologique sous laquelle le monde arabe est tombé depuis la défaite des Croisés et qui était, et qui est toujours, intensifiée par les orientalistes, les missionnaires et les impérialistes, l'Organisation a adopté l'idée d'un Etat laïque. Et c'est ainsi que nous l'envisageons. La Laïcité est en contradiction complète avec l'idéologie religieuse. Les attitudes, la conduite et les décisions sont issues des idéologies.
C'est pourquoi, avec toute l'estime que nous portons à l'Organisation de Libération de la Palestine -et ce qui peut se développer en son sein - et sans sous-estimer son rôle dans le conflit israélo-arabe, nous ne sommes pas en mesure d'échanger la Palestine islamique présente ou future avec l'idée laïque. La nature islamique de la Palestine fait partie de notre religion et quiconque prend sa religion avec légèreté est un perdant. "Celui qui sera opposé à la religion d'Abraham mais dont l'esprit est infatué ? (la Vache - Verset 130).
Le jour où l'Organisation de Libération de la Palestine adoptera l'Islam comme sa manière de vivre, nous deviendrons ses soldats, et nous alimenterons ses feux qui brûleront les ennemis. Jusqu'à ce jour, et nous prions Allah pour qu'il soit proche, la position du Mouvement Islamique de Résistance envers l'Organisation de Libération de la Palestine est celle d'un fils envers son père, d'un frère envers son frère, d'un parent envers un parent. Il souffre de sa douleur et le soutient en étant face à l'ennemi, l'engageant à la prudence et à bien se conduire.
Article 28 : L'invasion sioniste est une invasion vicieuse. Elle n'hésite pas à recourir à toutes les méthodes, utilisant des moyens malfaisants et indignes pour parvenir à ses fins. Elle dépend beaucoup dans ses opérations d'espionnage et d'infiltrations des organisations secrètes qu'elle a fait naître comme les Francs-Maçons, les Clubs Lions et Rotary, et d'autres groupes de sabotage. Toutes ces organisations, qu'elles soient secrètes ou qu'elles opèrent en plein jour, travaillent dans l'intérêt du sionisme et selon ses instructions. Leur but est d'ébranler les sociétés, de détruire les valeurs, de corrompre les consciences, de détériorer le caractère de l'Islam et de l'annihiler. Elle est derrière le trafic de drogue et l'alcoolisme sous toutes ses formes pour faciliter leur contrôle et leur expansion.
Les pays arabes voisins d'Israël sont priés d'ouvrir leurs frontières devant les combattants de toutes les nations arabes et islamiques afin qu'il s puissent concilier leurs efforts avec ceux de leurs frères musulmans de Palestine. En ce qui concerne les autres pays arabes et islamiques, ils sont priés de faciliter les mouvements des combattants à l'intérieur et à l'extérieur du pays, et c'est la moindre des choses qu'ils puissent faire.
Nous ne devons pas oublier de rappeler à chaque Musulman que quand les Juifs conquirent la ville sacrée en 1967, ils se tinrent sur le seuil de la Mosquée Aqsa et proclamèrent que : "Mohammed est mort, et ses descendants sont tous des femmes." Israël, le Judaïsme, les Juifs qui provoquent l'Islam et le peuple musulman, " Que les lâches ne dorment jamais."
1988 Ben Laden se sépare de la CIA
1988 septembre: l'église copte de Rode el Farrag au Caire est incendiée
1988 novembre: explosion au cours d'un mariage copte dans une église de Shobra au Caire
1988 les services secrets pakistanais ISI sont dirigés par un véritable islamiste, le général Hamid Gul
1988 exécution en Iran du bahaï Iraj Afshin
1988 exécution en Iran du bahaï Bihnam Pashai
1988 au Kashmir, destruction partielle du temple Ram Mandir, Maharajganj, Srinagar
1988 au Kashmir, destruction partielle par lapidation du temple Shiv Mandir, Sarafkadal, Srinagar
1988 au Kashmir, destruction du temple Shiv Mandir, Bandipur
1988 au Kashmir, tentative de destruction par explosif du temple Shri Raghunath Mandir, Barmulla
1988 au Kashmir, destruction totale du temple Shiv temple, Shopian
1988 au Kashmir, destruction totale du temple local de Tral
PULWAMA DISTRICT
1988 aout: au Kashmir, destruction partielle du temple Devi Mandir, Anantnag
1988 aout: au Kashmir, destruction partielle du temple Basaknag mandir, Bhadrawah DODA DISTRICT
1988 fondation d'al Qaida
1988 aout: découverte en Côte d'Ivoire d'un important stock d'explosifs stocké par des chiites libanais
1988 Hamad Ahmad Ahmad, professeur égyptien, docteur de la Sorbonne, a rédigé un ouvrage intitulé Proposition de loi unifiée régissant les armées islamiques.[57] Nous y lisons que si un pays est conquis sans guerre, ses habitants ayant un Livre révélé (Ahl al-kitab) ont le choix entre payer la gizyah (tribut) ou le double de la zakat (impôt religieux), s'ils refusent de payer la gizyah. Quant à ceux qui n'ont pas de livre révélé, le chef de l'État est libre de les traiter comme les Ahl al-kitab ou de leur donner le choix entre l'Islam et la mort (art. 169 et pp. 134-135). Les habitants du pays conquis sont libres de rester dans le pays ou de l'abandonner (art. 174). En ce qui concerne les prisonniers de guerre, ce professeur propose ce qui suit:
Art. 191 - Le chef du pays a le droit d'octroyer la liberté aux prisonniers de guerre, de demander des rançons contre leur libération (fida') ou de les réduire en esclavage (yadrib 'alayhim al-riq).
Art. 192 - Les rançons pour le rachat des prisonniers ou leur asservissement font partie du butin. Les rançons ou les prisonniers asservis sont distribués aux bénéficiaires du butin.
Art. 52 - 1. Il est interdit de tuer les femmes, les enfants, les vieillards et les moines.
2. S'il s'avère qu'ils constituent une aide pour l'ennemi, on se satisfait de les prendre comme captifs (sabyihim).
3. S'il est impossible de les prendre comme captifs, ils seront traités comme des combattants.
Art. 177 - Si les habitants d'un pays [conquis] se convertissent à l'Islam, et par la suite apostasient ou refusent de s'acquitter d'un des devoirs (faridah) de l'Islam, ils seront combattus jusqu'à leur extermination ou leur retour à l'ordre d'Allah.
1988 Lors d'une conférence donnée en Angleterre , Abdel-Fattah Mourou, personnalité influente du parti tunisien Ennahda, a expliqué: "Je dis et je répète que notre mouvement est ikhwaniyyah [conforme aux Frères musulmans], basé sur la pensée des ikhwan et la méthode des ikhwan, et que nous avons des liens avec le mouvement des ikhwan
1988 Lors de sa conférence, Abdel-Fattah Mourou dit:
Certains de nos frères musulmans ne comprennent pas notre mouvement comme il faut. Certains disent: "Par Dieu, vous êtes désormais devenus des démocrates et vous parlez de la démocratie et des libertés! Est-ce que la démocratie fait partie de l'Islam ou non? Ces questions, qui sont des questions théoriques, ont été traitées par les penseurs musulmans. Mais dans la dernière phase nous avons voulu nous mouvoir sur la place (publique) en dépassant les divergences.
Mon frère! Ne sentons-nous pas que la démocratie est une conception non islamique? Nous sentons, nous savons et nous sommes conscients que la conception islamique du pouvoir n'est pas la conception démocratique. Mais lorsque nous considérons que ce dont souffre tout citoyen tunisien dans le pays est la perte de libertés, nous avons alors donné la priorité à la cause de la liberté sur toute autre cause, afin de ne pas avoir besoin d'un long discours pour désigner la cause des libertés par un nom nouveau auquel le citoyen moyen n'est pas habitué. Nous l'avons alors appelé la cause de la démocratie, comme l'appelle le citoyen, sans que celui-ci ait l'intention de contrevenir à l'Islam ou de s'en éloigner. Car le citoyen moyen, dans notre pays, lorsqu'il est démocrate, lorsqu'il parle de démocratie, il ne veut pas dire qu'il est opposé à l'Islam. Il est, par contre, juste de dire que le penseur qui part de données idéologiques précises souhaite établir une voie autre que la voie islamique. Nous avons alors résumé la cause. Nous avons dit: "Nous sommes des démocrates".
Mais de quelle démocratie parlons-nous? Que le peuple, dans les limites que Dieu a fixées et a prévues, soit le maître de la décision en ce qui concerne le licite. Nous avons le domaine de l'illicite et le domaine du licite. Le domaine de l'illicite ne peut être franchi ni par un gouverneur ni par un gouverné. Quant au domaine du licite, son interprétation (igtihad) nous a été confiée. Mais qui peut interpréter [le licite]? Est-ce le sultan qui décide? Non. Nous considérons que le peuple peut interpréter [le domaine du licite]. Si le peuple veut établir une municipalité ici ou là, imposer un impôt quelconque, tant que cela est permis par Dieu, pourquoi cela devrait-il être remis au choix du gouverneur? Nous disons que c'est le peuple qui choisit. C'est tout ce que nous avons dit concernant la démocratie et les libertés dans notre pays.
Certains de nos frères qui travaillent dans le mouvement islamiste considèrent cela comme s'il s'agissait d'une violation de la méthode islamique. Ce n'est pas vrai. Lorsque nous avons voulu gagner Le Monde ou Le Figaro, ainsi que les chrétiens, les Français et les Américains à notre cause - nous avons gagné les télévisions allemandes et italiennes à notre cause et elles commencent à parler du M.T.I. - pouvions-nous leur dire que notre cause est d'établir un État islamique? En fait, notre cause que nous devons mener, la cause que nous pouvons leur dire est [la suivante:] notre cause est une cause de liberté; Bourguiba opprime le peuple; nous voulons écarter du peuple la tyrannie de Bourguiba; nous ne voulons pas un deuxième Bourguiba, grand ou petit. Notre cause est qu'il n'y ait pas de Bourguiba après Bourguiba.
Certains de nos frères ne comprennent pas ces nuances, car il s'agit d'une manière de s'adresser au public qui ne peut être comprise qu'en comprenant [la mentalité de] de ce public.
1988c fondation du groupe Abou Sayyaf par Janjalani, théologien ancien combattant d'aAfghanistan
1989 incendie du temple bouddhiste de Tintilla au Bangladesh
1989 destruction du temple bouddhiste de Baghaichari au Bangladesh; destruction de la statue du Bouddha
1989 attaque du temple bouddhiste de Pujgang au Bangladesh
1989 fatwa de l'imam Khomeini contre Salman Rushdie et ses éditeurs pour apostasie; il appelle “tout musulman zélé à les exécuter immédiatement partout où ils se trouvent”
“J'informe fièrement à tous les musulmans du monde que l'auteur du livre Les Versets Sataniques qui sont dirigés contre l'islam, le prophète et le Coran,et toute personne liée clairement à la publication du livre est à partir de maintenant condamnée à mort. J'engage tous les musulmans à exécuter ces personnes partout où elles se trouvent.”
1989 le soudanais Al Tourabi, devant les tentatives de règlement de la guerre civile, déclare la guerre sainte
1989 après un passage en prison, Al Tourabi devient l'inspirateur du régime soudanais, qui se lance dans le jihad contre les populations du sud; purification ethnique et extermination des Nouba
1989 les Frères Musulmans du Soudan deviennt le Front National islamique
1989 prise du pouvoir au Soudan du général El Béchir, sur ordre des islamistes
1989 assassinat d'une diplomate saoudien à Bangkok par les Soldats du Droit ou le Jihad Islamique
1989 émeute au Pakistan contre les Versets Sataniques de Rushdie: le centre culturel américain est attaqué par la foule et 5 personnes sont tuées
1989 fondation du Front Islamique du Salut à Alger
1989 avril: des intégristes posent une bombe au Fayoum et blessent 5 personnes
1989 assassinat en Côte d'Ivoire d'un colonel français par le Hezbollah
1989 juillet: au Caire, des intégristes enlèvent l'ancien ministre des cultes M. Hussein al Dhahabi et l'exécutent;ils exigeaient la libération d'autres extrémistes et la promesse que le pays suivrait “la voie de l'islam”
1989 à Port of Spain (Trinidad), 250 membres de la Jama'at al Muslimin tentent un coup d'état en s'emparant du parlement, de la télévision et en prenant en otages une partie du gouvernement pendant 6 jours
1989 attentat à la Mecque pendant le pélerinage par le Hezbollah: un mort
1989 le chiite M. Mazeh est tué par sa bombe dans un hotel de Londres
1989 attentat contre un club britannique à Bagdad par un groupe islamiste kurde
1989 assassinat d'un diplomate saoudien à Beyrouth par le Jihad Islamique
1989 novembre:à Peshawar attentat à la bombe contre l'éditeur sunnite du journal Al Jihad: 3 morts
1989 décembre: le Jihad Islamique tente de tuer le ministre de l'intérieur égyptien
1989 emprisonnement de deux bahaïs iraniens en attente d'exécution
1989 arrestation de l'apostat iranien Hossein Soodmand, chrétien depuis 1964; il est poursuivi pour prosélytisme.
1989 arrestation de l'ahmadi pakistanaisAhmad Nusrat pour des pamphlets anti-religieux; il reste 11 ans en prison, jusqu'à son procès
1989 tentative de poursuite pour apostasie en Jordanie pour le journaliste et candidat aux éléctions Toujoan al Faisal, pour obtenir son diiverce d'avec son mari
1989 juin: arrestation de l'apostat égyptien Abdul el Mohen
1989 mort de Khomeini; 8 morts et des centaines de blessés dans les bousculades de ses funérailles
1989 janvier: à Bradford, organisation d'un autodafé des Versets Sataniques par les associations musulmanes locales
1989 février: 3 millions de dollars offerts contre la mort de Rushdie (un million seulement pour un non-iranien)
1989 février: émeutes à Bombay contre les Versets Sataniques: 12 morts
1989 manifestation à Paris contre les Versets Sataniques
1989 septembre:demande de saisie des Versets Sataniques à Paris; appel rejeté
1989 20 000 manifestants à Londres contre les Versets Sataniques
1989 l'ayatollah Rafsanjani encourage les Palestiniens à tuer des occidentaux
1989 création à Londres d'un “Parlement Musulman” britannique par le journaliste Karim Siddiqui, fondateur du Muslim Institute
1989 l'Iran boycotte le pélerinage à la Mecque
1989 février: le contingent arabe des jihadistes, après la prise de Jalalabad, découpe en morceaux les prisonniers afghans “athées” et les mettent dans des caisses; scnadle y compris chez les résistants afghans
1989 au Soudan, création des ghost houses, villas où la torture est pratiquée contre les adversaires du régime islamique; l'idéologue Al Tourabi excuse ces pratiques
1989 incidents à Peshawar entre les islamistes et les ONG occidentales
1989 le Conseil Constitutionnel turc interdit le voile à l'unversité, en notant que “la République et la démocratie sont l'antithèse du régime de la sharia”
1989 sous la pression des banques islamiques, le grand mufti égyptien édicte une fatwa permettant le prêt à intérêt et le système bancaire conventionnel...
1989 février: exécution des écrivains iraniens Amir Nikaiin, Monouchehr Behzadi, Djavid Misani, Abutorab Bagherazdeh
1989 exécution des poètes iraniens Said Soltanpour et Rahman Hatefi
1989 la police britannique n'arrête aucun des manifestants qui réclament la mort de Rushdie
1989 massacre de chrétiens notamment arméniens en Azerbaidjan
1989 aux Pays-Bas, la loi sur le blasphème, peu appliquée, est réactivée sur les conseils du ministre de l'intérieur concernant l'islam
1989 juin: en Algérie à Ouargla, des islamistes brûle la famille d'une femme accusée d'avoir des “moeurs légères”.
1989 février: l'islamiste algérien Ali Belhadj écrit “les femmes sont productrices d'hommes, elles ne produisent pas de biens matériels... je répète que la femme doit rester chez elle et éduquer les hommes.”
1989 juillet: le prix Nobel de littérature Naguib Mafouz est victime d'une fatwa de mort
1989 attaque contre les Versets Sataniques de la part de Douglas Hurd, ministre britannique de l'Intérieur:” les musulmans britanniques ont le droit de défendre leur foi et de protester contre un livre qui selon eux insulte et dénigne le prophète.”
1989 début de la carrière religieuse et militaire du mollah Omar, depuis son école coranique de SIngesar au sud du pays.
1989 mars: une fatwa de Khomeyni élimine son dauphin pressenti Hossein Montazeri. Il avait dénoncé les exécutions illégales.
1989 novembre: fatwa du bureau du mufti de la république libanaise:
“...si l'homme ou la femme ne s'est pas repenti de son apostasie, mais persiste en son sein, alors il (elle) devra être mis à mort... “Tuez celui qui change de religion”. Ceci se fonde sur une autorité de la Tradition, Al Boukhari...le supplice n'est pas précisé... Un apostat ne sera pas inhumé dans le cimetière musulman.”
1989 politique de purification ethnique en Mauritanie de la part de la minorité arabe qui expulse plus de 80 000 Maliens et Sénégalais.
1989 la thèse d'A. Bdioui soutenue à l'université Lyon III est dénoncée comme antisémite par des associations et journaux antifascistes.
1989 novembre: en Turquie (Istanbul?) une exposition de l'artiste Sema Undeger est détruite par une intervention des islamistes: destruction totale des oeuvres et de tout le mobilier.
1989 publication de “Islam et Laïcité III” de M. al Gabiri:”L'islam est religion et Etat. L'islam a édifié un Etat dès le prophète. Cet Etat a été consolidé du temps d'Abou Bakr et Omar. Ainsi, dire que l'islam est religion et non Etat, est, à mon avis, ignorer l'histoire.”
1989 octobre: le FIS considère le séisme de Tipasa comme “l'instrument du châtiment de Dieu contre le régime impie, le signe annonciateur de la nécessité du repentir et de l'édification de l'Etat islamique.”
1989 juin: assassinat de l'opposant iranien Ataollah Bey Ahmadi à Dubai
1989 juillet: assassinat à Vienne des opposants iraniens A-R Ghasemlou, A. Ghaderi, F. Rassoul.
1989 aout: assassinat à Chypre de l'opposant iranien Gholam keshavarz
1989 septembre: assassinat de l'opposant iranien S. Kamangar en Irak
1989 septembre: attentat contre l'opposant iranien H. Keshavarz, qui est paralysé à vie
1989 en 5 mois, l'écrivain salman Rushdie a changé 56 fois de domicile...
1989 février: article de l'historien indien K.K. Joshi (Humanist Outlook de février) sur la différence entre les communautés hindouistes et musulmanes en Grande-Bretagne: “Au lieu d'opter pour l'éducation libérale occidentale, que les hindous ont acceptée avec enthousiasme, les musulmans on préféré se replier sur leur apprentissage traditionnel qui était divulgué dans les medrese et makhtab. Le résultat est la stagnation stérile de la communauté musulmane...”
1989 aout: tentative de meurtre contre Rushdie dans un hôtel de Londres; le jeune islamiste est tué en manipulant sa bombe
1989 menaces de mort contre le personnel de l'éditeur britannique Penguin Books (éditeur de Rushie - et du Coran-)
1989 incendie de la librairie Collets de Londres, qui vendait les Versets Sataniques
1989 attentat à la bombe contre la librairie de Londres “Liberty's”; 4 blessés; revendication par un groupe islamiste inconnu; les dirigeants de la communauté déclarent que le véritable responsable est Rushdie.
1989 septembre: tentative d'attentat à la bombe contre la librairie de York
1989 la librairie londonienne de la Société Nationale Laïque est quotidiennement harcelée pour avoir mis les Versets Sataniques en vitrine: jets de pierres dans les fenêtres, menaces, destruction de courrier, aspergement d'huile, alertes à la bombe.
1989 interdiction de publication des Versets Sataniques
1989 le International Institute of Islamic Science basé en Virginie USA publie un manuel “ islamization of knowledge”. Le but est de reconstituer l'héritage entier de la connaissance humaine avec un point de vue islamique
1989 incendie de la librairie Mondadori de Padoue, qui mettait en vente les Versets Sataniques
1989 attaque par des islamistes de librairies vendant les Versets sataniques à
1989 en Belgique, un imam est assassiné pour avoir pris parti contre la fatwa de Khomeini
1989 le Comité Nobel refuse de prendre partie contre la fatwa de Khomeini “en tant qu'institution”; démission de plusieurs membres
1989 les éditeurs allemands refusent de publier les Versets Sataniques; protestation des écrivains allemands, qui obtiennent la publication à la fin de l'année
1989 juin: la cour suprême britannique accepte de poursuivre S. Rushdie pour blasphème
1989 mai: manifestation anti-Rushdie à Londres; heurts entre groupes islamistes
1989 le Front de Justice Révolutionnaire libanais déclare mettre en oeuvre l'exécution de Rushie pour obéir à la fatwa de Khomeini.
1989 les Travaillistes “de gauche” britanniques demandent que la loi sur la blasphème soit appliqué dans le cas de Rushdie
1989 menaces islamistes contre la tombe de Dante en Italie, qui est gardée par la police
1989 en Italie, la statue de Dante est détruite à l'explosif: il mettait en scène Mahomet dans les flammes de l'Enfer...
1989 la cour suprême turque ordonne la destruction des oeuvres de l'écrivain Ahmet Allan pour blasphème
1989 mai: manifestations violentes de dizaines de milliers demusulmans chinois en protestation contre la publication d'une étude sur leurs moeurs sexuelles; elle contenait des comparaisons entre le minaret et le phallus, la mosquée comme un ventre, et le pélerinage était considéré comme le substitut d'une orgie... Le gouvernement interdit ensuite sa publication; durant la manifestation, le “chinois” Rushdie est menacé de mort.
1989 février: une iranienne est condamnée à mort pour avoir déclaré à la télévision que Fatima n'était pas forcément un modèle pour toute femme iranienne; elle s'indentifiait personnellement à une héroïne de série japonaise. Khomeini s'est intéressé directement à son cas avant de mourir. 4 employés de la télévision sont emprisonnés et fouettés.
1989 la lecture publique des Versets Sataniques est interdite dans les universités de Vienne et Salzburg
1989 la Conférence Islamique mondiale juge les Versets Sataniques comme étant blasphématoires et hérétiques selon la sharia; l'auteur est maudit (mais il n'y a pas d'appel direct au meurtre)
1989 le Pakistan déclare que l'apostasie de Rushdie est un crime contre l'Etat
1989 Abdullah Boukhari, principale autorité musulmane en Inde, soutient publiquement la condamnation à mort de Rushdie
1989 manifestations islamistes à Bombay contre Rushdie; plusieurs morts
1989 interdiction de publication des Versets Sataniques au Pakistan
1989 interdiction de publication des Versets Sataniques en Inde
1989 interdiction de publication des Versets Sataniques en Arabie Saoudite
1989 interdiction de publication des Versets Sataniques en Afrique du Sud
1989 interdiction de publication des Versets Sataniques en Indonésie
1989 attaque par des islamistes de librairies vendant les Versets sataniques à Venise
1989 attaque par des islamistes de librairies vendant les Versets sataniques à Bolzano (Italie)
1989 attaque par des islamistes de librairies vendant les Versets sataniques à
Vérone
1989 attaque par des islamistes de librairies vendant les Versets sataniques à Trieste
1989 le pape Jean Paul II déclare que Khomeini, juste après sa mort était “ un des plus grands dirigeants religieux du monde”
1989 deuxième autodafé des Versets Sataniques, qui a lieu devant 1000 personnes: les médias s'emparent de l'événement
1989 janvier: manifestation contre les Versets Sataniques; 8000 personnes à Londres
1989 février: des extraits des Versets Sataniques sont disponibles clandestinement à Islamabad
1989 février: émeute à Srinagar en Inde après la publication des Versets Sataniques; un mort et 20 blessés; cet événement déclenche la fatwa de Khomeini
1989 avant la fatwa de Khomeini, la Khorbad Relief Agency offre un million de dollars au futur assassin de Rushdie
1989 février: l'Iran décide de journée de deuil contre les Versets Sataniques
1989 février: après le deuil, journée de colère en Iran contre les Versets Sataniques
1989 février: nouvelles émeutes à Srinagar contre Rushdie; 40 blessés
1989 février: Rushdie s'excuse pour le mal qu'a pu produire son roman chez les musulmans
1989 février: Khomeini rejette les excuses de Rushdie; il le voue à l'enfer
1989 février: attentat à la bombe contre la bibliothèque du British Council de Karachi; un mort
1989 février: troisième émeute à Srinagar; un mort
1989 mars: la bibliothèque du British Council de Dacca au Bangladesh est lapidée par le foule
1989 mars: après une manifestation contre Rushdie, une partie de l'aéroport de Karachi est vandalisé
1989 mars: l'Organisation de la Conférence Islamique se tient à Riyad et condamne les Versets Sataniques comme blasphématoires et estime que le blasphème n'est pas justifié par la liberté d'expression:
“La conférence déclare que le blasphème n'est pas justifié par la liberté d'expression et d'opinion. La conférence condamne fortement le livre Les Versets Sataniques, dont l'auteur est considéré comme hérétique. Elle appelle tout les membres de la société à interdire le livre et à utiliser la législation nécessaire pour protéger les croyances religieuses des autres”
1989 mars: émeutes au Bangladesh contre les Versets Sataniques
1989 mars: assassinat de l'imam al Ahdal à Bruxelles, qui s'était déclaré contre la fatwa de Khomeini; le libraire tunisien el Beher est tué avec lui
1989 avril: manifestation contre Rushdie en Malaisie et appels au meurtre
1989 avril: manifestations contre Rushdie aux Philippines
1989 avril: des musulmans japonais appellent au meurtre de Rushdie
1989 avril: deux bombes explosent contre l'ambassade britannique à Ankara
1989 juin: la plainte du Muslim Action Group contre Rushdie est acceptée par la Haute Cour de Londres
1989 février: manifestation à Islamabad contre la vente des Versets Sataniques aux USA; 6 morts
1989 février: manifestation contre Rushdie à Bombay; 12 morts
1989 mai: manifestation de 30 000 musulmans devant le Parlement Britannique; heurts entre Iraniens et Irakiens
1989 interdiction du livre de Javad Mojadi “Az del kaghaz”, pour avoir critiqué la religion et la société, et contenir des phrases érotiques
1989 interdiction par l'Office de censure iranien du livre Dastan nevisan e emruz e Iran, considéré comme “érotique et blasphématoire”
1989 résolution (1989-66) de la commission des droits de l'Homme sur la condition des bahaïs
1989 Conférence de l'islam africain à Abuja au Nigéria; la résolution finale affirme qu'il s'agit “de montrer au monde entier que le Nigéria est vraiment une nation islamique, de soutenir l'application de la sharia,d'assurer l'implantation exclusive des musulmans aux postes stratégiques...”
1989 assassinat par des sunnites du diplomate iranien Sadq Ganji au Pakistan
1989 arrestation au Pakistan de nombreux hérétiques ahmadis ayant participé aux fêtes du centenaire de leur secte
1989 le consul iranien d'Erzurum en Turquie distribue publiquement des copies de la fatwa contre Rushdie aux chefs religieux du pays
1989 le Protocole facultatif II du Pacte civil visant à l'abolition de la peine de mort n'est signé par aucun pays musulman.
1989 la Constitution algérienne ignore la liberté religieuse dans son article 35 sur la liberté d'opinion
1989 la loi contre la polygamie, instituée en 1979 par la femme de Sadate (et jamais appliquée) est abrogée sous la pression religieuse, et devient rétroactive jusqu'à l'année 1955.
1989 une fatwa saoudienne autorise le musulman à se marier à l'étranger, mais à condition de le faire de façon temporaire, en prévoyant sa répudiation au moment du retour au pays
1989 novembre: procès d'apostasie et d'athéisme contre une candidate jordanienne, Toujane Fayçal: on exige son divorce, la séparation de ses enfants et on promet l'immunité à toute personne qui la tuera.
1989 campagne des islamistes jordaniens contre l'élection de 12 femmes au parlement
1989 l'académie de droit musulman d'Arabie Saoudite condamne la Franc-maçonnerie, le Lions Club et le Rotary pour mécréance et menace de mort ses membres.
1989 des recueils de fatwas saoudiens continuent à faire la distinction entre esclaves et libres.
1989 publication à Amman d'une série de travaux par l'Académie Royale pour les recherches sur la civilisation islamique sur la Shura et contre la démocratie
1989 la Constitution algérienne interdit tout parti allant à l'encontre “de la morale islamique”
1989 février: Ali Belhadj, dirigeant du FIS déclare: “oui au multipartisme dans le cadre de l'islam”; il se prononce ensuite contre les partis communiste et berbères.
1989 le professeur Fayid de l'université de Médine donne son avis sur le guerre: “La guerre légitime est la guerre dans laquelle les musulmans combattent contre leurs ennemis pour faire haute la parole de Dieu...”; il soutient la réduction en esclavage des femmes et enfants prisonniers
1989 la féministe égyptienne Sana Masri met en garde dans un livre contre le retour possible de l'esclavage en Egypte.
1989 Khomeini permet l'écoute de la musique, mais pas de chant féminin écouté par les hommes, et qui “n'incite pas à des sensations indignes”
1989 la plus haute autorité musulmane de Grande Bretagne, Zaki Badawi écrit dans le Guardian à propos des Versets Sataniques: “ce qui est écrit est pire pour les musulmans que si on leur avait violé leur fille. C'est une agression contre l'être profond des musulmans; les musulmans recherchent dans Mahomet un idéal qui guide leur vie et leur conduite, et le prophète est intégré dans chaque coeur de musulman. C'est comme si un couteau étant planté dedans, ou comme s'il était violé”
1989 création du mouvement terroriste kashmiri Parti des Moudjahidin
1989 la Fédération Nationale des Musulmans de France profite de l'affaire des foulards à l'école pour s'installer dans les médias, par les interventions de son porte-parole Daniel Youssef Leclerc
1989 création du FIS dans une mosquée de Bab el Oued, qui exige une islamisation totale de la société, régie par la sharia
1989 création officielle des Hezbollah Ansar en Iran, pour canaliser la violence des jeunes, et les pousser à encadrer la société et à détruire les signes d'occidentalisation de la société: “combattre ce qui est illicite”; ils réclament la “résurrection des valeurs de l'islam, c'est-à-dire l'islam pur de Mahomet”
1989 septembre: fondation d'un parti islamiste anglais par un converti, qui compte plusieurs milliers de membres
1989 création du mouvement terroriste Hizb ul Mujahidin au Kashmir
1989 Dans un entretien réalisé par le quotidien du soir Horizon le 23 février 1989, Ali Belhadj déclare " Les femmes sont productrices d'hommes, elles ne produisent pas les biens matériels (...) méme si scientifiquement, il est admis qu'il est possible à une femme de concilier son travail et ses obligations (...) je répète que la femme doit rester chez elle et éduquer les hommes. "
1989 2 au 23 juin 1989. Makhadma en Algérie: Un groupe de 12 militants islamistes érigés en milices intégristes ont monté une expédition punitive contre Saléha M, mère de trois enfants, qu'ils accusaient d'avoir "des moeurs légères". Le groupe mis le feu à la maison de Saléha, son fils de trois ans brula dans le bucher des fanatiques. La mère quant à elle, ayant réussi à échapper aux immenses flammes, garde à ce jour cicatrices de brulures au troisième degré.
1989 février: publication du livre du Pakistanais Anwar Sheikh “Eternité, Foi et Mensonge, et l'Islam”, qui vaut ensuite une fatwa de condamnation à mort
1989 début du jihad au Soudan contre les sudistes chrétiens, menée par Hassan al Bashir soutenu par les wahhabites
1989 loi au Soudan qui ordonne la punition par le fouet pour tout homme qui ne va pas prier à la mosquée
1989 octobre: juste avant la visite du Pape, destruction massive des églises du Timor Oriental
1989 janvier: agressions multiples contre les coptes par la Gamaa Islamiya dans la ville d'el Minya
1989 début de l'activité violente des islamistes ouzbekhs
1989 décembre: agressions multiples contre les coptes par la Gamaa Islamiya dans la ville d'Assiout
1989 la police égyptienne ferme l'église d'al Qanater dans la région de Qalubiya
1989 juillet: trente-six chefs de guerre sunnites, proches du commandant Massoud, sont abattus dans une embuscade tendue par les troupes d'Heykmatiar.
1989 manifestations de masse devant le Parlement Britannique contre les Versets Sataniques
1989 février: 6 morts dans une émeute provoquée au Pakistan par la vente des Versets Sataniques aux USA
1989 manifestations de 5000 musulmans à la Haye pour exiger le retrait de la vente des Versets Sataniques, brûlant des livres et appelant à la mort de l'auteur
1989 février: manifestations de 2000 islamistes à Manchester contre Rushdie
1989 mars: le présentateur de la télévision britannique P. Sissons demande à un diplomate iranien:” Ne comprenez vous pas que nous ne considérons pas cela comme civilisé de tuer quelqu'un pour ses opinions”; le journaliste est menacé de mort et agressé, malgré une protection policière; sa question était considérée comme insultante.
1989 mars: une lecture publique des Versets Sataniques à Vienne est annulée à cause de menaces, dont une venait de l'ambassade iranienne
1989 le secrétaire de la mosquée de Bradford déclare que Rushdie mérite “la pendaison”
1989 Iqbal Sakranik, du Comité US d'Action dans les Affaires Islamiques déclare: “la mort est peut etre une chose trop facile pour lui (Rushdie); sn esprit devrait être tourmenté pour le reste de ses jours avant qu'il ne demande pardon au Dieu tout puissant”
1989 le chef musulman Faruq Mughal déclare à la sortie d'une mosquée du l'ouest de Londres: “ Je pense que nous devrions tuer toute la famille de Rushdie....Son corps devrait être découpé en petits morceaux et envoyé dans tous les pays musulmans comme avertissement à tous ceux qui insultent notre religion”
1989 le chanteur converti Cat Stevens déclare à des étudiants musulmans dans le Surrey à propos de Rushdie: “Il doit être tué. Le Coran est clair à ce sujet: celui qui difame le prophète doit être tué”
1989 janvier: publication dans The Independent d'un article d'A. Burgess intitulé “ Les tactiques de gangsters de l'Islam”, à propos de l'affaire Rushdie
1989 octobre: des associations d'écrivains allemands doivent menacer de boycott les éditeurs pour permettre l'édition allemande des Versets Sataniques
1989 février: manifestations de 10 000 islamistes à New York contre Rushdie
1989 février: manifestations de 2500 islamistes à Oslo contre Rushdie
1989 février: manifestations de 2000 musulmans à Copenhague contre Rushdie
1989 mars: manifestation de 3000 musulmans à Halifax contre Rushdie
1989 mars: manifestation de musulmans à Sheffield contre Rushdie, avec destruction de livres et appels au meurtre
1989 mars: manifestation de musulmans à Derby contre Rushdie, avec destruction de livres et appels au meurtre
1989 mars: autre manifestation de 3000 musulmans à Derby contre Rushdie, avec destruction de livres et appels au meurtre
1989 juillet: deux attentats à la bombe à la Mecque, commis par des shiites; 1 mort et 16 décapitations
1989 juillet: proclamation du jihad contre le sud Soudan par al Tourabi
1989 coup d'Etat au Soudan, qui met au pouvoir un gouvernement inspiré par le Front national islamique et dirigé par Omar el Bechir, les dirigeants intégristes de Khartoum; ils transforment en jihad la répression dans le Sud, privent de leur contenu les institutions politiques et judiciaires, musèlent et répriment la presse, imposent une version sanglante et absurde de la charia.
1989 émeutes en Mauritanie entre Africains et Arabes; les esclaves ont été organisés en milices que le gouvernement utilise pour massacrer et déporter les noirs au Sénégal et au Mali.
1989 septembre: Dans l'Etat de Sokoto (ex-émirat musulman), au Nord Nigeria, les églises de Chafa, en décembre, et de Jéga en février ont été incendiées. Le fils du chef de Jega et deux complices ont été arrêtés.
1989 au Kashmir, tentative de destruction par explosif du temple Shri Ram mandir's Hall, Barbarshah Srinagar
1989 au Kashmir, destruction totale du temple Shiv Mandir Chota Bazar, Srinagar
1989 aout: au Kashmir, destruction partielle du temple Shri Raghunath Mandir, Srinagar
1989 aout: au Kashmir, destruction partielle du temple Ramkrishna Ashram, Chota Bazar, Srinagar
1989 au Kashmir, pillage du temple Suchcha Nath Mandir, Shopian
1989 au Kashmir, destruction totale du temple Shri Ram Mandir, Badgam; destruction des idoles
1989 au Kashmir, destruction totale du temple Rama Mandir, Udhampur
1989 au Kashmir, destruction totale du temple Supernag DODA DISTRICT; idoles détruites
1989 au Kashmir, destruction partielle du temple Siv Mandir Kiratwar
1989 au Kashmir, destruction partielle à l'explosif du temple Buichhal Mandir
1989 au Kashmir, destruction partielle du temple de Kulharad village
1989 au Kashmir, destruction du temple de Bharat village
1989 septembre: Les Soeurs de Mère Térésa à Khartoum ont été attaquées par les Frères musulmans, l'une est blessée grièvement.
1989 décembre: dans le gouvernement de Mme Bhutto, un prêtre catholique nommé ministre des minorités a dû démissionner, et tout le ministère, au bout de douze jours
1989 juillet: le chef islamiste Heykmatiar fait tuer 36 chefs de guerre concurrents partisans de Massoud
1989 proclamation du jihad par le sheikh Yassine contre les Israéliens
1989 octobre: vaste campagne de persécution contre les églises du Timor Oriental, juste avant la visite du Pape
1989 ocotbre? le major Prabowo, beau-fils de Suharto déclare : “ l'église, les prêtres, la religion sont les trois facteurs qui menacent l'intégration du Timor Oriental avec l'Indonésie... les gens doivent les affronter”
1989 Le cheikh Salah Abu-Isma'il, parlementaire égyptien, se porte ouvertement à la défense d'un retour à l'esclavage pour les femmes ennemies qui tombent aux mains des musulmans comme prisonnières. Il explique que les musulmans peuvent décider dans ce cas, soit de les libérer sans ou avec contrepartie, soit de les tuer, soit de les réduire à l'état de captives esclaves. S'il est décidé de réduire une femme à cet état, elle devient la propriété d'un homme en vertu des normes de la loi religieuse, et son propriétaire a le droit d'attendre qu'elle ait ses règles pour s'assurer que son ventre n'est pas occupé par une grossesse provoquée par un autre homme (sic). S'il constate qu'elle n'est pas enceinte, il a le droit de cohabiter avec elle comme un mari avec sa femme. Si cette esclave met au monde un enfant et que le père meurt, cet enfant hérite de sa mère à titre de bien. Mais comme une mère ne peut être la possession de son enfant, la mère esclave devient libre
1989 un ouvrage sur l'esclavage dans l'Islam d'un professeur saoudien de l'Université islamique de Médine, M. Abd al Wahhab Fayid:
La guerre légitime (char'iyyah) est la guerre dans laquelle les musulmans combattent contre leurs ennemis pour proclamer la parole de Dieu, pour écarter le danger de ceux qui s'opposent par la force à la propagation de l'Islam, nuisent aux musulmans ou terrorisent ceux qui l'adoptent. Chaque fois que le prophète envoyait une armée, il lui ordonnait de ne pas commencer le combat avant de donner le choix aux ennemis entre l'Islam, le paiement du tribut ou la guerre[53].
1989 l' historienne égyptienne Sana al Masri, ne cache pas sa crainte devant la perspective du retour à l'esclavage, si un jour les islamistes accèdent au pouvoir
1989 L'État islamique d'Iran est considéré par le parti tunisien Ennahda comme "le modèle d'État que les islamistes entendent établir"[6. Ghannouchi dit que l'Islam entame une nouvelle étape civilisationnelle avec la réussite de la révolution en Iran et au Pakistan
1989 Dans leurs discours électoraux de 1989 en Tunisie, les candidats islamistes ont demandé ouvertement d'établir le pouvoir "selon ce qui plaît à Allah", et "d'appliquer la loi islamique"[96]. Le cheikh Muhammad Lakhoua, tête d'une liste appuyée par Ennahda, disait clairement dans une interview que son objectif est d'appliquer la loi islamique[97]:
Mon discours en fait n'est pas nouveau. Est-ce une hérésie que le musulman dans un pays musulman revendique le retour à l'Islam et l'application de ses normes? L'Islam n'est pas simples rituels religieux, ni des festivités dans les occasions et les fêtes. L'Islam est bien plus. Il se mêle de la vie quotidienne du musulman, qu'il soit gouverneur ou gouverné, réglemente ses affaires et dirige sa conduite dans tous les domaines. Et comme je l'ai dit dans mes discours et je le répète, il n'existe pas de séparation entre la religion et l'État. Une telle séparation n'a rien à voir avec l'enseignement de l'Islam car l'Islam est un tout indivisible qui entoure la vie du musulman et la réglemente dans tous les domaines. Il a ses enseignements et ses normes concernant toutes les affaires: le pouvoir, le travail, la famille, l'école, les lieux publics. Telle est ma foi et la foi de tout musulman.
1989 Un des reproches formulés par le mouvement islamiste tunisien Ennahda, à l'encontre de la réforme de l'éducation en 1989, était la décision du ministre Mohamed Charfi de supprimer des manuels les textes qui permettent à l'homme de frapper sa femme, et ceux qui autorisent la polygamie et la répudiation
1989 octobre: le mouvement islamiste Ennahda, sous la signature de Abdel-Fattah Mourou, a diffusé une déclaration intitulée "Non à la risée de l'Islam", critiquant les réformes du ministre de l'Éducation Mohamed Charfi. Nous y lisons: "Le ministre ... s'est moqué de l'Islam, des éléments sacrés de la nation et de ses sentiments". Cette déclaration demande que le ministre soit démis de ses fonctions; elle rend le gouvernement responsable de cette réforme qui a comme arrière-fond "l'hostilité à l'égard de l'identité arabe et islamique du peuple et la consécration de l'occidentalisation (taghrib) et de la laïcité".
1989 un journaliste demanda au cheikh tunisien Lakhoua, tête de liste appuyée par Ennahda, ce qu'il reprochait au système actuel et qui serait contraire à l'Islam. Le cheikh dit:
Les exemples sont nombreux. Je peux citer à titre d'exemples: au mois de Ramadan il faut que l'Islam soit apparent dans les rues et les bars, et que les gens cessent d'y voir une occasion de s'amuser et de s'enivrer comme il arrive à Bab Suwaqah et ailleurs. Autres exemples: La vente publique du vin ne devrait en aucun cas être admise. Il en est de même des spectacles contraires à la pudeur sur nos plages en été, des soirées à Carthage et des spectacles honteux qui sont contraires aux traditions et aux valeurs de la société islamique
1990 fondation à Astrakhan du Parti de la Renaissance Islamique de Russie
1990 mouvement de panique dans un tunnel au cours du pélerinage de la Mecque; environ 400 morts
1990 pogroms anti arméniens en Azerbaïjan; 38 morts
1990 sacrilège d'une fête bouddhiste dans le village de Rangamati par l'armée du Bangladesh
1990 destruction du temple bouddhiste de Dhalaima au Bangladesh
1990 destruction de l'église de Betchari au Bangladesh par l'armée et les militants islamistes
1990 suppression de la Société Biblique en Iran
1990 le roi du Maroc Hassan II déclare à propos de l'apostasie que le coupable doit d'abord être rappelé à la raison, doit subir un examen médical puis passer en jugement
1990 exécution d'un apostat iranien anonyme
1990 décembre: pendaison de l'apostat iranien Hossein Soodmand
1990 décembre: mise en accusation de l'apostat pakistanais,Tarik Iqba, ancien officier handicapé
1990 mars: mort de l'apostat égyptien Abdul el Mohen après torture, à cause d'une hémorragie intestinale
1990 publication à Qom un recueil de pensées de Khomeiny, “Tahrirolvasyleh” (tome IV, p. 47): “L'homme peut avoir le plaisir sexuel avec une enfant aussi jeune qu'un bébé. Cependant il ne doit pas la pénétrer, mais la sodomiser”.
“Il est préférable pour une fille d'être mariée dans un tel temps qu'elle commence sa première menstruation dans la maison de son époux”
“L'homme peut avoir des rapports sexuels avec des animaux tels que les moutons,vaches, chameaux etc... cependant il doit égorger l'animal après qu'il eu son premier orgasme” (Note: l'orgasme de qui?)
1990 impunité en Irak pour les maris assassins de femmes adultères (le soupçon suffit)
1990 mars: vague d'attentats contre les églises coptes
1990 fin de la construction de la mosquée de Casablanca: 3 milliards de francs
1990 janvier: selon Amnesty International, 3 homosexuels et 2 lesbiennes ont été décapités en Iran
1990 le Koweit donne au mouvement islamiste Hamas 60 millions de dollars, et moitié moins à l'OLP
1990 juin: victoire du FIS aux élections municipales en Algérie: les villes conquisent recevoir l'appelation “ville islamique” sur leurs panneaux; les employées municipales sont voilées; les bars et boutiques-vidéos sont fermés; les femmes supposées légères sont humilées; les baignades à la plage sont séparées entre hommes et femmes
1990 crise entre l'Arabie Saoudite et le Royaume Uni après la diffusion d'un téléfilm “Mort d'une princesse” sur un cas d'adultère dans la famille royale, suivi d'exécutions
1990 les drapeaux irakiens s'ornent de la phrase “Dieu est grand”
1990 novembre: en Arabie Saoudite, 70 femmes décident de conduire leur voiture elles même au centre de Riyad, pour protester contre l'interdiction de conduite par les femmes; scandale: elles sont qualifiées de “putains communistes” par la presse; elles sont assignées à résidence et perdent leurs emplois
1990 création d'un mouvement paramilitaire musulman en Inde, les “Soldats des Compagnons du prophète au Pakistan” issu des Déobandi. Le fondateur est Haq nawaz Jhagvi
1990 le parti bosniaque parti Musulman Bosniaque prend le nom neutre de Parti de l'Action Démocratique
1990 assassinat de l'ancien président de l'assemblée égyptien Rifat al Maggoub
1990 en Jordanie, les Frères Musulmans obtiennent 40% des sièges de l'assemblée
1990 création en Jordanie d'une Armée de Mohammed pour le jihad
1990 fondation en Turquie du syndicat des patrons islamistes, le MUSIAD
1990 aout: Déclaration des Droits de l'Homme en Islam, au Caire, par l'OCI, influencée par les wahhabites:
“Réaffirmant le rôle civilisatieur et historique de la Ummah islamique, dont Dieu a fait la meilleurs communauté; qui a légué à l'Humanité une civilisation universelle et équilibrée,... dont on attend aujourd'hui qu'elle éclaire la voie de l'humanité,... et apporte des solutions aux problèmes chroniques de la civilisation matérialiste.
Soucieux de contribuer aux efforts déployés par l'humanité pour faire valoir les droits de l'homme dans le but de la protéger contre l'exploitation et la persécution, et d'affirmer sa liberté et son droit à une vie digne, conforme à la sharia.
Article 1:
Tous les êtres humaines constituent une même famille dont les membres sont unis par leur soumission à Dieu et leur appartenance à la postérité d'Adam... La vraie foi, qui permet à l'homme de s'accomplir, est la garantie de la consolidation de cette dignité.
Nul n'a de mérite sur un autre que par la piété et la bonne action.
Article 6:
La femme est l'égale de l'homme au plan de la dignité humaine. Elle a autant de droits que de devoirs...
La charge d'entretenir la famille et la responsibilité de veiller sur elle incombent au mari.
Article 10:
L'islam est la religion de l'innéité. Aucune forme de contrainte ne doit être exercée sur l'homme pour l'obliger à renoncer à sa religion pour une autre ou pour l'athéisme.
Article 11:
... il n'y a de servitude qu'à l'égard de Dieu.
Article 16:
Tout homme a le droit de jouir du fruit de toute oeuvre scientifique, littéraire, artistique ou technique dont il est l'auteur... sous réserve que celle-ci ne soit pas contraire aux préceptes de la loi islamique
Article 22:
Tout homme a le droit d'exprimer librement son opinion pourvu qu'elle ne soit pas en contradicrtion avec les principes de la sharia...
Article 24:
Tous les droits et libertés énoncés dans la présente déclaration sont soumis aux dispositions de la sharia.
Article 25:
La sharia est l'unique référence pour l'explication ou l'interprétation de l'un des articles contenus dans la présente déclaration.
1990 novembre: assassinat à New York du rabbin extrémiste Kahane par un islamiste égyptien
1990 Hussein Moussawi guide spirituel de Hezbollah déclare à l'Evénement du Jeudi: “Dans vingt ans, c'est sur, la France sera une république islamique”
1990 juin: en Algérie, avant les élections communales, les cartes électorales des femmes sont massivement confisquées.
1990 juin: publication du Manifeste Musulman par Kalim Siddiqi, chef de l'Institut Musulman en Grande Bretagne; il insiste sur la notion de jihad permanent pour les musulmans vivant dans ce pays.
1990 publication à Londres de “”Une foi pour toutes les saisons”, de Shabir Akhtar:
“l'islam, bie entendu, comme le christianisme médiéval, est profondément opposé à l'hérésie et l'apostasie. selon des autorités d'Al Azhar, le centre de pensée de l'islam, l'apostasie est punissable de mort.”
1990 pogroms organisés par la république islamique de Mauritanie contre les militaires noirs et les intellectuels; exécutions, tortures et déportation dans des bagnes.
1990 réédition du livre islamiste d'Izetbegovitch, candidat à la présidence bosniaque
1990 novembre: assassinat par des islamistes du porte-parole du parlement égyptien R. El Mahgoub
1990 octobre: l'émir du Koweit promet des réformes politiques, qui n'ont jamais eu lieu plus tard
1990 publication au Liban du Guide du Musulman: multiples interdictions parmi lesquelles l'achat de billets de loterie et d'instruments de musique. Il est aussi prévu les cas où les toilettes occidentales seraient orientées malencontreusement vers la Mecque. On conseille aussi de ne pas serrer la main d'un occidental.
1990? au cours des élections parlementaires égyptiennes, un chef du parti islamiste propose sa méthode pour régler le problème israélien:
-proposer au président israélien d'embrasser l'islam.
-sinon, on leur impose le tribut
-sinon encore, on leur déclare la guerre sainte.
“Il nous sera alors permis de conquérir leur pays, de prendre leurs biens en butin et de faire des prisonniers parmi les hommes et les femmes.”
1990 le théologien saoudien Ibn Baz édicte de nombreuses fatwas pour inciter les musulmans à la haîne envers les Occidentaux: “... il est du devoir des oulémas de proclamer leur hostilité aux impies juifs et chrétiens.”
1990 novembre: Saleh el Allaz, directeur de journal saoudien, est emprisonné et torturé pendant 6 mois pour avoir pris une photographie de manifestation de femmes.
1990 campagne d'insultes misogynes dans les mosquées saoudiennes après la manifestation de novembre
1990 fatwa de Ibn Baz sur l'interdiction d'enterrer en Arabie tout non-musulman.
1990 le théologien saoudien Ibn Baz édicte une fatwas pour interdire la construction de lieux de culte en Arabie “et détruire ceux qui existent déjà.”
1990 assassinat à Tucson (Arizona) du réformateur égyptien Rashad Khalifa; il avait été condamné comme apostat par 38 religieux saoudiens
1990 février: assassinat de l'opposant iranien
1990 février: assassinat de l'opposant iranien H. Baloutch-Khanest au Pakistan
1990 assassinat de l'opposant iranien H. Mir Abedini à Istanbul
1990 assassinat de l'opposant iranien A. Kashefpur en Turquie
1990 assassinat de l'opposant iranien K. Radjavi en Suisse
1990 assassinat de E. Ghazi, femme d'un opposant iranien en Suède
1990 assassinat de l'opposant iranien C. Elahi à Paris
1990 le Pakistan rejette toutes les critiques américaines sur les persécutions contre les minorités ahmadi, hindoue et chrétienne.
1990 novembre: les autorités pakistanaises interdisent la réunion des ahmadis dans leur centre de Rabwah
1990 octobre: en Indonésie, un jouranl satirique tente de plaisanter en classant les chefs d'Etat par rapport à Mahomet. Le journal est attaqué par la foule, les bureaux sont pillés et l'auteur est pourchassé. Il est arrêté et le journal est interdit.
1990 en Iran, interdiction du recueil de nouvelles Dastan nevisan e Moaser pour avoir été écrites par des auteurs interdits, et contenu immoral et anti-religieux
1990 trois homosexuels iraniens sont décapités en public à Nehavend
1990 deux lesbiennes iraniennes sont lapidées en public à Langrood
1990 l'ayatollah Musavi-Ardebili décrit dans des étudiants de l'université de Téhéran les méthodes exécutions des homosexuels: “ ils le prendront, ils le forceront à être debout et ils le couperont en deux avec une épée, soit en lui coupant le cou ou en le découpant depuis la tête... Quand il est mort, on apporte des bûches, on fait un feu et on met le corps sur le bûcher, et on le brûle. Ou alors on le même jusqu'au sommet d'une montagne et on le jette dans le vide. Après les morceaux du corps sont ramassés et brûlés. Ou bien on creuse un trou, on fait un feu dedans ett on le jette vivant dedans... Nous n'avons pas de châtiments assez durs pour de tels crimes... Il ne peut pas y avoir la moindre compassion ou pitié. Dieu soit loué”.
1990 assassinat du professeur de droit turc Muammer Aksoy par le Selam Tevhid
1990 assassinat de l'universitaire turc Bahriye Ucok par le Selam Tevhid
1990 résolution (1989-79) de la commission des droits de l'Homme sur la condition des bahaïs
1990 mars: le prêtre chrétien iranien Hussein Soodmand est exécuté pour son ancienne apostasie
1990 interdiction formelle de conduire pour les femmes saoudiennes décidée par le ministre de l'intérieur
1990 aout: Mustapha Mohammed, futur chef de la Nation de l'Islam, assassine Reynaldo Lopez à Newark
1990 février: fermeture de la Société Biblique en Iran; destruction de 20 000 bibles
1990 la loi yéménite stipule qu'il faut être musulman pour obtenir la citoyenneté
1990 mai: discours du roi Hassan II du Maroc devant le conseil consultatif des droits de l'Homme: “Y a t-il un seul musulman qui puisse circuler à travers le pays pour dire “embrassez telle autre religion que l'islam? Avant de se repentir, il devrait être soumis à un examen de son état mental par des médecins spécialisés. S'il persiste dans son appel à se convertir à une autre religion que l'islam, religion de Dieu, il sera alors jugé et quelque soit la mesure qui sera prononcée à son encontre, il ne saurait être qualifié de prisonnier politique”
1990 fatwa saoudienne sur le mécréant: “...il faut écarter le mécréant même s'il est plus assidu que le musulman... parce que Mahomet a dit que les mécréants doivent quitter l'Arabie pour qu'il n'y reste qu'une seule religion”
1990 fatwa saoudienne interdisant pour les femmes la visite de voisines chrétiennes, si le but de la rencontre “est de parler, manger ou jouer”.
1990 publication d'une circulaire saoudienne concernant les entreprises étrangères: “il n'est pas permis de féliciter les non-musulmans à l'occasion de Noël ou de toute autre fête religieuse, car cela serait une façon d'accepter leurs pratiques. Il n'est pas permis d'assister à leurs fêtes car cela déplairait à Dieu.Il n'est pas permis de les féliciter pour leurs fêtes même s'ils nous félicitent pour les nôtres, parce que l'islam a annulé toutes les autres religions...”
1990 l'académie de droit musulman d'Arabie Saoudite condamne le bahaïsme “comme une scission de l'islam et une guerre contre lui”, qualifié de “ groupe criminel et mécréant”
1990 le théologien égyptien Sabbagh écrit que la pire désobéissance d'une femme est de se refuser à son mari s'il l'appelle au lit. il ajoute que les rapports sexuels font partie des récompenses des martyrs au paradis, comme c'est précisé dans de nombreuses versets: cent copulations par jour avec des vierges dont la virginité se renouvelle.
1990 la Constitution du Yémen ignore la liberté religieuse dans son article 35 sur la protection des lieux saints
1990 mai: le roi du Maroc crée un Conseil Consultatif des Droits de l'Homme pour lutter contre les enquêtes d'Amnesty International. Il lui donne pour but “ de mettre un terme aux dires des uns et des autres sur les droits de l'Homme, pour clore cette affaire”
1990 publication du Guide du musulman dans les pays étrangers à Beyrouth:
“-il est interdit au musulman d'aller dans les pays de la mécréance si la vie dans ces pays peut porter atteinte à la religion...On entend par atteinte à la religion tout péché qu'il soit petit ou grand: raser la barbe, serrer la main d'une femme étrangère, abandonner la prière et le jeûne, manger de la nourriture impure, consommer de l'alcool...
-si le risque de l'atteinte concerne uniquement la femme et les enfants, le musulman ne doit pas les prendre avec lui.
-dans tous les cas, il est préférable de ne pas vivre en compagnie des pécheurs ou de ceux qui sont dans l'erreur...
-ne pas se diriger vers la Mecque en accomplissant les besoins naturels du fait que les toilettes en Occident ne respecte pas cette norme
-ne pas toucher une femme étrangère. Le mariage avec une païenne ou une apostate est interdit. Le mariage avec une juive ou chrétienne doit être de préférence temporaire.
-il est interdit d'enterrer un musulman dans le cimetière des mécréants...
-se soucier de convertir les mécréants à l'islam. C'est une façon de racheter sa faute d'avoir quitté les pays d'islam.
1990 publication de la fatwa d'Ibn Baz sur le séjour des étudiants musulmans à l'étranger:
“Il est illicite pour un étudiant d'habiter avec les familles parce qu'il risque d'être contaminé par la morale des mécréants et de leurs femmes... Il est en fait interdit de voyager dans les pays mécréants pour y étudier qu'en cas d'extrème nécessité et à condition que l'étudiant soit lucide et prudent.”
1990 l'Egyptien Qaradawi, doyen de la faculté de sharia du Qatar recommande de réserver l'excommunication “ aux communistes, aux dirigenats laïcs, aux hérétiques druzes, nussayrites, ismaélites et bahaïs”
1990 quasi-disparition de la communauté jacobite de Midyat en Turquie, après une campagne d'intimidations et d'assassinats impunis
1990 publication d'une nouvelle édition de la Déclaration Islamique d'Aliya Izetbegoviç à Sarajevo; il y confirme sa vision de la Bosnie comme partie “d'une communauté islamique unifiée du Maroc à l'Indonésie”
1990 création d'al Qaida par Oussama ben Laden
1990 octobre: islamisation par les wahhabites du groupe mafieux ouzbekh ADOLAT
1990 juillet: création en Algérie de l'Association Islamique pour l'Edification Civilisationnelle
1990 création du groupe Abu Sayyaf par Abdurajak Janjalani, formé en Arabie Saoudite; il se livre à des massacres réguliers de communautés chrétiennes et des destructions d'églises
1990 décembre: création du Hamas en Algérie
1990 création du Parti de l'Union en Afghanistan, de shiites pro-iraniens
1990 fondation à Sanaa du Rassemblement Yéménite pour le Réforme, branche locale des Frères Musulmans
1990 création de l'Armée de Mohammad en Jordanie
1990 la Ligue des Oulémas du Maroc émet une fatwa interdisant aux musulmans de s'allier aux “infidèles” contre l'Irak
1990 l'historien allemand K. Gallas écrit dans le Frankfurter Allgemeine sur le vandalisme turc à Chypre: “Dans la partie de Chypre occupée par les Turcs, les monuments historiques d'une civilisation de 9000 ans sont systématiquement pillés depuis l'invasion turque en 1974”
1990 juin: lors des élections communales, le FIS rafle 856 communes. Durant les élections communales et législatives (juin 1990 et décembre 1991), les cartes de vote de nombreuses femmes ont été confisquées par leurs maris, fils, petit-fils, père ou